AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 16:25
On a la nuit devant nous et après une semaine passée enfermé au Red Manor, je ne suis pas pressé, j'ai envie de découvrir la ville. Je ne suis pas encore sorti, j'ai été une fois acheté des clopes en ville, pas loin d'ici, c'est tout. Je ne connais personne et mes soirées ont été prises, à bosser. Je force la bagnole facilement, me fichant de l'abimer et je la démarre avant de m'installer au volant. J'attends que Nina soit installée et elle me sert de guide pour aller vers... "Frenchmen street ? Y a un truc avec les français ?" Quoi ? Je suis pas d'ici, je signale, ça s'entend assez à mon accent rugueux et si les américains ne connaissent rien à la Bosnie, je ne suis pas non plus très au fait de leur histoire. Je connais NY et Las Vegas, c'est à peu près tout...

On roule un petit quart d'heure, dans un silence coupé de loin en loin par une question ou une réponse sur la ville, mais ce silence n'est pas pesant. "Le bayou, qu'est-ce que c'est ?" Je suis particulièrement conscient de la présence de Nina à coté de moi, quand bien même je ne la regarde pas, et son parfum m'enveloppe. Je ne la regarde pas, toute mon attention est focalisée là dessus, ne pas la regarder. On se gare dans le quartier qu'elle m'indique, un peu n'importe nawak mais quelle importance ? Je la laisse décider de où on va, marchant à coté d'elle sans la toucher, un demi-pas en retrait. Je suis comme un touriste, le nez en l'air, à regarder autour de nous. Je hume l'air chargé d'odeurs épicées qui me donnent faim. "C'est plus petit que NY, Manhattan la nuit, c'est blindé de monde. Et pas que des touristes ! "




Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 16:41
Je ne me moque pas, je ne pars pas du principe que tout le monde doit connaître la Louisiane ! En plus il n'est pas d'ici et à sa place j'aimerais autant qu'il ne se moque pas de mon ignorance totale sur les Balkans, alors je lui explique dans un sourire. Mmh, ben déjà, y a tout un quartier qu'ils appellent le French Quarter, ça devrait te mettre la puce à l'oreille, non ? Mon ton est amusé mais certainement pas moqueur, et je poursuis. En fait à une époque... Au... 19e je crois, y avait énormément de colons français en Louisiane. A une époque il y avait deux municipalités francophones sur la Nouvelle-Orléans. Il y a pas mal de gens qui parlent français ici, moi je baragouine un petit peu... Et puis il y a beaucoup de francophones créoles dans le coin aussi. C'est un peu le cas partout en Louisiane, pas uniquement à la Nouvelle-Orléans. Et le bayou, je suis surprise que t'en aies pas entendu parler en arrivant, c'est tout à l'Est de la ville. Je fronce le nez. Comment dire, c'est... En fait globalement ce sont tous les marécages qu'il y a au Sud de l'Etat. Ca fait comme... A la fois pleins de canaux navigables et aussi des marécages où les types chassent l'alligator. Voilà, ça c'est pour l'aspect folklorique, ça plaît toujours aux touristes.

Je m'extirpe de la voiture, sur le siège de laquelle j'abandonne la veste devenue inutile, et je l'entraîne sur les trottoirs pavés de Frenchmen Street. Déjà, les airs de jazz parviennent jusqu'à nos oreilles, et je suis à l'affût, en quête d'un endroit où l'on pourrait se poser. D'ici quelques semaines, il y aura plus de touristes déjà, et des groupes de jazz dans les rues. Et si t'es encore là cet été, y a des festivals de musique vachement sympas, aussi. Il a dit qu'il resterait peut-être plusieurs mois, alors ce ne serait pas complètement impossible qu'il soit encore là au mois de juillet. Finalement, je m'arrête devant un pub dont la terrasse est blindée, et je lui fais signe de me suivre à l'intérieur. Il y fait encore plus chaud que dehors, et la scène est occupée par un groupe de jazz déjà en train de jouer depuis au moins une heure si j'en crois l'ambiance. Tu veux t'installer à une table ? Je demande un ton plus haut, en me penchant vers lui, pour que le son de ma voix couvre la musique.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 17:09
"Ha les colonies !" j'ai un sourire d'autodérision. "Bah nous les serbes, on a rien colonisé, pourtant c’est pas faute d'essayer. On y met du cœur, mais personne veut de nous." Ce n'est pas tout à fait exact mais c'était toujours près de chez nous et ça n'a jamais duré longtemps et puis la Nouvelle Serbie, tiens ça fait tilt avec la Nouvelle Orléans, à croire que le Nouveau/elle quelque chose c'est pas pour rien, c'était y a longtemps. Je saurais plus dire quand, j'ai un peu séché les cours pour faire la guerre...

"Des alligators ? Y a des alligators dans le coin ? Oh...je vais faire gaffe alors. Je suis plus habitué aux requins." J'ai un rire silencieux à ma blague nulle mais c'est vrai que ça a un coté fascinant d'apprendre ça. C'est très...exotique pour le coup !

"c'est pas que je sois fan de jazz, je connais pas trop mais j'aime bien danser..." J'aime bien ça mais je suis nul, je ne suis pas le rythme, je bouge. En même temps en rave, défoncé, tout le monde s'en fout de comment on danse et chacun "interprète" la musique au gré de ses délires mentaux. J'imagine une rave de Jazz et je me marre tout seul en cherchant une table du regard. "Oui j'aimerais bien, le temps de bouffer au moins..." Ce qui veut dire 5mn parce que je mange avec un lance-pierre y parait plus le temps de se faire servir. Y a du monde et les tables sont prises d'assaut. "Sinon c'est pas grave, je peux bouffer debout tiens, regarde, y a une place là bas avec un coin de bar, ça ira très bien. Peut-être qu'une table se libèrera ?" Tant que je peux poser mon verre et mon assiette pour fumer. Ha ouai merde...personne fume ici, c'est clairement pas le Bronx. "Qu'est-ce que tu veux boire ? Moi j'aime bien la vodka si elle est pas trop dégueu, mais toi ?" Je lui adresse un sourire encourageant, la sentant encore farouche. De mon coté, je suis nettement plus détendu, j'aime bien l'ambiance de l'endroit et personne ne me connait ici, ça a un coté agréable...reposant.



Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 17:27
Son trait d'humour m'arrache un rire, le premier de la soirée. J'y connais rien aux tentatives de colonisation serbes mais ça m'amuse malgré tout. C'est pour ça que t'es si loin d'ton pays ? Parce que personne veut de toi ? En réalité je n'y connais rien, je ne sais pas à quand remonte la dernière guerre et si c'est pour ça qu'il a fui, ou si sa présence aux États-Unis est dûe à tout autre chose. Dans le bayou, ouais. Enfin t'en fais pas, tu crains rien tant que tu restes en centre-ville... Tu devrais peut-être aller y faire un tour, cela dit, ça vaut vraiment le coup d'œil même si la visite est forcément très... Touristique. Les balades dans le bayou ça marche vraiment bien dans le coin, ça attire beaucoup de monde. Je t'aurais bien offert une visite guidée mais je doute d'obtenir une autorisation de sortie pour ça, mmh... Déjà, le fait que je sois dehors ce soir relève du miracle, et j'essaie de ne pas penser à ce qu'il se passera si quelqu'un se rend compte de mon absence... J'ai le mauvais pressentiment que ça ne passera pas inaperçu, mais d'ici là ce ne sera plus le problème du slave.

Je lui souris, plus sincèrement cette fois. Moi aussi j'aime bien danser. Si la musique t'inspire pas on ira ailleurs, ok ? Ce n'est pas que j'essaie de me faire bien voir, c'est que tant qu'il passe une bonne soirée, il n'insistera pas pour rentrer trop tôt, et je pourrais donc rester plus longtemps dehors, avec cette sensation d'être presque libre. Je le suis jusqu'au comptoir, et je trouve même un tabouret haut, un seul, sur lequel je me pose parce qu'on va supposée que c'est un gentleman. Un type qui bosse pour un proxénète, haha... La vodka ça me plaît bien aussi, j'en ai assez du bourbon et je suis pas fan des cocktails trop sucrés. Tiens, essaie de voir s'ils ont de la bonne vodka, tu me feras découvrir comme ça. J'admets sans honte mon ignorance en la matière. Je le laisse donc nous commander à boire, de toute façon c'est lui qui offre, et je regarde machinalement alentour pour vérifier que je ne connais personne... En attendant, je récupérerai un menu que je lui tends lorsqu'il reporte son attention sur moi. Si tu veux découvrir la bouffe du coin, c'est l'occase. Tu manges épicé ou vous êtes des petites natures dans les Balkans ? Je demande, une lueur mutine dans le regard.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 17:58
Son rire est doux et me réchauffe le plexus solaire et le bide de façon bizarre, mon cœur s'accélère à son sourire plus lumineux. J'ai un drôle de sourire à son trait d'humour, elle n'est pas si loin que ça de la vérité finalement. Je ris à mon tour en acquiesçant "C'est ça ! Le problème c'est qu'on est tout un pays comme ça ! " Je ne réponds pas pour la visite de bayou mais je sais pas, je suis déçu comme si on me privait d'un truc, un autre moment avec elle. Je ferais aussi bien d'en prendre tout de suite mon parti. Quand on rentrera, je la reverrais plus jamais comme ça. Je me le jure, ça serait trop d'emmerdes. Mais ça me fout le bourdon que je chasse dans la conversation banale.

Je louvoie entre les tables jusqu'au bar où elle s'assied sur le tabouret. Je me poste près d'elle, très près parce qu'il y a du monde. J'effleure son épaule de mon bras, je sens sa chaleur et ça me trouble. Je hèle le barman qui m'aperçois, l'avantage d'être grand massif et bien accompagné. "La musique est pas mal..." Des gens dansent c'est assez entrainant pour moi. Je suis plutôt musique electro et industriel, lourde avec des basses et des boom boom qui résonnent dans les creux du ventre, qui vous mangent de l'intérieur, mais ça, ça change. Je suis un touriste ce soir !

"Hé, je suis un homme, un vrai, pas une petite nature ! On est comme ça dans les Balkans, enfin pas tous les Balkans, les croates et les bosniaques sont des fiottes. Allez amène tes piments ça me fait pas peur, poulette !" Je rigole, parce que je plaisante, mais en vérité vu que je bouffais quasiment tous les soirs chez le paki, je suis relativement insensible. C'est pas du à la nourriture de mon pays, même si on est des accros du paprika. Je demande le plat du jour, c'est moins cher et je demande à Nina "t'es sur que tu veux rien manger ? t'as que la peau sur les os." C'est vrai, un coup de vent, elle s'envole ! En boisson, j'opte direct pour de la vodka polonaise puisque assez étonnamment, ils en ont et même pas trop chère. j'imagine qu'ils n'arrivent pas à la refiler, pas assez de polaks ou de serbes dans les parages. "ça tu vas voir, c'est bon. Plus sucré que la Belvédère, à l'herbe de bison. Żubrówka."



Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 18:17
Un nouveau rire franchit la barrière de mes lèvres et je secoue la tête, amusée. Je suis légèrement troublée par ma bonne humeur, c'est que je n'ai pas souvent l'occasion de rire, comme on s'en doute. Tout un pays ? Merde, comment ça se fait qu'on n'ait pas encore été envahis ? N'empêche, il n'y a pas énormément de serbes à la Nouvelle-Orléans, en tout cas pas suffisamment pour que j'y ai fait attention. La population est clairement à dominante afro-américaine ici, surtout dans les quartiers comme celui dans lequel on se trouve. J'interprète son absence de réponse sur le bayou comme un manque d'intérêt de sa part, et je n'insiste pas même si je trouve ça dommage. Après tout j'ai compris qu'il était fauché, il n'a sans doute pas envie de dépenser le pognon qu'il lui reste dans une visite touristique des marécages, mais quand même c'est dommage de passer par la Louisiane et de ne même pas aller voir à quoi ça ressemble. Moi c'est quelque chose qui me manque, les balades dans le bayou, tout comme les personnes avec lesquelles j'y allais. C'est comme une autre vie, comme si c'étaient les souvenirs d'une autre que moi.

Comme je m'en doutais, ma petite pique a suffit à ce qu'il s'insurge et réclame du piment, et j'espère secrètement que le cuistot va y aller fort sur son assiette. Mh, attends, donc que je retienne... Les serbes c'est ok, ce sont de vrais mâles fréquentables... Par contre j'évite les bosniaques et les croates... Et les russes aussi, j'imagine, c'est ça ? Mon regard brille toujours d'une lueur amusée, les petites guerres de territoires, d'identité, c'est quelque chose qui m'échappe complètement. Sans doute parce que j'ai déjà du mal à me trouver une identité propre... Par contre, poulette, plus jamais. Sinon je mords. Ouais, je peux pas le menacer de pire vu les circonstances malheureusement... Je baisse les yeux sur mon corps trop frêle, hausse doucement les épaules pour dissimuler un mal-être pourtant évident. Ouais, c'est une technique, paraît que les mecs préfèrent quand y a plus de chair à palper... M'enfin ça n'a malheureusement pas l'air de repousser les clients. L'auto-derision, une arme de défense pas si efficace que ça finalement. Bon, ok, puisque tu m'invites j'vais prendre la même chose. Ça me changera de la bouffe qu'on nous sert au manoir et je me sens plus détendue, ce qui veut dire que mon appétit revient doucement.

Je récupère mon verre de vodka et trinque avec lui avant de m'octroyer une gorgée. Je laisse l'alcool me réchauffer l'œsophage avant de pousser un soupir satisfait. Mh, c'est vraiment pas mauvais. Zubrowka, c'est ça ?



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 19:30
"C'est trop loin ici. On est trop occupé avec nos voisins, et en plus on deux tondus et trois pelés. J'te laisse décidé dans quelle catégorie je suis. En plus vous avez des alligators pour vous défendre, non, c'est trop pour nous !" Je joue l'autodérision, pour l'entendre rire à nouveau. Je ris moi aussi quand elle tâche de récapituler mon histoire. "humm humm les Russes aussi, t'apprends vite. Je te ferais un cours un jour, mais c'est compliqué, faut plus qu'une soirée, et un peu plus de vodka aussi." Une autre soirée. Si seulement.

Je ris encore, cette fille a décidément un don parce que je suis pas aussi rieur avec les étrangers d'habitude. Je peux l'être avec mes amis proches, comme Tiosav parce que ce mec est franchement marrant. Mais sinon, je suis plutôt réservé voire taciturne à ce qu'il parait. Moi je ne trouve pas, j'aime m'amuser, faut pas croire. "Ah pas poulette ? Je te trouverais autre chose. Un autre surnom...en serbe hum ? Comme ça tu comprendras pas ! " Je fais signe au barman de mettre deux plats du jour qui consiste en des râbles de lapin pannés et du riz avec une sauce pleine de légumes et d'épices. Un truc et chaud et qui tient au corps, je trouve que c'est parfait. Je réponds avec détachement, feint parce que je veux qu'elle pense que c'est juste une remarque factuelle alors qu'au fond, je le pense vraiment, de façon très émotionnelle. "Il en faudrait un peu plus que ça, t'es bien roulée."

Je garde la bouteille, la payant toute entière, quitte à se ruiner autant le faire bien. "Pas mauvais c'est tout ?
Oui c'est ça, Żubrówka. Żubrów c'est un bison en polonais... Y a une herbe dedans qui donne le goût spécial. Ça te plait ? "
J'ai clairement envie qu'elle passe une bonne soirée et je suis attentif, me penchant parfois pour saisir les expressions de son visage. On nous amène rapidement nos plats, c'est l'avantage de prendre le plat du jour.




Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 19:43
Je dodeline de la tête, feint une grimace de dépit. On les chasse, les alligators, on n'a pas vraiment appris à les dresser pour qu'ils nous défendent. J'crois que s'ils pouvaient, ils nous boufferaient. Je roule des yeux dans un nouveau sourire amusé. Un cours pour ? M'apprendre qui fréquenter ? Le mieux je crois que c'est que j'évite tout le monde, ça me semble plus prudent. Si seulement je pouvais faire ça, putain je tuerais pour ça. La vérité, c'est que les hommes sont tous les mêmes, peu importe d'où ils viennent. Les clients qui viennent nous voir, qu'ils soient américains, mexicains, européens ou slaves, ils veulent tous la même chose. Un instant je me demande s'il est de ces hommes-là, ou s'il se contente de faire ce pourquoi on le paie, c'est-à-dire surveiller les filles. Ici il s'agit clairement plus de surveillance que de protection, notez bien la nuance.

J'approuve d'un hochement de tête lorsqu'il répète le surnom à éviter, et je minaude un peu en demandant : Un autre surnom ? Donc t'as bon espoir de rester malgré tout ? Je me doute que ce n'est pas parce qu'il apprécie ma compagnie, je ne suis pas si naïve ! J'imagine surtout que ça la foutrait mal auprès de son boss s'il se faisait renvoyer au bout d'une semaine... J'ai un léger haussement d'épaules lorsqu'il dit que je suis bien roulée, je ne prends pas ça comme un compliment, c'est pas comme s'il m'avait dit que je suis jolie, ou que je lui plais. Je sais que je suis bien foutue. J'ai beau être trop mince, j'ai quand même des seins malgré tout, des fesses rebondies, des muscles fins et déliés, restes du temps où je cambriolais encore. Du temps où être bien foutue m'apportait des avantages, parce que je pouvais rouler les gens. Aujourd'hui, ça ne m'apporte que des emmerdes, parce que les hommes me choisissent. Pas comme on trouve une nana jolie, non, comme on choisit un morceau de viande chez le boucher.

Je le corrige avec un sourire en coin. J'ai dit vraiment pas mauvais. Si je bois assez, je finirais peut-être par trouver ça très bon. Mais rentrer ivre me paraît être une mauvaise idée... Je finis par hocher la tête, concédant parce que je sens que ça lui tient à cœur, sans que je comprenne pourquoi. Oui, ça me plaît. Et je ne sais plus bien si je parle de la vodka ou de cette soirée avec lui. J'avise mon plat avec une légère moue, clairement il y a trop à manger pour moi, mais je vais tâcher de faire honneur au type qui m'invite, c'est pas tous les jours.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 20:09
"Non, tu fréquentes bien qui tu veux" - ou pas en fait vu l'établissement où elle bosse - " mais pas se gourer sur qui est qui dans les Balkans, c'est la base de la survie. On se déteste tous. C'est pas des blagues ! Mais les serbes, de Bosnie, mélange pas c'est important, c'est les meilleurs, c'est comme ça. Eux tu peux les fréquenter sans problème" Sous entendu moi. Parce que je ne pense pas qu'ici y en ait des tonnes de serbes de Republika Srpska !

Je hausse les épaules et rétorque avec un sourire amusé et sarcastique à la fois "Je voudrais pas rater le festival de musique cet été." En vérité, ce n'est pas moi qui décide. C'est Darko, et Tobias. " Ce qui laisse du temps pour te trouver un petit nom. Encore que le tien est pas bien long, c'est joli Nina, j'avais jamais entendu avant." Je trouve ça court mais original sans savoir qu'elle a pensé la même chose de mon surnom un peu plus tôt.

Je souris, rassuré sur le fait que ça lui plait, le plat, la soirée, la vodka peu importe, ça lui plait et je l'enveloppe d'un regard approbateur et reconnaissant. Je la ressers et moi avec avant de me mettre à manger rapidement, en me cramant la gueule et en plus c'est bien épicé, ça réchauffe. D'ailleurs à la moitié de mon assiette, j'enlève ma veste et je relève mes manches avant de reprendre mon assiette. Il sera pas dit que je me ridiculise. En plus le lapin panné n'est pas épicé et faut juste alterner sauce et viande pour un juste dosage ha ha, toute une technique. Je regarde l'orchestre jouer tournant de temps en temps mon regard vers Nina.



Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 20:19
Je hoche la tête d'un air entendu. Je devrais m'en sortir, vous êtes pas nombreux dans le coin. Et depuis quelques mois, les seules personnes que je suis autorisée à fréquenter sont soit des employés, soit des clients du Manoir, autant dire que j'arrive à les énerver bien autrement qu'en me trompant sur leurs origines. J'avale une bouchée de riz avant de demander en fronçant le nez. Te fous pas de moi, mh ? Mais c'est quoi la différence. Entre les serbes de Bosnie et... Ben les autres ? D'où est-ce qu'ils sont, d'ailleurs, les autres ? De Serbie ? Y a bien un pays qui s'appelle comme ça, non ? C'est cela dit le genre de réflexion que je ne me risque pas à faire à voix haute, ce serait dommage de le vexer maintenant après avoir évité le pire en ne le traitant pas de russe !

Ah, c'est vrai ? Ça me semble... Banal, pourtant. Courant. Cela dit je n'en ai connu qu'une seule autre dans ma vie, c'est que ça ne doit pas être si fréquent que je l'imagine, finalement. Je ne lui dis pas que s'il se contente de m'appeler Nina, ça me changera déjà des surnoms auxquels j'ai droit la plupart du temps. Genre s'il ne m'appelle pas salope, par exemple, on sera dans un grand progrès pour moi ! Même sans le festival, tu verras, dès le mois de juin, et on y est bientôt, il commence à y avoir assez de touristes pour que les groupes se mettent à jouer dans les rues. Là tu pourras aller te perdre dans le quartier français si tu veux, c'est très animé. Et blindé de touristes, raison pour laquelle j'ai toujours eu tendance à éviter l'endroit en été.

Je ne peux quand même pas m'empêcher de trouver ça étrange, ce type qui emmène une pute manger dehors... Est-ce que c'est seulement parce qu'il n'a eu le temps de rencontrer personne en ville ? Je suis loin de terminer mon plat, en revanche je rigole en me moquant ouvertement de lui quand je le vois ôter sa veste, remonter ses manches, signe que ouais, c'est assez épicé pour qu'il le sente. Quand il a fini de manger, et que j'ai terminé la moitié de mon assiette ainsi que trois verres de vodka, je propose : Alors, tu te sens de danser sur du jazz, ou pas ?



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 21:02
J'éclate d'un rire franc cette fois, presque un fou rire. "Ah tu as deux heures à tuer ? Bon je vais faire court. Y a des serbes en Bosnie, en Serbie, en Croatie aussi, tout ce coin là. Les serbes de Bosnie, y en a qui veulent être rattachés à la Serbie, pour former la Grande Serbie, et d'autre qui préféreraient qu'on ait l'indépendance de notre état, la Republika Srpska...Tu suis ou t'as mal au crâne ?" Je ris à nouveau à voir sa tête, bon sérieusement qui s'y retrouve à part un slave ? Et encore, pas tous, je crois bien que les hongrois sont un peu perdus, ha ha.

Quand elle s'étonne pour son prénom, je réponds avec un poil trop de gravité cette fois, changeant d'humeur un court instant avant de me reprendre "Non, pas banal" Elle est tout sauf banale cette fille. Je ne comprends même pas qu'elle soit pute, j'arrive pas à l'intégrer ça, je commence à l'oublier. Pourtant j'ai failli la voir se faire tringler par un taré qui frappe pour bander. Une douleur me serre la poitrine. Je n'ai plus envie d'aller à un festival où elle ne m'accompagnera sans doute pas. Je me surprends à espérer être rentré à ce moment là pour ne pas avoir à penser à elle.

Je suis content de la diversion et je termine mon verre cul sec en acquiesçant. "si t'as pas peur de mon style ça fera très bien l'affaire !" Pour la première fois, je lui tends la main pour qu'elle y pose la sienne. Je plaisante à nouveau pour déjouer la tension latente de mon geste. "Tu sais danser là dessus, fille du coin ?"






Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 21:10
J'écarquille les yeux à le voir éclater de rire, je ne m'attendais pas à ce que ma question lui fasse un tel effet, en plus je lui ai demandé de ne pas se moquer ! On ne peut décidément faire confiance à personne. Sourcils froncés, nez plissé, j'essaie de me concentrer sur ce qu'il dit, et un sourire se dessine sur mes lèvres. J'en conclus que tu fais partie... des Serbes de Bosnie qui veulent l'indépendance ? C'est facile à deviner parce qu'avant ça, il parle des autres Serbes, alors que là subitement il dit "notre" état, "notre" indépendance. Pour l'instant ça va, je suis plus ou moins. En gros vous êtes éparpillés un peu partout, et vous voulez tous des trucs différents. De vrais casse-couilles, quoi. J'ai un sourire amusé avant de demander : Comment tu dis ? Republika quoi ? Je trouve ça terriblement difficile à prononcer !

Je ne perçois pas l'ombre qui passe sur son visage et, au contraire, un sourire vient éclairer le mien quand il accepte d'aller danser avec moi. J'ai toujours aimé danser, et ça fait trop longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de le faire ailleurs qu'en petite tenue sur un podium ou dans une chambre. Peur de ton style... Mh, ça dépend, c'est quoi ton style ? Il me ferait presque flipper, soudain. Je jette encore un regard autour de nous avant de hausser les épaules. A priori, y a personne que je connais, tu peux me foutre la honte, c'est pas grave. Je lui souris, amusée, et me lève en glissant ma main dans la sienne sans faire attention... Jusqu'à ce qu'un léger choc électrique dispense une onde de chaleur le long de mon bras. Je cille une demie-seconde, fronce les sourcils et relève le nez vers lui. Fille du coin ? C'est ça ton surnom ? Ca manque clairement d'originalité, et c'est même pas en serbe, j'suis déçue. Je roule des yeux. Je sais danser là-dessus, je sais danser sur tout. Mais non, je me vante pas, ou si peu... J'te guiderais si tu veux.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 21:46
"Gagné, tu es perspicace. C'est la la Republika Srpska..la république serbe, mais celle de Bosnie, pour l'instant parce que la Serbie c'est une république aussi...Republika Srbija. " Et là ça se complique pour les américains, pour tout le monde en fait ! Je renifle en faisant mine de me rengorger mais je plaisante, souriant de moi-même. "on aime ça être casse-couilles. Fierté nationale."


Je préfère être honnête "Mon style ? c'est le style instinctif et déstructuré. Je suis pas sur que ça se marie bien avec le jazz... Normalement ça se marie bien avec les raves." Moi aussi je ressens ce truc quand elle prend ma main mais je m'y attendais, parce que depuis tout à l'heure j'éprouve de temps à autre des drôles de sensation. Je suis persuadé que ça fait trop longtemps que j'ai pas baisé et que c'est la raison à tout ça. En tout cas je veux m'en persuadé. "Non t'inquiète pas, c'est pas ton surnom. J'ai encore quelques mois non ? Laisse moi réfléchir Piletina ! " Je ne lâche pas sa main, me laisse entraîner vers la piste de danse, oubliant ce qu'elle vient de dire, qu'il pourrait y avoir des gens qu'elle connait, elle est de cette ville après tout, pas comme moi, doublement étranger !

Il y a du monde sur la piste et instinctivement, je la ramène vers moi, pour danser, pour nous isoler, la protéger, l'avoir à moi. On se retrouve face à face, et je lui tiens seulement la main, mon corps près du sien sans le toucher.  Même perchée sur ses talons, elle reste plus petite que moi. Quand je baisse les yeux vers elle, j'aperçois ses cheveux sombres, ses cils ombrés jusqu'à ce qu'elle lève à son tour le regard. C'est un nouveau choc que ses prunelles sombres qui accrochent les miennes. Ma voix baisse d'un ton, subtilement plus rauque, prédatrice, excluant les autres "Oui, montre-moi, Nina." Je prends plaisir à prononcer ces deux syllabes qui roulent dans ma bouche. J'esquisse un sourire confiant, essayant de suivre la musique ou plutôt son rythme à elle, ce qui s'avère beaucoup plus facile.





Dernière édition par Slavenko Kovacs le Mar 20 Fév - 22:01, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 21:56
Juste au moment où je crois que je commence à comprendre, il me perd et j'écarquille une nouvelle fois les yeux, incrédule. Ok, alors déjà, ces deux mots sont beaucoup trop compliqués à prononcer... Ensuite... Vous êtes beaucoup trop compliqués ! Voilà, disons que ce n'est pas que je ne suis pas intéressée par sa culture, mais là ce soir j'ai déjà trop d'alcool dans le sang pour croire que je suis vraiment capable de suivre et de comprendre. Tu me referas un cours, un peu mieux structuré d'ailleurs, s'te plaît. J'appuie mes propos d'un sourire mutin et je le suis sur la piste de danse improvisée, espace entre les tables qui ont été écartées au fur et à mesure de la soirée.

Ca fait des mois que je suis pas allée en rave, j'connais ce style-là aussi. Tu vois je t'ai dit, je peux tout danser. En même temps qui ne saurait pas danser en rave, sérieusement. Généralement les cachetons font tout le boulot à votre place et vous n'avez qu'à vous laisser porter. J'essaie de rester sur un mode humoristique parce que je suis troublée, moi je sais que ça n'a rien à voir avec un certain manque sexuel, au contraire ça fait juste deux jours que j'ai pas baisé, parce qu'on était en repos pour préparer l'événement de ce soir. Autant dire que je suis très loin, de toute façon, d'avoir des besoins sexuels exacerbés. Je ne me souviens même plus de ce que ça fait que de ressentir un vrai désir pour un homme. Je ne connais plus que la contrainte et la peur. Je plisse le nez, suspicieuse. Piletina...? Attends, je suis sûre que t'es encore en train de m'appeler poulette. Sérieusement ça se ressemble grave, la consonance est la même ! Je suis pas devin mais pas stupide non plus.

Je suis soulagée parce que la musique jazz n'est pas vraiment une incitation à danser coller-serrer comme peut l'être la musique latine, par exemple, et ça m'arrange parce que je ne veux pas avoir l'air de l'aguicher. Je lui souris, d'un sourire que je voudrais encourageant. Essaie seulement de suivre mes mouvements, de faire comme moi, ok ? Ce n'est pas très compliqué, je trouve, de se laisser instinctivement porter par la musique. En tout cas chez moi ça a toujours été naturel, j'ai l'impression que c'est la mélodie qui me porte, je n'ai pas besoin de réfléchir à mes mouvements. Je ne sais pas pourquoi mais je reste accrochée à sa main, quand bien même ce n'est pas nécessaire, je trouve son contact rassurant.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 22:19
C'est vrai, les slaves sont compliqués de nature, sinon on s'emmerde je crois, ça doit être ça. "Je te réexpliquerais autant de fois que tu veux" Et ça sonne comme une promesse. J'ai envie de partager des choses avec elle, de passer du temps avec elle, c'est pas tout à fait normal pour un mec comme moi, mais j'ai l'impression de débloquer ce soir. L'abus d'épices locales sans doute parce que la solitude, normalement, je sais gérer.

"Humhum tu sais danser sur tout tu as dit. C'est vrai. Tu danses bien. Mais les raves...c'est facile. Ça c'est plus compliqué déjà." Je profite de la dite complexité des pas, tu parles avec la place qu'il y a je peux me contenter d'osciller pour avoir l'air de danser, pour m'accrocher à sa main. Je ris tout bas "Piletina, tu as raison, ça ne te va pas, je trouverais mieux que ça." Tous les autres mots qui me viennent en tête sont pourtant beaucoup trop intimes et je les ravale. Pourtant, ils me brûlent la langue, et elle ne les comprendrait pas.

Son sourire m'enveloppe et j'oublie de lutter contre mon trouble. J'oublie les autres aussi et mon incapacité à danser correctement. Moi c'est l'inverse d'elle, je danse en espérant imposer mon rythme à la musique. C'est pas comme ça que ça marche. Mais j'aime danser et on ne se moque pas souvent de moi, sauf mes potes. Je suis son rythme, le mouvement de ses hanches. On ne se touche pas hormis ses doigts, chauds, dans ma paume. Je referme mon pouce sur le dessus de sa main, l'effleure d'une caresse instinctive, à la recherche de ce truc, ce léger choc qui se déclenche aussitôt. C'est dingue ce truc. Je ne cherche pas à faire plus que ça et on danse un moment, une, deux chansons, je perds la notion du temps.



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.