avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: invisible no more - Wilf et Bel   Dim 8 Avr - 16:11
invisible no more
wilf & bel
Ce matin, t’avais détaché ton regard de ton carnet à dessin comme tu le faisais maintenant tous les jours. Tu t’étais attendu à le regretter au bout d’une semaine, à vouloir te saisir à nouveau de tes crayons pour donner vie à de nouveaux personnages mais c’était sans regret que ton regard vrillait vers le reste de ton appartement. T’avais trouvé du travail. Un job qui te plaisait, en plus. Tatouer, ça t’avait toujours fait rêver et maintenant, ça te faisait vachement kiffer - et pis, t’aimais bien les mecs du salon. Bon, t’étais qu’un petit apprenti qui se contentait d’observer et de prendre des notes, mais tu te plaisais. Pis bon, fallait bien passer par là si tu voulais attraper une machine un jour afin d’ancrer l’une de tes oeuvres sur la peau d’un client.

T’étais arrivé en avance, comme d’habitude. T’avais été élevé pour être poli, pour être un bon petit gars et tu continuais de te comporter de la sorte - surtout dans le domaine professionnel. T’avais posé tes affaires, t’avais attendu les ordres s’il y en avait, et t’avais fini par sortir l’un de tes petits carnets de secours que t’avais mis dans ton sac. Ton patron avait un truc important à faire, là, et toi, ben t’avais du temps devant toi jusqu’à ce qu’il ait fini. Alors tu prends place dans un coin de la pièce, assis en tailleur sur le sol. T’aurais pu t’asseoir derrière l’une des nombreuses tables prévues pour dessiner mais t’es un rebelle. Enfin, c’est l’explication que t’aimerais donner. En fait, t’as juste peur de piquer la place d’un autre tatoueur, d’un vrai tatoueur, d’un mec bien plus talentueux que toi. T’es poli, alors tu t'assois ailleurs. Ton carnet sur tes genoux, trois crayons de papier de tailles différentes posés devant toi et tu te perds dans ton petit monde, en oubliant jusqu’aux clients qui entraient dans le salon. De toute manière, les accueillir n’est pas ton job - pis t’as pas envie de les faire fuir avec ta fichue personnalité pas franchement remarquable.

Les minutes s’écoulent et tu perds la notion du temps. T’es tranquillement entrain de dessiner autre chose que ce que tu avais fais quelques minutes plus tôt, avant d’ensuite passer encore à autre chose. Tu laisses ton esprit vagabonder, ton crayon courir sur le papier. Bientôt, ce sont des symboles en tous genres qui prennent vie sur les feuilles.
(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Lun 9 Avr - 9:42
Tu connais le salon, connais le propriétaire, connais la maison, les employés. T'es pas couvert d'encre, mais t'as des petits tatouages ci et là. Comme de petites notes sur le papier de ton corps. Et l'idée pour le prochain qui te chatouille l'esprit, surtout depuis que l'argent n'est plus un problème pour toi. Que papa peux plus se plaindre des tatouages qu'il trouvera sur ton corps, plus qu'il ne le parcours plus, ne le couvre plus d'hématomes. Et t'y avais bien pensé, à te faire tatouer l'une de ses ecchymoses avant qu'elle ne disparaisse, sauf que t'avais jamais osé. Que t'avais déjà imaginé le moustachu hippie se foutre de ta gueule de petit hipster. Ça faisait un moment, que tu l'avais pas croisé, le tatouer, à force de passer le plus clair de ton temps dans Manhattan. Tu poussais la porte de Inkredible, faisant tinter la clochette et attirant les regards des tatoués face au gamin à la peau de feuille apparement vierge que tu semblais être, sauf que tu les cachais bien.

Adressant un léger sourire à un artiste qui s'approchait de toi pour discuter, ce que tu faisais, ce que tu voulais, ce qu'ils pouvaient faire pour toi aujourd'hui. « Un tatouage, peux-être, j'suis pas certain si vous faites ça ici. » Que tu nargues, tout sarcasme en cherchant la moustachu qui, apparemment, n'est pas là pour ton petit projet. Tu roules des yeux, cherches quelqu'un de potable, songe à revenir un autre jour, un jour où le dieu de l'encre sera dans la baraque. Sauf que y'a tes iris noirs qui s'arrêtent sur le sol. Là où gît le petit artiste aux yeux clairs, aux doigts sales, à la tête perdue dans les pages. Tu fronces tes sourcils un instant. Tu ne l'as jamais vu ici. Les jolis tatouages qui recouvrent son corps et le truc sauvage au fond de l'oeil, tu t'approches, le passes, zyeute dans son cahier avant de te retourner vers l'assistant.  « J'veux lui. » Que tu déclares en pointant le jeune inconnu, sans te cacher de t requête, sauf que l'assistant t'arrêtes, c'est qu'un apprentis, il est pas près. « Faudra bien qu'il apprenne. » Que tu déclares avant de t'approcher directement de lui, lui tendre la main par dessus son cahier. « Salut, moi c'est Wilf et c'est moi que tu vas tatouer aujourd'hui. » Que tu lui annonces sans lui demande s'il est près ou quoi. Au pire tu reviens demain. Sauf que t'as envie, d'être le premier, même si c'est pas fameux, y'aura toujours le moyen de se reprendre, te faire du laser et puis voilà. Rien e trop beau chez les riches.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Lun 9 Avr - 19:38
invisible no more
wilf & bel
Les clients qui entrent dans le salon ne parviennent pas à arracher ton attention de ton cahier de dessins. T’es perdu dans ton monde, tu t’y noies, et tu laisses le crayon courir sur le papier afin de reproduire ce que tu y vois. Et puis, ce n’était pas comme si tu allais devoir tatouer l’un d’eux, tu le sais. Tu n’es pas prêt, et puis ton patron n’est pas là pour te diriger, pour te conseiller et pour réparer les pots cassés s’ils y en a. T’entends vaguement la voix d’un mec, de quelqu’un qui vient pour un tatouage. Sa voix porte alors, ça te tire un peu de ton imagination. Sauf qu’il parle de vouloir quelqu’un alors, tu restes dans ton coin, parce qu’il ne peut pas s’agir de toi. Une main passe au dessus de ton cahier, un regard se pose sur toi et tu lèves enfin les yeux. La surprise doit carrément se lire sur ton visage parce que tu clignes des yeux - une fois, deux fois - avant de finir par comprendre. Il t’avait choisi toi. Mais pourquoi toi ? Machinalement - et poliment, accessoirement - tu viens glisser ta main dans la sienne pour le saluer. Pourtant, tu t’en remets pas. « Moi ? » Tu souffles, toujours aussi incrédule, alors que l’un de tes sourcils s’arque. « P..p...pourquoi ? » T’avais pas voulu bégayer mais ton corps ne t’avait pas laissé le choix. La situation était tellement singulière. À la fois parce que tu n’étais pas tatoueur et parce que l’on ne te remarquait jamais, d’habitude. Mais le client t’avait vu et te réclamait. Tu étais à deux doigts de te pincer pour vérifier si tu étais bien éveillé. « Je m’appelle Bel. » finis-tu ensuite par articuler lorsque tu te rends compte que tu ne t’étais pas présenté à ton tour. Tu jettes un coup d’oeil à l’assistant, comme pour lui demander ce que tu étais censé faire, dans ce cas là. Parce que tu veux pas faire le mauvais choix, tu veux pas faire de la merde et te faire virer. Et pis, tu veux pas que le mec finisse avec un tatouage particulièrement loupé pour le restant de ses jours. T’es à deux doigts de te mettre à paniquer - comme un gosse prit au piège.
(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Lun 23 Avr - 8:59
Il est mignon avec des la surprise plein ses yeux azurés et toi, tu souris parce que tu le trouve mignon et que le trouver mignon ça te fait oublier la plaie béante dans ton coeur, au moins, quelques instant. Ça te fait doucement rire. Quand il sert sa main, demande si tu veux bien de lui, si tu t'es pas trompé. Te demandant même pourquoi. Il a l'air confus, pas certain s'il a le droit et c'est encore mieux, s'il a pas le droit et que toi t'as décidé de simplement suivre ce putain d'instinct, que t'as et qui t'as foutu le coeur en l'air jusqu'à ne plus en avoir. Rien que des larmes, dans ta poitrine, des lames cachées derrières les sourires, derrière tes crocs. Du charme pour cacher la mélancolie, de la satisfaction quand il bégaye légèrement. Oui, encore, s'te plaît. Il se présente, Bel. Et la mauvaise drague remonte dans ta bouche comme du dégueulis, tu tentes de retenir, mais c'est plus fort que toi. Et t'as rien à perdre, vraiment, vraiment rien en fait.

« Enchanté Bel inconnu. » Que tu souffles avec un petit sourire en détournant le regard parce que c'était pas ta meilleure, ça. Prenant sa main pour l'aider à se relever. « Ba ouais, toi, t'es tatoueur ou t'es juste leur feuille brouillon ? » Que tu rigoles doucement, ton auriculaire glissant sur le bout de la plume trônant à son cou. « M'enfait, pas brouillon, parce que c'est très bien réussi, hein. » Que tu corriges en l'entraînant à ta suite vers le poste de tatouage où t'avais été avec Franz et que t'avais identifiée comme étant ''son espace''. Tu t'installes dans la chaise de client, quittes à le déstabiliser, les bras croisés derrière la tête. « C'est ton premier tatouage ? Ça tomberait bien avec ce que j'avais en tête. Tu me montres ton écriture un peu ? Je voudrais le mot ''Leap'' sur la gorge. Comme ça tu seras un peu mon ''Leap of faith''. Et si tu me transperce la jugulaire c'est pas grave, j'ai des bonnes assurances, maman pourra se payer un voyage. » Que tu plaisantes, parlant trop, pour détendre l'ambiance et le faire rire un peu. Il doit être mignon quand il sourit et toi, tu penses vraiment qu'avec ta bite, sauf que ouais, pas d'autres choix quand on a un trou noir dans la poitrine.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Ven 27 Avr - 10:14
invisible no more
wilf & bel
L’assistant hausse les épaules, ne sachant pas non plus ce que tu es censé faire. T’hésites. Parce que tu veux pas te faire engueuler si tu fais rien et que vous perdez un client - mais tu veux pas non plus te faire engueuler parce que tu t’es permi de tatouer quelqu’un alors que t’es pas encore un pro. Tu te concentres sur ta respiration - histoire de la réguler et d’éviter de paniquer comme un abruti en plein milieu du salon. Il manquerait plus que tu te mettes à trembler en plus. T’aurais l’air parfaitement con. « Enchanté Bel inconnu. » Tu manques de t’étouffer. Celle là, on te l’avait jamais faite. Elle t’aurait pendu au nez si on avait l’habitude de te voir, de te remarquer, sauf que c’était bien loin d’être le cas. Le mec venait de te choisir, toi, et de te dire qu’il te trouvait beau. Calme toi, il voulait juste faire un jeu de mot. Ouais, c’est la seule explication rationnelle. Le client voulait juste faire un jeu de mot, rien de plus. D’ailleurs, il faudrait peut-être que tu lui demandes son prénom au lieu de l’appeler “le client”. « Euh… Et c’est quoi votre prénom ? » Tu le vouvoies par politesse, parce que t’arrives pas à tutoyer les clients - et encore moins celui-là.

Son doigt glisse le long de ta peau, le long de l’un de tes tatouages et tu recules même pas. En fait, t’arrives même pas à enregistrer ce qu’il se passe. C’est trop d’un coup. De passer d’invisible à… carrément visible à ce point, t’as du mal à le comprendre. Alors tu restes planté là, comme un con, à le fixer en clignant des yeux. Tu mérites clairement une claque, là.

Tu te laisses entraîner jusqu’au poste de Franz. Visiblement, tu n’as pas le choix, tu vas le tatouer. Le client est roi après tout, non ? Alors tu te dois de répondre à sa demande. Et puis, vous l’avez prévenu - tu es apprenti. Il le sait. Il sait à quoi s’attendre, du coup. Tu finis donc par te reprendre - un peu - et tu commences à écrire ce mot qu’il te demande. Tu l’écris plusieurs fois, avec plusieurs écritures différentes, afin qu’il puisse choisir - afin qu’il puisse voir si l’une d’elles lui plaisait. Tu te concentres, bien que tu l’écoutes. Parce qu’il parle beaucoup et, surtout, parce qu’il parle du tatouage et que tu veux attraper au vol la moindre information pour lui dessiner le tatouage parfait -pour lui, du moins. « Et si tu me transperce la jugulaire c'est pas grave, j'ai des bonnes assurances, maman pourra se payer un voyage. » Tu t’arrêtes de dessiner et tu le regarde en écarquillant les yeux. Tu vas pas lui percer la jugulaire quand même. T’as l’image en tête, la scène en tête et tu ne peux pas t’empêcher de frissonner. Bordel, mais pourquoi il dit des trucs pareils ? « Euh… on va éviter… hein ? » Tu parviens à bégayer alors que tu retournes à tes dessins.
(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Dim 29 Avr - 7:15
Fucking cute. Ooops. Tu l'as dit dans ta tête ça où tu l'as dit pour de vrai, à voix haute ? Tu sais plus et puis tant pis. Au point où t'en es, fuck off. Cute comment tu le voit paniquer à l'intérieur, comment il contient tout, comme un grand. Il est nerveux, il te redemande ton prénom alors que tu lui as déjà dit en lui demandant le sien, en lui confirmant qu'il serait ton tatoueur. Il te vouvoie en plus, quand toi tu caresses sa gorge comme s'il était pas assez déstabilisé comme ça. « Wilf. » Que tu répètes avec un sourire en coin quand il te fixes en clignant des yeux, que t'as envie de lui murmurer que tu ne le bouffera pas, ou du moins, que tu vas essayer de ne pas le bouffer.

Sauf que ce sera peut-être trop, encore, t'as pas envie qu'il explose, que son cerveau ne réponde plus, comme un ordi avec un écran bleu. Alors tu l’entraînes jusqu'au poste de Franz que tu connais bien. Il avertit même pas le môme, sortant de sa torpeur pour s'enfermer sur le papier. Et t'es curieux, tu t'approches, tu te penches alors que tu mattes par dessus son épaule, que tu continue de parler, de polluer l'air ambiant avec tes mots. Tu lui fais peur avec tes histoire de jugulaire éclatée, quand il te fixes les yeux rond, et que tu souris de plus belle quand il bégaye que vous allez éviter. Fuuuuucking cute. Il replonges dans ses brouillons et tu te permets, maintenant que l’assistant à fout le camp, de glisser deux doigts sous son menton pour lui faire relever doucement le menton vers toi.

« J'fais des blagues pour tenter de te calmer, mon mignon. T'as pas à stresser pour que que ce sois. T'es nouveau, je prend le risque et au pire, j'assumerais, t'inquiètes. J'veux que tu t'amuses et que ce soit cool pour nous deux comme expérience. T'as envie ? » Que tu lui demandes en tenant doucement son menton, pour qu'il plante ses yeux dans les tiens et que tu puisses tout y lire. Oh, et ils sont renversant, ses yeux-là, on s'entendra. Faut dire que c'était ses tatouages, ses lèvres et sa position qui avaient attirés ton attention en premier. Sauf que cette couleur là te rappelait le même azur pour lequel tu t'étais presque damné et tu t'en sortais à peine.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Lun 30 Avr - 17:24
invisible no more
wilf & bel
T’as le droit à des compliments, des regards prolongés et une proximité que tu n’avais jamais connus avant. C’est trop nouveau pour toi et cela arrive d’un coup, d’un seul, sans prévenir. T’as l’impression d’avoir aucun contrôle sur la situation, d’être spectateur de la scène et de tes propres réactions. Ses doigts qui caressent l’un de tes tatouages, sa présence au dessus de ton épaule pour mieux voir tes dessins… tout cela ne fait qu’accélérer ton rythme cardiaque déjà conséquent. T’essaies d’ignorer sa proximité, t’essaies de te concentrer sur ton poignet, sur tes doigts qui tiennent ton crayon et sur tes mouvements qui font naître tes dessins. Tu t’enfermes dans ta calligraphie de son futur tatouage, jouant avec les lettres de plusieurs manières différentes dans le but que l’une de tes interprétations -au moins- lui tape dans l’oeil. Dans ce petit monde de tes créations qui sait t’apaiser, qui sait t’accueillir quand le monde extérieur devient juste… trop.

Ses doigts glissent à nouveau sur ta peau, sous ton menton afin de te faire lever les yeux et tu déglutis. Il est très proche de toi soudainement. Trop proche de toi. Cette fois, ton coeur s’arrête, se loupe et tu restes figé tandis que tu l’écoutes. Tu ne stresses plus pour le tatouage, pour ton travail. Tu sais que tu peux bien faire, tu sais que t’as eu des bons professeurs et que tu as retenu leurs leçons. Tu sais que tu peux réussir l’exercice. Mais le fait qu’il soit aussi proche, aussi tactile - c’est ça qui te décontenance, qui te prend par surprise. « Je… Euh... » Tes yeux sont plantés dans les siens et tu perds tes mots. Tu dois te reprendre, prendre une grande inspiration afin de terminer ta phrase d’une manière un tant soit peu compréhensible. « Il y en a un qui te plaît ? » Tu devrais détourner le regard, lui montrer la feuille qui se trouve devant toi, lui préciser que tu parles de tes essais - mais t’y arrives pas. Tu restes planté là, ton regard dans le sien, à déglutir péniblement et à tenter de reprendre tes esprits. C’est peut-être un peu trop, tout ça - un peu trop d’un coup.

(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Lun 30 Avr - 19:20
Mais c'est quoi ce gars ? Tu sens presque son coeur se débattre ses tes doigts qui violent sa peau. Tu perds pieds un petit peu, tu savais pas qu'un coeur pouvait battre aussi rapidement pour toi, ou plutôt, à cause de toi. Ça te fait l'effet d'une décharge électrique dans ta chute libre. T'aimes ça, tomber pour rien, tomber tout seul, te casser la gueule et avoir sur les dents le sang de ton coeur que t'éclates contre les murs à force de le lancer trop rapidement sans jamais que personne ne le rattrapes. Peut-être que t'es beau quand on te laisse tomber. Mais surement pas autant que lui, quand son coeur menace d'exploser. T'aurais envie de poser ta main contre sa gorge pour en aspirer les battements, peut-être pour le calmer avant qu'il ne clamse sous tes doigts. Peut-être que tu devrais juste le lâcher. Lui foutre la fucking paix, gros con.

Ses yeux dans les tiens, c'est difficile de continuer à vivre normalement. Quand il te demandes si y'en a un qui te plaît et que tu mords ta lèvre, fort, fort, fort, pour pas laisser échapper ta connerie. Ce ''toi'' dragueur qui pend au bout de tes lèvres. Ça va faire quoi, il est pas bien le gamin, il est pas intéressé, faut en revenir même si ton ventre fait des backflips, c'est pas grave, hein, hein que c'est pas grave. Sauf que tu restes là, trop longtemps, perdu entre ses lèvres et ses yeux. Perdu dans ta connerie suprême. Laisses tomber tes mains et devrais te foutre une claque dans la gueule pour te réveiller, quand tu regardes enfin ses dessins.

« Eum... Lui. Lui il est... Wow. T'es doué hein. » Que tu lui réponds en pointant celui aux lettres attachés, calligraphiées, avec des fioritures dans le ''L'' et un point à la fin. Un point, t'y aurais même pas pensé. Il est brillant et... Différent. Et ça t'as frappé en pleine gueule quand tu le regardes, quand tu te recules pour t'asseoir avec que tes genoux deviennent trop mous pour tenir. T'as envie de lui demande de quelle planète il vient, de lui dire de déverser tout ce qu'il a d'amour, sur le reste de ta vie. Mais tu te contentes de le fixer dans toute ta déroute et ton coeur qui se disloque bruyamment.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Lun 30 Avr - 20:00
invisible no more
wilf & bel
Tu te sens un peu comme un chaton prit au piège - prit au piège par son regard. Personne ne t’a jamais regardé comme il te regarde. Personne ne t’a jamais regardé tout cours. Enfin bien sûr, ya tes collègues, ya ton patron. Ils ont tous eu à te regarder quand t’as postulé. Ils ont tous eu à poser leurs yeux sur toi quand ils t’ont parlé quelques fois. Mais jamais personne n’a soutenu ton regard, n’a porté de l’importance à ce que tu pouvais faire, à ce que tu pouvais dire comme il le faisait. T’avais l’impression que t’allais paniquer d’une seconde à l’autre - que t’allais devoir t’excuser pour aller faire ta crise d’anxiété ailleurs que dans la grande pièce commune. Fallait que tu respires, que tu relativises, que t’arrêtes de penser à son regard sur toi.

Mais c’est lui qui te sauve en portant finalement son attention sur tes dessins, en choisissant son favori. Et tu souris - comme un con. Parce qu’il aime ce que tu as fait, parce qu’il semble préférer celui que toi tu préfères. « C’est mon préféré aussi. » que tu avoues en baissant un peu la tête, parce que tu as peur de sonner comme quelqu’un d’imbu de lui-même, comme quelqu’un qui se penserait bien plus bon qu’il ne l’était. « Et merci. » Il a dit que t’étais doué. Il l’a dit avec tellement de sincérité que t’es tenté de le croire. Ca te fait plaisir, terriblement plaisir. Dessiner, t’aimes à penser que c’est ton truc à toi - le truc en lequel t’as du talent. T’as envie d’y croire. Alors aujourd’hui, là, maintenant, t’y crois.

(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Mar 1 Mai - 19:42
Peut-être que toi aussi, tu faisais une mini-crise de panique. Des picotements dans tes jambes pas solide, une bouffée de chaleur qui monte de la poitrine à la tête et donne envie de vriller. Ça t'apprendra à avoir voulu le mettre mal avec ta drague, le Karma te bitchslap dans la gueule comme tu le mérites. Le sang en éventail dans les doigts. Même celui que u pointes sur le dessin en tentant de rester calme, de sourire, quand tu te demandes si t'as les joues rougies aussi. Vous préférez le même, et t'es même pas étonné et tu souris aussi en mordant un peu ta lèvre dans ton sourire. L'envie de lui sortir une réplique libidineuse, mais y'a rien qui vient, t'as un petit nuage dans la cervelle.

« Mais c'est vrai... » Qu'il est doué, autant en dessin qu'en, tout avec ses mains, quoi. Ça te fait sourire un peu plus quand tu relèves ton regard vers lui, que t'es prêt à sentir le monde basculer encore. À te demander c'est qui lui et pourquoi et... Fuck. Tu souris comme un con. Pourquoi tu souris. « Tu le dessines sur moi, maintenant ?» Que tu lui demandes doucement en pointant le côté de ta gorge où tu veux voir le mot. Tu sais pas pourquoi ce côté là, c'est juste comme ça. Tu suis ton instinct, même si wow, là il t'a foutu dans un beau merdier. Surtout quand t'as la pensée que t'as hâte, hâte qu'il pose ses mains sur toi, hâte qu'il transperce ta peau avec ses aiguilles.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Mar 1 Mai - 21:16
invisible no more
wilf & bel
T’as l’impression que tu commences à te calmer, un peu. En même temps, il le faut bien. Tu t’apprêtes tout de même à tatouer quelqu’un, à laisser ton empreinte sur lui pour le restant de ses jours. Il ne fallait pas que tu trembles, pas que tu te plantes. Tu ne pouvais pas te permettre de faire une seule erreur - et encore moins une aussi idiote. Alors tu te forçais à respirer, à réfléchir à l’air que tu inspirais puis expirais dans le seul but de retrouver un rythme cardiaque normal. Tu avais déjà cessé de trembler, un peu, ce qui était un bon début. C’était d’ailleurs ce qui t’avais permit de dessiner un tant soit peu correctement.

« Tu le dessines sur moi, maintenant ? » Tu hoches positivement la tête et tu souris avant de te lever. « Je te laisse t’installer j’vais préparer le stencil. » que tu souffles sans bégayer cette fois et t’es plutôt fier de toi. Tu parviens à sourire, même, d’un sourire pas crispé, naturel. Tu commences à te relaxer. Tu peux le faire. C’est pas le premier tatouage que tu vas faire, en plus. Enfin, c’est le premier que tu vas entreprendre tout seul, sans personne au dessus de ton épaule pour te guider. T’as confiance quand même, parce que t’as l’impression que vous vous comprenez tous les deux. Vous aviez déjà les mêmes goûts et ça semblait être un très bon début pour votre “collaboration”. Alors tu files tout préparer soigneusement avant de revenir quelques petites minutes plus tard, fin prêt. T’avais prit le temps de te calmer, au passage - d’arrêter de te stresser pour de simples regards. Le commun des mortels se regardaient, se parlaient. C’était normal, c’était leur quotidien. Tu n’avais pas de raison de paniquer à l’idée de vivre comme eux - ne serait-ce que cette fois.

(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Ven 4 Mai - 9:30
Une idée depuis quelques mois, depuis ton premier. Quelques instants sous les crayons du garçon et hop, t'aurais permanent ce tatouage sur toi. Que qu'avec tout le fric à ta disponibilité, c'était pas un problème de retirer un tatouage au laser, même si douloureux. Sauf que t'étais comme ça. Trop pressé de vivre, trop intense. C'était pas pour rien qu'ils perdaient tous le souffle, qu'ils partaient tous. Peut-être que tu devrais juste te foutre avec Nikie au final. Et bien foutre la merde dans votre petite bande de potes, comme elle le voulait. Quelle idée. Ça serait des belles explosions, Nikie et toi. Pas certains que vous vous en sortiriez vivants.

C'est choisi. Le tatouage, il hoche de la tête, part préparer le truc tandis que tu t'installes. Retires ton t-shirt blanc parce que well, l'encre. T'installant dans la chaise de monsieur le moustachu et laissant tes yeux courir partout. Au moins tu t'es pas fait tatoué le nom d'Isaak. Même si quelque part, il aurait peut-être aimé ça. Tu te perds à redessiner des croquis des yeux alors que le beau rebel reviens. Tenant ton t-shirt sur ton ventre, tu cherches à garder l'ambiance relaxe, parce qu'en fait, t'as envie de vivre un peu plus tard que ce soir et lui laisser la chance de bien faire son tout premier, tout seul.

« Ça fait longtemps que t'as les tiens ? Tu les as fait ici ? T'en as combien ? Ils doivent tous avoir une histoire, c'est cool. Je parle trop pardon.  » Que t'enchaînes pour finir par un petit sourire. Oui, ta gueule. Laisses le parler. Parce que... Y'a quelque chose de sexy dans sa voix aux petits sons un peu rauques. Parce que tu pourrais l'écouter parler de ses tatouages pendant des heures sans jamais te laisser. Parce qu'il va bientôt poser ses mains sur toi et que peut-être ça te rend anxieux un peu, en fait.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Ven 4 Mai - 18:35
invisible no more
wilf & bel
Tu te pointes à nouveau vers ton client, le stencil dans les mains. Tu remarques qu’il a déjà pensé à enlever son haut - chose pour laquelle tu le remercies infiniment à l’intérieur. Tu te voyais déjà bégayer, devenir une masse de chamallow rougit alors que tu lui demandais de dégager son cou en l’enlevant. Dieu merci, tu n’avais plus à le faire. Tu prends alors place sur la chaise de Frank que tu fais glisser jusqu’à ton interlocuteur avant de t’assurer de l’endroit où il souhaite voir naître son tatouage. Tu veux pas te planter, alors tu préfères lui demander de te montrer précisément plutôt que de jouer le mec sûr de lui et te planter. « Montre moi exactement où tu le veux. Histoire qu’il finisse pas sur tes fesses. » Tu ne te rends compte de ce que tu viens de dire que quelques secondes après l’avoir fait et le rouge te monte aux joues à nouveau. Tu baisses les yeux, te mordant la lèvre inférieure pour empêcher une autre bêtise du même genre de s’échapper. « Fuck… Désolé… manière de parler… hein... » Ton langage fleuri et imagé ressort encore plus dans ces moments là, laissant encore plus filtrer le britannique que tu es. Ah, ces britanniques et leurs jurons - une grande histoire d’amour.

Il faut que tu changes de sujet, que dévie à tout prix la conversation de ce qu’elle est en train de devenir. Ses questions sur tes tatouages tombent à pic, du coup, et pour une fois, tu t’empresses de répondre à des choses aussi personnelles. « J’ai fait les premiers vers mes seize ans. J’en ai vingt quatre, maintenant. » Tu te gardes d’ailleurs bien d’ajouter que t’auras bientôt plus, le huit mai prochain. « Je ne les ai pas fait ici, non. Et j’en ai… une trentaine ? » T’as arrêté de compter après le dixième, en fait. Au fur et à mesure de ta vie, t’as continué d’en vouloir et d’aller t’en faire de nouveaux. Après, c’est devenu une habitude et t’as cessé de les compter comme s’ils étaient de nouvelles additions à ta vie. Ils faisaient partie de toi - ils étaient censés être là. Les compter ne faisaient que les aliéner.
(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Mer 23 Mai - 7:48
Il revient, le beau petit tatoueur que tu ramènerais bien dans ton lit après qu'il t'ai marqué pour la vie. Tu vois son regard glisser sur ton torse, mais tu ne dit rien, ne le relève pas. Petit sourire tendre en coin de lèvres. Tu ne veux plus le mettre mal, maintenant qu'il s'apprête à te faire quelque chose de sérieux avec lequel on ne déconne pas vraiment. S'approchant avec son stencil en prenant la chaise de Franz. T'as pas à la mettre mal, il le fait tout seul avec son franc parlé et tu ne peux t'empêcher d'arquer un sourcil, de rigoler doucement. Tes yeux qui ne deviennent qu'une petit ligne, mais qui ne ratent pas son regard qu'il baisse et sa lèvre qu'il mord. C'est... C'est légal d'être beau comme ça ? Parce que t'as comme une envie de tout envoyer valser et de t'en saisir de sa petite lèvre, de la maltraiter à ton tour, de le retourner sur la chaise du patient et de lui donner des vraies raisons de rougir. Sauf que tu ravales tout, parce que c'est un inconnu et que ça ne se fait pas. Parce que peut-être il te demanderait de partir après t'être permis de telles familiarités. Ça fait longtemps que t'as pas fondu devant personne comme ça. Trop occupé à te faire défoncé le coeur par celui qui se disait maintenant ton frère. Leap of faith. Tu ne veux plus t'éclater la tête et t'ouvrir la poitrine. La vie te giflera ou te baisera, t'as plus envie de te battre. Ta promesse à toi-même. Laisser la vie t'amener ce qu'elle veut et toi, tu géreras. Il s'excuse et tu rigoles encore. « C'est pas un mauvaise idée ça, la fesse. » Que tu déconnes doucement, avec un petit clin d'oeil pour lui faire comprendre que tu déconnes. « Par contre, mordre ta petite lèvre comme ça, faudrait songer à arrêter, parce que c'est difficile de pas te draguer quand tu fais ça.» Et de ne pas te rouler une pelle, aussi. Que tu lui souffle avant de te concentrer sur ses tatouages, laissant tes yeux y couler sans avoir répondu à sa première question. « Wow, trente hein... » J'peux les compter un à un ? Avec mes lèvres plutôt que mes doigts... Que tu penses sans le demander, parce que ça va faire la drague là, tu ne peux pas lui sortir toutes tes phrases pourries et espérer que tout se passe bien. Surtout que, même si t'assumes ta sexualité et ton orientation, t'en sais rien de la sienne, même si tu présumes. « Je voudrais le mien ici. Un peu en diagonale. Avec un point. » Que tu lui réponds en pointant la partie de ta gorge. Et le point est important, parce que c'est con, parce que c'est la fin. « T'en penses quoi ? » Que tu le questionnes en relevant les yeux vers lui pour qu'il t'assure que c'est pas con. Que ça va bien aller, que tu vas t'en sortir. Que la vie ne sera pas trop chienne avec toi. Et t'as comme une envie de chialer qui monte quand tu détournes ton regard.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14113-rebel-wilder-andy-bier
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 191
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 103
▹ TAF : t'es apprenti tatoueur au Inkredible et à côté, tu t'enfermes dans ton imagination pour créer ton premier roman graphique. tatoueur et dessinateur, ça sonne pas trop mal.
▹ AVATAR : Andy Biersack
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   Mer 30 Mai - 14:05
invisible no more
wilf & bel
T’avais pas prévu qu’il rigole, qu’il te réponde. La remarque était sortie toute seule sans que tu puisses la retenir et tu l’avais regrettée à peine prononcée. Mais lui en jouait, parlait d’une bonne idée et tu ne pouvais t’empêcher de piquer un fard - encore. Tes joues allaient finir par fondre sous la chaleur des réactions que te faisait avoir ton interlocuteur. Cela devint carrément évident lorsqu’il prononça sa prochaine phrase et que tu te mit à rougir de plus belle. T’aurais peut-être dû rester coucher ce matin, en fait. T’aurais peut-être dû éviter de te retrouver à t’embarrasser aussi parfaitement devant un client bien trop mignon pour ton bien et bien trop dragueur aussi. Alors gêné, tu te mords de nouveau la lèvre avant de te rendre compte de ce que tu es entrain de faire et de t’arrêter aussitôt. Merde. T’es vraiment pas doué. « Pardon... » que tu souffles, comme si t’avais à t’excuser de ça.

Tu finis par reprendre tes esprits et tu l’écoutes afin de placer le stencil correctement, à l’endroit qu’il t’a indiqué. Tu te retiens de te mordre la lèvre ou même la langue afin d’aider à ta concentration, histoire de pas avoir droit à une nouvelle remarque. Cette fois, t’allais attaquer les choses sérieuses alors il valait mieux éviter les distractions. « Trente. Peut-être un peu plus. Je… j’ai arrêté de compter.  » Tu réussis enfin à placer le stencil correctement. « Tiens, tu peux aller voir et me dire si l’emplacement te va. » Tu lui souris doucement. « Et j’en pense que c’est une très bonne idée. Originale. J’aime beaucoup. » T’es franc, t’es sérieux et cette fois, tu ne rougis même pas. Victoire.
(c) DΛNDELION


† You don't remember my name. I don't really care. Can we play the game your way ? Can I really lose control ?
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: invisible no more - Wilf et Bel   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.