avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13517-cal-bauer-reece-king
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 355
▹ INVESTISSEMENT : 114

▹ AGE : 17
▹ APPART : #1504
▹ TAF : SALOPIOT QUI FAIT DES CHOSES SALES AU PIEU
▹ AVATAR : ELIAS BENDER R.
MessageSujet: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 0:13

cal bauer
sans cesse à mes côtés s'agite le démon ;
il nage autour de moi comme un air impalpable ;
je l'avale et le sens qui brûle mon poumon
et l'emplit d'un désir éternel et coupable



(NOM) BAUER qui suinte l'argent sale, ça dégouline des pores de la peau et ça s'écrase contre le sol des conneries, sur les tables où sont troqués marijuana contre argent et farine douteuse contre dignité (PRÉNOM) CAL c'est comme un tatouage éphémère aux couleurs ternes, comme le cosmos qu'il porte sous ses yeux en guise d'ecchymoses, ça râpe sur les langues teintées d'injures verbales, ça claque aussi fort que ses poings dans les mâchoires qui se brisent (ÂGE) 10 7, enfant terreur, enfant sauvage; cet enfant bleu qui a le blues (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 10 AOÛT - USA (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) dégueule avant de boire, est défoncé avant d'fumer, pisse du sang avant d'tracer ses rails de coke dans l'tiroir de la salle de bains. CHIEN ERRANT qui court les rues sans but, qui gueule trop fort et jette ses pieds dans les poubelles (NATIONALITÉ) élevé aux ogm, aux chattes épilées et aux seins en plastique; AMERICAINE (ORIGINES) enfant du soleil, enfant de la lune, enfant de l’orage, enfant de la terre, enfant de l’océan; enfant d'ici et d'ailleurs. IRLANDAISES ET ANTILLAISES (STATUT CIVIL) il fait glisser sa phalange sur la gueule des filles, à droite pour les moches, à gauche pour les belles (ORIENTATION SEXUELLE) LES FILLES jolies, les filles gentilles, les filles qui disent oui, les blondes, les brunes et surtout les rousses (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) saut dans le temps, saut dans l’espace, ou peut-être était-ce juste un saut dans le vide, un saut insensé qu’on aurait pu prédire mais que l’on préfère tenir au rang de simulacre, faudrait juste être des sots pour s’imaginer qu’en un claquement de doigts, la poussière du temps pourrait faire effet et brouiller les mauvais souvenirs. TOUT JUSTE ARRIVÉ, bienvenue dans le Bronx, baby blue. (GROUPE) GRIS anthracite.

« j'veux pas d'une vie où j'me sens pas invité »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) ils sont arrivés les enfants perdus, mais sans leur Peter Pan, leur âme d’enfant effacée, cramée de toutes ces injustices, de tous ces crimes. ils ne bénéficieront pas de la poussière de fée, ne s’envoleront dans le ciel qu’au jour de leur dernier souffle, n’ont que de la poussière dans leurs yeux et les étoiles envolées, parties rejoindre les âmes éteintes qui les ont autrefois peuplé. font l’ménage dans leur myocarde essoufflé, ils oublient de grandir, dans leur monde sans merveilles, s'écrasent contre les briques pourries et finiront par s'enraciner comme des mauvaises herbes, jusqu'à ce qu'on les arrache violemment. (Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) new-york croule sous les ornements vains et le bronx sous les milles feux bidons dont il s’était paré pour planquer la misère mais Cal il aime pas ça, le bidon, le refait en surface. c’qui sort pas du cœur, c’qui fait peine à voir. lui, il préfère jouer avec la vie, tendre la main aux gens parce qu’il ne comprend pas qu’on puisse être triste (et pourtant, c'était sans doute lui le pire), qu’il a envie de leur dessiner aux feutres un grand sourire et effacer les larmes avec une gomme. y avait que des ombres dansantes qui flanquaient la froisse parfois, surtout dans l’noir. que des bouts de ciel répandus pour braver avec mépris le désordre (ou pour narguer le présent ?) que des rues hostiles qui projetaient son miroir sur les gens, des visages anonymes et du faciès qu'il r'connait même pas quand il regarde dans le miroir. (Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Cal, il crève ses yeux dans l'ciel, toujours lunaire, jamais sur terre. Cal, il sort toujours les poings avec sa bouche son éternel joint. Cal, il est souvent dans l'vague et même que c'est pas une blague. Comme l'a dit Charles Bukowski, il boit pour essayer d'oublier. Comme l'a dit Jean-Paul Sartre, il est un monstre fabriqué avec des regrets. Comme l'a dit Damien Saez, il ne sait plus s'il peut encore rire, lorsque le mal a pris son âme pour empire. Comme l'a dit Amélie Nothomb, il ne peut s'empêcher de nuire aux gens qu'il aime.

PSEUDO/PRENOM : emily/poussière d'étoile - anciennement leeloo, ea et loup ÂGE : deux un PAYS : frites et bières FRÉQUENCE DE CONNEXION : dès que je peux COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : ça fait longtemps REMISE EN JEU pré-lien donc oui (TYPE DE PERSO) pré-lien "cosmonaute" de @Coma Keating (CRÉDITS) écrire ici COMMENTAIRE OU SUGGESTION : oui j'ai (re)(re)craqué mais je suis tombée trop love des pré-liens de bb coma AVATAR : reece king

©️️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Cal Bauer le Mer 7 Mar - 22:01, édité 9 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13517-cal-bauer-reece-king
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 355
▹ INVESTISSEMENT : 114

▹ AGE : 17
▹ APPART : #1504
▹ TAF : SALOPIOT QUI FAIT DES CHOSES SALES AU PIEU
▹ AVATAR : ELIAS BENDER R.
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 0:13

J'ai appris à voir à travers toi
et je ne compose jamais un vers et je ne dessine jamais une courbe qui ne dérive du temps précieux que nous avons passé ensemble.

(un cosmonaute) Cal c’est un enfant perdu et le monde l’effraie trop d’temps en temps alors il ferme fort fort les yeux et il attend de s’évaporer, de disparaître, même que parfois il y arrive, il passe comme un fantôme aux yeux de papa, maman, ils ne la regardent plus, ils ont l’dos tourné et Cal il est content que ça ait marché. Parfois tout ce qu’il entend le fige, le glace sur place, il est rempli d’effroi et ça l’anime de froid, congelé sur des cimetières de fleurs pourries alors il pense être dans un univers parallèle, s’en crée un, un sentier de soleil et de merveilles dans une ville de misères, où Io serait toujours là, parce qu'à jamais Io sera là, parce qu'il ne l'accepte pas, n'acceptera jamais sa disparition. Il s’écorche la gorge la nuit, il égorge les jours au matin. L’hémoglobine qui goûte le cœur et le myocarde qui goûte le sang, amer goût lubrique qui trouve refuge dans la trachée. Il aurait bien tranché ses démons mais ce sont eux qui lui rendent visite en bande et qui le dépouille de son sourire accroché et d’son faciès d’or et de scintillement précieux. Ça rendait le palpitant-cimetières des étreintes mortes et les étoiles qui ont oublié d’continuer à briller, celles qu'il contemple tard et qui pourtant sont déjà poussière. Parfois il avait mal au bout des doigts et il avait le bout des pieds brûlés. Ca tanguait à la mort, dans cet océan tumultueux où il nage à contre-sens, 'vous pouvez pas comprendre' qu'il dit à certains et à d'autres 'elle est merveilleuse ma Io, vous n'trouvez pas ?' parce que Cal il est resté bloqué, dans son monde vertical, parce qu'il boit trop et qu'il fume trop l'pétard, comme ça il oublie, il oublie de plus en plus, il s'compare à un livre dont les écritures se délavent avec le temps, l'humidité et la pluie des yeux du ciel, des yeux d'la mer qui sont les bateaux, y a plus de phare, de port d'attache, c'est l'effet-mer, c'est Dory dans Nemo et bientôt, ce ne sera plus rien du tout.

Ils sont tous à gerber, j'ai toujours un petit sachet
C'est vrai, quand il sera plein je m'arrêterai pour le vider
Comme ces paquets de lettres remplies de "Je t'aime" périmés
L'amour ça se recycle, j'ai commencé à trier
Assis au comptoir du bar, j’attends ma bière et plus rien d'autre
N'étant pas de ceux pour qui le monde est un club de rencontres


(une entrevue) Jamais je n'étais parvenu à entrer pleinement dans ses yeux et il était impossible d’y rentrer sans les crever. (Il regarde à droite.) Ils étaient comme dotés d'une profondeur défendue, pourtant ils avaient une telle clarté -si vous l'aviez vue, une telle transparence et je me demandais souvent ce que j’aurai pu y trouver à l’intérieur, dans les tréfonds, (Il avait le regard perdu, pensif.) Est-ce que j’aurai pu ouvrir les petits tiroirs de son cerveau, pour fouiner dedans, pour mettre la main sur les souvenirs, réminiscences et bribes qui la constituaient, ou la constitution de ces bribes qui l’habitait ? Toutes ces cavités arquées et creuses, explorables de trésors perdus dans les abîmes. J’avais fermé les yeux chaque fois que j’avais tenté en vain et c’est clair que toutefois je vibrais dans le noir et l’obscur. (Il allume une cigarette.) Lorsqu’elle dormait avec moi, elle se mettait toujours sur le flanc, je ne pouvais plus contempler son faciès construit d’étoiles avec quelques coins de poussière, qui parfois s’affadissait, dépourvu de couleurs et de lumières, juste croqué avec des contours parfois flous. (Et pourtant, il l’avait appris par cœur.) J’épousais l’arc de sa silhouette précellence étroitement avec la mienne, je la tenais serrée comme si j’avais peur qu’elle s’évapore. J’étais tellement conne, tu vois, parce que je pensais réellement avoir de l’emprise sur elle. Oui, j’étais une conne. Je la serrais tellement fort que je lui faisais sans doute mal. Dans le fond, elle avait juste besoin de sa liberté. Alors elle s’est échappée. Évaporée. Elle, elle était comme ça. Partie comme une étoile filante. Un peu ambivalente, un peu bancale. On marchait toujours sur un fil avec elle, la vie ne tenait qu’à un fil surtout, et ce fil si fin, cette vie si peu précieuse à nos iris à l’époque, ne faisait que s’effiler. Nous n’avions pas appris à coudre non plus. (Il rit avec sarcasme en continuant à fumer.) Elle est restée dans le royaume de mon être sans en être le sujet ou l’attribut. Elle était le centre, le contour de ce royaume, l’épiderme de mon existence et pourtant, c’était moi qui la protégeais. Au début. C’était un paradis-fiction. Elle était amoureuse de moi. Je ne l’ai pas vu assez tôt. (Il tourne la tête, il avait les larmes aux yeux.) Était-ce la mort dont j’étais le ciel à cette époque? Je ne me voyais pas, je ne voyais qu’elle mais ce n’était pas suffisant. A deux, nous connaissions les terreurs, les doutes, les trous noirs et les trous blancs, les puissances, les étreintes éternelles. Dans le noir, je lui contais des histoires de quand j’étais petit et elle se taillait une enfance dans la mienne. Je le sentais bien, elle avait des souvenirs de choses qu’elle n’avait jamais vu, elle racontait des choses qu’elle n’avait pas vécu. On avait pris la porte d’entrée pour porte de sortie. Elle n'est plus là maintenant. Io est partie. Je me souviens ces matins où j'entendais toquer timidement à ma porte, nous étions toutes les deux en pyjama et elle voulait seulement terminer sa nuit avec moi, alors elle se réveillait tôt. Les parents ne disaient rien parce qu'il en avait pris l'habitude. Parfois, elle ne parvenait pas à dormir alors elle s'asseyait sur la chaise près du lit, avec deux thés même si je dormais. (Au cas où.) (Il regarde par la fenêtre, au cas où elle serait là.) Maintenant, je continue à me lever, à aller ouvrir cette porte, il n'y a plus un matin où je continue à dormir, il n'y a plus une nuit où je continue à compter les étoiles dans le ciel. On se racontait toujours que le nez géant de la terre, c'était les arbres, parce que grâce à eux, on avait de l'oxygène. Mon nez géant à moi, c'était Io, Io au prénom-constellation, Io au regard-soleil qui ravivait toujours mon esprit, qui guérissait mes ecchymoses. (Il se met à trembler, ravale ses larmes dans un bruit fracassant.)

And the soul chokes
To cause the tide
To enforce divide
This whole devotion has morphed in time
I’ll escort her mind to solve my crimes
Reach slow motion to con the mind

(des bricoles) C’est la nuit et le jour, l'homme d’une nuit et de toute une vie, c’est le vacarme et le silence, le crépuscule et la brume, l’enfant et l'homme, le loup et l’oiseau, la curiosité et le désintérêt, il est l’odeur du tabac froid trônant dans la pièce et la cigarette écrasée au fond du cendrier, elle est la royauté et l’impuissance. puis c’est souvent la tête dans la poussière, qu’elle vacille dans le flot des silhouettes floutées de ses yeux embués, la parcourant de part en part, voguant vers des équations aux facteurs inconnus.

“Qu’est-ce que l’âme? De quelle couleur est-elle? Je craignais que mon âme ne me fasse le tour pendable de s’échapper pendant mon sommeil et de ne jamais revenir. Je faisais de mon mieux pour ne pas m’endormir, afin de la garder à sa place, à l'intérieur de moi.”
Just Kids, Patti Smith – p.17


©️️ Nous sommes de ceux


Dernière édition par Cal Bauer le Mar 20 Fév - 13:19, édité 10 fois
avatar
« Knorr, Chadore »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 4265
▹ INVESTISSEMENT : 451

▹ AGE : 34 ans (21 décembre)
▹ APPART : Greenwich Village. Pas de voisins, pas d'invités. Personne n'entre dans son antre.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations (PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic).
▹ AVATAR : Tom Hiddleston


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 0:16
Alors bon retour ici, si je comprends bien ! Bon courage pour ta fiche ! HELLO




« Every ...


Breath you take
move you make
bond you break
step you take
single day
word you say
game you play
night you stay



I'll be watching
YOU. »
avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 0:19
QUOI MAIQ OMG
OHMGMGDBSO
OHHHHH
TOI ICI
TOI QUI PREND MON COSMONAUTE
JE SUIS SI HEUREUSE CHATON TROP HEUREUSE
CUTE CUTE CUTE JE MEURS





avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13517-cal-bauer-reece-king
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 355
▹ INVESTISSEMENT : 114

▹ AGE : 17
▹ APPART : #1504
▹ TAF : SALOPIOT QUI FAIT DES CHOSES SALES AU PIEU
▹ AVATAR : ELIAS BENDER R.
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 3:36
@Isaak Coalman a écrit:
Alors bon retour ici, si je comprends bien ! Bon courage pour ta fiche ! HELLO

Yeahhh c'est bien ça!
Merci beaucoup. chou


@Coma Keating a écrit:
QUOI MAIQ OMG
OHMGMGDBSO
OHHHHH
TOI ICI
TOI QUI PREND MON COSMONAUTE
JE SUIS SI HEUREUSE CHATON TROP HEUREUSE
CUTE CUTE CUTE JE MEURS

(ptn mais comment t'es trop beau sur ton avatar jpp OMG)
OUIII OUIII
MERCI D'AVOIR FAIT CES PRE-LIENS SI PARFAITS
J'en avais trop besoin en plus en ce moment HIC
MEURS PAS MOI JVEUX QU'ON RP ENSEMBLE D'ABORD OH
:l: :l: :l:
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 12:16
OH LE COSMONAUTE
ici la vipère blasé
hyper content de te voir débarquer, je vais surveiller ta fiche de très très près Cool
(et super choix d'avatar UP )
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 12:58
ahhh le cosmonaute, trop bon choix ROBERT
rebienvenue coeur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 13:14
fcnjkdhjsdbxs ok alors cette histoire déjà, ta plume, je suis sous le charme DAFUQ
En plus j'ai hésité avec le cosmonaute je l'aime, et Reece, bref trop bons choix BRILLE
Rebienvenue LUV
(ah oui ici tempête)
avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 13:45
NON MAIS TON HISTOIRE
JE VIENS TE FAIRE DES CÂLINS POUR RECOLLER TOUS TES MORCEAUX CASSÉS





avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 15:05
EM J’EN AI MARRE
J’aime trop ta plume
C’est de l’eau de vie stp
Ca n’a plus de sens ce que je dis
ALORS T’ARRETES DE TE BARRER OU JE ... MILY LA PRUDE #suspens
Grave hâte de stalk toussa là
Vous m’donnez envie de rejoindre votre team mais j’ai pas l’time MILY LA PRUDE
Bref RE ICI POUR DE BON STP :l:
avatar


Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13179-gala-taguer-des-galaxi
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 378
▹ INVESTISSEMENT : 128

▹ AGE : 24 mais ça l'amuse de voler les bières au lieu de donner sa carte.
▹ APPART : #007, la bande originale de James Bond en fond sonore.
▹ TAF : donne vie aux monstres de Monsters and Men sur les murs vierges du Bronx, hacke les comptes en banque, bosse pour la mafia Bartolotti.
▹ AVATAR : Giza Lagarce.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 16:00
HOT HOT HOT


nos respirations en sursis


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13467-marlene-_-it-s-a-sin
▹ MESSAGES : 37
▹ INVESTISSEMENT : 8

▹ AGE : vingt-huit ans
▹ APPART : #1102 (11ème) - c'est haut quand l'ascenseur est en panne / toutletemps
▹ TAF : mauvaise tatoueuse + vendeuse de mauvaises toiles
▹ AVATAR : hannahsnowdown


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 17:38
Très beau personnage CUTE
Re-bienvenue alors :l:




Sadness is rebellion
Nymphadora Tonks ☽ There is waves of resistance somewhere out there but there's not enough of them. Those graves are such a temptation. If we don't press rewind, it will all end.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13517-cal-bauer-reece-king
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 355
▹ INVESTISSEMENT : 114

▹ AGE : 17
▹ APPART : #1504
▹ TAF : SALOPIOT QUI FAIT DES CHOSES SALES AU PIEU
▹ AVATAR : ELIAS BENDER R.
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 18:00
Dione Moon-Baker a écrit:
OH LE COSMONAUTE
ici la vipère blasé
hyper content de te voir débarquer, je vais surveiller ta fiche de très très près  Cool  
(et super choix d'avatar  UP )

JSUIS TROP CONTENT DE VOIR QU'ON EST DEJA BEAUCOUUUUUUP
PTN
On s'voit bientôt par mp :l: :l:


Paulo Morris a écrit:
ahhh le cosmonaute, trop bon choix ROBERT
rebienvenue coeur

Merci beaucoup Paulo. NIARK

Mehdi Darling a écrit:
fcnjkdhjsdbxs ok alors cette histoire déjà, ta plume, je suis sous le charme DAFUQ
En plus j'ai hésité avec le cosmonaute je l'aime, et Reece, bref trop bons choix  BRILLE
Rebienvenue LUV
(ah oui ici tempête)

J'étais déjà venu surveiller ta fiche à toi, j'dévore bientôt tout Cool
Un grand merci, hâte de faire des grandes choses ensemble coeur


@Coma Keating a écrit:
NON MAIS TON HISTOIRE
JE VIENS TE FAIRE DES CÂLINS POUR RECOLLER TOUS TES MORCEAUX CASSÉS

OUIII OUIII JE VEUX JE VEUX MA PTITE COMETE CANDICHOU

Vivi Butler a écrit:
EM J’EN AI MARRE
J’aime trop ta plume
C’est de l’eau de vie stp
Ca n’a plus de sens ce que je dis
ALORS T’ARRETES DE TE BARRER OU JE ... MILY LA PRUDE #suspens
Grave hâte de stalk toussa là
Vous m’donnez envie de rejoindre votre team mais j’ai pas l’time MILY LA PRUDE
Bref RE ICI POUR DE BON STP :l:

ET TOI PUTAIN J'AI RELU DES DERNIERS RPS A TOI ET JE FONDS
T'ES TROP MA DEESSE DE L'ECRITURE-EUUUUUU
TROP HÂTE QU'ON SRETROUVE UN PTIT LIEN ET QU'ON ECRIVE A NOUVEAU ENSEMBLE BLBLBLBL
JTM JTM FORT


@Gala Bartolotti a écrit:
HOT HOT HOT

On se connait toé ? MOUSTACHE

@Marlene Nietzer a écrit:
Très beau personnage CUTE
Re-bienvenue alors :l:

Merci beaucoup ma petite dame. :l:
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 18:15
CA SUFFIT CES ALLERS ET RETOUR LA Surprised Surprised Surprised
(oualorsfaitlesailleursjtemontreraisunendroit)

Re-bienvenue, t'es beau, t'as un perso qui déchire :l:
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11228-jessica_-now-your-mess
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 739
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 20 ans. (22 jan)
▹ APPART : #801 - 8e étage
▹ TAF : étudiante en langues étrangères.
▹ AVATAR : Nadine Leopold
▹ DC : //

MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   Dim 11 Fév - 21:49
re-bienvenue par ici :)


skies on fire
you look so good, my heart rate higher cause architects and artists build towers to admire, but you control the floodgates and i’m on fire.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cal Bauer ► Reece King   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.