avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1557
▹ INVESTISSEMENT : 18

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ AVATAR : Anna Speckhart
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Rencontre ensanglantée (Merlin)    Dim 25 Mar - 23:14
ALIAH
&
MERLIN
RENCONTRE ENSANGLANTEE
Le retour de soleil et le début du printemps, quelque chose que tu apprécies grandement. Alors tu en as profité pour piquer le chien à ta grande sœur. Enfin, c’est un peu le tien aussi mais c’est surtout celui de ton grand frère. Mais en ce moment, vous n’avez plus trop de nouvelles de lui alors vous gérez le chien comme vous pouvez. Vous vous léguez les tâches au final. Après avoir laissé un petit mot sur la table pour prévenir John que tu sortais prendre l’air avec Arès le chien, tu files récupérer le gros toutou dans l’appartement voisin. Comme à son habitude, il te saute dessus pour montrer tout l’amour qu’il te porte et tu manques de tomber. Tu le papouilles un peu avant de lui annoncer que vous allez vous balader. Un petit mot pour la grande sœur pour la prévenir que tu as volé le chien et tu quittes le parking avec le husky.
Direction le parc le plus proche où Arès pourra réellement se dégourdir les pattes et courir comme un fou. Tu le détaches une fois que vous êtes au milieu du parc et tu t’installes sur un banc alors que le bel animal se met à courir, surement à la recherche d’un bâton. Et alors que tu surveilles le gros chien, tu réfléchis un peu à ta relation avec John. A ce que tu peux ressentir pour lui alors que vous n’êtes que de simples colocataires. Enfin, c’est ce que tu croyais mais vous passez beaucoup plus de temps dans le même que la normale et puis vous avez couché ensemble la nuit où vous vous êtes rencontrés. Alors non, vous n’êtes pas de simples colocataires. Peut-être que vous devriez en parler, mettre des mots sur ce que vous ressentez mais tu ne t’en sens pas encore capable même si cela fait un petit moment maintenant que tu es séparée de ton ancien compagnon.
Tu es dans tes rêves quand tu vois au loin ton chien faire face à un homme. Tu fronces les sourcils essayant de comprendre ton banc ce qu’il peut bien se passer. Mais voyant ton chien resté immobile face à l’homme, tu décides d’aller voir. Quand tu t’approches de ton chien, tu découvres la jambe ensanglantée du monsieur. "Oh mon dieu ! Je suis désolée ! Vraiment désolée… Il ne fait jamais ça d’habitude !" Tu regardes ton chien, fronçant les sourcils pour lui montrer qu’il a merdé.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR .Cranberry


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ MESSAGES : 64
▹ INVESTISSEMENT : 1

▹ AGE : 38 ans
▹ APPART : #514 / Appartement spacieux, F4, deux Marshall et ma sœur bien aimé. Une bombe à retardement s'il en est.
▹ TAF : Ancien membre des forces Delta de l'armée de terre. Devenu par la suite tueur professionnel de niveau international, il est maintenant sous protection de témoin. Caché il tente de relancer son petit business. Il utilise une librairie Grimoire, qui lui sert de couverture à ses affaires...
▹ AVATAR : Adam Levine


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Rencontre ensanglantée (Merlin)    Mar 27 Mar - 14:41
Ça faisait maintenant une semaine que ma petite librairie était ouverte et que je cherchais à recrutait des libraires pour justement rendre cette couverture d'autant plus efficace. Aucun de nous n'était suffisamment calé en littérature pour pouvoir gérer ce genre de business. C'est pour ça qu'aujourd'hui j'étais sorti tôt de l'appartement, évitant ainsi ma sœur et son regard de tueuse. Vu qu'on avait encore aucun libraire, il fallait que quelqu'un s'y colle et c'était donc moi qui tenait le magasin aujourd'hui. Enfin, jusqu'à midi tout du moins, car j'avais réussi à convaincre ma sœur justement de m'aider à travailler dans cette librairie. Je pensais que ça l'aiderait à me voir d'un meilleur œil, mais pour le moment ça n'avait pas l'effet escompté et elle passait son temps à me répéter que ça ne réparera pas ce que j'ai déjà fait. Du coup j'essayais de lui prouver par les actes que je n'étais plus le même. C'était totalement faux, puisqu'au final je retombais dans mes travers, sauf que ça, elle ne le savait pas.

Heureusement qu'on avait encore beaucoup de travail à la librairie pour que notre petit business commence à fleurir. Du coup la matinée c'était déroulait plus vite que prévu et je n'avais pas vu le temps passer. C'est quand débarqua à la boutique et qu'elle me jeta littéralement à la porte que je compris qu'il était midi. C'est assez irrité que je rentrais donc au parking. En vérité je n'avais pas vraiment faim, son comportement avec moi me coupait littéralement l’appétit. C'est pour ça que je fis un détour pour le parc le plus proche. Irrité comme j'étais toute façon ça n'aurait qu'énervé mes deux chiens de garde... En parlant de chien d'ailleurs, j'en voyais un courir dans tout les sens, super excité. Un léger sourire apparu sur mon visage alors que je prenais un bâton de bois au sol pour le lui jeter. Tout content et la langue qui pendouille il alla le ramasser pour me le ramener. J'ignorais où était son maître, en tout cas, il semblait fort sympathique. Sauf que j'aurais du être plus prudent, les chiens sentent facilement quand quelqu'un n'est pas dans son assiette. En tout cas il du sentir mon irritation, car quand je voulu récupérer le bâton qu'il avait lâché au sol, il vient me mordre le mollet. Je sursautais et retenir un petit gémissement de douleur en sentant ses crocs s'enfonçaient dans ma chair. Du sang se mettait aussitôt à couler le long de ma jambe.

Je grognais et avant que je puisse passer mes nerfs sur ce foutu animal, une jeune femme, dans la vingtaine et tout à fait mon genre débarqua, totalement paniqué en s'excusant. A priori ça devait être son chien. Sur le coup j'avais été surpris, mais elle n'avait pas besoin de s'excuser comme ça, ça ne me faisait pas mal. Certes j'aurais sûrement besoin de point de suture, mais j'avais connu pire quand j'étais en Afghanistan. Je lui faisais un signe de main pour lui faire comprendre que ce n'était pas grave. Un sourire rassurant sur les lèvres, mon irritation c'était envolé à la seconde où cette petite minette était rentré dans mon champ de vision. On n'y voyait que de la gêne pour le coup, car je ne voulais pas l'ennuyer avec ça. Mais d'un autre côté, en la regardant plus en détail, j'avais envie d'en profiter un peu. « Non, ce n'est rien, ne vous en faites pas. », lançais-je, alors que je sortais de ma poche de mon jean troué, un mouchoir que je viens appliqué sur la plaie pour stopper l’hémorragie. « C'est ma faute, j'étais quelque peu irrité avant de venir ici. Il a du le sentir... », renchérissais-je pour qu'elle comprenne qu'il n'y était pour rien.


ABRACADABRA

« Hé toi là bas avec ton casque à cornes, présente-moi ta femme, tu sauras pourquoi t'as des cornes ! »
©️ FRIMELDA
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1557
▹ INVESTISSEMENT : 18

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ AVATAR : Anna Speckhart
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Rencontre ensanglantée (Merlin)    Lun 23 Avr - 23:03
ALIAH
&
MERLIN
RENCONTRE ENSANGLANTEE
Tu as décidé de venir prendre l’air et réfléchir à tes propres problèmes. Ignorer les gens et faire ton individualiste, ton égoïste. Alors tu vas te poser avec ton chien dans le parc proche de l’immeuble. Installée sur un banc, tu ne fais pas vraiment attention à ce qui se passe aux alentours, tes genoux callés contre ta poitrine, tu regardes dans le vide, pensant à John et à ta famille. Tu comprends que cela n’est plus pareil qu’avant. Avec le séjour en prison de ton grand frère, il y a eu une fissure entre vous, une cassure que tu n’arriveras surement jamais à réparer. Parce que lui comme toi, vous êtes pas doués pour ça. Et puis il y a John. Tu ne sais pas non plus où tu en es avec lui. Est-ce que tu te sens capable de te mettre à nouveau en couple après tout ce que tu as vécu ? Est-ce que tu te sens capable d’aimer à nouveau ? Sans doute puisque tu ressens quelque chose de plus fort que de l’amitié pour ton colocataire. Et peut-être que tous les deux, il faut vous prendre entre quatre yeux et mettre des mots sur cette relation tendancieuse.
Complètement ailleurs, pensant trop à plein de choses en même temps, tu ne fais pas attention à ton chien qui a décidé de se promener dans tout le parc et de venir attaquer un inconnu. Tu vois l’action de loin et c’est déjà trop tard quand tu souhaites empêcher le drame. Alors tu accours vers le blessé et ton chien, en espérant que ce dernier n’y ait pas été trop fort.
Tu es complètement surprise par le comportement de ton chien. Tu ne l’as jamais vu mordre ou alors Avery s’est toujours gardé de te le dire, tu n’en sais rien. Alors quand tu arrives à la hauteur de l’homme qui vient de se faire mordre, tu es complètement déboussolée. Tu t’en veux beaucoup pour le comportement de ton chien et tu ne sais pas trop comment réagir face à cet homme. Tu baisses un instant les yeux sur la blessure de l’homme et constate qu’il saigne tout de même beaucoup. La jeune femme paniquée laisse place à l’infirmière diplômée prête à tout pour soigner ce pauvre monsieur. "Hum… Vu le débit des saignements, ce n’est pas si rien que ça, monsieur… Et je sais de quoi je parle…" Parce que tu en as déjà vu des blessures et celle là ne doit pas être très belle à regarder. Ton interlocuteur se dit être fautif et tu jettes un regard noir à ton chien. "Il n’y avait pas à vous mordre, quelque soit la raison." Tu plonges ton regard azuré dans celui de l’homme blessé et lui proposes alors "Laissez moi vous soigner." Bien sûr, tu n’as pas ton matériel à disposition mais tu peux aller le rechercher rapidement, après tout vous n’êtes pas très loin du Parking.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR .Cranberry


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre ensanglantée (Merlin)    
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.