avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5284
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Enfin bref j'ai fait un bras d'fer avec un tractopelle, quoi. || Saul   Mer 2 Mai - 11:15

     
Enfin bref
j’ai fait un bras d’fer
avec un tractopelle quoi.


Saul


14:03


« Ta garde, putain ! »

Agacée, Deirdre abattit d’un coup sec la barre de fer qu’elle tenait dans la main sur l’épaule du môme. Milo couina et s’écrasa sur le sol du terrain vague, générant un nuage de poussière autour de son corps fuselé, clairement dans la fleur de l’âge et parfait pour le combat, mais dont il ne savait vraisemblablement pas se servir. Sous la chaleur cuisante du soleil printanier qui ne faiblissait pas depuis qu’il s’était hissé par dessus les buildings ce midi, Deirdre essuya son front d’un revers de main sale, avant de laisser tomber la barre dans un tintement métallique, laquelle roula dans les gravier avant de buter contre un vieux container rouillé où elle s’arrêta sinistrement.
De dépit, Deirdre cracha sur le sol tandis que son apprenti tentait de se relever.

« J’entraîne pas des chiffe molles Milo. » rouspéta l’irlandaise après avoir humidifié sa gorge d’une rasade de whisky gracieusement glissée de la flasque dont elle embrassait le goulot de ses lèvres sèches. « On fait une pause, dans un quart d’heure t’as intérêt à tenir plus de cinq minutes. »

Milo tenta quelques secondes de soutenir son regard glacial, mais ses yeux torve eurent pourtant tôt fait d’être domptés par l’aplomb irréductible de l’irlandaise qui se détourna quelques instants plus tard pour chercher sa pipe.

« Qu’est-ce que tu regardes toi ? » lança-t-elle à un visiteur s’étant silencieusement glissé dans le rayon. « Oh, c’est toi. Ca fait longtemps. »

Ah ben le voilà, le troisième revenant du moment.




©️ Nous sommes de ceux
     


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Enfin bref j'ai fait un bras d'fer avec un tractopelle, quoi. || Saul   Mer 16 Mai - 1:59
Soleil qui tape sur la gueule et air pratiquement irrespirable pour lui, une de ces journées où il regrette de ne pas vivre quelque part où la neige tombe 364 jours sur 365. Pas ici qu’il en verrait autant, et quand elle se pointe, elle prend rapidement des allures boueuses et dégueulasses, loin des tapis blancs qu’il a pu voir à la télé en photo ou sur le net. Partout sauf sous ses pieds, en somme. La chaleur lui tape rapidement sur les nerfs, rendant tout moite et dix fois plus fatigant – déjà qu’il a tendance à avoir la flemme en temps normal.

« Ta garde putain ! » La voix est familière, à quelques mètres à peine, et Saul se laisse guider par les sons pour en rejoindre l’origine, arrivant à temps pour assister à la fin du spectacle, clope au bec. À quelques pas de lui à présent, Deirdre, en face d’un gars qui ne doit pas être beaucoup plus jeune que lui, à voir sa technique et son expression de môme flippé – l’expression lui est tout aussi familière, fréquente dans ses apparitions dans les reflets des miroirs, y’a pas si longtemps que ça. Et Saul peut pas s’empêcher de sourire quand il baisse les yeux, apparemment vaincu par le regard de son adversaire. Jamais baisser la tête, il avait compris au tout début, quand il apprenait à peine à faire ses lacets comme un con. Mais peut-être que devant elle il aurait hésité, lui aussi. Dans tous les cas, le gosse filera la queue entre les jambes, bientôt, y’a pas à en douter. « Qu’est-ce que tu regardes toi ? » Le regard l’épingle aussitôt après qu’elle lui ait posé la question, s’adoucit presque alors qu’’elle le reconnaît. Son sourcil à lui se redresse quand elle poursuit « oh, c’est toi. Ça fait longtemps. » Il hoche la tête, un sourire s’épanouissant à nouveau sur ses lèvres. « Ouais, » confirmation tranquille, les prunelles pétillantes. Toujours été présente dans sa vie, Deirdre, de près ou de loin. Ces dernières années, surtout de loin, mais ça change pas grand-chose aux habitudes qui reprennent rapidement le dessus. « J’regardais le… combat. J’crois que tu l’fais un peu flipper. » Il ponctue sa phrase d’un hochement de tête envers celui qu’elle était en train d’entraîner, les commissures de sa bouche toujours étirées. Il rallume sa clope roulée, ses yeux coulissant vers la flasque dont elle s’était emparée quelques instants plus tôt. « Whisky ? »


BETTER STAY DOWN
UNDER MY CHAINS
avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5284
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Enfin bref j'ai fait un bras d'fer avec un tractopelle, quoi. || Saul   Jeu 24 Mai - 15:01

« Tu crois ? » menaça Deirdre comme s’il y avait une mauvaise réponse.

Deirdre faisait peur sans chercher à le faire, pour diverses raisons, chacun trouvant la sienne. Il semblait qu’au fil du temps elle incarnât un petit morceau de chaque phobie existante dans l’inconscient des membres du Bronx qui ne voulaient pas d’emmerdes. Tantôt son regard bleu glacial vous sondait comme si elle n’avait plus rien de vivant, tantôt ses armes vous tenaient en respect, tantôt sa réputation la précédait, si bien que sa taille somme toute moyenne et son corps squelettique avaient cessé de lui porter reproches et préjudice. Deirdre faisait partie de ces murs chiants qui nous agacent mais qu’on ne peut pas démolir parce qu’ils sont porteurs du reste, elle était cette mauvaise herbe plante grimpante qui maintes fois arrachée restait là, poussait toujours et s’accrochait au moindre élément possible.
Elle leva sa flasque dans sa direction : ça c’était une bonne réponse.

« Ouaip. Qu’est-ce que tu viens faire par là, cette fois-ci ? »


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Enfin bref j'ai fait un bras d'fer avec un tractopelle, quoi. || Saul   Lun 4 Juin - 3:21
L’habitude de se retrouver face à plus gros que lui, de garder la tête droite et de mimer la confiance malgré les jambes qui tentent de se faire la malle. À force, il était presque parvenu à se convaincre tout seul qu’il n’avait peur de personne, peur de rien même rien du tout, imbécile se croyant invincible qui observait le môme trop fragile d’un œil critique. « Tu crois ? » La question le fait sourire une seconde fois et il détourne le regard de celui qui lui rappelait un peu ce qu’il était autrefois pour répondre « sûr, plutôt. » Parce que l’angoisse avait une odeur une aura qui enveloppait délicatement ses proies et qu’il fallait être con pour passer à côté.

Il pouvait être très con, Saul. Mais quand même, pas à ce point. Pas au point, non plus, de ne pas s’emparer directement de la flasque pointée vers lui, l’ouvrant prestement tandis que Deirdre lui demande ce qu’il fout ici. En avalant une bonne gorgée, il déglutit et s’essuie la bouche de son poignet en haussant les épaules. « J’fais jamais rien » glissé sans émotion, mioche qui avance sans jamais aller nulle part, vide de ses journées à combler de tout et n’importe quoi, pourvu qu’il ne reste pas là. Pas de surplace, surtout, immobilisme honni et agitation pour repousser l’ennui. « Mais vu que j’suis là j’peux prendre la place de… Milo, c’est ça ? » Il lui tend l’alcool, étincelle dans les prunelles, anticipation au creux de l’estomac. Peut-être qu’il pourrait lui montrer, à l’avorton pas encore franchement doué, comment survivre à Deirdre.


BETTER STAY DOWN
UNDER MY CHAINS
avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5284
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Enfin bref j'ai fait un bras d'fer avec un tractopelle, quoi. || Saul   Dim 17 Juin - 10:16

« C’est vrai. »

Il faisait jamais rien Saul. Il foutait la merde partout où il passait, mais il faisait jamais rien, c’était pas de sa faute ; il faisait que passer, tsais. C’était un électron libre qu’elle n’avait cessé de recroiser à différentes périodes de sa vie, et qui avait réussi à la marquer à chaque fois malgré des actions insignifiantes. Mais il faisait que passer.
Deirdre s’était attachée à lui au fil du temps sans vraiment l’admettre, comme à chaque fois qu’elle exprimait autre chose que de l’indifférence envers quelqu’un. Il fallait rester fort et ne pas ployer, donner l’illusion de la glace et de l’acier, pour ne pas se faire prendre, pour qu’on oublie de chercher les faiblesses et de mettre le couteau dans les failles.

Deirdre haussa les sourcils, le regardant de haut, lorsqu’il lui posa une question venue de nulle part. Elle saisit sa flasque, et en avala une gorgée avant de la reboucher.

« Tu manques pas de culot, Morrison. »

C’était la phrase qu’elle disait tout le temps en parlant de lui. Saul, il osait tout, tout le temps, c’était sa force, c’est comme ça qu’il surprenait les gens. C’est pour ça que dans l’estime de Deirdre, il avait finit par s’élever, malgré son inconstance, au-delà du plancton de ses vagues relations.

« Okay. Montre-moi. »

C’est vrai que maintenant qu’elle cherchait dans son esprit, Al lui avait parlé de son retour, et du fait qu’ils s’entraînaient ensemble chez Kovacs.


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Enfin bref j'ai fait un bras d'fer avec un tractopelle, quoi. || Saul   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.