avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13416-caden-i-don-t-mind-the
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 183
▹ INVESTISSEMENT : 5

▹ AGE : trente-neuf années.
▹ APPART : #1003 (10ème).
▹ TAF : barman dans le bar miteux du coin.
▹ AVATAR : adam gontier.
▹ DC : tom-tom.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: caden - you won't catch me crying cause i just can't win.   Dim 4 Fév - 21:16
caden dannel
38 ans | barman | divorcé
anecdotes
Odeur de tabac froid partout dans l'appart. Odeur qui imprègne les murs, en permanence. Tu fumes, souvent. Trop, probablement. Tu vides des paquets de clopes plus vite que ton ombre, à la dérive. Tu fumes, pas toujours que du tabac. Tu t'autorises un peu d'herbe, parfois. Quand tu n'en peux plus d'être juste avec toi. ◈ Tu es du genre à taper contre les murs. Pour que les autres se taisent. Pour rappeler que tu es là, que tu existes, et que tu n'as pas besoin d'entendre les rencontres de tes voisins. ◈ T'es celui qui ouvre la porte pour gueuler. Pour gueuler de la fermer. T'es celui qui marmonne que les ados ne sont que des idiots. T'es celui qui bouscule ceux qui ne s'écartent pas assez dans l'escalier. Taciturne, tu es de ceux qui emmerdent ceux qui te font chier. ◈ Tu pourrais passer des heures à foutre le bordel dans ton étage, en jouant de la guitare à presque n'importe quelle heure. Comme si ça t'amusait. Comme s'il n'y avait que ça pour te maintenir vivant. Tu pourrais passer des heures, avec ta musique - ou celle de tes disques. Avec un rock qui gueule, avec du metal qui hurle. ◈ T'es violent, lorsque tu as bu. Tu es du genre à tout envoyer balader. Tu es du genre à piquer des crises de colère, à ne plus vraiment tout contrôler. T'es du genre à serrer les poings de rage, et les éclater contre ce qui t'entoure. T'es du genre à te battre, parce que tu ne sais plus te contrôler. ◈ Tu es le genre de gars qui évite, souvent, les situations qui te semblent déplaisantes. Tu es le genre de gars qui oublie volontairement les autres. Pour éviter les responsabilités. Pour éviter de voir la réalité comme il le faudrait. ◈ Tu t'es longtemps demandé comment t'excuser. Tu t'es longtemps demandé comment revenir vers les gens que tu as un jour abandonné. Vers ceux qui ont perdu espoir en toi. Tu t'es longtemps demandé comment changer. Et puis, tu t'es rendu à l'évidence. Tu ne changerais jamais. ◈ Tu es angoissé, parfois. Comme une prise de conscience. Comme si, parfois, tu te demandais si tu allais crever seul dans cet appartement miteux. Seul, et sans personne pour te regarder t'éteindre. Sans avoir rien à transmettre, à personne. Ça t'effraie, parfois. Ça te fait du bien, d'autres fois. De te dire qu'il n'y a plus personne qui compte sur toi. Ça donne à l'envie de partir un peu plus de légitimité. Pas vrai ? ◈ Tu ne peux pas être si mauvais, pas vrai ? Tu ne peux pas juste être mauvais. Il doit bien y avoir quelque chose, quelque part. Un peu de couleur au milieu de la noirceur.
chronologie
◈ (24-03-2015) Arrivée au Parking

◈ (14-02-2018) Rencontre avec Murphy, alors que Caden a picolé. Ils se passent la nuit ensemble, sur le canapé.

◈ (06-03-2018) Murphy décide de s'échapper de l'hôpital dans lequel elle a atterri pour aller passer un peu de temps ailleurs. Elle entraîne avec elle Caden, qui commence à s'accrocher à elle.

◈ (13-03-2018) Retour au Bronx, après une semaine passée avec Murphy au Texas.

◈ (une date, un évènement)

◈ (une date, un évènement)
recherche de liens
(la bête et la belle - F - libre) créature de la nuit. Un regard coupable, alors que tu t'avances, pour acheter un peu de compagnie. Un peu moins de solitude, pour tuer l'ennui.

(ceux du bar - M/F - libre) collègues, musiciens, clients. Ceux avec qui t'es parfois sympa, ceux avec qui t'es parfois un vrai con. Ceux que tu bouscules, parfois, pour qu'ils sortent de là. Ceux dont tu recueilles les doléances et les complaintes, ceux qui t'emportent sous les sons cacophoniques.

le mot nu
(22-02-2018) ▹ careful what you're feeling on the inside, ft. Marlene Nietzer.
(06-04-2018) ▹ go and grab someone and find a place to deal with it, ft. Xaver Bancroft.
(19-05-2018) ▹ is there peace beyond the rage?, ft. Murphy Wheeler.
(date) ▹ titre du sujet en cours, ft. john doe.

ment aux morts
(14-02-2018) ▹ all monsters are human, ft. murphy wheeler.
(06-03-2018) ▹ Ivres d'inconscience, ft. Murphy Wheeler.
(17-03-2018) ▹ I'll be Alice you'll be my Mad Hatter, ft. Murphy Wheeler.
▹ (titre du sujet achevé), ft. john doe.





(02-02-2018) ▹ l'or ça vaut rien, ft. vivi butler. (abandonné)
(08-04-2018) ▹ Donnez moi la liberté !... Ou un donut. , ft. reda ingram. (abandonné)
carnavage


couverture

animal i have become

So what if you can see the darkest side of me? No one will ever change this animal I have become and we believe it's not the real me. Somebody help me tame this animal I have become and we believe it's not the real me. Somebody help me tame this animal.



Dernière édition par Caden Dannel le Lun 21 Mai - 18:08, édité 13 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13416-caden-i-don-t-mind-the
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 183
▹ INVESTISSEMENT : 5

▹ AGE : trente-neuf années.
▹ APPART : #1003 (10ème).
▹ TAF : barman dans le bar miteux du coin.
▹ AVATAR : adam gontier.
▹ DC : tom-tom.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: caden - you won't catch me crying cause i just can't win.   Dim 4 Fév - 21:17
tattooed skin
Marlene, tu voudrais la comprendre. Marlene, tu voudrais capter ce qu'il se passe dans sa tête. Tu es venu furie. Tu es venu en tempête dans sa boutique, après le tatouage raté qu'elle t'avait laissé sur l'intérieur du bras. Elle a fait comme si elle n'avait pas entendu. Elle a fait comme si elle ne comprenait pas. Marlene, elle semble ne jamais comprendre. Marlene, tu ne comprends pas ce qu'elle fout là. Mais elle est là. Marlene, c'est plus facile de la traîner voir les écureuils de Central Park que d'essayer de réellement discuter. Marlene, elle est complètement jetée.
Marlene Nietzer
she-wolf
Bousculade. Bousculade dans la cage d'escalier, alors que tu rentrais à moitié bourré. Murphy, elle a commencé à t'insulter. Murphy, elle a fini par t'embrasser, après que tu l'aies invitée sur ton canapé.
Tu n'as pas compris.
Tu n'as rien compris.
Mais elle s'est retrouvée dans tes draps. Elle s'est retrouvée dans tes bras. Et pour une fois, tu t'es bien senti. Pour une fois, depuis trop longtemps, tu as eu l'impression de te retrouver. Tu t'es montré gentil. Tu t'es montré doux, agréable.
Et elle est revenue.
A travers ses textos, à travers ses mots. Elle est revenue hanter tes nuits. Elle est venue te foutre des pointes d'inquiétude au cœur. Lorsqu'elle s'est retrouvée à l'hosto après un accident de voiture. Lorsqu'elle n'est pas venue au bar alors qu'elle t'avait promis de passer te voir.
Elle a tendance à te manquer.
Vite.
Trop vite.
Murphy, elle est hantée par les fantômes de son passé - vous êtes deux à galérer avec vos vieux démons, mais les tiens ne semblent pas revenir dans ta vie, contrairement aux siens. Et tu crains que ça ne la bouffe. Tu crains qu'elle ne plonge. A cause de ses monstres. A cause des horreurs qui la bouffent jusqu'à l'ombre.
Murphy Wheeler

songwriter
Drill, il vient, parfois, traîner au bar. Drill, il ne vient pas pour jouer avec sa bande de potes - il n'est pas dans vos prix, probablement. Mais il vient, simplement pour traîner. Il vient, pour boire un coup, et composer. Drill, il essaie de te faire reprendre la musique. De vraiment te faire reprendre la musique. Drill, il voudrait t’entraîner à nouveau dans tes rêves. Il voudrait que tu retournes sur les routes, que tu composes encore. Pour exorciser les démons, pour laisser s'échapper les émotions.
Drill Gherman
neighbor
C'est la voisine. C'est la fille qui te fait hurler, lorsqu'elle laisse jouer les enfants - trop - tôt dans la journée. C'est la fille qui te fait cogner ton poing contre vos murs. C'est la fille qui te fait sortir en pyjama dans le couloir, pour frapper à sa porte et gueuler. Nimue, c'est celle qui vient râler quand tu joues de la guitare à fond pendant l'heure de la sieste. C'est celle qui te demande d'arrêter quand tu mets la musique à fond à n'importe quel moment de la journée.
Peut-être que vous aimez bien ça, vous emmerder.
Peut-être que c'est votre manière de vous montrer que vous êtes encore vivants. Une technique pour exister. Une technique pour respirer.
Nimue Odalyn

carnavage


Spoiler:
 


couverture

animal i have become

So what if you can see the darkest side of me? No one will ever change this animal I have become and we believe it's not the real me. Somebody help me tame this animal I have become and we believe it's not the real me. Somebody help me tame this animal.

Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.