avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 2:34

Saul Morrison
I'm only joking I don't believe a thing I've said
What are you smoking? I'm just fucking with your head



(NOM) du nom de la mère, morrison, parce que dans la famille personne est trop sûr de savoir qui peut bien être le connard qui a encore fourré sa mère - sinon, ils auraient réclamé la pension alimentaire, 'pensez bien. (PRÉNOM) merdeux plus souvent que saul, jamais promis à un avenir bien glorieux, le gosse que personne voulait garder. ferme ta gueule saul, tiens toi bien putain. et, entre toutes les lèvres, saul a le goût du mépris à peine dissimulé, l'odeur de la peur qu'il a appris à provoquer. (ÂGE) vingt-cinq ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation. on pourrait croire qu'il s'est fait sacrément chier, mais il les a pas vus passer, finalement. et il a pas changé, entre-temps : il est resté coincé quelque part entre sa treizième et sa quatorzième année, éternel adolescent frustré. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) quand saul est né, un trois juin, y'avait cinq autres gamins qui l'attendaient (pas). elle était censée arrêter avant lui, mais la pilule a jamais bien fonctionné chez les femmes de la famille (on lui a dit, il en sait rien, lui). pas un miracle, saul. même pas un cadeau. ou alors le cadeau qu'on refile le noël suivant à quelqu'un d'autre, l'air de rien. celui-là. p'tête pour ça qu'on a eu tendance à l'oublier, le môme, y'en avait eu trop, avant lui. parfois c'était pas grave : planqué chez la cousine de la soeur du mari de machinchose, il se gavait de l'illusion d'être fils unique, et des bonbons qui étaient toujours finis, chez lui. d'autres fois, c'était dans une station essence sur le bord d'une autoroute. moins drôle. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) dans les ruelles, dans les salles puant la transe et la misère, il collectait les paris, se faufilant dans les foules crachant leur haine et anticipant le goût du sang d'une moue excitée, il montait les enchères et faisait défiler les billets verts. il aurait pu faire ça toute sa vie si on l'avait pas trainé sur le ring à son tour un jour où il a défoncé la gueule d'un salopard qui avait voulu lui voler ses gains. hé, tu sais cogner, c'est ce qu'on lui a dit quand il a été le seul à se relever. chien fou, gosse hargneux à l'allure d'adolescent prépubère, personne aurait parié sur lui, et surtout pas lui-même. il commence néanmoins à se faire un nom en tant que boxeur clandestin. il aimerait bien voir la gueule de ses frères s'il venait à les croiser, maintenant. pourquoi tu chiales, assface ? (NATIONALITÉ & ORIGINES) les gosses morrison puent le rêve américain déchu et la galère, trimballent leur misère en bandoulière et s'arrachent les poings contre les plafonds de verre qu'ils essaient désespérément de briser. ils viennent de nulle part, tous autant qu'ils sont, à part de l'utérus de la mère, qui elle-même venait du coin d'la rue d'à côté, à deux pas, vous verrez. ils vont nulle part non plus ceci dit : 'faut rester cohérent. (STATUT CIVIL) il est seul, saul, et si vous le lui demandiez, il dirait qu'il l'a toujours été, même accompagné. y'a bien eu des jolis sourires et des mains glissées dans la sienne, et peut-être même que parfois il a apprécié. à la fin de la journée, cependant, c'était toujours dans une pièce vide qu'il s'empressait de repartir s'enfermer. (ORIENTATION SEXUELLE) la chaire pour la chaire, la sensation des peaux contre ses doigts, les souffles qui se perdent et les mensonges enflammés qui lui parlent d'amour et d'émois. souvent jeux de pouvoir plus que de sexe, saul prête son corps pour quelques jours, quelques heures, aux meilleurs parieurs. mais surtout pas, jamais son cœur. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) entre le gosse qui squattait sans trop savoir ce qu'il foutait et le résident permanent, y'a eu dix-neuf ans. sa gueule de fouteur de merde est une vision familière dans le quartier -- il a pas loupé les soupirs quand il a finalement déposé sa misérable valise, le premier juin 2012(GROUPE) de ceux qui survivent, tant bien que mal ; plus mal que bien. il dessine sa vie à coups de poing et il abandonne tous les quatre matins. sera pas nommé survivant de l'année, mais en attendant il est toujours sur ses pieds, right ?

« Don't worry. You won't get hurt if you don't get hit. »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) elle sentait le jasmin et la clope, quand elle le prenait dans ses bras, bien longtemps après qu'il soit devenu trop grand pour être porté sans passer pour un gland. auntie julia, parce qu'il l'appelait comme ça à chaque fois pour éviter la torgnole agacée, n'était ni vraiment sa tante ni prénommée julia. résidant au parking depuis des années, elle était l'une de ses nombreuses baby-sitters, une amie de l'ex de la cousine de quelqu'un dans sa famille, et elle avait accepté de s'en occuper parfois plusieurs semaines à la suite. sans rien en échange. il paraît. on lui a dit. il sait pas trop. quand elle est finalement partie, il y a six ans maintenant, elle lui a refilé les clés de son appartement sans cérémonie. prends soin du trou à rats pour moi, tu veux, gamin ? 'paraît qu'elle est repartie en europe. ou peut-être qu'elle est morte. ça non plus, il sait pas trop. mais il a pris les clés, en tout cas, et maintenant il est là.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) y'a la familiarité apaisante, son petit coin de paradis taudis rien qu'à lui. et à tous les autres habitants. sans nom et sans visage, pour la plupart, mais aux silhouettes apaisantes, aux habitudes salvatrices qui rythment son quotidien. bien sûr, comme tout le monde, il aimerait dégager, prendre ses valides et juste se casser, bye bye les misérables, à moi la grande vie, à moi la putain de gloire. mais il y croit pas, saul, probable qu'il y ait jamais vraiment cru. il est pas fait pour réussir, le gamin, il est pas fait pour autre chose que le papier peint à moitié décollé et le béton à perte de vue ; pour autre chose que la foule vorace, le tourbillon de vitesse, la crasse, l'odeur dégueulasse de l'échec que certains essaient de camoufler sous des parfums d'eucalyptus bons marchés. le parking, c'est la maison et ses habitants, c'est la famille. une maison de merde pour une famille de merde, ça ressemble bien aux cartes qui lui ont été filées dès qu'il est né, et il a bien compris que c'était trop tard pour redistribuer, que ça servait à rien de rêver, que sa chance il l'a laissée passer y'a longtemps.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) on l'a jamais trop aimé, saul, où qu'il aille. il a jamais trop essayé d'se faire apprécier, non plus, alors il est pas franchement perturbé. saul il se faufile dans les ombres et il est oublié, il le sait : parfois on le regarde comme si on l'avait jamais croisé. ça aussi ça lui est familier, le bon dernier, le laissé pour compte, le jamais-entendu-parler. jusqu'à ce qu'il rentre complètement bourré, projecteurs soudainement braqués, grabuges dans les escaliers. l'abruti du quatorzième a encore pété un câble, on dit, et on prend même pas la peine de baisser la voix. jusqu'à ce qu'il attrape la meuf à peine majeure de l'appartement familial du deuxième. jusqu'à ce qu'il parade devant les gosses en route pour la première journée d'école, la gueule en bleu jaune mauve, les dents bien étirées sur des dents ensanglantées. maintenant vous vous souvenez ?

PSEUDO/PRENOM : war. ÂGE : 24 ans (...) PAYS : le monde FRÉQUENCE DE CONNEXION : trop souvent #nolife COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : @scar buckley m'a salement tentée, mais je le connaissais déjà depuis un bon moment REMISE EN JEU yep ofc (TYPE DE PERSO) scénario de la tentatrice susmentionnée (CRÉDITS) tumblr COMMENTAIRE OU SUGGESTION : cassez pas trop la gueule de saul svp il est bien brave AVATAR : dylan o'brien

©️️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Saul Morrison le Dim 29 Avr - 2:28, édité 13 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 2:34

From the bottom of my glass
To the scars upon my fists
But I can’t see too clear
Through my clouded mind
And I don’t feel too good
And I can’t remember why

zev a mué en premier, le torse bombé, parlant des meufs qu'il allait bientôt choper.
kate a voulu l'interroger qu'est-ce que tu racontes le tebé, mais est partie en gueulant quand kelian lui a proposé de jouer à papa et maman.
kelian il voulait juste lui montrer, pourtant, juré.
il a ramassé le poing de pax dans la gueule, direct. paxton toujours ravi de pouvoir se défouler, planqué derrière le prétexte du sauveur zélé, toujours innocent au bon moment.
tommy a fait un croche-pied à zev qui essayait de les calmer, imitant sa voix brisée en riant bêtement pendant que kate tirait la touffe blonde de pax en lui hurlant d'arrêter de déconner s'il voulait pas qu'elle lui défonce le nez.
saul en a profité pour grimper sur la table et se jeter de tout son poids sur l'amas de corps entremêlés, déchaînés.

du coup, tout le monde a décidé de se liguer contre lui.



j'en peux plus, putain, j'en peux plus qu'elle disait, la mère morrison. j'en peux plus putain, j'en peux plus, qu'ils répétaient tous en chœur, gloussant, saloperies de gosses qui filaient pour éviter de se ramasser la bouteille la poubelle la télécommande la télé entière sur le coin de la gueule, qui se tiraient dans les pattes pour surtout ne pas être le dernier à rester. à chaque fin de mois c'était pareil, mais chez eux les fins de mois ça commençait le deux et ça s'arrêtait pas. leur quotidien semblait être terminé avant même d'avoir réellement commencé, un goût dégueulasse d'inachevé qui, au lieu de les pousser à lutter, les montait les uns contre les autres pour espérer s'en tirer.



mais qu'est-ce que t'as encore fait bordel ? y'a la main qui le pousse en arrière, les longs cheveux bruns qui frôlent ses lèvres, le souffle précipité. elle veut pas le laisser entrer, kate, il le sait. un braillard vissé tout contre sa hanche, elle prend pas non plus la peine de les présenter.
tommy et pax vivent en colocation à quelques rues d'ici à peine, mais ils l'auraient laissés crever à l'entrée sans même daigner l'écouter.
kelian a décidé de prendre le large, pour pas changer, sans doute à moitié mort au mexique, en train de profiter des putes pas chères et de l'illusion que sa vie est pas merdique.
zev est mort tout court, lui. ça fait un moment.
la mère l'a renié pour la troisième fois cette année, infâme et théâtrale ; voleur brigand ingrat casse-toi et cette fois-ci il est plus assez gosse pour être déposé devant l'immeuble d'un des potes qu'elle adorait soudoyer.
alors il n'a nulle part d'autre où aller que chez elle, saul.
elle flanche presque, celle qui distrayait autrefois tommy pour que zev puisse discrètement choper ses économies. il le voit dans son regard, cette semi-tendresse, et ça le fait rire. comme un connard, il lui rit à la gueule.

son rictus a pas encore tout à fait disparu quand elle lui claque la porte au nez.



si tu perds au troisième round, j'te file dix pourcent, ou peut-être cinq, les chiffres qui défilent sous son crâne et le calcul qui lui échappe, comme à chaque fois qu'il dépasse le quatrième whisky coca. mais s'il est pas convaincu, il parvient à être convaincant, et c'est ça l'important. y'a quelque chose de tranquille, chez saul, la surface apaisée masque l'éclat dérangeant dans le regard qui ne s'attarde jamais assez pour qu'on ait le temps de le croiser. y'a quelque chose de nonchalant, chez saul, quand juste avant que l'homme monte sur le ring il réclame du sang pour faire monter les gains des parieurs qui ne lâchent jamais autant de thune que lorsqu'ils reniflent l'odeur enivrante de la mort. y'a quelque chose, chez saul, de tout aussi avide lorsqu'il voit le boxeur voué à perdre encaisser le premier coup, puis le quatrième, puis le septième pour finalement s'écrouler. il y trouve une certaine beauté, au fond : puisqu'ils sont tous destinés à lamentablement échouer, autant décider du meilleur moment pour clamser.



la première fois qu'il s'est battu contre quelqu'un d'autre que le clan morrison il s'était fracturé le cinquième métacarpien.
pax, lui, s'était pété le pouce comme un con en défendant l'honneur de sa copine alors il a estimé qu'il s'en était tiré à bon compte.
zev l'avait engueulé, buté qu'il était à endosser son rôle de frère aîné, pax avait parié sur son adversaire d'un air provocant pendant que tommy, kel et kate avaient compté les points.
il avait perdu, bien sûr, s'était usé les poings pour rien.
pour presque rien.
il avait à peine senti le craquement, qu'est-ce que t'as dit fils de pute ? il avait tout juste douze ans et se prenait pour un grand.
il avait sûrement rien dit du tout, l'autre, mais saul cherchait tellement tous les signes incriminants qu'il avait fini par en trouver partout.
peut-être que ça l'arrangeait, au fond, ce statut de rejeton pas désiré, de sale gosse maltraité.
il a rapidement fini la gueule en sang, le regard fou, refusant de reculer. il a fallu que ses frères s'y mettent à trois pour l'éloigner, pour éviter qu'il se fasse buter, tu veux crever saul tu veux crever ?
la première fois qu'il s'est battu, il s'est fracturé le cinquième métacarpien, et il a su qu'il se briserait tous les os si ça lui permettait de prendre le dessus.

encore aujourd'hui, il a du mal à renoncer quand le coup de sifflet annonce que c'est terminé.
ça a jamais commencé, putain.



t'es parti avec ma caisse morrison, c'est ce que son abruti de pote est en train de lui écrire tandis que saul trace trace trace. saul c'est toujours comme ça, tout en lenteur démesurée, tout en explosion tout juste contrôlée. les gens le bruit l'ennui, retour dans l'ombre gamin, la place encore chaude et les habitudes bien ancrées. y'a la musique débile de l'ami utilisé qui rugit et peut-être que ça le pousse à accélérer, ça aussi.

y'a un visage.

est-ce qu'il l'a vu avant ou après ?

il a son pied sur le plancher, les phares bien éclairés, et peut-être qu'il est déchiré, mais ça devrait pas compter. pas la première, ni la dernière. il suit le chemin tout tracé de l'alcoolo de mère, l'exemple laissé par tous ceux qui l'ont un jour approché. c'est une éponge saul, l'existence passée à se glisser dans les ombres de ceux qui semblaient avoir compris comment gérer la vie. ça lui a pas trop réussi, ceci dit.

y'a un choc.

est-ce qu'il était en train de changer de morceau ?
en train d'essayer de récupérer la clope égarée pour pas tout cramer ?
qu'est-ce que tu foutais, putain ?

des traits flous, chevelure sombre, il l'a vue. avant. les yeux écarquillés, bien éclairés par les phares respectés, droit dans les siens. ou peut-être que cette image-là est venue après, quand il a commencé à en rêver. des mois après avoir nettoyé le sang sur le pare-choc qui n'avait rien paré du tout, après avoir enchainé d'autres soirées alcoolisées d'autres retours au volant d'une voiture prêtée sans consentement d'autres journées où il faisait comme si rien ne s'était passé ; des mois après, le regard qui ne cesse de le fixer.

y'a eu le choc.

et il a continué.
parce qu'il se serait passé quoi s'il s'était arrêté ?


©️️ Nous sommes de ceux


Dernière édition par Saul Morrison le Dim 29 Avr - 10:59, édité 27 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13989-scar-a-nos-consciences
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 239
▹ INVESTISSEMENT : 59

▹ AGE : vingt hivers à compter les calvaires et les misères.
▹ APPART : #1504 (15)
▹ TAF : y'a les doigts qui pianotent sur le clavier, les cils qui papillonnent sous la luminosité de cet écran délabré et la poupée qui se fait marionnettiste pour manipuler les égoïstes et se nourrir des risques. menteuse, hackeuse, elle contredit les enjeux dans les lignes de codes pour foutre le désordre.
▹ AVATAR : holland roden.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 2:35
FIRST

JE TE BZ
PUIS JE TENTERRE

A PLUS DANS LE BUS


HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT


FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK FUCK


You don't love me, big fucking deal I'll never tell, you how I feel. It almost feels like a joke to play out the part when you are not the starring role in someone else's heart, you know I'd rather walk alone.
avatar


Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13179-gala-taguer-des-galaxi
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 378
▹ INVESTISSEMENT : 128

▹ AGE : 24 mais ça l'amuse de voler les bières au lieu de donner sa carte.
▹ APPART : #007, la bande originale de James Bond en fond sonore.
▹ TAF : donne vie aux monstres de Monsters and Men sur les murs vierges du Bronx, hacke les comptes en banque, bosse pour la mafia Bartolotti.
▹ AVATAR : Giza Lagarce.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 3:18
Maman comment te dire j'suis dés saulé, la conseillère m'a clairement négligé
Apporte-moi mes cachets, serre bien ma cami saul, accélère encore le son de ta voix
Je mets ça là en souvenir, c'est clairement les deux meilleures, même si je retiens aussi Saul meunière et Saul pleureur HEU

Bienvenue parmi nous officiellement :l:
J'espère que tu mourras pas de pas pouvoir supporter l'autre relou Rolling Eyes DRAMAQUEEN


nos respirations en sursis


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13196-luna-sometimes-violenc
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1216
▹ INVESTISSEMENT : 77

▹ AGE : 24 ans (21/06)
▹ APPART : Décide de garder l'appartement de Jam #304
▹ TAF : Plus rien maintenant
▹ AVATAR : Emily Rudd
▹ DC : Yu



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 6:35
Bienvenue parmi nous ! Bon courage pour ta fiche et je te souhaite plein d'amusement ici CUTE on est cool :l:


avatar
« Knorr, Chadore »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 4265
▹ INVESTISSEMENT : 451

▹ AGE : 34 ans (21 décembre)
▹ APPART : Greenwich Village. Pas de voisins, pas d'invités. Personne n'entre dans son antre.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations (PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic).
▹ AVATAR : Tom Hiddleston


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 9:56
Bienvenue à bord Sauldat ! Cette fiche commence Canon, hâte d’en savoir plus :)




« Every ...


Breath you take
move you make
bond you break
step you take
single day
word you say
game you play
night you stay



I'll be watching
YOU. »
avatar
« Srpska_tigar »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9769
▹ INVESTISSEMENT : 111

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 10:16
Bienvenue,FAN
J'espère qu'on se croisera à la salle de Boxe ou aux arènes clandestines !



Running from Babylon

I liked the way we slept
On rooftops in the summertime
.
avatar
« toxicomane céleste »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13522-venu-d-en-bas-j-veux-c
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 224
▹ INVESTISSEMENT : 50

▹ AGE : VINGT NEUF
▹ APPART : DORMEUR DU BITUME
▹ TAF : BRANLEUR BOY INTOXIQUÉ
▹ AVATAR : DYLAN RIEDER


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 11:21
t'es bien faible pour avoir cédé à scarlett. SADIQUE
bienvenue par ici, j'kiff le blaz et la bouille, faites nous des paillettes les gars. ME GUSTA
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5439
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 13:06
Lol avec sa tête de bb il doit faire sensation sur les rings MDR
Tu veux pas faire un métier d'avenir plutôt ? L'8ful recrute des garagistes Surprised

Bienvenue parmi nous ! LOVE


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 7889
▹ INVESTISSEMENT : 120

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202, avec le serbe
▹ TAF : Cambrioleuse / Hackeuse / Organisatrice d'événements pour le Sapphire
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 13:17
J'avoue, un boxeur avec une tête d'enfant CANDICHOU

Bienvenue parmi nous :l:




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• The feeling of your skin is locked in my head •

(c) Miss Pie

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13944-dalya-el-kaim-gigi-had
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 146
▹ INVESTISSEMENT : 52

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : #308, un F4 que Georges a bien voulu partager avec elle.
▹ TAF : Strip-teaseuse au Paradis
▹ AVATAR : Gigi Hadid


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 17:49
Un autre qui se bastonne pour le plaisir... eh bah bientôt on fait Fight Club quoi !!

Bienvenue officiellement mon petit DoRéMiFa Saul ! CUTE

Bon courage pour ton histoire :l:


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 498
▹ INVESTISSEMENT : 40

▹ AGE : Officiellement 33 ans - Officieusement 30 ans
▹ TAF : Officiellement Stripteaseuse Officieusement Objet de ses clients
▹ AVATAR : Evan Rachel Wood
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 18:59
Sexy O'brien HOT SADIQUE HAN JAIME

Bienvenue parmi nous, je suis pressée de voir le reste de ta fiche HAN et je viendrai surement de quémander un lien Smile

Et évidemment, excellent choix de scénario BANANE


 
you started a fire
'Cause I could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home, and no matter how far and wide I roam.

(c) proserpina
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1406
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 21:09
*_* un début de fiche plein de promesses! J'ai hâte de lire la suite! Bienvenue!


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Sam 28 Avr - 22:23
Bienvenue parmi nous !
Il a l'air intéressant le boxeur à la tête de cutie :hihi:


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   Dim 29 Avr - 1:25
@scar buckley HOT FUCK
(ça résume, rien à rajouter :l:)

@luna mathers ce prénom blblblbl
merci beaucoup, j'en doute pas, vous avez déjà l'air adorables :l:

@slavenko kovacs bien le merci à toi Crying or Very sad j'sais pas si saul est assez legit pour passer au bronx boxing mais si c'est le cas ça sera avec plaisir ! sinon commentaire inutile : j'me prends un sale coup de vieux, j'ai vu josh, j'ai vu l'âge de slavenko, j'ai googlé en me disant "ci pas possible" GNOE mais si, il a déjà 39 ans je RIP

@loup vesperi j'peux pas nier la faiblesse rpgique, ça me tuera un jour. MDR et puis scar a fait ses bo yeux CUTE
merci !

@al kelley dammit même dès la fiche on se fout de sa gueule de gosse, bravo Surprised ARROWluvCharlie ceci dit il est tellement à la dèche (et extorqué lâchement) qu'il dirait pas non à un taff supplémentaire, je note l'offre d'emploi HEHE merci beaucoup !

@nina kovacs c'est comme ça qu'il berne ses adversaires en vrai Cool merci !

@phoenix lannister sexy evan  HEHE JAIME avec plaisir pour le lien, c'est noté, je viendrai sûrement t'embêter aussi du coup ! & merciii

@nimue odalyn @rebel wilder merci beaucoup vous deux c'est adorable Crying or Very sad

@dalya el kaim @gala bartolotti @isaak coalman où est le respect ?? MDR j'ai cherché dix minutes des jeux de mots avec vos pseudo respectifs mais je n'ai pas le talent nécessaire, j'admets la défaite POTTE merci à vous trois DE CEUX
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SAUL MORRISON ► DYLAN O'BRIEN   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.