avatar
« en mode vibreur »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3532
▹ INVESTISSEMENT : 275

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: PHOENIX + la belle et la bête.   Lun 30 Avr - 18:25


la belle et la bête



phoenix & chad

Le Sapphire, première fois qu'il y met les pieds alors que ce club inspire à lui seul le pourquoi son couple avec Isaak pourrait exploser à tout moment. Le Sapphire, le cauchemar de ses nuits passées seul dans des draps qui deviennent des fantômes en voulant personnellement à sa peau. S'il arrive à y mettre un pied aujourd'hui ce n'est que parce qu'il le sait encore vide de ses vices et que le jour donne à l'endroit une atmosphère plus abordable pour son corps éprouvé par les derniers jours. Sa carcasse imposante jure avec le luxe qui suinte de chaque parcelle de ce monde dans lequel Chad met un pied. Lui, transpirant du sport qu'il vient d'effectuer, une main dans le bandage suite à une blessure plus profonde qu'il le pensait. Les cheveux en bataille, le regard dur et fermé, ses yeux balayent les moindres recoins à la recherche du visage d'Isaak à qui il doit ramener une énième paperasse pour l'appartement et toute cette vie à deux qui se dessine dangereusement sous leurs yeux. Le voir l'aiderait à perdre un peu de cette tension qui le tiraille dans chacun des muscles, dévorer de ses pupilles la trace de ceinture autour de son cou lui rappellerait que personne ne pourra jamais rien contre ce qui les unie.

Le colosse lâche un profond soupir à traverser les portes sans jamais tomber sur son fichu conjoint. Comment diable un putain de club peut-il être aussi grand ? Il est à deux doigts d'attraper son téléphone pour l'appeler quand une crinière rousse attire brutalement son attention. C'est certainement parce qu'elle le ramène indéniablement à Donald que le grand s'approche de quelques pas pour se perdre sur sa silhouette jusqu'à faire face à son regard et se retrouver pris sur le fait. Tu ne pourras plus fuir maintenant, c'est foutu. Là, il s'oblige à caresser de ses pupilles les traits de son visage pour la remettre plus ou moins dans la vie d'Isaak. Il l'a vu, dans son téléphone et sur les réseaux sociaux. Certainement qu'il lui en a déjà parlé aussi mais son prénom ne lui revient pas tout de suite. Trop concentré sur sa recherche, à peine s'il remarque sa petite tenue et sa souplesse. Pressé, détaché, un peu tendu aussi par l'idée d'être dans ce monde où il n'a tout bonnement pas sa place. Pourtant, Chad fait l'effort de prendre sur lui, ne pas décharger sur elle cette tension au fond de lui. Personne ici n'est capable de me dire où est le boss ? Voix légèrement agacée mais surtout désespérée. Face au regard de la rousse, le colosse se reprend, passe une main dans sa nuque pour tenter de se détendre alors que sa main lui fait encore un mal de chien. De ses doigts sains, le papier qu'il tient tremblotte dans le vide alors qu'il pose ses derniers espoirs en elle. Il se répète alors : ne pas s'énerver, ne pas laisser le comportement trop impatient d'Isaak prendre sur lui.
Allez quoi, plus vite tu le trouveras plus vite tu seras dehors.



sur le tremplin de ma porte sur les objets familiers sur le flot du feu béni j’écris ton nom


Dernière édition par Chad Graham le Sam 2 Juin - 0:21, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 498
▹ INVESTISSEMENT : 40

▹ AGE : Officiellement 33 ans - Officieusement 30 ans
▹ TAF : Officiellement Stripteaseuse Officieusement Objet de ses clients
▹ AVATAR : Evan Rachel Wood
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   Sam 5 Mai - 13:26
La belle&la Belle × ft. CHAD & PHOENIX
Phoenix a décidé de faire un nouveau numéro pour changer un peu de ce qu’elle fait d’habitude. Enfin elle change régulièrement mais là, elle a l’impression de stagner et ce n’est jamais bon. Elle a alors demandé conseil au chorégraphe, lui demandant quelque chose de complètement nouveau et original pour elle. Il lui a alors montré les mouvements, répété un peu avec elle mais maintenant, c’est à son tour de s’entraîner. Alors c’est ce qu’elle fait. Le temps que son prochain client arrive, elle s’entraine car ce nouveau numéro ne sera pas encore près pendant plusieurs jours. Elle a beau apprendre vite, il lui faut quand même un temps d’adaptation. Elle est donc active à la barre pendant un moment, active sur scène, plus suggestive, moins visible directement. Elle aime ça, faire monter la pression comme elle sait si bien le fait, laisser son corps jouer le jeu secrètement avant de pouvoir se donner à fond. Elle s’active à nouveau, sent qu’elle y est presque alors que son corps ondule un peu plus au rythme de la musique. Cependant, elle entend des pas mais aucune réponse alors qu’elle vient de terminer son enchainement depuis quelques secondes. Elle tourne la tête pour savoir si c’est, ne le reconnait pas. Elle attend une explication, un nom et Chad finit alors par parler. Il n’a pas l’air très à l’aise mais ce n’est pas son problème. Pourtant, elle est du genre empathique mais pas lorsqu’on lui demande où est Isaak.

Phoenix le dévisage. Elle ne le connait pas mais elle n’apprécie pas vraiment qu’il vienne ici sans personne pour l’accompagner. Elle se dit qu’il fallait qu’elle reste calme, elle ne savait jamais sur qui elle pouvait tomber, qu’importe d’ailleurs qui c’était. Elle se sentait presque intouchable alors même s’il rapportait ses faits au gérant ou à Isaak, elle ne se sentait pas en danger. Elle lui dit alors comme si c’était la secrétaire particulière d’Isaak, « Ca dépend, qu’est-ce que vous lui voulez au « boss » ? » Elle n’aurait d’ailleurs jamais pu être secrétaire. Elle avait beau avoir appris à lire et à écrire depuis quinze ans qu’elle était arrivée en Amérique, elle n’avait jamais été très douée pour autant. Il lui fallait presque cinq minutes pour lire une page, près de dix pour faire un problème simplissime de mathématique et pour écrire, il fallait qu’elle s’applique tellement que ça l’énervait et qu’elle jetait l’éponge. Si seulement elle avait appris en Russie mais ça n’avait déjà pas été le cas. Elle n’avait passé que quelques heures en classe mais pas assez pour pouvoir avoir même un niveau de base. Alors être secrétaire, ça serait un miracle extrême.

Elle ajouta alors. « Et puis Bonjour, c’est dans vos cordes peut-être ou c’est trop compliqué pour vous ? » Parce qu’elle avait beau être une stripteaseuse, il y avait une règle importante pour Phoenix, celle de la politesse. Elle ne lui demandait pas plus qu’un Bonjour mais c’était selon elle le strict minimum. Et puis, il ne lui inspirait pas confiance. Elle ne savait pas pourquoi d’ailleurs et ne se doutait certainement pas de la raison finale.
code by lizzou × gifs by tumblr


 
you started a fire
'Cause I could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home, and no matter how far and wide I roam.

(c) proserpina
avatar
« en mode vibreur »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3532
▹ INVESTISSEMENT : 275

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   Jeu 10 Mai - 18:19


la belle et la bête



phoenix & chad

C'est une bête sauvage qui sort rarement de sa tanière et de son monde en général. Le sien, se résumant jusqu'à peu à son boulot, se réduisant depuis quelques temps à la salle de sport, l'octogone, sa chambre d'hôtel. Le reste, il ne s'y aventure pas sans Isaak parce qu'il sait de quoi il peut-être capable, ce qui le bouffe à longueur de temps et qui pourrait exploser à tout moment. Même son compagnon en a fait les frais alors pourquoi pas le reste du monde ?  Ses mains douloureuses tombent mollement le long de son corps alors que son regard se plante sur la rousse. Il la sent sur la défensive. Elle ne comprend rien à son jeu, c'est normal, il est comme ça, renfermé, dans la fuite totale. Son agressivité n'est qu'un bouclier, un lien étroit qui le relie à son univers tandis qu'il rentre dans un autre qu'il peine à supporter. Il a la sensation que des flammes caressent sa peau, qu'elles le piquent par moment pour le provoquer mais lui ne réagit. Tel un bœuf remuant son épiderme pour chasser les mouches, sa mâchoire se crispe tandis qu'on tente de lui donner des leçons sur sa politesse. Lui, professeur des écoles depuis toujours, cela ne peut que lui décrocher un sourire. Pas hostile, juste désabusé. Est-ce qu'il s'est laissé avoir par l'anxiété à ce point ? Est-il si faible ? Si en proie à ses démons ?

Les griffes de sa froideur légendaire se resserrent sur son âme, laissent des traces. Si Isaak ne vient pas maintenant, une part de lui sait qu'elle se fermera totalement, qu'elle ne cherchera même plus à communiquer. S'ouvrir, elle est pourtant là, la réponse. Compliqué ? Non. Toujours aussi peu loquace, Chad s'avance d'un pas, juste pour ne pas rester immobile. Difficile pour les gens comme lui atteint d'une maladie qui peut les bloquer à tout moment. Ne pas bouger l'angoisse, lui donne la sensation de se perdre dans cette spirale insupportable de la faiblesse. Bonjour. Le mot quitte ses lèvres, froid, mécanique, en guise de paix peut-être. Il en sait rien mais bonjour, non, ça ne lui arrache pas la gueule de lui dire. Alors pourquoi jouer les idiots ? Les types à la fierté démesurée ? Il accepte ses tords, sans broncher, hausse les épaules et redresse sa main pour lui montrer l'enveloppe qu'il tient entre ses doigts.

Rien, c'est entre lui et moi. Toujours sur la défensive lorsqu'il s'agit de leur appartement, de leur futur cocon où ils se sont déjà mis d'accord pour ne laisser entrer personne, ne donner l'adresse à qui que ce soit. Un monde stérile où seul leur amour aura le droit de vivre et de s'épanouir. Vous savez s'il est là ? Il l'a peut-être raté de peu, ce n'est pas impossible. Lui qui ne vérifie jamais ses messages, qui vient lorsque l'envie lui saute à la gorge. Il est pas comme tout le monde, Chad, il vient d'un lieu sans limite, où on laisse ses instincts faire le travail sans lutter contre eux. Dîtes lui que c'est Chad, il comprendra, ce sera plus simple. Il ne lui dira pas qui il est, le lien qui les relie l'un à l'autre mais c'est évident, finalement, lorsqu'on connaît Isaak, que ce grand colosse n'est rien d'autre que l'homme avec qui il partage sa vie. C'est de lui que proviennent les marques ornant sa peau. Il est la bête.



sur le tremplin de ma porte sur les objets familiers sur le flot du feu béni j’écris ton nom


Dernière édition par Chad Graham le Sam 2 Juin - 0:21, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 498
▹ INVESTISSEMENT : 40

▹ AGE : Officiellement 33 ans - Officieusement 30 ans
▹ TAF : Officiellement Stripteaseuse Officieusement Objet de ses clients
▹ AVATAR : Evan Rachel Wood
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   Mar 15 Mai - 23:33
La belle&la Belle × ft. CHAD & PHOENIX
Phoenix fixe Chad, ne peut s’empêcher presque de le toiser de haut en bas. Elle ne le connait pas, n’a pas non plus envie de le connaitre car elle a peur de ce qu’elle pourrait apprendre peut-être. Peur de savoir que c’est à cause de lui qu’il ne la veut plus le boss comme il a demandé. Elle le regarde, il répond à sa question sans méchanceté, chose qui la déstabilise un peu mais elle accepte et accepte son « bonjour » avec un sourire. Peut être pas le plus grand sourire du monde mais la politesse, ça lui fait plaisir alors même si elle ignore si c’est vraiment sincère, elle acquiesce pour le remercier, sans vraiment lui dire pour autant mais elle devrait non ? Elle fini pat lui dire car au fond, ça ne lui coûte rien. « Merci. » Rien de plus, rien de moins vraiment. Juste un mot simple pour lui signifier qu’elle apprécie le geste.

Elle lui demande alors ce qu’il veut à Isaak et il lui répond que c’est seulement entre eux. La réponse ne lui convient pas du tout mais elle n’a pas vraiment envie de s’en prendre à lui. Elle peut le comprendre bien que ça l’énerve au fond. Elle s’approche alors de lui, comme un félin tentant d’amadouer sa proie avant de venir la dévorer. Elle, elle le mangerait bien tout cru pour qu’il ne croit pas qu’il puisse faire ce qu’il veut réellement et lui prouver qu’elle n’est pas dupe. Et si elle sait qu’Isaak lui donnerait raison dans d’autres circonstances, elle doute dans celui-ci. Elle récupère l’enveloppe dressée dans ses mains sans lui demander la permission car au fond, elle lui donnera à Isaak, sans regarder ou peut-être qu’elle regardera. Elle hésite, ça dépendra de la con-versation. Elle s’approche, tourne autour de lui, laissant sa main glisser sur d’une épaule à l’autre. Elle ne lui laisse pas le temps d’esquiver, ni de se reculer et alors qu’elle se retrouve de nouveau vers lui, elle répond enfin à sa question. « Il doit être dans son bureau oui. A moins qu’il ne soit parti depuis mais je lui remettrai votre enveloppe, en lui précisant bien que c’est de la part de Chad. » Elle appuie sur son prénom mielleusement. Un miel qui donne envie de le goûter et qui vous rendrait prisonnier.

Elle lui demande alors de but en blanc, sans aucune préparation ce coup-ci, un revers complet de médaille. « C’est vous qui l’avez obligé à arrêter d’être qui il est ? Vous l’avez pris dans vos filets et ne comptez plus le laisser ressortir n’est-ce pas ? » Parce qu’après avoir passé plusieurs jours et plu-sieurs nuits à vouloir comprendre pourquoi il la refusait alors qu’il considérait que c’était la plus belle femme, c’était la seule explication qui lui a fait sens. Elle ignore que c’est Isaak qui a proposé à Chad de lui être fidèle, que c’est lui seul qui s’est mis la corde au cou. Elle ne le sait pas et si elle le savait, elle le tenterait probable-ment encore plus pour qu’il comprenne que son idée est la mauvaise, que la fidélité n’est que surfaite et que le plus sain est sans aucun doute de batifoler lorsque l’on en a réellement besoin. Que s’il voulait d’elle, il n’avait qu’à céder car c’était la chose la plus naturelle à faire. Elle pensait cependant que ce n’était pas lui le com-manditaire de cette action mais la personne avec qui il était. Et elle ne savait pas pourquoi mais en lui disant que c’était personnel, Chad avait éveillé ses soupçons.


code by lizzou × gifs by tumblr


 
you started a fire
'Cause I could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home, and no matter how far and wide I roam.

(c) proserpina
avatar
« en mode vibreur »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3532
▹ INVESTISSEMENT : 275

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   Sam 2 Juin - 0:50


la belle et la bête



phoenix & chad

Il savait qu'en passant cette porte, il ne serait pas le bienvenue. Chad présent sur les terres sacrées où Isaak en est l'unique Dieu l'abaisse naturellement au rang de tête à abattre. Pourtant il reste là, froid, fier, juste assez pour montrer qu'il ne se laissera pas démonter par tout le mépris qu'il ressent à l'encontre des lieux. Ses yeux se plantent sur la rousse qui se fait plus coopérative alors qu'il la sent tendue malgré tout. Il voudrait lui dire qu'il est pas là en ennemie, que la jalousie est un mauvais sentiment, que ça te bouffe l'estomac, le coeur et finalement te brûle le corps.

Féline, la beauté vicieuse s'approche de lui qui ne bouge pas. Son regard s'attache à chacun de ses gestes, ne laisse rien passer de ses mouvements contrôlés tandis que sa main se pose sur son épaule, glisse le long de son pull pour atteindre l'autre. Chad reste de marbre tandis que sa respiration reste la même, égale, basse. Son coeur ne joue plus des montagnes russes dans sa cage thoracique parce qu'il se sent reprendre en confiance. Son ego jusqu'ici tourmenté se réanime et durcit un peu plus son regard. L'ours la laisse se saisir de son enveloppe sans broncher. Qu'importe si elle l'ouvre, dans le pire des cas, Isaak s'en rendra compte et ne lui laissera certainement pas passer le fait de mettre le nez dans leurs affaires. Surtout lorsque celles-ci concernent leur futur cocon. Son sourcil droit se redresse brusquement alors qu'il s'apprête à faire demi tour pour quitter les lieux.

Les reproches résonnent dans sa tête brutalement, tentent de le mettre à terre alors qu'il se laisse le temps d'encaisser. L'ours prend une longue inspiration, hausse les épaules, pas vraiment décidé à en dévoiler plus que ça sur leur vie privée. Je ne sais pas de quoi vous parlez. Sa voix est froide, Chad ne comprend pas. Fin si, certainement mais tout cela lui semble tellement illogique. Ce qu'il peine à comprendre, c'est cette manie qu'ont les autres de lui envier une place pourtant si difficile à supporter. Non pas qu'il soit malheureux mais imaginez deux minutes. Juste deux minutes.
Isaak est peut-être beau et charismatique mais il est aussi détruit jusqu'à la moelle, ruiné par un passé qui n'a fait qu'alimenter des démons suffisamment dangereux pour pouvoir les tuer à tout moment. Etre aux côtés d'Isaak, ce n'est pas seulement l'aimer, c'est aussi un combat de chaque jour pour l'empêcher de se perdre à tout jamais dans les ténèbres qui l'habitent. Alors, lorsque les paroles de la rousse l'atteignent, tout ce que Chad ressent se résume à de l'incompréhension. N'ont-ils dont jamais cherché à le connaître pour ne pas savoir ces fondamentaux sur lui ?

Le colosse quitte son mutisme. Puisque vous semblez si proche de lui, je pense qu'il sera plus à même de vous répondre que moi. Lui il n'est que le mari, le connard, le type que l'on déteste seulement à cause d'une alliance et d'une promesse de s'aimer jusqu'à la fin. Sa parole ne vaut rien, de l'eau pour un alcoolique. Toujours droit face à elle, Chad ne cherche pas à bouger, à se faire plus grand qu'il ne l'est et reste à sa place en sachant qu'ici, il n'est pas en terrain neutre. Si vous l'appréciez tant, tout cela me mène à une seule et unique question. Il laisse un moment de silence parce qu'il se doute bien qu'elle risque de déchaîner les passions et faire naître la foudre. Pourquoi ne pas simplement se réjouir de son bonheur ? Parce qu'il est heureux, Chad ne l'a pas rêvé. Il est naïf mais pas à ce point.
Il faut être deux pour aimer et se marier.
Pourquoi le lui reprocher uniquement à lui ?
Il peut s'excuser de beaucoup de choses mais pas celle d'exister.



sur le tremplin de ma porte sur les objets familiers sur le flot du feu béni j’écris ton nom
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 498
▹ INVESTISSEMENT : 40

▹ AGE : Officiellement 33 ans - Officieusement 30 ans
▹ TAF : Officiellement Stripteaseuse Officieusement Objet de ses clients
▹ AVATAR : Evan Rachel Wood
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   Ven 15 Juin - 22:51
La belle&la Belle × ft. CHAD & PHOENIX
Phoenix se fait tigresse possessive de cet homme qui n’est pas le sien. Elle ne peut s’empêcher de voir ses soupçons éveillés par la venue de Chad, se manière d’agir et surtout sa discrétion sur ce qu’il apporte. Bien entendu, elle n’est qu’une simple étrangère pour l’homme en face d’elle mais elle ne peut s’empêcher de montrer discrètement les crocs. Crocs qui ne débordent pas encore trop pour ne pas lui faire peur ou juste pour ne pas trop l’embêter. Il faut qu’elle soit docile si elle ne veut pas se mettre à dos Isaak mais parfois, ce n’est pas trop son truc. Elle joue donc avec lui, s’amuse en lui prenant l’enveloppe qu’elle donnera plus tard. Elle lui pose la question ultime alors qu’il est prêt à partir et à la laisser seule. Il lui répond froidement, non content qu’elle lui demande des choses intimes alors qu’ils ne se connaissent pas. Sa froideur ne la laisse pas de marbre mais elle répond à nouveau mielleusement. « Oh, je pense que vous voyez très bien ce que je veux dire. » Parce qu’il sait de quoi elle parle, comment pourrait-il en être le contraire ? Il doit savoir qu’en venant ici, il était susceptible qu’on lui pose certaines questions. Pourtant, ce n’était qu’une simple employée et elle n’avait pas à faire ça. Elle ne savait plus très bien si c’était pour s’amuser de lui ou simplement pour avoir une réponse sur l’identité de celui qui l’avait privé de son plaisir. Elle ne peut s’empêcher d’échapper un rire lorsqu’il lui dit qu’Isaak sera plus à même de lui répondre. Il n’imagine pas à quel point il peut être protecteur lui aussi. Ca en serait presque mignon si ça n’avait pas été l’objet de ses fantasmes qui était le principal sujet. Elle préféra ne pas répondre car elle savait qu’il répondrait d’une manière ou d’une autre de lui-même. Non pas parce qu’il était du genre à se montrer, au contraire, ça semblait ne pas lui correspondre mais parce qu’il aurait besoin de s’assurer qu’elle comprenne que oui, Isaak était le sien. Enfin en tout cas que ce n’était peut-être pas de sa faute mais qu’en effet, ils étaient ensemble. Au fond d’elle, elle préférait savoir qu’il la délaissait pour un homme plutôt que pour une femme mais ça n’empêchait pas son égo de se sentir trahi par la rapidité de la chose. Elle n’acceptait pas de ne pas avoir été prévenu et que du jour au lendemain, il ne veuille plus d’elle.

Chad enchaina alors et elle attendit la question tout en arquant un sourcil, mi curieuse, mi soupçonneuse. Lorsqu’il se décide enfin à reprendre la parole, elle ne s’attend pas à une telle question. Elle répond presque du tac au tac pourtant car elle ne veut pas analyser sa chose. Elle ne veut pas savoir si Isaak est réellement heureux avec Chad car elle le veut heureux avec elle. « Le jour où je serais convaincue qu’il est heureux ce sera peut-être le cas. Pour le moment, je ne pense pas que ça le soit. On ne change pas en deux jours pour les beaux yeux d’un homme. On n’arrête pas d’être qui l’on est parce que l’on se rend compte que l’on apprécie quelqu’un. Je pense vraiment que vous l’avez peut-être entre vos griffes mais il finira bien par capituler ou faire une bêtise. » C’était trop rapide, trop brusque. Elle avait beau ne pas connaître Isaak intimement, elle connaissait sa passion pour la chair. Elle avait été l’une de ses conquêtes plus d’une fois au beau milieu de la nuit et sur plusieurs jours parfois. Il l’avait goûté, avait goûté de nombreuses autres créatures. Elle n’était pas dupe, ce n’était pas la seule mais une chose était sûre, lâcher toutes ces conquêtes pour un seul homme, elle n’y croyait pas le moins du monde, surtout connaissant certains de ses penchants. Elle reprit alors malgré son opinion déjà exprimé. « Alors me réjouir pour lui ? Certainement pas. » Elle aurait presque levé sa main sur la joue de son interlocuteur s’il n’avait pas été propriété d’Isaak.

code by lizzou × gifs by tumblr


 
you started a fire
'Cause I could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home, and no matter how far and wide I roam.

(c) proserpina
avatar
« en mode vibreur »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3532
▹ INVESTISSEMENT : 275

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   Sam 16 Juin - 1:15


la belle et la bête



phoenix & chad

Elle se tient droite, fière, stable devant lui comme si elle était là pour quelque chose d'important. Telle une reine d'une autre armée que la sienne pour lui tenir tête. Ses boucliers sont invisibles et ses lances enflammées sont ses mots. Si Chad ne bouge pas c'est parce qu'il se sent devenir aussi solide que le marbre, aussi impénétrable que toutes ces surfaces planes qui font le monde. Il sent son coeur aussi solide que la pierre se battre contre sa cage thoracique.
Il n'a pas d'identité lorsqu'elle lui balance ces horreurs qui ne veulent rien dire. La bête ne laissera pas à la belle le droit d'insinuer le moindre doute en lui. C'est pour cette raison qu'il se retranche dans son propre corps, sa fougue se cache dans un recoin de son âme pour ne pas lui sauter au visage.

Là où Chad se sent con c'est lorsqu'il se sent apte à accepter l'avis de la danseuse. C'est surréaliste mais il comprend, peut-être aurait-il était dans le même cas s'il avait été de son côté. Il ne sait pas, se retrouve à rester là, dans sa froideur insupportable à la fixer sans essayer de la couper. Même ses mains détruites ne cherchent pas à l'attaquer, lui en mettre une pour la faire taire pour de bon. Le colosse se recule d'un pas, accepte sa méfiance sans pouvoir ajouter quoi que ce soit. A quoi bon se défendre ? Il n'y aura que son mariage avec Isaak pour prouver qu'ils ont tord ou alors raison. Son alliance lui donne la sensation de brûler lorsqu'elle se rappelle à lui dans toute sa tension. Il la sent autour de son doigt, comme si elle lui serrait trop, que Phoenix faisait usage de vaudou pour le mettre sur ses gardes.

Dans toute sa sagesse, ce qui le fait tiquer reste la sexualité d'Isaak, la facilité avec laquelle la rousse en parle. Comme si elle était la seule chose à définir son mari, comme si rien d'autre ne pouvait compter autour de lui alors qu'après des heures de discussions et de confessions, Chad pourrait redessiner les yeux fermés chacune de ses blessures mais aussi pointer ses qualités. Ses sourcils se froncent alors qu'il hausse les épaules, comme pour lui montrer qu'il baisse les armes, qu'il ne sert à rien de rentrer sur un champs de bataille sans le moindre point commun, sans un lien entre les deux pour que la bataille soit menée à bien. Je ne pense pas que vous soyez en mesure de savoir ce qui le rend heureux ou non. Baiser ne le rend pas heureux, ça le soulage. Etre convoité ne le rend pas heureux mais le réconforte. La coke ne le rend pas heureux mais le fait oublier. L'excès ne le rend pas heureux mais vivant. Sa vie ne le rend pas heureux, elle fait seulement son job de vie, elle le tient debout, elle le fait avancer.
L'amour de Chad n'était pas là pour le rendre heureux au début, seulement présent pour le protéger, lui permettre de faire des nuits complètes et se reposer. Puis il y a eu le reste. Ce genre de conneries que l'on ne commande pas sinon les hommes et les femmes peuplant cette planète ne passeraient pas leur temps à se sentir compressé dans leur propre corps, à se trouver des raisons à la solitude ou au malheur.

Il vous a seulement sauté comme toutes les personnes présentes ici. Cela ne vous donne pas le droit d'émettre des hypothèses sur son mariage et encore moins sur ce que lui apporte notre relation. Cinglant, il ne voulait pas en arriver là. Cracher la vérité, c'est en réalité la seule chose qu'il lui reste en stock parce qu'Isaak n'aurait jamais les couilles de lui dire clairement la vérité. Il a toujours eu le don pour embellir la merde après y avoir baigné dedans pendant des années ; il sait comment rendre ce qui fait mal moins piquant, plus acceptable. Chad n'a jamais été habitué à ce genre de subterfuge, il n'a pas de filtres, balance les choses comme elles sont. Qu'importe la douleur de la réalité, il sait qu'elle guérit plus vite qu'un long mensonge que l'on laisse moisir. C'est bon ? Ou elle en veut encore ? Si Phoenix ressent le besoin de lui vomir sa colère à la gueule, il l'acceptera, comme il accepte son amertume et ses suspicions dont il est obligé de se défendre par fierté.



sur le tremplin de ma porte sur les objets familiers sur le flot du feu béni j’écris ton nom
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 498
▹ INVESTISSEMENT : 40

▹ AGE : Officiellement 33 ans - Officieusement 30 ans
▹ TAF : Officiellement Stripteaseuse Officieusement Objet de ses clients
▹ AVATAR : Evan Rachel Wood
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   Lun 25 Juin - 22:47
La belle&la Belle × ft. CHAD & PHOENIX
Phoenix a ses idées sur l’homme en face d’elle. Elle a peut-être tort mais elle ne peut s’empêcher de le juger. Juger cet homme qui a abdiqué devant elle en lui parlant. Il ne voulait pourtant pas lui dévoiler son lien avec Isaak mais il l’avait fait. Peut-être par principe, par fierté ou simplement pour le bec à cette étrangère qui cherche à en savoir un peu trop sur sa vie privée. Lui qui semble renfermé et peu enclin à lui parler. Elle ne peut s’empêcher de le regarder telle une lionne qui n’attend qu’un geste pour capturer sa proie et la manger vivante. Phoenix n’est pourtant pas ce genre de personne, à s’attacher à une personne si fortement que le fait qu’elle aille faire sa vie ailleurs lui fasse mal. Elle n’était pas comme ça, avait d’ailleurs dû mal à l’accepter et accepter qu’il veuille faire sa vie sans lui. Ce que dit Chad est vrai. Elle ne sait pas ce que rend Isaak heureux ou malheureux. Elle lui a dit des choses, peu certes mais plus que lui ne lui en a jamais dit. Elle s’est ouverte alors que lui a gardé ses secrets enfouis pour elle. Elle a beau savoir ses pratiques sexuelles, quelle position il préfère, ce qui l’excite ou le répulse mais elle ne connait pas sa couleur préférée, l’endroit qui l’apaise, ce qui lui faisait du bien ou quel moment de sa vie il préfèrerait oublier. Elle ne le connait pas intimement, juste superficiellement et cette phrase à l’effet d’un poignard en elle mais elle ne le montre pas. Elle reste fière car il ne peut pas savoir qu’il l’a atteint.

Elle ne peut cependant s’empêcher de rire sincèrement à sa seconde phrase. Elle se sent désolée pour lui bien qu’en réalité, ce soit elle qui soit le plus à plaindre. Pas de mariage en vue, une vie qui continuera son court sans trouver quelqu’un prêt à rester à ses côtés mais à ce moment précis, ce n’est pas ce qui l’embête réellement ni ce qui la fait rire. « Oh Honey, Honey. » Elle se rapproche de lui, comme si un combat se jouait. Un combat sur qui serait piqué le plus à vif peut être. Elle continue de le regarder aussi sûre d’elle qu’elle puisse l’être. Après tout, elle n’allait quand même pas montrer à cet homme qu’il pouvait la toucher. Quoique le mot mariage avait une note cinglante à ses oreilles. Elle ne l’avait pas appris par Isaak ce mariage. Elle l’avait appris par la presse, comme tout le monde ou presque peut-être. Elle s’était alors sentie blessée plus que de raison. Ils n’avaient après tout jamais eu une relation profonde tous les deux mais il avait semblé la comprendre, il avait réussi à la faire sourire lorsque parfois c’était compliqué, la faire se sentir aimée. Il savait s’y prendre avec elle mais ce coup-là, il l’avait raté. Il l’avait traité comme une simple employée et il fallait croire que c’était ce qu’elle était à ses yeux malgré ce qu’il avait pût lui dire. Elle préféra alors éviter de penser à ce moment-là, préférant tenter de déstabiliser l’homme en face d’elle. « Comme vous me sous-estimée. Il a beau avoir sauté tout le monde ici comme vous le dites si poétiquement mais ne croyez pas que je suis comme toutes les autres ou tous les autres d’ailleurs. » Elle espérait que ce qu’elle disait était le cas bien qu’elle ne sache plus vraiment déceler la vérité du mensonge en ce qui concernait son patron. « Vous devriez faire attention. Je ne suis pas la seule que votre mariage embête mais je suis la seule qui peut réellement vous embêter. » En réalité, elle ne sait pas si c’est vrai. Elle ne sait même pas jusqu’où elle est prête à aller. Elle devrait être heureuse pour Isaak mais elle ne peut s’empêcher de se dire que c’est précipité. Elle a beau ne pas le connaître réellement, on abandonne pas tout en quelques mois pour se marier avec le premier venu si ? Enfin premier n’est pas vraiment le terme adéquate mais une chose est sûre, elle n’apprécie pas vraiment ce qui se passe. Peut être qu’au fond, ce qu’elle désire le plus est le protéger. Protéger cet homme qu’elle ne pourra jamais avoir et s’assurer qu’il fait le bon choix. Ou alors, elle veut simplement prouver à Chad qu’il n’est pas seul car elle doute qu’Isaak serait content de la voir partir ailleurs même si c’était pour une raison aussi stupide qu’une possession imaginaire ou un mariage. Bien sûr elle sait qu’Isaak pourrait la « jeter » en chair à pâté aux irlandais mais elle sait aussi qu’elle arriverait d’une manière ou d’une autre à s’échapper et que ça ne serait pas bon pour lui.

code by lizzou × gifs by tumblr


 
you started a fire
'Cause I could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home, and no matter how far and wide I roam.

(c) proserpina
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: PHOENIX + la belle et la bête.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.