avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12518-casey-andersen-can-you

▹ MESSAGES : 97
▹ INVESTISSEMENT : 28

▹ AGE : 17 ans
▹ APPART : 1510
▹ TAF : Lycéen
▹ AVATAR : Jazz Pope
▹ DC : Jacek Tonnesen


MessageSujet: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Ven 12 Jan - 20:41
C'est encore un de ces soirs, un de ces soir où Casey il n'en peut juste plus en fait... Car à la maison ça a encore éclaté, car avec son père le ton est de nouveau monté... au point que Casey ne veut juste même pas imaginer dormir à la maison ce soir. Non, il a besoin d'un refuge, il a besoin d'aller ailleurs alors, à présent qu'il a fuit la maison où l'ambiance est devenu on ne peut plus lourde, il envoie l'armée de sms à ses amis. Après tout, il y aura bien au moins une personne pour pouvoir l'héberger, non ? Le seul soucis c'est que non justement... car alors que Casey attends assit sur les marches de l'immeuble tout ce qu'il reçoit ce sont des réponses négatives, encore et encore et encore ! Pas à la maison, famille à la maison, juste peut pas... il en appel certain, s'engueule avec ces derniers et se retrouve incroyablement frustré car vraiment il ne se sent pas aidé... alors qu'il sait qu'il abuse aussi, que tout ceci n'aurait pas lieu d'être si il ne s'en prenait pas tant à son paternel mais en même temps... comment lui pardonner d'avoir brisé sa vie ? De l'avoir arraché à son foyer pour le condamner à... à ça...

Non, il n'est pas prêt à passer l'éponge, pas prêt à oublier et à rentrer. Il doit juste fuir, fuir pour la nuit en tout cas vu qu'il n'a pas les couilles de réellement rentrer chez lui et de dénoncer celui qui l'a élevé. Il doit donc trouver une solution et c'est là qu'il se souvient d'un petit détail... Il quitte donc les marches du Parking, s'engouffre dans les rues du Bronx jusqu'à retrouver cette association, ces types que normalement il envoie chier sans la moindre manière car ça ne l'intéresse pas... et pourtant ce soir il sont son seul espoir... que d'ironie, hein ? Et il espère vraiment que eux seront moins con que lui. Il progresse donc, sous le couvert de la nuit alors qu'il n'est même pas vingt heure, emmitouflé dans son manteau, les mains dans les poches, le visage camouflé par sa capuche et son écharpe. C'est alors qu'il le voit, ce petit jeune qu'il voit toujours trainer avec eux... pour eux ? Il sait pas trop comment on dit. Bref ! Ce mec de l'association. Il se rapproche donc, profite qu'il soit seul et, une fois à portée, il demande « Hey, c'est toi qui bosse pour l'asso, non ? J'ai déjà vu ta gueu... tête. » Il retire alors sa capuche, révélant un bel œil aux bords noir mais qui, pour le coup, n'a pas été fait ce soir mais hier « Vous servez de refuge pour les jeunes qui se sont fait expulser ? » Un mensonge... mais en même temps c'est plus simple, plus simple qu'une vérité qui pourrait attirer la police et soulever des questions face à cette situation qui, bien qu'imparfaite, il ne veut pas voir s'arrêter encore, pas prêt à passer à la suite.

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 254
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Jeu 18 Jan - 23:54
Ce n’était pas rare que tu restes tard au centre socio-culturel, profitant du calme des locaux devenus déserts pour travailler sur la page de l’association bien que plus souvent, tu te retrouvais à devoir gérer quelques gamins qui n’étaient pas parvenus à trouver d’abris avant le couvre-feu des divers refuges. Ça ne te dérangeait jamais, à la réflexion de les accueillir, même quand les portes étaient supposées être fermées. Ce soir pourtant, ça avait été calme, personne n’était venu et tu t’apprêtais à partir à ton tour, les clés du bâtiment entre tes mains. Tu ne pensais à rien de particulier, peut-être à ce que tu mangerais ce soir quand on t’interpella dans la rue.
Te retournant, tu fis face au gamin qui venait de s’adresser à toi et un bref coup d’œil sur lui te fit comprendre qu’il avait tout du profil de votre clientèle. Il était jeune, plutôt mignon avec son air fragile alors que dans son regard brillait une lueur de colère typique aux adolescents un peu perdus. Même dans le ton de sa voix, tu devinais la fougue de ses émotions à vif. Une dispute récente ? Tu ne l’avais pas encore vu dans le coin, jamais autour de l’association du moins car tu y étais quasiment tous les jours et il ne te disait rien. « Ouais c’est bien ça » confirmais-tu finalement alors qu’il demandait si tu bossais bien là alors qu’il s’approchait, dévoilant son visage sous la lueur des réverbères. C‘est alors seulement que tu remarquais son coquard. Merde alors…
Ton cœur se serra à la vue des dégâts de ce mauvais coup, qui lui avait fait ça ? Tu hochais du menton en lui faisant face. « Ouais c’est ça…tu es à la rue ? » demandais-tu en pinçant des lèvres, loin de te rendre compte de son petit mensonge mais tu ne comptais pas lui faire passer un interrogatoire. « C’est fermé là, je n’arriverai plus à te trouver une place pour ce soir, tu n’as nulle part où aller ? » demandais-tu néanmoins avant de te ressaisir. « Moi c’est Henry et toi ? Tu étais déjà venu par le passé ? »

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12518-casey-andersen-can-you

▹ MESSAGES : 97
▹ INVESTISSEMENT : 28

▹ AGE : 17 ans
▹ APPART : 1510
▹ TAF : Lycéen
▹ AVATAR : Jazz Pope
▹ DC : Jacek Tonnesen


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Lun 29 Jan - 15:14
Une asso... ça sert aussi de refuge non ? En vrai il en a aucune idée Casey... la vérité c'est qu'il ne s'y est jamais intéressé. Faire la charité aux gens ? Pfeuh ! Il préférait laisser ça aux autres, aux gens qui ont du temps, aux gens qui ont de l'espoir sur la nature humaine, de son point de vu ce n'était pas son problème ! Sauf qu'à présent ça l'est... car si il n'a jamais voulu tendre la main à qui que ce soit, il n'empêche qu'aujourd'hui c'est à lui dont il a besoin que l'on tende la main. Le truc... c'est que le karma a cette merveilleuse manière de vous faire payer vos fautes. Car voilà... Casey a toujours méprisé toutes ces choses... alors forcément quand il en a besoin... car il est allé vers lui, vers ce type qu'il se souvenait être en lien avec ces gens. Et il a eut du bol au départ, car le jeune homme... il n'a pas eut peur en le voyant approché, il n'a pas eut peur de cette silhouette encapuchonnée. Mais voilà, alors qu'il s'attendait à une solution... disons que les paroles du garçon l'ont vraiment fait ce sentir mal.

Car il le sait Casey, il le sait qu'il n'est pas un saint. Il sait qu'il ne mérite pas qu'on l'aide au final car si ce qui lui est arrivé plus jeune est affreux cela ne justifie en rien le mauvais comportement qu'il a à présent. Mais pour le coup... il avait vraiment besoin d'aide. Son regard se baisse, la déception est palpable pour le coup « Oui je... je suis à la rue... et bon pour y rester pour le coup. » Cela le secoue un peu plus que prévu. Pour le coup il pensait vraiment qu'au pire il ferait un doigt à la personne en cas de refus, qu'il se casserait ailleurs et que... il trouverait bien une solution ! Quitte à dormir dans la cage d'escalier du parking ou dans un de ses couloirs ou qu'importe. Mais finalement ça lui fout juste un coup... un peu comme ci... il n'était même pas bon à aider. « Casey... » qu'il répond d'un ton monotone avant de relever son regard vers celui de l'autre jeune « Et non je suis jamais passé. J'ai juste espéré que... mais c'est pas grave... c'est pas grave... » Si c'est grave... car au final il se dit qu'il est vraiment tout seul même si c'est lui même au final qui provoque sa situation. Il fait mine de regarder ailleurs, juste histoire de ne pas craquer devant lui. Une fois qu'il a reprit assez de contenance il le regarde à nouveau et dit « Qu'est-ce que je dois faire ? Je... je peux pas vraiment retourner chez moi et j'ai personne chez qui aller... Est-ce qu'il y a... un autre endroit vers lequel je pourrais me tourner ? Ce serait juste pour un soir... j'ai juste besoin d'un refuge pour une nuit... le temps de trouver autre chose. »

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 254
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Sam 3 Fév - 21:28
Tu étais embêté pour le gamin qui n’était finalement pas beaucoup plus jeune que toi, juste un peu moins chanceux sans doute. Non pas que tu avais une vie formidable mais par rapport à ces gosses jetés de chez eux…bah tu ne t’en sortais pas si mal. Toi au moins tu avais un toit au-dessus de la tête et tu avais l’accès à l’eau chaude. Pour certains, c’était un luxe indéniable. Bref, tout ça pour dire que tu n’avais pas cœur à le renvoyer à la rue parce qu’il avait eu le malheur de se faire jeter après l’heure de fermeture. Oui, ton cœur était beaucoup trop tendre pour ce monde mais qu’importe, tu étais comme ça, on ne te changerait plus.
A son expression, tu devinais qu’il était déçu et tu ne pouvais que le comprendre. Plus d’une fois tu avais ressenti cette résignation, quand tu n’avais pas trouvé de solution pour la nuit, quand tu n’avais plus assez pour te payer une chambre dans un motel et que les foyers étaient pleins.
Pinçant des lèvres alors qu’il expliquait sa situation, tu tentais d’évaluer la plus grande urgence pour ce garçon. De toute évidence, ce n’était pas la joie chez lui vu son cocard mais s’il n’était pas en sécurité chez lui, il ne le serait sans doute pas non plus dehors. Est-ce qu’il avait mangé ? Depuis combien de temps errait-il dans la rue à la recherche d’un lit pour la nuit ? Quand il reprit, la voix légèrement plus brisée qu’auparavant, tu sentis que tu prenais la mauvaise décision, celle que tu n’étais même pas supposé prendre. « Là tout de suite je n’ai pas de place sous le coude, à cette heure-ci les refuges sont blindés mais si vraiment tu as nulle part, je peux exceptionnellement te faire dormir sur le canapé à l’appartement et on fera les démarches demain ? » annonçais-tu en fouillant ta poche pour sortir ton portable, composant rapidement un message pour Malony. Tu n’étais pas certain qu’il apprécie que tu invites du monde à dormir mais c’est un cas d’urgence là, il comprendrait, non ? « Bon, j’ai envoyé un message à mon coloc histoire de le prévenir… » annonçais-tu en rangeant ce dernier dans la poche de ton jean pour ne pas louper d’éventuelle réponse « Tu as tes affaires ? »

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12518-casey-andersen-can-you

▹ MESSAGES : 97
▹ INVESTISSEMENT : 28

▹ AGE : 17 ans
▹ APPART : 1510
▹ TAF : Lycéen
▹ AVATAR : Jazz Pope
▹ DC : Jacek Tonnesen


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Mar 6 Fév - 15:20
Pour le coup... il ne s'attendait vraiment pas à ça Casey... se voir bloqué à la porte d'une association... il ne peut s'empêcher de se dire que c'est le karma, qu'il aurait dû s'y attendre. En même temps il n'est pas un ange... en même temps c'est lui qui créé les problèmes qu'il a actuellement dans son foyer si ce n'est que justement... ce n'est pas son foyer ! Et qu'il ne supporte plus cette vie où il n'est sensé être, bloqué avec une crevure qui n'a rien de mieux que d'enlever un gosse pour mal s'en occuper et l'enfermer dans une vie aussi merdique et dégueulasse que celle d'un cafard. Alors ouai... il trouve ça normal de vouloir un peu de réconfort... et il se retrouve con à se rendre compte que même ça... ce n'est pas pour lui... Au final même sa solution de secours ne lui est d'aucun secours et il ne sait pas vraiment ce qu'il va faire, la tête plein d'idée à la con pour ne pas dormir chez lui mais rien de réellement agréable en réalité.

Alors il tente Casey, il tente une dernière fois de demander de l'aide. Car il peut être con Casey... mais il sait que ce pauvre gars n'y peut pas grand chose, qu'il va pas miraculeusement lui ouvrir la porte et lui trouver une chambre ! Après tout ce n'est rien d'autre qu'un ado, tout comme lui... peut être un peu plus vieux mais le soucis est le même. Alors il demande juste, il demande juste si il n'a pas quelques tuyaux, des endroits où il pourrait se rendre à cette heure ci pour essayer de trouver quelque chose. Il ne sait pas lui... peut être une autre association ouverte H24 ? Même si cela lui fait traverser la moitié de la ville pour y arriver, n'étant plus vraiment à cela prêt. Cependant la réponse du jeune homme... il doit bien avouer qu'il ne l'avait pas le moins du monde vu venir ! Car il lui propose en effet une solution... mais genre celle ci est de dormir chez lui. Sérieusement ? Ce type est soit un ange, soit un inconscient. Dans tous les cas il est bien trop gentil pour son propre bien « Euuh... t'es sûr ? » Qu'il demande un peu abasourdit sur le coup avant de vite se rattraper car il ne veut pas rater sa chance « Euh ouai ! Je veux dire ouai ! Je veux bien ! Tu me sortirais d'une belle galère ! » S'imposer ? C'est pourtant ce qu'il fait le mieux. Après tout... il a bien fini par se lier à Art, son si beau voisin, en s'introduisant dans sa baraque sans son consentement. Mais sur le coup là... non sérieux, il ne l'avait vraiment pas vu venir. « Franchement mec merci ! Tu imagines pas ce que cela représente pour moi ! » Et il est sincère Casey surtout après avoir essuyé autant de refus auprès de ses autres « amis ». Et il a envie de le prendre dans ses bras pour le remercier, mais il se retient... préférant éviter de faire tourner sa chance et étant de toute manière trop tendu pour faire ça bien. Il le regarde cependant en haussant un sourcil. Des affaires ? Il tire sur les bords de son sweat avant de dire « Tout est là. C'est pas trop j'espère ? » Qu'il dit ironiquement, n'ayant en effet rien car pouvant rentrer chez lui si il le veut mais surtout... n'ayant rien réellement de valeur qui lui appartienne de toute manière « T'es... du Parking il me semble, non ? » Il pense... il est certain qu'il n'a pas vu sa tête que ici et dans un sens... ce serait bien pratique !

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 254
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Mer 21 Fév - 23:43
Tu avais horreur de dire non aux gamins qui venaient à l’association en espérant trouver un refuge pour la nuit, après tout quand ils se faisaient jeter à la porte par leurs parents, c’était rare que ces derniers aient l’œil sur la montre avant de les jeter dehors. Les malheurs et drames familiaux ne cessaient pas à dix-neuf heure pétante, ils duraient nuit et jour et ce durant toute la vie. Alors non, tu n’avais pas le cœur de lui dire non, va te poser sur un banc en endors toi en espérant ne pas te faire voler ou violer durant la nuit, surtout avec ta gueule d’ange. Non, tu n’allais pas le lui dire alors tu fis ce que tu n’aurais pas dû faire. Sérieusement, lui proposer de venir chez Malony ? ça faisait un peu cafard qui invitait ses copines les mites à la maison quoi. Non pas que le gamin était une mite mais c’était quand même un peu ça l’idée. Malony t’avait offert le toit et le couvert, tu ne pouvais pas la lui faire à l’envers alors tu pris tout de même le temps de lui envoyer un message, qu’il soit au moins au courant quand il renterait ce soir et qu’il se retrouverait nez à nez non pas avec un mais deux gamins !
« Ben euh ouais ? J’attends juste que mon colloc me réponde pour savoir s’il va me tuer ou pas mais ça devrait aller. » confirmais-tu en souriant pour faire bonne figure et paraître plus assuré. Tu n’aimerais pas qu’il pense avoir demande de l’aide à un gros incapable. Tu ne pouvais pas le décevoir. Comme tu ne voulais jamais blesser ni décevoir personne d’ailleurs…
« Bon c’est bon, il a répondu » pas vraiment oui mais pas non, non plus ! Tu rangeais donc les clés du local dans ta poche avant de lui offrir un petit sourire alors qu’il semblait soudain revivre, le gosse. Ses remerciements te faisaient chaud au cœur surtout que ce n’était pas grand-chose. Combien de fois avais-tu été hébergé à la fac quand tu n’avais pas encore d’appart ? Tu l’avais pris comme un jeu à l’époque mais aujourd’hui, ça ne l’était plus pour personne. A l’évocation de ses affaires, tu hochais du menton d’un air entendu, sans doute qu’il n’avait pas eu le temps de prendre ses effets personnels avant d’être mis dehors…Pauvre gamin bordel ! « ça devrait aller, si tu veux je te montre où tu peux te procurer une veste pas trop chère demain, tu vas pas faire long feu juste avec un pull » annonçais-tu comme si tu venais d’adopter un chiot à qui tu promettais une promenade de ouf le lendemain. « Oui, tu connais ? » demandais-tu en te mettant en chemin vers le fameux bâtiment justement.

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12518-casey-andersen-can-you

▹ MESSAGES : 97
▹ INVESTISSEMENT : 28

▹ AGE : 17 ans
▹ APPART : 1510
▹ TAF : Lycéen
▹ AVATAR : Jazz Pope
▹ DC : Jacek Tonnesen


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Sam 24 Fév - 15:57
Il s'était sentit vraiment mal sur le coup... Casey n'aurait jamais imaginé... que sa solution de la dernière chance allait elle aussi lui refuser son aide. Bloqué à la porte d'une association sensée aider les jeunes gays ? A quel point c'était pathétique ça ? Il devait bien l'avouer, le coup était assez difficile à encaisser... et il pensait vraiment repartir bredouille avec une déprime grandissante alors qu'il tenterait de se trouver un coin tranquille ou dormir sur un banc dans un parc ou alors trouver un bar quelconque où se poser pour rester debout toute la nuit et s'endormir le lendemain que quand il ferait jour et qu'il serait moins risqué d'être dehors et seul. Mais non, finalement il avait été sauvé... sauvé d'une nuit vraiment difficile par ce mec dont il s'était toujours un peu moqué car trop gentil et qui au final s'était comporté comme un véritable ange avec lui, lui proposant un toit pour la nuit, ce qui devait sans doute être contre toutes les règles qu'on avait dû lui inculqué en devenant bénévole. Du coup il se sentait un peu con Casey... de l'avoir jugé... mais soulagé aussi de son aide qui clairement le touchait. « Mec... t'es parfait ! Merci ! » Lui avait-il alors simplement dit, un sourire venant enfin illuminer son visage renfrogné depuis le départ.

Du reste Casey ne chercha même pas à savoir si l'autre avait réellement répondu. À dire vrai cette simple réflexion ne lui traversa même pas l'esprit. Non, il attendait simplement de pouvoir le suivre, lui expliquant que toutes ses affaires, celles importantes, il les portait déjà sur lui « Ok merci. C'est vrai que j'ai pas vraiment pensé à en prendre une avant de me barrer... » Et d'ailleurs si il se barrait vraiment pour le coup ? Car pour le moment tout n'était qu'une mise en scène, il avait claqué la porte comme bien des soirs mais n'avait pas été jeté dehors pour autant. Et si... il ne revenait juste plus chez son père ? Puis au moins il aurait moins l'impression d'abuser de l'aide de ce gars. C'était comme abusé d'une licorne ! C'était moche. Du reste il avait donc commencé à le suivre, l’interrogeant sur le Parking « Je m'en doutais... je savais bien que j'avais déjà vu ta tête là bas aussi. Et oui je connais, c'est là que je suis... ou j'étais plutôt. Dernier étage, le père et le fils qui passent leur temps à se battre. Tu as dû en entendre parler non ? Sauf si tu es dans les premiers étages, généralement en bas les commérage du haut ont du mal à descendre... » En vrai c'était un terrain dangereux car si il avait entendu parler de lui... alors il saurait peut être qu'il était plus connu pour partir et dormir ailleurs un temps avant de rentrer chez lui et qu'il n'avait pas été viré... mais au pire... il n'aurait aucun mal à faire croire que cette fois c'était allé trop loin.

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 254
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Dim 25 Fév - 8:48
Ce n’était sans doute pas une bonne idée mais qu’importe, tu n’allais pas faire machine arrière maintenant que tu lui avais dit que c’était OK pour ce soir, tu n’avais pas envie de lire de la déception dans son regard. T’étais une âme sensible toi, tu avais horreur de voir la souffrance autour de toi. Puis t’occuper des autres, ça t’évitait de penser à toi. Lui adressant un petit sourire face à sa reconnaissance et son compliment, tu haussais des épaules comme si ce n’était rien. « T’attends pas non plus à un palace, hein ! » fis-tu néanmoins, comme si tu devais te justifier d’être bien logé par rapport à lui. Tu le menais donc jusqu’à l’immeuble, montant jusqu’au dixième en passant par l’ascenseur. Après une journée à cavaler à droite et à gauche, tu avais une bonne excuse d’être fatigué le soir.
Ouvrant finalement la porte, tu lui fis signe d’entrer avant de refermer la porte derrière toi et retirer ta veste pour aller l’accrocher à sa place. Tu n’étais pas tout à fait chez toi alors aujourd’hui encore, tu t’efforçais d’être le colocataire parfait pour Malony. « Tu veux que je te prenne ta veste ? » proposais-tu en désignant le porte-manteau. Tu ne savais pas bien comment gérer la situation inédite mais tu étais habitué à te débrouiller, tu saurais gérer Casey et cette soirée.
« Bon au moins tu ne seras pas trop dépaysé… » commentais-tu en alors qu’il t’expliquait vivre dans l’immeuble avant de hocher négativement de la tête. Non, tu n’avais jamais entendu leurs cris mais ça ne devait pas être la joie. « Je ne suis pas vraiment du coin, comme je te disais c’est juste quelqu’un qui m’héberge ici, je connais pas grand monde encore » expliquais-tu alors qu’il sous-entendait l’idée que vous puissiez vous connaître, ne serait-ce que de vue ou de réputation. « Tu as faim ? Je te propose que tu t’installes tranquillement puis on discute après de ce qui s’est passé, histoire de trouver une solution, ça te va ? »

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12518-casey-andersen-can-you

▹ MESSAGES : 97
▹ INVESTISSEMENT : 28

▹ AGE : 17 ans
▹ APPART : 1510
▹ TAF : Lycéen
▹ AVATAR : Jazz Pope
▹ DC : Jacek Tonnesen


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Mer 14 Mar - 1:26
Ce n'était pas tout à fait ce qu'il avait prévu Casey... mais au final ça lui allait très bien. Après tout le refuge était sa solution en cas d'épuisement de toutes ses autres solutions. Le refuge... cela donnait vraiment trop l'impression de partir définitivement... Or casey ne partait jamais réellement définitivement. Du coup finir chez ce mec... c'était quelque chose de plus rassurant, quelque chose dont il avait bien plus l'habitude, surtout si il finissait au Parking en plus. Casey n'avait pas de soucis avec le fait de dormir dans le Parking... tant que ce n'était pas dans le même appartement que son père. Du reste... les détails l'importait bien peu ! « T'inquiète, quoi que puisse être ta baraque, j'ai forcément connu pire ! » lui avait-il répondu avec un sourire, ne mentant aucunement sur ce point car pour le coup... en squattant chez d'autres il était parfois tombé sur des piaules... où personne de sensé n'aurait normalement pu dormir. Et pourtant il l'avait fait, ceci à défaut de mieux, même si il n'avait jamais réitéré l'expérience dans les pires lieux comme ce nid à cafards chez un camarade qui depuis ce jour n'en était plus vraiment un...

Du coup il l'avait suivit chez lui, reconnaissant ces mêmes et répétitifs appartement qui remplissait cet immeuble. Quand Henry lui proposa de prendre sa veste il le regarda un peu étrangement, n'ayant pas trop l'habitude des gens réellement sympa au final avant de la lui tendre avec un « Euuh ouai merci. » Il inspecta alors les lieux du regard, ceci tout en lui racontant sa petite histoire, sa vie dans cet immeuble où il avait fini par se faire un nom en « le gamin battu par son père. » même si les gens oubliaient bien vite que lui aussi frappait et frappait fort. L'avantage de n'être rien de plus qu'un gamin à la bouille d'ange... pour les autres il n'était jamais coupable « Nop en effet... mais c'est pas plus mal ! » Répondit-il sur le fait de ne pas être dépaysé. « Et d'accord je vois... en vrai je te souhaite de pas connaître grand monde ici pour l'avenir. Car généralement quand on fini dans ce trou... c'est que vraiment on est au fond du trou et généralement on remonte jamais. » avait-il ajouté d'un air un peu distrait, son regard se baladant toujours et n'ayant donc pas forcément fait gaffe au fait qu'il venait de sous entendre que si il avait fini là c'est que c'était un raté qui ne s'en sortirait jamais plus. Il avait cependant fini par reporter son attention sur son camarade, le regardant toujours avec cet air incrédule chaque fois qu'il se montrait gentil et bien élevé avant de dire avec un sourire amusé « Non ça va t'inquiète. Et ok ça me va. » Et sans se faire prier il fit sauter ses chaussure, se laissant tomber dans le canapé en poussant un long soupir, bien heureux de pouvoir enfin poser ses fesses « Cela dit je sais pas vraiment quoi te dire... ça a mal tourné encore... vraiment mal et... il a fallu que je parte, c'était devenu... vital. Le problème étant c'est que je fini toujours par revenir et ça m'agace... je suis incapable de totalement quitter le Parking et puis... » il s'arrêta alors... venant de se rappeler un détail important... il ne lui a pas dit la vérité. Il rougit alors quelque peu de honte avant de se tourner vers Henry, l'air un peu coupable car il a vraiment été adorable avec lui « Je t'ai mentit... il m'a pas jeté dehors car j'ai fais mon coming out mais... C'était vraiment devenu insoutenable. Car malheureusement on en vient réellement aux mains. J'ai mentit car... j'ai mentit car j'avais vraiment besoin d'une place au refuge. Mais du coup ça s'est pas tout à fait passé comme prévu donc autant être franc, t'as été adorable et puis... en vivant ici tu finirais bien par apprendre la vérité. Tu... tu m'en veux pas ? » Il espérait qu'il ne lui en voudrait pas... il ne voulait pas partir.

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 254
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Mar 20 Mar - 17:00
Tu avais sans doute une nette tendance à la naïveté, tu ne croyais pas à la méchanceté, tu ne voyais pas le mal autour de toi et pourtant, on s’était déjà joué de toi. Tu y avais perdu bien plus que de ton innocence. Le problème, c’est que tu n’apprenais pas de tes erreurs, tu ne te méfiais pas de ce gamin dont tu ne savais rien. Il aurait pu être cleptomane comme Rellian pour ce que tu en savais ! Récupérant la veste de Casey, tu l’accrochais dans l’entrée avec la tienne, laissant le petit explorer les lieux. Tu n’étais pas le garçon le plus dévoué de la Terre mais tu faisais quand même en sorte de maintenir l’appartement propre et rangé pour rendre ta présence la plus agréable à Malony. Déjà que tu payais mal…
Ecoutant attentivement son histoire, tu lui indiquais le canapé pour qu’il y prenne place, haussant des épaules face à sa prédication de mauvaise augure. Tu n’étais pas aussi pessimiste que lui mais ça, c’était toi tout craché. « Je ne le vois pas aussi négativement que ça, on peut tomber sur pire, genre à la rue. » souris-tu doucement. C’est que Casey n’avait sans doute jamais eu à faire des files interminables pour un lit dans le froid glacial. « De toute manière, je ne vais pas faire de vieux aux ici, c’est provisoire » que tu ajoutais sans préciser que toute ta vie n’était que provisoire. Tu ne restais là que faut de meilleure idée, aussi longtemps que tu vivrais sur un petit nuage d’avoir retrouvé ton ami d’avant.
« Je t’écoute hein, je vais juste mettre un truc à décongeler » annonçais-tu en lui tournant dos alors qu’il t’expliquait que la situation s’était vraiment dégradée chez lui. Tu comprenais. Sans l’avoir vécu, tu pouvais comprendre que ces gamins avaient parfois besoin de prendre la fuite. Les familles pouvaient être profondément toxiques, tu avais pu le voir à travers le récit des gamins qui se présentaient à l’association. « Il est violent avec toi ton père ? Je sais que c’est difficile à accepter mais tu pourrais peut-être en parler avec une de nos assistantes sociales pour qu’elles puissent te protéger ? » suggérais-tu avec précautions, sachant à quel point les jeunes pouvaient être sur la défensive quand ils s’agissaient de se faire aider et contacter les autorités compétentes. Casey reprit néanmoins la parole pour finalement avouer avoir menti et tu soupirais imperceptiblement. « Hum techniquement tu es toujours dans nos critères, tu restes un mineur dans le besoin si je peux me permettre, on ne va pas te demander de nous sucer pour prouver que t’es LGBT donc on va pas te refouler pour ça » dis-tu avant de le regarder avec sérieux. « par contre, t’évitera de raconter des salades la prochaine fois, faut qu’on puisse vous faire confiance. »

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12518-casey-andersen-can-you

▹ MESSAGES : 97
▹ INVESTISSEMENT : 28

▹ AGE : 17 ans
▹ APPART : 1510
▹ TAF : Lycéen
▹ AVATAR : Jazz Pope
▹ DC : Jacek Tonnesen


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Sam 31 Mar - 17:42
Casey avait toujours passé son temps, sa vie à critiquer le Parking. Cependant... il devait bien admettre que l'autre mec n'avait pas tort... il y avait pire, il aurait pu être à la rue. Et c'était facile de dire que la rue serait jamais pire qu'ici mais c'était faux et il avait déjà expérimenté la chose, une ou deux fois, et à choisir il préférait grandement le pire des appartements de cet immeuble pourrit que de devoir repasser une nuit glacé à l'extérieur « Oui bon c'est sûr... c'est mieux que la rue... mais perso je n'arrive pas à être aussi optimiste quand je vois la misère dans laquelle on habite. » Casey fut cependant curieux quand Henry fit comprendre que de toute manière... sa présence ici n'était que provisoire, lui faisant froncer les sourcils « Ah ? Tu as trouvé une porte de sortie à cette endroit ? » Pouvait-il l'emmener avec lui ? Pouvait-il l'emmener loin de ce trou ? Loin du paradis qui aurait pu être le siens aussi ? Si seulement c'était aussi simple... mais il se doutait que ça ne serait sans doute pas possible, d'autant plus car il ne connaissait pas ce type et plus particulièrement car ce type ne connaissait pas Casey.

Du reste le bouclé s'éclipsa histoire de faire décongeler un petit truc à manger. Casey en profita pour expliquer sa situation, lui parler de son pères, des problèmes qu'il avait avec et donc des raisons pour lesquelles il avait voulu fuir son domicile. Bien entendu la réaction de son camarade ne le surprit aucunement, parlant déjà de porter plainte, ce genre de chose, ce qui fit rire jaune Casey « Tu veux que je porte plainte contre mon père ? En vrai si je le faisait ce serait moi qu'on enfermerait. Il est violent mais car je suis violent avec lui, ça va dans les deux sens. Le truc... c'est qu'il a fait quelque chose que je ne lui pardonnerait jamais et qui a détruit ma vie... et je ne peux plus supporter de ne croiser ne serait-ce que son regard. Seulement, si je portais plainte, je crains que la police ou les services sociaux ne déterrent des choses dont je ne suis toujours pas certain de vouloir que ça se sache... » en vrai Casey en disait trop... il ne comptait pas révéler toute la vérité à ce mec qu'il connaissait à peine mais... il avait besoin de parler néanmoins... et c'était un peu ce qu'il faisait, ceci en faisant tout de même en sorte de ne pas entrer dans les détails. Cependant il pouvait au moins se permettre d'être franc sur autre chose, sur la vraie raison de sa présence dehors et non pas ce mensonge qu'il avait créé dans l'espoir que cela touche plus et pousse les gens à l'aider. Après tout il l'avait fait venir chez lui, un chez lui qui se trouvait dans son immeuble... il était préférable qu'il lui dise tout. « Bah... j'en reste pas moins LGBT ! Et je serais pas contre te sucer d'ailleurs. » avait-il dit avec humour, un immense sourire aux lèvres « Mais ouai... désolé... c'est juste qu'ici on apprend vite à mentir pour s'en sortir puis bon... j'avais peur que « Je me suis disputé avec mon daron ! Je veux pas dormir à la maison ! » soit suffisant pour une place de dernière minute. Mais promis, prochaine fois je jouerais franc jeu. » Du moins il essayerait autant que possible, la vérité n'avait jamais vraiment eut que du bon avec lui.

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 254
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Mer 4 Avr - 22:24

Tu ne partageais pas le point de vue de l’adolescent à propos du Parking et c’est avec ton habituelle tranquillité que tu défendis la réputation de l’immeuble. A son âge, tu n’aurais sans doute jamais osé t’opposer ainsi à un avis mais il était fini le temps où tu t’écrasais sans rien dire. Tu avais pris confiance en toi et aujourd’hui, tu ne craignais plus le regard des autres. Tu ne craignais d’ailleurs plus grand-chose puisque tu connaissais déjà ton destin. Tu avais parfois cette impression étrange de savoir à l’avance qui arriverait, comme si un voyant t’avait dit d’avance la fin de l’histoire. Les chapitres intermédiaires n’y changeraient rien. Tu avais donc pris parti d’en profiter un maximum avant que la dernière page ne soit tournée. Tu fonctionnais ainsi mais tu pouvais comprendre que Casey ne soit pas dans cet état d’esprit, heureusement pour lui en fait. « C’est qu’une question de point de vue, moi je trouve ça pas si mal ici » repris-tu en haussant des épaules, annonçant d’un ton ambiguë que tout ça n’était que provisoire. C’était débile, tu crânais juste, emporté par tes pensées morbides. « Laisse tomber, c’est rien » souris-tu seulement en l’abandonnant là pour aller préparer de quoi manger. Pas de grande cuisine, un truc vite fait irait très bien.
Ce que te racontais Casey eut pourtant de quoi te faire pincer les lèvres. Ce n’était jamais simple et il ne tarda pas à te confirmer que la situation n’était pas toute faite de blanc ou de noire. « Je vois mais dis toi qu’il est l’adulte. Y’a rien qui justifie qu’il te mettre sur la tronche. » repris-tu, toujours avec précaution. Tu ne voulais pas le caresser dans le sens du poil juste pour être de son côté. La suite eut pourtant de quoi t’intriguer et tu avais bien envie de le questionner même si ce n’était probablement pas la bonne méthode. Tu ne voulais pas qu’il se sente brusqué ou comme interrogé. « Tu as envie d’en parler ? Bon, que les choses soient claires, rien ne m’empêche d’aller répéter ce que tu me dis, genre c’est pas confidentiel. Mais ça ne veut pas dire que je vais le répéter. Juste histoire de bien clarifier la situation » expliquais-tu en mettant en route le four avant de revenir près de lui et te poser sur le canapé. Se retrouver face à face, ça aidait quand même bien à la discussion. Tu ne pus d’ailleurs t’empêcher de rire à sa proposition, une blague. Enfin, ça en avait tout l’air. « T’inquiète pas, j’ai ce qu’il me faut » souris-tu. Tu devais admettre que le jeune homme était de loin pas dégueulasse, tu avais toujours eu un faible pour les petits malins dans son genre mais là tout de suite, ce n’était pas trop le but. Tu l’avais ramené là pour le sortir de la rue, pas pour profiter de lui. « T’inquiète je comprends. On ira voir ensemble demain si tu veux pour les démarches pour toi, puis comme dit…t’es pas obligé de vivre dans la violence »

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12518-casey-andersen-can-you

▹ MESSAGES : 97
▹ INVESTISSEMENT : 28

▹ AGE : 17 ans
▹ APPART : 1510
▹ TAF : Lycéen
▹ AVATAR : Jazz Pope
▹ DC : Jacek Tonnesen


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Mar 10 Avr - 1:58
Il ne comprenait toujours pas Casey... il ne comprenait toujours pas comment quelqu'un pouvait trouver cet endroit « pas si mal »... il préféra ne pas creuser plus cependant, ne voulant pas se prendre la tête avec le mec qui le sortait d'une nuit bien galère dans le froids. Il haussa cependant un sourcil alors que Henry, qui lui avait sous entendu qu'il ne serait pas là bien longtemps, lui avait finalement répondu de juste laisser tomber... il savait à force que c'était le genre de formulation un peu suspecte, il le savait pour en avoir fait souvent usage... mais encore une fois il ne voulait pas risquer de braquer celui qui le sortait de la merde, n'insistant pas plus sur le moment, le laissant aller trouver quelque chose à grignoter bien que Casey avait déjà oublié si c'était pour eux deux ou juste pour lui... il verrait bien !

Du reste Casey lui avait raconté un peu ce qui se passait pour lui... ce qui se passait réellement étant donné qu'il risquait d'être amené à le savoir en vivant ici et... comme toujours dès qu'il racontait sa petite histoire... cela provoquait cette même réaction : Henry était outré, ne comprenant pas que l'on puisse infligé ça a son propre enfant... à un enfant tout court comme beaucoup semblaient encore le considérer... le truc c'est qu'il n'était pas le siens, c'était bien ça qui faisait toute la différence ! Et le pauvre bougre, cette épave... il ne faisait rien de plus que de se défendre. « Je le déteste... je le déteste de toute mon âme... et pourtant pour sa défense je dirais qu'il a quand même des raisons de répliquer... mais qu'importe de toute manière, déjà bientôt je ne serais même plus mineur mais en plus, comme je te l'ai dit, ça m'apporterait sans doute plus de problèmes encore de me plaindre... » car cela pousserait les gens à s'intéresser à son cas, de creuser dans son passé et... de découvrir la vérité, une vérité qui finirait par le ramener vers des gens chez qui il n'avait aucune place... il ne voulait pas que ça arrive, il n'était pas prêt, il ne voulait pas que ça se fasse ainsi. Mais du coup il avait parlé Casey, peut être un peu trop pour le coup, faisant comprendre que sa situation était en réalité... bien plus compliquée qu'elle n'y paraissait. Alors forcément Henry voulait savoir mais il ne pouvait rien savoir... pourtant il avait envie Casey... de se confier pour une fois « J'en crève d'envie si tu savais... mais si tu décidais de parler alors ce serait toute ma vie qui serait bousillée et aucun refuge ne pourrait m'aider... » qui donc pourrait s'occuper d'un cas comme lui ? Il serait sans doute renvoyé vers une famille qui n'avait plus de place pour lui puis il deviendrait majeur, en âge d'être jeté dehors et il devrait se démerder et là ouai... sans doute que le Parking lui paraîtrait pas si mal car il ne l'aurait plus, il n'aurait plus rien. Il avait donc décidé de ne pas répondre, pas tout de suite, préférant dire de la merde, comme le fait de tailler une pipe à ce petit gars « C'est à l'assaut que t'as ce qu'il te faut ? Si ils sont aussi mignon que toi faudrait que je devienne bénévole alors ! » avait-il continué avec humour pour ne plus penser au reste. Même si bon... le draguer n'était peut être pas la meilleure chose au monde à faire... même si il aurait adoré passé la nuit dans ses bras tant qu'à faire... mais il ne voulait pas non plus donné l'impression que c'était tout ce qui l'intéressait. Il avait alors acquiescé de la tête quand Henry lui proposait de voir ça ensembles demain, de trouver une façon de fuir son quotidien « Merci. » avait-il alors simplement répondu... avant d'ajouter « Henry... je suis un enfant enlevé... je te le dis car ça me pèse... et que t'as l'air d'une personne bien. Que même si tu en parles ce sera fait dans de bonnes intentions même si j'espère que tu n'en feras rien. Mais donc... voilà... j'ai été putain d'enlevé... » et en annonçant enfin cette vérité son cœur s'était serré... serré au point que sa voix était devenu tremblante et que ses yeux s'étaient humidifiés sans pour autant encore pleurer. C'était la première fois qu'il en parlait à quelqu'un...

avatar




Voir le profil de l'utilisateur

▹ MESSAGES : 254
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace


MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   Ven 11 Mai - 0:05
Tu avais conscience que ton optimiste n’était pas partagé de tous alors tu ne faisais pas l’erreur d’essayer d’imposer ton avis aux autres. Tu ne connaissais pas son histoire ni son expérience alors tu te gardais bien de juger ou d’essayer de négocier avec lui. Toi tu avais eu la chance de tomber sur Malony qui t’avait plus ou moins sorti de ta galère alors forcément, tu lui en étais reconnaissant et tu n’allais surement pas cracher dans la soupe. Tu le laissais donc penser ce dont il avait envie, t’occupant plutôt de préparer le repas, c’est-à-dire mettre de la pizza au four, tu ne lui demandais pas ce qu’il préférait, vous n’aviez que de la reine dans le congélateur.

Revenu dans le salon, tu l’écoutais raconter son histoire, pinçant des lèvres aux passages qui te chagrinaient, chose qui arrivait fréquemment pour les gamins que tu croisais dans la rue. Tu avais appris à ne plus t’impliquer émotionnellement dans ces histoires, du moins ne plus les laisser t’atteindre malgré ton empathie. Tu avais tes propres problèmes, tu ne pouvais pas sauver tous ces gamins, tu pouvais seulement les conseiller et leur trouver un logement. Ton job, ce n’était pas de vivre leurs problèmes à leur place. Tu pouvais donc conseiller Casey, lui donner les bons outils pour s’en sortir mais ce serait à lui de faire le plus gros du travail, à lui de se prendre en main pour améliorer sa vie. « Comme dit, en parler avec quelqu’un de compétent pourrait déjà te donner un coup de pouce, peut-être voir un médiateur pour vous aider à communiquer ? » proposais-tu, insistant un peu sur le sujet pour qu’il en comprenne bien l’intérêt de parler à quelqu’un de ses problèmes. Ses disputes pouvaient être anodines…comme mal tourner. « Je ne peux pas te donner la parole que je ne dirais rien mais pour ce que ça vaut : je ne ferais rien qui ne soit pas dans ton intérêt » repris-tu histoire d’être transparent vis à vis de lui. Tu ne voulais pas qu’il se sente trahi et puis, sans la confiance, tu n’en serais pas là aujourd’hui.
Puis sa petite blague eut le mérite de détendre l’atmosphère, non pas que c’était tendu mais vous étiez tout de même devenus sérieux, ça restait ton job après tout. Tu le prenais au sérieux. « Tu ne crois pas si bien dire ! Dis toi que j’étais à la rue avant d’être recruté par l’asso ! » ris-tu doucement histoire de l’encourager. Comme quoi, même en débutant tout en bas, il y avait moyen de monter en grade. S’en sortir du moins.
Sa révélation eut néanmoins de quoi te surprendre, tu ne t’y attendais pas vraiment et pour le coup, tu n’avais jamais eu ce cas de figure à gérer. La meilleure des choses à faire serait d’en avertir la police mais Casey était assez grand pour savoir ce dont il avait besoin. Tu ne pouvais pas le faire pour lui. Enfin si mais tu ne le considérais pas comme un bébé immature, s’il ne l’avait pas fait, il avait sans doute de bonnes raisons. « Wow ! Et tu en es où ? Je veux dire, tu sais d’où tu viens ? Tu as déjà entrepris des démarches ? »

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I need a bed... can you help me ? [Henry]   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.