avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5284
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Arrêtez d'attaquer les gens sur leur physique ; attaquez-les directement avec une batte de baseball. || Popi   Lun 15 Jan - 15:15

     
Arrêtez d'attaquer les gens
sur leur physique ;
attaquez-les directement
avec une batte de baseball.

DeiPi

16/01 - 18:06

Ah, la féminité !
Elle inspire la douceur, la sensualité, l’instinct maternel, un peu aussi. On pense à ses courbes voluptueuses comme au dessin chaste d’un nuage caressant un ciel bleu, que ses yeux perçants ne sont là que pour assurer la fermeté et la justesse. Sa voix n’a d’égal que le chant d’un oiseau charmeur qui vous transporte quelques temps, avec une légèreté merveilleuse, aux confins du paradis, hors de cette réalité triste et crade qu’est celle du Bronx. Et l’habileté de ses mains que l’on sait précises quand il s’agit de pénétrer les confins les plus étroits et fragiles, n’est pas sa rappeler la grâce du praticien dont le dur labeur quotidien s’élève au rang d’oeuvre d’art.

Ah pardon ; je me suis complètement trompée de perso.
Reprenons, voulez-vous.

Deirdre débarqua dans le hall l’Etoile comme on largue une bombe. L’air froid de New York la suivit comme une aura sombre et mortuaire, et son regard glacial ne laissait présager que de mauvais augures. Son grognement d’animal farouche n’avait du paradis que la promesse de vous y envoyer si vous la faisiez chier, et son corps de féminin que la chatte qu’elle avait entre les jambes. Elle fit preuve de son habituel tact charmant en passant devant les gardes du corps de Wallerstein sans même les voir et les visa d’un geste précis avec le canon de son arme, signifiant qu’elle ne plaisantait pas.

« WALLERSTEIN ! »

La porte du bureau était entrebâillée lorsque Deirdre l’enfonça d’un coup de pied pour la faire valdinguer contre l’autre paroi. Un étagère lourde de babioles en trembla, et la personne qui se trouvait en face de Léopold de son nom complet se retourna, tremblante.

« Fous-moi le camp toi. »

Elle n’attendit pas que l’autre obtempère et grimpa sur le bureau de Wallerstein comme un chat sauvage, son trench de cuir se déployant autour d’elle comme un plumage démoniaque.

« J’ai été très sympa jusqu’à présent mais là tu me chauffes. » Elle s’accroupit sur la plate-forme comme si elle allait pisser, et saisit son employeur par le col. « Ca fait TROIS MOIS que j’attends le fric que tu me dois pour la mort de ton vieux ! »

©️ Nous sommes de ceux
     


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11563-popi-l-extase-totale
▹ MESSAGES : 302
▹ INVESTISSEMENT : 4

▹ AGE : 29 y.o.
▹ APPART : #1409 ( quatorzième étage )
▹ TAF : directeur de l'hôtel l'Etoile
▹ AVATAR : Pierre Niney
▹ DC : Franz - Rauera - Nikita - Apolline

MessageSujet: Re: Arrêtez d'attaquer les gens sur leur physique ; attaquez-les directement avec une batte de baseball. || Popi   Lun 15 Jan - 15:43


De retour d’un voyage en Thaïlande, Hoffman avait des idées de film plein la tête et ça, c’était bon pour tes affaires, et surtout, surtout, c’était bon pour renflouer le manque à gagner qu’avait provoqué l’arrestation récente de l’un de tes principaux clients. Tu n’avais pas été inquiété par la justice grâce à la discrétion des contrats signés, mais tu n’avais touché ni l’avance sur paiement, ni les paiements, et tu avais donc dû compenser un trou de plusieurs milliers de dollars dans la comptabilité de l’hôtel. Alors, pour Hoffman, tu avais mis les petits plats dans les grands. Whisky hors de prix, sourire commercial, plats directement sortis des cuisines de l’hôtel, et pantalon bien moulé sur ton petit cul.
A l’Étoile, on fait les choses bien: et des fois, ça passe aussi par le joli petit cul du patron. Il faut savoir donner de sa personne.

Ton nom claqua brutalement dans l’air, comme tout droit sorti des enfers. Si elle avait été plus rauque, cette voix aurait pu être celle de ton fantôme de père, si elle avait été plus aigüe, elle aurait pu être celle de ton emmerdeuse de soeur, mais entre le son guttural et rendu rauque par le tabac, et la vibration de la gouaille féminine, ça ne pouvait être qu’une personne: Deirdre Haynes.
C’est précisément le moment où tu hésites à appuyer sur le gros bouton rouge d’urgence, parce que soyons franc, Haynes, une arme à la main, dans un hôtel de luxe, ça peut vite tourner à la tuerie de masse, on va pas se mentir.
A la place, tu pris une grande inspiration, en fermant les yeux en prévision de la migraine que tu allais probablement te taper ce soir, et tu sortis ton plus beau sourire alors qu’Hoffman prenait la poudre d’escampette et que Haynes grimpait sur ton bureau comme une gorgone prête à en découdre.

Ouvrant la bouche pour répliquer que tu ne comprenais pas de quoi elle parlait - c’est à dire que t’en as une vague idée, mais dans le doute, toujours feindre l’ignorance - tu sentis l’air se rarifier dans tes poumons quand sa poigne ferme se referma sur ton col de chemise. D’un regard, tu fis signe au garde du corps de fermer la porte pour te laisser. « Tu peux me lâcher? J’vais avoir du mal à te répondre comme ça. » Et elle va t’arrâcher ta…
Un crissement de tissu se fit entendre, et le bouton de ton col sauta, en même temps que le coton de luxe s’arracha. Voilà. « Aller, détends toi j’suis sûr qu’on va trouver un arrangement… » Au pire, tu retrouveras ton père dans l’au delà hein.


SISTER
Little sister, can't you find another way ? No more living life behind a shadow. Little sister, can't you find another way ? No more living life behind a shadow.
©️ by anaëlle.
avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5284
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Arrêtez d'attaquer les gens sur leur physique ; attaquez-les directement avec une batte de baseball. || Popi   Lun 15 Jan - 15:58

Le meilleur moyen d’énerver une personne vaguement sujette à la colère ?
Lui demander de se calmer.

« Me détendre ? ME DETENDRE ?! »

Deirdre tira sur le col de la chemise de Wallerstein plus vigoureusement avec l’air du monstre qui se retenait de toutes forces à son sang froid pour ne pas péter un câble – on devrait décerner une médaille à Deirdre pour toutes les personnes qu’elle avait laissées en vie alors qu’elles auraient franchement mérité le contraire.
L’irlandaise se laissa cependant aller à une certaine forme de clémence parce que Popi était son second plus gros salaire derrière Legence, et comme Legence, Popi avait une armée derrière les murs du bureau prête à la casser en deux, mais comme Legence, Popi était une invariable petite pétasse croyant que tout ce satané monde de merde devait tout à ce sourire de pute et ce cul chaloupé.

« Tu me dois trois mille putain de dollars Wallerstein, et t’as plus qu’à t’estimer heureux que je colle pas d’intérêts à mes prix ou que tu m’aies pas demandé de bosser pendant la période de Noël parce que je serais venue chercher ce que tu me dois moi-même ! »

Si elle avait été de meilleure humeur et pas autant concernée par l’affaire, Deirdre se serait vaguement délectée de l’effroi qu’elle provoquait chez cette burne molle en or plaqué dont il suffisait de gratter la carcasse pour trouver la fragilité. Comment Neslihan arrivait-elle à assumer un mec pareil, bordel ?!

« Un arrangement ? J’aime ça les arrangements, mais là le seul que j’ai en tête c’est te couper les burnes pour les couler dans du bronze et les revendre à Ellroy, alors si t’as pas d’idées, t’as intérêt à en trouver une très, mais alors très vite si tu veux pas te prendre une fessée. »


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11563-popi-l-extase-totale
▹ MESSAGES : 302
▹ INVESTISSEMENT : 4

▹ AGE : 29 y.o.
▹ APPART : #1409 ( quatorzième étage )
▹ TAF : directeur de l'hôtel l'Etoile
▹ AVATAR : Pierre Niney
▹ DC : Franz - Rauera - Nikita - Apolline

MessageSujet: Re: Arrêtez d'attaquer les gens sur leur physique ; attaquez-les directement avec une batte de baseball. || Popi   Lun 15 Jan - 16:29


Un nouveau craquement retentit alors que la déchirure du tissu continuait à s’aggraver, dessinant une cicatrice imaginaire sur ta peau pâle.
Ta langue frappa ton palet dans un agacement perceptible, parce que tu n’aimais pas qu’on touche à tes affaires, et surtout, qu’on abîme de belles choses.

Fermant les yeux, comme si cela allait pouvoir réduire le son criant de la voix de Deirdre dans tes oreilles, tu les rouvris en soupirant. Pourquoi fallait-il qu’elle s’emporte comme ça pour tout? Elle allait finir par se taper un infarctus un de ces quatre, faudra pas jouer les étonnées. « Je te dois trois mille dollars, ça ne veut pas dire que j’ai oublié. Ca veut dire qu’il y a eu des imprévus. » Oh et puis ça va bien cinq minutes, des corps, elle en trimballe pour tout le quartier, vivants ou morts, on va pas te faire croire que c’est celui de ton paternel qui était le plus difficile à emmener, surtout qu’elle n’avait eu qu’à le déposer aux abattoirs de Sinaï.
Sinaï qui avait été payé, lui.
Ouai, mauvais argument Léopold.

Arquant un sourcil en même temps qu’un sourire mutin, tu fais glisser ta langue sur tes lères en la regardant dans les yeux. On ne change pas un salle gosse en lui hurlant dessus, on lui donne envie de provoquer davantage. « Bah qu’est-ce que t’attends? Vas y. Ptêtre que j’aimerais ça que tu me mettes la fessée. »
Léopold.
Mon pote, t’es un grand malade des fois.
Rattrape toi. RATTRAPE TOI ON A DIT. « Je t’offre un whisky pour en discuter? »
On saluera au moins l’intention.



SISTER
Little sister, can't you find another way ? No more living life behind a shadow. Little sister, can't you find another way ? No more living life behind a shadow.
©️ by anaëlle.
avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5284
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Arrêtez d'attaquer les gens sur leur physique ; attaquez-les directement avec une batte de baseball. || Popi   Sam 20 Jan - 10:39

« Des imprévus ?! Des imprévus ?! Tu diriges le plus gros hôtel du quartier et t’arrives encore à te faire surprendre par des imprévus ?! »

Deirdre comme on le sait, achetait la mauvaise foi par paquet de dix et elle avait un abonnement à vie à la mauvaise humeur. Bien sûr qu’on avait des imprévus, surtout dans l’illégal. Le problème dans l’illégal, c’est que les imprévus se chiffraient facilement à plusieurs milliers de dollars. Deirdre en était parfaitement au courant car son dernier imprévu s’appelait Ekaterina et avait flingué son plus gros revenu hebdomadaire qui mettait à plat une bonne partie de ses projets, dont celui d’embaucher de la main d’œuvre supplémentaire au garage.
Fulminante, elle allait coller la fessée à Wallerstein en bonne et due forme puisque cet imbécile la provoquait, lorsque celui-ci du comprendre le risque que cela impliquait de mettre en colère celle qui n’avait pas peur de ses gardes du corps, et lui proposa un verre de Whisky. Comme Deirdre était une femme simple, elle ouvrit de nouveau le poing qu’était devenu sa main, et elle s’appuya sur le bord du bureau pour sortir de sa position accroupie et s’asseoir sur le plateau de bois, peu importait s’il y avait des papiers importants sous ses fesses.

« Vas-y. Et il a intérêt à être bon. »


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arrêtez d'attaquer les gens sur leur physique ; attaquez-les directement avec une batte de baseball. || Popi   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.