avatar
Invité
Invité
MessageSujet: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 1:13

Jada Ó Súilleabháin
j’ai grandi dans le manque. je m’écorchais au vide.



(NOM) Sans visage. Môme sans histoire. L’ombre merdique de sa vie. Cette furieuse envie d’en connaître les tenants et les aboutissements. Connaître la gueule affable de ses parents. Leurs traits. Leurs ressemblances. Le pourquoi qui s’émois et qui, avec les années, dégénère en une furieuse rancœur. Pourtant, répondant au nom de Ó Súilleabháin, trouvant ses origines dans l’obsidienne d’un regard, dans les élans violent d’un homme, l’ancre. L’attache de toute une vie. Arrive à oublier le commençant chaotique de son histoire pour chérir ce qu’on lui a un jour donné, dix ans auparavant. Chérir les contenances Gaélique qui s’ébranlent, rugueuses, dangereuses, dans l’appellation carminée de cette famille hétéroclite. (PRÉNOM) Gamine oubliée. Dans les recoins sombres de la baraque branlante. Entre les bouquins et les délires virulents de la vieille Baba. Le « toi » d’enfant qu’on ne veut pas nommer. D’enfant désabusée. Rancœur qui a lentement éclos dans son cœur rachitique de gosse désenchantée. Cette putain volonté de vouloir devenir un je dans la masse. De s’élever, vivante. Vibrante. De devenir cette femme. Jada. Parce qu’elle l’a déjà lu quelque part. Parce qu’elle en a apprivoisé chaque consonnes durant des années. Chaque syllabes jouissant de ce plaisir simple de les sentir glisser sur sa langue. Entre ses lèvres. Sourire versatile. Jada. Peau de requin, toile émeri, abrasif touché, tant d’agressivité. Jada. Intensité démesurées, le grésillement. Son létal. Morsure, brûlante. Acide, le goût hostile… (ÂGE) Putain de gosse. Adolescente. Vingt ans et les conneries qui s’amoncellent un peu plus sur son canevas. Vingt ans et cette désagréable sensation de n’avoir jamais assez vécue. De n’avoir jamais assez vu. Goûté. Déliré. L’envie d’étendre ses déviances. D’en ressentir les prémices. De grandir. S’émanciper. Toujours plus vite. Toujours plus loin. Le cœur qui se pavane et la tête qui s’alourdit d’illusions d’enfant émerveillée, boulimique, brûlant la vie par les deux bouts. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Son acte de naissance comme unique trésor témoignant de son existence sur cette planète galérienne. Papiers maintes fois dépliés. Abimés par le temps. Par l’étreinte douloureuse des doigts d’une gamine en émois. Malgré les haussements d’épaules répétés de la vieille « pour ce que tu en as à faire… ». Encre de jais déliée. Lettrine qui s’étale. Sous le regard. A lire. Relire. 12 décembre 1996. Seule et unique certitude. Le lieu exacte qui se perd mais qui, dans ses tripes, sous son derme, court cette certitude d’appartenir à New-York. Gosse du Bronx. Princesse de son macadam. Son territoire. Son joyeux bordel. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Enfant, ne se destinait pas à grand chose. Juste à exister en suspens dans le labyrinthe de la vie chaotique de la vieille. Dans ses délires chimériques. Sa voix rauque et ses incantations pour chasser le malin. Purifier son corps couvert de cette rouille apparente. Marque du diable. Ni plus ni moins. Folie phagocytant peu à peu la jeunesse érodée de la gamine, aujourd’hui, certainement pas totalement saine, vilain petit monstre baignant dans l’ondine purpurine. Désarmant fantassin. D’un coup de surin. Fidèle affidé de son plaisir. Enfant aux sombres vœux. Comme un étau furieux. Entendre râler. Râler jusqu’à n’en plus pouvoir. Dans leur beauté qui murmure au revoir. A regarder. Regard froid. Regard crevé. Lentement, la vie qui, comme une plume sur leur cou, que le vent balaiera pour les mettre à genou. (NATIONALITÉ) Américaine trop fière nourrit à youporn, xvideos et redtube. Américaine trop virulente. Violente. Outrecuidance pour son pays, penseuse pathétique qui se dit laïc. Extrémiste dans ses choix, dans son lynchage envers les étrangers. (ORIGINES) Quelque chose glisse en elle. Comme une certitude. Comme une exactitude. Un axiome d’enfant, se reconnaissant dans les complaintes historiques, diachroniques de gamine d’outre atlantique, des landes rudes et froides… là, paumé dans ces higlands figés par le temps. L’Irlande en héritage, enchanteresse et divine, si pure, si dure… emplie de tristesse et de bonheur. (STATUT CIVIL) Célibataire ou doit-on plutôt dire celib à terre. Enfant dans ses gestes, dans ses actes manqués. Dans ses palabres. Le cœur chantant louanges et addictions. Le corps vierge. Jamais totalement offert. Juste aux caresses. Aux lèvres. Douces et austères. Cette putain d’innocence qui exsude sous la maladresse stressante du début d’une rencontre qui lui fait flirter avec le ciel. Un soir. Comme ça. Dans les relents sucré de l’alcool. Le souffle qui file et la raison qui vrille. Le corps qui se tend, quémande. Désireux et envieux dans les limbes chimériques d’une soirée sous distension. D’une tension qui habille ses membres, couvre sa nuque de frissons. Chaleur irradiante. Entre ses cuisses. Gémissements controversés. Cette obsession malsaine. Pour ce mec. Et le cœur qui s’embrase. La respiration brûlante, le désir qui submerge. Le cœur qui flanche. (ORIENTATION SEXUELLE) Néophyte. Gamine dont le regard n’a de cesse de chercher, rechercher l’attention. Les hommes. Les femmes. La question qui se pose mais incapable de répondre de part son incompétence maladive. Trop tendre. Trop innocente. Dans sa chaire. Dans son sang. Dans ses tripes. A baiser, léser, désavouer, adorer. Ce corps. Ces lèvres. Belles salopes mordantes et affligeantes. Le désir biaisé, l’attachement maladroit. A la recherche du plaisir. Chimérique et acide. S’enivrer de leur essence, d’ardeurs fusionnelles oubliant l’incertitude gagnée devant tant d’errances, partant en décadence, égarée dans cette solitude. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Depuis dix ans. Jour indélébile. Marqué à jamais. Dans ses chaires. Dans son corps. Accrochée à l’humeur maussade du locataire. Les sourires rares. Les paroles dures et mordantes. L’attention sincère. (GROUPE) De ceux qui rêvent.

« tourner une page de sa vie. changer de roman.  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Immobile sur le perron. Le regard qui aval l’étendu d’acier. Happée par l’instant. Les cris. Les rires. Les allées et venues des badauds, le cœur en pâmoison, le vent foutant le visage. Incandescente dans cette marée humaine. L’appréhension. L’exaltation. Elle sait plus. Solidement accrochée à cette main, trop grande. Trop raide. Doigts calleux. La chaleur qui irradie ses membres. Rassurante. Le touché, acrimonieux. Cette poigne qui l’encre à l’instant précis. Cette poigne qui lui rappelle que jamais plus elle ne sera cette enfant paumée. Cette gamine oubliée. Famille qui se dessine à ses cotés, silhouette austère, incapable de lui résister. Retenir ses sourires quand son regard d’ébène s’attarde sur ses attentes. Sur ses demandes. Demandes de ne plus jamais partir maintenant qu’il lui appartient. De ne jamais lui arracher, de lui retirer, cette putain de liberté. Si belle et si virulente. Gamine sans bagages. Juste la marque indélébile de la vieille Baba souillant son corps d’enfant. Juste un papier froissé dans le fond de sa poche. De son manteau trop petit. Identité lui permettant de prouvé, qu’un jour, elle a vraiment existé.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Bruyants. Encombrants. Emplit de bruits. Tellement de bruits. Rassurants. Bruits qui habillent ses jours et ses nuits. Rythment ses journées. La fenêtre grande ouverte. Le tout pour faire chier Brax. Le tout pour briser ces silences immobiles. L’angoisse des terreurs nocturnes. A toujours regarder les allées et venues. En contre bas. Les vies qui s’affichent. Se dessinent. Se profilent. Le sourire facile, de celles qui aiment la vie. Peut importe comment elle vient. Salope ou aigrit. Tendre ou ardente. La vieille du dessus avec ses clébards qui gueulent à pas d’heures. Le voisin qui chouine. Supplie sa nana de le laisse la toucher. Encore une fois. Rien qu’une fois. A genou. Pour lui faire la messe pendant qu’il lui caresse la tête. L’illuminée d’en face. Le regard dans les étoiles. Le spleen qui ravage. A déambuler, dans les couloirs. A rejoindre la fête des colocataires. Pour mieux se saouler. Pour mieux s’oublier. Ames qui s’affichent, s’exhibent au devant des regards avides, avides de leurs moindres tares. De leurs vices.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Enfant du Bronx. Depuis gamine. Enfant des rues souillées, à en parcourir chaque allées. A en connaître chaque recoins. Jamais timide. Toujours cette franchise mordante. Dérangeante. A fixer les gens. De son regard candide. De ces sourire désarmant. Cette joie de vivre qui vous éclabousse. Bruyante dans les lendemains de cuite. A se faire rebelle. Garçon manqué, à la recherche de sa féminité. Féminité qu’elle oublie, parfois. Ellle, la femme, l’enfant. Des élans adolescents. Qui pleure. Qui crache sa douleur. Qui cri à l’intérieur. La flamme, le feu. Les vagues et l’océan. La lave et le volcan au réservoir incandescente. La fusion à grande profondeur. Nuée ardent de douceur. Féminité biaisée. Barrée de son sourire navrant. Electrique comme l’orage, on évite de lui chercher des emmerdes. On évite de se faire ennemis dans ses penchants violents. Chargé d’éclairs, en saccades, traversée par ce voltage. Haute intensité. Caténaires rémanentes, danger, pilonnes dressée.

PSEUDO/PRENOM : Babycakes/Coralie. ÂGE : vingt-cinq ans. PAYS : Celui du coq tricolore. FRÉQUENCE DE CONNEXION : régulière, sauf sur mes journées de 12h, mais j'en ai pas des masses. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : un partenariat. REMISE EN JEU Certainement. (TYPE DE PERSO) Scénario de @Bax Ó Súilleabháin (CRÉDITS) icons (vinyles idylles) textes (iceberg) COMMENTAIRE OU SUGGESTION : j'aime tellement le concept ! et puis, il est beau ce machin... et les membres tellement perf'. y à eu un rassemblement d'idées tordues et de magnifiques plumes, et j'étais même au courant  Surprised  AVATAR : polly ellens.

©️️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Jada Ó Súilleabháin le Ven 5 Jan - 1:27, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 1:13

Raconte moi une histoire...
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Dans cette partie, il s'agit d'une présentation libre du personnage, il vous sera donc possible de rédiger une histoire ou des anecdotes importantes (ou encore les deux, c'est tout comme vous voulez en fait !). Merci de rédiger un minimum de 400 mots. (Vous trouverez le compteur de mots directement dans la zone d'édition).

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut iaculis tortor tempor venenatis malesuada. Nam vulputate velit ligula, sit amet consectetur metus accumsan sit amet. Cras erat orci, luctus vel laoreet sed, efficitur in massa. Nullam laoreet libero vel risus fringilla, nec dictum nulla vestibulum. Sed et accumsan nulla. Aenean ut est vitae leo sodales faucibus sit amet nec risus. Aliquam erat volutpat. Sed viverra ex nec laoreet porttitor. Suspendisse sit amet tellus quam. Etiam quis mauris facilisis lorem auctor elementum id et enim. Sed viverra facilisis facilisis. Curabitur felis felis, tempus non tincidunt et, hendrerit eu leo. Vivamus eu bibendum turpis. Etiam eu dolor ut nibh semper pulvinar in vitae ligula. Suspendisse sed ullamcorper turpis, sit amet ornare turpis. Pellentesque nulla est, ultrices et urna sed, iaculis aliquet dui. Etiam cursus tristique magna a malesuada. Donec at eleifend erat. Fusce faucibus congue arcu, tempor pellentesque erat consectetur vitae. In placerat id mi sed molestie. Fusce tempus vehicula ante. Nunc nec tortor tortor. Nulla sed porta lacus, et mollis nibh. Sed suscipit congue consequat. Aenean efficitur quam eget feugiat ullamcorper. Phasellus scelerisque purus eu imperdiet suscipit. Nulla consectetur lacinia urna non viverra.
Sed mollis mollis massa non gravida. Aenean ut blandit ante, eu viverra diam. Duis aliquam orci eget dui mollis placerat. Integer eros odio, sodales ac nisl id, iaculis sodales urna. Morbi risus ante, fringilla ac sem vitae, blandit fermentum turpis. Quisque non efficitur libero, eu tempus erat. Nulla fermentum sem tincidunt enim dapibus interdum. Praesent sit amet quam varius, sodales turpis vitae, posuere mauris. Phasellus efficitur dolor vitae lectus sodales ultrices. Aenean consequat sem lacus, dictum pellentesque ipsum sollicitudin et. Mauris faucibus ante et lorem vulputate, commodo iaculis nunc varius. Praesent tincidunt consequat enim eget pellentesque. Duis eros nibh, gravida et imperdiet auctor, tempor ac elit. Nullam vel sem et erat facilisis placerat. Integer pretium tellus sit amet feugiat rhoncus.
Aliquam fringilla suscipit ex, ac bibendum orci consectetur vel. Maecenas vulputate eget dui ac hendrerit. Nam at ligula placerat, auctor turpis at, cursus dui. Sed vestibulum ex eu nibh dignissim commodo. Nullam mauris sem, consectetur eu odio et, ultrices volutpat enim. Phasellus vitae dui gravida massa viverra tincidunt. Nam gravida, orci et convallis bibendum, turpis diam ullamcorper augue, quis tristique nibh augue in ante. Aenean tempor molestie ligula vitae accumsan. Sed hendrerit vitae erat quis semper. Vivamus vulputate magna lorem, in faucibus augue tempor id. Proin eleifend odio a feugiat vestibulum. Donec euismod diam vitae hendrerit molestie. Suspendisse rhoncus ultrices lorem id varius. Vestibulum neque nisl, pulvinar scelerisque diam eget, elementum consequat dolor. Cras tristique purus quis ullamcorper auctor. Mauris sed purus nunc. Mauris sodales turpis risus, id aliquam tortor mattis sed. Nullam sollicitudin nisl dolor, at eleifend libero feugiat ac. Sed facilisis, nulla pharetra finibus viverra, massa nulla tristique dolor, a efficitur sapien massa vitae neque. Morbi eleifend ac felis nec consequat. Cras auctor congue interdum. Donec porta rutrum odio, id maximus nibh facilisis eget. Fusce sed feugiat sem.


©️️ Nous sommes de ceux
avatar


Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13179-gala-taguer-des-galaxi
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 378
▹ INVESTISSEMENT : 128

▹ AGE : 24 mais ça l'amuse de voler les bières au lieu de donner sa carte.
▹ APPART : #007, la bande originale de James Bond en fond sonore.
▹ TAF : donne vie aux monstres de Monsters and Men sur les murs vierges du Bronx, hacke les comptes en banque, bosse pour la mafia Bartolotti.
▹ AVATAR : Giza Lagarce.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 1:36
Je valide complètement le choix de pré-lien JAIME JAIME
Bienvenue I love you je stalkerai avec grand plaisir BAVE2


nos respirations en sursis


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 3:12
JE
PLEURE
DE
JOIE
C'est ... on dirait tellement que t'es entrée dans mon cerveau et que t'as tout prit pour le mettre en mots CRY ME A RIVER
j'suis trop émue #dramaqueen
non sérieux ptain ce début, ces mots, j'suis tellement love de tout là POTTE :l:
j'ai hâte de t'aimer (en silence) et de te foutre la misère MIAOU
je pourrais citer trop de trucs pour dire tellement cey bo, les feels je les sens d'ici DRAMAQUEEN
je t'attache à ce forum c'est finit Surprised
bienvenue en tout cas, j'espère qu'on continuera à te séduire JAIME (surtout moi lolilol et pas Ambrose le fdp)
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 4:34
oh cette beauté, cette plume, ce scéna GNOE
c'est trop pour mon petit coeur
bienvenue :l:
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 327
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : cinquante-deux piges le salopard et c'est vrai qu'il est bien conservé même si ça le fait râler d'entendre ça.
▹ APPART : #onverra
▹ TAF : figure emblématique du clan Ó Súilleabháin. boss intransigeant, boucher comme ils disent, vendeur de viande fraîche.
▹ AVATAR : Frank Grillo.
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 11:12
bon Bax a tout dit (il a tendance à l'hystérie mais heureusement je suis la sagesse Surprised )
ce début de fiche est délicieusement beau FAN
Bienvenue, excellent choix de scénario, cela va sans dire :l:





a woman is more dangerous than a loaded pistol.


she makes
me a killer


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13196-luna-sometimes-violenc
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1216
▹ INVESTISSEMENT : 77

▹ AGE : 24 ans (21/06)
▹ APPART : Décide de garder l'appartement de Jam #304
▹ TAF : Plus rien maintenant
▹ AVATAR : Emily Rudd
▹ DC : Yu



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 15:46
Bienvenue :l:



avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11228-jessica_-now-your-mess
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 739
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 20 ans. (22 jan)
▹ APPART : #801 - 8e étage
▹ TAF : étudiante en langues étrangères.
▹ AVATAR : Nadine Leopold
▹ DC : //

MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 17:00
bienvenue parmi nous :)


skies on fire
you look so good, my heart rate higher cause architects and artists build towers to admire, but you control the floodgates and i’m on fire.

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Ven 5 Jan - 23:09
GALA. gizagizagiza...
Tellement belle !! Merci pour le message ma belle et viens donc stalker... coquine  HEHE

BAX. ROBERT ROBERT  ROBERT
Je n'oublie pas de te montrer ma collection, ne t'inquiètes pas !
Et puis trop contente que ce début plaise ! Comment dire qu'il y avait quand même un peu de pression entre toi et Ambrose. Mais le club moustache, ça me fait de l'effet, je pouvais pas laisser passer cette occasion... GNIA et puis c'est toi qui est perf' FUME
M'attacher ? Arrête de m'émoustiller comme ça LUV

HERA. Mooh Camille...
Merci pour ton message ma belle  coeur

AMBROSE. HAN bah merde, qu'est ce que je devrais dire de la tienne ?! ... oui j'ai commencé à stalker ton adorable derrière  AS hâte de venir tripatouiller tout ça.
Le trio infernal, entre les caractères de merde de chacun, ça va être pas mal, je pense  MDR

LUNA & JESSICA. Merci :l:

Bon par contre, petit message pour prévenir que je vais être considérablement moins présente ces prochains jours... pas par choix, mais par obligation quand on a un chiot qui bouffe tout ce qu'il trouve. Non content de défoncé le canapé, il a mangé le câble d'alimentation du PC SNIF Donc si j'arrive à régler le problème demain, pas de soucis, sinon, c'est une micro absence jusqu'à mardi... le temps que je récupère un câble et avec la reprise KO /pas taper.
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5439
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Sam 6 Jan - 1:37
Bienvenue parmi nous !
Polly, je la trouve tellement chelou cette gonzesse Laughing


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Sam 6 Jan - 1:57
Enchantée t'es bien mignonne NIARK

Bienvenue, bon courage pour ta fiche, et quel choix de scéna, tu vas bien t'amuser avec ces deux la :l:
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 327
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : cinquante-deux piges le salopard et c'est vrai qu'il est bien conservé même si ça le fait râler d'entendre ça.
▹ APPART : #onverra
▹ TAF : figure emblématique du clan Ó Súilleabháin. boss intransigeant, boucher comme ils disent, vendeur de viande fraîche.
▹ AVATAR : Frank Grillo.
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Sam 6 Jan - 12:19
Jada Ó Súilleabháin a écrit:


Bon par contre, petit message pour prévenir que je vais être considérablement moins présente ces prochains jours... pas par choix, mais par obligation quand on a un chiot qui bouffe tout ce qu'il trouve. Non content de défoncé le canapé, il a mangé le câble d'alimentation du PC SNIF Donc si j'arrive à régler le problème demain, pas de soucis, sinon, c'est une micro absence jusqu'à mardi... le temps que je récupère un câble et avec la reprise KO /pas taper.

je vis actuellement le même combat du chiot tornade MDR j'ai réussi à sauver mon chargeur jusqu'à présent, je m'étonne toute seule alors bon courage et reviens-nous vite JACEK





a woman is more dangerous than a loaded pistol.


she makes
me a killer


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Sam 6 Jan - 16:06
oh cette plume FAN
bienvenue ! coeur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Dim 7 Jan - 14:42
AL. Chelou GNOE
Discrimination rouckmoute...
Mais bon, les goûts et les couleurs, tu sais ce qu'on dit ME GUSTA
Merci en tout cas d'être passé par ici, au plaisir, peut-être AS

KOSTA.

Merci, merci... j'attends de voir ça justement  PEDO
Aime bien le coté moustachu SDF de Kosta  ME GUSTA Viendrais sûrement fouiner par chez toi quand j'en aurais terminé avec tout ça.
GNIA

AMBROSE. Putain SNIF SNIF SNIF
Pourtant, on les aime, hein ?!
C'est ce que je me répète tout les matins en mettant un pied dans la salon... l'envie irrésistible de lui apprendre à voler par la fenêtre de l'appartement RAH Bon en tout cas, le problème du chargeur c'est réglé et m'a allégé le portefeuille de pratiquement 100€... vive Apple ! FUK
Je vais pouvoir recommencer à travailler et bon courage à toi, quand même MDR

ADRIEL. Merci ton message mon tit chat ME GUSTA
avatar
« Chouchou d'Al »« Chouchou d'Al »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8762-lincoln-it-s-morning-ag
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1899
▹ INVESTISSEMENT : 36

▹ AGE : Dix-huit désillusions.
▹ APPART : #1411, les Boloss.
▹ TAF : Survivre et c'est à plein temps.
▹ AVATAR : Bjorn Winiger
▹ DC : Maddox l'intox & Georges la douceur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    Mar 9 Jan - 4:09
J'adore le physique et oui on est beau et on a la classe, c'est comme ça on le fait pas exprès c'est naturel.

Bienvenue ! :l:


.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: JADA — l'envers c'est les autres.    
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.