avatar


Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 88
▹ INVESTISSEMENT : 36

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : 803
▹ TAF : Employé dans un entrepôt et vendeur dans un sexshop
▹ AVATAR : Herman Tommeraas
▹ DC : Jacek Tonnesen, Casey Adersen



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Can you paint with all the colors of the wind ? [Gala]   Ven 11 Mai - 22:22
Fin de son shift, Mads était enfin libre de rentrer chez lui... rentrer pour dormir alors que la nuit était déjà bien avancée et que bientôt les premiers rayons du soleil pointerait le bout de leur nez. En vrai cela laisserait quoi... quatre heures de sommeil à Mads ? Ce n'était pas grave... il n'avait jamais été du genre à beaucoup dormir, insomniaque déjà à l'époque et puis... il avait prit le pli, se rattrapant durant ses jours de congé pour pouvoir tenir la cadence avec ses deux jobs... deux dont un qu'il allait devoir abandonner à cause de Al... ce merdeux qui l'avait piégé en beauté... Enfin bref ! Il ne lui restait plus qu'à rentrer histoire de se poser, s'oublier un peu sous la douche avant de s'écrouler mais avant... avant il avait ce petit rendez vous, ce rituel plutôt.

En effet, cela faisait quelques temps déjà qu'il était tombé sur cette fille. Une délinquante selon certain, une artiste pour d'autre. Mads lui, en la voyant avec ses bombes de peintures, c'était l'artiste qu'il voyait. C'était vraiment une rencontre aléatoire à la base, des petit taggeurs il en avait vu plus que de raison mais là... il avait été attiré par la trace qu'elle laissait dans ce quartier et était resté pour l'observer. Au final c'était fou, car il ne connaissait ni son nom ni rien d'elle ! Mais... il était devenu un fan silencieux, jouant de hasard pour la retrouver plusieurs fois avant que des indices ne soient laissés pour la retrouver et ceci toujours sans la moindre parole. Et ce soir il savait qu'il allait être dans cette rue un peu isolé, histoire de créer une nouvelle fresque qui relaterait l'histoire des habitants de ce petit quartier sous la forme d'un témoignage artistique prouvant que le Bronx vivait et pas seulement survivait. Il s'était donc rendu sur place, prêt à perdre une ou deux heure de sommeil en plus pour pouvoir reposer son esprit en l'observant à l'oeuvre, ce qui au final lui faisait infiniment plus de bien.

Et sur place il ne s'était pas trompé ! Elle était là comme toujours, teintant les brique d'un millier de couleur et Mads... il se trouva simplement une place pour observer. Assit contre un mur qui ne lui paraissait pas trop sale, il la regardait faire dans le silence le plus parfait... mais alors que le temps passait et que l'oeuvre qu'elle créait prenait de plus en plus de sens... disons que Mads, lui qui pourtant aimait cette invisibilité durant son activité, ce silence... il avait envie de changer les règles. Il l'observa donc encore un petit moment avant de lâcher un « Comment tu fais... pour trouver l'inspiration de créer d'aussi belles choses dans nos rues ? » Car Mads avait apprit à aimer le Bronx mais en même temps... il savait que le Bronx avait aspiré sa vie et que son avenir était mort ici. Alors oui il était curieux... curieux de voir comment d'aussi jolies choses pouvaient sortir d'endroits si tristes.
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.