avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Lun 7 Mai - 23:43

L'organisation de cette surprise faisait l'objet de tout ton temps libre depuis quelques semaines. Au fur et à mesure que rapprochait la date fatidique, tu t'étais perdu sur des centaines de sites, copiant, collant, décortiquant, prévoyant, imaginant et préparant, tant et si bien qu'on ne te voyait plus des masses au club et que tu répondais toujours par un " Quoi ? " déconnecté lors des réunions du conseil d'administration de la Compagny. Laisser l'organisation de tout ça à ta secrétaire aurait été une insulte à ta promesse de rendre le souvenir de cette quarante-et-unième bougie impérissable. Ton existence entière, ton talent, ta créativité et tout ton savoir faire ne tournaient plus qu'autour de ce jour sacré : l'anniversaire de Chad.

Les seuls efforts de ta part pour vivre l'instant présent s'étaient calés sur les moments passés en sa compagnie afin qu'il ne se doute de rien, qu'il reste dans le flou le plus total. Il avait bien sûr quelques soupçons, connaissant ton goût pour les surprises qu'il ne considérait pas toujours comme bonnes lorsqu'elles venaient de toi, mais tu avais codé ton téléphone et sécurisé une partie du Mac Book afin qu'il ne puisse avoir accès à rien, pas même en ton absence, quand tu savais qu'il aurait pu se laisser tenter à fouiner un peu pour voir ce que tu lui concoctais ...

#coliseumgym - 21h / BRONX


Tu sors de la voiture vêtu d'un jean et d'une veste chaude, à capuche (clic - tenue). Pas de costard, pas de cravate : Coalman au naturel et, pourtant, des filles sur le trottoir gloussent en t’apercevant. La faute sûrement à cette bagnole et son aura de puissance aussi virile que cylindrée, plus agressive que ta Porsche, plus sulfureuse pour ainsi dire. A travers la vitre : vos valises sur la banquette arrière. Penser à la chasteté du cuir qui recouvre les sièges t'arrache un sourire satisfait. Tu sais que ce seul détail promet des heures de route à se retourner la tête, aussi bien pour toi que pour ton blond. Qui osera rappeler à l'autre en premier qu'une promesse a été faite, il y a mille ans déjà, d'inaugurer ces sièges dans la sueur et la passion ? Frisson d'excitation que tu chasses d'une pression sur la télécommande du système de fermeture centralisée. L'heure n'est pas au fantasme, elle est à l'action !

Arrivé dans le club, tu le cherches du regard, lui qui s'entraîne comme un dément en prévision de son combat. L'odeur, la clientèle, la lumière un peu terne ... Tout ici pourrait dégoûter les riches crétins dans ton genre. Et pourtant. Tu caresses le mur du bout des doigts tandis que tu t'avances jusqu'à la zone d'entraînement où ton homme est encore en train de se battre avec le vide, de répéter ses enchaînements et de se faire aboyer dessus par son entraîneur. Aussi fasciné qu'amusé, tu te fais minuscule, toi qui ne vis d'ordinaire que pour t'imposer partout où tu vas. Assis sur un banc, tu l'observes sans te formaliser de l'heure qui passe et du retard que vous avez déjà sur le timing initialement prévu. Avec Chad, tu apprends à lâcher du leste, à te foutre de la perfection. Le regarder s'appliquer avec autant d'ardeur vaut bien tous les contretemps du monde.

C'est la première fois que tu restes plus que le temps nécessaire pour le déposer à l'entraînement. Il a malheureusement fallu choisir entre prévoir ce week-end d'anniversaire et venir le voir renouer avec son passé de combattant ; rester à l'hôtel pour régler les contretemps dans la libération de votre futur appartement où te perdre des heures dans la contemplation de ses attitudes agressives, de ses contractions musculaires, de ses grognements rageurs, de sa sueur qui tombe en gouttes éparses sur le sol ... Putain, tu bandes. Merde ! Vite, cacher la misère tandis que l'entraîneur te remarque t'agiter et demande ce que tu fous ici. Le mec ne te connait pas, tu cilles, peu habitué à ce que ta réputation ne te précède pas. Tendu mais courtois, tu lui tends la main en priant pour que ta gaule passe inaperçue.

- Isaak, enchanté. Je suis venu admirer la bête. Bête à laquelle tu souris maintenant que Chad a remarqué ta présence et peut-être aussi qu'il est en retard. Ton texto disait bien 21h tapante devant la salle, mais ton regard plein d'étoiles laisse clairement comprendre qu'il n'y aura pas de sanction. Tu n'aurais raté ce spectacle pour rien au monde et ressens une satisfaction intense à l'idée de venir le mater plus souvent, à l'avenir, maintenant que tout est prêt pour célébrer son entrée sur le chemin qui mène au demi-siècle. D'ailleurs tu t'interroges, connaissant l'oiseau et sa discrétion légendaire : Il vous a dit que c'était son anniversaire aujourd'hui ?


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi


Dernière édition par Isaak Coalman le Dim 13 Mai - 3:50, édité 3 fois

En ligne
avatar
« en mode vibreur »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2778
▹ INVESTISSEMENT : 103

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 2:14

Spoiler:
 


encorps, mon amour

La tête et le corps concentrés sur ses entraînements et le combat prévu dans les mois à venir, bercé par les encouragements et parfois les agressions de son coach, la bête en a oublié le texto d'Isaak. 21H , même s'il avait voulu quitter plus tôt pour ne pas rater son rendez-vous, certainement que Mike aurait trouvé un moyen de le retenir et grappiller quelques instants de plus avec son combattant. Le corps crispé, transpirant de l'intensité des exercices, ce n'est qu'au bout de quelques minutes que le colosse remarque la présence de sa moitié et stoppe ses mouvements brutalement. Il entend à peine le coach râler et prendre son air sévère face à l'arrivée d'Isaak. Un sourire amusé se dessine sur le visage de Chad qui commence par débander ses mains avant d'en poser une sur l'épaule de Mike, calmer son besoin excessif de protéger sa salle mais aussi la confidentialité des entraînements. Il est avec moi, no stress. Qu'il murmure en s'approchant des deux hommes et fronçant les sourcils à la question de son homme. Fidèle à lui-même, le blond hausse les épaules, passe une main sur son visage, toujours un peu nonchalant avant de plonger son regard sur le coach qui semble outré. Ça va, c'est pas important. Personne ne s'en souvient jamais de toute façon. Les anniversaires, c'est comme les fêtes, on se souvient que de ceux de sa mère. Confus, les bras de Mike s'ouvrent sur l'imposante ossature du combattant qui se laisse malgré tout apprivoiser le temps d'une accolade avant de se reculer de quelques pas. Je vais me doucher, t'as qu'à m'attendre là. Pas la peine de s'en faire, il sait que les deux hommes ont cette fibre que la nature a oublié de lui offrir en le mettant au monde : la facilité de créer les discussions. Isaak pourrait parler à une plante verte, il en est certain. Ce doit être pour ça que Maurice l'aime autant : personne ne lui a jamais autant adressé la parole que lui. Pas même Chad.

Il a fait l'effort, minutieux, cachottier aussi. Avant de se rendre à la salle, le géant s'est rendu dans une boutique pour faire le plein de vêtements, s'acheter une nouvelle tenue qui ne se résume pas à ses joggings toujours pareils et tellement ternes. Quittant la douche, il prend alors soin de les enfiler, pantalon,  pull fin et même les chaussures sont neuves ; elles lui serrent d'ailleurs un peu le pied, le temps pour elles de se faire à son ossature toujours si imposante comparé à la norme. Son regard se pose une dernière fois sur le miroir, passe une main dans ses cheveux qu'il n'a jamais vraiment su discipliner avant de quitter les vestiaires. C'est idiot mais Chad ressent une boule au fond de son ventre. Il est anxieux, appréhende le moment où Isaak le verra dans cette tenue. Et s'il n'aime pas ? S'il ne le trouve pas assez lui ? Ou juste mal accordé ? Le colosse remue la tête dans le couloir pour effacer les pensées poubelles de son crâne avant d'entrer dans la salle où Mike ne peut s'empêcher de lâcher un sifflement qui résonne dans la pièce vide. Regardez-moi ce type ! Claque dans le dos, pleine d'entrain et d'admiration alors que Chad lui adresse un simple sourire. Ses yeux atteignent ceux de sa moitié, toujours installé sur le banc alors qu'il donne un coup de tête en direction de la sortie.
On y va ? On est déjà en retard.
A la place de se replier, il y a de la gêne dans sa voix. Heureusement, sa fierté le force à se ressaisir pour saluer Mike et emboîter le pas jusqu'au trottoir plongé sous un léger voile de nuit.

Silencieusement, Chad repère la voiture, laisse une décharge le prendre aux tripes sans ciller. Sa silhouette s'en approche, balance son sac de sport à l'intérieur tandis qu'Isaak l'ouvre. Son visage se tourne vers son amant, ses yeux sont tendres, encore plein de cette rage qui le pousse à se dépasser lors de ses entraînements intensifs. T'as pas une clope ? Si Mike le voit, certainement qu'il lui piquera une crise mais le géant se dit que c'est son anniversaire et en compensation d'avoir un an de plus dans la gueule, il a bien droit à une clope, non ? Juste une. Il est pas accro. Chad a seulement toujours une bonne raison de s'en griller une : le mauvais temps, Isaak qui n'est pas là, Isaak qui est là et avec qui il en partage, ses entraînements, la fatigue, la colère, l'amour, la passion.

Bah alors ? Tu viens pas embrasser ton vieil homme ?
Quarante-et-un ans, merde. Il a la sensation que le temps le rattrape, regrette amèrement à cet instant de ne pas avoir les trente-quatre années d'Isaak avec qui il pourrait partager tellement plus que maintenant. Lorsque Chad avait son âge, Parkinson dormait encore, personne ne savait qu'il finirait comme ça, à lutter contre une maladie incurable. Il avait la fougue. Sa forme n'était pas une montagne russe dépendante de son traitement. Ses yeux plein d'étoile au milieu de son visage fermé par sa journée ; il reprend petit à petit vie.
C'est toujours comme ça que les choses se passent : il est comme gelé, fossilisé puis Isaak entre dans son champs de vision et doucement, il réapprend à vivre. L'aimer encore plus à chaque instant. C'est pour ça qu'il est pas du genre à lui sauter dans les bras tout de suite. Et puis il est pudique, Chad, alors forcément, Mike dans les parages, ou même la rue autour d'eux avec ses yeux incisifs, ça le pousse à vouloir les préserver. Il n'a pas honte de leur couple, il tient juste un peu trop à eux pour les exposer sans précaution. La preuve, son regard vient de balayer les alentours pour être certain qu'aucun petit con ne viendra les emmerder. Il s'avance même d'un pas pour lui faciliter la tâche.

tenue





I LET HIM
KILL ME



avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 5:56

C'est pas important.
Dans un manga, tu tomberais à la renverse, le nez en sang. Dans cette réalité, tu te contentes de rouler des yeux en silence et d’acquiescer lorsqu'il te dit d'attendre ici, sans baiser, sans contact, sans un geste tendre. Tu comprends et respectes son choix de réserve en la présence de l'entraîneur avec lequel tu entres en discussion pendant le temps que dure la douche. Curieux, tu refais l'histoire de la salle avec ce Mike plus sympathique au second abord qu'au premier. Comme toi ... Au bout d'une dizaine de minutes, tu l'estimes suffisamment pour lui faire une proposition. Sa réponse se perd dans le retour de Chad et tu notes de repasser le voir, quand le blond sera absent. Certaines affaires gagnent à être conclues à l'abris des oreilles indiscrètes et celles de ton homme en font partie quand tu décides qu'une surprise de plus au tableau de cet anniversaire ne sera que la cerise sur le gâteau. Ta carte de visite discrètement laissée sur le banc, afin qu'il puisse t'appeler, tu salues Mike et prends congés.

Sur le chemin qui mène à la voiture, tu gardes le silence, reluquant du coin de l'oeil, amusé d'être le plus débraillé des deux, pour une fois. Ce qu'il est beau dans cette tenue, encore plus que d'habitude. Je savais que tu m'en demanderais une ! Référence au paquet de cigarettes que tu sors de la poche arrière de ton jean pour le lui lancer, l'air espiègle. T'as décidé d'arrêter, tout du moins en sa présence. Comme ça, le matin-même et sans lui dire, bien sûr, pour éviter qu'il se mette à ronchonner, mais tu sais que c'est mieux pour lui. Ses entraînements, son alimentation, tout ça ... Tu ne peux pas l'aider à gagner son combat par ces biais, mais tu peux apporter ta pierre à l'édifice en lui facilitant le sevrage, en évitant de le tenter. Après tout, il n'y a pas mieux placé que toi pour savoir qu'on devient vite accroc à ce genre de choses ...

Ta main part à la recherche du briquet dans ton autre poche tandis que tu t'avances vers lui, prêt à l'allumer. Avant ça, ta main libre retire la cigarette de sa bouche. Là, tu l'embrasses calmement, avec la pudeur d'un type qui n'a pas besoin de surjouer puisqu'il n'y a personne à provoquer autour de vous. Un baiser plein d'amour et d'admiration, qui s'éternise un peu, mais pas trop. T'es plutôt canon, pour un vieux. Le geste avec lequel tu replaces la clope entre ses lèvres est d'une insolence parfaite pour accompagner tes propos. Le briquet craque, la flamme lèche l'extrémité de la cancerette et tu ranges l'objet dans la poche de son pantalon avant de redessiner du bout des doigts le col de son pull. Vraiment canon. Quel allumeur, c'est le cas de le dire ! Allez, monte, je t'emmène dans un rêve.

Les portières claquent, tu mets le contact et tends ton portable à Chad pour qu'il choisisse la musique. On en a pour 7 heures de route. Tu veux manger quelque part avant d'y aller où tu préfères qu'on se prenne un drive ? On s'arrêtera à l'hôtel en arrivant, peu avant l'aube. Le temps de dormir un peu, parce que tu ne pourras pas assurer la suite du programme si tes yeux tombent de fatigue.

A l'arrière, les valises bouclées depuis la veille attendent de s'ouvrir sur le décor de votre destination. Tu as juste prévenu Chad d'emporter de quoi se baigner ainsi que des vêtements chaud pour le soir. Vous êtes encore loin d'être arrivés à bon port, mais l'excitation est déjà là, qui te chatouille le ventre et rend tes sourires plus pétillants qu'à la normale. Ça, et l'air encore un peu hirsute du blond qui est décidément bien trop bandant quand il sort de la boxe pour rater d'autres occasions de venir le rechercher, à l'avenir, afin que vous rentriez ensembles.


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi

En ligne
avatar
« en mode vibreur »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2778
▹ INVESTISSEMENT : 103

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 15:39

encorps, mon amour

L'excitation qu'ils ressentent tous les deux à l'idée de ce départ lui rappelle celle qu'ils avaient partagé ensemble juste avant le Wyoming. Son cœur battait calmement, à même allure que maintenant alors que son cerveau tourne en accéléré à l'idée de penser à la suite des évènements. Partir, c'est de loin ce qu'il préfère ; tailler la route comme si leur vie ici ne comptait pas et que l'horizon semble être l'endroit le plus merveilleux pour laisser leur couple s'épanouir. Bientôt, les immeubles du Bronx ne seront plus qu'une image dans sa tête qu'il redoutera comme chacune de ses ruelles, de ses visages fatigués les traversant ou encore ce ciel toujours trop grisé. Même le soleil semble être fatigué de son job lorsqu'il est là-haut, perché dans l'infinité au dessus de leur tête. Ses rayons sont pâles, gris, étouffés par la pollution. Même les nuages tirent la gueule. Heureusement, il y a le sourire d'Isaak et tout ce qu'il dégage lui semble si merveilleux que Chad en oublie la froideur du béton -ça, il ne s'y fera jamais.

Clope au bec, le combattant prend un air sévère au sous-entendu de son compagnon. Qu'est-ce que tu insinues ? Chad et la clope, longue histoire de déni, comme si avouer son addiction récente reviendrait à lui causer une punition. Il donne parfois l'impression d'être l'un de ces ados obligé de se cacher du regard de ses parents pour fumer et ne pas se choper une raclée. C'est idiot quand on y pense parce que sa mère ne lui aurait jamais rien dit s'il avait commencé à le faire même du haut de ses douze ans. Sa main se pose instinctivement au bas de son dos pour accueillir le baiser d'Isaak et le prolonger dans un sourire malicieux et délicat. Ses yeux s'ouvrent sur les siens, deux fenêtres magnifiques sur un paradis qu'il ne se lassera jamais d'explorer à la force de son âme. Le colosse descend sa main sur sa fesse pour la serrer fermement et lâcher un rire. Arrête de te foutre de ma gueule. J'en ai fait trop c'est ça ? Alors que son compagnon vient de troquer ses costards pour une tenue plus simple et détendue. Il se sent un peu con mais qu'importe, sa carcasse termine par s'enfoncer dans la voiture, respirer cette odeur de neuf que les bagnoles de sa moitié dégage toujours tellement qu'il en prend soin.

Sept heures de route ? Sa tête part immédiatement dans différentes réflexions. Sept heures de route, dans des directions opposées pour tenter de se créer une liste de destinations possible. Puis finalement, lorsqu'Isaak lui tend le téléphone, Chad se détache de toutes ses pensées pour se laisser aller, décrocher un peu de ce besoin d'anticiper pour lancer une playlist au hasard. Son corps s'installe confortablement dans le siège tandis qu'il baisse la vitre de son côté et fumer tranquillement sa clope. On mangera sur la route, autant partir tout de suite. Il est pressé, mais ça, il ne le dira pas à voix haute, ne le montrera pas non plus même s'il se doute que sa moitié connaît déjà le fond de ses pensées. Chad a beau mettre en place tout un protocole pour se protéger de l'extérieur, Isaak a découvert le code de sécurité et y entre à sa guise. Lorsqu'ils ne sont pas ensemble, il le sent marcher en lui, traverser ses veines, se lover au fond de son cœur, s'étaler dans sa tête, comprimer ses poumons lorsque le manque est à peine supportable.

La moteur s'enclenche alors que les rues défilent à allure normale. La dernière fois qu'il était entré dans une voiture aux côtés d'Isaak, leur vie était passé à deux doigts de s'arrêter pour de bon. Il se souvient du stress qui grondait au fond de son cœur mais aussi de la détresse qui se dégageait de ce moment. Aujourd'hui, les choses sont différentes, plus claires, moins douloureuses, plus saines aussi mais Chad ne leur en veut plus. Il sait que la passion est une tornade parfois incontrôlable, qui peut te faire vivre des moments merveilleux comme tomber au plus bas d'un puits de sentiments. Son regard se tourne alors vers Isaak, curieux. T'as rencontré Mike alors. Il sourit, Mike, putain, ce genre de tête qui traîne dans sa vie depuis un moment maintenant et qui le respecte plus que de raison. Je suis certain qu'en quinze minutes il a eu le temps de te parler de 30 ans de carrière. Chad balance le mégot par la fenêtre avant de remonter la vitre. Il est un peu brut de décoffrage mais c'est un type bien. Sa voix est calme lorsqu'il parle alors que les sept heures de trajet se dessine devant eux. S'il y a bien des choses à se dire, c'est dans cette voiture, aussi futiles soient-elles. Il sait pour nous deux. Il savait juste pas à quoi tu ressemblais. Il sait à peine envoyer un texto. Nouveau sourire, un peu plus éclatant alors que Chad effleure du bout des doigts son alliance. Il risque de jurer un peu au milieu de tes invités mais ça me ferait plaisir de l'avoir à notre mariage si ça te dérange pas. Au pire on lui trouvera un costard qui lui donnera un peu moins l'air d'être un vieil ours grincheux. T'en penses quoi ? Ce doit être pour ça qu'ils s'entendent si bien, Chad était le même avant de rencontrer Isaak. L'est toujours un peu d'ailleurs. Il augmente le son de la musique, pose un regard sur la route, l'impatience au creux du cœur tambourine joyeusement.
Ça lui fait du bien finalement, d'avoir une conversation de couple normale même s'il les évite en général par crainte d'être trop calme et ennuyant. Plus le temps passe et plus il accepte et apprécie ces moments de calmes parce que Chad a pris conscience de quoi ils peuvent être parfois capables, du degrés d'autodestruction qui pourrait les conduire à leur chute prématurément.





I LET HIM
KILL ME



avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 17:28

Malgré le potentiel du bolide et l'excitation qui te barbouille l'estomac, tu t'appliques à respecter les limitations de vitesse. Plus le temps passe, plus la finalité des choses s'efface au profit du chemin à parcourir pour arriver aux termes des chemins que tu empruntes en compagnie de Chad. Au fil des jours, tu redécouvres le plaisir qu'il y a à profiter de chaque instant entre deux feux de joie, un peu comme si tu comprenais que les braises sont toutes aussi importantes que les flammes. Ces 7 heures de route auraient pu se transformer en 2 heures d'avion, mais tu as choisi la voiture parce que ce trajet te laissera plus de temps pour discuter avec ta moitié. Ici, dans cette bagnole, vous êtes seuls et la solitude n'a pas de prix quand tu la partages avec lui. Rire ensemble, se chamailler, partager le récit de vos journées respectives ... un moyen comme un autre de rattraper le temps qui, lorsqu'il n'est pas passé à ses côtés, est forcément du temps perdu.

- Je l'aime bien. A propos de Mike ; ce qui en dit long sur l'avis que tu te fais de l'entraîneur car Isaak Coalman est plus connu pour ses inimitiés que pour ses élans de sympathie. Lui aussi, il t'aime bien. Sourire en coin tandis que tu enclenches le clignotant pour vous engager sur le périph'. Entendre le coach parler de son poulain t'as fait bomber la poitrine, fier comme un coq. Comment ne pas apprécier un type avec lequel tu tombes d'accord pour dire que Chad est le meilleur ? Et puisqu'il te connait depuis plus longtemps que moi, je le crois quand il dit que tu es une tête de mule. Même s'il n'était pas nécessaire qu'on te l'affirme pour que tu saches à quoi t'en tenir. Y'a pas plus buté comme canasson que Chad Graham quand il a décidé de faire la gueule. Heureusement, ce n'est pas le cas ce soir et tu approuves d'un signe de tête quand il parle d'inviter Mike au mariage. Invite qui tu veux, c'est ton mariage autant que le miens, mon ange. Et puis concernant la tenue ... Tu marques une pose, le temps de ne pas te tromper quand tu prends la sortie qui mène à l'autoroute. Une fois lancés à vive allure, tu enclenches le régulateur de vitesse et relâches ton attention. Ligne droite à perte de vue, il n'y a plus qu'à foncer vers la première étape de votre voyage. Est-ce que tu as envie de te marier en costard ? Coup d’œil à Chad et à son petit pull que tu lui piquerais bien dès qu'il aura le dos tourné, même si tu penses qu'il sera malheureusement trop grand pour toi. Je me rends compte que tout le monde n'est pas à l'aise avec la cravate. Rictus aguicheur, tu sais qu'il a saisi la private joke, même s'il n'a pas son pareil pour feindre l'indifférence (vous avez dit tête de mule ?). T'es beau comme ça, je ne me moque pas de toi. Ta main se pose sur sa cuisse, la caresse amoureusement. Peut-être que chacun devrait venir habillé comme il l'entend ? Garder le code couleur et laisser aux invités le soin de choisir les tenues dans lesquelles ils sont à l'aise ... Une idée qui détonne avec ton égoïsme habituel, celui qui te fait devenir tyran intransigeant quand tu as décidé que tout serait comme toi tu aimes. Chad ne doit pas en croire ses oreilles, alors tu craches le morceau, parce qu'il vaut mieux qu'il le sache avant d'y être confronté, le jour J. En fait, j'ai un truc avec les mariées. Pardon ? Je te jure, ça m'excite. Peut-être un résidu de fantasme hétéro-normé, plus tourné vers la symbolique de la robe - innocente, pure, vierge de toute salissures - que vers la femme qui la porte (en l'occurrence très loin d'être verge et tu sais de quoi tu parles ...). Ma demoiselle d'honneur portera la robe blanche. Ca lui fera autant plaisir qu'à moi, alors je préfère ne pas abuser en t'imposant le smoking. Et puis tu dois bien reconnaître que l'idée de choquer tout le monde avec cette répartition impromptue des codes vestimentaires t'amuse rien que d'y penser. Tu imagines Phoenix, belle à crever, éblouir l'assemblée dans sa robe de princesse tandis que tu roules une pelle à Chad devant l'hôtel, à la place qu'on aurait pensé pour la belle. Une dénonciation bonne enfant des clichés sur le mariage et de cette image détestable des couples en plastique au sommet des pièces montées, trop souvent représentés par un homme et une femme. Mais j'insiste quand même pour que tu portes ma cravate. En jarretière si tu veux ... Fou rire étouffé à l'idée de l'enlever avec tes dents, ce cage de rien du tout et certainement pas de la virginité de ton homme. Là oui, tu te fous de sa gueule et ton sourire en témoigne.


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi

En ligne
avatar
« en mode vibreur »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2778
▹ INVESTISSEMENT : 103

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 18:11

encorps, mon amour

Sa main sur sa cuisse qui le complimente en même temps que ses questionnements sur le mariage traversent ses lèvres. Chad l'écoute, tente de mettre en place ses pensées pour trouver la solution qui semble être la mieux appropriée autant pour correspondre à la démesure d'Isaak qu'à la nature pudique du colosse. S'il a envie de se marier en costard ? La question tombe et lui qui ne sait plus vraiment ce qui est bon ou bien pour lui, pour eux. Il fronce les sourcils, lâche un rire à sa remarque sur la cravate qui traîne toujours quelque part dans les cartons parce qu'il s'est empêché de la ressortir à l'hôtel pour ne pas paraître trop obsessionnel. Cette même cravate qui porte encore des traces de lui dans son tissu qu'il n'a su enlever avec une simple éponge humide. Résidus de leur appel téléphonique passé alors qu'ils étaient encore si peu l'un pour l'autre, que quitter la ville ensemble lui paraissait un fantasme.

Si tu te sens à l'aise avec ce choix, tu sais bien que je ne pourrais pas te dire non. J'ai jamais été emballé avec le fait d'être parfaitement lisse comme sur une couverture de magazine. Lui, la bête, toujours décoiffée, des t shirt parfois troués sur le dos qu'il garde une éternité par flemme d'en acheter d'autre. Ce n'est que depuis qu'il est avec Isaak qu'il tente un peu de faire un effort -l'effort de lui plaire, même physiquement. Petit, sa mère troquait les vêtements neutres de sa grande sœur pour Chad. Et les vêtements de Chad s'étaient eux aussi retrouvés sur le dos de Maureen parce qu'en racheter pour chacun de ses enfants était beaucoup trop cher. Il avait pris le pli sans même s'en rendre compte. Aujourd'hui encore, il n'a pas cette fibre superficielle et si le vendeur ne l'avait pas aidé à se décider, certainement qu'il serait venu en jogging comme à son habitude. Le colosse passe sa main dans ses cheveux humides pour les mettre en arrière alors que ses sourcils se froncent à l'aveu d'Isaak et ses fantasmes qui finissent par ne plus l'étonner finalement.
Il ne devrait pas s'en soucier et pourtant.
Pourtant.

Chad n'a pas envie de tomber dans la facilité de la possessivité mais tout cela est plus fort que lui. Ce n'est même pas une question de confiance en lui-même ou en Isaak. Ce sentiment là prend place au cœur même de ses instincts de mâle sur développés ; certainement transmis par son père qui passait son temps à dire quoi faire à sa femme. Une enfance passée dans un camp où l'homme est le roi, forcément, ça ne peut que laisser des traces. Et ça se voit, dans ses yeux, qu'il est dérangé par cette idée, il y a un éclair qui traverse ses pupilles. Ce simple regard, ça lui donne encore quelques centimètres de plus dans la bagnole et puis ses muscles détendus par l'entraînement l'accompagnent sur ce chemin là. Attends, ne me dis rien. Je suis certain que ce sera cette danseuse, la mariée. Il se souvient jamais de son nom, seulement de sa chevelure, du regard qu'elle lui avait offert et Chad n'est pas né de la dernière pluie, sait parfaitement ce que ce genre de comportement peut bien cacher là-dessous. Ça crève les yeux qu'elle est amoureuse de toi, je suis pas con. Ça le fait sourire, lui, ce genre d'histoire. L'employée amoureuse de son boss, ce ne doit pas être la seule avec ce fantasme. Chad se penche pour fouiller dans son sac, attraper sa bouteille d'eau et boire une gorgée. Détaché mais un peu cassant à cause de ses sentiments excessifs par moment, il continue sur sa lancée. C'était pas vraiment dans mes fantasmes de voir mon mari s'exciter sur sa demoiselle d'honneur. Mais tu l'as dit, c'est ton mariage autant que le mien. Autant le dire, qu'il aurait préféré être le seul dans son regard ce jour là mais il hausse les épaules. Enfin, plus rien ne m'étonne de toi. C'est pas dit méchamment, c'est bien ça le pire. Il est pas hostile face à cette dernière phrase et tourne son regard vers Isaak. De toute le monde à ce mariage ce jour là, entre Wilf, la demoiselle d'honneur, Chad sait qu'il devra être adulte pour trois, tempérer les tensions pour ne pas qu'elles ruinent leur semaine de mariage. S'il ne fait pas d'efforts, personne ne le fera. Va pour la cravate. Si personne d'autre que nous ne la touche. C'est une pièce sacrée de leur existence.





I LET HIM
KILL ME



avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 19:01

Sa réponse te conforte dans ton choix. A votre retour, tu appelleras Bella pour lui dire qu'elle peut laisser tomber les croquis du costume de Chad, se concentrer sur ceux du tiens et de la robe de Phoenix. Imaginer les photos du mariage comme un joyeux pêle-mêle te plait, tu te mets à voir plus loin que la satisfaction à l'instant T. Bien sûr que tu serais fier comme un coq d'avoir à ton bras l'homme le plus beau du monde, sublimé par tous les artifices que la société de consommation vous offre pour narguer les idiots qui ne jurent que par elle, mais tu le seras encore plus quand vous serez vieux et que vous regarderez l'album photos, aussi nostalgique l'un que l'autre, sans que Chad n'associe ce moment à un sketch qu'il aura du jouer dans un costume qui ne lui plaisait pas.

Cette danseuse. Tu sens venir le sujet qui fâche. Pourtant, dans ton esprit, Chad n'a croisé Phoenix qu'une seule fois, sans vraiment prendre le temps de la regarder qui plus est. Aurait-il mal pris le fait que ce soit elle qui faisait le show le soir où tout à dérapé ? Il ne va quand même pas la prendre en grippe sous prétexte qu'elle est bonne et qu'elle danse dans ton club ! Arrête un peu, elle n'est pas amoureuse, elle est en manque d'affection, c'est tout. Le ton que tu prends, trop doux pour chercher la bagarre, témoigne de l'affection sans limite que tu lui portes, justement. La rousse est un véritable diamant dont le club est l'écrin. Peu nombreux sont les hommes capables de la voir avec tes yeux, de l'aimer pour autre chose que son cul et la courbe abrutissante de ses hanches qui ondulent sous leur nez. Votre relation s'est approfondie grâce à ton abstinence pour Chad, mais tu passes ça sous silence, convaincu qu'il finirait par s'en vouloir de vous avoir rapprochés alors que toi, tu ne peux que l'en remercier. Il y a chez cette femme quelque chose faisant écho en toi. Probablement ces blessures et ses peurs communes, que vous ne verbalisez jamais - car tu restes le boss et elle ton employée - mais que chacun décèle chez l'autre. Quand elle se pend à ton cou pour que tu l'aimes encore, Phoenix te donne l'impression d'être un Chad harcelé par son Isaak. Provocante et manipulatrice comme toi tout en étant capable de passer du rire aux larmes pour un seul mot de travers, un seul regard qui ne lui donne pas suffisamment l'impression d'être aimée. Vraiment, tu adores cette jumelle.

Ta main lâche sa cuisse pour s'emparer de la bouteille d'eau. Tu en bois une gorgée tout en passant sur la voie de gauche. La seule image du bolide dans le rétroviseur fait se ranger la plupart des autres véhicules. Même sur la route, tout le monde se tasse pour laisser passer le roi. Tu ne trouves aucune femme belle ? La question est sincère, désintéressée, comme une volonté d'en apprendre un peu plus sur sa vision du monde. Je veux dire, c'est comme de l'Art, tu vois ? Phoenix, en plus d'être une fille bien, est une gravure de mode. Il faudrait être fou pour ne pas lui reconnaître un charme animal, quelque chose qui prend aux tripes quand elle décide de faire de vous sa proie. C'est pas quelque chose de sexuel ... pas seulement, C'est juste ... beau. Ta voix se fait rêveuse, ton regard un peu plus évasif. Tu parles de la rousse comme tu parles du piano, preuve de ta sensibilité artistique et de ta volonté de voir les choses au delà de ce qu'elles sont aux yeux du commun des mortels. Mais peut-être que Chad n'a pas ce filtre là ? Peut-être que, dans son monde de caravanes, le beau n'avait pas d'importance ? Toi, fils à maman toujours bien habillé pour en faire la fierté, il t'a toujours attiré. Pour des raisons que tu tais et qui te font passer pour quelqu'un de superficiel, mais tu t'en fous. Au delà du fait de provoquer par tes dépenses outrageantes, tu aimes penser que ton fric entretient la liberté d'expression artistique de ceux auxquels tu le donnes sans compter. Un costard à 5000 $ pour être certain qu'une styliste puisse continuer à vivre de sa passion. Un bureau sur mesure pour que le designer qui l'a conçu puisse créer encore plein d'autres objets. Une robe de mariée pour qu'une femme qui manque de confiance en elle continue à faire tourner les têtes des invités en se trémoussant lors d'une première danse ... La beauté des choses ne se résume pas au produit fini, il y a tout le cheminement derrière. L'artisanat, le talent, l'énergie dépensée ... des choses que tu salues à grands coups de carte bleue là où d'autres applaudissent. Chacun ses façons de faire.


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi


Dernière édition par Isaak Coalman le Mar 8 Mai - 20:53, édité 1 fois

En ligne
avatar
« en mode vibreur »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2778
▹ INVESTISSEMENT : 103

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 19:40

encorps, mon amour

C'est en écoutant les paroles d'Isaak, le ton qu'il prend pour parler de sa danseuse que Chad se rend compte de la différence qui les sépare. Le colosse ne dit rien, le laisse s'exprimer en posant instinctivement son regard sur son entrejambe pour voir s'il ne commence pas à avoir une érection rien qu'à en parler et lâche un soupir, à moitié agacé peut-être. Difficile pour lui de laisser la place à d'autre même s'il y travaille chaque jour, qu'il ne lui mettra jamais la moindre barrière capable de le faire souffrir. Il n'autorisera que ses coups et sa violence à abîmer le corps d'Isaak mais sa tête, ses idées, son amour ; Chad veut les préserver et non pas le brimer. En manque d'affection. Forcément que ça le pousse à sourire quand on sait ce que son amant a envoyé comme message à Piero qui n'avait rien fait si ce n'est l'accueillir une nuit de tempête. Il a envie de le mettre sur le tapis mais ce serait trop facile, entrer dans une guerre pour un rien. Et puis Chad, tu l'as déjà vu balancer quelque chose qui le concerne ? Il préfère tout garder pour lui, ne pas s'offenser des écarts de son homme pour l'apprécier sans trop se prendre la tête, se détruire.

Sa question le fait hausser les épaules alors qu'il passe une main dans sa barbe. Bien sûr que si. Il n'est pas de ce genre là, à ne pas trouver de charme dans un corps sous prétexte que c'est une femme. Il hésite un instant à s'ouvrir un peu, lui parler des femmes de sa vie et finit par se racler gorge. Je pense juste que nous ne sommes pas attirés par les mêmes choses chez quelqu'un. Il pense immédiatement à sa mère, à Maureen, mais aussi Wilma, surtout Wilma, qui avait su le rendre fou durant des mois jusqu'à ce qu'elle ne lui demande de partir avant que les choses deviennent trop compliqué. Dire qu'un an en arrière, il l'avait retrouvé au Parking et n'avait su résister à l'envie de coucher avec elle. Si elle entrait à nouveau dans sa vie, dieu sait ce qu'il adviendrait. Tu veux vraiment savoir ? Il trouve étrange qu'Isaak veuille se concentrer sur de tels détails, lui pose réellement la question. Lui qui a toujours tendance à écouter plutôt que parler.

J'ai eu une histoire avec une femme peu après mon divorce. Elle était plus âgée que moi, c'était intense. Et même si elle ne m'avait pas donné son corps, cela n'aurait rien changé à tout ce que je pensais d'elle. C'était une danseuse mais pas comme des tiennes. Elle n'avait pas besoin de se déshabiller pour attirer le regard des hommes. Elle était fascinante. C'est une pique, ça oui, bien évidemment que c'est une agression masquée mais Isaak peut bien la supporter après son discours enflammé. Même lorsque Chad lui parle de cette femme qui l'avait aidé sur plusieurs points, le colosse garde une certaine retenue. L'émotion ne transperce pas ses mots, par respect pour sa moitié peut-être. Ou juste parce qu'il est comme ça, qu'on ne le changera certainement jamais. Elle travaillait à l'Opera de New York. Certainement qu'elle y est encore d'ailleurs. Il n'a pas cherché à la revoir depuis ce fameux jour. Enfin, tout ça pour dire que je ne suis pas de ton côté pour cette histoire de mariée. Comme quoi, on ne peut pas être d'accord sur tout. Il y a un pincement qui se produit au fond de son cœur, une idée étrange qu'il refoule au fond de lui pour ne pas se noyer dans ses doutes. Là c'est le moment où tu me dis que je suis juste fermé d'esprit et jaloux. Et t'auras peut-être raison. Tu sais je suis le balèze qui trouve que la plus belle femme reste sa mère. Chad voudrait que ce ne soit pas le cas mais en même temps … il a toujours été du côté de l'homme dans toute sa splendeur. Celui qui se bat, qui défend son territoire à la force de ses poings. Les nuances, le colosse sait les voir mais il y a de ces moments où sa fierté le mène par le bout du nez.





I LET HIM
KILL ME



avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 21:36

Tu t'obliges à rester calme et à ne pas te crisper lorsqu'il te parle de cette histoire avec sa danseuse à lui, tiraillé entre l'envie d'être jaloux et celle de rester cohérent ; car si tu lui parles de Phoenix, il peut bien te parler d'une autre, question de bon sens et d'égalité. Finalement, tu tranches pour la satisfaction d'en avoir appris un peu plus sur lui et d'avoir son point de vue sur la situation sans qu'aucun cri n'ait été échangé. Un progrès incontestable dont le constat te réconforte un peu après que tu l'aies imaginé dans les bras d'une couguar, le nez froncé à l'idée qu'il ait partagé autre chose que sexe avec elle. C'est bien que tu m'en parles. Juste ça, comme gage de maturité et de respect de son opinion mais aussi de son vécu. Il faudra bien que tu t'y fasses et abandonne l'idée délirante - et qui pourtant t'a déjà traversé l'esprit ... - d'embaucher un tueur à gage pour éradiquer de la surface du globe toute personne ayant touché son corps et son cœur avant toi.

Comme il le dit si bien, vous ne pouvez pas être d'accord sur tout. L'affirmation en elle-même sonne comme une provocation à tes yeux. Dans ton monde, les points de vue s'imposent. Le plus souvent par l'argumentation, parfois par la peur et puis, quand il n'y a plus d'autres solutions, par la violence. Quelque chose te dit que dans celui de Chad, le protocole fonctionne à l'envers et tu te félicites que vous puissiez discuter sans qu'il ne cherche à t'en coller une ou, plus fourbe encore, la parade Chadienne à la violence : qu'il se terre dans un repli émotionnel et silencieux. Il n'y a en effet rien de pire à tes yeux que de le voir se fermer comme une huître et te cracher au visage, de par la distance qu'il instaure, que tu ne vaux même pas la peine qu'il te colle une claque pour aligner ton avis avec le sien. Oui, tu aimerais que vous soyez d'accord sur tout, mais il est la glace et toi le feu alors il faudra bien trouver des compromis à un moment où un autre. En ce qui concerne le mariage, tu sais déjà comment lui faire changer d'avis sur la mariée. Il suffira d'attendre le moment venu pour lui faire admettre que la présence de Phoenix, en blanc ou pas, aura été une bonne chose lors de votre mariage ...

Tu te mets à rire quand il parle de sa mère. S'il y a bien un sujet que tu n'abordes jamais c'est celui de ta famille. T'es dur avec toi-même. C'est ton anniversaire, arrondissons les angles : vieux jeu et possessif, ça te donne un côté sauvage qui me plait bien. La bouteille d'eau toujours à la main, tu profites qu'il n'en reste que quelques gouttes pour l'en éclabousser d'un geste puéril, insouciant. Allez, on change de sujet. Les femmes, ça n'apporte que dans emmerdes. Sur ça, tu penses que tous les hommes du monde, quelque soit leur sexualité, tomberont d'accord avec toi. Mieux vaut partir sur un terrain qui défroncera ses sourcils et lui redonnera le sourire. T'as deviné où on va ?


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi

En ligne
avatar
« en mode vibreur »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2778
▹ INVESTISSEMENT : 103

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mar 8 Mai - 23:47

encorps, mon amour

Dans sa poche vibre encore son téléphone. Sa journée s'est résumée à répondre aux coups de fil de personnes plus ou moins proches de lui pour remercier les joyeux anniversaire plus ou moins enjoués. Sans compter les SMS qu'il reçoit à profusion, la plupart provenant des personnes rencontrées en associant quand ce ne sont pas les jeunes de la salle de sport avec qui il lui est arrivé de passer quelques soirées. Son regard se pose sur l'écran lumineux, il ne peut retenir un léger rire face au message de Piero et ses conneries qui le déconnectent un instant de la conversation pour y répondre de quelques coups de doigts rapides. Une fois fait, Chad laisse tomber son téléphone sur ses genoux pour finalement se reconnecter à Isaak. Les gouttes d'eau qu'il se reçoit le poussent à reprendre la bouteille vide et la mettre dans sa portière. Un côté sauvage, c'est vrai que ça sonne mieux maintenant que tu le dis. Comme il avait dit à son ex que son futur mari était plus charismatique que fou à lier. Ce genre de petites nuances qui aident à passer sous silence les défauts de l'autre sans le faire se sentir mal de ce qu'il est réellement.

La question d'Isaak soulève quelques questions mais pour une fois, Chad s'est fait la promesse de ne pas trop penser, de ne pas se perdre éternellement dans ses failles sans fond. Il fait mine de réfléchir un instant avant de balancer tout de même ce à quoi il a pu réfléchir tout au long de la journée quand les entraînements ne suffisaient pas à broyer toutes les connexions un peu folles dans sa tête. Je ne pense pas que ce sera la montagne bien que l'idée de devoir prendre des vêtements chauds puisse laisser croire qu'on ne va pas à la plage. Le maillot, j'imagine que c'est pour remettre le couvert dans une rivière. Je savais que tu prendrais goût au bain glacé. Il rit un peu à l'imaginer complètement glacé au milieu de l'eau mais passer au dessus de son corps pétrifié pour sauter le premier. En fait je t'embobine complètement, j'en sais rien. Il lâche un soupir vaincu, tend la main pour la poser sur la nuque d'Isaak et la caresser délicatement.

Je suis certain que tu vas encore me couper le souffle … Il a l'habitude de se retrouver complètement con face aux surprise de sa moitié, de se sentir ému et de le détester silencieusement de jouer avec ses sentiments à ce point. Si tu veux que je conduise un peu tu me le dis. Même si ce n'est pas toujours évident avec Parkinson aujourd'hui, il se sent apte à le faire tandis que la nuit les gobe et que le paysage autour d'eux devient un tableau noir et flou. Seules les lumières des voitures encore courageuses pour rouler de nuit les accompagnent dans leur périple. Je te l'ai pas dit mais je suis vraiment content de pouvoir partir une nouvelle fois avec toi, qu'importe la destination. Il se dit qu'il faudrait qu'ils se prévoient à dates plus ou moins fixes des week end loin de leur quotidien pour se retrouver et s'aimer sans la pression du monde autour d'eux. Même s'ils ne sont pas coupés de l'univers comme la dernière fois, changer de paysages les aidera à mieux respirer.





I LET HIM
KILL ME



avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mer 9 Mai - 1:57

Le rythme de croisière invariable et la souplesse de ta conduite jurent avec les écarts que tu as l'habitude de faire au volant de la Porsche. Dans cet habitacle un peu plus spacieux, plus moelleux aussi, le confort est suffisant pour faire oublier la vitesse avec laquelle New York s'éloigne à l'horizon, laissant place à l'inconnu d'une nuit qui devient de plus en plus noire. Tu as volontairement coupé le GPS de l'ordinateur de bord pour que la voix pré-enregistrée ne s'en mêle pas et ne gâche pas tout en décomptant le temps restant avant arrivée à destination. Cette nuit, il n'y a que toi pour piloter la caisse car il n'y a que toi qui sais où vous allez. Aussi secoues-tu la tête lorsque Chad te propose d'être ton joker. Rempli à ras bord de caféine et de redbull, tu devrais pouvoir survivre à cette nuit blanche.

Sa main contre ta nuque appartient à la famille de ces plaisirs simples que tu adores savourer en silence, tandis que ta peau semble vouloir garder l'empreinte de ses doigts et la chaleur de sa paume. Comme Maurice, tu tends le cou pour quémander des caresses ; une tactique infaillible qui marche à tous les coups auprès du blond. J'espère que tu aimeras. Avant qu'on arrive, il faut que tu saches que ton avis sur la destination et l'environnement qui nous attend aura une réelle importance pour moi. Je dois savoir ce qui te plait et ce qui ne te plait pas durant le séjour, alors n'hésites pas à critiquer, ok ? Parce que tu sais que ta demande peu sembler étrange, tu tournes la tête vers lui et lui souris pour le rassurer. Rien d'existentiel, ne t'inquiète pas. On fait souvent ça, nous autres, les hommes d'affaires : rester à l'écoute de la satisfaction clients. Un rire d'auto-dérision t'échappe, parce que tu réalises à quel point tu peux être directif quand tu t'y mets. Moi aussi je suis content de partir avec toi. Voix plus douce, plus tendre. L'autre nuit, j'ai rêvé qu'on vivait sur la route toi et moi. T'avais l'air tellement épanoui ... C'est cette impression là que j'espère t'offrir pour ton anniversaire. Peut-être le cadeau le plus précieux que tu as prévu de lui offrir au cours du week-end, alors qu'il n'a techniquement pas de prix. Allez, ouvre la boîte à gants. Retour de ton attention sur la route pour doubler un camion et passer un panneau d'indication kilométrique. Toi seul sais quel nom regarder sur l'affichage et le nombre de miles à parcourir t'arrache un soupire perdu entre satisfaction - des les passer avec Chad - et désespoir - de devoir garder les mains sur le volant.

Dans la boîte à gants : une première bricole emballée dans un boitier de créateur, noir, sobre, sans signe extérieur d'ostentation. Un sourire s'étire au coin de tes lèvres quand tu anticipes la tête qu'il fera en découvrant qu'il s'agit d'une cravate commandée spécialement pour lui. Blanche, texturée, personnalisée d'un motif Sopalin si discret qu'il faut la regarder de prêt pour s'en apercevoir et de cette petite phrase brodée sur la face intérieure : Pour quand ma bouche n'est pas là. Tu peux la porter, le blanc est la couleur masculine de cet été, mais je l'imagine ailleurs qu'autour de ton cou celle-là ...


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi

En ligne
avatar
« en mode vibreur »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2778
▹ INVESTISSEMENT : 103

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mer 9 Mai - 16:39

encorps, mon amour

Isaak qui tient à l'idée d'entendre l'avis du Chad sur l'anniversaire qu'ils s'apprêtent à vivre ensemble. C'est peut-être naîf mais lui se dit qu'il ne pourra qu'aimer, que son cerveau mettra forcément des filtres pour rendre chaque instant passé à ses côtés exceptionnels. Même le Wyoming, le corps de sa moitié étalé dans l'herbe et la boue, le cul à l'air lui semble plus douce que sur le moment aujourd'hui. Il en est amoureux, de cette photo dans son portefeuille et regrette caque parcelle cramée par le feu. S'il pouvait retourner en arrière, Chad n'effacerait pas ses actes parce que ce sont grâce à eux qu'ils en sont là aujourd'hui mais s'empêcherait d'envoyer ce bout de papier au milieu des flammes dans un élan de remords. Il aurait du comprendre, de suite, que les cris qu'avaient causé sa fuite étaient nécessaire à leur union, à cette fusion incroyable qui les relie sans même avoir à se regarder droit dans les yeux. La voiture condense en un cube leurs sentiments, les réchauffe et les préserve par la taule pour effacer les insécurités et autres démons douloureux.
La route, à peine si le colosse la remarque parce qu'il n'en a perdu l'habitude même après tout ce temps. Il connaît, la sensation d'être porté par l'horizon. Elle lui est agréable, fascinante.

Un signe de tête en guise d'un d'accord. Il lui dira, ses sentiments, posera des mots sur ses ressentis, sur la façon dont son corps lui enverra ses mots. Une dictée affective. Les paroles d'Isaak le portent dans une nostalgie qui le fait sourire. Le visage de sa mère se mélange à celui de ses sœurs, au sourire de son père et aux soirées passées autour d'une table à jouer aux cartes et aux mîmes. On les entendait hurler à des kilomètres à la ronde alors qu'il faisait toujours équipe avec Maureen. Aujourd'hui, Chad ne regrette pas d'avoir quitté cet univers mais se rend compte qu'il pourrait y retourner, juste pour le plaisir de vivre dans un monde immatériel. Quand tu vis sur les routes, sur cette ligne droite, tu n'es personne, tu n'as pas de visage, chaque jour est une nouvelle bataille anonyme. Il n'y a personne pour te reconnaître, te pointer du doigt. Il s'imagine alors, Isaak et lui, changer d'identité juste pour le plaisir d'être d'autres. D'autres plus personnels, plus eux-même. Des entités montées spécialement pour vivre leur histoire. Rien d'autre ne compterait que découvrir de nouveaux paysages et s'aimer dans la violence de leurs corps déchaînés.
Personne ne demanderait pourquoi le visage d'Isaak est tuméfié, pourquoi lui tremble.

La bête s'exécute, se penche vers l'avant pour sortir une boîte de sa cachette. Ses doigts y vont doucement, comme pour faire durer le plaisir jusqu'à ce que la cravate ne se présente sous ses yeux. Ses phalanges la caressent, profitent du tissu, des lettres brodées qui lui électrisent les reins sur place lorsqu'il en comprend le sens. Tu veux me rendre dingue, c'est ça ? La voiture, la cravate, sa seule présence, ses mots. Son regard émerveillé se tourne vers son amant alors qu'il traverse les centimètres qui les séparent pour déposer un baiser dans son cou, remonter ses lèvres jusqu'à son oreille et l'embrasser à son tour. Merci. Pour tout. Pour ce qu'ils ont déjà vécu et ce qui les attend, pour ce qui leur fera du bien mais aussi du mal. Merci pour les cicatrices et les nouvelles plaies. Les larmes et les rires. Le colosse reprend ensuite sa place pour enfiler la cravate grossièrement au dessus de son pull. Maintenant, il sait la nouer, après des heures à avoir écouté les conseils d'Isaak et ses fameux 'tu n'y mets pas du tien' qui lui piquaient l'ego. Parfois, t'as pas l'impression de tout m'offrir alors que moi, je t'apporte si peu ? La question est demandée innocemment, sans se dire qu'il est plus nul, qu'avec plus d'argent, Isaak l'aimerait encore plus. Non, mais il aimerait lui aussi, pouvoir lui faire la surprise d'un voyage à n'importe quel moment du jour ou de la nuit.
Lui dire simplement :
Viens on s'en va, on se tire dans un endroit que t'as jamais vu avant.
Mais non, il reste là, coincé, à faire de ses maigres économies de quoi survivre sans dépendre de sa moitié.
Il voudrait juste lui offrir autre chose parfois, c'est ça. Pas le faire culpabiliser.





I LET HIM
KILL ME



avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Mer 9 Mai - 20:49

Si tu veux le rendre dingue ? Tu hoches la tête en toute sincérité. Bien sûr que tu le veux. C'est d'ailleurs complètement grisant de pouvoir l'assumer sans gêne, sans honte, sans avoir à le cacher. Lui balancer ce regard qui veut tout dire et qui rappelle que sa vie t'appartient comme la tienne est à lui. Tu fais ce qu'il te plait avec ses émotions parce qu'en échange, il est libre de faire ce qu'il veut des tiennes. Et tu adores ça. Chad te fait te sentir vivant. Quand il râle, quand il rit, c'est toi qui t'extasie. Aussi lui réponds-tu que tu l'aimes lorsqu'il vient chercher ton cou et tes lèvres, provoquant les ondulations de la voiture parce que regarder la route devient tout à coup très secondaire. Un je t'aime soufflé à même sa bouche avant qu'il ne s'éloigne et enfile la cravate. Tu secoues la tête, attendrit de le voir aujourd'hui capable de la nouer seul, alors que des souvenirs du tapis rouge te reviennent et plus particulièrement de ce texto envoyé dans l'ascenseur pour lui avouer que tu l'aimais avant même d'en avoir pris conscience. Image d'une porte qui s'ouvre et d'une cravate dont qu'il avait fallu nouer à sa place, avec tes mains tremblantes de te sentir un genou à terre, vaincu par son charme, rallié à sa cause. Première soirée mondaine, immersion aussi ratée que réussie dans tout le luxe et la débauche de la jet set, ses faux semblants, ses paparazzis, ses enchères hors de prix.

- Tu sais, j'ai été millionnaire pendant un an avant de te rencontrer. Ce n'est pas pour autant que j'étais heureux, tu te souviens ? Le perron, la clope, l'usure qui te faisait glisser contre le mur et tomber assis à ses côtés, les chaînes invisibles à tes chevilles d'avoir peur de toi-même quand tu redoutais d'être faible et de retourner vendre ton cul pour trois fois rien à Stolen ...

Un parallèle se crée indépendamment de ta volonté et tu réalises à quel point tu as été stupide de te croire émotionnellement lié à Nero par ce passé gravé en taule. Une histoire dégueulasse en comparaison de celle que tu vis avec Chad, alors qu'il suffit de prendre un peu de recule pour constater qu'elles se ressemblent dangereusement. Les coups, la baise, le rejet de la société, la colère et l'incompréhension ... Toutes ces clés ont quelque chose de dérangeant parce qu'elles font partie du même trousseau que celui de votre amour. Voilà, le mot est posé : Amour. Cet ingrédient qui, à lui seul, change toute la recette et fait de Chad un chef étoilé, cordon bleu inégalable là où Nero n'était qu'un terroriste des fourneaux, un empoisonneur. Parce que tu aimes le blond et parce qu'il t'aime aussi, toute la violence qui t'a détruit en taule te fait renaître aujourd'hui, entre ses mains qui te caressent aussi bien qu'elle te brise quand tu le pousses à bout. Et tu l'aimes tellement, putain, que tu voudrais arrêter la voiture pour lui rouler des pelles jusqu'à plus soif, baptiser sa cravate en même temps que la banquette arrière, mais tu t'en abstiens. Parce qu'être uniquement des corps qui se percutent ne t'intéresse plus, même quand il devient bête et toi chair à canon. Ça reste le plaisir le plus puissant que tu connaisses, mais rien n'égale la satisfaction spirituelle ressentie à chaque fois que ses yeux rencontrent les tiens. Cette impression d'avoir créé un monde imaginaire dans ton esprit malade pour que le sien, tout aussi mal foutu, puisse donner libre cours à ses passions, tout prendre et tout détruire s'il le souhaite, pour la beauté du geste. S'extasier de vivre quelque chose qui n'existe que dans les poèmes les plus sombres de la littérature européenne : c'est ça, ta fierté. Les jours passent et tu apprends à mieux gérer tes pulsions, à en être moins l'esclave pour apprécier d'avantage ces moments où tu décides de couper la laisse et de voir partir les chiens, enragés, affamés, prêts à bouffer jusqu'à la moelle de l'os tout ce qu'il y a prendre. Dépouiller ta moitié devient un Art qui nécessite de laisser fleurir les jachères de votre passion pour mieux tout rafler quand le corps ne tient plus, qu'il a besoin de se remplir en même temps qu'il se vide.

Tu secoues la tête pour revenir à l'instant présent, regarder le profil de ton amour et soupirer d'aise en lui avouant : Je pensais t'en faire part à l'hôtel plutôt qu'en voiture. Sourire complice. Au cas où il te serait venue l'idée de m'en coller une. Haussement de sourcils provoquant. Tout à l'heure, à minuit une, pendant que je te ferai jouir dans les chiottes d'une aire d'autoroute, la moité de tout ce que je possède sera viré sur ton compte. Tout. Le fric, les actions de la Compagny, les droits de propriété du club. La seule valeur que tu trouves encore à ces cadeaux, c'est de te permettre de faire de Chad ton complice à tous les niveaux. Les restau, les voyages, les bagnoles ... Des " artifices " comme il les appelle si bien. Alors tu lui donnes les moyens de t'en payer quand l'envie le prendra de le faire. Il peut tout aussi bien tout brûler que tout donner, tu te plieras aux conséquences de ses choix, notamment concernant l'empire bâtit par tes parents partis de rien et élevés au rang de riche entrepreneurs à la force de leur passion du travail. Une passion que tu n'as pas, que seul Chad est capable d'éveiller. Chad Coalman Graham, ce mec qui peut faire de toi le millionnaire le plus heureux du monde comme le dernier des clochards, en paix avec lui-même, tant qu'il reste à tes côtés dans la misère comme dans la bonne fortune.


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi


Dernière édition par Isaak Coalman le Jeu 10 Mai - 1:11, édité 2 fois

En ligne
avatar
« en mode vibreur »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2778
▹ INVESTISSEMENT : 103

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Jeu 10 Mai - 1:00

encorps, mon amour

Des je t'aime comme ça, il aurait voulu en entendre toute sa vie. Enfin, c'est peut-être justement parce qu'ils arrivent si tard qu'ils portent cette saveur magnifique, celle qui vous transperce la tête, qui vous fait vous sentir si vivant que le simple fait de les entendre vous porte totalement au dessus de tout. Les médecins n'avaient rien compris pendant tout ce temps. Les psychologues non plus. Les protocoles mis en place pour tuer la dépression en plus de Parkinson, les molécules prescrites pour l'abrutir et le faire se sentir mieux alors qu'au final, quelque chose d'autre déconnait dans son corps. Tout ça n'était qu'une connerie. On aurait du lui envoyer par intraveineuse les je t'aime d'Isaak, ça lui aurait fait gagné du temps. Les médecins aussi auraient été soulagé de le voir guérir plus vite, se remettre en marche et quitter son lit dans lequel il se serait bien liquéfié pour continuer à penser au point de se noyer.
Des je t'aime, sincères, forts, colorés, teintés d'affection et de complicité. L'antidote à tout.

Je me souviens surtout du présentateur télé oui. Tu étais vraiment beau ce soir là, enfin dans mes yeux de type bourré uniquement. Chad lui adresse un sourire à cette phrase, comme pour s'excuser d'avoir mis sur le tapis cette différence qui les sépare bien que le fond ne soit pas là pour remuer de vieux démons. Sa main se pose sur sa cuisse pour la presser du bout des doigts, entrer en contact avec lui, encore, alors que la cravate pend tranquillement autour de son cou. De sa couleur blanche, on peut facilement la voir briller lorsque les phares des voitures se rapprochent de la leur. Alors qu'ils avancent, son cerveau lui envoie des images plus ou moins diffuses de ce premier soir passé l'un avec l'autre, de la détresse qui se dégageait de cet instant en même temps que leur connexion commençait à se créer, sournoise, délicate, bien plus intelligente que le reste. Elle savait ce qu'elle faisait contrairement à eux, l'un saoul, l'autre défoncé. Les notes de piano avaient été son carburant, en même temps que leurs mains, l'une dans l'autre, sans compter leurs regards. Aujourd'hui, comment pourrait-il oublier ce qui est l'essence même de ce qu'ils sont ? Déjà sur le perron, Chad s'était découvert apprécier lui parler et tout cela ne fait que confirmer sa première impression alors qu'ils dévorent la route ensemble, l'âme collée l'une à l'autre.

Ce qu'Isaak lâche soudainement lui fait l'effet d'une bombe dans le corps. Sa main cesse ses caresses tendres mais reste contre la cuisse de sa moitié. Attendez ? Non, il doit halluciner, se tromper, faire fausse route. Son homme est fou mais à ce point ? Il inspire, tourne son regard vers lui, cherche des réponses qui sont déjà dans ses paroles pourtant. La moitié de ce qu'il possède, pour lui. Le partage intégral, jusque dans sa fortune, en passant par son travail, ses biens. Tout. Mais tu es tombé sur la tête ?! On croirait entendre sa mère lorsqu'il prononce ses mots. Il prend aussi le même regard, sérieux, presque offensé, surtout inquiet pour Isaak plus que pour le reste. Il ne veut pas le voir regretter si les choses tournent mal entre eux. Si un jour il ne l'aime plus assez ? Il se retrouvera comme ça, avec une vie scindée pour l'homme à ses côtés à l'instant présent. Pourtant, Chad s'efforce de ne pas paniquer, de décrocher son regard du sien pour fixer la route. Isaak tu ne penses pas que c'est trop ? Tout cela t'appartient. Enfin, puis merde, il sait pas s'il doit sourire, gueuler, le traiter de taré ; Isaak et son don pour le partager entre toutes les émotions et pas savoir laquelle a réellement sa place. Sa main reprend en vitalité, se resserre à nouveau sur la jambe de son compagnon tandis qu'autour de son poignet, sa montre bloquée à minuit une depuis des semaines orne son avant-bras. J'aurais préféré que tu me le dises à l'hôtel en effet. C'est vicieux, je ne peux même pas t'embrasser. Et t'en coller une. Mais t'embrasser aussi. Il fait une grimace à cette réflexion alors que Supertramp chante en fond breakfast in america et que Chad s'y perd un instant. Tu m'expliques ? Pourquoi tu m'offres tout ça ? Tu ne fais jamais rien sur un coup de tête même si tu prétends toujours le contraire. Tout est calculé avec Isaak, chaque détail de leur histoire en est la preuve. Ils sont aujourd'hui devenus des souvenirs solides leur permettant de construire une relation capable de résister à l'épreuve du temps.





I LET HIM
KILL ME



avatar
« Knorr, Chadore »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3323
▹ INVESTISSEMENT : 195

▹ AGE : 34 ans
▹ APPART : Greenwich Village. Il préserve le temple de son intimité en refusant catégoriquement de communiquer son adresse ou d'inviter quiconque chez lui.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations, il utilise son pouvoir de PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et de propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic et les services douteux) pour manipuler à la demande ou à loisir. PS : le club recrute du personnel, rdv par MP ou dans les pré-liens.
▹ AVATAR : Tom Hiddleston
▹ DC : Jamal



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   Jeu 10 Mai - 4:22

Ses doigts sur ta cuisse trahissent son état de choc avant même qu'il ne s'exclame. Trop ? Y'a jamais trop de jouissance, Graham ! Les orgasmes ça se partage, sinon c'est juste triste. Amusé, tu réponds volontairement à coté de sa question tout en riant de sa réaction. Pas d'un rire moqueur, une mélodie pleine d'insouciance, alors que tu sais parfaitement ce que tu fais et qu'il a raison, rien n'a été laissé au hasard. Il y a quand même un silence qui s'étire, parce que la musique est sympa, mais surtout parce que les rouages du cerveau de Chad tournent à plein régime, que tu les entends sans même avoir à tendre l'oreille.

Tu soupires quand il te demande pourquoi. Bien que tu t'y sois préparé, une infime part de toi gardait l'espoir irréaliste qu'il accepte sans sourciller. Tu préfères garder les yeux sur la route pour lui répondre, un peu trop mis à nu par les aveux qui s'en viennent pour les assumer en le regardant droit dans les yeux, comme tu sais le faire en toutes autres circonstances. On voit peu souvent le Coalman fuir le contact visuel, probablement parce que tu sais qu'il s'agit de l'un de tes points forts mais, ce soir, sur la route qui mène à sa surprise, il n'est pas question d'intimider ou de prendre le dessus. Tu te livres et ce que tu verbalises n'engage que toi, tes pensées profondes et tes sentiments incommensurables.

- Chad ... Oh ben, ça commence fort ! Ta mauvaise habitude de toujours tout analyser t'a permis d'émettre une théorie à ce sujet : Quand le prénom commence la phrase, c'est de l'amour et tous ses dérivés (tendresse, joie, encouragements ...) ; quand il la termine, c'est plus souvent de la haine (colère, déception, rancœur ...).Ce qui est à toi est à moi. Je crois qu'après l'autre nuit et son surlendemain, au restau, nous sommes tombés d'accord là-dessus. Pause construite et recherchée, tandis que ta main quitte le levier de vitesse pour se poser sur celle du blond et jouer avec son alliance, la valoriser comme tu le fais presque tous les jours depuis que vous vous les êtes échangées. Vois ça comme un acte de fausse bravoure si ça peut faire taire la gêne. Après tout, je n'ai rien à perdre en te donnant tout ça puisque, si ça tourne mal, je ne serai plus là pour me plaindre d'avoir tout perdu. Encore une pause, moins calculée celle là, plus émotive. Tes doigts qui se resserrent autour des siens quand passe au dessus de vos têtes le fantôme du pacte et que raisonne en écho ces mots violents pour dire que s'il te quitte, tu meurs. Je ne te demande pas d'en faire le même usage que moi où de changer quoique ce soit à tes habitudes parce que ton banquier va devenir, du jour au lendemain, ton plus grand fan. Fais ce que tu veux de tout ce fric, il ne m'intéresse pas. La seule valeur que je lui trouve c'est de pouvoir te le donner pour te montrer que toute ma vie tourne autour de toi. Et tant qu'à être sincère, tant qu'à être complices en tout, tu lui craches le morceau concernant ce qui expliquera la différence encore nettement marquée entre ta fortune et la sienne. J'aurais toujours plus d'argent que toi, s'il n'y a que ça pour te rassurer. Rire méprisant, non à son encontre, mais à celle de ceux qui te permettent d'amasser tout le fric nécessaire à ta folie des grandeurs sans pour autant dépenser un centime du capital familial. La seule chose que je ne partagerai pas avec toi, c'est les preuves de mes magouilles. Je ne veux pas que tu y sois associé ou que tu tombes à cause de moi. On en parle et tu me donnes ton avis quand tu veux, quitte à se faire des debrief pour que tu n'aies pas l'impression d'être mis à l'écart, mais ce sont mes crimes, à moi, et je refuse qu'il salissent tes valeurs parce que ton nom figure en bas de la page. Le chantage, le harcèlement, les coups de pression, la manipulation, la fraude, l'espionnage industriel, le trafique d'informations et les collaborations douteuses ... Toutes ces saloperies qui t'amusent plus qu'elles ne te donnent de remords, tout ça, tu en prends la responsabilité pleine et entière. Au pire, je compterai sur toi pour m'éviter de finir en taule - encore. Et même cette perspective là ne t'effraie pas.

Insolent, intouchable, protégé par des années d'expériences chez les stups tandis que les moyens diplomatiques et financiers dont tu disposent aujourd'hui sont capables de te couvrir plus efficacement que ne ferait une agence gouvernementale, tu verrais même ce genre de déboire comme un jeu, un challenge à relever. Chad qui passe le coup de fil nécessaire à ton évasion, vous qui partez vous réfugier dans les eaux internationales avant de choisir dans quel pays entamer votre cavale et les indices laissés à interpole - une cravate pleine de foutre ? - dans les chambres d'hôtel où vous baiseriez comme des lapins, ivres d'adrénaline et de liberté ... Un nouveau rire t'échappe. Tu bandes, pour ne pas changer. Ah ! J'ai oublié de te demander quelque chose en échange ! Coup d’œil à Chad, air sérieux. Je veux être co-propriétaire de Maurice.


« Ça m'excite ça, me défonce juste à te voir danser à mes genoux comme un ange en danger. Je sais plus si c'est toi qui suces ou si c'est moi qui t'y pousse et qui rentre à l'intérieur de toi à m'en imploser le cœur, à m'en exploser le cœur » - Défonce-moi


Dernière édition par Isaak Coalman le Ven 11 Mai - 1:30, édité 1 fois

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CANADA] CHAD & ISAAK - Happy Birthday my love   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.