avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2104
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Mer 14 Mar - 13:53

   
Imagine a place you can always escape to
Aslane & Eden


    Début mars ; 14h30

Attends, on est presque arrivées. Je suis sûre que tu vas adorer ! Je lance à Aslane, l'observant du coin de l’œil, un large sourire accroché aux lèvres. J'ai peut-être été un peu vite en besogne en cherchant d'ores et déjà un établissement où s'installer, il n'empêche que ça m'est tombé dessus et que je ne pouvais tout simplement pas laisser passer. Tout ça ne nous engage absolument à rien, mais je suis incapable de penser à autre chose depuis qu'on a commencé à se renseigner sur les aides et financements. Je sais qu'au départ, c'était son idée, mais elle occupe aujourd'hui toutes mes pensées sans exception et je suis excitée comme une puce à l'idée que ce projet pourrait réellement voir le jour. Je crois bien que c'est l'expérience la plus dingue que j'ai jamais tentée, surtout parce qu'elle signifie réellement s'établir quelque part de façon pérenne, monter quelque chose de solide. Je n'ai jamais rien fait d'aussi sérieux, qui implique de telles responsabilités et ça a, pour moi, un côté assurément terrifiant.

On finit par arriver enfin devant le bâtiment en question, coincé entre un pub irlandais et une boutique de vinyles, la pancarte "à vendre" placardée sur la porte d'entrée est branlante, à moitié effacée. Et tadaaam ! Je m'exclame en levant le bras vers le commerce, mon sourire s'élargissant encore. Avant même qu'elle n'ait l'occasion de parler, je la préviens : Je sais que ça a l'air de tomber un peu en ruines comme ça, mais je t'assure que ce ne sont pas de gros travaux à faire, je me suis renseignée. Ca nous prendrait quelques semaines de tout retaper, et je connais du monde pour nous aider. Je suis sûre qu'une fois qu'on aura tout refait, ce sera magnifique. Je sais qu'Aslane est une artiste elle aussi, elle a donc forcément une très grande imagination et je suis certaine qu'elle arrivera à se projeter aussi bien que moi. J'agite les clés sous son nez. Le proprio nous les laisse pour la journée. Je crois que je lui ai suffisamment inspiré confiance pour qu'il ne s'embarrasse pas de me faire visiter une seconde fois.

Je galère un peu à déverrouiller la porte, qui grince étrangement en s'ouvrant, et j'emboîte le pas à la rouquine, la laissant entrer. L'électricité est coupée depuis quelques temps, il faudra la remettre en route, heureusement il fait beau aujourd'hui et la lumière filtre suffisamment par les grandes fenêtres pour qu'on y voit clair. Au sol, le carrelage beige est fissuré par endroits, il faudra évidemment le refaire. C'était un restaurant, ils ont fait faillite il y a un moment. Il reste encore les tables et les banquettes, mais tout est en très mauvais état, il faudra évidemment changer tous les meubles !


   
©️ Nous sommes de ceux
   






avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa

▹ MESSAGES : 179
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne


MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Dim 18 Mar - 17:16
Aslane oscillait depuis quelques semaines entre une fatigue intense, une joie furieuse et une peur insidieuse. Il fallait dire que tout, dans sa vie, allait d’un extrême à l’autre. Et, prise dans ce flot de changements et de sentiments, la rousse se laissait ballotter en prenant ce qui lui passait sous la main.

« J’ai hâte de voir ça ! »

Excitée comme une gamine depuis qu’elle avait rejoint Eden pour voir le fameux local qu’elle avait dégoté, Aslane souriait à s’en faire mal aux joues. Le bras droit ramené contre elle dans une écharpe médicale pour l’immobilisé, à cause d’une chute qu’elle avait fait il y a quelques semaine, elle continuait de profiter de ses bons moments l’air de rien. Il fallait dire que son bras à dessin/peinture blessé, elle s’était trouvée un nouveau challenge : celui d’apprendre à dessiner de la main gauche !
Elles arrivèrent enfin devant le bâtiment. La devanture ne payait pas de mine, et un instant la rousse craignit que la belle Eden ne se soit un petit peu trop emballée. Elles étaient deux, toutes freluquètes et fauchées, alors de trop grosses rénovations allaient vite devenir un frein. Pourtant, curieuse et de bonne volonté, Aslane hocha la tête à la jeune femme et accepta d’entrer dans le commerce qui était à vendre.

« Ohhh… »

Dès qu’elle franchit l’entrée de la pièce principale, celle de la salle d’un ancien restaurant, Aslane se figea les yeux grands ouverts. La lumière entrait dans l’espace par de belles fenêtres, grandes et agréables. L’espace pour les clients étaient volumineux, accueillants et chaleureux. Un petit bar au fond l’égayait avec une présence bienfaitrice qui plût instantanément à la jeune femme.

« C’est… Woah. Elle virevolta vers Eden, et lui lança un sourire complice. Il y a quelque chose ici, une ambiance chaleureuse ou des bonnes ondes, je ne sais pas mais… je m’y sens bien ! »

Et ça, y’avait pas à dire, c’était le point essentiel à ses yeux. Survolant le reste de la pièce, en notant l’état global du mobilier, et du sol, elle finit par relever la tête vers le plafond, où de beaux luminaires n’attendaient que d’être nettoyer. Enfin, elle lâcha, d’une voix excitée :

« L’éclairage et le bistrot du fond sont superbes, il faudra les garder en l’état et les embellir ! Pour le sol, j’ai déjà entendu parlé d’une solution de faux lambris à poser par dessus ce genre de carrelage défraîchi. Le vrai gros budget sera pour les meubles… Elle releva un visage souriant vers Eden. Mais deux jeunes femmes pleines d’imaginations comme nous devraient réussir à inventer des meubles dans des objets de récupération, qu’en penses-tu ? »


krrkrr ♥️
Spoiler:
 

avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2104
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Lun 19 Mar - 12:28
​​Je suis à la fois transportée d'excitation à l'idée de faire découvrir le local à Aslane, et en même temps pétrifiée d'anxiété de crainte que les lieux ne lui plaisent pas. Je sais que les travaux peuvent sembler effrayants, mais je ne crois pas qu'on aura réellement besoin d'embaucher du monde pour les faire. Pour le matériel oui, bien-sûr, pour le reste je connais suffisamment d'âmes charitables pour nous aider. Ne serait-ce que Yulian, Slavenko, quelques amis à eux... Et j'ose espérer qu'Aslane a également dans son entourage des personnes qui seront plus douées en bricolage que moi ! Je m'empresse d'ailleurs de préciser : Ca a l'air impressionnant, mais on n'aura pas à se soucier de l'électricité, de la plomberie, de l'étanchéité, tout ça fonctionne très bien. Ce sera juste de... De la remise au propre, si on veut. Il n'y a pas de cloison à abattre absolument, pas de problème d'humidité, pas de câbles à tirer, les locaux sont juste à l'abandon depuis longtemps mais toutes les installations indispensables sont en bon état.

J'ai un genre de sautillement sur place à ses paroles, et je hoche vivement la tête. Oui ! Oui c'est exactement ça, c'est chaleureux ! Même dans cet état de délabrement, alors imaginez un peu une fois que tout sera rénové ! Mon sourire s'agrandit un peu plus et j'acquiesce. Tu sais, c'est exactement ce que je me suis dit. Je sais pas quels sont tes goûts en matière de déco... Mais je me disais qu'un style vintage pourrait être bien, comme ça on pourrait tout faire avec de la récup' ou même des dons, faudrait aller chiner dans les associations ou ce genre de trucs. Le fait d'avoir des fauteuils dépareillés ne me dérange pas du tout par exemple, bien au contraire, je trouve que ça donnerait un charme évident à l'endroit. Et puis tout n'est pas obligé d'être parfait dès l'ouverture, on peut commencer avec des meubles de récup' et puis investir un peu au fur et à mesure que le projet décollera.







avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa

▹ MESSAGES : 179
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne


MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Mar 20 Mar - 21:47
La rousse continua de tourner lentement sur elle-même pour imaginer à quoi cet endroit pourrait bien ressembler après leur passage. Un sourire rêveur continua de s’accrocher à son visage fatiguée et elle finit par hocher la tête. Elle ne savait pas si elle aurait vraiment des personnes pour les aider, mais elle n’avait pas peur de démarcher des gens dans la rue pour le faire, par contre.

« Tant mieux si l’essentiel est fonctionnel, parce que je ne suis pas sûre qu’on soit qualifiée, toi et moi, pour faire de l'électricité. Elle rit en imaginant la scène. Mais du coup, tu sais ce qui a fait fermer le commerce qui était là avant ? »

Un sursaut de conscience l’avait traversé, tout à coup. Il fallait dire que s’il avait fermé pour une cause qui risquait de les impacter aussi, il valait mieux en être conscientes avant de signer quelques contrats que ce soit.
En tout cas, en voyant que son entrain était partagé par Eden, Aslane se sentit peu à peu fondre au charme de l’endroit. Elle avait tendance à être trop impulsive et elle savait au fond d’elle que cela pouvait lui coûter cher mais pourtant, parfois, cela s’était révélé payant. Et elle voulait y croire !
Ce fut en échangeant sur le sujet de la décoration qu’une idée traversa l’esprit de la rousse. Ouvrant de grands yeux, elle se tourna vers la rue, prit encore un moment de réflexion avant d’expliquer :

« Et si on poussait le concept du bar d’artiste, ouvert à l’expression des clients jusqu’à la déco ? Pourquoi ne pas proposer aux artistes, donateurs, simple curieux de venir nous aider dans la décoration ? Que ce soit en fournissant des objets, en les customisant, en donnant des idées, etc ? »

Son visage était retombé dans un sérieux pensif. Le concept pouvait marcher dans un quartier comme le Bronx, elle n’en doutait pas, mais fallait-il que cela donne envie à Eden. Et si la participation était faible, cela ferait tout de même quelques éléments de déco en moins à chercher pour elles. Et pour les participants, ca commencerait déjà à les fidéliser au lieux… ils y laisseraient leur marque.
Avec curiosité, elle se tourna vers Eden avec curiosité pour jauger sa réaction.


krrkrr ♥️
Spoiler:
 

avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2104
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Ven 23 Mar - 9:32
​​Non, en effet, nous n'aurions pas été capables de faire l'électricité. Justement, il aurait fallu embaucher quelqu'un, et ça nous aurait sans doute coûté beaucoup trop cher, surtout si la plomberie avait été à refaire également. Je ne crois pas me tromper en disant qu'Aslane a aussi peu d'argent de côté que moi, et qu'on va donc devoir compter uniquement sur un crédit et des subventions. Autant dire que toutes les dépenses dont on peut se passer seront les bienvenues. Y avait pas vraiment de soucis particulier en fait, ingérence de la part du proprio qui était endetté jusqu'au cou. Il n'y a pas toujours d'histoire, de squelette dans le placard. Parfois le concept ne fonctionne pas, il suffit que le type soit désagréable et les clients ne reviennent pas, c'est tout. Et puis surtout ça remonte à une dizaine d'années, les locaux sont fermés depuis tout ce temps parce que le gars ne voulait pas faire de travaux de rénovation, ni vendre le commerce qui lui appartient. Je ne sais pas ce qui a changé dans sa vie pour qu'il change d'avis, et à dire vrai je ne m'en soucie pas vraiment, je sais seulement qu'il est désormais pressé de vendre.

Je souris à son idée, pas surprise un seul instant. Figure-toi que j'y avais pensé, mais je me dis qu'il faut quand même remettre les choses en bon état un minimum avant de laisser les gens venir, histoire qu'on n'ait pas l'air de seulement chercher de la main d’œuvre gratuite pour les travaux, tu vois ? Mais pour le reste, le concept d'un lieu décoré par les clients est évidemment génial, puisque l'idée même de cet endroit est de permettre aux artistes de s'exprimer et d'exposer leur art. On pourrait déjà faire un grand coup de ménage, passer un coup de peinture sur les murs pour que ce soit propre... Refaire le sol aussi, et ensuite prévoir une journée d'inauguration où les gens seront invités à nous aider dans la déco. Qu'est-ce que t'en dis ?







avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa

▹ MESSAGES : 179
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne


MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Sam 24 Mar - 11:17
La réponse d’Eden la rassura. Si Aslane fonçait souvent tête baissée, sans se soucier des conséquences, sa tante Nat’ lui rappelait sans cesse qu’il fallait qu’elle fasse plus attention à son argent. Et là, le projet qu’elle avait avec Eden n’était pas n’importe quoi… Elle risquait de se retrouver endetté sur des dizaines d’années.
S’avançant vers les fenêtres qui offraient une belle vue sur la rue, elle ne s’arrêta que lorsqu’elle se retrouva entièrement englobée dans la lumière brillante. Il fallait qu’elle prenne la bonne décision. La juste. La réfléchie. La…

« Alors prenons cet endroit ! S’il n’y a pas de risques qui nous guette, ce lieu est totalement à l’image de ce que j’imaginais la dernière fois que nous avons parlé de ce projet. »

Elle souriait, sincèrement, pour la première fois depuis de longs mois. Sa fatigue s’était envolée, sa joie et sa candeur étaient de retour. Elle se sentait prête à soulever des montagnes et remettre en état des endroits à l’abandon comme ce commerce.
En entendant la réponse d’Eden sur son idée, elle se retourna vers elle avait un hochement de tête. En effet, remettre la pièce en ordre au maximum prouverait qu’elles étaient de bonne foi et qu’elles ne cherchaient pas à exploiter leur peut-être futur clients.

« En effet, tu as raison. En séparant le travail méthodiquement sur plusieurs jours, je suis sûre qu’on s’en sortirait sans trop de difficultés… en omettant les contractures de fatigue. Elle rit en s’imaginant découvrir des muscles inconnus. C’était bien son genre ça. Et tu sais quand le propriétaire est prêt à signer la vente ? Et ce qu’il souhaite comme garantis ou critères d’achat ? »

Après tout, elle savait combien les gens étaient méfiant, et beaucoup demandaient des emplois fiables, stables sur plusieurs années pour accepter une vente. Peut-être qu’elles n’avaient juste pas les critères requis pour acheter après tout…
Soudain, une information remonta à son esprit, et elle demanda, d’une toute petite voix :

« Mais… Au niveau du prix, ça donne quoi ? »

Elle avait peu d’argent. Peu de personnes prêtes à lui en donner. Un passif de toxico. Un job a mi-temps comme barmaid et des petits jobs à côté. Quelle merde.


krrkrr ♥️
Spoiler:
 

avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2104
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Ven 30 Mar - 11:33
​​Je pousse un petit cri, à mi-chemin entre la joie et la victoire, lorsqu'elle accepte en disant que l'endroit lui plaît. Je suis terriblement soulagée, j'avais tellement peur qu'elle ne se projette pas ici ! C'est dingue ! Je suis passée devant complètement par hasard et en voyant le panneau à vendre je me suis dit que ça ne coûtait rien de jeter un œil et... Je hausse les épaules, un large sourire aux lèvres, je ne sais pas comment me l'expliquer mais je crois que c'est tout simplement le destin. Parce que je ne cherchais pas de local en particulier. Je voulais faire les choses dans l'ordre pour une fois, attendre d'avoir eu les réponses des banques et des organismes de financement avant de commencer à chercher un lieu parce que je ne voulais pas de déception trop grande au cas où nous n'aurions pas les moyens d'acheter. Mais je suis tombée sur cet endroit, et je n'ai tout simplement pas pu résister.

Le propriétaire est prêt à signer n'importe quand, je crois qu'il est plutôt pressé... C'est le seul truc qui peut jouer en notre défaveur parce qu'on a besoin d'un peu de temps et je crois que si quelqu'un lui fait une offre avant nous, ça nous passera sous le nez. Malheureusement, le type n'avait pas l'air commode, ni du genre à réserver l'endroit pour nos beaux yeux. Au niveau des garanties et tout le reste, en fait on est couvertes par les subventions, c'est l'organisme qui s'occupe de tout. Le seul ennui, c'est que la somme qu'ils nous octroient ne couvre pas la totalité du prix... Du coup j'ai fait une demande de prêt à la banque, mais je ne suis pas sûre qu'elle soit acceptée... J'attends la réponse et je ne sais pas quand est-ce qu'elle tombera. Le point positif c'est que j'ai des boulots stables depuis plusieurs mois, malheureusement je vais devoir les quitter pour bosser ici et je ne suis pas sûre que la banque prêtera à une fille comme moi sans la moindre garantie. C'est là-dessus que je suis un peu embêtée... Il me faut un garant et je n'ai personne. Enfin, si, j'ai un ami qui s'est proposé mais ça me gêne de lui demander... Ben Slavenko, tu connais, t'étais à son mariage. Cela dit je crois que je ne vais pas avoir le choix. Je grimace légèrement, l'idée de mêler amitié et argent me dérange au plus haut point.







avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa

▹ MESSAGES : 179
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne


MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Sam 31 Mar - 20:44
Elle sourit. C’était vraiment un signe du destin que lui racontait Eden. Trouver cet endroit par le pur des hasards, ressentir cet engouement suffisant pour que la blonde l’entraîne jusque ici, et qu’elle-même ressente la même chose. Un tour du destin ! Aslane avait souvent cru à la fatalité et au fait qu’elle était prédestiné à vivre toute la merde qui lui tombait dessus. Mais jamais elle n’avait vraiment songé au revers de la médaille. A un peu de chance dans tout ça… Ca lui réchauffait le coeur.

« Le commerce n’est pas forcément mis en avant et peut-être que les gens ne verront pas ce que nous-même voyons. Essaya de se rassurer Aslane, en écoutant les explications d’Eden. En tout cas, on peut essayer d’en discuter avec lui pour qu’on ait le temps de rassembler ce qu’il faut. Quitte à faire un premier versement pour montrer notre bonne foi ? »

La rousse n’avait pas forcément une bonne manière de gérer l’argent et une encore moins bonne de parlementer avec les gens. Elle s’était déjà fait pigeonné plusieurs fois, toujours parce qu’elle croyait naïvement dans la bonne foi de ceux qui lui faisait face. Et visiblement, elle était toujours aussi candide.
Quand Eden arriva sur le sujet de l’argent, du garant et des organismes de subvention, Aslane blémit. C’était un domaine qu’elle comprenait mal, sur lequel elle craignait de devenir un poids. Elle avait réfléchit de son côté sur les possibilités qui s’offraient à elle. Après un court instant de reflexion, elle expliqua :

« Je compte demander à ma tante, qui m’a élevée à Détroit, de se porter garant pour moi. Je crois que je peux la convaincre que le projet est réfléchi et qu’il me permettra enfin de “faire quelque chose de ma vie”. Elle mima les guillemets, en même temps qu’elle ressortait la phrase déjà tant entendue. Le soucis c’est qu’elle n’aura peut-être pas beaucoup de fond à nous prêter… Aslane se mordit les lèvres. Je vais essayer de contacter de vieilles connaissances de là-bas pour savoir si je pourrais leur emprunter un peu de fond. »

Elle y avait songé oui. Il n’y avait pas à douter qu’il restait à Détroit des gens qu’elle avait connus et fréquentés qui aurait toujours un peu d’argent à prêter. Le tout était de savoir si elle aurait le courage de chercher ces personnes et de leur demander. De ce qu’ils lui demanderaient en échange.
Secouant son bras valide, pour chasser cette partie de la conversation, elle demanda :

« Je ne m’y connais pas trop dans toutes ces démarches. Qu’elle est l’étape suivante ? Que puis-je faire ? »


krrkrr ♥️
Spoiler:
 

avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2104
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Jeu 5 Avr - 14:21
​​J'acquiesce parce que sur ce coup-là, elle a raison et nous sommes d'accords. Il faut vraiment de l'imagination et de la créativité pour réussir à voir ce que cet endroit pourrait donner une fois rénové. Pour l'instant il ne donne pas particulièrement envie et puis l'emplacement n'est pas forcément idéal non plus. Enfin, il l'est pour nous bien entendu, mais en-dehors de ça disons que les gens ne se battent pas vraiment pour ouvrir un commerce dans le Bronx, ils préfèrent se diriger vers des quartiers un peu plus chers mais aussi moins dangereux, de crainte de faire fuir la clientèle. Nous, on veut justement tout l'inverse, je crois que le Bronx regorge d'artistes incompris qui seront ravis d'avoir un endroit où s'exprimer librement. Et c'est sans doute très naïf de ma part, mais je pense qu'on peut avoir un bon accueil, parce que ce n'est pas parce que les gens vivent dans la misère ou passent leurs journées à dealer de la drogue qu'ils ne sont pas sensibles à l'art. Je pense par exemple à Slavenko. C'est vrai, qui croirait en voyant le serbe à la gueule patibulaire, mercenaire reconnu et Dieu sait quoi encore, qu'il est en réalité fan de photographie ? On a tort de se fier aux apparences, j'ai suffisamment voyagé et rencontrer de monde pour le savoir et je pense que le Bronx a beaucoup plus a offrir qu'il n'y paraît. On peut en parler avec lui, oui. Mais pour le premier versement je pense que c'est une mauvaise idée, il nous remboursera pas si on n'a pas les subventions... Et on se retrouvera bien emmerdées d'avoir dépensé cet argent pour rien. Je suis pour une fois la plus raisonnable des deux, je crois, ce qui est foutrement surprenant !

Je souris, un regain d'espoir me prenant quand elle mentionne sa famille. C'est surtout le garant qu'il nous faut, vraiment, quelqu'un avec une situation hyper stable pour rassurer la banque. Pour le reste... Moi aussi j'ai quelques idées de personnes à qui je pourrais demander un peu d'argent. Répartir les dépenses de cette façon ça va donner un joyeux bordel mais ce sera plus simple que de faire un seul et unique crédit auprès d'une banque qui ne voudra peut-être rien nous prêter de toute façon. Il reste seulement à espérer que le concept fonctionne suffisamment pour qu'on puisse rembourser tout le monde sans trop tarder, au risque de nous faire de véritables ennemis. Et bien la prochaine étape... Je crois que c'est juste ça, si tu peux demander à ta tante de se porter garante pour nous. Ensuite on attend la réponse de la banque, et si tout est bon on signe les papiers. On a déjà une réponse positive pour les subventions, ne manque que le complément.







avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa

▹ MESSAGES : 179
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne


MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Ven 6 Avr - 20:14
Aslane continuait de regarder, encore et encore, la pièce dans laquelle elles se trouvaient. Il y avait tant à faire ici, tant de choses possibles que cela lui tardait de se lancer dans la rénovation. Elle n’avait jamais fait de travaux, jamais été très habile pour ce genre de tâches et pourtant elle sentait bouillir en elle la même impatience que lors du concours où elle avait rencontrée Eden.
Elle revint à la jeune femme quand celle ci lui répondit et hocha la tête, compréhensive. Elle pouvait se rendre compte facilement qu’elle n’y comprenait vraiment rien en affaire. Heureusement qu’Eden était sur le projet avec elle. Elle avait de la jugeotte et elle semblait pouvoir se reposer sur des personnes de bons conseils. Tout son contraire visiblement…

« D’accord, nous essayerons d’en discuter avec lui. Elle sourit doucement, en se notant que donner de l’argent n’était pas une bonne méthode. Si cette histoire de garant repose sur une personne stable, alors Nat’ fera l’affaire. Elle a toujours travaillée au même endroit, et elle est la parfaite américaine. »

Si dans la bouche de beaucoup cela pouvait être une insulte, dans celle d’Aslane cela ressemblait plus à de l’admiration. Bien qu’elevée par sa tante, elle n’avait jamais réussi à lui ressembler. Lors de leur plus grosses engueulades, Nat’ lui avait même dit combien elle était déçue de la voir devenir aussi instable que sa soeur (la seule fois où la mère d’Aslane avait été évoquée à voix haute). Ca lui avait fait mal et la rousse s’était enfuie.
Elle sursauta en revenant à la réalité. Ses absences fréquentes n’étaient rarement pas gênante, mais elle rougit un peu quand même. Remontant sa veste sur ses épaules, pour se donner un peu de contenance, la jeune femme finit tout de même par expliquer :

« D’accord, alors je l’appelle dès ce soir. Par contre, Eden, je ne suis pas sûre qu’elle ne m’impose pas de rencontrer la personne avec qui je veux monter cette affaire. Elle lui adressa un pauvre sourire, comme un enfant pris au piège. Tu accepterais de la rencontrer ? Elle veut venir ici depuis un moment mais je préférerais qu’on aille à Détroit… je… Elle soupira, longuement. Je serais plus tranquille qu’elle ne rentre pas à nouveau dans mon quotidien. »

Nat pouvait se montrer envahissante, avec ses angoisses de mères poules, mais ce qui effrayait surtout Aslane c’était qu’il se passe quelque chose ici, dans le Bronx. Ces derniers temps, elle n’était pas la plus sereine qui soit, il fallait le dire...


krrkrr ♥️
Spoiler:
 

avatar
« Babydoll »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2104
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Mar 24 Avr - 10:56
​​Nat' c'est ta tante, c'est ça ? Je suis assez soulagée qu'Aslane ait quelqu'un à proposer, quelqu'un de sa famille, parce que moi je n'aurais eu personne. Bien-sûr je peux compter sur Yulian dans ma vie, mais il n'a pas d'emploi stable, rien qui rassurerait une banque alors malheureusement il ne pourrait pas se porter garant pour qui que ce soit. En fait quand j'y réfléchis réellement, la seule personne à laquelle je pourrais demander de l'aide là-dessus, c'est Slavenko. En plus, je pense qu'il dirait oui parce que le fait de se porter garant pour nous ne lui demanderait pas de dépenser de l'argent, mais j'ai trop peur. Même si j'espère de tout cœur que ça fonctionnera, j'ai peur que ce ne soit pas le cas et je ne veux pas que ce soit au slave d'en assumer les conséquences, je tiens trop à notre amitié pour ça ! Bien-sûr je n'ai pas envie non plus de mettre la tante d'Aslane dans une position difficile, évidemment, mais c'est toujours différent quand c'est la famille, vous voyez ?

Sa proposition me surprend, mais elle m'enchante tout à la fois. J'ai toujours été de nature impulsive alors je ne réfléchis même pas avant de lui répondre : Non pas du tout, tu plaisantes ? C'est normal, je ferais pareil à sa place ! Et puis ça tombe très bien, je n'ai jamais visité Détroit. Et comme on el sait, j'aspire à connaître un peu mieux les Etats-Unis, après tout je suis ici depuis un moment maintenant et je n'ai toujours pas beaucoup visité. Je n'ai fait qu'un petit voyage avec Adriel, mais au Canada donc c'est différent, et un seul weekend avec Yulian. C'est la première fois que je vais dans un pays et que je reste au même endroit, c'est assez déstabilisant pour moi et surtout ça ne me ressemble pas ! Y a vraiment pas de problèmes, t'en fais pas pour ça. Je ferais en sorte de faire bonne impression, promis !







avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa

▹ MESSAGES : 179
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne


MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   Mer 23 Mai - 20:41
La rousse hocha la tête avec un léger sourire. Oui, Nat’ était sa tante. Celle qui avait pris soin d’elle pendant de nombreuses (peut-être même trop nombreuses d’ailleurs) années. Celle qu’elle aurait certainement dû finir par appeler “maman” mais qu’elle avait toujours repoussé loin d’elle. Nat’ n’était que la soeur de sa mère… et elle n’avait jamais changé de statut

« Oh c’est cool, je ne pensais pas que tu serais aussi enthousiaste. Le sourire d’Aslane prouvait la légère angoisse qu’elle ressentait face à ce qui allait arriver. Tu verras, Détroit est très proche du Bronx, je trouve… Mais ça reste un voyage à faire quand même, je pense. »

Elle continuait à réfléchir à ce nouveau projet. Jamais elle n’avait pensé qu’un tel changement allait se produire dans sa petite vie linéaire. Rencontre Eden avait vraiment modifier son quotidien d’une manière agréable. Presque fantasmé.

« Je ne doute pas que tu vas lui plaire… Je suis sûre que tu aurais été exactement le genre de fille qu’elle aurait voulu ! Un rire doux s’échappa de sa bouche. En tout cas, dès que j’ai sa réponse, je te préviens et essayons de faire ça vite. »

“Avant que je n’ai envie de m’enfuir” sembla rajouter ses yeux.


krrkrr ♥️
Spoiler:
 

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Imagine a place you can always escape to - Aslane   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.