avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2099
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: What goes around comes around - Mads   Jeu 3 Mai - 14:14

   
What goes around comes around
Mads & Eden


    3 mai ; 22h15

Mes écouteurs vissés sur les oreilles, le regard rivé sur l'écran de mon téléphone pour choisir la prochaine playlist, je fais comme toujours très peu attention au monde qui m'entoure. Les journées sont longues et similaires, depuis quelques temps. Dès mon service au salon de thé terminé, j'enchaîne avec la pizzeria où je reste toute la soirée. Parfois, la journée est entrecoupée des cours de danse que je donne bénévolement au centre social, quoiqu'il en soit je n'ai jamais le temps de m'ennuyer. Les appartements au Parking ont beau être abordables, la vie new-yorkaise n'en reste pas moins chère et avec les récents événements, je suis cruellement en manque d'argent. Si Aslane et moi n'avions pas ce projet d'ouvrir notre propre café artistique, je crois que je me serais déjà mise en quête d'un troisième travail pour combler les trous de mon emploi du temps. Peut-être que je pourrais faire du baby-sitting à mes heures perdues ? Ou bien le ménage ou les courses pour les quelques personnes âgées qui vivent dans l'immeuble ? C'est une idée à laquelle je réfléchis de plus en plus sérieusement mais la fatigue commence à prendre le dessus, m'empêchant pour l'heure de la mettre à exécution. Étouffant un bâillement du plat de la main, je sors de la rame de métro sans trop regarder devant moi.

Pourtant lorsque je heurte une silhouette masculine, je me trouve obligée de relever le nez, incrédule que quelque chose -ou plutôt quelqu'un- se soit trouvé sur mon chemin. Oh, pardon, excusez-moi, je ne regardais pas où je mettais les pieds. Je m'excuse dans un léger sourire, un peu gêné, avant de contourner l'homme dans lequel je viens de me cogner, avisant les escaliers dans son dos qui mènent à la surface. Je n'ai pas le temps de m'en éloigner, cela dit. Une main ferme s'enroule autour de mon poignet, et je lâche mon téléphone sous l'impulsion et la surprise, ce dernier empêché de s'écraser au sol seulement parce qu'il est retenu par le fil de mes écouteurs. Je me tourne vers le type qui me retient, écarquille les yeux. Qu'est-ce que vous faites ? Je demande, alors qu'évidemment ça coule de source, tout en tentant de me dégager de son emprise pour pouvoir me pencher et rattraper mon téléphone.


   
©️ Nous sommes de ceux
   






avatar


Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 88
▹ INVESTISSEMENT : 36

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : 803
▹ TAF : Employé dans un entrepôt et vendeur dans un sexshop
▹ AVATAR : Herman Tommeraas
▹ DC : Jacek Tonnesen, Casey Adersen



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: What goes around comes around - Mads   Dim 13 Mai - 21:34
Il tentait encore de se battre Mads, de se battre contre ce merdier dans lequel il était tombé. Sa vie n'était pas la joie ces derniers temps, il était de plus en plus étourdit et en plus... il passait des deals avec des personnes qu'il aurait mieux valu qu'il évite. Genre Al... il paraissait pourtant gentil Al. Enfin... il savait ce qui se disait sur lui mais du reste... il ne l'avait jamais fait chier et vice versa. Mais à présent il se retrouvait enchaîné à ce dernier, ceci pour le simple fait d'avoir une voiture... mais c'était quoi une voiture ? Juste un confort de trop... un confort dont il préférait se passer car non, il ne voulait aucunement devenir le passeur d'un ado à peine majeur... alors il avait essayé Mads, essayé de garder son train de vie normal tout en restant à pieds. Après tout ne pas avoir de voiture... c'était des dépenses en moins, non ? Seulement voilà... il avait en effet prit le metro, prit le bus... puis le bus et enfin le metro pour revenir de son premier job et... non, ce n'était vraiment pas vivable ! Mads qui avait pourtant toujours vécu avec le minimum en terme de confort ne pouvait assumer une telle charge, c'était trop... trop pour que son corps ne lâche pas au bout de quelques semaines seulement. Cela le tuait de l'admettre... mais il allait devoir s'en servir de cette bagnole ! Mais l'autre soucis... c'était que pour tenir ses engagement avec le plus jeune pour garder cette bagnole... il allait devoir quitter son job, donc lui emprunter plus et donc devoir travailler encore plus pour lui... il était dans la merde...

Mais pour le moment il préférait ne pas y penser... à dire vrai il n'avait surtout plus la force d'y penser ! Il était juste... il était juste lessivé par cette journée bien trop longue et tout juste heureux d'avoir fait cette expérience un jour où il ne bossait pas la nuit au sexshop. Là ce qu'il voulait... c'était son lit... juste son lit... retrouver son étreinte et dormir durant des heures ! Lui qui pourtant ne dormait quasiment pas. Mais voila... il sortait de la ram Mads, il était prêt à rentrer en mode zombie, se coupant totalement du reste du monde, quand son attention se porta sur une scène qui se passait à côté. C'était triste... c'était minable... mais c'était tellement récurent par ici. Mads soupira... il n'avait rien d'un héros... mais il n'allait pas laisser une jeune femme se faire emmerder non plus. Enfin jeune femme ou jeune homme... même combat ! Il avait beau être en mode automatique à donner l'impression de raser les murs, il ne pouvait tout de même pas laisser qui que ce soit dans la merde. Il se rapprocha donc, posant une main sur le bras du type avant de dire « Excusez moi ? Je crois qu'on vous attend là bas... c'est à dire loin... »» c'était dit sur un ton neutre, monocorde, mais justement, sans la moindre crainte ou quoi que ce soit. Mads n'était peut être pas hyper impressionnant... mais il n'était pas chétif non plus, hormis son visage un peu jeune qui lui empêchait de toujours être prit au sérieux. Cependant il espérait que cela suffirait à faire partir l'individu. Et en effet, il n'en fallut pas plus pour que le mec préfère s'éloigner. Il commençait à avoir l'habitude Mads, dans ce quartier, ils faisaient genre mais au final il suffisait de leur tenir un peu tête et tout ça s'envolait... dans tous les cas il se tourna vers la jeune femme avant de dire « Vous allez bien ? Pas trop de casse ? » Il fronça alors les sourcils avant de se dire « Hey ! Mais vous êtes la jeune femme du café ? Qu'est-ce que vous faites dans un quartier aussi paumé ? »

Dé :
Positif - Le mec se casse gentiment sans causer plus de problèmes.
Neutre - Le mec relâche mais se montre menaçant.
Négatif - Il fout une droite à Mads et le frappe au sol avant de se barrer.


Dernière édition par Mads Norgaard le Dim 13 Mai - 21:40, édité 3 fois

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2468
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : On ne demande pas son âge à une dame !
▹ APPART : Local de la Concierge, rez-de-chaussée.
▹ TAF : Concierge au Parking.
▹ AVATAR : Kathy Bates.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: What goes around comes around - Mads   Dim 13 Mai - 21:34
Le membre 'Mads Norgaard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' :

avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2099
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: What goes around comes around - Mads   Mer 16 Mai - 9:02
​​
​​​J'ai beau ne pas être une personne de nature très méfiante, je ne suis pas non plus totalement inconsciente et la peur commence à m'envahir au regard que le type pose sur moi. Surtout à la façon dont il tient mon bras en réalité, comme s'il n'était pas prêt à me laisser partir. Je me contorsionne à moitié, dans une grimace désagréable, pour récupérer le téléphone qui pend au bout du fil de mes écouteurs et le garder dans ma main, évitant ainsi qu'il ne se fracasse malencontreusement au sol. L'homme fait un pas de plus vers moi, réduisant encore un peu la distance déjà trop mince entre nous et envahissant définitivement mon espace personnel, me poussant à retenir mon souffle pour ne pas me prendre en pleine figure les effluves alcoolisées qu'il dégage. Du regard, j'inspecte les alentours rapidement. Je ne m'attends pas vraiment à ce qu'on me vienne en aide, j'ai déjà été agressée plusieurs fois et je sais malheureusement qu'au milieu de la foule, on est le plus souvent seuls. Mais je cherche une issue, quelque chose à utiliser contre lui peut-être ou bien une personne à interpeller.

Mais je n'en ai pas le temps, parce qu'un homme au visage étrangement familier s'approche de nous, écartant l'importun d'une phrase calme et pourtant légèrement menaçante. L'importun pousse un grognement de mécontentement, nous regarde tour à tour avant de me relâcher dans un sourire égrillard, et de s'éloigner. Je crois qu'il était juste complètement ivre et j'avise mon interlocuteur, esquissant un sourire reconnaissant. Oh, je ne vous avais pas reconnu. Je m'exclame, surprise. Non, ça va, merci. Vraiment. Je ne sais pas si les choses auraient réellement mal tourné, peut-être qu'il m'aurait juste demandé de lui filer mon portefeuille et mon téléphone et qu'il se serait barré... En tout cas je suis soulagée de ne pas en être arrivée là ! Et bien en fait j'habite ici. J'avoue dans un sourire gêné. Serveuse dans un salon de thé ça ne paie pas vraiment un appartement à Manhattan... Même cumulé avec un autre boulot, malheureusement. Et vous, qu'est-ce que vous faites ici ?







Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What goes around comes around - Mads   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.