avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 174
▹ INVESTISSEMENT : 21

▹ AGE : vingt-cinq ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : chien fou à l'allure adolescente, il opère principalement au sein des arènes ou derrière un volant.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: sos bientôt sdf (al)   Dim 6 Mai - 15:11

sos bientôt sdf
C’était pas censé se passer comme ça, pas censé s’effriter entre ses doigts. Il avait jamais eu la prétention de croire qu’il serait le seul à s’en sortir, Saul, mais il avait malgré tout eu l’audace d’espérer mieux s’en tirer que ça. Mieux qu’un loyer qu’il n’arriverait bientôt plus à payer, mieux que la paranoïa définitivement incrustée s’infiltrant dans chacune de ses pensées, mieux que les cauchemars éveillés et l’impression d’être coincé. Mieux mieux mieux que se retrouver aux pieds du mur, à s’acharner à continuer tant bien que mal. Qu’est-ce qu’il peut faire d’autre, de toute façon ? Rien. Y’a rien à espérer rien à rêver rien à attendre de voir changer. Et c’est sans doute cette certitude-là qui lui donne le plus envie de cogner, de rendre coup pour coup. Le seul problème, c’est qu’il n’a personne d’autre que lui-même à blâmer, lui-même et une marionnettiste qu’il n’arrive de toute façon pas à attraper.
Il a passé presque toute la semaine à la salle : trop d’énergie à dépenser, besoin lancinant de se défouler. La routine est toujours la même, les gestes répétitifs et l’entraînement pourrait devenir lassant s’il ne lui permettait pas de se concentrer sur autre chose que son quotidien de paumé. Il n’a jamais fait partie des colosses qui soulèvent plus que son propre poids, et s’il s’était un jour rêvé une carrure plus imposante, il a rapidement dû y renoncer, comme d’habitude rattrapé par sa propre réalité. Il a les muscles fins et le corps élancé, plus fait pour la rapidité que pour la force brute, misant sur l’élément de surprise et l’esquive pour gagner. Suffisant pour s’en tirer sans trop d’os cassés, mais franchement pas assez pour être considéré comme un adversaire particulièrement redouté.
Il sort des vestiaires de son usuel pas nerveux et se dirige directement vers la compagnie familière. « Prêt ? » lâche-t-il en guise de salutations en direction d’Al, avec qui il s’entraîne régulièrement. Jamais très bavard ni habitué à former des liens, ces dernières années encore moins, il a néanmoins pris l’habitude de sa présence et de le chercher dès son arrivée.
AVENGEDINCHAINS


I thought I saw the devil

this morning
Looking in the mirror, drop of rum on my tongue

avatar
« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5350
▹ INVESTISSEMENT : 53

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Ven 11 Mai - 1:08
La salle, tu n’y étais allé que pour faire plaisir à Deirdre à la base puis lentement, tu avais commencé à l’apprécier. On ne t’y faisait pas chier, personne pour ricaner parce que t’étais pas gaulé comme un bodybuilder et parce que ta technique s’apparentait davantage à de la survie qu’à de réels coups travaillés. T’appréciais qu’on te laisse tranquille comme ça, qu’on te conseille avec parcimonie comme le faisait parfois Slavenko et surtout, ça te plaisait bien ces liens qui se créaient avec les gars. Il y avait Malony que tu croisais régulièrement mais tu connaissais le caractère ombrageux de la bête. Aussi bon copain soit-il, il était de ceux qui ne se sociabilisaient que quand ils en avaient envie et tu respectais plus que largement ce trait de personnalité.
Puis il y avait Saul aussi, plus âgé que toi-même du même acabit que toi, vous étiez tous deux dotés des mêmes qualités, taillés dans un même moule, les muscles fins et nerveux, le regard vif et les mouvements vivaces. Si vous deviez vous comparer à des bêtes, vous seriez fouine et hermine, tout en finesse mais d’une redoutable rapidité et une férocité d’âme à faire pâlir plus d’un. Mais ni toi ni Saul n’étiez cons, vous aviez conscience que jamais vous ne pourriez-vous attaquer à des bœufs. Peut-être gagner l’avantage par un coup génial dès les premières secondes mais dès lors le combat engagé, vous n’aviez que peu de chance. La surprise était votre meilleure alliée, une fois cette dernière annulée, vous étiez cuits.
Ceci dit, ni toi lui ni n’avait encore baissé les bras et c’est la raison pour laquelle vous vous retrouviez encore à la salle. Tu étais d’ailleurs arrivé le premier, venu directement après le boulot histoire de ne pas être obligé de croiser Art. Tu ne te sentais pas encore prêt à l’affronter. Pas encore.
La voix qui retentit à tes côtés te fit savoir que Saul était arrivé et tu tournais un peu le visage pour le regardé. Il était arrivé du côté droit, tu n’avais pas pu le voir arriver mais le visage ainsi tourné, tu hochais du menton, allant checker son poing de ta main bandée. « Ouais, va t’échauffer, j’ai l’temps » annonçais-tu histoire qu’il puisse bouger un peu avant d’entrer dans le vif du sujet. Tu te décalais néanmoins pour lui laisser la place devant le sac, en prenant un autre. Apparemment, t’étais d’humeur cool aujourd’hui.


Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.