En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 14:43
Je la relève en essayant de ne pas faire attention à la chaleur qui se diffuse par nos mains en contact. Je pousse un soupir à sa réponse. "Je sais..." un hausse d'épaule précède le reste de ma phrase "mais je ne peux pas ne pas m'inquiéter pour toi. Laisse-moi le temps..." je mords ma lèvre avant de terminer ma phrase de façon insatisfaisante. "Laisse moi le temps de m'habituer" Ce n'est pas réellement ce que je veux dire mais je ne sais pas le formuler comme toujours. Je sais juste que j'ai besoin de temps pour gérer tout ça. C'est comme mon alliance que je porte toujours, je ne peux pas me résoudre à l'enlever. Pas maintenant, pas déjà, pas quand je souffre autant et que je l'aime toujours aussi désespérément. "En plus tu ne mens pas très bien, srce." Elle n'a jamais su me mentir sur son état et je connais son penchant pour la drogue même si elle avait décroché, au moins de l'héro. Aujourd'hui, je n'en suis plus sur.

"Allez viens. On a fait assez de conneries pour ce soir." J'esquisse un sourire sans joie et sans lâcher sa main on repart dans l’entrepôt pour le traverser et sortir par l'entrée du devant. Je ne vois pas le russe que je cherche pourtant du regard, avec un élan ridicule de triomphalisme puisque je repars avec Nina. Je résiste à l'envie de marcher près d'elle, ma main caressant sa nuque dans ce geste de possessivité qui me ferait tellement de bien, tellement de mal...

Dans le 4x4, je monte le chauffage par un geste d'une habitude ancrée. Je démarre et conduit lentement, parce que je n'ai envie qu'on se sépare déjà et que l'arrivée au parking sonnera ce glas. Quand je me gare sur ce foutu parking, je pose mes mains sur mes genoux avant de me tourner vers elle pour lui parler. "Nina ? Tu sais... La fin de ta lettre ? je n'ai pas envie de te perdre, qu'on soit ensemble ou juste amis, ou ce que tu voudras... C'est possible ? Et si t'as besoin de moi, je suis là, mais laisse moi juste un peu de temps pour encaisser. C'est...dur." Quel euphémisme Kovacs ! Mais on essayer de ne pas faire dans le pathos seulement, je ne veux pas que ça ne serve à rien. "Alors je voudrais qu'au moins tu arrives à être heureuse." Si je n'ai pas su le faire, qu'au moins elle y arrive d'une autre façon.



Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

En ligne
avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7392
▹ INVESTISSEMENT : 85

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #203 chez Luna, en attendant de trouver un autre appart'
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 17:11
​​​​​​​​​​​Je serre les dents, mâchoires crispées et muscles noués lorsqu'il me demande de lui laisser le temps de s'habituer. C'est ce que je voulais qu'on fasse tous les deux et c'est la raison pour laquelle j'ai préféré partir pendant son absence, la raison pour laquelle je voulais éviter qu'on se croise aussi... Mais il y a une partie égoïste en moi, et pas des moindres, qui me hurle que je ne veux pas qu'il s'habitue. Je sais que je suis terrifiée à cette idée. J'ai beau savoir que c'était la bonne décision, je suis liquéfiée de peur à l'idée qu'un jour il s'habituera à mon absence, qu'un jour il cessera de me chercher dans les draps à côté de lui, qu'un jour me croiser par hasard ne lui fera plus rien, qu'il ne devra pas lutter contre l'envie de m'appeler, de me prendre dans ses bras, de me dire qu'il m'aime. Je ne veux pas qu'il m'oublie, je ne veux pas qu'il s'habitue. Je secoue doucement la tête, répondant d'une voix blanche : J'ai toujours très bien su mentir. A tout le monde sauf à toi. C'est la nuance mais elle est d'importance. Je gagnais ma vie en racontant des mensonges, en me faisant passer pour une autre, en dissimulant mes émotions. C'est lui qui a brisé mes défenses, c'est devant lui que je me suis mise à nue.

Mes doigts restent noués aux siens en cette caresse qui apaise mon cœur et mon âme, même si je sais qu'elle ne me fera que plus de mal par la suite. Retrouver le pick-up me file un étrange vague à l'âme, et l'envie de venir me blottir contre lui comme je le fais toujours est forte. Il coupe le moteur et je me tourne vers lui, oppressée par des bouffées d'émotions qui me nouent la gorge mais qui n'ont rien à voir avec celles que j'ai d'habitude en sa présence. Je secoue la tête. Moi non plus je ne veux pas te perdre Slavenko... Je ne sais juste pas si je peux supporter de le voir poursuivre sa vie sans moi. Pourtant je veux qu'il soit heureux, moi aussi ! Je le pense, tu sais...? Je ne sais pas si c'était très clair dans ma lettre mais... Peu importe... l'état de notre relation, peu importe ce qu'on devient l'un pour l'autre... Tu seras toujours la personne la plus importante de ma vie. Je dois me mordre la joue au sang pour ne pas lui dire qu'il est mon âme, que je pense encore ces mots-là. Il m'a demandé de ne plus lui faire de mal... Je jette un regard par la fenêtre, me mords la lèvre avant de demander : Tu dois... Tu veux rentrer tout de suite ? Je n'ai pas envie qu'on se sépare déjà.



I NEED YOUR POISON
©️ okinnel

En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 17:28
Chacun à un bout du pick-up, on tente d'être raisonnable. Il faut qu'on parle un peu, je ne peux pas la laisser s’auto-détruire. C'est au dessus de mes forces de la laisser se démerder malgré parfois les élans de douleur et les sursauts de colère amère qui me pousseraient à être égoïste. Mais c'est Nina, j'ai toujours pris soin d'elle, j'ai toujours essayé en tout cas. J'ai un vague sourire déjà nostalgique. Je sais qu'elle les pense ces mots là mais le temps passe et efface les choses. Dans quelques temps, au fil des semaines, des mois, peu importe, elle m'aura relégué à une autre place que la première dans son cœur. "oui j'ai compris, mais tu avais peur qu'on ne finisse que par se croiser. Je sais pas...je préfère encore ça que ne plus te voir. " Peut-être que plus tard ce sera plus facile et que nos chemins finiront par s'éloigner, mais la rupture brutale me terrifie. Je n'ose plus dormir dans notre lit de peur que son odeur s'estompe.

"hein ? non non, je n'ai rien de prévu ! " Le ton est ironique, mon mode de défense instinctif. Personne ne m'attend, je fais bien ce que je veux. "pourquoi ? Tu veux... " Bonne question ça, qu'est-ce qu'elle veut ? A un espoir fou, mon cœur s'emballe brusquement, avec une violence qui me fait mal, qui me fait peur et mon regard se pose sur Nina dans une posture d'attente étrange, intense, suspendue à ses lèvres.




Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

En ligne
avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7392
▹ INVESTISSEMENT : 85

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #203 chez Luna, en attendant de trouver un autre appart'
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 17:39
​​​​​​​​​​​Dieu merci il ne partage pas ce genre de pensées avec moi. Je suis convaincue que ça ne changera jamais, dans mon coeur en tout cas. Dans le sien peut-être mais l'inverse ne peut pas être vrai. Je n'arrêterais jamais de m'inquiéter pour lui, je ne cesserais jamais de l'aimer, de vouloir lui appartenir, de vouloir être près de lui. Ce sera éternellement des envies contre lesquelles je devrais lutter, me battre. Peut-être que le combat deviendra plus facile avec le temps, mais il ne cessera jamais tout à fait. Moi aussi. J'avoue tout bas, un peu gênée parce que j'ai peur de ce que ça pourrait me faire. Couper les ponts, c'était ne pas avoir à affronter la réalité. Mais le voir un peu, même si ce n'est pas souvent, même si ça ne dure pas longtemps, c'est être confrontée au sourire qui finira forcément par renaître sur ses lèvres et dont je ne serais plus la cause, c'est le voir avec un(e) autre, le voir reconstruire sa vie, être invitée à un jour à son mariage avec quelqu'un d'autre. Je sais que je vois loin, il n'empêche que ce sont des pensées qui me traversent. Il refera forcément sa vie et je n'aurais jamais la force pour assister à ça.

Je ne sais pas ce que je veux, moi non plus. Je sais seulement que je ne veux pas qu'on se sépare tout de suite, c'est trop tôt. Je ne veux pas non plus aller chez lui, parce que chez lui c'est encore chez nous et que ça me ferait trop mal d'y remettre les pieds. Je sais pas... J'ai pas envie de... Je vais dire de te laisser mais je me rattrape, de justesse : De rentrer. Je soupire, nous regarde tour à tour. T'es couvert de sang mais tu peux... Enfin peut-être... On pourrait aller se changer et... Je sais pas... Faire un tour ? Ou même... Ou même rester ici. Même là, dans cette voiture, à ne rien faire d'autre. Peu importe tant qu'il est encore près de moi, juste un peu.



I NEED YOUR POISON
©️ okinnel

En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 18:58
"Me changer . Non, non, c'est pas nécessaire..." enfin ça dépend où on va bien sur mais je n'ai pas envie d'un bar, ni d'une boite, je ne supporterais pas qu'il y ait d'autres gens, intrus dans notre histoire qui se meurt. Je n'ai pas besoin de ça pour me sentir mal. Mais j'ai envie de rester encore un peu avec elle. Cette soirée est étrange, je ne sais pas si elle sonne comme un adieu ou une renaissance. Les deux surement. J'ai peur que si on monte se changer, elle ne ressorte pas de chez Luna.

Une idée me traverse l'esprit. "J'ai adopté un chien au refuge. Faut que je le sorte, tu veux m'accompagner ? Il est à ... en haut" J'allais dire à la maison, mais je trouve ça étrange. Monter ensemble et s'attendre me rassure sur le fait qu'on va poursuivre la soirée. De toute façon, je dors mal depuis le départ de Nina, j'évite de dormir ou seulement assommé de fatigue et de médocs. Les anti-dépresseurs ont tendance à m'abrutir mais amortissent les émotions, ce qui m'évite d'imploser ce que le Bronx appréciera.



Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

En ligne
avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7392
▹ INVESTISSEMENT : 85

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #203 chez Luna, en attendant de trouver un autre appart'
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 19:05
​​​​​​​​​​​Je ne saisis pas bien pourquoi il ne veut pas se changer. Non, je n'ai pas l'intention de l'emmener dans un endroit où il y a du monde, mais il porte le tee-shirt qui a servi à éponger son arcade éclatée et je pense qu'une douche lui aurait fait du bien. En temps normal j'aurais pris cette douche avec lui, je l'aurais lavé, je me serais occupée de lui, j'aurais posé un pansement sur son arcade, préparé des antidouleurs pour qu'il ne souffre pas, et j'aurais joué les infirmières toute la nuit contre sa peau pour le récompenser de s'être si bien battu. Moi non plus je ne peux pas ne pas m'inquiéter pour lui, j'ai l'impression d'être née pour prendre soin de lui et je ne supporte pas de le savoir malheureux ou blessé. Un comble quand on sait que je suis justement celle qui le blesse.

J'écarquille les yeux sous la surprise de son aveu, secouant doucement la tête, incrédule. Un chien, vraiment ? Je ne sais pas pourquoi j'ai ce douloureux pincement au cœur. Est-ce parce que je lui ai enlevé Tigar ? Je pensais sincèrement qu'il ne voudrait pas garder le chat et je me sens soudain triste de cette nouveauté dans sa vie que je ne partagerais pas. Oui, d'accord. J'accepterais n'importe quoi pour ne pas qu'on se sépare tout de suite. On sort de la voiture et ma gorge se noue quand on monte ensemble les escaliers menant au second, mais cette fois je sais qu'on va se séparer sur le palier. Je ne peux pas rentrer chez nous. Chez lui. La porte de Luna est juste en face de la sienne et j'esquive, sans savoir s'il sera dupe : Je vais en profiter pour prendre une veste, on se rejoint ici ?



I NEED YOUR POISON
©️ okinnel

En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 19:17
J'esquisse un sourire à son étonnement "ouai, ouai...un chien." Je suis content qu'elle accepte, et soulagé aussi. Peut-être pensait-elle à un autre genre de sortie, mais je n'ai pas le courage de ressortir dans les vapeurs d'alcool et de weed. Ça m'a passé quand je l'ai vue en train de se faire peloter par un autre et que je me suis fait fracasser la gueule par ce type. J'essaye de ne pas me poser trop de questions sur le sujet. Je sais qu'on est toujours marié, mais déjà plus vraiment... Je n'ai plus le droit de la revendiquer comme mienne même si c'est ce que j'ai cherché à faire tout à l'heure. Le Destin m'a rappelé à l'ordre. Nina n'est plus à moi.

Non je ne suis pas dupe et mon regard se perd dans les nébuleuses d'ombres tourmentées "ouai." sur cette réponse laconique, je rentre seul dans l'appartement trop vide. Le petit chien a pissé dans la cuisine, mais je ne le gronde pas, je n'ai pas le cœur. Je pose une serpillère dessus, je nettoierais en rentrant, mais je ne veux pas trainer trop longtemps. J'enfile ma veste multicolore, celle qu'on avait achetée ensemble sur le marché et je prends la laisse "Allez viens, on va sortir un peu."

Je le porte parce qu'on va prendre les escaliers et qu'avec ses hanches et l'espèce de harnais qui lui maintient les pattes pour les redresser, c'est compliqué pour lui. On a pu le constater tout à l'heure. Je me dépêche, et je me retrouve sur le pallier avant Nina, anxieux de ne pas la voir réapparaitre.



Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

En ligne
avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7392
▹ INVESTISSEMENT : 85

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #203 chez Luna, en attendant de trouver un autre appart'
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 19:33
​​​​​​​​​​​Je ne me doute pas une seule seconde qu'il pourrait s'imaginer que je ne ressortirais pas, je ne vois pas pourquoi je ferais une chose pareille alors que c'est moi qui ai proposé qu'on reste encore un peu ensemble. Si je n'avais pas voulu, j'aurais seulement pu rester à la rave ou bien lui dire que je rentrais me coucher. Je suis soulagée de retrouver l'appartement de Luna, je ne m'y sens pas chez moi, je n'ai pas déballé mes affaires mais au moins il n'y a aucun souvenir parasite ici, aucune trace de Slavenko, rien qui me rappelle sa présence. Je ne suis pas sûre de vouloir voir ce qu'il a fait de notre appartement, comment il vit, si les choses ont changé ou pas. Je ne suis pas sûre non plus d'avoir le courage de repartir si j'en franchis la porte. Je vais dans la chambre pour troquer mes talons contre mes Converses pour être à plat et plus confortable, mais je ne prends pas la peine de changer de tenue ni d'enfiler des bas. En revanche je récupère ma veste en cuir que j'enfile, ainsi que mon portable que j'avais laissé à l'appartement.

Je ressors pour le trouver déjà sur le palier, et mon regard s'éclaire lorsqu'il se pose sur la petite boule de poils qu'il tient entre ses bras. Oh, il est trop mignon... J'ai toujours été faible face aux animaux, quand on est allés chercher Tigar j'aurais pu adopter tous les chats du refuge si Slavenko ne m'avait pas raisonnée. Je referme soigneusement la porte à clé derrière moi et tends une main vers la bestiole pour lui gratter doucement le crâne. Tu l'as trouvé dans un refuge, alors ? Je ne savais pas que tu aimais les chiens.



I NEED YOUR POISON
©️ okinnel

En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 19:51
Nina revient, elle est notablement plus petite ce qui me fait sourire et tend directement la main vers la boule de poil qui remue la queue aux attentions dont elle fait l'objet. Il faut dire que si au départ, elle était teigneuse, ça a vite changé quand elle a identifié qu'on la choyait et qu'on la nourrissait. Ah la main qui vous nourrit ! "ouai, elle est marrante. C’est une femelle." Comme le chien s'agite, j'avance pour sortir de l'immeuble, empruntant à nouveau les escaliers.

Je secoue la tête en rectifiant, explicant l'aventure qui a le mérite de nous éloigner de discussions trop sensibles "non je l'ai pas trouvée au refuge mais au Bronx Boxing. Elle venait foutre le bordel à la rue qui donne derrière les garages. Elle a saccagé les poubelles et une fois elle est rentrée sans que je la vois. Elle est restée enfermée toute la nuit et elle m'a bouffé une paire de pompes ! " Je crois que j'avais besoin d'un objet de transfert et le chien fait très bien l'affaire, c'est pathétique à dire ! "J'ai réussi à l'attraper et je l'ai amenée au refuge et finalement... Le temps de faire les vaccins, je l'ai seulement récupérée aujourd'hui. Et Tigar, il est chez Luna alors ? Enfin, ça doit pas changer grand chose pour lui, il sort toujours. "



Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

En ligne
avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7392
▹ INVESTISSEMENT : 85

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #203 chez Luna, en attendant de trouver un autre appart'
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 19:58
​​​​​​​​​​​Je plisse le nez, attendrie par la chienne, puisqu'il s'agit d'une chienne, et demande : Comment tu l'as appelée ? Je trouve ça curieux qu'il ait cherché si rapidement un animal de compagnie, d'un autre côté est-ce qu'il ne vaut pas mieux ça que de faire comme moi, me jeter dans les bras de tout ce qui bouge seulement pour ne pas ressentir la solitude ? D'autant que ça ne fonctionne pas très bien, je ressors de ces étreintes décevantes encore plus seule qu'avant. On marche côte à côte dans les escaliers, la boule de poils entre ses bras et je le trouve tout bonnement adorable comme ça, ce qui ne m'aide pas vraiment. J'espère que c'est pas tes nouvelles rangers qu'elle a bouffé ! Enfin cela dit c'est costaud comme chaussures et puis surtout, il les a toujours aux pieds alors ça m'étonnerait. Je l'avais jamais vue, même à la salle de boxe je crois... J'y allais beaucoup pourtant mais pas vraiment du côté du garage alors ça explique sans doute...

Je hoche doucement la tête à la mention de Tigar tandis qu'on atteint la porte d'entrée. Oui, chez Luna. Elle est presque toujours chez Jam', je crois qu'ils vont s'installer ensemble alors ça ne la dérange pas que je squatte l'appartement... Le temps de trouver autre chose, ce qui ne saurait tarder. Il fait comme avant, oui, il sort autant mais... Je crois qu'il a un peu de mal à s'habituer au nouvel environnement pour l'instant, il n'a pas encore trouvé ses habitudes... Moi j'aime me dire que c'est parce que Slavenko lui manque, comme il me manque à moi. Tu sais je suis partie avec parce que t'étais pas là mais... C'est ton chat aussi, tu peux venir le voir ou... Ou on peut faire garde alternée ?



I NEED YOUR POISON
©️ okinnel

En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 20:33
"J'ai pas encore vraiment choisi de nom. Mais je l'appelle Buba pour le moment, c'est ce qui est venu tout seul ! " J'ai un haussement d'épaules amusé. "Non, non t'inquiète pas, elle a mangé des baskets que je laisse à la salle." Comme elle s'en doute, mes rangers sont à mes pieds. "Bah elle traine pas depuis longtemps à la salle. Goran l'a aperçue quand j'étais pas là, et j'ai réussi à la choper seulement mercredi.. Elle devait trainer dans tout le quartier, ou on l'a chassée d'ailleurs ou alors elle s'est fait abandonnée y a pas longtemps."

Une fois dehors, je pose le chien en laisse au sol et il frétille en reniflant. Je le laisse faire, sa laisse se déroulant. "Donc ça va Luna et Jam ?" Je n'ai pas revu Jam depuis, même si j'ai appris qu'il était rentré. Je suis soulagé de l'apprendre, ça m'aurait peiné pour Luna, elle ne méritait pas une telle sanction, je la sais réellement amoureuse. Je ne souhaite à personne ce que je vis. "non, non, ça va, t'inquiète pas, en plus je ne suis pas sur que ça fasse bon ménage avec le chien." Je hausse un sourcil en faisant remarquer "en fait tu habites en face, comme quand on s'est rencontré" On a monté deux étages dans l'intervalle.



Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

En ligne
avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7392
▹ INVESTISSEMENT : 85

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #203 chez Luna, en attendant de trouver un autre appart'
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 21:15
​​​​​​​​​​Buba ? Je répète, un léger sourire aux lèvres. Ça veut dire quelque chose ? Peut-être en serbe, c'est étrange comme nom... J'ai une grimace désolée et je secoue doucement la tête, dépitée. Je ne comprends pas comment on peut abandonner un animal. Si jamais je ne pouvais soudain plus m'occuper de Tigar, pour une raison ou une autre, je chercherais à tout prix quelqu'un pour s'en occuper à ma place. Et sans solution, je l'emmènerais moi-même dans un refuge, pour qu'on prenne soin de lui. Malheureusement les animaux errants sont monnaie courante dans le Bronx. C'est bien que tu l'aies récupérée... Je sais bien que c'est ridicule mais d'un côté je suis soulagée qu'il ne soit pas tout seul, un chien c'est mieux qu'un chat pour ça. Déjà parce que c'est bien plus câlin, mais aussi parce que c'est plus dépendant de vous. II doit la sortir plusieurs fois par jour, ça l'oblige à mettre le nez dehors. Je la garderais si tu pars la semaine prochaine... Enfin si tu veux. Oui j'essaie de nouer une relation privilégiée avec sa chienne, laissez-moi tranquille !

​Je hausse légèrement les épaules. Je crois, oui. En tout cas Luna m'a dit qu'il lui avait pardonné, alors... L'inverse m'aurait étonnée mais j'aurais surtout été terriblement triste pour mon amie. J'ai un sourire triste à son constat, qui me fait une nouvelle fois hocher la tête. C'est vrai, oui... Je ne sais pas encore ce que je vais faire. L'appart' que j'avais avant est libre, je pourrais y retourner... Ou alors je récupère l'appartement de Luna quand elle s'installera définitivement avec Jamal... C'est un studio mais j'ai pas vraiment besoin de plus grand... C'est pour être avec lui que je voulais un bureau, une chambre d'amis -qui aurait pu se transformer en chambre d'enfant-, ce genre de choses. Maintenant que je suis seule, et que je n'ai pas la moindre intention de refaire ma vie, l'endroit où je vis n'a plus la moindre importance.



I NEED YOUR POISON
©️ okinnel

En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Jeu 17 Mai - 21:47
"ouai, ça veut dire bestiole...Hé, j'ai rien trouvé d'autre !" Je ne suis pas très doué pour les noms, ni même les surnoms. Nina peut en témoigner aussi puisque je l'appelle, je l'appelais, ribica. "C'est gentil, mais je vais l'emmener avec moi. Je ne veux pas qu'elle croit que je vais la laisser. Je crois pas que ça serait bon de partir direct sans elle au bout de si peu de temps." Je suis censé l'éduquer cette bestiole, alors je dois m'en occuper. "En vol intérieur, ils font des tickets pour les chiens s'ils sont petits et en panier. Je vais trouver ça."

Je hoche la tête, c'est bien pour Luna et Jam. Non pas que je me sente fautif sur le fait que Luna a dansé au PB et que Jam n'était pas au courant mais disons que n'étant pas au top de ma forme, si je pouvais éviter d'enchainer les mauvaises nouvelles ce serait bien. Je marche à un pas d'escargot à cause de la chienne qui est intriguée par absolument tout. Quand une mobylette pétarade, elle se réfugie dans mes pieds et je dois faire attention à ne pas lui marcher dessus. J'ai un grondement amusé devant cette trouillarde. " To je samo moped, Buba."
Je me penche pour lui gratter la tête et non, je ne matte pas les jambes de Nina, pas du tout ! Bande de pervers. Je ne sais pas si c'est bien qu'elle habite face à l'appartement, je n'arrive à dire mon appartement, ça reste le notre pour moi malgré la disparition de ses affaires. L'idée me plait, mais j'imagine que ce n'est pas très sain dans l'idée de se reconstruire seul. Je n'ai pas envie d'être seul, non la vérité c'est que je n'ai pas envie d'être sans elle. "tu verras bien...Si tu as besoin de l'appart quand je ne suis pas là, fais comme chez toi." C'est dit avec cet espèce d'humour noir et pince sans rire.



Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

En ligne
avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7392
▹ INVESTISSEMENT : 85

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #203 chez Luna, en attendant de trouver un autre appart'
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Ven 18 Mai - 8:52
​​​​​​​​​​​Je souris, fière de moi parce que j'étais sûre que ça aurait une signification, même ridicule. Je me moque pas, c'est une bestiole après tout. Un nouveau sourire indulgent plisse mes lèvres et je secoue doucement la tête en observant Buba. Il décline ma proposition, mais heureusement ce n'est pas pour me dire qu'il a déjà trouvé quelqu'un d'autre pour s'en occuper. Tu vas l'emmener sur un bateau à voile ? Tu vas en faire une vraie aventurière, c'est cool. L'idée qu'il l'emmène avec lui me fait sourire, et c'est quelque chose que je comprends parfaitement. Tigar est très câlin mais malgré tout c'est facile de laisser un chat à la maison pendant les vacances, il passe sa vie dehors, tant qu'on lui donne des croquettes il est content ce n'est pas comme s'il restait enfermé tout seul en notre absence.

Il s'adresse en serbe à la chienne et j'ai le myocarde qui part en tachycardie de façon complètement ridicule, juste parce qu'il a un accent à me damner, que je suis folle amoureuse de sa voix, plus encore lorsqu'il parle sa langue natale, même pour s'adresser à un chiot. Il avait raison dès le premier jour, le serbe est irrésistible. Enfin, quand c'est lui qui le parle. Sa remarque m'arrache un sourire triste et je hoche doucement la tête, pensive. Je verrais, oui... Pour être honnête je suis pas sûre de vouloir retourner dans mon ancien appartement. Il y a trop de souvenirs là-bas, quelques uns de nous deux mais surtout des souvenirs de la vie que je menais avant lui, de l'homme qui me payait le loyer, du fait que j'étais en fuite et complètement stone H24 aussi. ​



I NEED YOUR POISON
©️ okinnel

En ligne
avatar
« Srpska_tigar »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9252
▹ INVESTISSEMENT : 60

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   Ven 18 Mai - 9:11
"J'espère bien ! " toujours accroupi, je baisse les yeux vers le chien, et mon sourire indulgent témoigne d'un sérieux doute. Pour l'instant c'est un chien craintif, même si acculée, elle s'est défendue comme elle a pu avec ses petits crocs pointues. "je ne sais pas si je pourrais la prendre sur le bateau pendant les leçons, mais de toute façon, je vais essayer de trouver une maison en bord de mer, avec un jardin. La veto m'a dit que les petit chiens dormaient beaucoup et d'autant plus qu'elle doit se retaper, elle a été mal nourrie."

Une dernière caresse et je me redresse, Buba se décidant à reprendre son exploration vers les bancs défoncés du parc. C'est dommage que le camion du mec qui vend les cafés soit fermé à cette heure ci, je commence à avoir la gueule de bois et j'aurais bien pris un grand café noir. Les douleurs salvatrices se réveillent, j'ai la mâchoire en vrac à l'endroit de l'uppercut, il n'y est pas allé de main morte le Russe. Je la frotte machinalement. "Au rez-de-chaussée ? mouai, je comprends." Mon appart aussi est rempli de souvenirs mais elle m'a demandé de ne pas le laisser et je ne pense pas être capable de gérer un déménagement maintenant de toute façon, je suis trop abimé pour ça pour le moment. et en fait c'est plus sympa le deuxième, 'fin aux étages en général, y a plus de lumière Je demande timidement "tu me diras si tu déménages ? "



Life is a waterfall

We're one in the river
And one again after the fall
.

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reality is for people who can't handle drugs - Slavina   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.