avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1448
▹ INVESTISSEMENT : 8

▹ AGE : vingt sept ans de béton et d'abus, jamais comptés, jamais célébrés. que des cases sur le calendrier (seize avril)
▹ APPART : homeless, partie le coeur au ventre, des monstres à ses chevilles, revenue avec des morceaux de vérité qu'il faudra recoller.
▹ TAF : rien d'autre que la médiocrité sous les ongles, des doigts maintenant saignés d'avoir trop gratté les cordes de fer d'un instrument-béquille.
▹ AVATAR : freja beha erichsen


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Dim 22 Avr - 23:38

SWAY LARSEN
to the sound of a heartbeat pounding away.



(NOM) Larsen, vestiges d'une famille dont elle seule aura souvenir. Six lettres qui lui tirent au coeur, reliques d'un père aux vices plus forts que la vie. Patronyme qui ne comble aucune carte d'identité, dissipée depuis l'adolescence dans les champs de bitume. (PRÉNOM) Sway, pour balancer entre les cordes tendues qui lient les coeurs, funambule funeste. Quatre lettres de cuir qui roulent sur les langues, comme un whiskey ambré. (ÂGE) vingt-sept étages de béton sans ascenseur, trois cent soixante-cinq marches séparant chaque palier. Des années marquées par quelques étincelles de sobriété. Vingt-sept ans, et rien à montrer pour ce passage étoilé dans une galaxie éteinte. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) seize avril, dans un ébauche de printemps, à quelques roulements du parking, sortie des cuisses d'une mère encore stone de la veille. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) une lignée de boulots au salaire minimum depuis sa majorité, jamais comptabilisés en curriculum vitae. aucun scrupule à se rabaisser pour survivre, quelques mois de prostitution juvénile pour faire vivre ses vices naissants, maintenant petite paquet de honte qui lui colle aux semelles. (NATIONALITÉ) américaine sans une once de patriotisme, refusant de faire partie de ce pays, de cette société, de cette humanité. (ORIGINES) un arbre généalogique coupé à blanc, ses origines sont un mystère qui ne sera jamais résolu, la principale intéressée n'en ayant rien à faire.  (STATUT CIVIL) célibataire, toujours une jolie fille à son bras, avec une phobie de ce qui pourrait passer pour de l'engagement. lâche de première quand il s'agit du coeur. (ORIENTATION SEXUELLE) bisexuelle homoromantique, que les demoiselles pour faire embrouiller ses entrailles, mais parfois elle défaille de corps en corps, juste pour se sentir proche, pour oublier. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) à la naissance, des couches à ses dix ans, avant d'être envoyée à Chicago, en famille d’accueil, pour ensuite fuguer et revenir dans le quartier à ses quinze ans, elle est introuvable depuis quelques mois, mais Sway fait partie du béton, elle revient toujours, comme le mauvais temps.  (GROUPE) de ceux qui survivent, peu importe les intempéries, peu importe les trous dans la peau et l'âme.

« I'd kiss you as the lights went out, swaying as the room burned down  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) à la naissance, avec deux parents inaptes à élever une gamine, leurs vices grugeant les contours d'une enfance bancale, puis à l'adolescence, sommeillant sur les marches, faute d'avoir un toit pour cacher les étoiles et les trous noirs, puis aujourd'hui, après avoir cherché ses origines dans les lignes fatiguées d'un visage trop vieux pour être aussi malheureux.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) ce sont les gens qui font le quartier. De ceux qu'on croise en silence à ceux dont la porte est toujours ouverte, les gueules amochées, les jolis minois, que des âmes empilées vers le ciel faut de s'acheter une place au paradis. Sway ne pense pas trop, c'est mauvais pour le moral, mais la brique ne juge pas, alors elle fait pareil, il faut laisser les gens vivre comme ils veulent, à chacun sa vie, à chacun sa connerie.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Sway, c'est la fille aux épaules de cuir écorché, aux boucles fatiguées, aux jeans troués, aux pieds en bottes d'armée. Sway, elle a toujours un verre à la main, un air désinvolte dans ses yeux barrés d'un voile de cheveux indomptables. Sway, c'est l'éternelle junkie qui plonge et remonte comme la marée, impossible à capturer.

PSEUDO/PRENOM :za / Isa ÂGE : le vénérable âge de vingt-huit ans dans moins d'une semaine. PAYS : canada, le pôle nord. FRÉQUENCE DE CONNEXION :généralement cinq jours sur sept. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : je crois que c'était bazzart, il y a bien longtemps. REMISE EN JEU non. (TYPE DE PERSO) inventé (CRÉDITS) gifs @and-run-the-heart sur tumblr. COMMENTAIRE OU SUGGESTION : sway 2.0, je vous love, rien à ajouter. AVATAR : freja beha erichsen

©️️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Sway Larsen le Lun 23 Avr - 0:33, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1448
▹ INVESTISSEMENT : 8

▹ AGE : vingt sept ans de béton et d'abus, jamais comptés, jamais célébrés. que des cases sur le calendrier (seize avril)
▹ APPART : homeless, partie le coeur au ventre, des monstres à ses chevilles, revenue avec des morceaux de vérité qu'il faudra recoller.
▹ TAF : rien d'autre que la médiocrité sous les ongles, des doigts maintenant saignés d'avoir trop gratté les cordes de fer d'un instrument-béquille.
▹ AVATAR : freja beha erichsen


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Dim 22 Avr - 23:39

story of the year
After the wreckage, after the dust, I still hear the highway, I still feel the rush.

Ses doigts contre le plastique froissé d'un sachet. Le contenu fait une chute libre jusqu'au fond de la cuvette. Tornade liquide qui emporte les vices. Sa veste de cuir sur les épaules, Sway fait un dernier tour de l'appartement. Ces murs, ça a été sa constante depuis les trois dernières années. Depuis gamine, elle a toujours bougé, et pour une fois, ça lui a fait du bien de rester en place. Sa chambre est comme elle l'a trouvée, que la commode et le matelas, appartenant à une époque à un des Williamson. Ses quelques vêtements dans un sac, aucun souvenir pour s'accrocher. Que l'étui de sa nouvelle guitare d'occasion, poids mort de la lourdeur des rêves. Bottes d'armée contre les marches militaires du parking, marteler les escaliers pour s'assourdir, pour ne pas penser. Sway pousse sa clé dans la petite fente de la boîte aux lettres, se disant que comme ça, Aidan saura de ne pas l'attendre.

( * * * )

Les grandes échelles de béton qui veulent toucher le ciel pour prouver que les humains sont dieux, se sont parsemées avant de laisser placer au gravier. Le pouce en l'air, reculant vers l'avenir, sa gueule balayée de boucles brunes par le vent du changement, Sway attends que quelqu'un ait un peu de place du côté passager. Elle marchera, s'il le faut. On dit que c'est pas la destination qui compte, mais le voyage. Sway, elle dit rien, elle tente seulement de ne pas laisser ses pensées dériver. Dans un petit appartement perdu dans les étages du parking, une jolie brune à la lèvre inférieure ravagée va probablement se demander ce qui lui est arrivé. Sway l'espère autant qu'elle le redoute. Il y a quelque chose de triste, à marquer les gens, tatouage de la mémoire vive.

( * * * )

Quelques kilomètres sur les autoroutes bordées d'émeraudes fatiguées. Des visages qui dansent avec l'anonymat. Merci, bonsoir, à jamais. La table d'un petit restaurant où se côtoient camionneurs et locaux, dans un joyeux bordel où coule le café à flots. Une serveuse au tablier propre mais froissé pose quelques questions. Qu'est-ce que tu fais dans ce trou, tu cherches quelqu'un, t'as un nom, une adresse, attends, t'as cherché sur internet, non, bah voilà, c'était pas compliqué, voilà sa page, c'est bien elle. Sway écarquille des orbites mélancoliques. Sa vieille mère, en pixels bien serrés, presque vingt ans de plus sur sa peau affaissée, un faux blond accroché à ses mèches bien coiffées. Originaire de New York, habite à Miami. Des diamants lui éraflent le coin des yeux, brillants d'une familiarité qui dit que le temps n'est rien, que le sang peut tout pardonner.

( * * * )

Vingt-huit jours, quelques conducteurs en mal de compagnie, des kilomètres de mal à l'âme. Sway se tient sur les marches d'une grande maison à plusieurs étages. Quelques palmiers bordent le chemin séparant le bitume du marbre. Son cuir à la main, la gueule tannée par les rayons violents, dans son vieux jeans qui fait pitié et son t-shirt sale, la jeune Larsen ne bouge pas, hésitant à appuyer sur le bouton qui fera venir quelqu'un pour ouvrir. Elle ne sait pas ce qui serait pire, de s'être trompée d'endroit ou d'avoir trouvé le bon. Sa vieille est plus celle de ses souvenirs. Elle avait les boucles rondes de sa fille, pas cet air décoloré, droit et rongé. Étuis à guitare éraflé par le voyage, sac à dos d'il y a plusieurs guerres, Sway n'a rien d'autre. Le gravier sous ses ongles, son esprit de plus en plus clair, quelques notes perdues entre ses phalanges.

( * * * )

La maison des cauchemars, des rêves éveillés, des éventualités tragiques. C'est trop grand, l'espace lui recourbe les épaules, lourd comme le ciel. Sway force un sourire plat sur ses lèvres terrifiées. Devant elle, son sang, aux mains ridées, aux tics nerveux, aux yeux suspicieux. Sa maman ne l'a pas reconnue, pas avant qu'elle ne se présente. Sway voudrait fondre dans ses bras, lui dire qu'elle lui a manqué, lui demander pourquoi elle ne l'a pas cherchée, quand elle vit maintenant confortablement, mais rien ne vient. tu veux quoi, si c'est pour de l'argent ... commence la femme, coulant le coeur de Sway de ses mots de béton. non, j'ai besoin de rien, je voulais juste ... commence Sway, un goût de métal sous la lange. parce que tu peux pas rester, Mitch et les enfants reviennent dans quelques heures, et ils savent pas, pour moi, pour toi, pour avant, je veux dire. balbutie la femme, évitant le regard blessé de sa fille, grande junkie aux airs de garçon manqué. Elle sait qu'elle est pas le rêve de toute mère, mais d'être reniée, comme ça, comme si elle avait jamais existé. Sway inspire profondément, remarquant avec détachement que quelques gouttes viennent assombrir le denim de son jeans, il ne pleut pas, elles sont à l'intérieur, dans un petit salon décoré d'un style moderne. Il ne pleut pas, ce sont ses yeux qui coulent, vingt ans de tristesse refoulée, qui débordent maintenant sur le carrelage d'une mère sans coeur. ok, je vois, je me demandais pourquoi t'étais jamais revenue me chercher, mais c'est clair maintenant, t'as jamais voulu de moi, merci pour rien, je vais pas te faire chier plus longtemps. gronde Sway, déjà partie, à travers la porte, sa guitare dans une main, son sac sur l'épaule. attends, tiens. tente enfin de la retenir sa vieille, agrippant son poignet pour y foutre quelques billets en grosses coupures. Sway s'arrache à sa grippe, comme si elle s'y était brûlé. j'en veux pas, si tu me le donnes, je vais aller le fumer, le boire, me l'injecter, je veux rien de toi, t'es pas ma mère, je suis orpheline, laisse-moi, je veux plus jamais te voir. crache Sway, lui lançant ses billets au visage, la gueule en larmes, incapable de contrôler les sanglots qui la secouent, incapable de s'arrêter de courir, pour ne plus voir cette maison, pour ne pas y retourner et la supplier à genoux de l'aimer, juste un peu.

( * * * )

Ses fesses sur le béton, un regard embué par les larmes qui semblent infinies, Sway soupire bruyamment. La rue est passante, mais les regards qu'on lui lancent ne lui importent peu, le temps se compte en heures, et son corps ne sait plus comment se comporter, mis en veille. La scène de l'après-midi rejoue en boucle sous ses iris, projection d'un vieux film prévisible. Elle s'attendait à quoi, à se faire accueillir à bras ouverts, à entendre qu'elle l'a cherchée partout, sans succès, qu'elle lui a manqué, peut-être. Sway s'en veux d'avoir été aussi naïve, et une apathie maladive lui ronge les os. Ses doigts s'agitent contre l'étuis de sa guitare pour y extirper une belle de bois aux cordes d'acier. Elle joue pour se consoler, à l'oreille, comme Franz lui a montré. Le visage de sa mère laisse place à d'autres traits, ceux des gens qui ont ponctué sa vie, laissant leur marque sous sa peau, petits baumes dans cette existence douloureuse. Quelques pièces se cognent au fond de son étuis, puis quelques billets froissés, mais elle continue de jouer, invoquant les amours passés, incapable de s'arrêter. Les étoiles finissent par se lever, petits espoirs qui illuminent son calvaire. Ses doigts sont en sang, pas habitués à ce genre de thérapie. Elle a assez pour une chambre, quelques verres, ou un billet d'autobus, mais elle marche, épuisée, sans endroit où aller.

( * * * )

Les palmiers lui lèvent le coeur, tout ce sable l'exaspère, la mer l'effraie de sa colère. Sway a stagné quelques temps, incapable de fixer son esprit assez longtemps pour choisir où aller. Elle veut mettre de l'espace entre cette femme et son coeur, mais toutes les destinations se ressemblent. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle a laissé un bout d'elle-même au parking, et qu'elle doit aller le chercher. Sauf qu'elle prendra pas un aller simple, elle va se laisser porter par le vent. Son pouce vers le ciel, elle embarque dans la première bagnole qui s'arrête, sans demander où ils vont.


©️️ Nous sommes de ceux


Dernière édition par Sway Larsen le Lun 23 Avr - 18:07, édité 4 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13517-cal-bauer-reece-king
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 355
▹ INVESTISSEMENT : 114

▹ AGE : 17
▹ APPART : #1504
▹ TAF : SALOPIOT QUI FAIT DES CHOSES SALES AU PIEU
▹ AVATAR : ELIAS BENDER R.
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Dim 22 Avr - 23:51
(re)bienvenue ma sway :l:


J'veux un gramme de finesse dans c'monde où je chute. Je vis, je trame la tristesse dans c'monde de brutes.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 498
▹ INVESTISSEMENT : 40

▹ AGE : Officiellement 33 ans - Officieusement 30 ans
▹ TAF : Officiellement Stripteaseuse Officieusement Objet de ses clients
▹ AVATAR : Evan Rachel Wood
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 0:28
ReBienvenue parmi nous.
Je suis curieuse d'en apprendre plus sur ta miss.

Soit dit en passant j'aime beaucoup ton pseudo CANDICHOU


 
you started a fire
'Cause I could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home, and no matter how far and wide I roam.

(c) proserpina
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1557
▹ INVESTISSEMENT : 18

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ AVATAR : Anna Speckhart
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 0:50
*fait la pompom girl pour encourager Sway* POM

Rebienvenue ma belle BRILLE
Bon courage pour cette nouvelle fiche CUTE


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
« Catallena »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1394
▹ INVESTISSEMENT : 1

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #508
▹ TAF : Modèle photo érotique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ AVATAR : Adriana Lima
▹ DC : Alyosha, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 4:00
Tu m'as abandonnée ! CRY ME A RIVER

:l:


She's beauty
she's grace
she'll punch you in the face
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ MESSAGES : 125
▹ INVESTISSEMENT : 13

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : 803
▹ TAF : Coursier/passeur de drogues et accessoiriste au Sapphire 39
▹ AVATAR : Herman Tommeraas
▹ DC : Jacek Tonnesen, Casey Adersen



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 4:23
Rebienvenuuuuuuuuuuuuuue ! Du moins de ce que j'ai cru comprendre ^^

Ouai enfin ouai... quand je lis le compteur de messages... clairement rebienvenue ! MDR

En tout cas la pauvre, elle n'a pas l'air d'avoir eut une vie amusante ! (Nooooooooon ! Sans blague !) En même temps dans la Parking... peu son ceux à avoir la vie rose ! J'ai hâte de voir du coup ce qu'elle va donner cette petit Sway x)

Bon courage pour ta fiche !
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9243-alessia-o-si-chacun-doi
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 402
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : Vingt-sept années que je foule la Terre et je ne l'ai toujours pas faite exploser.
▹ APPART : #1006/ dixième étage
▹ TAF : Pickpocket. Je vous fais les poches pour vivre. Parfois, je passe aussi dans votre appartement, si je flaire un bon coup. Je suis polyvalente, comme fille.
▹ AVATAR : Alexandra Park


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 8:08
Rebienvenue à la maison MIAOU


❝ living like we're renegades❞
long live the pioneers, rebels and mutineers. go forth and have no fear; come close the end is near. it's our time to make a move, it's our time to make amends, it's our time to break the rules.
avatar
« Srpska_tigar »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9769
▹ INVESTISSEMENT : 111

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 9:27
Allez courage miss ! :l:



Running from Babylon

I liked the way we slept
On rooftops in the summertime
.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 10:05
Rebienvenue ma joliiiiie , j'adore ce que je lis CUTE
PS : on partage le même prénom vilaine fille va !
avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5284
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 10:55
MA BESTOUNE :l:

(je le dirais jamais assez nos avatars se ressemblent tellement trop abusey)

Reviens-moi vite Surprised


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
avatar
« toxicomane céleste »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13522-venu-d-en-bas-j-veux-c
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 224
▹ INVESTISSEMENT : 50

▹ AGE : VINGT NEUF
▹ APPART : DORMEUR DU BITUME
▹ TAF : BRANLEUR BOY INTOXIQUÉ
▹ AVATAR : DYLAN RIEDER


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 11:37
re à la casa jolie beauté. damn
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13944-dalya-el-kaim-gigi-had
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 146
▹ INVESTISSEMENT : 52

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : #308, un F4 que Georges a bien voulu partager avec elle.
▹ TAF : Strip-teaseuse au Paradis
▹ AVATAR : Gigi Hadid


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 14:23
Comme je te l'ai déjà dit sur la cb : bon courage Sway :l:

*fait la pompom girl* YOUPI


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1448
▹ INVESTISSEMENT : 8

▹ AGE : vingt sept ans de béton et d'abus, jamais comptés, jamais célébrés. que des cases sur le calendrier (seize avril)
▹ APPART : homeless, partie le coeur au ventre, des monstres à ses chevilles, revenue avec des morceaux de vérité qu'il faudra recoller.
▹ TAF : rien d'autre que la médiocrité sous les ongles, des doigts maintenant saignés d'avoir trop gratté les cordes de fer d'un instrument-béquille.
▹ AVATAR : freja beha erichsen


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 15:56
@Cal Bauer a écrit:
(re)bienvenue ma sway :l:

merci, t'es un amour :l: je peux toujours pas croire que j'ai loupé ton retour à toi, mais tant que t'es là BRILLE

@Phoenix Lannister a écrit:
ReBienvenue parmi nous.
Je suis curieuse d'en apprendre plus sur ta miss.

Soit dit en passant j'aime beaucoup ton pseudo CANDICHOU

merci, c'est trop gentil FAN :l:

@Aliah Williamson a écrit:
*fait la pompom girl pour encourager Sway* POM

Rebienvenue ma belle BRILLE
Bon courage pour cette nouvelle fiche CUTE

avec des encouragements pareils, ça sera pas long JAIME

@Aidan Williamson a écrit:
Tu m'as abandonnée ! CRY ME A RIVER

:l:

c'était pour mieux revenir CRY ME A RIVER et puis, ça nous fera un peu de drama :l:

@Mads Norgaard a écrit:
Rebienvenuuuuuuuuuuuuuue ! Du moins de ce que j'ai cru comprendre ^^

Ouai enfin ouai... quand je lis le compteur de messages... clairement rebienvenue ! MDR

En tout cas la pauvre, elle n'a pas l'air d'avoir eut une vie amusante ! (Nooooooooon ! Sans blague !) En même temps dans la Parking... peu son ceux à avoir la vie rose ! J'ai hâte de voir du coup ce qu'elle va donner cette petit Sway x)

Bon courage pour ta fiche !

Effectivement, j'étais jamais vraiment partie MDR
huhu, merci pour tout :l:

@Alessia Romanelli a écrit:
Rebienvenue à la maison MIAOU

merci, on y est si bien chou

@Slavenko Kovacs a écrit:
Allez courage miss ! :l:

merci, j'y arrive, ça aura fait du bien ANGE

Jax Abalhadj a écrit:
Rebienvenue ma joliiiiie , j'adore ce que je lis CUTE
PS : on partage le même prénom vilaine fille va !

c'est un signe de grandeur Cool :l: merci

@Deirdre Haynes a écrit:
MA BESTOUNE :l:

(je le dirais jamais assez nos avatars se ressemblent tellement trop abusey)

Reviens-moi vite Surprised

ouais, on se contentera d'être soeurs de coeur, si on peut pas être soeurs de sang, parce qu'il y a ressemblance à faire douter MDR merci pour tout :l:

@Loup Vesperi a écrit:
re à la casa jolie beauté. damn

merci, on est bien que chez soi OMG :l:

@Dalya El Kaim a écrit:
Comme je te l'ai déjà dit sur la cb : bon courage Sway :l:

*fait la pompom girl* YOUPI

merci, t'es adorable, toute cette bonne énergie me remets d'aplomb :l: HAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1406
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   Lun 23 Avr - 19:04
Quelle bonne idée tu as eue, en restant! :l:


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SWAY LARSEN ► FREJA BEHA ERICHSEN   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.