avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 16:23
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Tu pouvais accepter le fait qu'il se soit remis avec quelqu'un. Pour le moment, te dire que Bambi avait eu besoin d'un autre parce qu'il était ainsi, qu'il n'était pas homme à rester seul. Mais pas deux, pas deux mecs pour te remplacer. Le premier, ça allait, il était handicapé et pour toi ça signifiait que Bambi ne voulait pas d'une réelle histoire, que l'on ne construisait jamais rien de sérieux avec ce genre de personnes. Il était un passe temps, ce genre de personne qui faisait croire à Bambi qu'il était un bon garçon, qu'il rendait service. Mais le second. Un autre dans le besoin ? Tu t'en fichais, deux c'était trop pour toi.

Bambi a envie de te voir. Toi, là, non pas tellement. T'es à ton club comme tous les soirs ou presque, tu règles les derniers préparatifs de la soirée et tu gueules sur à peu près tout le monde, parce que ça te fait chier de savoir qu'il a deux mecs. D'ailleurs, un de tes gars à toi a eu un peu de retard, il a senti ton poing dans ses côtes. Un beau bleu qui commencera à sortir quand il sera sur scène. Mais tu connais tes clients, tu sais que les corps abimés plaisent. A certains en tout cas. Les autres ne s'en préoccupent pas. T'es dans ton bureau, les différents danses et spectacles commencent quand toi tu règles ce qui ne concerne que ta personne, le business, l'argent souvent en liquide, les chèques que tu signes parfois. Bambi connait le chemin parce que le bâtiment est le même. Tu l'as remis à ton goût, bien plus certain que ce que lui avait fait, ou avait laissé faire. C'est de nouveau chez toi ici, entièrement. « Entre. » Il toque. Si ce n'est pas lui, tu diras à la personne de dégager. Ton regard se relève et il s'agit bien de ton danseur. Ton regard est dur, tu ne dis pas un mot de plus.



CODAGE PAR AMIANTE


.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 868
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #008 (rdc)
▹ TAF : gogo-danseur
▹ AVATAR : Harry fucking Styles
▹ DC : Kyllien le bisounours, Iris la rêveuse



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 17:41
Bambi savait que l'annonce ne serait pas passée, mais il ne comprenait pourquoi Paradis l'avait pris pour lui, d'où le fait qu'il avait mis un moment à comprendre le texto qui désignait ses couples par un simple ça. Mais il n'en n'avait pas démordu pour autant, insistant en texto pour qu'il lui réponde et accepte enfin de le voir. La biche n'a jamais eu peur de ses colères et ça n'allait sûrement pas commencé maintenant. Il avait toujours besoin de savoir de quoi souffrait Paradis ; et probablement essayer de le décrisper à propos de ses couples, même si ça n'allait pas être une chose aisée. Il s'est occupé la journée durant, partant pour la première fois depuis longtemps de l'appartement à l'heure où il partait autrefois, environ. Le même chemin qu'autrefois aussi et il n'arrive pas à savoir si le goût dans sa bouche est de la nostalgie, de la joie ou de la tristesse ; peut-être un mélange dégueulasse de ces trois sentiments.

Il arrive au club pile à l'heure, juste un peu avant 22h pour être sûr d'être au bureau sans retard – Paradis détestait les retards, et il le savait. Cela se démontrait d'ailleurs par un type qui se dirige à l'arrière-scène en se tenant un peu les côtes, ce qui le faisait lourdement soupirer. Paradis était sûrement passé par-là. Il se dirige vers le bureau, toque et attend l'ordre d'entrer pour pousser la porte. Paradis met quelques instants pour remonter ses pupilles vers lui, son air est froid et impassible – en effet, il faisait la gueule. La biche ne se démonte pas, referme la porte derrière lui et s'approche pour s'asseoir sur l'une des chaises en face du bureau. « Tu sais, frapper tes employés ne changera rien au fait que je sorte avec deux mecs. J'suis sûr que ça ne t'a même pas un minimum calmé. » Il soupire et regarde autour de lui, pas mal de choses avaient changé par rapport au bureau d'avant mais il reconnaissait tout de même Paradis dans ce qu'il voyait, un peu. Vision d'autrefois. « Pourquoi ça te fout autant en rogne ? Tu t'attendais à ce que je passe ma vie à t'attendre, peut-être ? » Il repose ses pupilles sur lui, tout aussi impassible que lui.




Love is love:
 

avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 18:00
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Tu le fixes, t'as envie de lui en foutre une déjà parce qu'il ne baisse pas le regard. T'as l'impression d'avoir tout perdu de lui. Plus le temps avance, plus tu lui parles, plus tu échanges. Il a perdu de sa splendeur, celle que tu avais fabriqué pour toi et pour lui. C'est pas pour te plaire. Ce Bambi là ne te plait pas et ta patiente a déjà atteint des sommets. Tu t'en fous de ses efforts, ils sont moindres face aux erreurs qu'il connait et qui semblent lui plaire.

Et il ouvre sa gueule. Sa grande gueule de merde pour dire tout autant de connerie. C'est trop. Tu ne peux pas l'accepter, qu'il soit devenu ainsi, qu'il te méprise autant et se joue de toi. Tu savais qu'il ne serait pas là à te pleurer dans les bras à ton retour, mais tu aurais voulu retrouver celui qui t'a fait monter si haut en émotion autre fois, celui qui te faisait sentir réellement vivant à côté de tout le reste. Mais ce personnage n'est plus là, il n'en reste que le nom apparemment. Même son regard a changé. Il n'est plus Bambi, pour toi en tout cas, il ne l'est plus. « Dégage. » C'est contradictoire avec ce que tu viens de dire juste avant, mais Bambi n'avait pas parlé encore. Il s'est tué tout seul, même sans attendre que tu t'empares de lui à nouveau. Non, tu ne peux pas supporter, tu n'as pas à le supporter ainsi. « J'appelle la sécurité si tu restes. » Et tu le feras et il le sait. T'as pas envie d'un petit con qui croit que tout est permis. C'est pas pour ça que Bambi existe.


CODAGE PAR AMIANTE


.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 868
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #008 (rdc)
▹ TAF : gogo-danseur
▹ AVATAR : Harry fucking Styles
▹ DC : Kyllien le bisounours, Iris la rêveuse



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 18:29
Peut-être qu'il provoquait trop, c'est vrai. Peut-être parce qu'il ne savait plus faire autrement, qu'il ne savait plus faire autre chose à part se protéger encore et encore. La peur de finir explosé était plus fort que tout. Et c'était peut-être ça, le soucis. C'était peut-être dans cette peur-là qu'il fallait tirer. Abaisser toutes les barrières qu'il a érigé autour de lui au fur et à mesure du temps et des abandons. Et Bambi savait qu'il devait faire un effort de son côté, mais il n'arrivait pas à trouver comment. Comment baisser sa garde, comment redevenir le petit faon à tuer que Paradis avait créé autrefois. Existait-il encore, ou avait-il été égorgé dans un coin de son esprit et laissé pour mort ? Il ferme les yeux quand l'ordre tombe. Il s'attendait à quoi, au juste ?

Ça vient dans son esprit, d'un coup, clairement.
Comment faire effondrer ses murs ? Son esprit ? Tout ce qu'il était devenu, tout ce qu'il avait monté, pour ne laisser que son cœur à vif ? « Putain, Paradis, frappe-moi. » Réagis. Enerve-toi. Explose. Il savait faire ça, s'énerver contre les autres, lever le poing sur eux. S'imposer. Pourquoi est-ce qu'il ne s'imposait plus comme avant ? Pourquoi ça n'avait plus d'effet sur Bambi ? Il voulait être écorché, découpé, il voulait tomber et plus se relever, il voulait avoir mal et que ça soit bon d'être enfin soi-même d'être enfin celui qu'il faut pour lui – d'être enfin Bambi, de nouveau. Alors il se lève, doucement, contourne le bureau et tombe à genoux, à ses côtés. « S'il te plaît... » Il inspire, et relève ses yeux vers lui. Dans ses pupilles, la supplique. « Détruis-moi. » Sa gorge se noue, parce qu'il a peur. Mais c'était ça aussi que Paradis voulait non ?

L'emprise. Faire peur. Faire mal. Reprendre les rênes. Il n'y aura pas de façon douce de le faire. Il ne devait pas attendre que la biche les lui donne, mais les lui arracher. Les reprendre. Et il savait que Paradis avait un million d'idées différentes pour le détruire. Pour le réduire en miettes et s'imposer comme maître.




Love is love:
 

avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 19:00
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Tu n'as pas de gros bouton rouge sur lequel appuyer pour appeler des hommes engagés pour sécuriser les lieux, toi et tes employés aussi. Ce n'est pas un film et tu aimerais pourtant, pouvoir étrangler Bambi sans aucune conséquence, parce qu'il n'y a rien de vrais dans les histoires de cinémas. Mais ici, si tu veux le faire dégager quand il pavanera encore plus de t'avoir oublié et de s'être oublié, tu devrais sortir ton téléphone portable et appeler l'un des gorilles à ton services. Bien moins impressionnant que dans un long métrage. Tes yeux se sont rabaissé sur ton travail parce que tu ne veux pas lui accorder cette importance qu'il ne mérite plus. S'il est devenu quelqu'un, cette abjecte personne qui n'est pas ton Bambi, soit, mais toi tu ne voudras pas de ça, de cette putride immondice. Il ne sait même pas ce que tu ressens pour lui, ce qui tu as exprimés par milles colères et coups portés à d'autres quand il était loin. Mais tu ne vas pas le dire Paradis, parce que ton tort à toi, c'est de croire que rien ne change tant que tu ne l'as pas décidé.

Il s'excuse, mais ton regard ne se lève toujours pas. Tu entends sa voix qui craque, son cœur qui souffre de te perdre. Il n'avait pas eu le choix la dernière fois, tu avais disparu. Mais aujourd'hui, tu es là devant lui et c'est pire encore de lui imposer un nouvel abandon qu'il pourrait éviter. Tu le rends coupable de vos torts, il n'est pas le seul fautif mais tu n'as pas à l'être. Pas dans votre duo en tout cas, pas s'il veut redevenir cette splendeur qu'il était avant que tu ne partes. Tu ne lui accordes pas l'attention qu'il semble réclamer, tu te décales même légèrement sur ton siège lorsqu'il se met à genoux devant toi et te supplie encore. C'est trop tard Bambi. Tu as envie de lui dire et pourtant rien ne sort, comme si toi aussi, tu ne pouvais pas accepter une fin qui ne se relancera pas. Tu rassembles quelques feuilles, le fait attendre dans un silence qui sonne comme le premier de ses supplices. Tu sais que ça le rend fou d'être dans le flou et dans le doute, tu sais que la peur se gagne encore plus facilement quand les lèvres se taisent. T'as un sourire qui nait sur le coin de ton visage, la face que Bambi ne peut pas voir de là où il est, parce que ça serait trop simple pour lui. « Je crois que tu mérites même plus que je t'appelle Bambi. Tu l'as sali. » tu lèves les sourcils comme celui qui constate de l'erreur de l'autre et qui s'en retrouve las, ennuyé et lassé d'un comportement qui n'est pas le bon. Tu sais qu'il ne veut pas être Maxen, il ne l'est pour personne, même après ton départ. Tu le sais et tu vas en jouer, parce que le cogner était bien trop évident et pas assez douloureux. Tu veux le prendre au cœur comme il te l'a fait à plusieurs reprises depuis ton retour, tu ne lui diras pas, encore une fois. « Relève toi, t'as l'air con. » Toi tu ne vas pas l'aider, le toucher serait un cadeau et pour le moment, Bambi ne les mérite pas du tout.


CODAGE PAR AMIANTE


.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 868
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #008 (rdc)
▹ TAF : gogo-danseur
▹ AVATAR : Harry fucking Styles
▹ DC : Kyllien le bisounours, Iris la rêveuse



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 21:57
Il pourrait pas le faire seul, et Paradis non plus. Il fallait que chacun y mette du sien, et Bambi faisait le premier pas. Lui ouvrait le chemin pour lui montrer la marche à suivre. Il ne pouvait pas s'ouvrir seul, pas après tout ce que Paradis lui a fait. Pas après tout ce que les autres ont pu lui faire, tout cet abandon dont il avait fini par s'habituer, qui l'avaient renforcé encore et encore, bien trop pour continuer à être cette personne que Paradis avait forgé. Il s'abandonne, le supplie de faire quelque chose, de le détruire, d'essayer tout du moins. Et il reste figé, attendant la sentence, n'importe quoi. Un mot, un geste. Qu'il appelle la sécurité, qu'il l'appelle lui. Il attend, et il sait que Paradis aime se faire attendre. Celui-ci en profite, reste sur ses papiers, business avant tout, ne lui accorde pas un regard.

Le pire ?
C'est que ça le faisait chavirer.

Et puis il prend la parole, et le premier réflexe de Bambi est de se défendre. De lui rappeler qu'il a été sali parce que celui qui l'avait forgé l'a abandonné, comme on créait un meuble qu'on laisserait prendre la poussière ensuite. De lui rappeler que si il avait été là, il n'aurait pas laissé les autres le détruire à leur tour. Mais la biche refrène ses mots acerbes, fortement, et reste silencieux. Il ne doit pas. Il le sait. Même si ça lui donne envie de hurler, cette injustice, de prendre tous les torts alors que Paradis en a plus que lui, que Bambi a juste essayé de se protéger comme il le pouvait. Il se tait, et se lève lorsqu'il lui demande de le faire. Reste debout à côté de lui, à le fixer, à attendre un geste une parole un regard – n'importe quoi. Comme avant.

Il voulait mourir.
Il voulait revivre.
Il ne savait plus.




Love is love:
 

avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 22:53
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Il est mort. S'il prend la parole sans y avoir été invité, s'il ose encore une fois parler de ces deux autres hommes avec cet air fier sur son visage. Mort, déjà enterré et oublié de tous, surtout de toi Paradis. Mais si Bambi se souvient, alors il sait ce qu'il peut faire et quand il doit obéir. Là, il doit juste hocher la tête quand tu lui demandes et suivre tes ordres. C'est jamais tout le temps ainsi, mais vous avez besoin de ces moments où Bambi n'est plus propriétaire de lui-même. Toi parce que tu as ce contrôle qui te ronge l'échine depuis des années et lui parce qu'il a ce besoin de se donner entièrement pour éclore à nouveau et devenir celui qu'il ne peut pas être sans toi. Ça n'a rien de sain et vous le savez, vous le savez tellement. Pourtant c'est ce qui fait que tu as gravé son initiale sur ton corps et qui l'a mis à genou alors qu'il faisait son fier quelques minutes auparavant. Surement que les deux autres lui diraient de te fuir, ils le feraient tous. Mais jamais aucun ne pourrait se targuer de le faire frémir de la sorte, de le faire se sentir si vivant.

Il se lève mais se tait. Toi tu ne daignes toujours pas le regarder pour le moment. Tu songes, tu te souviens, tu exaltes à l'intérieur même si ton faciès reste impassible, presque indifférent. « Bien. » Mais pas Bien Bambi. Parce qu'il ne le mérite plus, tu lui as craché d'une voix stoïque et calme et pourtant il sait que tu étais en colère, en rage. Tu le laisses à t'observer et toi tu ne te hâtes en rien à finir ces tâches que tu aimerais envoyer valser. Mais si Bambi a le droit de parfois craquer, ton rôle est bien plus dure encore quand tu dois toujours tout contenir, toujours tout caché. Pas d'explosion ce soir, tu contrôles, tu le contrôles. Tu te tournes avec ta chaise, un quart de tour pour avoir Bambi devant toi. « T'as toujours été trop grand, c'est ridicule.  » Même si tu aimes ses jambes qui n'en finissent pas et grimpent en apothéose sur son fessier rebondi. Mais tu es assis, lui debout. Bambi te dépasse déjà et tu as toujours eu du mal avec ce fait, cette génétique qui n'a pas joué en ta faveur. Tu lui tends ta main, pour qu'il mette la sienne dedans. C'est à toi d'aller vers lui, de lui offrir ce premier geste. « Fais moi t'appeler Bambi à nouveau. » Tu veux que ça vienne de lui, tu ne veux pas l'aider. Il en est capable et tu le sais. Tu attends maintenant.


CODAGE PAR AMIANTE


.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 868
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #008 (rdc)
▹ TAF : gogo-danseur
▹ AVATAR : Harry fucking Styles
▹ DC : Kyllien le bisounours, Iris la rêveuse



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 23:24
Bien. Un premier mot, qui veut dire que Bambi commence enfin à faire les choses comme Paradis le souhaitait. Il prend sur lui toujours pour ne pas se mettre à gueuler et c'est compliqué, bien plus compliqué qu'avant où c'était devenu naturel de lui obéir parce qu'il n'a pas eu affaire à lui et à son exigence depuis plus d'un an. Il se mord la lèvre, attend encore. Il pourrait en devenir dingue, de toute cette attente. Il ne peut que le regarder, le dévorer des pupilles, guetter la moindre attention de sa part et se monter des scénarios pour un seul mouvement de poignet. Et finalement, Paradis se tourne vers lui, fait pivoter son fauteuil et le regarde. Il ne sait pas trop quoi faire de sa remarque, Bambi ; il sait bien qu'il est trop grand pour lui, mais Paradis avait toujours su compenser cette différence de taille grâce à son regard autoritaire. Alors, Bambi, il ne fait que se pincer la lèvre.

Vraiment, il allait devenir fou.
C'était le but, non ? Le rendre fou. De lui. De nouveau. De ses ordres, de ce qu'il lui fait entrevoir, des sensations qu'il lui offre. Relation malsaine, que sa raison lui hurle de fuir. Mais l'envie d'être de nouveau sien est plus forte, bien plus forte. La main de Paradis se tend, vers lui, et la biche ne perd pas un instant pour y glisser les doigts. Chacun a fait un premier pas vers l'autre. La suite ? Il a un temps de flottement à son ordre, parce qu'il a peur de mal faire, parce qu'il n'était plus sûr de rien et que ce que Paradis lui demandait était vague, très vague. Pendant un instant il se demande si il ne devrait pas danser à nouveau, mais est-ce que cela servirait vraiment à quelque chose ? Il l'avait fait l'autre jour à son appartement, et ils se retrouvaient là malgré tout.

Alors, finalement, il retombe à genoux devant lui. Mais cette fois, entre ses jambes, pour doucement faire glisser sa fermeture en le fixant, afin de savoir si il faisait bien. Surtout que maintenant, il était plus bas que lui. Paradis pouvait le regarder de haut. De toute sa suprématie. Posséder l'emprise totale, sur le moindre de ses gestes, le moindre de ses mots. Il déboutonne son pantalon, ouvre ses pans. Guette la moindre réaction de refus. Il avait peur, si peur de mal faire encore. De le perdre. Et sa raison qui elle, de son côté, hurle toujours à la trahison.




Love is love:
 

avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 23:36
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Sa main vient dans la sienne, tout de suite, comme si Bambi n'attendait que ce premier geste. Les longs doigts de la biche qui frôlent ta peau, cette sensation autrefois si banale devenue tellement plus précieuse avec le manque. Tu lui caresses malgré toi le dos de sa main à deux reprises, avant de te reprendre. Il ne l'avait pas mérité. Mais toi, toi tu as eu besoin de ce geste tendre autant que Bambi avait besoin de retrouver ce qu'il avait perdu de vous.

Tu sais ce que tu veux et heureusement pour le danseur, il a plusieurs choix, peut se tromper parce que tu seras indulgent ce soir. Tu sais que pour le ravoir entre tes crocs, tu ne dois pas être trop demandeur et strict. Bambi décide de s'agenouiller à nouveau, il écarte tes cuisses et tu le laisses faire à accompagnant ses gestes. Tu le regardes fixement dans les yeux mais très vite, alors que lui t'ouvres le pantalon, tu viens appuyer ta main sur sa chevelure pour lui indiquer de baisser la tête et de cesser tout regard que tu pourrais juger provoquant. Il se sait observé et ça devrait lui suffire, c'était le cas avant. Toi tu le regarde faire, soulève tes fesses quand il tire sur ton vêtements pour t'en libérer. Tu fermes les yeux une seconde en soupirant parce que tu as imaginé son corps et son visage à cet endroit tellement de fois, quand d'autres venaient te prendre en bouche. Ce soir, c'est Bambi que tu as entre les jambes et qui t'excite avant même de te toucher.


CODAGE PAR AMIANTE


.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 868
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #008 (rdc)
▹ TAF : gogo-danseur
▹ AVATAR : Harry fucking Styles
▹ DC : Kyllien le bisounours, Iris la rêveuse



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Ven 11 Mai - 23:59
Une caresse, juste une faible caresse, un mouvement du pouce à deux reprises et qui suffisent pourtant pour réchauffer un peu son cœur et le rassurer. Bambi tombe entre ses jambes, gardant la main de Paradis dans la sienne quelques secondes avant de devoir la lâcher pour ouvrir son pantalon sans cesser de le fixer car il voulait absolument savoir si il faisait les choses bien. En tout cas Paradis ne le bloque pas dans ses mouvements, soutient même ses pupilles avant d'appuyer légèrement sur sa tête, et la biche n'a pas besoin de plus pour comprendre le message et reposer ses pupilles plus bas pour se concentrer sur sa tâche. Il le déshabille, aidé par son amant, faisant tomber pantalon et caleçon à ses genoux. Il ne le voit plus, mais peut distinctement entendre le soupir de Paradis et se retient d'en faire de même. Parce que ça lui avait manqué, cette place-là, même si il ne l'avouera sûrement pas avant un long moment encore.

Ses doigts s'enroulent doucement autour de sa longueur, commencent à le caresser lentement, juste pour le plaisir de le sentir se tendre et son sexe grandir au creux de sa paume au fur et à mesure. Bambi dépose des baisers là où il peut entre ses cuisses, son aine, et lorsque Paradis est assez dur, commence à embrasser sa longueur. Il est doux, terriblement doux pour l'instant parce qu'il avait enfin l'impression de le retrouver et qu'il pourrait en pleurer. Puis, il ferme les yeux et le glisse entre ses lèvres, juste le bout d'abord pour y jouer de sa longueur avant d'enfoncer sa longueur entière. Et Paradis lui avait tellement, tellement, tellement manqué, cette position-là lui avait manqué, cette dévotion-là lui avait manqué.

Foutu pour foutu, il abandonne la douceur et la découverte, et le suce plus vivement. Comme affamé. Affamé de lui.




Love is love:
 

avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Sam 12 Mai - 0:28
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Tu le regardes faire. Bambi y va doucement et c'est ce que tu voulais de toute façon. Il te touche, t'embrasse pour que la chaleur se diffuse dans ton corps et qu'elle commence à t'enivrer, comme lui seul peut te le faire ressentir. Tu n'as pas besoin de te forcer ce soir, de l'imaginer parce qu'il est là. Et rapidement ce sont ses lèvres qui viennent toucher ton gland et te procure un choc électrique dans ton échine. C'est tellement bon déjà. Tu pourrais t'en vouloir d'être si faible mais tu t'en fiches parce que Bambi ne le voit pas et que tu serais le dernier à lui dire. Pas maintenant en tout cas. Tu n'es pas contre le fait qu'il sache qu'il est un tout pour toi, mais la biche doit le mériter et pas seulement te l'entendre le scander à la moindre occasion. Tu y vas de quelques caresses dans ses cheveux, en bataille et peut-être légèrement sales. Ils ont poussés depuis un an, il n'avait pas du y toucher d'ailleurs. Tu tires sur quelques mèches en resserrant ton poing dans sa chevelure quand il commence par être plus insistant et plus vif. Comme il continue, tu tire d'un coup sec pour que sa bouche quitte ta longueur et qu'il te regarde puisque sa tête penche en arrière, légèrement. tu attends qu'il te regarde et tu attends encore quelques secondes de plus pour que doute s'installe en lui, trahi par son regard. Tu es satisfait de ce regard qui te hurle de lui expliquer ce qui se passe, ce qu'il a pu faire de mal. « Doucement. Qu'on en profite. » Tu aimes la fougues, les échanges de corps presque bestiaux et qui ne laissent pas de répits aux plus faibles. Mais ce soir est ton premier soir avec Bambi à nouveau asservi entre tes cuisses. Alors tu veux t'en délecter le plus longtemps possible. Tu relâches ses mèches, vient caresser délicatement là où tu viens de le malmener. Il était encore plus beaux avec ces cheveux que t'es en train de te murmurer en pensée.


CODAGE PAR AMIANTE


.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 868
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #008 (rdc)
▹ TAF : gogo-danseur
▹ AVATAR : Harry fucking Styles
▹ DC : Kyllien le bisounours, Iris la rêveuse



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Sam 12 Mai - 0:45
Il était tellement dur et tellement bon dans sa bouche, que Bambi perdait rapidement les pédales et le contrôle de la situation. Il en voulait toujours plus, mieux faire, voir Paradis perdre l'esprit autant que lui, lui faire du bien, se sentir... Se sentir lui. Dans la fougue et l'impatience de leurs ébats d'autrefois, cette impression que ça ne suffit jamais, d'être insatiable. Ces sensations revenaient, petit à petit, au creux de son ventre, envahissait son esprit et poussait la biche à faire n'importe quoi. Peut-être paniquait-il un peu, de ressentir de nouveau. Pour lui. Pour Paradis. Ca a été facile, pour lui, non ? De le récupérer. De lui refaire vivre ça. Il a ce qu'il voulait. En était-il de même pour lui ? Il ne sait pas. Il ne devrait pas penser à ça, pas en cet instant. Mais Bambi, plus il cède, plus il a peur de céder. Peur de savoir ce que ça pourrait impliquer.

Les doigts de Paradis se referment une première fois entre ses mèches, mais ça aussi, il en avait l'habitude. Alors il ne fait pas attention au geste, sent même un courant électrique de plaisir lui traverser le corps à ce geste. Mais il tire, une seconde fois, bien plus brutalement ce qui éloigne Bambi de son sexe. Hésitant, la biche remonte un regard incertain vers lui. Qu'avait-il fait, encore ? Et la peur qui lui noue les entrailles, la peur de mal faire et de le voir s'en aller et celle de le voir rester. Les secondes s'étirent, cruelles, avant que Paradis ne semble se satisfaire de l'étincelle qu'il voit dans les pupilles de sa biche et de lui indiquer de ralentir. Juste ça. Ralentir. En profiter. Bambi ferme les yeux, inspire. La peur se calme un peu – juste un peu. Il le glisse de nouveau entre ses lèvres, profitant de la tendre caresse sur son crâne malmené. Il recommence à le sucer, plus lentement. Lui aussi en profite, de le sentir dans sa bouche, de calculer chaque coup de langue et mouvement de tête. Il a peur, mais le sentir ainsi le calmait. Comme avant. Quand Bambi avait besoin de la présence de son créateur pour se sentir mieux. En sécurité.

Pouvait-il se dire qu'il l'était de nouveau ? Après ce que Paradis a fait ? Il ne savait pas vraiment. Il se dit qu'il préférait y croire. Qu'il essaierait d'y croire.




Love is love:
 

avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Sam 12 Mai - 1:13
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Il comprend bien vite et s'exécute. Devient plus doux avec toi et la langueur qu'il t'offre n'en est que plus délectable. toi tu ne fais que le regarder, sourire presque trop indulgent sur ton visage qui trahit le fait que tu te sois adouci de l'avoir retrouvé. Mais tu sais te contrôler et lui n'en verra rien, comme il ne doit pas savoir pour cette lettre que tu as gravé sur ta peau pour être certain de ne jamais le perdre totalement. Bambi s'applique, tu constates qu'il tente de te faire revivre les sensations d'autrefois, ses habitudes quand il se mettait entre tes cuisses pour venir te donner ce plaisir si divin. Tu ne cherches aucunement à lui rendre pour le moment, parce que c'est à toi qu'il s'offre et tu sauras aussi le récompenser, peut-être, plus tard. Tu n'es pas dans ce besoin stupide d'échange et de réciprocité qui semble être à la mode dans ces couples mornes et sans saveur. Toi tu pourrais tout prendre à ta biche qu'il en serait satisfait, parce que son plaisir est ailleurs, parce que vous êtes bien au dessus de toutes ces conventions qui vous catégorisent comme déviants, à votre manière.

Tu le laisses faire, tu as envie de savoir s'il connait encore les faiblesses de ta queue, ce qui te fait frémir plus que gémir. Et il sait, encore, comme si ça ne l'avait jamais quitté, comme si vous ne vous étiez jamais quittés. Tu n'es pas très démonstratif Paradis mais ce n'est pas grave, tes membres se mettent à trembler au bout de longues minutes, ces mains qui sont sur sa chevelure et lui indique à quel point tu aimes ce qui se passe. Tu refrènes ton envie de jeter ta tête en arrière dans les derniers instants, le souffle court et le cœur qui s'affole de se sentir si proche de l’orgasme. Tu viens sans le prévenir, toujours le regardant dans un râle que tu ne sais contenir cette fois. Et maintenant que Bambi a terminé, tu bascules ses mèches derrière ses oreilles pour lui dégager le visage et lui relever avec tes doigts sous son menton. « Au moins, ça tu l'as pas perdu, Bambi. » Il avait bien gagné le droit d'être Bambi pour un petit moment. Mais il pouvait le perdre encore, parce que tu n'étais pas homme à te satisfaire d'une simple pipe.


CODAGE PAR AMIANTE


.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 868
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #008 (rdc)
▹ TAF : gogo-danseur
▹ AVATAR : Harry fucking Styles
▹ DC : Kyllien le bisounours, Iris la rêveuse



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Sam 12 Mai - 1:27
Bambi connaissait encore par cœur ce que Paradis aimait par-dessous, et il ne savait pas si il devait se détester ou non pour ça, pour s'en souvenir comme au premier jour. Il en joue, comme il adore, de tous ces petits endroits sensibles, ceux qui lui tiraient des frissons que la biche pouvait ressentir jusqu'entre ses lèvres. Il le conduit à l'orgasme comme il se doit, accueillant le fruit de sa jouissance sur sa langue en retenant une petite grimace d'inconfort au goût qui se propage. Il retire son sexe de sa bouche lorsque le râle de Paradis s'estompe, avalant rapidement la semence avant de relever le visage vers son amant lorsque celui-ci lui lève le menton. Il y a les félicitations déguisées mais surtout le retour de son prénom qui lui tire un sourire presque envoûté, apaisé, soulagé de l'entendre de nouveau sur les lèvres de celui qui l'a créé.

Il se sent comme vidé maintenant, vidé d'énergie et de pensées, à la fois apaisé et effrayé de l'avoir retrouvé. Il ferme les yeux, expire longuement et doucement, sa joue se pose sur sa cuisse, à la recherche d'affection et de douceur parce qu'il avait besoin d'un moment de pause pour faire le point. Ses bras entourent la jambe de Paradis, il a peut-être l'air d'un enfant qui s'accroche un peu trop mais il avait besoin de contact, besoin d'apaisement, besoin de lui. Ouais, il avait besoin de lui, de nouveau, et c'était effrayant et ça bousculait toutes les barrières qu'il s'était imposé d'un seul coup. Il avait l'impression de faire face à un gouffre et qu'il allait tomber d'une seconde à l'autre, seul, terriblement seul. Alors il s'accroche, comme il peut. Parce qu'il a peur. Si peur.




Love is love:
 

avatar
« Welcome to the Paradise »
« Welcome to the Paradise »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13607-georges-kinney-louis-t

▹ MESSAGES : 139
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : Vingt-six années à vouloir tout contrôler.
▹ APPART : #308
▹ TAF : Gérant d'une boite de strip tease.
▹ AVATAR : Louis Tomlinson.
▹ DC : Lincoln la virilité & Maddox l'intox.



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   Sam 12 Mai - 22:40
Paradis
&
Bambi
Body and souls collapse.


Maintenant que l'orgasme est passé, tu te complais dans cette phase si douce et pleine de volupté. Même toi, avec le cœur si dur et l'âme si acre, tu aimes ces secondes qui défilent toujours trop vite et te laissent dans un état de béatitude que tu as du mal à atteindre autrement.

Bambi reste agenouillé devant lui, juste la tête posé contre sa cuisse à le regarder. Juste ça. C'est bien. C'est bien parce qu'il l'admire, il se contente de son spectacle quand il pourrait vouloir bien plus. Parler, agir, aller faire quelque chose à deux. Mais non, te voir lui suffit et pour toi c'est comme une nouvelle victoire. Tu lui es suffisant. Tu le fixes également, menton vers le bas, regard baissé pour pouvoir atteindre son regard d'un vert chatoyant. T'as toujours aimé ses yeux changeant selon la lumière, t'as toujours tellement tout aimé de Bambi. Vous ne faites que vous dévorer des yeux, reprendre au temps ce qu'il vous a enlevé, juste comme ça, à vous dire milles mots qu'avec des regards. T'as envie de le caresser mais tu te retiens. Il ne t'a jamais connu ainsi et tu ne veux pas qu'il pense que tu as changé, que ta maladie t'a adouci, que t'as tellement la frousse de crever que t'as envie d'être plus tolérant et tolérable. « Relève toi, j'ai ton contrat. » Tu te recules grâce à ton fauteuil sur roulette et te tourne pour être de nouveau face au bureau. La queue et les jambes à l'air, mais t'en as rien à foutre. Tu ouvres un tiroir et sort le contrat. T'es organisé, t'es pas de ceux qui cherchent des heures pour des papiers qu'ils devraient avoir à portée de main. Il est particulié ce contrat, tu ne sais pas s'il va le lire, il a plutôt intérêt d'ailleurs. Mais tu te contentes de le mettre devant lui et de lui avancer un stylo.



CODAGE PAR AMIANTE


.

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bodies and souls collapse. + Bambi   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.