AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 9:39

Sa question me fait froncer les sourcils, je ne vois pas bien en quoi mon âge lui importe. Pour pas mal de clients, je suis déjà considérée comme trop vieille, ils veulent des putes pas encore majeures, seize piges. 23 ans. Je réponds pourtant, parce que je ne vois pas bien l'intérêt de lui cacher cette information. Je ne m'attends pas à la moindre compassion de sa part, ce type est payé pour nous surveiller, il bosse dans le milieu, il ne vaut pas mieux que Tobias à mes yeux. Je ne le vois pas comme un sauveur, le gars qui m'aurait empêchée de me faire casser la gueule par Logan parce que je sais que mon tour viendra quoiqu'il arrive, et je sais aussi que c'était seulement une incompréhension de sa part. S'il avait dès le départ été au courant, il se serait peut-être retrouvé derrière la vitre teintée à nous mater en sirotant du bourbon. Contrairement à pas mal de filles ici, je ne suis pas naïve, je sais bien que personne ne viendra me tirer de là, je n'essaie pas d'amadouer les clients pour qu'ils me prennent en pitié en espérant qu'ils viendront sauver la demoiselle en détresse. Les hommes qui viennent ici sont des putain de malades, et nous des putes, pas des princesses.

J'arque un sourcil à son compliment, le jauge un instant pour voir s'il est sincère ou non avant de lâcher un Merci, soufflé du bout des lèvres. Je hausse les épaules. C'est particulier ici, ils paient cher pour avoir droit de faire ce qu'ils veulent. Les filles changent régulièrement... Parce qu'elles sont très vite en trop mauvais état pour continuer. Normalement, il est interdit de tuer, mais certains dérapent, ce qui arrive quand même assez rarement. Mais certains séjours à l'hosto sont vraiment douloureux et les nanas ne s'en remettent pas, je n'ai jamais su ce que Tobias en faisait dans ce cas-là, et j'ai peur du jour où je le découvrirais... Ici, si on veut juste une nana à baiser sans fantasmes glauques, on se pointe dans un autre bordel. Ou alors on prend une des escorts de luxe et on paie un supplément, mais on squatte pas les chambres du Manoir. C'est bien ma veine d'être tombée dans un établissement de luxe, putain.

Sur les papiers, oui. Réellement je sais pas. Je suis peut-être française, tiens, ça me plairait bien. D'où est-ce que tu viens ? J'ai compris qu'il était slave et je ne veux présumer de rien sur son accent parce que je ne voudrais pas le mettre en colère. Du bout des doigts, je replace une mèche de cheveux échappée de ma queue de cheval et qui me tombe devant les yeux. Tu vas bosser ici, maintenant, ou c'est occasionnel ? Que je sache s'il est définitivement l'homme à abattre ou si je peux baisser ma garde, rien qu'un peu.




THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 10:00
Vingt trois ans, j'en ai trente-huit. Je la regarde différemment, pas assez jeune pour être soumise, pas assez vieille pour être résignée. J'ai cru comprendre que c'est ça qu'aimait ce client, Logan.

Je regarde autour de moi, les meubles, le canapé, et même la lingerie de la fille - Nina, elle s'appelle Nina - c'est hyper luxueux. Dans le Bronx, ce n'est pas du tout comme ça. Les Cabines sont justes des piaules pour baiser en deux minutes, le Moine, c'est un peu mieux, une demi-heure, une heure, avec parfois des trucs un peu plus exotiques dans les fantasmes, de la lingerie, des scénarios. Y a même une ou deux putes qui pratiquent le BDSM pour les clients qui aiment ça, pas seulement en soumises d'ailleurs, Ana c'était elle qui fessait les clients ! Je hausse les épaules vaguement. J'imagine que ça rapporte mais je fronce le nez. C'est glauque et hypocrite.

Je la regarde fixement quand elle dit que les filles changent souvent. Elle ça fait cinq mois qu'elle est ici. Se demande-t-elle quand elle sera "changée". Je cille et chasse cette pensée importune qui me déplait fortement.

Je comprends un peu mieux, c'est surement une fille sans famille, après les sans papiers, c'est le second choix préférentiel des bordels avec les fugueuses. "Sur le papier ? Je suis hongrois, américain par mariage et divorcé." Je ricane, bien le mariage blanc pas vrai ? Le moyen le plus rapide d'avoir une carte verte. "Mais sinon, je suis serbe. Serbe de Bosnie-Herzégovine. Sarajevo, tu connais ? " Je le précise sans grand espoir qu'elle sache où c'est ni qu'elle comprenne la nuance, parce que les américains sont des clinches en géographie et en histoire. A sa question, j'écarte les mains "quelques mois je crois. J'en sais trop rien. Mon patron m'a prêté à Tobias pour me faire un peu oublier à NY. Mais après je rentre dans le Bronx." Je rigole doucement, amusé. "p'tre qu'après ce soir je vais rentrer plus vite que prévu ! "





Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 10:20
Je ne le mentionne jamais, mais il y a aussi quelques hommes qui travaillent ici. Ils sont moins nombreux et sont traités comme nous, certains savent danser aussi, mais la maison n'est pas très diversifiée. Déjà parce que vous ne trouverez aucun dominateur dans les locaux, alors qu'on sait tous que ça fait bander pas mal de clients, ensuite parce que les employées sont majoritairement des femmes qui ont toutes entre 15 ans pour la plus jeune et 26 pour la plus vieille. C'est plus varié chez les escorts, mais pas de trentenaires parmis les putes. Je trouve ça hyper réduit, d'ailleurs. Le seul domaine où il y a de la diversité, c'est en termes ethniques. Des blacks, des latinos, des asiatiques, des slaves, on trouve de tout ici, mais là encore ça varie tellement vite... Je me demande si certaines sont juste revendues à d'autres bordels, aux mœurs moins violentes, mais même là je ne suis pas sûre qu'elles puissent encore servir. Et moi, combien de temps est-ce que je serais capable de faire ça sans m'écrouler ? Et est-ce que j'ai réellement envie de tenir le coup, c'est surtout ça la vraie question...

Mon regard s'étrécit lorsqu'il se confie, superficiellement, à son tour. Serbe, donc. J'ai bien fait de ne pas supposer qu'il était russe. J'y suis jamais allée mais je connais, oui. Enfin je connais de nom, je serais incapable de situer avec précision Sarajevo sur une carte, encore que je sais plus où moins dans quelle zone ça se trouve, mais je ne suis pas une experte, loin de là. En fait mes connaissances en la matière sont très limitées, aussi je précise, avant qu'il ne se mette en tête de me tester : J'en ai entendu parler, quoi. À l'école, en tout cas quand j'y allais... Sa façon de parler de lui me surprend. Les hommes de main ont toujours tendance à prétendre qu'ils font ce qu'ils veulent, même si tout le monde sait que c'est faux. Lui semble presque se considérer comme... La propriété de quelqu'un, c'est déroutant. Mon rythme cardiaque s'emballe malgré moi quand il parle de rentrer chez lui, de partir, parce que ça me rappelle douloureusement à quel point je suis coincée ici. Je fais passer mon trouble avec de nouvelles gorgées de vodka et je ferme les yeux quelques secondes pour reprendre mes esprits. C'est quoi ton nom ? Je demande soudain, en réalisant que je ne le connais toujours pas.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 11:11
Je suis surpris, même qu'elle connaisse de nom, je suis surpris. "Han, bah tu fais mieux que la plupart de tes compatriotes alors !" Je m'attendais franchement qu'elle secoue la tête, hausse les épaules, s'en foute en fait. Les gens s'en foutent, les américains encore plus. Ils connaissent les USA, la Chine, la Russie, les Mexique et la Corée du Nord. Ça se résume à ça leur monde. Avec les Canadiens pour se foutre de leur accent. Moi, je suis assimilé en général à un Russe, à cause de mon accent, ce qui a le don de m'agacer. Au moins quand je suis au Klan, personne se goure, on est entre nous et on parle serbe, c'est cool. Ici, je fais figure d'étranger mal dégrossi, brutal à tendance violente et je joue mon rôle. Après quelques mises au points, histoire de montrer que je suis pas du genre à me faire marcher sur les pieds, pour le moment on me fout la paix. C'est étrange d'être sans soutien, personne en qui j'ai suffisamment confiance pour dormir sans rester sur le qui-vive par exemple. Alors qu'au Klan, je sais que je peux compter sur mes camarades. Ici, je suis à nouveau déraciné.

Je réalise quand elle pose la question que je ne me suis pas présenté. "Slavenko. Mais tout le monde m'appelle Slavo ici." Ca les fait marrer je suppose, et moi je m'en fous. C'est un surnom comme un autre. A la "maison", c'est plutôt Svenko... Je regarde Nina, elle est à moi pour la soirée, la nuit. Vu que je les ai interrompu très tôt, il n'est pas tard, et j'ai une idée. D'un ton presque espiègle je propose "Dis t'as pas faim ? T'as le droit de sortir faire un crasse-food ou je vais piller la cuisine ? Tu veux pas...aller te changer ? " Non, on ne va pas baiser, j'ai pas envie qu'elle fasse la pute avec moi, je sais pas, c'est un peu bizarre et troublant de penser ça vu que c'est une pute. Je pourrais défaire ma braguette et lui dire de me sucer, avant de jouir sur sa peau si pâle, et je sais que ça me plairait mais j'ai pas envie de lire l'indifférence blasée dans son regard, celle qui d'habitude ne me soucie pas du tout. Mais elle a de trop beaux yeux pour ça cette fille... Nina.




Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 11:22
Je sonde son regard un instant, essaie d'assimiler ce prénom que je n'ai jamais entendu. Je répète en décrochant chaque syllabe, le nez froncé. Slavenko. J'imagine que Slavo c'est plus rapide, plus facile à prononcer, le surnom est plaisant aussi à l'oreille. C'est la raison pour laquelle on m'a appelée Nina de toute façon, pour que ce soit facile à retenir, pour que ça n'écorche pas la langue. Il n'y a pas de consonances rugueuses, rocailleuses dans mon prénom, rien qui roule sous la langue, seulement deux syllabes, prononçables dans n'importe quelle langue. Parce qu'on n'est jamais certain qu'un enfant, même aux Etats-Unis, soit adopté par un Américain. Mon nom de famille n'importait pas vraiment, Sykes, il aurait été changé si j'avais été adoptée, autrement tout le monde s'en fiche royalement. Aujourd'hui il ne veut plus rien dire, ni à mes yeux, ni à ceux de personne. Je commente, sans penser qu'il va peut-être trouver ça ridicule. J'avais jamais entendu ce prénom. C'est joli. Joli parce qu'original, je crois bien, même si c'est sans doute très courant de là où il vient... Je ne sais pas, à vrai dire il n'y a pas de grande population serbe ici, je ne connais rien de leurs coutumes, leurs habitudes, mêmes les noms qu'ils donnent à leurs enfants.

Je recule légèrement dans mon siège quand il me propose une bouffe. Oh, donc il ne va pas me baiser ? Étrangement, j'en ressens un soulagement, qui se traduit par un léger relâchement de mes muscles. Je suis toujours sur la défensive et sur mes gardes, mais je n'ai plus besoin d'être ainsi crispée, à l'affût comme s'il allait se jeter sur moi à tout moment. Je secoue doucement la tête. Normalement non, j'ai pas le droit de sortir... On m'aurait laissée sortir avec Logan, cela dit, mais pas avec lui, Tobias a beau m'avoir laissée à lui pour la soirée, il ne le considère pas comme un client lambda pour autant. Mais on a le droit d'aller dans ma chambre, je peux me changer là-haut. Et ensuite... On trouvera un moyen de s'éclipser. Je suis à toi jusqu'à demain matin. A lui, à n'importe qui en réalité. Ce soir c'est facile parce que Tobias a embauché du monde pour la sécurité, dont des hommes que je n'ai jamais vu. Donc, si je suis habillée correctement, ils ne sauront pas que je bosse ici, et on devrait pouvoir s'éclipser sans attirer trop l'attention. Personne n'ira toquer à la porte de ma chambre pour voir si j'y suis si je suis supposée être en compagnie de quelqu'un.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 11:40
Un sourire illumine mon visage parce qu'elle trouve mon nom joli, ça me gêne un peu, drôle de timidité soudaine. Je ne réponds rien et termine mon verre pour cacher mon trouble à la voir se détendre et être plus naturelle. Je me rends compte que je l'espérais. Je crois que j'ai envie de lui plaisir et la sensation est une nouvelle fois troublante, inhabituelle.

Normalement, elle n'a pas le droit de sortir. Étrange formulation qui accroche mon esprit et se loge insidieusement dans mes pensées. Normalement, elle n'a pas le droit...Normalement... Je fronce très légèrement les sourcils parce que je réfléchis à cette phrase, l'assimile. Je me lève et fais un geste pour qu'elle me précède. "Allons dans ta chambre." On verra après, j'ai envie de dire. On traverse le couloir et bien sur, quand on croise un de mes nouveaux collègues, je sens bien que ça jase un peu. J'ai fait une connerie mais j'ai droit à la fille, mouai, sauf que je serais bon pour ma main droite une paire de semaines ! Je soupire discrètement en m'efforçant de ne pas suivre du regard le mouvement de hanche de Nina. C'est fou comme elle a une démarche féline et silencieuse, gracieuse.

En entrant "chez elle" j'examine les lieux, curieux. Je ne suis pas encore entrer dans les chambres des filles du Red Manor. Je vais à le fenêtre pour la laisser se changer. Normalement, je n'ai pas le droit de sortir qu'elle a dit... Normalement...et la situation n'a rien de normal ce soir, c'est à ça que je pense. "Je connais pas la Nouvelle-Orléans. C'est bien comme ville ?" Je dis ça au hasard, pour faire la conversation. Je ne sais même pas si elle est d'ici, si elle a déjà foutu le nez dehors de ce bâtiment, d'où elle vient...




Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 11:52
Je ne réalise pas qu'il tique, forcément, je ne sais pas ce qui lui semble naturel ou non. Les seules filles ici qui ont le droit de quitter le manoir ont des traqueurs GPS, et moi j'ai tenté de fuir trop souvent pour y être encore autorisée. En somme, ça signifie que je ne peux quitter les lieux qu'accompagnée. Soit d'un client qui paie pour m'avoir chez lui, m'emmener en week-end ou autre, soit de l'un des hommes de main de Tobias, ou de Tobias lui-même. Petit privilège personnel, haha. Il m'est arrivé de partir, plusieurs fois, Tobias considère ça comme une fugue, mais ils m'ont rattrapée à chaque fois, et je l'ai payé au prix fort, à chaque fois. Je hoche la tête et me lève pour lui emboîter le pas à l'extérieur, je ne fais pas attention aux regards sur nous, je me fiche de ce que les gens pensent de moi ici. Je sais très bien ce que tout le monde pensent, certains me voient juste comme une pute, ceux qui connaissent mon histoire me voient seulement comme celle qui a été suffisamment stupide pour refuser d'être l'officielle de Tobias, et qui s'est retrouvée à se prostituer pour une question d'ego déplacé, ou d'envie de liberté ridicule. Ca m'est égal, ces gens-là ne comptent pas.

Les chambres sont assez grandes, et luxueuses puisque c'est là qu'on reçoit les clients. Le lit qui trône contre le mur est immense, paré de draps d'excellente qualité, et la penderie est assez grande parce qu'on doit avoir tout un tas de tenues différentes. Pour le reste, il y a seulement une salle de bain individuelle, avec une baignoire et une douche, toujours pour les clients, pas pour que ce soit confortable pour nous. Pour ce qui est des repas et du reste, tout se passe dans les salles communes, ce sont des chambres, pas des studios. Je hausse les épaules à sa question en fouillant dans les placards. C'est joli, oui, animé aussi, si on sait où aller. J'opte pour une robe, je tiens à passer pour une cliente, ou pour la femme d'un client en l'occurrence, et ce n'est pas en jean que j'y parviendrais. Une robe noire, simple, pas de la grande classe comme les femmes qui viennent parfois ici mais je la cacherais sous un manteau. J'ôte sa veste que je pose sur le lit, je ne me soucie pas qu'il me voit nue, je suis une pute, j'aurais du mal si j'avais des problèmes avec la nudité.

J'ôte le bustier noir, le shorty de dentelle, la lingerie pour faire le show ainsi que les escarpins. Je troque le tout pour une culotte, en dentelle aussi, noire mais plus sobre, et un soutien-gorge assorti. J'enfile une paire de bas avant de passer la robe, et de chercher des escarpins noirs. Les filles ont toutes des escarpins rouges, c'est la couleur de la maison, mais si je mets des bottes, j'aurais l'air d'une touriste. Je l'abandonne un instant pour aller dans la salle de bain où je défais ma queue de cheval, libérant mes cheveux dont la coiffure trop serrée commençait à me faire mal à la tête. Je les coiffe rapidement, arrange mon maquillage et essuie les traces de sang sur ma bouche. Fais chier... Je jure en observant mon reflet dans le miroir. J'ai des traces sur le visage, qui deviendront bientôt des hématomes, et je vais devoir les cacher si je veux sortir d'ici. Je passe la tête par la porte de la salle de bains. Si tu veux sortir je vais avoir besoin d'un peu de temps pour... Camoufler tout ça. Je désigne ma mâchoire.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 12:10
j'ai envie de sortir d'ici à présent, et elle le sait. C'est naturellement que ça se décide, sans concertation réelle. J'évite de la regarder quand elle se prépare, pourtant je vois son reflet dans la vitre en face de moi et je crois bien que c'est pire que si je l'avais maté ostensiblement. La voir ainsi à la dérobade relève du fantasme. Du regard, je caresse la courbe de ses seins, réalisant nerveusement que je la désire. Sa phrase très terre à terre me fait revenir et j'en profite pour couper court à mes pensées. Y a pas de problème, prends ton temps. Faut que j'aille chercher mes affaires dans ma piaule. Oui piaule, les hommes de main ne reçoivent personne et la chambre où je dors n'est pas si luxueuse. En vérité, on est logé en dortoir commun pour ceux qui restent dormir ici, comme moi. Mais comme en soirée, je n'ai pas eu le droit de porter mon Beretta et que je ne veux pas sortir sans, je vais le chercher. Et puis il me reste un peu de thunes, autant le dépenser avant que Tobias ne se l'approprie en représailles. Je remets ma veste pour passer inaperçu et je descends rapidement chercher mon cash et mon arme.

Dans le dortoir, un instant je me dis : remonte pas Slavo, remonte pas, si tu remontes t'es perdu. Cette fille, elle veut juste que tu l'emmènes dehors et elle va se tirer. C'est toi qui aura les emmerdes. Je passe mon holster sous ma veste, resserre mon nœud de cravate. Putain, va bosser, ou sors, va te faire une pute avec tes derniers deniers, mais pas elle, pas elle... Sois raisonnable, t'es en train de te faire couillonner, crétin ! Et je remonte dans sa chambre pour venir la chercher, j'ai du partir dix minutes à tout casser. Le temps pour elle de camoufler ces marques impies sur son visage.



Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 12:29
Son comportement m'étonne, je le trouve déroutant parce que je lui appartiens pour la soirée, de façon très terre à terre, et je suis surprise qu'il n'en profite même pas pour mater. Je ne surprends pas ses regards à la dérobée, j'ai l'habitude que les hommes de Tobias se mettent dans l'encadrement de la porte et me bouffent des yeux en me dévisageant de la tête aux pieds quand je me change. Généralement, ce matage en règle s'accompagne de commentaires grivois que j'ignore ou auxquels je réponds par des remarques acides, selon mon humeur. Je fronce légèrement les sourcils quand il me dit qu'il a des affaires à récupérer, parce que je pense moi aussi qu'il ne va jamais remonter. Ce ne serait pas grave, je serais quand même seule ici pour le reste de la nuit, loin de tous les hommes qui traînent en bas... Mais j'ai envie de sortir, maintenant. La dernière fois que j'ai mis les pieds en-dehors du manoir, c'était sur le chemin pour rentrer de l'hôpital, autant dire que je n'ai pas eu le temps de voir grand chose. Je n'ai pas vu Thomas depuis plus d'un mois, j'étouffe douloureusement entre ces murs et une ombre passe dans mon regard à cette idée quand je l'observe passer la porte. Il ne reviendra pas. Ou alors il va revenir, et il aura changé d'avis, il voudra rester ici et baiser.

Je me maquille malgré tout, usant de ce fond de teint hors de prix que Tobias nous achète justement pour masquer les marques de coups. Je l'applique consciencieusement et c'est tout un art parce qu'il faut que ça camoufle suffisamment, sans l'effet plâtre pas du tout naturel. J'ai le coup de main depuis longtemps, et puis la marque n'est pas encore bleue, ce qui la rend plus facile à dissimuler. J'ai également une trace sur la pommette et je la dissimule facilement. Je sursaute presque au bruit de la porte tant je suis surprise de le voir revenir, prêt à sortir. Je réprime difficilement un sourire soulagé et j'enfile mon manteau à mon tour, le rejoignant sur le pas de la porte. Tu sais où sont postés les hommes qui ont été embauchés comme toi, juste pour la soirée ? C'est par là qu'il faut qu'on sorte... Parce que je suis très connue ici et si je tombe sur un homme régulier de Tobias, je suis foutue. Morte.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 13:52
Mon regard s'assombrit en la voyant, elle est vraiment très jolie comme ça, dans cette robe noire, assez simple qui tranche avec sa peau de lait. Le maquillage rehausse discrètement sa beauté qui a quelques chose de naturellement sensuelle. Elle a la beauté d'un animal sauvage, une panthère qui se tient tranquille, au repos mais dont on sait qu'elle peut se révéler imprévisible et dangereuse. Je divague complètement. Mon regard se pose sur elle, gravement et je hoche la tête, approbateur. "En route, on va passer par l'arrière. Les nouveaux sont là-bas. Tu trouveras bien un prétexte pour passer par là. Je pars devant ça serait bizarre si on sort en même temps. Je t'attends près du bassin avec la statue moche" La statue moche c'est une drôle de scène de chasse, un cerf tué par Artemis, quelque chose comme ça. C'est hideux de mon avis.

Quand je descends en premier, il se trouve qu'un des anciens du personnel est là sur l'arrière. Le con... Qu'est-ce qu'il fout là ? Il est venu fumer une clope, tandis que dans la salle de l'autre coté, l'orgie bat son plein. Je lui offre du feu, m'allume une clope avec lui, faisant une manœuvre pour permettre que Nina ait le champ libre. J'attire le mec pour lui parler, sur le mode complice, le forçant à tourner le dos au passage en lui posant des questions sur le fonctionnement de la maison, me plaignant de ne pas avoir été mis au courant, ronchonnant et cherchant ses conseils et son approbation, ce qui lui plait bien. C'est du flan, c'est juste pour que la belle Nina puisse passer dans son dos avec son pas si particulier, comme une ombre chatoyante et fugitive. Fugitive.






Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 14:01
Je hoche la tête et le laisse partir devant avant de quitter la chambre à mon tour, fermant la porte à clé derrière moi. Le seul à en posséder un double est Tobias, et il ne monte jamais dans les chambres, il laisse ses hommes s'en occuper à sa place. Je resserre les pans de mon manteau, baisse le nez pour tenter de me dissimuler au maximum, et surtout éviter les clients habitués qui, eux, me reconnaîtraient parfaitement. J'ai la chance de ne croiser personne que je connais, pas même une fille. Les filles sont terribles entre elles, il n'y a pas vraiment de solidarité entre nous, on ne se connaît pas depuis assez longtemps pour ça. N'importe laquelle me balancerait si elle espérait ainsi pouvoir gagner quelques privilèges. Et tout le monde sait que Tobias tient particulièrement à ce que je me tienne tranquille, ce qui fait que je suis doublement surveillée ici, par les hommes mais aussi par les autres filles. Quand j'arrive près de la porte, je repère Slavenko, en train de discuter avec un type que je connais, et mon cœur fait un bond douloureux dans ma poitrine.

Je ne presse pas le pas, ce serait encore plus louche, et je m'efforce d'avancer d'une démarche naturelle pour ne pas attirer l'attention. A un moment pourtant, il se tourne dans ma direction et je crois bien que mon cœur cesse tout bonnement de battre. Je détourne le regard, tourne à l'angle du bâtiment et il ne fait pas mine de me suivre, je crois qu'il ne m'a pas reconnue. L'espace d'un instant, j'hésite à partir. Je trouverais un endroit où me cacher, je n'ai malheureusement pas mes papiers pour prendre l'avion puisque Tobias les garde mais je pourrais... Voler une bagnole, essayer de quitter la ville, peut-être même de quitter l'Etat avec un peu de chance. Rien que d'y penser, j'en ai les mains moites mais j'ai déjà essayé ça, et ça n'a pas fonctionné. Je ne sais pas comment il s'y est pris, à chaque fois, pour me retrouver quand même. Il a trop de contacts, partout, et moi définitivement pas assez. Alors je regagne la statue mentionnée par le slave, et je l'y attends, non pas parce que je suis docile et raisonnable, mais parce que la peur désormais me retient ici.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 15:05
Je fume ma clope avec le mec, faisant mine d'être détendu et de sympathiser, en le laissant se moquer de mes malheurs avec bonne grâce et une camaraderie toute feinte. Je n'aime pas trop les gars d'ici pour l'instant, je ne les connais pas bien mais ce sont des américains, arrogants et crasses, trop loin de ma culture, de mon Klan pour que j'éprouve de l'attachement ou du respect pour eux. Trois minutes plus tard, je m'excuse avec un rire grivois en disant que mon lot de consolation m'attend. Ce qui est vrai, juste qu'elle n'est pas à l'étage. Enfin vrai, peut-être pas, j'attends de voir.

Mais dès que j'approche du bassin, je sens sa présence. Avant même de voir sa silhouette se détacher comme une ombre sur la nuit, je sais qu'elle est là. C'est comme un léger choc qui fait vibrer mes nerfs. Peut-être est-ce simplement l'effluve de son parfum. Mouai, je crois que ça fait trop longtemps que j'ai pas baisé, voilà ce que je crois. Mais en fait, c'est pas si long que ça. Ça fait une semaine, depuis que je suis parti de NY. On a fait une soirée d'enfer avant mon départ. Tiosav était tellement torché que Goran a du le porter pour rentrer !

Je me rapproche de Nina, presque étonné qu'elle soit là, et elle emboite mon pas tandis que je me rallume une clope, lui proposant une nouvelle mon paquet. Je ne sais pas si les filles sont autorisées à fumer. Je souris légèrement, m'efforçant de mettre de la distance avec ce sentiment étrange de devoir la protéger, et je demande "Tu m'emmènes où ? J'te préviens, je suis pas tellement en fond..." plutôt fauché. Il fait chaud à la Nouvelle Orléans et cette fois je décide d'ôter carrément la cravate pour la fourrer dans ma poche, déboutonnant mon col avec bonheur. On étouffe ici. Je fais remarquer. "Il fait vingt degré de plus qu'à NY"




Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 15:13
Je prends avec plaisir la cigarette tendue, le remerciant seulement d'un bref hochement de tête, et je hausse les épaules. J'ai pas un seul dollar sur moi. Qu'est-ce que t'as envie de faire ? Je croyais que t'avais faim. Moi pas du tout, mais il a sans doute assez pour se payer un fast-food, non ? Ensuite on peut... Se balader, aller boire un verre, comme tu veux. Je ne le considère pas du tout comme juste un mec avec lequel je passerais une soirée, je n'oublie jamais la position dans laquelle je suis et je ne sais que trop bien à quel point les hommes peuvent être tordus. Je préfère m'attendre au pire, je n'ose pas dire ce que moi je voudrais faire par exemple parce que ce serait tendre le bâton pour me faire battre et qu'il me rappelle brusquement que je n'ai pas mon mot à dire sur tout ça.

J'acquiesce à sa remarque sur la chaleur, et j'en profite d'ailleurs pour ôter mon manteau. Il fait bon, oui. Mais je ne serais pas passée inaperçue sans manteau avec juste cette robe, beaucoup trop simple pour l'établissement. J'ai quand même mis des bas, pour la même raison en fait, ma tenue n'est pas la tenue que je mettrais pour sortir en plein mois de mai à la Nouvelle-Orléans, c'est une tenue pour passer inaperçue, me fondre dans la masse du manoir. Les températures, le soir, avoisinent pour l'instant les 20°C, ce qui fait que je ne meurs pas de chaud, je suis au contraire très frileuse alors là je suis juste bien. A l'intérieur il fait même froid je trouve au sous-sol. C'est comment, New-York ? J'y ai jamais été. Je suis curieuse de savoir à quoi ressemble la vie en-dehors de ce que je connais aujourd'hui. J'avais des rêves avant, des projets de voyages, mais je les ai abandonnés depuis longtemps maintenant. Je demande, pensant pratique soudain. T'as une bagnole ici ?



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 8499
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ AVATAR : Josh Hartnett


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 15:50
Je lui tends mon briquet pour qu'elle se débrouille, pouvant ainsi continuer à marcher en allumant sa clope. "T'inquiète, j'ai encore assez pour une soirée. Ouaip, j'ai la dalle...on devait manger après le service. T'as pas faim toi ? On peut aller bouffer dans un truc local, où on peut boire aussi. Tu connais bien des gargotes dans le coin non ? Tu es d'ici ? "

Je souris, un peu plus nostalgique que prévu "Fait plus froid à NY, moi j'aime bien... Sauf l'été là on crève de chaud entre les tours bétonnées. Je suis dans le Bronx, c'est vivant comme endroit. Ça bouge tout le temps, même la nuit, surtout la nuit. " Avec mon métier, je vis forcément la nuit plus que le jour. Ici au Red Manor, c'est un peu différent, les activités commencent même l'après-midi et on m'a dit que des clients venaient le matin aussi. Ce sont eux qui décident de notre emploi du temps. Le pognon est roi.

"Non, mais on peut s'en dégoter une. Pourquoi ? C'est loin le centre ?" Je hausse les épaules, voler une caisse, c'est pas trop un souci, j'ai l'habitude. Je désigne un parking à plusieurs centaines de mètres de là. "Tiens regarde, on va trouver ce qu'il faut là." Je me risque à demander "On m'a dit que c'était la ville du jazz, un truc comme ça ? " Alors je ne suis pas fan de cette musique mais tant qu'à être ici autant jouer les touristes. A mesure qu'on s'éloigne, je respire, me détends, content de faire le mur. Je n'aime pas l'ambiance du manoir, je m'y ennuie, c'est une punition que cette affectation, parce que j'ai déconné et que j'étais dans le collimateur des flics. C'est toujours mieux que la taule ceci dit. Sur le parking, je cherche une caisse facile, sans alarme, pas trop récente et passe-partout.



Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
En ligne
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 6819
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ AVATAR : Meg Myers
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   Mar 20 Fév - 16:07
Il vaut mieux qu'il ait du fric, parce que je n'ai absolument rien. Oh, les autres putes sont payées, hein, mais pas moi, moi je suis punie, surveillée, propriété privée de Tobias Anderson et chaque foutu dollar que les clients paient pour moi finit directement dans sa poche. Je hausse légèrement les épaules à sa question. Pas trop, non. Je n'ai jamais très faim de toute façon, je ne mange que lorsqu'on nous sert les repas, termine rarement mon assiette parce que j'ai perdu l'appétit. Je suis née ici, oui, je vais nous trouver un coin sympa, t'en fais pas. Je les connais tous, tous les bars, les pubs, les restaurants, les plus chics comme les plus mal famés. Les bouges pourris parce que j'y allais avec la bande, les endroits luxueux parce que j'y suis allée avec des proies ou avec des clients.

Je lui rends son briquet après avoir allumé ma cigarette et resserre contre moi le bras duquel je tiens le manteau ôté. Ici aussi, ça bouge la nuit. Mais pas autant qu'à New-York, j'imagine... J'y ai jamais été. Cela dit ce n'est pas la ville où je rêverais d'aller, j'aimerais mieux visiter la Floride parce qu'il y fait chaud, ou bien Las Vegas pour y trouver tout un tas de types à plumer... Et plus généralement, j'aimerais quitter le pays pour visiter d'autres endroits. Si je pouvais partir, je ne crois pas que je resterais aux Etats-Unis. Mmh, le centre, c'est plutôt vers le French Quarter, tu vois ? Ici, on est à Garden District, à... une quinzaine de minutes en bagnole du Vieux carré et tout le reste. Là où les touristes veulent aller, en somme, et je le considère donc comme un touriste.

Je le suis sans crainte jusqu'au parking, avant d'être une pute je suis surtout une cambrioleuse alors voler une bagnole, ça ne m'effraie pas vraiment. C'est ça. La ville du jazz, du bayou et du vaudou. J'ai un sourire désabusé en haussant les épaules, et une fois la portière ouverte je m'engouffre côté passager. Tiens, si tu veux écouter du jazz, on peut aller sur Frenchmen street, c'est moins touristique. Je fronce les sourcils, réfléchit à un endroit pas trop cher où on pourrait à la fois boire, danser et manger. Il y a pas mal de pubs sur la rue, on trouvera sur place en fonction du monde. Et des prix sur la carte, surtout.



THE FIRE FOUND A HOME IN ME
I’m a princess cut from marble
Smoother than a storm
And the scars that mark my body
They’re silver and gold
My blood is a flood of rubies
Precious stones
It keeps my veins hot

©️ FRIMELDA

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [UA ] C'est la fête de trop - Slavina   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.