avatar
Invité
Invité
MessageSujet: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 21:55

Mehdi Darling
This is where the evening splits in half, love or death.
Grab an end, pull hard, and make a wish.



(NOM) Darling. C'est pas son nom de naissance, son nom de naissance c'est Khelil. C'est pas son nom à l'état civil, celui-là c'est Stevens mais il le garde secret pour pas qu'on le retrouve. Darling, c'est le nom qu'il aurait voulu porter, qu'il aurait dû porter, c'était celui d'une des mères candidates à son adoption à qui on l'a retiré pour des raisons putrides. (PRÉNOM) Mehdi. Ça, ils ont pas pu lui enlever, les Stevens auraient préféré, c'était la première déception d'une longue liste pour ceux qui ont obtenu le droit et le devoir de l'appeler fils. (ÂGE) Presque vingt-et-un ans, la majorité qui gratte à la porte. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Le 16 février 1997 à Trenton, New Jersey. Ça veut pas dire grand chose pour lui, il y a jamais remis les pieds. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) La première chose qu'il a faite une fois qu'ils se sont posés, c'est d'aller s'acheter une guitare. Rien d'extravagant, pas la Jaguar dont il rêve mais une Tele Squier. Neuve, quand même. Cela dit c'est pas ça qui va mettre du beurre dans les épinards. L'argent n'est pas une urgence dans l'immédiat alors il a pris le temps de prendre un peu ses marques, ce qui va vite avec lui parce qu'il a été pas mal promené, mais maintenant il compte descendre avec Coma au garage 8ful pour voir si on y veut bien de lui. Sinon il jongle et crache le feu, il pourra toujours se faire des piécettes comme ça. (NATIONALITÉ) Américaine, au moins grâce au droit du sol. Il en retire aucune fierté, à vrai dire ça le gênerait pas qu'il soit marqué apatride sur ses papiers. Le patriotisme le fait gerber par principe et il a vraiment un problème avec le complexe de supériorité de ses compatriotes. Ils ont un problème avec lui, aussi, des fois il a l'impression qu'on le mate seulement pour s'assurer qu'il a pas de ceinture explosive autour de la taille, mais c'est plutôt de ses poings qu'il faut se méfier ou peut-être de sa gueule de beau-parleur quand il le veut bien. (ORIGINES) Marocaines de par sa mère, il en a pas la moindre idée pour ce qui est de son père. Sa mère lui parlait peut-être arabe parfois mais il s'en souvient pas trop, et si elle a voulu lui transmettre l'amour d'Allah, ça n'a pas pris, aucun dieu n'a jamais voulu de lui. (STATUT CIVIL) Célibataire, c'est pas comme s'il avait eu le temps de se poser. Il a eu des histoires, elles l'ont pas toutes marqué, elles ont parfois laissé des cicatrices. Il en parle pas beaucoup, c'est pas son truc de s'attarder sur le passé. (ORIENTATION SEXUELLE) Il en a jamais été certain, lui il va où le vent le porte et parfois le vent est capricieux. Il se définit comme pansexuel un peu par défaut. Il se bat pour qu'on puisse s'aimer comme on veut mais lui il est pas sûr de pouvoir aimer encore, il est pas sorti indemne du centre où ses parents l'ont fait interner et de sa thérapie de conversion. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Il vient d'y poser ses valises, enfin, son sac à dos, sa troupe de gosses perdus sur les talons. (GROUPE) Pas question de se laisser abattre, trop insurgé pour se contenter de survivre, il est de ceux qui rêvent, à sa façon, de ceux qui se battent pour vivre comme ils l'entendent et qui sont obligés d'y croire un peu, parce que c'est ça ou la tombe.


« et si y a révolution arrêtez-moi tout de suite... »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) C'est Coma qui leur a trouvé l'appart au Parking, la planque comme ils l'appellent même si on est loin du bunker paumé au fin fond d'une forêt, et c'est tant mieux. Mehdi est un citadin, il aimerait bien mais il sait pas se démerder dans la nature. Ils étaient onze et c'est pas si simple à planquer, onze grandes gueules (enfin pas tous grandes gueules mais y en a qui comptent pour deux, lui compris, alors ça revient au même). Il était pas sûr que ce soit un bon plan, Mehdi, de se planquer dans un immeuble où on connaissait déjà la gueule de l'un d'entre eux, mais c'est le mieux qu'ils avaient. Ils auraient peut-être mieux fait de se disperser aussi mais y avait quelque chose de rassurant à rester groupés.
Ça fait pas longtemps qu'ils sont là, ça se compte en jours. Mehdi aurait bien aimé foutre le feu au centre qu'ils ont fui, mais il voulait tuer personne et ils sont déjà dans la merde pour les crimes que l'évasion a impliqué.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Pas grand chose encore. Mehdi a connu ce genre d'immeuble quand il était petit, avant la mort de sa mère. Il s'en est échappé mais faut voir à quel prix... Il aime autant ça que le foyer ou même le pavillon de banlieue qui a été sa maison depuis l'adolescence. C'est pas qu'il s'y sent à la maison non plus parce qu'il se sent à la maison nulle part, parce qu'on l'emmerde partout, parce qu'il dérange partout, mais quand ils sont arrivés il a trouvé que le Parking avait une allure de nouveau départ. C'est pas la liberté non plus, certains jours il s'y sent même comme dans une nouvelle prison, mais l'ébranlement soudain de l'escalier de secours qui le tire parfois du sommeil n'est pas le seul à blâmer pour ça, y a aussi les faux-contacts dans le cerveau de Mehdi. Quant aux voisins, y a de tout, y a des cons, des hypocrites et des rats, c'est comme partout, mais les zonards ça le dérange pas, il préfère ça aux cols blancs. Il est plus mitigé sur ceux qui ressemblent à de vrais gangsters, Mehdi c'est un anarchiste mais certainement pas un aspirant empereur du mal.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Pareil, c'est trop frais pour qu'il ait vraiment une réputation. Mehdi il peut élever la voix et sortir les poings un peu trop facilement, c'est une grande gueule qui se laisse pas faire et ça lui fait pas peur de déranger. Il provoque pas, il cherche pas la merde, mais il sait pas non plus la fermer et il assume tout ce qu'il est, un peu trop fort au goût de certains. Il a ses humeurs et des coups de blues assez violents. À côté de ça dans ses bons jours c'est quasiment un hippie, sourire solaire jusque aux yeux et chaleur dans tous les gestes, allez passe boire une bière quand t'auras le temps et c'est sincère. Parfois il gratte sa guitare sur leur palier de l'escalier de secours qui sert plus ou moins de balcon. Il chante aussi, pas très juste et de la voix un peu éraillée de celui qu'a trop gueulé et trop fumé.


PSEUDO/PRENOM : Kenny/Coco ÂGE : ça se fait pas ok PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : plusieurs fois par semaine COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : bazzart à l'époque, ceci est un come back REMISE EN JEU oui vu que cf. la suite (TYPE DE PERSO) pré-lien de @Coma Keating (tempête) (tu peux réserver bb merci bisous) (CRÉDITS) jsp+moi pour les images, Wishbone de Richard Siken et Grand-mère des Ogres de Barback pour les citations. COMMENTAIRE OU SUGGESTION : blabla AVATAR : Younés Kahlaoui

©️️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Mehdi Darling le Ven 9 Fév - 10:57, édité 21 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 21:55

Raconte moi une histoire...
and with this bullet lodged in my chest, covered with your name, I will turn myself into a gun, because it’s all I have, because I’m hungry and hollow and just want something to call my own.

Il se souvient pas beaucoup de sa mère. Elle s'appelait Samia, elle disait tout le temps qu'elle n'était pas jolie, pas comme sa sœur qui avait tout eu, le mariage, la maison, les enfants et son honneur intact. Elle lui disait j'espère que tu ressembleras à Leila ou à mon père, il était beau ton grand-père quand il était jeune. Mehdi ne sait plus si elle était jolie ou pas, en réalité. Il se souvient pas de sa voix, seulement de ses mots. Il savait pas ce qu'était l'honneur à cinq ans et il a jamais su ce qu'elle voulait dire par là exactement, mais il a pas oublié ce mot-là. Il a su reconstruire son histoire dans les grandes lignes. Sa mère l'a eu à vingt-deux ans, elle était pas mariée, c'était inadmissible alors elle a fui. Elle est montée dans le premier bus un matin et elle est arrivée à Trenton. Il sait pas d'où elle est partie. Il sait pas si Khelil est le véritable nom de sa famille. Il sait pas pourquoi elle a fui seule, sans son père à lui, il aime pas y penser. Il aime pas l'imaginer seule dans une ville inconnue, tenaillée par la peur mais déterminée, une lueur sauvage dans le regard et une main protectrice contre son ventre. Il aime pas l'imaginer parce qu'il sait pas si ça s'est vraiment passé comme ça et il essaie de pas combler les vides de son passé avec des fantasmes. Il n'a que mépris pour les nostalgiques, il dit merde aux regrets et il crache sur les et si. Il laisse ça aux faibles, c'est pas ça qui fait aller de l'avant.

*

Ils se sont fait virer de leur appartement juste avant la trêve hivernale. Mehdi s'en souvient parce que les vitrines des magasins étaient décorées pour Halloween. C'est un peu flou après ça. Il sait plus où ils ont trouvé refuge, seulement qu'ils dormaient pas toujours dans des lits, que parfois ils avaient froid, que Samia avait honte, qu'ils sont tombés malades tous les deux. Il y a eu les services sociaux et le premier foyer où Mehdi a été placé le temps que Samia se refasse une santé. Un jour on est venu lui annoncer que ça s'était pas passé comme prévu.

*

Ça faisait un an qu'il vivait au foyer (un autre, plus grand, plus près de New York) quand Jared est arrivé. Il avait pas encore accepté l'idée qu'il reverrait pas Samia, il avait pas réalisé la permanence de sa condition d'orphelin, alors il luttait tous les jours dans l'espoir qu'on lui rende sa mère. Ça a été la première cause pour laquelle il s'est battu, évidemment elle s'est aussi soldé sur son premier échec. Mais après ça, il a jamais arrêté. De se battre. De dire non. D'exiger plus et mieux. Il avait jamais mis les pieds dans une école avant ses six ans et il donnait déjà du fil à retordre à l'instit avant que Jared ne se retrouve dans sa classe, mais l'arrivée du petit nouveau a alimenté le brasier. C'étaient deux gosses turbulents et quand Jared était puni injustement (ou justement d'ailleurs, ils faisaient pas la différence), Mehdi faisait la même connerie derrière pour protester, pour lui dire je suis avec toi. Il essaie de plus y penser non plus, à Jared, mais c'est difficile depuis l'hôpital psy et le centre, depuis qu'il a recommencé à rallier des troupes contre les injustices. Jared, c'était son premier frère d'armes. Jared, c'est aussi le premier et dernier frère qu'il a trahi, deux fois.

Pour les vrais orphelins comme Jared et lui, ceux dont la famille risquait pas de venir les réclamer, y avait la possibilité d'être adopté. Au début Mehdi voulait pas en entendre parler, il attendait encore sa mère, alors ils foutaient un bordel monstre avec Jared chaque fois que l'occasion d'une adoption se présentait. Et puis le souvenir du visage de Samia a commencé à s'estomper, les idylles familiales qu'on leur vendait ont fait leur effet, il savait plus toujours pourquoi il avait la rage, contre qui et pour quoi il se battait. À un moment, ça a arrêté d'être pour retrouver maman, c'est devenu pour une vie meilleure, ailleurs. Il s'est mis à prêter attention à ce qui plaisait aux parents, il a montré de moins en moins de réticence à l'idée de s'en trouver de nouveaux, et au fur et à mesure il voyait le regard de Jared se durcir mais il en a fait qu'à sa tête. Au lieu de saboter ses chances comme d'habitude, il a joué l'enfant modèle pour avoir droit d'aller à l'adoption party, même si dans son esprit ça ressemblait à une expo canine et que ça avait quelque chose de révoltant. Il était prêt à jouer le jeu, ça valait le coup d'essayer.

*

Il avait huit ans quand il a rencontré Eva Darling et Jess. Les autres parents les regardaient de travers et c'est ce qui a tout de suite plu à Mehdi chez elles. Elles les remarquaient, les regards, et elles s'en foutaient, elles échangeaient des sourires complices qui donnaient envie à Mehdi d'être dans la confidence. Elles l'ont tout de suite aimé aussi, pas le fils modèle qu'il avait essayé vendre aux autres, mais lui en vilain petit canard, pas si vilain peut-être mais seul dans un coin à l'écart des copains, lui avec son insolence, son incendie au fond des yeux et ses mâchoires crispées.


Il leur a parlé de Jared, il aurait voulu l'emmener avec lui, le laisser derrière c'était comme se faire arracher le bras, celui qui tenait son doudou par-dessus le marché. Elles pouvaient pas les adopter tous les deux mais il les a choisies quand même. Mehdi pense pas que Jared lui ait pardonné ça. Il aurait pas eu à en assumer les conséquences s'il avait pu devenir Mehdi Darling pour de bon. Eva lui a appris la guitare. Jess lui a lu Peter Pan. Ensemble ils ont monté la pièce une fois avec un de leurs amis qui jouait Mr. Darling et Captain Hook. Mehdi aurait peut-être pas pris le faux nom de Darling si ça n'avait été qu'un souvenir d'Eva, parce que ça ressemble foutrement à de la nostalgie et du regret, mais grâce à ça il peut raconter à ses potes les enfants perdus que c'est juste une autre référence. (Il n'est qu'un hypocrite.) Le seul truc qui allait pas chez Eva et Jess, c'était la nouvelle école. Il y a eu plusieurs incidents, c'est le mot qu'il a entendu en écoutant à la porte du salon. Le premier incident, c'est qu'il avait embrassé un garçon. Le deuxième, c'est qu'il avait baissé son froc devant toute la classe pour il ne sait plus quelle raison, certainement une protestation contre le prof. Le troisième, c'est qu'il avait joué avec des allumettes et foutu le feu à une poubelle. Plus il voyait le travailleur social se pointer pour des inspections surprises, plus il foutait le bordel. C'était plus fort que lui. Eva et Jess lui avaient dit que c'était contre-productif (enfin sûrement avec d'autres mots) mais il sentait son havre de paix s'étioler et ça le foutait en rogne qu'on songe à le lui enlever. Y a eu d'autres visites, d'autres mots. Comportements inquiétants, environnement inadapté, des soupçons sur leurs fréquentations, le petit Mehdi reproduit peut-être des choses qu'il voit à la maison... Y avait eu des éclats de voix de la part de Jess et Eva, après ces mots-là. Après cinq mois, on a décidé qu'il valait mieux lui trouver d'autres parents. Il se souvient du khôl barbouillé sur les joues d'Eva et son parfum chaud quand elle l'a pris dans ses bras pour lui dire que c'était pas sa faute à lui, qu'elles avaient pas été à la hauteur, même s'il savait que c'était lui qui avait merdé. Et puis la vérité murmurée après coup, juste avant de le lâcher parce que merde il devait savoir, tu sais ils auraient pas été autant sur notre dos si on avait été un homme et une femme, mais faut pas se laisser faire Mehdi. Te laisse pas faire, jamais. On va se battre.

*

Elles se sont battues mais on ne gagne pas toutes ses batailles.
Il a retrouvé Jared qui lui faisait la gueule au début, il avait de quoi, sans doute. Lui il avait du mal à faire le deuil de la vie qu'il aurait pu avoir. Il a mis un certain temps avant d'être prêt à retenter l'expérience de l'adoption, mais finalement à douze ans il est allé vivre chez les Stevens. Il les aimait passablement bien, au début, même s'ils l'intimidaient. Il voulait pas refaire la même erreur alors il a joué au fils modèle pendant les six premiers mois, jusqu'à la finalisation de l'adoption.

Il a continué encore un peu, après. Il allait à l'église, il faisait ses devoirs et il a appris à se mordre la langue au lieu de dire des gros mots. Un jour il a découvert que dans cette maison « lesbienne » était un gros mot, le concept-même était une obscénité, ça a remué tout un tas de choses en lui mais il a serré les dents. Les poings aussi, oui, mais seulement dans ses poches. Sors tes mains de tes poches, Mehdi. Il avait une chambre à lui dans un pavillon de banlieue, il avait pas le droit d'être autre chose qu'heureux. Papa et maman lui payaient même des cours de guitare, c'était censé l'aider à canaliser ses explosions. Ils appelaient ça comme ça, et il a pas arrêté d'exploser toute son adolescence. Y avait des éclats qu'il contrôlait pas mais aussi de la résistance organisée, du vandalisme pour dénoncer la censure de bouquins pas assez conservateurs et des manifestations pour revendiquer le remplacement de la propagande pro-abstinence et anti-avortement par des vrais cours d'éducation sexuelle. Mehdi gueulait trop fort mais il savait rassembler, jusqu'à ce qu'il aille trop loin. Il avait tendance à s'emporter. Ses parents étaient pas toujours au courant de tout mais ils se sont retrouvés chez le proviseur plusieurs fois, sa mère s'est littéralement arraché des cheveux quand il s'est fait virer de l'équipe de basket pour avoir tabassé le capitaine de l'équipe. Mais c'est un putain de raciste, Hellen (il les appelait pas papa et maman, non). Apparemment c'était pas une raison. C'est quand même elle qui a insisté pour qu'il ait le droit de continuer la guitare, parce que papa (Spencer, initiales SS ouais) voulait le punir en lui enlevant ça aussi. Là où ils ont plus rien compris c'est quand ils ont retrouvé dans son lit le fameux gars dont il avait failli péter le nez. Ils avaient pas assez d'imagination pour réconcilier les deux scènes, ils ont pas vraiment cherché à le faire. Ce soir-là il a entendu Spencer dire qu'ils avaient décidément pas choisi le bon et Hellen a juste dit qu'ils auraient pas pu deviner. C'était à cause de cette Eva dont il parlait tout le temps, franchement l'orphelinat aurait dû les prévenir qu'il était un produit reconditionné, mais ils avaient dépassé la date de garantie alors ils avaient plus qu'à se démerder. Ils ont été tellement rassurés quand il a ramené une fille qu'il a mis un point d'honneur à la larguer pour aller au bal de promo avec un mec. Il était comme ça, il provoquait quitte à s'autodétruire et pensait toujours trop tard aux dommages collatéraux, mais il se laissait pas faire, jamais. Il apprend encore à penser avec les bons organes au bon moment (il a même des choses à réapprendre depuis que la thérapie l'a symboliquement anesthésié entre les jambes), mais si le cœur est l'organe de l'amour et le cerveau celui de la réflexion, c'est lequel qui fait péter les plombs ?

*

On va pas toutes les répertorier, les explosions. Y en a eu beaucoup, y a eu des engueulades et des crises et des larmes et Hellen a été à deux doigts d'appeler un exorciste, une fois. Il a fait plusieurs séjours en hôpital psy entre la fin du lycée et sa deuxième année de fac ratée, parce qu'il était un danger pour lui-même et les autres. Parfois il était volontaire, parce qu'il était au fond du trou. Une fois il a pas eu le choix, il avait trop amoché un type et la Justice s'en est mêlée. Y a eu plusieurs hypothèses mais il a jamais été suivi assez longtemps pour qu'on pose un diagnostique définitif sur ce qui déconne chez lui. Les Stevens avaient leur propre idée sur la question, ils ont profité du dernier éclat violent pour l'envoyer suivre une thérapie de conversion. Conversion à la normalité, c'est pire qu'une religion, c'est même pire que le capitalisme, c'est le truc qui le fait le plus rager. Dis bonjour aux 60s tu verras tu seras bien ils passeront peut-être les Beatles. Mehdi, il a toujours préféré les décennies suivantes, son truc c'est le punk, la révolte et la contestation, le bruit qui dérange et tant pis si c'est pas joli. C'est comme ça qu'il se l'est jouée, c'est comme ça qu'il a trouvé des gosses prêts à tenter l'évasion avec lui. Il avait pas prévu que ça tourne aussi mal et il a clairement pas toujours utilisé son cerveau dans la conception du plan, sinon ils seraient pas dans cette merde maintenant, mais parfois quand il se met une idée en tête il ne pense plus, rien ne l'arrête, il fonce et qui l'aime le suive dans sa folie ; mais il avait déjà passé six mois dans le foutu centre et il croit bien que la thérapie a complètement échoué pour ce qui était de le remettre sur les rails.




©️️ Nous sommes de ceux


Dernière édition par Mehdi Darling le Ven 9 Fév - 7:55, édité 17 fois
avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 21:59
OH MLON D IEURYU IO
KENYN
ERNGTUFPKTGIUFOILJGPROD¨
JTAIME TELLEMENT
JE PENSAIS PAS QUE TALLAIS VRAIMENT LE FAIRE
JTM JTM JTM JTM T LA BEST
<333333333333333333333





avatar
« Pétales brûlés »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11288-art-laisse-moi-respire
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1178
▹ INVESTISSEMENT : 84

▹ AGE : vingt ans, la cervelle pétée, le cœur accroché au quartier. A l'autre révolé.
▹ APPART : Le 106, premier étage. Voisin un peu trop sage.
▹ TAF : Secrétaire au garage, poitrine masculine. Capitaine de son naufrage, vendeur de farine.
▹ AVATAR : Anton Lisin
▹ DC : Kendall Eden, la dévergondée.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 22:36
OH BORDEL J'AI ENVIE DE PLEURER RTGIOERHFOIEGVZIFA EN PLUS TU AS PRIS TEMPETE FAUT QU ON PARLE LIEN J AI UN TRUC A TE PROPOSER DU COUP GRZGUEGUEQS T ES REVENUE ADIEU

TU PARS PLUS JAMAIS JTE LE DIS MILY LA PRUDE


embrasse-moi comme tes cigarettes
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 22:38
TOOOOOOOOOOOOI JAIME
trop émue de te voir revenir ici ptn POTTE
j'suis émue comme jaja
j'dis trop le mot émue mais j'suis émue quoi (ptn maggle)
ce pré lien c'est de l'or samer
ta plume c'est la vie
trop hâte de te stalk de nouveau
re chez toi HOT
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5439
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 22:39
REBIENVENUE HAN HAN HAN
J'espère trop que votre petit gang devienne réel !



avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 22:42
ptdrrr j'ai pas du tout forcé pour qu'elle revienne non non
ON VA NIQUER DES MERES (et niquer tout court) (peut être)





avatar
« Pétales brûlés »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11288-art-laisse-moi-respire
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1178
▹ INVESTISSEMENT : 84

▹ AGE : vingt ans, la cervelle pétée, le cœur accroché au quartier. A l'autre révolé.
▹ APPART : Le 106, premier étage. Voisin un peu trop sage.
▹ TAF : Secrétaire au garage, poitrine masculine. Capitaine de son naufrage, vendeur de farine.
▹ AVATAR : Anton Lisin
▹ DC : Kendall Eden, la dévergondée.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 22:43
@Coma Keating a écrit:
ptdrrr j'ai pas du tout forcé pour qu'elle revienne non non
ON VA NIQUER DES MERES (et niquer tout court) (peut être)
Putain si j'avais su, je serais venue harceler aussi MILY LA PRUDE


embrasse-moi comme tes cigarettes
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 23:04
Oh mais les pioupious vous êtes trop mignonnes BRILLE et un peu dingues :YEAH:
Non mais en vrai Lola a pas du tout eu à forcer, j'étais quasi sûre que j'allais craquer je me connais (j'hésitais surtout entre les différents pré-liens parce que bon bsbhsjq HEHE )

Trop contente que le choix vous plaise autant, j'espère que je vais en faire un truc bieeen

love sur vous :l:
avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 23:06
AH VOILA j'ai juste gentiment émis l'idée que ça serait cool ARROWluvCharlie





avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 23:13
Ouais et que Tempête aurait le droit de tripoter Coma aussi. Pour quoi tu me prends CRY ME A RIVER
avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 23:21
ALORS J'AI PAS DIT CA EH OH POUR QUI ME PRENDS TU





avatar
« Knorr, Chadore »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 4265
▹ INVESTISSEMENT : 451

▹ AGE : 34 ans (21 décembre)
▹ APPART : Greenwich Village. Pas de voisins, pas d'invités. Personne n'entre dans son antre.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations (PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic).
▹ AVATAR : Tom Hiddleston


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Lun 5 Fév - 23:21
Le gang se forme ! Ca promet des RP d'antologie CUTE Vous me faites trop envie !

Et donc, bienvenue !!!




« Every ...


Breath you take
move you make
bond you break
step you take
single day
word you say
game you play
night you stay



I'll be watching
YOU. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12927-lizz-ailes-deployees
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1524
▹ INVESTISSEMENT : 14

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : 1203, douzieme étage
▹ TAF : étudiante en sciences anthropologiques le jour, trafiquante la nuit et serveuse les weekends
▹ AVATAR : Melina Martin
▹ DC : Aliah & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Mar 6 Fév - 0:16
Bienvenue CUTE



( FILLE LIBRE COMME L'AIR )
fille aux ailes d'argent, oiseau volant. Regarde le monde cruel avec ses yeux clairs, se créer des rêves pour tenter de toucher l'univers.


avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   Mar 6 Fév - 0:37
@Isaak Coalman a écrit:
Le gang se forme ! Ca promet des RP d'antologie CUTE Vous me faites trop envie !

Et donc, bienvenue !!!
Rien ne t’empeche de faire un dc et de venir nous rejoindre PERV (comment ça je force)





Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: MEHDI (lift your skinny fists like antennas to heaven)   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.