avatar
« Fleur Sauvage »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13439-murphy-i-m-nuts-baby-i
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 718
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 27 ans (14 Février)
▹ APPART : #808 (8ème étage)
▹ TAF : cherche du boulot, mais a toujours son petit commerce de cupcakes en ligne.
▹ AVATAR : Kaya Scodelario
▹ DC : Nana la yakuza



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Mar 20 Fév - 18:39
Une clope. Vite. Encore des cauchemars. Ça faisait un moment en fait que ça ne t’étais pas arrivé. Ou alors c’est que tu n’y faisais plus attention, t’as essayé de t’en débarrasser sans même savoir comment tu avais fait. T’as besoin de sentir la fumée dans tes poumons, les encrasser, apprécier la première taffe, puis une autre et encore une autre. Suivie d’une autre clope, il est quoi ? Tard, tôt, tu n’sais plus trop, tu n’as pas envie d’regarder l’heure sur ton portable, tu n’as pas envie d’regarder tout court cet écran, craignant d’avoir encore reçu un texto de lui. Ça fait quelques jours que c’est bizarre, qu’il te dit des choses que tu aurais préféré savoir avant mais plus aujourd’hui. C’est trop tard, plus moyen d’faire marche arrière, plus moyen d’en souffrir une fois de plus, c’est encore trop récent en fait, trop frais dans ta tête. T’es en pyjama, la tête dans le cul, à te gratter la tête avant d’quitter enfin ton lit, la couette chaude qui t’appelles pour que tu essaies de retrouver les bras de Morphée, mais là, insomniaque comme tu es, plus moyen de refermer les yeux.

T’enfiles un sweat à capuche, des baskets, un jogging par-dessus ton pyjama, t’attrapes à la volée ton paquet de clopes et quelques bières dans un sac en papier, direction le toit du Parking. Par l’escalier d’secours pour éviter d’croiser les personnes qui n’dorment pas encore ou qui prendront les escaliers pour aller tôt au boulot. Puis la nuit, t’es à peu près certaine d’ne croiser personne ou du moins pas grand monde à cette heure-ci, et si jamais c’est le cas, tu fumeras ta clope dans ton coin au calme. En passant par les escaliers de secours, le vent est délicieusement frais à t’arracher quelques frissons, qui vient fouetter ton visage encore endormi par la chaleur. Et tu les grimpes les marches de fer, une à une, deux par deux, hâtive de retrouver ton spot préféré du Parking. La voilà enfin la libération, ce sentiment d’être toute puissante en haut du Parking, la ville qui dort sous tes yeux, quelques clébards qui aboient dans le quartier.

La clope entre tes lèvres, le briquet et sa flamme qui vacille au rythme du vent. La première taffe et la fumée qui s’échappe dans le ciel étoilé.


it’s you and i
«You are the calm in my storm
You are the light
You are the light that's guiding me
The only one I see
The only one I need
You're my gravity» ▬ I never want to stop making memories with you
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Sam 24 Fév - 17:53
C'était pas trop loin pour jouer aux rois du monde. Heureusement, parce que malgré ton amour pour le vieil ascenseur moche, t'avais capturé les bruits qui courraient et qui disaient que la vieille du quinzième c'était coincée dans le monstre de fer pendant plusieurs heures. En bonne compagnie, ça peut être intéressant, mais seul, avec un mal de tête et une marre de sang en guise de t-shirt, tu t'aurais bientôt fracassé la tête contre les parois rouillées. Quand l'air venait à te manquer, c'était sur le toit, que tu venais respirer, prendre ton souffle au bord du gouffre. Les mains éternellement tremblantes et la petite veste pas assez chaude pour la saison des morts. Jae signait encore absent/e ce soir. Toujours, jamais là, elle te laissais le ventre creux, trop de liberté et de douleur coulant entre tes doigts maladroits pour ne pas les répandre sur les murs.

Ton ascension jusqu'au toit était quelque peu laborieuse, tes mains cherchant chaque replis de vêtements et d'os pour trouver ton amante favorite. Sans succès. Tu l'effleurais enfin, lorsque le froid de la nuit venait redessiner ton dos de ses frissons, pour te faire sien. Tirant le paquet de ta poche pour le découvrir vide, aussi vide que toi. Sale con. Bravo. Maintenant il allait falloir que tu te jettes en bas de l'immeuble pour en acheter d'autres. Dégringoler quinze putain d'étages pour mieux te tuer lentement comme tu t'amusais à le faire chaque jours.

Sauf qu'au loin, près du gouffre, il y avait quelqu'un d'autre qui jouait au dragon en soufflant la fumée bleutée dans la nuit trop claire. Une silhouette fragile, une chevelure interminable, comme Jae en avait déjà eut une. Dans tes films, ce n'était rien de moins qu'une succube qui te dévorerais l'âme et tout ce que t'avais d'autre à donner. Oh, well. Tant pis. Petit sourire aux lèvres, tu t'approchais, tactique au bout des doigts. Une main sur sa hanche pour la déconcentrée et la serrer et l'autre pour venir voler la clope entre ses doigts fins. Lâchant l'inconnue, pour prendre place à ses côtés, sa cigarette en bouche. « Belle nuit, hein ? Merci pour la clope. » Que tu souris dans toute ton arrogance. Sauf que ça ne suffira pas. Une seule ne suffira pas. Son paquet entier, à elle, ne suffira pas. Inévitablement, tu devras aller acheter de quoi t'exploser les poumons comme il se doit. Sauf que tu n'allais tout de même pas t'arracher le plaisir de faire chier un peu l'inconnue et d'en sourire de plus belle. Charmant emmerdeur.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
« Fleur Sauvage »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13439-murphy-i-m-nuts-baby-i
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 718
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 27 ans (14 Février)
▹ APPART : #808 (8ème étage)
▹ TAF : cherche du boulot, mais a toujours son petit commerce de cupcakes en ligne.
▹ AVATAR : Kaya Scodelario
▹ DC : Nana la yakuza



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Sam 24 Fév - 23:54
T'es bien là. T'es loin de tes cauchemars, tout en haut du Parking tu t'sens comme une reine, peut-être la reine des junkies mais reine quand même. Pour une nuit, pour quelques heures, à regarder de haut le quartier, ton quartier où t'as décidé de t'installer depuis peu. Trois foutues semaines, pas plus, pas moins, peut-être que tu ne resteras pas éternellement ici, ou alors si, mais toute seule. Parce que tu ne peux pas imposer à qui que ce soit tes cauchemars ni tes crises de panique, tout ça parce que t'es revenue à NY. Quelle conne. T'aurais pas dû. Parce que tu sais très bien que t'es pas en sécurité, pas tant que tu le sauras mort, pas tant que tu n'apprendras pas que finalement il aura pris perpet pour mauvaise conduite. Sait-on jamais. C'est vrai quoi, se servir de gamines à peine majeure pour son trafic d'esclaves sexuelles, ça craint ! C'est monstrueux, même si y'a pire dans ce monde de merde et il a tout de même fallu que ça tombe sur toi, tout ça parce que t'avais quitté ta ville natale sur un coup de tête.

Une première clope. Pas la première, mais ça te détends déjà, t'en avais besoin, pour chasser tes démons, la première taffe, la meilleure, toujours, les mêmes gestes, la clope portée à tes lèvres, son odeur qui imprègne tes fringues, tes cheveux, tes lèvres. La fumée bleutée qui s'échappe de tes lèvres, t'es bien là, au bord du gouffre. Suffit d'un rien, d'un seul mauvais pas pour tomber, pour mettre fin aux cauchemars, au manque que tu ressens quand il n'est pas là. Allez Mumu, un peu de courage, ça ira mieux après. Puis tu manqueras à personne.

Pas de famille, pas de petit ami, peut-être que tu manqueras un peu à Nini, un peu à Isaak, mais c'est tout. Et Dione, faut pas l'oublier ce sale gosse. Mais le problème, c'est que du courage t'en as pas. Trouillarde. Un pied dans le vide, le cœur qui bat trop vite, quand tu recules brusquement, l'adrénaline est pourtant là, qui augmente lorsque tu sens une main autour de ta taille, plus sur ta hanche, un frisson, un mouvement de recul encore, et ta clope qui disparaît de ta main. « Hey ! » tu rêves, d'où il débarque ce type ? Tu t'tournes vers lui, blasée qu'on te pique ta clope comme ça, l'air de rien. « Ouais belle nuit jusqu'à c'que tu te pointes, t'es chié toi. » tu lui balances à la tronche, attrapant ton paquet pour en sortir une nouvelle clope, agacée. Enfin pas trop. Il est clairement canon enfin. « J'ai mieux s'tu veux. » Sourire mutin sur tes lèvres, les yeux qui pétillent.


it’s you and i
«You are the calm in my storm
You are the light
You are the light that's guiding me
The only one I see
The only one I need
You're my gravity» ▬ I never want to stop making memories with you
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Mer 28 Fév - 8:28
Déloyal. Un frisson de plus et tu la poussais dans le gouffre en rigolant, en crachant pour voir lequel des deux s'écraserait en bas en premier. T'aurais aimé ça, être un fou, un meurtrier, un méchant, un éventreur, ça t'aurais donné quelque chose à être, quelque chose d'intéressant qui ne t'oblige pas à provoquer les autres pour te sentir un peu plus exister. Pour avoir des claques à mettre à ta collection. Un petit picotement au ventre quand t'attrapes ses hanches, que tu fais ce numéro de charme pourris, comme quand t'étais cet étalon libre que tu te bats encore pour être. Baisant trop, n'importe qui, jusqu'à ce que ta propre peau t’écœures, pour te prouver que tu peux, que tu peux encore. ENCORE. Te nourrissant de la sueur dans leurs dos comme un vampire qui se serait répugné du sang. Juste pour une clope. Prêt à vendre ta mère pour une clope. Petit voleur aux yeux joueur quand tu la glisses entre tes lèvres et que la gamine se plaint. Que ton sourire charmeur cherche à amoindrir tes crimes. « Merci. » Que tu réponds dans la volée de l'arrogance lorsqu'elle se blase de comment tu la fais chier à te pointer dans le suicide de sa nuit. Pas certain de rester des heures, à moins de l'agacer jusqu'à ce qu'elle morde. Un peu de sang, s'il vous plaît. Sauf qu'elle te glisse qu'elle a mieux. Que ton sourire s'élargit. « Oui je le veux.» Que tu lui rétorques, les sourcils haussés, cherchant la flamme dans tes poches, la retrouvant à l'intérieur de toi en te rapprochant de la jolie déprime qui composait son visage pâle. « Est-ce que tu suces aussi ?» Que tu la questionnes, penchant ta tête et fixant ses prunelles, avant d'allumer ta clope, sa clope, gardant l'air sérieux. Te retenant pour lui déballer d'autres conneries, pour la laisser réagir. T'en as plein ton sac, pour toute la soirée ou toute la nuit, si elle te supportais jusqu'aux petites heures, ce serait quelque chose comme un exploit.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
« Fleur Sauvage »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13439-murphy-i-m-nuts-baby-i
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 718
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 27 ans (14 Février)
▹ APPART : #808 (8ème étage)
▹ TAF : cherche du boulot, mais a toujours son petit commerce de cupcakes en ligne.
▹ AVATAR : Kaya Scodelario
▹ DC : Nana la yakuza



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Mer 28 Fév - 15:15
Tu le dévisages. Ça s’fait pas. De dévisager quelqu’un. Mais tu t’en fous, tu le dévisages si tu veux, lui il ne s’est pas privé pour voler ta clope, pour poser ses sales pattes sur toi. Il aurait pu te pousser dans le vide, il aurait pu… et franchement ça ne t’aurait pas dérangée. Comme ça les cauchemars auraient pris fin, comme ça t’aurais oublié tout c’que t’as subi quand ces hommes profitaient de ton corps, qui jouaient avec ton âme, complètement stone. Une coquille vide. Malmenée, trop souvent brisée, puis recollée par Xaver, morceau par morceau. Une coquille qui se briserait aussi facilement en tombant du toit du Parking. Plus rien. Plus de douleur, juste le noir total et un repos éternel. Le corps bouffé par les vers de terre.

Qu’est-ce qu’il te veut ce con ? Sa tête te revient pas, t’as envie d’écraser tes phalanges sur sa pseudo gueule d’ange, mais au lieu d’ça, t’es docile, un peu trop, et les mots s’échappent de tes lèvres, comme la fumée tout à l’heure. Tu lui proposes autre chose. Quelque chose de plus fort, qui vous donnera à tous les deux l’impression de planer. D’en haut, vous pourrez même chier sur les passants, dans le ciel, tout est permis, puis si tu pouvais être percutée par un avion aussi, ça ne serait pas mal. Mais non. Stop. Ça suffit avec ces pensées sombres, qui t’bouffent à petit feu, t’allais sortir de ta poche ton trésor, ta meilleure amie la weed qui elle n’a jamais rompu avec toi. Qui sera toujours là quoi qu’il arrive. Sauf que ton geste est stoppé net par sa question. Y’a le rouge qui t’monte aux joues, hésitante, à essayer de deviner s’il déconne ou pas, s’il est sérieux.

« Ouais. Baisse ton pantalon. » tu lui balances, provocante à ton tour, ce sourire de sale gosse qui n’quitte pas tes lèvres. Qu’est-ce qu’il attendait que tu lui répondes ? D’aller se faire foutre ? Non, ce soir t’es d’humeur joueuse, pas d’bol pour lui. Alors tu le fixes, de tes prunelles bleues azur, voir s’il va se laisser déstabiliser par ta réponse.


it’s you and i
«You are the calm in my storm
You are the light
You are the light that's guiding me
The only one I see
The only one I need
You're my gravity» ▬ I never want to stop making memories with you
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Dim 4 Mar - 7:15
Petit con pas habitué à garder les gens bien longtemps. Trop con, trop vicieux, trop exaspérant, trop déplacé. Pour elle, elle serait différente. Ses joues rougissent à ta réplique complètement déplacée. Elle est mignonne, même belle avec son air d'en avoir assez de la vie. Tu comprends, toi aussi, tu t'en fous de quand ça finira. Tu vies chaque jour, trop, comme un reptile, un mort en sursis. Ton temps sur terre compté par les microbes cannibales dans ta tête. Tu suces aussi ? Parce qu'une fille qui donne ses clopes et sa drogue comme ça, à un parfait petit con, un poil de plus désespérée et tu aurais de la marier. Vous pourriez peut-être mettre fin à vos veines ensemble, Roméo et fucking Juliette. Tu voulais de cris, des insultes, de quoi te prouver que tu ne mérites pas de vivre. Peut-être un coup, si t'étais chanceux. Sauf que malgré ses joues où viennent saillir le sang, elle te répond avec tout autant de tact. Il est dangereux, votre jeu. De savoir qui lâchera en premier. L'envie qu'elle lâche en premier, qu'elle ne devienne pas la jolie brune qui donne tout, pour rien. Parce que y'en a des plus cons que toi, qui savent pas arrête de prendre. Qui vont la gruger jusqu'aux os sans lui demandé son nom ou son histoire, ce qu'elle avait endurer pour en venir à faire la cours au vide. Tu te faisais tes scénarios. Et pourtant si elle voulait vraiment s'enfoncer ta bite au fond de la gorge, il était où le mal, hein ? Tu faisais comment, pour lui dire non, hein ? Pourquoi tu lui dirais ça. Tu la connais pas, tu t'en fous, hein ? Tu les voies pas, les cicatrices dans ses yeux. Quand tu poses encore tes pattes sur elle. La main libre qui glisse dans ses cheveux, trop près d'elle, une douce pression dans ton arrogance.

« Agenouille-toi, alors. » Que tu provoques encore. Trop con pour savoir quand t'arrêter. Peut-être si elle pleure, si elle te montres ses plaies. Mais certainement pas en jouant la fille qui a rien d'autre a branlé que toi. La fille qui a le pouvoir, à s'étouffer sur une bite, rien que parce qu'elle le peut. Elle n'est rien encore pour toi. Pourrait être rien de plus qu'une conquête, une barre du décompte de ton tableau de chasse.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
« Fleur Sauvage »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13439-murphy-i-m-nuts-baby-i
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 718
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 27 ans (14 Février)
▹ APPART : #808 (8ème étage)
▹ TAF : cherche du boulot, mais a toujours son petit commerce de cupcakes en ligne.
▹ AVATAR : Kaya Scodelario
▹ DC : Nana la yakuza



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Dim 4 Mar - 15:26
Tu n'sais pas à quel jeu dangereux tu joues. Là avec lui. Sur le toit. Tu pourrais y mettre fin hein, rapidement, suffit juste de prendre l'élan et hop. De sauter. Pour que ton corps s'écrase un peu plus bas sur le bitume, devant le Parking. Et tu t'en fous. Que ça puisse salir le trottoir, que ça puisse ameuter le voisinage, une ambulance, mais au moins ça sera un voyage sans retour à la morgue. Ouais, c'est tentant. D'arrêter le jeu. D'aller lui dire de se faire foutre, que t'es pas une pute, qu'il peut (c)rêver pour que tu poses tes lèvres délicates sur sa bite. Tes lèvres rosies par le froid, tes lèvres qui ont été trop malmenées quand t'étais plus jeune, tes lèvres qui ont vu plein de bites défiler, parce que t'étais trop stone pour refuser une pipe aux types qui profitaient de toi.

La voilà, la cause de tes cauchemars. Ou du moins une parmi des milliers. La voilà la cause de tes envies suicidaires depuis que tu t'es réveillée, depuis que t'as mis les pieds à NY, ça aurait été tellement plus simple d'te tailler les veines. Ou de sauter du pont de Brooklyn pour mettre fin à tout ça. Sauf que t'as jamais été assez courageuse pour faire quoi que ce soit. T'as été brisée tellement de fois que t'as décidé de vivre avec, d'en parler à personne, pas même à Nimue, le seul, à qui tu as tout dit, c'était Isaak. Le soir même de votre première rencontre.

Alors qu'est-ce tu fous là, à jouer à son petit jeu malsain ? Sa main dans tes cheveux. Un mouvement de recul, trop de ressemblance avec Xaver. Trop. Ton cœur qui s'agite dans ta poitrine. La peur de devoir tout revivre, comme avant, que ce mec en face de toi soit aussi sale type que Xaver. Pas moyen. Tu montres les crocs, les griffes sorties, prête à bondir sur ce petit con, à lui en coller une. Ou un coup de poing, au choix. « Va crever ! » tu lui balances à la gueule, à deux doigts d'lui mettre la branlée de sa vie. Merci les cours de self defense, suffit d'un mot de travers pour que tu lui éclates sa gueule. Pour que tes phalanges viennent lui dégommer la mâchoire. « Connard. » première insulte, certainement pas la dernière, alors que ton corps tout entier finit par trembler. Que ses mots ont réveillé en toi un truc que tu pensais enfoui, que cette peur ne reviendrait plus jamais.


it’s you and i
«You are the calm in my storm
You are the light
You are the light that's guiding me
The only one I see
The only one I need
You're my gravity» ▬ I never want to stop making memories with you
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Lun 5 Mar - 20:32
Les provocations comme des arnaques dans ton nom. Une main possessive dans les cheveux d'une fille qui ne sera jamais tienne. La jouissance qui s'injecte habituellement dans tes veines quand les coups, les cris, les larmes viennent. Parce que t'es con, parce que tu pourrais la mettre à genoux en pleurs avant de rire de ses pleurs. Habituellement. Habituellement, t'es con comme ça, te rapaîssant des faiblesses humaines, de mélange d'acrylique que composent leurs sangs et leurs larmes, du bleu au rouge au blanc. Elle recule, glisse d'entre tes doigts et t'as un sourire qui naît au coin de tes lèvres, qu'elle assassine dans ses incendies intestines. Ton regard qui croise le sien, ton estomac qui tombe. L'impression d'avoir poignardé la mauvais personne et d'en avoir plein les mains, plein la bouche. Va crever. Oui, tu voudrait bien comme elle tremble comme un sac plastique dépecé par le vent. Fixant la jolie bombe qui vibre sous tes yeux, tes doigts maladroits, prêt à exploser. L'envie de l'embrasser, en sachant très bien que ça ne réparera rien, rien du tout. Connard. Oui. Oh oui. Connard impuissant, les mains ouvertes, les mains déjà trouées, prêt à ce qu'elle te crucifie, tu l'as mérité. On t'as frappé, mordu, craché à la gueule, sucé, embrassé, mais on a pas tremblé comme ça. Pas comme si t'étais une fin du monde. Et ça t'arrache ce que t'as pas de coeur.

« Wow... » Que tu murmures en relevant les mains dans les airs, reculées au dessus de tes oreilles en signe de soumission, en drapeau blanc. Tu abdiques pour ce soir. Marchant sur tes oeufs, le ventre en morceaux, l'envie de la serrer, l'interdiction de la toucher, pour ne pas qu'elle se consume, qu'elle fonde sous tes doigts acides. « J'veux pas te faire du mal, je déconnais. »  Tu recules encore d'un pas, vachement con, ton regard noir figé sur elle, les mots qui s'étranglent dans ta gorge. Le murmure qu'il n'est pas facile de vomir pour toi, surtout à une inconnue. « J'suis désolé... » Que tu souffles avant d'abandonner, te laissant tomber au sol, assied, au main qui vient rejoindre le sol et l'autre qui ramène la cigarette à ta bouche. Les yeux qui la quittent pour se perdre dans le vide, where you belong. « J'suppose que l'offre pour ''mieux'', ne tient plus, hein ? » Que tu souffles, cherchant à désamorcer l'ambiance radioactive. Pas conscient que tu créerais Tchernobyl sur elle, sur vous. Peut-être. Peut-être que vous survivrez, que vous deviendrez mutants. Peut-être pas.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
« Fleur Sauvage »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13439-murphy-i-m-nuts-baby-i
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 718
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 27 ans (14 Février)
▹ APPART : #808 (8ème étage)
▹ TAF : cherche du boulot, mais a toujours son petit commerce de cupcakes en ligne.
▹ AVATAR : Kaya Scodelario
▹ DC : Nana la yakuza



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Mar 6 Mar - 0:09
Fracasse moi. Un tout petit peu. Pour que j'me sente vivante.
Pousse moi. À bout. Ou dans le vide, pour que je ne te déteste pas.
Allez. Pousse moi. Te loupes pas, t'as qu'une chance.


Tu trembles. Comme une feuille, à cause de ses mots, à cause de ses conneries, à cause de sa main dans tes cheveux, son ordre de t'agenouiller. Bancroft. T'as réellement l'impression de l'avoir en face de toi. Ou qu'c'est encore un de ses hommes de main qui est là, pour briser ta vie. Briser ton corps, ton âme, briser tous tes espoirs d't'en sortir enfin. Impossible. Comment il aurait pu te retrouver, toi qui as tout fait pour être discrète depuis que t'as remis les pieds à NY ? Alors tu veux pas qu'il te touche. Qu'est-ce que tu peux bien faire maintenant ? Sauter. Avec ou sans lui. Parce que tu ne veux pas revivre ton éternel cauchemar. Parce que… t'es à cran. T'en as marre. D'mal dormir, de ne plus dormir, de ne plus réussir à fermer les yeux, d'être tout le temps méfiante.

Tu recules encore. Dangereusement. Trop proche du vide, suffit d'encore quelques pas et c'est bon, ta belle gueule finira complètement défigurée sur le bitume. Mais tu t'arrêtes net quand il recule à son tour. Quand il s'excuse. Il est le premier. À s'excuser de t'avoir foutu la trouille. Ça change la donne. Ça t'fait oublier tes pensées suicidaires pendant quelques secondes. « Quoi ? » comme si t'avais mal entendu. Comme si c'était improbable que quelqu'un s'excuse auprès de toi. Ton air mutin qui s'efface de ton visage. Tes yeux azurs qui le fixent, qui le suivent du regard quand il se laisse tomber sur le sol.
Tu l'suis. Dans sa chute. Trop courte, moins dangereuse. Mais une petite chute quand même.

« J'aurais pas dû te traiter de connard. » tu soupires, lui met une tape sur le visage, passe ta main dans ses cheveux noirs. « Non. Ça tient toujours. Et si… on s'défonçait la tronche et nos cœurs ensemble ? »


it’s you and i
«You are the calm in my storm
You are the light
You are the light that's guiding me
The only one I see
The only one I need
You're my gravity» ▬ I never want to stop making memories with you
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Mar 6 Mar - 7:58
Y'a le vide qui la drague, quand tu joues au con. Le vide qui lui fait les plus belles promesses d'amour. Et elle préfères ça. Préfères s'éclater en bas que toi, tu lui éclates le fond de la gorge de force. T'as envie de vomir quand elle tangue, envie de la rattraper, mais peur qu'elle s'éloigne jusqu'à ce que le sol ne la soutienne plus. Qu'elle saute puis qu'elle change d'idée pendant sa chute. Tu deviens las, dépassé par ta propre connerie de gars obscène sans savoir ce que la demoiselle a pu en baver. Tu t'excuses, mais c'est même pas suffisant. Ses yeux sont ronds de surprise quand elle te demandes de répéter, et tu le murmures encore pour ne pas devoir lui hurler cents fois que t'es désolé. Te laissant tomber pour finir le cadavre de clope qui gît entre tes doigts, la cendre qui s'allonge en funambule. T'aurais cru qu'elle aurait tourné ses talons en te crachant dessus, sauf que non. Ses tes yeux bridés qui s'ouvrent grands sur elle quand elle se laisse tomber à côté de toi. Quand elle te dit qu'elle aurait pas dû te traiter de connard. Non, elle a bien fait. Tu souries doucement en la regardant. « Ba non, j'en suis un peu un, un connard. » Que tu rétorques en haussant les épaules, la demoiselle donnant une petite tape sur ton visage avant de glisser sa main dans ta tignasse. C'est doux, ça fait longtemps, ça te fais sourire comme un con. Ferme les yeux un moment sous ses caresses, laissant tendrement ta tête venir reposer contre son épaule. Un moment d'égarement volé au bout de ses doigts et l'envie de s'y perdre pour ne jamais revenir. Elle propose de bien vous défoncer ensemble, la tronche comme le coeur, ce qu'il en reste, ce qu'il n'en a jamais été. Relevant doucement ta tête vers elle, un sourire gribouillé aux coins de tes lèvres emboucanées.

« J'vote oui ! » Que tu rigoles tendrement. Ta main libre osant doucement aller chercher la sienne. Tes doigts qui caressent sa paume, retrace les lignes, comme si tu pouvais les lire, la lire. Enlaçant ta main à la sienne, comme si c'était normal. Et t'as envie qu'elle s'ouvre. Savoir quels visages ont les fantômes derrière ses beaux yeux bleus. Cette drôle d'impression de déjà la connaître alors que tu ne sais rien d'elle. « Dis-moi quelque chose que tu ne dirais pas à un parfait inconnu. » Que tu lui demandes, prêt à t'ouvrir aussi, lui montrer tes cicatrices, tes blessures et aussi celle que tu te feras. Une petite étincelle et vous êtes déjà en feu. C'est presque trop beau pour être vrai, trop beau pour durer, hein.



I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
« Fleur Sauvage »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13439-murphy-i-m-nuts-baby-i
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 718
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 27 ans (14 Février)
▹ APPART : #808 (8ème étage)
▹ TAF : cherche du boulot, mais a toujours son petit commerce de cupcakes en ligne.
▹ AVATAR : Kaya Scodelario
▹ DC : Nana la yakuza



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Mer 7 Mar - 16:08
Il est cassé. Comme toi. C’est ptêt pour ça que t’as tremblé. T’aurais ptêt dû le sucer, le vider puis te barrer. Mais au lieu d’ça… t’es restée. Sans te douter que votre histoire serait aussi compliquée pour vous deux comme elle l’a été avec Isaak. Mais tu t’en fous. Si ça s’trouve, y’a que ça, comme histoires qui te plaisent vraiment. T’es tordue. Il t’manque une case, ou plus, c’est même certain mais tu n’veux pas y penser, tu n’veux pas te retrouver enfermée chez les fous. Quoi, parce que t’es un poil suicidaire sur les bords tu devrais t’faire enfermer ? Plutôt crever. Ouais, tu préfères crever que d’rester vivante et enfermée chez les fous. C’est tout vu, plus besoin d’te poser des questions, alors quand il s’laisse tomber par terre, tu fais pareil. Alors que tu devrais t’éloigner. Parce que tous tes sens sont en alerte quand tu t’rapproches de lui.
Connard. Un peu. Pas beaucoup, il n’pouvait pas savoir. Que t’avais peur. D’à peu près tout d’ailleurs, mais c’n’est pas écrit sur ton visage, t’essaies d’le cacher. Que t’es pas bien, que tu ne l’as jamais été et que t’aimerais que tout ça, ça s’arrête. Par contre, t’as pas encore trouvé le remède du bonheur, tu pensais, l’avoir trouvé, quand t’étais avec Isaak, qu’il te protégerait pour toujours contre tes démons, tes cauchemars. Mais non. Au lieu de ça, tu dois te débrouiller toute seule. Comme une grande. Suffit d’un peu de courage. Et ça ira mieux.

« Un peu alors. » Ta main dans ses cheveux. C’est doux. Depuis quand t’as pas touché quelque chose d’aussi doux ? Un sourire. Le sien. Tu ferais tout pour ce sourire. Tu crois. C’est ça c’qu’on appelle le vrai coup de foudre ? Genre l’amitié improbable qui s’construit aussi rapidement alors que quelques secondes plus tôt, t’avais peur de lui ? Sa main qui attrape la tienne. Naturel. Comme si ça faisait une éternité que vous vous connaissiez. « J’serais prête à crever pour toi. » Tu lui balances, naturellement. Un sourire. Sur tes lèvres cette fois.


it’s you and i
«You are the calm in my storm
You are the light
You are the light that's guiding me
The only one I see
The only one I need
You're my gravity» ▬ I never want to stop making memories with you
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Dim 18 Mar - 18:19
C'est vite. Ça dégringole avec elle. Quand elle te retrouve au sol, quand sa main glisse dans l'ébène de tes cheveux, quand tu te frottes à sa main comme un bébé chat, à quelques doigts de ronronner, si ça peut la faire sourire. Parce que toi, ça te redonne un sourire, quand elle cède, avoue que t'es peut-être un peu un connard. Te redonnes un petit souffle de vie, un peu de ce cruel espoir qui fait vivre. L'impression que tu la connais depuis toujours, que tu l'as perdue, puis retrouver avant de ne la perdre encore. Tu sais même pas son nom et pourtant, tu ne la laissera plus partir. Vos mains jointes pour les confidences. Celle, troublante, de ta belle folle qui avoue ce que tu craignais. Dans une autre vie, peut-être, elle avait été ta soeur, ton amante, ta femme. Ton regard dans celui de l'inconnue et la putain d'impression que tu ferais la même chose. Que tu te battrais pour ramener la couronne sur sa tête, que tu ferais tellement de connerie pour arracher un peu de bonheur à madame.

« Est-ce que tu serais prête à vivre, pour moi, aussi ? » Que tu lui demandes. Ta main libre qui remonte, se fait tendre. Une caresse sur sa joue, comme si cette douceur pourrait guérir cette envie de sacrifice que tu ne connaissais que trop. Comme si tu pouvais la réparer alors que t'avais jamais été bon qu'à faire exploser et saigner. Ton pouce qui remonte doucement sur sa lèvre. Une envie de l'embrasser que tu ne te permets pas. Pas encore de lui faire peur encore. Pas envie de la sentir se dérober et fondre encore. Rien qu'une caresse qui fait mal au ventre quand ta retrace sa lèvre inférieure. T'as plus le droit à l'erreur avec elle.


I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
avatar
« Fleur Sauvage »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13439-murphy-i-m-nuts-baby-i
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 718
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 27 ans (14 Février)
▹ APPART : #808 (8ème étage)
▹ TAF : cherche du boulot, mais a toujours son petit commerce de cupcakes en ligne.
▹ AVATAR : Kaya Scodelario
▹ DC : Nana la yakuza



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Sam 24 Mar - 16:23
Vivre pour lui ? Peut-être, et ça veut dire quoi, de vivre pour lui ? De vivre tout court ? Depuis combien d'temps tu n't'es pas sentie vraiment vivante ? Quad est-ce que ton envie d'vivre a disparu ? Quand est-ce que tu t'es retrouvée entre la vie et la mort ? Ah ouais. Bancroft. Connard. C'est lui, c'est lui qui t'as ôté toute envie de vivre pleinement, c'est lui qui t'as rendue comme ça, paumée, fracassée, c'est lui qui t'as rendue fragile. T'es fissurée d'partout. Suffit d'un rien pour que tu t'brises pour toujours. T'as des cicatrices partout. La plupart d'entre elles sont invisibles à l’œil nu et d'autres se voient encore sur tes poignets. Un peu. Des cicatrices un peu pâles. Des cicatrices que tu as ouvert trop de fois, qui prouvent tes tentatives de suicide alors que t'étais complètement défoncée quand tu vivais dans ta cage dorée. Quand tu vivais chez Bancroft avant d'te barrer, avant d'le trahir… avant d'essayer d'te sentir encore un peu vivante.

Ptêt qu'en te tuant, tu t'sentais vivante, même si tu n'arrivais pas à sentir les douleurs. Combien d'fois t'as pensé à t'jeter d'un pont, à t'jeter sous les roues d'une voiture qui aurait pu te frapper de plein fouet ? Plein d'fois. Mais t'avais pas assez d'cran pour le faire. Et aujourd'hui toujours pas. Toujours pas de cran pour t'foutre en l'air.

Vous êtes là comme deux cons sur le toit. Assis, deux paumés, deux idiots. À vous faire des belles promesses qui n'seront peut-être pas tenues. T'en sais rien. Ça t'fout la trouille tout ça, d'pouvoir ressentir des trucs pour lui, d'devoir vivre pour lui. Est-ce que t'en seras capable, est-ce que tu seras capable de n'pas l'entraîner avec toi dans ta chute ? « Peut-être. J'peux rien t'promettre. Mais toi, est-ce que t'es prêt à m'suivre dans mon cauchemar permanent ? » tu finis par lui demander alors que ses doigts retracent tes lèvres. Doigt que tu mords un peu. Comme un félin sauvage qui est encore un peu craintif. Un peu.


it’s you and i
«You are the calm in my storm
You are the light
You are the light that's guiding me
The only one I see
The only one I need
You're my gravity» ▬ I never want to stop making memories with you
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13612-wilf-inh-sen-mitsuji
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 911
▹ INVESTISSEMENT : 54

▹ AGE : √642
▹ APPART : officieusement au #1301 (#504 payé de peine et misère)
▹ TAF : Nettoyeur de lieu de tournage de snuff movies, réalisateur de films indépendants (gore baby)
▹ AVATAR : sen mitsuji
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    Dim 8 Avr - 7:01
C'est comme si le monde s'était arrêté, comme si le temps c'était figé. La connerie de trop, la vérité dans la peur de la belle et ton masque de petit con qui était tombé. Elle avait vu, elle avait compris. L'âme à nue devant la belle inconnue et le coeur au bord des lèvres. Un désespoir commun qui se rejoins et se mélangent à vos yeux. Les peurs à vif, l'amour en casses-têtes sur le sol. Le début de la fin. Deux petits cons qui ne savent pas trop ce qu'ils fonts, ce qu'ils se promettent. Les conneries qu'ils feront, les déchirures qu'ils s'offrirons. Tout est là, tout est écrit quelque part dans les étoiles. Ce sera compliqué, vous emballez pas, mais vous écoutez, vous ne voyez rien. Vous n'y croyez pas, aux mauvaises présages au peurs de voyantes. Au fond de ton amertumes et ton pessimisme, y'a ce rêveur. Celui qui voit déjà Hollywood et qui s'en fout de comment c'est un monde crade et tout. Dans ton coeur y'a l'envie d'avoir quelqu'un comme elle à tes côtés. Quelqu'un d'aussi intense, quelqu'un d'aussi fêlé, d'aussi blessé, véritable. Elle à du mal à te promettre, c'est normal. Sauf que toi, t'as pas envie de la voir mourir alors qu'elle ne viens que de commencer à vivre sous tes yeux et sous tes doigts qui tracent ses lèvres rosées. Les blancs de ses dents qui viennent mordre ta peau, pincer ton ventre et te faire doucement sourire. La voix basse, la voix lourde, un peu plus grave qui se lève doucement. « J'ai pas le droit de t'embrasser, hein ? » Parce que ça grouille en toi, ce désir là. Cette envie de goûter à tout, de ne rien manquer. Pour te dire que t'es pas passé à côté de quelque chose. Si son cauchemar à la même couleur que le fond de ses yeux, t'y plongeras tête première. Tant pis pour tout. Et même si y'a l'envie de la faire tienne au bout de tes lèvres, y'as l'envie d'en faire quelqu'un d'important, qu'elle te montre ses blessures et que tu les embrasses unes à unes.




I've always liked to play with fire.
Fucked and drank all night. Acted all alright. Had no need to fight. Tonight, tonight.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: {Wilf} Allez vient on va s'encrasser les poumons    
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.