AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8762-lincoln-it-s-morning-ag
avatar
« Chouchou d'Al »
« Chouchou d'Al »

▹ MESSAGES : 1587
▹ NOMBRE DE RP : 5

▹ AGE : Dix-huit désillusions.
▹ APPART : #1411, les Boloss.
▹ TAF : Survivre et c'est à plein temps.
▹ DC : Maddox l'intox & Georges la douceur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Shoot first and ask questions afterward. /// Azur.   Jeu 1 Fév - 23:24
SHOOT FIRST AND ASK QUESTIONS AFTERWARD.


C'est le jour au Bronx, un peu après midi et toutes ces personnes qui s'arrêtent de bosser, de dealer ou de ne rien faire pour aller se sustenter chez eux ou à l'extérieur. Lincoln, lui, se balade les mains dans les poches, il est missionné pour aller chercher les ingrédients qui serviront à couper la came à l'appartement. Il n'a pas pris ses doses avec lui parce qu'il n'aime pas les sortir de leur coloc si ce n'est pas pour les vendre, pensant toujours que le pire pouvait arriver. Et c'est pour une fois qu'il avait eu bien raison d'avoir peur de beaucoup de choses et de s'angoisser intérieurement pour la moindre chose nouvelle.

Une ruelle comme les autres, un peu sombre même en journée, avec des cartons où des sdf doivent dormir la nuit. Une ruelle qu'il pourrait emprunter si elle le menait plus vite à l'épicerie la plus proche de là où il se trouvait déjà. Mais il tourne la tête par réflexe et voit un bras tendu, un flingue au bout de ce dernier et le coup qui ne tarde pas de partir. Rien de bien spécial encore, toujours impressionnant sur le coup si bien que par réflexe, l'adolescent se cache derrière une benne. Mais entendre des coups de feu dans le quartier était assez habituel quand on ne vivait pas aux meilleurs endroits façonnés pour donner un peu de frissons aux touristes, mais pas trop. Le mec qui tire n'a pas été très malin non plus car il se fait mettre à terre une dizaine de secondes plus tard par deux policiers, dont un qui appelle une ambulance pour la victime. Forcément, Lincoln s'approche, comme d'autres, pour voir ce qu'il se passe et on leur demande de dégager, tous sauf lui et une jeune fille qu'il reconnait bien vite. C'est Azur qui traine parfois à l'appart, pas chiante, pas à gueuler partout, le genre à lui plaire. Ils sont rapidement embarqués dans une autre voiture, témoins oculaires de la scène devant donner leur déposition. Les flics sont pas cons et savent qu'ils doivent tirer profit immédiatement de la disponibilité de ceux qui peuvent faire basculer un procès, plus tard. Ils savent aussi qu'ils ont presque 100% de chances de ne jamais les revoir s'ils les laissent filer.  

C'est donc dans le tumulte habituel du commissariat le plus proche qu'ils sont conduits, qu'on leur demande de s'assoir sur deux chaises en bois grinçantes et inconfortables pour donner leur disposition. Un fonctionnaire mal payé et las pour les surveiller au cas où ils décideraient de ne pas être de parfaits citoyens américain. « Pas eu l'temps de se saluer avec ces cassoss là... Salut du coup. » Il lui montre son poing pour un check, c'est comme ça qu'il dit bonsoir aux soirée habituellement. « Forcément deux jeunes on a rien d'autre à branler que d'attendre comme des connards... » Pour lui c'était pas tout à fait faux en réalité.


(c) AMIANTE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12094-azur-sans-atomes-croch
avatar
« queen des tchoins »

▹ MESSAGES : 1481
▹ NOMBRE DE RP : 4

▹ AGE : 18 ans, gamine à l'esprit dézingué puis démon au sang trop froid.
▹ APPART : #1012, l'appart souvent vide, où elle a tout le temps de s'niquer foie et poumons.
▹ TAF : fée à la poudre d'or, elle traîne dans les rues pour le clan irlandais, larbin qui n'a l'ambition que de détruire.
▹ DC : Bax, l’enragé & Vivi, la rêveuse

MessageSujet: Re: Shoot first and ask questions afterward. /// Azur.   Ven 16 Fév - 14:38
Elle passe par ce chemin tous les jours. Joue le marchand de poudreuse quelques fois, bien trop souvent à son goût ou pour faire semblant de sortir et de respirer l'air dégueulasse des bas fonds de New-York. C'est à peine si ses yeux aperçoivent autre chose que le béton démonté, les briques rouges de vieilles maisons abandonnées où les squatteurs se font plaisir. Elle traîne plus tellement dans les rues où ça donne envie de sourire et où on a l'impression de vivre plus que d'étouffer. Ses pieds foulent bien tranquillement le trottoir, toujours trop lente dans sa marche, une nuit à rien faire d'autre qu'enchaîner les conneries tapant encore au fond du crâne, véritable marteau assassin qui la font grimacer quelques fois alors qu'une clope se grille le bout entre ses lèvres. C'est que quand elle passe devant une ruelle et où le reflet d'un flingue lui fait rater un battement. Elle se fige pas comme une idiote devant la scène, ne laisse d'ailleurs percer aucun hurlement inutile, l'habitude est prise de voir ce genre de scènes sordides mais reste que le cœur s'habitue mal à l'adrénaline que ça engendre. La clope vite lâchée dans la précipitation, elle se barricade derrière une bagnole, ses yeux flirtant avec la scène. Voir un corps tombé devrait la faire trembler, lui donner envie de gerber mais elle a eu le temps d'en voir des tas se fracasser la gueule au sol, de prendre le parfum de la mort qui va avec. Toujours ce putain de truc qui cloche chez elle.

Les flics débarquent trop vite et elle a l'envie de s'éclipser bien rapidement mais deux flics l'encerclent bien vite et ce n'est que là qu'elle remarque une tête connue qui a l'air d'être prise pour cible aussi. Elle a pas eu tellement le temps de lui parler la dernière fois mais elle a pas le souvenir d'un gars chiant, bien au contraire. C'est en pestant qu'Az se laisse embarquer, se félicite de rien avoir au fond des poches pour cette fois, à peine de quoi s'acheter une bière et un paquet de clopes vides. Rapidement ses fesses tombent sur une de ces chaises mal construites, sûrement créées pour emmerder les gens qui attendent et les forcer à partir. Sauf que le visage ennuyé du flic chargé de les surveiller la dissuade de jouer la maline. Suffirait d'une analyse de sang ou autres conneries pour qu'elle se retrouve encore plus dans la merde. Sa tête se tourne vers celui qu'elle se rappelle être appelé Lincoln. Son poing vient percuter doucement le sien alors qu'un sourire étire ses lèvres face à ses mots « A croire que c'est nous qui avons tenu le flingue. Témoins ou suspects, j'sais pas trop ce qu'on fout là mais ça fait chier.  » elle parle pas assez fort pour que le flic entende mais ça lui fait plaisir d'imaginer que oui. Elle lâche un ricanement discret, s'appuyant contre le dossier grinçant de cette putain de chaise « C'est évident ouais. On a que ça à foutre de venir parler d'un règlement de compte de vieux ripous qu'on connait même pas. » elle s'agace rien qu'un peu, son pied tapant nerveusement contre le barreau d'une des chaises. Elle hausse un sourcil, sa tête appuyée contre le mur derrière eux « Pas trop choqué ? » elle a pas l'envie de jouer la psy mais le demander sert au moins à avoir de quoi discuter. Tout le monde a pas une vieille cave vide au fond de la poitrine.


Elle se sentait toujours vulnérable, il y avait toujours un défaut secret dans son armure. Elle ne savait pas elle-même en quoi il consistait. C'était le manque d'un moi robuste. Elle n'avait pas d'assurance naturelle. Il y avait en elle un terrible vide, une absence, un défaut d'existence.


J’ÉTAIS LA PLUS BELLE DU BAL:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8762-lincoln-it-s-morning-ag
avatar
« Chouchou d'Al »
« Chouchou d'Al »

▹ MESSAGES : 1587
▹ NOMBRE DE RP : 5

▹ AGE : Dix-huit désillusions.
▹ APPART : #1411, les Boloss.
▹ TAF : Survivre et c'est à plein temps.
▹ DC : Maddox l'intox & Georges la douceur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Shoot first and ask questions afterward. /// Azur.   Ven 16 Fév - 16:30
SHOOT FIRST AND ASK QUESTIONS AFTERWARD.


Ça donne vraiment pas envie d'attendre son tour comme un con. Le problème est qu'on pourrait les suspecter de quelque chose s'ils osent sortir par eux même. En plus, Lincoln n'a pas de papier sur lui, ça fait des années qu'il en a plus depuis qu'il a quitté la Caroline du Sud. Il sait qu'il pourra se justifier en disant qu'il les a perdu, que pas beaucoup doivent avoir leur Id card sur eux dans les rues du Bronx. Il sait aussi que maintenant, avec ses dix-huit ans, il peut donner son nom sans risquer de se faire embarquer par les services sociaux ou une connerie du genre. Donc au pire les flics verront par eux même que c'est un citoyen américain. Un fugueur certes, mais ça, c'est plus leur problème. Heureusement il est pas tout seul dans cette galère et il a même le luxe de connaître sa comparse de galère. Azur, une pote d'Al, surement une des siennes par extension même s'ils ont pas trop parlé encore. C'est peut-être l'occasion du coup. « C'est ça de donner du pouvoir à des connards qui savent à peine compter jusqu'à dix. » Lincoln plisse son nez, ça pue la vieille clope alors que c'est pas autorisé. C'est pas ça qui est dérangeant, c'est que l'odeur de nicotine froide se mèle à une sorte de friture, comme si le cliché des flics qui se nourrissent aux donuts et hamburgers était vrai. Puis ça sent la sueur aussi et c'est surement cette odeur qui est la plus déplaisante. Il avait appris à se méfier des flics dans la rue, mais choqué de voir un corps sans vie, pas trop. Un peu plus pour le sang quand même, c'était moins habitué quand on fréquentait les coins sombres du Bronx. « J'ai vécu à la rue t'sais, pour nous un mort ça signifiait surtout un endroit où dormir ptet, si le gars ou la nana se débrouillait bien. J'foullais pas les corps parce que je trouvais ça glauque mais j'en ai vu faire. En avoir peur ça changerait rien de toute façon. » Le cœur endurcit par ses épreuves, Lincoln n'arrivait plus à ressentir de la compassion pour les gens qu'il ne connaissait pas et là, le gars l'avait peut-être cherché après tout. « Les gens sont cons à se mêler à des affaires de merde aussi. »

(c) AMIANTE
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Shoot first and ask questions afterward. /// Azur.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.