avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: sos bientôt sdf (al)   Dim 6 Mai - 15:11

sos bientôt sdf
C’était pas censé se passer comme ça, pas censé s’effriter entre ses doigts. Il avait jamais eu la prétention de croire qu’il serait le seul à s’en sortir, Saul, mais il avait malgré tout eu l’audace d’espérer mieux s’en tirer que ça. Mieux qu’un loyer qu’il n’arriverait bientôt plus à payer, mieux que la paranoïa définitivement incrustée s’infiltrant dans chacune de ses pensées, mieux que les cauchemars éveillés et l’impression d’être coincé. Mieux mieux mieux que se retrouver aux pieds du mur, à s’acharner à continuer tant bien que mal. Qu’est-ce qu’il peut faire d’autre, de toute façon ? Rien. Y’a rien à espérer rien à rêver rien à attendre de voir changer. Et c’est sans doute cette certitude-là qui lui donne le plus envie de cogner, de rendre coup pour coup. Le seul problème, c’est qu’il n’a personne d’autre que lui-même à blâmer, lui-même et une marionnettiste qu’il n’arrive de toute façon pas à attraper.
Il a passé presque toute la semaine à la salle : trop d’énergie à dépenser, besoin lancinant de se défouler. La routine est toujours la même, les gestes répétitifs et l’entraînement pourrait devenir lassant s’il ne lui permettait pas de se concentrer sur autre chose que son quotidien de paumé. Il n’a jamais fait partie des colosses qui soulèvent plus que son propre poids, et s’il s’était un jour rêvé une carrure plus imposante, il a rapidement dû y renoncer, comme d’habitude rattrapé par sa propre réalité. Il a les muscles fins et le corps élancé, plus fait pour la rapidité que pour la force brute, misant sur l’élément de surprise et l’esquive pour gagner. Suffisant pour s’en tirer sans trop d’os cassés, mais franchement pas assez pour être considéré comme un adversaire particulièrement redouté.
Il sort des vestiaires de son usuel pas nerveux et se dirige directement vers la compagnie familière. « Prêt ? » lâche-t-il en guise de salutations en direction d’Al, avec qui il s’entraîne régulièrement. Jamais très bavard ni habitué à former des liens, ces dernières années encore moins, il a néanmoins pris l’habitude de sa présence et de le chercher dès son arrivée.
AVENGEDINCHAINS


BETTER STAY DOWN
UNDER MY CHAINS


Dernière édition par Saul Morrison le Lun 4 Juin - 10:15, édité 1 fois
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5439
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Ven 11 Mai - 1:08
La salle, tu n’y étais allé que pour faire plaisir à Deirdre à la base puis lentement, tu avais commencé à l’apprécier. On ne t’y faisait pas chier, personne pour ricaner parce que t’étais pas gaulé comme un bodybuilder et parce que ta technique s’apparentait davantage à de la survie qu’à de réels coups travaillés. T’appréciais qu’on te laisse tranquille comme ça, qu’on te conseille avec parcimonie comme le faisait parfois Slavenko et surtout, ça te plaisait bien ces liens qui se créaient avec les gars. Il y avait Malony que tu croisais régulièrement mais tu connaissais le caractère ombrageux de la bête. Aussi bon copain soit-il, il était de ceux qui ne se sociabilisaient que quand ils en avaient envie et tu respectais plus que largement ce trait de personnalité.
Puis il y avait Saul aussi, plus âgé que toi-même du même acabit que toi, vous étiez tous deux dotés des mêmes qualités, taillés dans un même moule, les muscles fins et nerveux, le regard vif et les mouvements vivaces. Si vous deviez vous comparer à des bêtes, vous seriez fouine et hermine, tout en finesse mais d’une redoutable rapidité et une férocité d’âme à faire pâlir plus d’un. Mais ni toi ni Saul n’étiez cons, vous aviez conscience que jamais vous ne pourriez-vous attaquer à des bœufs. Peut-être gagner l’avantage par un coup génial dès les premières secondes mais dès lors le combat engagé, vous n’aviez que peu de chance. La surprise était votre meilleure alliée, une fois cette dernière annulée, vous étiez cuits.
Ceci dit, ni toi lui ni n’avait encore baissé les bras et c’est la raison pour laquelle vous vous retrouviez encore à la salle. Tu étais d’ailleurs arrivé le premier, venu directement après le boulot histoire de ne pas être obligé de croiser Art. Tu ne te sentais pas encore prêt à l’affronter. Pas encore.
La voix qui retentit à tes côtés te fit savoir que Saul était arrivé et tu tournais un peu le visage pour le regardé. Il était arrivé du côté droit, tu n’avais pas pu le voir arriver mais le visage ainsi tourné, tu hochais du menton, allant checker son poing de ta main bandée. « Ouais, va t’échauffer, j’ai l’temps » annonçais-tu histoire qu’il puisse bouger un peu avant d’entrer dans le vif du sujet. Tu te décalais néanmoins pour lui laisser la place devant le sac, en prenant un autre. Apparemment, t’étais d’humeur cool aujourd’hui.


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Sam 26 Mai - 5:39

sos bientôt sdf
Al hoche la tête dans sa direction avant de rencontrer son poing de sa main bandée, saluant simplement son arrivée comme à l’accoutumée. « Ouais, va t’échauffer, j’ai l’temps » répond-il en même temps, ce qui le fait légèrement grimacer. Tendance à sauter l’échauffement, l’imbécile, à laisser de côté l’entraînement primordial pour passer directement à la partie préférée : défoulement illimité jusqu’à ce que son corps demande finalement pitié. Et que, le lendemain, il regrette de ne pas avoir suivi les règles éculées mais là pour les préserver, lui et ses muscles tirés, lui et sa connerie puérile. Il fait rouler ses épaules pour tester les articulations grinçantes et marmonne un « ouais » un peu bougon, surtout bien con. Pas le temps, lui, pas vraiment, jamais le temps. De se poser, de réfléchir, de prendre soin des membres fatigués, encore moins. Il s’exécute néanmoins, conscient qu’il ne peut pas surmener sa carcasse épuisée indéfiniment. Quinze minutes qu’il passe à s’échauffer, entre groupé-dégroupé et shadow-boxing, le cœur martelant la poitrine qui réclame déjà la pause qu’il ne s’accordera évidemment pas, pas maintenant et probablement pas plus tard non plus quand il rejoindra l’arène comme spectateur ou boxeur pour récupérer les paris contre lui. Habitué à sonder ses chances, à parier lui aussi pour être sûr d’empocher des gains même quand il perd. Pas le choix, puisque tout s’en va, les billets glissés envoyés, poches vides et dépouillées. Et son apparence le souligne probablement : jamais été un grand dormeur, jamais eu l’air très sain ou particulièrement en forme ; la mine lessivée toutefois, ces derniers mois. Bien sûr, il en parlera pas – pour dire quoi ? A commencé, néanmoins, à chercher d’autres moyens d’amasser les gains, poulain un peu contraint de Legence suivant les manigances.

Quand il termine, il s’étire, le corps déployé dans toute sa longueur puis ramassé sur lui-même, « perte de temps » soufflé quand il revient près du comparse de salle. Ni Jax ni Malony dans les parages, un peu déçu un peu soulagé de ne pas croiser l’ami qu’il a pris l’habitude d’éviter, parfois, pour se pas se confronter au fossé qui s’est creusé entre eux. Ses poings bandés viennent frapper une première fois le sac qu’Al avait laissé pour lui, puis une deuxième, le rythme cardiaque toujours élevé et les soucis écrasés sous les phalanges abimées. « T’bosses toujours au garage là ? » La voix est moins nonchalante et plus saccadée par les coups qu’il continue à déployer, intérêt dansant dans les prunelles concentrées. Habitués à échanger quelques mots, partager quelques bribes de vie autour de l’équipement bien disposé, et il a jamais su faire dans la subtilité. Plutôt du genre à montrer ses cartes avant même de les avoir toutes examinées. Ça loupe pas cette fois-ci non plus, curiosité toute dévoilée plutôt que de chouiner directement sur le manque d’argent, planque pas grand-chose, cependant.
AVENGEDINCHAINS


BETTER STAY DOWN
UNDER MY CHAINS


Dernière édition par Saul Morrison le Lun 4 Juin - 10:15, édité 1 fois
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5439
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Sam 2 Juin - 12:23
Tu avais eu le temps de t’échauffer avant l’arrivée de ton partenaire habituel mais tu avais une bonne raison à ton avance, tes emmerdes te poussaient à aller partout pourvu que tu ne le croises pas, lui. Autant dire qu’il y avait peu de chances que le trouver ici, tu avais beau l’y avoir traîné déjà, il n’était pas un grand fan du sport. Toi non plus mais tu devais admettre que ça te défoulait bien. Tu étais venu la première fois pour faire plaisir à ta patronne mais aujourd’hui, il fallait croire que tu avais appris à apprécier la salle d’autant plus que tu t’entendais bien avec Slavenko. Quelque chose te disait qu’il t’aimait bien et tu profitais pour tirer quelques enseignements des coups qu’il te mettait en pleine poire les quelques fois où vous montiez sur le ring tous les deux.
C’était toujours des coups que tu pourrais redistribuer dans la tronche à Saul.
Pas pour rien que tu lui conseillais d’aller s’échauffer avant de te rejoindre même si le jeune homme avait plus de métier que toi. Encore heureux, pour un boxeur…ce serait triste de se faire mettre au tas par un débutant.
Finalement rejoint par Saul, tu haussais des épaules à sa remarque. « Comme tu veux mec, viens pas pleurer après » soufflais-tu seulement, davantage pour l’énerver que pour l’avertir sérieusement. Qu’est-ce que t’en avais à foutre toi, qu’il se préserve ou non ? Ce n’était pas comme si tu suivais les règles, hein…
Lui laissant le sac libre, tu allais t’adosser mollement contre les cordes du ring, le regardant distraitement cogner le sac. A sa question, tu hochais du menton mais il était bien trop occupé à frapper pour voir le mouvement. « Ouais j’suis associé avec la boss, ce serait con d’me barrer. » fis-tu avant de poursuivre sur le ton de la conversation. « C’est la merde en ce moment, les gars ne sont pas fiables » en dehors de toi, Art et Deirdre, les autres allaient et venaient sans jamais rester ou faire satisfaction à l’intraitable patronne. « Pourquoi ça t’intéresse ? »


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Lun 4 Juin - 10:14

sos bientôt sdf
« Comme tu veux mec, viens pas pleurer après » qu’il lui lâche, certainement en réaction à son attitude de petit con. À deux pas du sac, y’a presque un battement avant qu’il frappe, sans doute un peu plus fort que nécessaire – mais hé, c’était mieux ça que de rager comme il avait l’habitude de le faire. « On verra qui pleurera une fois qu’on s’ra montés là d’ssus », grogne-t-il toutefois en jetant un coup d’œil au ring, moitié vexé moitié joueur, jamais trop sûr de prendre ses ressentis au sérieux, Saul.
Et tandis qu’il s’acharne sur le punching ball il pose la question qui lui brûle les lèvres depuis qu’il a entraperçu sa tête, pas vraiment capable de garder ça pour plus tard, après un comment tu vas sinon Al ?, politesse jamais vraiment sortie du placard. Le comparse ne semble pas s’en insurger cependant, puisqu’il répond directement par l’affirmative, précisant au passage son rôle d’associé. Associé, carrément, plus jeune que lui et déjà plus avancé, peut-être que ça le fait un peu chier. Mais il ravale son orgueil, tant bien que mal (de plus en plus de mal à être étouffé, trop souvent écrasé), quand Al précise que ses gars sont pas fiables : s’arrête net de frapper, posant une paume contre le sac et se retournant pour le confronter. « Pourquoi ça t’intéresse ? » Il hausse les épaules, faussement dégagé, ni convaincu ni convaincant, avant de légèrement grimacer. « J’cherche du taf. » Plutôt que de dire j’ai besoin de thune. « Un truc en plus, plus fixe que les arènes. » Et moins casse-gueule, tant qu’à faire. « J’devrais être plus fiable que les types dont tu parles », conclut-il enfin, un peu rapidement, avant de le regretter. Son estomac est quelque peu retourné, et il est franchement pas à l’aise à l’idée de gratter comme un vieux type désespéré, mais s’il se ment pas, il doit le dire : il est vraiment complètement désespéré. La rue ou la fierté, finalement c’est pas si compliqué.  
AVENGEDINCHAINS


BETTER STAY DOWN
UNDER MY CHAINS
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5439
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Lun 11 Juin - 20:25
Saul avait le même sale caractère que toi, si ce n’est pire encore. Tu aimais bien du coup, puisqu’il était plus râleur que toi, tu ne pouvais t’empêcher de le provoquer et l’énerver un peu davantage juste parce que tu savais très bien que ça fonctionnait à chaque fois. D’ailleurs, cette fois encore il mordit à l’hameçon et tu laissais un petit rire jaillir de ta gorge. Il n’avait pas tort pourtant, mesurés l’un à l’autre, il l’emportait le plus souvent mais à ta décharge, tu n’étais pas boxeur. Juste un guignol qui venait s’amuser. « J’ai le temps de t’voir venir t’inquiète ! » provoquais-tu encore, sachant très bien qu’il était rapide lui aussi, vous aviez les mêmes cartes en main. Une chance que vous ne vous détestiez pas. Bien au contraire en réalité.
Plus sombre que d’habitude, Saul semblait pourtant avoir l’esprit ailleurs et il ne tarda pas à te partager ses pensées, avouant même sa situation. Tu aurais dû t’en douter qu’il ne posait pas ces questions par hasard et à le voir stopper sa frappe, tu compris que c’était plus sérieux qu’il n’y paraissait. « Ok…t’as des connaissances en mécanique au moins ? » demandais-tu en arquant les sourcils, ce n’était pas un si grand frein que ça, toi non plus tu n’y comprenais rien avant de postuler. Tu avais appris sur le tas et si tu avais réussi, n’importe qui le pouvait. « Le patron n’est pas trop regardant sur qui elle embauche mais faut filer droit et apprendre vite ? Si tu t’sens capable, j’peux t’y emmener quand tu veux, peut-être un soir après 20h histoire que tu m’traînes pas dans les pieds. » annonçais-tu en lui annonçant la couleur


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Mer 20 Juin - 11:12

sos bientôt sdf
L’autre lui rit au nez et ça sert qu’à l’irriter encore plus, mâchoire un peu plus serrée et air de gosse un peu outré. C’était habituel entre eux pourtant mais Saul réagissait toujours de la même façon – Al qui appuie sur les boutons et l’imbécile qui grogne en réaction. Ça devait lui plaire à lui aussi, ceci dit, parce qu’il revenait à chaque fois avec un sourire. Aujourd’hui aussi y’a un rictus qui flotte à la surface quand il répond « ouais la dernière fois aussi t’as eu l’temps, mais ça t’a pas sauvé m’semble. » Soupçon d’orgueil déplacé parce qu’il prend les victoires là où il peut les trouver, quitte à ce que ce soit contre un adversaire moins expérimenté. Fait avec ce qu’il a, Saul, se contente de peu pour plus se sentir pisser. C’est pas comme s’il avait déjà réussi quoique ce soit de réellement glorieux pour pouvoir comparer, de toute façon.
Et c’est probable qu’il lui serait déjà rentré dedans pour mettre les menaces pas trop sérieuses à exécution, mais pour une fois il a plus important à faire pour une fois que de jouer au con. Moins joueur et plus sérieux, de l’étincelle intéressée au fond des yeux à l’attitude travaillée pour donner l’impression qu’il est assuré. Ça marche presque, encore un peu et lui-même serait persuadé de ses propres capacités, jusqu’au « ok… t’as des connaissances en mécanique au moins ? » qui le fait remuer. Y’a la grimace qu’il parvient pas à planquer, y’a la main bandée passée dans les cheveux déjà ébouriffés et bien sûr y’a la confiance évaporée. Zéro connaissance zéro compétence. « Pas encore » qu’il répond toutefois d’un ton dégagé, comme s’il s’agissait d’un simple détail facilement rectifié. Et sans doute qu’il y croit, animé par le culot qui l’a si souvent sorti de mauvais pas, sûr qu’il peut se rattraper en quelques jours ça doit pas être si compliqué ça va. Ça a l’air de payer puisque Al poursuit sans vraiment s’inquiéter. Il y serait bien allé maintenant, lui, décision prise aussitôt exécutée, mélange d’impatience et d’impulsivité qu’il ravale face à sa proposition mieux organisée. « Ouais, après 20h quand tu veux, j’pas grand-chose d’autre à foutre t’façon », confirme-t-il, même si c’est un peu inutile. Tout le monde sait que Saul il est toujours disponible, toujours prêt à lâcher tous ses plans pour sauter sur quelque chose de plus intéressant. « J’trainerai pas dans tes pattes » assure-t-il ensuite, plus pour se défendre qu’autre chose – il en sait rien, lui, s’il arrivera à se démerder sans tout faire foirer. Il a pas le choix, ceci dit, pas le choix de s'en sortir. (Ça doit pas être si compliqué, si?) « J’suis dispo ce soir ou demain ou… Ouais, quand tu veux » conclut-il finalement, et cette fois encore il sourit, empressement qu’il tente même pas de masquer, plutôt que le merci mec tu m’sauves la vie qu’il devrait être en train de clamer.  
AVENGEDINCHAINS


BETTER STAY DOWN
UNDER MY CHAINS
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5439
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   Sam 23 Juin - 1:28
Tu provoquais Saul tout en sachant très bien que tu te prendrais le retour de bâton mais ce n’était pas ça qui t’arrêterait, bien au contraire, c’était trop tentant de jouer avec lui comme ça. Sa réplique t’arracha d’ailleurs un rire, ouais, il n’avait pas tort, même quand tu te tenais prêt, Saul était capable de t’en coller des belles mais à ta décharge ; il était bien plus expérimenté que toi et gérais un bien plus large panel de techniques. Toi, tu avais beau monter sur le ring de temps à autre avec Slavenko, tu étais encore loin d’avoir leur niveau. Une chance que tu ne sois pas susceptible à ce sujet !
Tu sentais pourtant qu’aujourd’hui, Saul en avait gros sur la patate et ton adversaire ne tarda d’ailleurs pas à t’en parler mais s’il le fit, ce n’était clairement pas par amitié mais bien parce que ce dernier savait qu’il y avait quelque chose à gratter auprès de toi. Un job par exemple. Tu aurais également pu lui proposer de rejoindre les rangs de tes dealers mais quelque chose te disait que ça ne ferait pas bon ménage.
Le sondant de quelques questions, tu haussais des épaules quand il avouait ne rien connaître en mécanique. Comme aucun d’entre vous à votre arrivée en fait. « Wesh je t’ai pas proposé une glace tu sais ? » ricanais-tu face à son enthousiasme soudain. Il devait vraiment être à la dèche pour être aussi heureux de découvrir un garage pourri. « Ouais, t’sais quoi je te fait un texto quand tu peux passer » annonçais-tu. Tu devais quand même en informer la patronne. « Allez, on monte sur l’ring ? »


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: sos bientôt sdf (al)   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.