avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14484-tariq-hawkins-keith-po
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 30
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : vingt-deux ans
▹ APPART : #1404 (14ème)
▹ TAF : débrouillard à temps plein; dans les emmerdes; animal de foire quand il se bat contre des billets; dealeur, parfois serveur pour dépanner.
▹ AVATAR : keith powers


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: mon crew (+lala)   Ven 25 Mai - 2:16




il appelait ça des soirées sales.
sûrement dû à l’insalubrité de l’endroit, là où un asthmatique ne pouvait même pas rester 5 minutes sans canner.
trap-house.
une maison laissée à l’abandon, les petits en ont peur « c’est hanté, on entend une vieille y crier de douleur la nuit ». pour d’autre c’est un squat pour s’piquer, baiser, ou les deux en même temps.
un repère à crackhead, un nid à sida et un endroit où on peut s’donner la vie de manière sexuellement transmissible.
souvent là bas, ça finissait en bagarre. un nez en sang, des coups d’feu, la police. mais tariq arrivait toujours à éviter ce moment là; il prenait ses affaires, son shit et ses potes et ils s’barraient.

alcool d’mauvaise qualité, résine de cannabis coupé à des substances chimiques, meth' et crack.
Il y avait de tout. crackhead, prostituées, dealeurs et gens pommés. certains venaient pour s’faire un peu d’argent, d’autre pour acheter leur dose, et d’autre venaient juste pour s’amuser.
ils emmerdaient personne les cons, à part quelques voisins coincés.

Tariq avait fait l’tour de l’endroit et avait écoulé sa substance de mauvaise qualité à quelques âmes égarées. En revenant vers Lala, il sortit une liasse de billet d’son boxer. des billets froissés, parfois un peu déchirés. de l’argent sale. mais l’proprio n’avait pas le flair pour reconnaître l’argent qui provenait d’activité illégale. et de toute façon, l’argent n’a pas d’odeur.

-« t’as vu? » lâcha-t-il à Lana avant d’continuer, fière « bientôt j’serais aussi riche que c’con de Steve Jobs, j’crèverais riche et on écrira un livre sur ma vie. »

il rangea sa liasse à sa place initiale, l’sourire au bords des lèvres. l’argent faisait l’bonheur de tariq.

-« les livres c’est naze en vrai. une série netflix c’est mieux. » concéda-t-il en haussant les épaules « t’as fait ton billet toi aussi ? on s’casse ou tu veux rester pour serrer. j’t’avoue qu’les meufs sont pas ouf. après on a pas les mêmes gouts. ptête que c'est ton délire »






la fumée pour changer d'air
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14520-lala-labbadie-kehlani-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 77
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : #301 (F1 + 3ème)
▹ TAF : pâtissière de meth, shaman de cérémonie d'ayahuasca et diseuse de bonne aventures, l'une des curiosités du Chat Noir.
▹ AVATAR : Kehlani Parrish
▹ DC : le petit vietnamien à son papa.

MessageSujet: Re: mon crew (+lala)   Ven 25 Mai - 21:56
Le fin fond de la crasse du Bronx. Là où les âmes ont mal et se plaisent à avoir mal. Là où tu dois revêtir ton bouclier mental et énergétique. T'imaginais en armure des diamants, c'était assez pour ne pas laisser entrer toutes ses mauvais énergies des soirées sales où l'argent sale coulait à flot, où tu faisais des prix pour laisser les addicts s'enfoncer en enfer plutôt que les aider à en sortir. De la vente facile. Heureusement que ton bro était là avec toi, pas pour te protéger, mais te garder sur terre. Tariq fait son tour et toi, tu t'installes, adossée à un mur pas trop rouillée et on viens te voir. T'as de tout dans tes poches, dans ton petit sac en bandoulières. Meth, beuh, space cakes, quelques trucs de magie aussi. Y'a des gens qui viennent pour ça, qui murmurent tout bas pour avoir un gri-gri ou une chandelle pour chasser le mauvais oeil. Ça, ça te fait plaisir, plus que la drogue en fait. La meth c'est cool, mais pas trop souvent. Quand toi t'en prend, tu veux juste tout baiser. Y'en a qui copulent plus loin justement, et toi, t'as pas envie de faire une connerie.

Tariq reviens et tu lui offres ton poing pour le checker tandis qu'il fait étalage de son fric. Tu fronces les sourcils quand il sort l'argent de son boxer. S'il t'avais sortit autre chose, tu lui en aurait coller une. Le petit con qui se prenait déjà pour Jobs. « Plus El Chapo que Jobs, mais bon. » Que tu le corriges étant donnée l'illégalité de votre petite fortune. « Mais fout pas le fric contre ta teub, tu vas agrandir ta liste d'ITSS, t'es con. » Que tu te fous de sa gueule avant qu'il ne critique les livres et c'est l'heure des bons vieux burns, parce que monsieur dit que les livres c'est naze. « Ça c'est rien que parce que tu sais pas lire. » Et tu lui fous un coup sur l'épaule tandis que ton regard se perd sur la sombre foule et qu'il te demande si tu veux rester pour serrer et si t'as fait de la thune aussi. « Ouaish, j'ai fait plus que toi, moi c'est de la qualité, pas de la petite merde comme la tienne. » Que tu te vantes avec un clin d'oeil avec de chercher des meufs potables. Oh, waw, ça fait pitié. « Elle est mignonne celle-là, non ? » Que tu déconnes en pointant une crackhead dégueulasse du menton avant d'avaler une gorgée d'alcool. Le genre de meuf qui te donne des maladies rien qu'à la regarder, reposant ton regard sur Tariq. « Nan, on rentre et on s'roule dans les billets sur Where u been ? » Et on fume d'la weed jusqu'à plus avoir de cellules, une petite soirée tranquille quoi. T'avais pas trop envie de rester et assister à un meurtre ou une overdose chez les rats où vous étiez perdus.



This ain't sitting real good in my soul
© FRIMELDA
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14484-tariq-hawkins-keith-po
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 30
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : vingt-deux ans
▹ APPART : #1404 (14ème)
▹ TAF : débrouillard à temps plein; dans les emmerdes; animal de foire quand il se bat contre des billets; dealeur, parfois serveur pour dépanner.
▹ AVATAR : keith powers


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: mon crew (+lala)   Dim 27 Mai - 4:26



pas d’répis. enchaînement sur enchaînement. et tariq rit à ses paroles.

-« ferme ta gueule lala. »

c’est gentil d’sa part. les insultes, c’est sa manière à lui d’montrer qu’il apprécie. une insulte et un sourire, c’est comme ça qu’il fonctionne. à vrai dire, il n’a jamais appris à faire autrement. là où il a grandit, ça insulte à tout va. pour un oui, ou pour non. quand on est heureux, triste ou énervé. au détriment d’l’affection et des mots doux; tariq insulte.

-« c’pas grave, j’mettrais du jack D pour la désinfecter. »

remède à sa manière. l’alcool ça pouvait l’sauver du sida apparement.
Tariq cachait tout dans son boxer; argent et ses petit pochons de dope. c’était pas la manière la plus esthétique de ranger sa marchandise, mais ça l’sauvait quand des flics venaient l’fouiller. ses potes avaient beau lui dire que les bleus venaient rarement au parking. Tariq restait prudent. on sait jamais. bande de con vous verrez quand vous allez vous faire choper.

- « j’suis un homme d’affaire lala, j’ai pas l’temps d’lire. parfois j’lis des tweets à plus de 260 caractères, et crois moi ça m’fait chier. »

nonchalant comme ça son habitude. son coup d’épaule l’fait sourire, elle a vraiment pas de force lala.

-« excuse moi Heisenberg. t’vas déménager et vivre dans une caravane ? »

niveau dope, y’avait pas à débattre. Lala avait clairement un stade avancé. elle avait de tout et son côté hippie perchée lui permettait d’vendre tout et n’importe quoi. même ses conneries de trucs spirituels. ça l’faisait marrer Tariq de se dire que y’avait des personnes encore plus perchés que Lala pour acheter ce genre de trucs.

-« elle suce si tu lui ramènes d’la C. Enfin c’est c’qu’on m’a dit, moi j’sais pas, j'la touche pas avec un bâton. t’peux tenter. les crackhead font les meilleurs blowjobs. »

il lui renvoie un coup d’épaule. un peu plus fort. en fin compte, ouais c’était mieux de rentrer. se poser, péter un gramme ou deux, laisser son esprit à la dérive l’temps d’une soirée dans un endroit calme.

-« j’suis chaud. cet endroit il pue la syphilis, j’ai l’impression j’vais m’chopper une connerie juste en restant ici. » souffle-t-il avant d’ajouter « chez toi ou chez moi ? j’t’avoue chez moi c’est pas rangé. comme d’habitude. mais ça on s’en bat les couilles, nan ? »






la fumée pour changer d'air
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14520-lala-labbadie-kehlani-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 77
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : #301 (F1 + 3ème)
▹ TAF : pâtissière de meth, shaman de cérémonie d'ayahuasca et diseuse de bonne aventures, l'une des curiosités du Chat Noir.
▹ AVATAR : Kehlani Parrish
▹ DC : le petit vietnamien à son papa.

MessageSujet: Re: mon crew (+lala)   Dim 27 Mai - 7:34
Il te dit de fermer ta gueules parce que tu l'as tellement roast comme une guimauve qu'il sent le brûlé, le petit. Et tu rigoles parce qu'il a rien de mieux que de te dire qu'il t'aimes parce qu'il a pas assez l'esprit vif pour tout te remettre dans la gueule. Il préfère enchaîner les conneries, au moins ça te fait rire et ça remet un peu de lumière au fond de l'enfer où vous vous trouvez, petits anges parmi les démons.

« What the fuck c'est quoi ton kink de Jack D ? Tu te branles avec la bouteille ? J'savais que t'avais une petite bite. Rappelles-moi de plus accepter d'alcool de tes bouteilles. »

Que tu lui réponds avec un air dégoûté. Non, mais il se prenait pour quel genre de pirate, celui-là ? Et tu veux pas lui faire une autre brulure, mais il t'ouvre la porte aussi facilement que les crackheads ouvre le fond de leur gorge.

« Wow p'tain. 260 carac' ! Attention, tu pourrais te fouler la cervelle, elle est pas habituée à fonctionner à cette capacité. »

Que tu ricanes, dommage que vous avez pas d'autres potes avec vous pour compter les points, voir comme t'as bien baisé Tariq avec ses répliques cinglantes et gratuites. Il te compare ensuite au gars de la série, mais tu bug un peu, parce que toi tu penses au physicien allemand avant de capter. Ça t'aurais étonné qu'il ait cette culture.

« Nan, j'préfère rester près de toi pour te piquer toutes tes meufs. » Que tu le nargues même si bon, c'est pas arrivé si souvent de ça, parce que y'a des filles, elles sont chiantes à dire qu'elles sont hétéro alors qu'elles font que mal se faire baisées, mec sur mec. Vous déconnez sur les meufs que y'a ici et t'as un petit haut le coeur et imaginant quoi que ce soit avec l'une d'elle.

« Nope, les tapettes font les meilleurs blowjobs. Tu devrais essayer. T'as de la chance, y'en a minimum une sur chaque étage, au parking. Un vrai petit nid à pédés. » Que tu le nargues encore avec un clin d'oeil avant qu'il ne te redonnes ton coup d'épaule que tu te prends comme une grande. Bof, t'es presque habituée, t'as vu pire qu'une ecchymose ou un mal d'épaule. Tu vas certainement pas dire ''aïe comme les autres filles. Et ça te déranges pas de cracher un peu sur les gays, comme toi ils te traitent de goudou. Vous êtes d'accord pour partir, suffit de savoir où vous finirez la soirée dans le coma.

« Arf, chez-moi, y'a de la bouffe, j'veux pas crever de faim chez-toi et dormir sur ton canap. » Ouesh, parce que des broh, ça dort pas ensemble. Sauf, trop, trop, trop péter. Mais bon, comme il a pas de seins, tu préfères faire l'étoile dans ton lit.



This ain't sitting real good in my soul
© FRIMELDA
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14484-tariq-hawkins-keith-po
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 30
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : vingt-deux ans
▹ APPART : #1404 (14ème)
▹ TAF : débrouillard à temps plein; dans les emmerdes; animal de foire quand il se bat contre des billets; dealeur, parfois serveur pour dépanner.
▹ AVATAR : keith powers


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: mon crew (+lala)   Dim 10 Juin - 1:07



sûrement trop pété par son shit de merde pour s’défendre convenablement. l’cerveau en rubis-cube, les yeux rougis et l’sourire ridicule. Tariq il aura sûrement perdu le roast de ce soir. mais il gagnera le prochain.

-« attend, gros t’es pas au courant du délire de jack D quand tu baises sans capote ? » il fixe un moment lala avant de reprendre aussitôt « en même temps, normal, il t’manque un truc entre les jambes. c’est naze. tu peux pas comprendre » il hausse les épaules tariq avec son sourire de petit con au bords des lèvres. « et puis t’façon, la dernière fois j’t’ai passé des cookies périmés depuis 3 mois. t’en es pas morte, non ?  »

ça faisait peut-être plus d’un an que ses cookies restaient dans l’fond de son armoire. Lala c’est sa poubelle, tout ce que Tariq ne voulait plus, il lui passait. bouffe, sappe, shit. parfois elle acceptait, parfois elle les lui rejetait à la gueule. c’était les risques du métier, Tariq était habitué.

-« t’es sûre de vouloir parler de foulure à la cervelle ? t’en as une grosse avec tes cailloux qui t’parlent. »

c’était des pierres spirituelles. mais tariq appelait ça des « cailloux ». parfois il s’amusait à en prendre et jongler avec. Et si je joue avec, tu crois qu’ils vont être énervés tes cailloux ? Mais heureusement pour lui, il n’a encore jamais cassé l’une de ses pierres.

- « pique moi une meuf et j’balance ta cuisine de crack aux autorités. »

il blague Tariq. jamais d’la vie il ferait ça, même si un jour lui et Lala perdent leur amitié. il resterait muet comme une tombe. j’ai rien vu, rien entendu, j’suis au courant d’rien monsieur l’agent. et puis de toute façon, Lala n’a pas volé beaucoup d’meuf à Tariq. du moins, pas à sa connaissance.

-« arrête, j’préfère m’faire sucer par la vieille du rez-chaussé. » lâcha-t-il en mimant une répulsion presque théâtrale. « et attend, comment tu sais que ce sont les pédés qui sucent le mieux ? »


tandis qu’il parlait, Tariq engagea le pas pour s’enfuir de cet endroit insalubre. il faisait de plus en plus chaud et il pouvait déjà entendre quelques insultes siffle entre un groupe de personne. l’sang chaud d’un crackhead et l’alcool ne faisaient jamais bon ménage.
une fois dehors, presque comme machinalement, il glissa une clope entre ses lèvres et tenta tant bien que mal de l’allumer avec son briquet pété.

-« j’ai des yaourts dans mon frigo, j’crois. j’suis pas sûr. et MON canapé et meilleur que TON canapé. l’tient il peut pas contenir mon long corps d’athlète. »

plutôt d’athlète à la retraite. mais il est vrai que ses soirées chez Lala ne faisaient pas parti de ses meilleurs nuits. même s’ils habitent à quelques étages l’un de l’autre, ils se retrouvaient souvent dans un état de léthargie où aucun des deux n’avaient la volonté de bouger.

-« paye ton Uber Lala, fais pas ta pute. »






la fumée pour changer d'air
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: mon crew (+lala)   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.