avatar
« Knorr, Chadore »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 4265
▹ INVESTISSEMENT : 451

▹ AGE : 34 ans (21 décembre)
▹ APPART : Greenwich Village. Pas de voisins, pas d'invités. Personne n'entre dans son antre.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations (PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic).
▹ AVATAR : Tom Hiddleston


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: ELEAZAR & ISAAK - Confidential papers   Lun 12 Fév - 16:13
Parce qu'on ne peut pas vivre que de désespoir, tu t'étais décidé à t'investir d'avantage dans les affaires de la Coalman Compagny. Personne au comité de direction n'avait approuvé cette nouvelle lubie, mais personne non plus ne s'était porté volontaire pour t'en faire part. En réalité, tous avaient peur de toi et du monstre que tu étais devenu au fil des jours. Du taulard fraîchement libéré, cochon nourrit d'une confiture qu'il n'avait même pas participé à rendre si savoureuse, ils t'avaient vu devenir l'un de ces riches excentriques et insolents, avant de terminer en chair à canon, rongé de l'intérieur par un mal qu'aucun ne comprend mais que tous craignent. Peut-être est-ce contagieux ? Peut-être es-tu devenu fou ? Quelque soit l'explication, tous avaient bien intégré l'idée qu'il aurait été dangereux de te dire non ; alors personne ne l'avait fait.

Et tu te retrouves là, en bas de cette tour de haut standing, le dossier Apple sous le bras. Des milliards à portée de main, attendant sagement que tu signes dans la case prévue à cette effet pour se déverser sur ton compte. Et tu t'en branles totalement. Tout ça, c'est de la fumée. Une occupation trouvée à la va vite pour distraire ton esprit de ses sempiternels tourments. T'as même pas rencontré Steve Jobs, lui aussi est mort avant ta libération. Ce contrat du siècle, raison pour laquelle le comité de direction a peur que tu fasses tout merder avec ton comportement borderline, c'est ton père qui l'a rédigé. Lui qui a tout négocié. Tu ne fais qu'intercepter la balle au vol, acteur, menteur, faux homme d'affaires qui n'y connait rien et ne veut rien connaître de tout ça. Qu'elle importance ? Il t'a légué suffisamment d'argent pour vivre 100 vies. C'est pour ça qu'ils te mangent tous dans la main, pour ça qu'ils s'inquiètent tant de la réussite de ce contrat : ils pensent à tout ce que tu laisseras comme miettes à ramasser quand tu mourras, toi aussi, et cherchent à gonfler leur part du gâteau en amont, pour être certains de s'en foutre plein la panse le moment venu. Charognes ! Tu ne peux pas leur en vouloir. A ta façon, t'es qu'une crevure toi aussi, juste que tu te délectes d'autre chose que d'argent ...

Les portes s'ouvrent sur un couloir richement décoré. Sobre, classieux, impersonnel. Tu aimes. On annonce ton arrivée à Blackson. Tu attends qu'il vienne te chercher en regardant la ville par la baie vitrée. Vue panoramique sur le théâtre de ton existence morose. Le ciel est gris, comme ton moral. T'oublies, ça vaut mieux. Une porte s'ouvre quelque part sur ta droite, il marche vers toi, plus grand que ce que tu avais imaginé dans les descriptions qu'on t'en a fait.

- M. Blakson, Isaak Coalman. Salutation, poignée de main virile. Vous connaissiez mon père, je crois. Vous allez apprendre à me connaître ... Ton regard s'accroche au sein. Une étincelle, un je ne sais quoi. Tu dresses l'oreille. Quelque chose couve et se profile à l'horizon ... Mais tu ne sais pas encore quoi.




« Every ...


Breath you take
move you make
bond you break
step you take
single day
word you say
game you play
night you stay



I'll be watching
YOU. »
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.