anipassion.com
avatar
« The Dog »
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1643
▹ INVESTISSEMENT : 65

▹ AGE : 37 ans
▹ TAF : Ex-taulard, Videur au Pussybox
▹ AVATAR : Tom Hardy


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Période d'essai au Pussybox - Slavenko/Nero   Sam 12 Mai - 14:41
Si tu creuses bien en toi, quelque part dans tes espoirs gâchés et ton avenir foutu en l’air, tu savais que tu atterrirais dans un endroit comme celui-ci. Pas en tant que call-girl, fallait pas déconner (encore qu’il aurait fallu dire call-boy et que…. Bref), mais comme gros bras, sans-cervelle et autres joyeusetés purement mécaniques qui forçaient le respect et obligeaient les autres à baisser le regard devant toi.
Videur, c’était parfait. Ça ne demandait pas trop d’efforts, ça te permettait parfois de flanquer une torgnole en toute liberté à certains malotrus qui y allaient un peu trop fort, et mine de rien, les nanas qui défilaient par ici te regardaient avec respect et honnêteté. Elles semblaient avoir compris que tu les protégerais et toi, cette nouvelle mission te donnait des ailes. T’avais pas vraiment encore de ‘famille’ ici, mais t’avais quelque chose sur lequel veiller. Et ça, ça te plaisait.

Ce soir, comme plusieurs soirs depuis quelques temps – et bordel, ce que cette nouvelle routine te plaît !! – t’es à l’intérieur, proche des portes d’entrée, à surveiller la clientèle qui s’amuse. Tu guettes les filles : t’essayes d’accrocher leurs regards pour savoir si elles n’ont pas la trouille qui danse au fond des yeux. C’est un regard que tu connais par cœur ça. Mais rien de tout ça pour ce soir-là : c’est comme si tous avaient décidé de faire tourner la machine sans ton aide, et sans fracas.
C’est quand le patron arrive et pousse la porte d’entrée que tu te rappelles qu’il est temps d’aller lui parler. T’es en période d’essai, pour l’instant t’as pas vraiment fait de vagues : il y a bien eu ce client à qui tu as cassé le nez, mais il avait frappé une fille et tu t’étais emporté. Kovacs n’avait rien dit, mais tu n’étais pas sûr que c’était pour lui plaire ce genre d’incidents… Après tout, la boîte dépendait de sa clientèle, il fallait faire un minimum attention.
Alors tu t’avances sur son chemin, sans lui barrer la route mais de manière à ce qu’il repère ta grande carcasse.
- Dites patron, j’pourrais vous voir ?


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
avatar
« Srpska_tigar »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9769
▹ INVESTISSEMENT : 111

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Période d'essai au Pussybox - Slavenko/Nero   Sam 12 Mai - 19:37
Spoiler:
 

Mardi 15 Mai 2018 22h00

Tête des mauvais jours, très mauvais jours, clope au bec, je rentre au Pussybox après presque une semaine d'absence. J'étais en mission à l'étranger et Goran, mon bras droit a géré la boutique pendant ce temps. Je lui fais confiance. Globalement, la mission s'est bien passée, mais le retour a été difficile, très difficile et j'accuse encore le choc, entre incrédulité et déni. C’est quoi déjà les 5 étapes du deuil ?

Quand j'arrive, Nero est là et le business tourne à plein. Les filles dans les cabines enchainent les clients, et dans le Hall il y en a même deux ou trois qui patientent sagement. Étonnant pour un mardi soir. Je me fige, surpris de trouver le videur sur mon chemin. Je n'ai jamais vu un gars plus discret ni plus efficace. Le genre de mec que j'aime avoir dans mon équipe plutôt qu'en face, le genre de mec qui quand il ouvre son clapet, il vaut mieux prendre le temps de l'écouter quelque soit l'humeur dans laquelle on est et ses propres problèmes. Alors je m'arrête et dévisage mon chien de garde. "heu ouai... Bien sur... "

Comme c'est très calme, je fais un geste vers le local "technique". 4m2 avec une machine à café et un micro-ondes et quelques écrans de caméras qui filment les extérieurs quand le Pussybox est fermé. Jamais quand les filles bossent, par souci de confidentialité. D'ailleurs les écrans sont gris pour l'instant. Je m'engouffre dans le local, Nero à ma suite, et nos corps massifs remplissent brusquement l'espace. Si je suis plus grand, il est bien plus massif que moi, lourd de muscles, parfait pour le job. "Je t'écoute."




Running from Babylon

I liked the way we slept
On rooftops in the summertime
.
avatar
« The Dog »
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1643
▹ INVESTISSEMENT : 65

▹ AGE : 37 ans
▹ TAF : Ex-taulard, Videur au Pussybox
▹ AVATAR : Tom Hardy


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Période d'essai au Pussybox - Slavenko/Nero   Dim 13 Mai - 11:53
La tête des mauvais jours, c'est celle que tu arbores en permanence. Y a pas de bon jour pur toi, c'est la seule différence : du coup, ça a dû jouer quand on t'a proposé le job, parce que t'as toujours du type qu'il ne faut VRAIMENT pas déranger. Et pour une fois, ça ne te gênait pas qu'on te juge à ta sale tronche, bien au contraire : arrivaient des moments où le compte en banque se fichait éperdument de ton ego et de ta fierté.
Le patron accepte, l'air légèrement déstabilisé d'avoir été ainsi aggro : tu ne pensais pas que ça le surprendrait, faut bien communiquer de temps en temps même si ce n'est pas non plus ton fort. Mais ce client, t'as besoin de savoir s'il va porter plainte. Tout comme t'as besoin de savoir si tu vas rester ici pour de bon ou s'il a déjà fichu ton CV à la poubelle et regarde les autres à la loupe. Pour une fois, t'as besoin d'un peu de stabilité et une petite assurance sur le lendemain.
Il t'entraîne vers le local-aquarium, celui où tu ne fous jamais les pieds de peur d'étouffer les autres tellement c'est étroit. Ca l'est toujours d'ailleurs, surtout pour deux gaillards comme vous et tu regardes le patron avec un scepticisme léger, te demandant s'il ne va pas tourner les talons en voyant sa bêtise et t'amener à son bureau. Mais peut-être que le bureau, ce serait déjà trop luxueux pour toi, surtout s'il a dans l'idée de te virer.
T'en perds pas ton air mastoc mais intérieurement, t'es plus aussi à l'aise et tu te racles la gorge, cherchant ces mots qui sont si difficiles pour toi, parce qu'ils demandent plus d'efforts que de balancer tes poings.
- J'voulais m'excuser pour le gars l'autre jour.
Et comme il te regarde d'un air neutre, tu ajoutes en montrant ton propre pif :
- Le nez cassé... Vous vous souvenez ?
T’embraie, il n'a pas de temps à perdre et toi, tu dois retourner surveiller les filles.
- J'voulais savoir aussi s'il avait porté plainte. Parce que ce serait un coup à foirer ma conditionnelle...
Tu lui avais dit que tu sortais de taule ? Surprise !


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.


Dernière édition par Nero Stolen le Lun 14 Mai - 21:22, édité 1 fois
avatar
« Srpska_tigar »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9769
▹ INVESTISSEMENT : 111

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Période d'essai au Pussybox - Slavenko/Nero   Dim 13 Mai - 16:42
On rentre dans le local, minuscule. Je n'ai pas de bureau ici, au Pussybox, mon bureau est au Bronx Boxing. Mais parfois quand j'ai des trucs à régler, je le fais dans l'appartement des filles, les cinq qui m'appartiennent par contrat de dettes, là-haut. En sus, y a Mimi qui vient de l'extérieur, elle me donne 30% de ses gains. Et l'Ange, Luna que je dois remplacer parce qu'elle a démissionné, histoire que son mec la plaque pas. Ouai au PB, faut pas croire, on doit gérer plus d'histoires de cœur que de cul, quand je vous dis que proxénète c'est pas un métier facile !

Du coup, je suis plutôt soulagé quand Nero aborde la question qui le turlupine. Au moins il est pas tombé amoureux d'une des filles ! "ha ça...ouai, non écoute le gars a pas porté plainte. Et si jamais, j'ai un bon avocat, après tout, t'as juste protégé une des filles. T'inquiète pas pour ça. " Je me tourne dans un piétinement vers la machine à café "Je savais pas que tu étais en conditionnelle. Je viens juste de de finir la mienne." Le café coule, rapidement, le confort de ces machines à capsules moderne ! "T'en veux un ? Il te reste combien à tirer ?"



Running from Babylon

I liked the way we slept
On rooftops in the summertime
.
avatar
« The Dog »
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1643
▹ INVESTISSEMENT : 65

▹ AGE : 37 ans
▹ TAF : Ex-taulard, Videur au Pussybox
▹ AVATAR : Tom Hardy


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Période d'essai au Pussybox - Slavenko/Nero   Lun 14 Mai - 21:30
Tu souffles, cet enfoiré n'a pas porté plainte. T'as encore quelques jours à trembler mais ça devrait passer vite. Il avait le pouvoir de te refoutre en taule et quelque part, ça te faisait chier de retomber pour si peu - et pour avoir respecté les règles du Pussybox en plus ! Il s'en prenait aux filles, t'avais réagi : sans doute trop fort, y avait qu'à voir la mare de sang qu'il avait laissé derrière lui. Mais le nez, ça pissait facilement...
T'es encore sur cette histoire, ce soulagement qui arrive un peu tard quand le patron embraie sur ta conditionnelle : c'est perso ça, t'en n'avais pas encore causé avec personne jusqu'à présent. Pas même avec toi-même. Peut-être que c'était un sujet sensible, un de ces sujets qui vous foutait les jetons sans que vous sachiez trop pourquoi... Ca devait être ça.
Mais quand c'est le patron qui t'en parle, tu désacralises un peu : il a l'air sincère, il ne semble pas vouloir te piéger. Mieux que cela : il sait de quoi il parle. Peu de gens le savent vraiment, ils sont rares ceux qui vivent avec une telle épée de Damoclès au-dessus de leurs tronches.
Ton regard sur lui ne change pas : si l'armée t'a bien appris une chose, c'est qu'un supérieur, ça reste sacré. Que ce soit un enfoiré de première ou un petit pédant sans envergure, ce que Kovacs n'est pas, assurément. Mais il est ton boss, il paye, et t'as pas encore suffisamment la rage pour mordre la main qui te nourrit.
Pas encore.
Tu hoches la tête à sa proposition de café et tu rajoutes d'une voix rendue rauque à force de préserver ce secret de polichinelle :
- Huit mois. Ils doivent penser que si je retombe pas en huit mois, alors je serais un homme neuf.

Ils ne pensent pas beaucoup alors.

- J'ai buté deux hommes. Accidentellement. Dans une baston.


C'est important qu'il le sache. Ou plutôt, c'est important que tu saches qu'il le sait. Ca t'évitera toute autre justification à l'avenir : tu seras 'le taulard', 'le meurtrier', 'le salaud'. C'est facile comme couverture, ça se porte n'importe où.


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
avatar
« Srpska_tigar »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9769
▹ INVESTISSEMENT : 111

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Période d'essai au Pussybox - Slavenko/Nero   Mer 16 Mai - 0:16
"Huit mois, ça va encore, j'ai fait 18 mois de conditionnelle, franchement je trouve ça presque pire que la taule ! C'est d'un chiant ! " surtout que ça m'a beaucoup pénalisé avec Nina. Impossible de l'emmener faire le voyage de ses rêves par exemple. La conditionnelle c'est une entrave perpétuelle et la peur surtout, la peur de retourner en cage si on se fait reprendre. Alors quand on n'a pas décroché de l'illégal, autant dire que c'est tout le temps. On vit avec un flingue sur la tempe.

Je ne sourcille pas quand il dit avoir tué deux hommes par accident. Je vais pas je juger on s'en doute, j'en ai tué plein, en voulant le faire alors bon...heu je serais mal placé pour dire quelque chose !! Ha ha. ha et t'as pris pour combien en fait. J'ai fait neuf ans à Rikkers moi et ça fait vint et un mois que je suis dehors ! Je ne cherche pas à lui tirer les vers du nez, c'est juste qu'on a une expérience commune et discuter avec quelqu'un qui sait ce qu'on vit, ce qu'on a vécu, ça fait du bien.



Running from Babylon

I liked the way we slept
On rooftops in the summertime
.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Période d'essai au Pussybox - Slavenko/Nero   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.