Partagez|


EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 22:44

Effy Asher Jazz-King
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom t'es un jazz-king. né de l'union de deux familles bourrées de friques. pourtant, malgré cela, ils ont pas été fichu de prendre soin de toi quand t'as eu ton accident. non. que dalle. on t'a laissé pour mort ici. on t'a abandonné dans ce trou à rats. on t'envoie juste assez d'argent pour vivre. juste assez pour te permette de garder la tête hors de l'eau. foutue famille. Prénom à ta naissance, on t'a nommé effy asher. t'as toujours adoré ton premier prénom. si bien que tu détestes que l'on te donne des surnoms. toi c'est effy. et pas l'aveugle, la racaille, le p'tit con ou joli cul. non. c'est effy, bordel. ce monde était déjà froid avant, depuis que tu es aveugle, il l'est encore plus. Date et lieu de naissance t'es né un vingt décembre quelconque dans les hamptons. un truc de bourges que t'as jamais vraiment aimé. ouais. dans le fond, t'as toujours été le mouton noir de la famille, faut se l'avouer. Âge actuellement, t'as dix-neuf ans. t'es censé être assez vieux pour pouvoir t'occuper de toi tout seul et pourtant ... regarde-toi, pitoyable petit aveugle. Nationalité t'es un vrai américain. un pur et dur. et ce, depuis des générations et des générations. Origines y'a que des américains dans ta famille. à moi qu'il y aussi peut-être des russes. il parait que ta grand-mère est née de l'union d'une américaine et d'un soldat russe. sait-on jamais. c'est peut-être une légende réelle. Statut matrimonial c'est quoi ça ? t'es aveugle. qui voudrait bien d'un mec comme toi, hein ? Orientation sexuelle t'as toujours préféré les hommes aux femmes. tu préfères les corps virils, ceux qui te recouvrent entièrement, ceux qui sont forts et puissants. Job ou Activité tu fous rien. t'es juste bon à écouter de la musique et à lire des livres audio. Date d'arrivée au Parking t'es arrivé ici y'a trois mois, parce que l'autre immeuble où tu vivais devait être détruit. ton père n'a pas cherché très loin. il t'a envoyé dans un endroit pourri. un endroit qui est étroit et qui te donne la nausée.  Groupe nous sommes de ceux qui survivent. Type de perso inventé. Crédits eylika. Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? bien-sûuuuure.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? t'as emménagé au parking il y a trois mois de ça. ton ancien immeuble a été détruit pour la création d'un centre commerciale et ton père a trouvé intéressant de te foutre dans cet endroit. t'étais pourtant habitué à l'autre immeuble. mais tu n'as pas vraiment eu le choix. c'était ça, ou l'envoie dans un endroit pour les gens comme toi. sauf que t'es pas handicapé. non. jamais tu ne le reconnaîtras. ce n'est pas parce que tu es aveugle que tu ne peux pas vivre comme tout le monde ! t'es d'ailleurs en colocation avec une jeune femme du nom de tori. elle est gentille, bien qu'un peu trop mère poule avec toi.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? t'étais bien trop habitué à ton ancien immeuble pour apprécier le parking. les gens étaient gentils là-bas. souvent âgés d'au moins la cinquantaine. mais bon sang, ils étaient cools, eux. pas bizarres. et ça ne puait pas la drogue, la sueur et le sexe un peu partout. tu n'es vraiment pas à l'aise ici. tu dois compter tes pas. tu dois longer les murs. car en trois mois, tu n'as toujours pas réussi à prendre tes repaires. oh non. t'es bien trop flippé. t'as peur qu'on t'attaque. qu'on te fasse du mal.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? les gens ne te connaissent pas beaucoup. t'es celui qui porte des lunettes de soleil même quand il fait noir. celui qui compte ses pas. celui qui ne regarde ni à droite, ni à gauche avant de traverser. pour la plupart, ils ne savent pas que tu es aveugle depuis deux ans déjà. c'est compliqué. tu ne vas pas le crier sur tous les toits. tu ne veux pas qu'on est pitié de toi. alors ... on te voit comme un gamin mal poli qui ne fout rien de ses journées. un déchet de la société. pourtant, t'as rien demandé. t'étais bon à l'école. t'étais fort en peinture. maintenant, t'as plus rien. plus rien du tout. même ton père a honte de toi. y'a pas de place pour les ratés chez les jazz-king.



feat jake cooper
t'as eu un accident de voiture. un accident qui t'a coûté la vue. quand tu t'es réveillé à l'hôpital il y a deux ans, après un long mois de comas, tu ne voyais plus rien. alors au début, t'as paniqué. puis ensuite, t'as pleuré quand t'as compris que c'était normal et que plus jamais tu ne reverrais. quand tes parents l'ont appris, ils ont été détruits. ils n'étaient pas prêts. ainsi, pour éviter que tes soeurs te voient dans cet état, ton père t'a renié. il t'envoie assez d'argent pour survivre chaque mois. mais ... cela ne suffit pas à combler ton manque d'amour. pas du tout même. depuis que ton monde est entièrement noir, tu n'as de cesse d'être effrayé. le moindre bruit bizarre fait accélérer les battements de ton pauvre petit coeur endolori. t'es paniqué. il t'arrive même de croire voir des ombres la nuit, quand tu restes les yeux ouverts. les médecins ont dit que ce n'était pas normal, que tu puisses encore les ouvrir ainsi, mais ... cela te soulage. au moins ... tu peux te bercer d'illusion en te disant qu'un jour peut-être, tu retrouveras la vue. avant ton accident, tu passais ton temps à peindre. t'étais même très doué. tu dessinais généralement des portraits d'animaux ou des paysages. c'était ta passion. tu fais toujours attention à ce que tu mets. ainsi, tu ne t'achètes que des jeans de la même couleur pour être sûr d'assortir des hauts avec ces derniers. c'est stupide, mais c'est ainsi. il t'arrive parfois de demander à ta colocataire si tu peux sortir habillé avec tel ou tel vêtements. c'est tellement compliqué de ne rien voir. pourtant, tu t'y est habitué et désormais, tu ne te plains même plus. tu portes toujours des lunettes de soleil. en fait, tu as honte de tes yeux. ton père t'a dit qu'ils ne reflètent plus rien. qu'ils sont vides d'émotions. alors, tu préfères les cacher. personne ne doit voir que tu es un foutu handicapé. tu vas souvent dans un café proche de l'immeuble. ils y servent de bons chocolats chauds ; ta boisson préférée. tu cuisines assez souvent. tu t'es habitué. généralement, tu te fais simplement des pâtes ou tu fais réchauffer des plats tout prêts. c'est déjà ça. il est hors de question de demander de l'aide à qui que ce soit. tu n'écoutes jamais de musique lorsque tu sors de chez toi. comme tu ne vois pas, tu te bases sur ton ouïe, ainsi, cela te permet d'avancer sans avoir besoin de quelqu'un. en revanche, lorsque tu t'éloignes un peu trop, tu prends une canne. c'est humiliant, mais au moins, tu es sûr de ne pas te ridiculiser encore plus en trébuchant ou en te faisant percuter par une voiture. tu dors avec une peluche. cela te rassure. plutôt que de dormir seul, tu préfères dormir contre un énorme loup. t'as l'impression qu'il veille sur toi. peut-être devrais-tu prendre un chien pour aveugle. mmh ... cela coûte malheureusement beaucoup trop cher. et ton père est bien trop radin avec toi. tu n'es pas très bavard et très méfiant. il est difficile de t'approcher. alors qu'avant tu étais très sociable et souriant.

mangue
passe ta souris !
hey, moi c'est laetitia. je suis majeure et tatouée et vaccinées et oui ! j'ai encore toutes mes dents. j'étais déjà inscrite ici. avec jake bass mais comme la personne qui avait crée le scénario que j'ai pris a été supprimé, j'ai hésité un long moment pour un nouveau personnage avant d'avoir l'idée d'effy. alors me revoilà ! mis à part ça, je suis en bts commerce et je bosse chez un grossiste automobile. je suis fanatique de la série teen wolf (viiite en juin pour la suite) et je n'écoute que du reggae, principalement. sinon  part ça, je ne mords pas !  coeur


Dernière édition par Effy Jazz-King le Jeu 7 Mai - 8:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 22:45

Tu souffles en triturant le bas de ton haut de pyjamas. Tu tires une moue innocente tout en regardant autour de toi. Ton père est dans la même salle que ta mère et toi, t'es tout seul dans le couloir de l'hôpital. Les gens passent devant toi en te regardant avec des sourires attendris. Ils te trouvent sûrement trop mignons, avec tes joues gonflées, tes cheveux ébouriffés et ton air endormi. Tu ne sais pas. Tu es bien trop jeune pour penser à cela. Du haut de tes quatre ans, tu restes bien droit, assis sur la chaise et tu balances tes petites jambes d'avant en arrière. Ton père t'a demandé de ne pas bouger, alors tu obéis. Tu restes sagement là, au milieu de ce couloir d'hôpital. Tu l'entends crier, ta maman, mais tu ne peux rien faire. On t'a dit que c'était normal ; qu'elle devait crier très fort pour que ta petite sœur arrive alors tu ne dis rien, te contentant d'attendre comme on te l'a gentiment demandé. Tu te mords la lèvre inférieure avec force. Cela fait combien de temps maintenant que tu es sur ta chaise, hein ? Tu n'en sais rien. Toi, tu te contentes juste de détailler le couloir. Tous les murs sont blancs. Le sol l'est aussi et les chemises sont tout aussi blanches qu'une feuille de papier pour dessiner. Si tu avais tes feutres sur toi, sûrement aurais-tu dessiner sur ces dernières. Tu soupires une nouvelle fois. Tu t'ennuies. T'as bien envie de bouger, de visiter les lieux, mais on te l'a interdit. Alors, tu ne bouges pas. Malgré ton envie de courir, malgré ton envie de t'amuser un peu et de t'inventer une vie pendant quelques minutes. Tu sursautes lorsque la porte à ta droite s'ouvre brusquement et que ton père sort avec un sourire jusqu'aux oreilles. Tu te redresses et sautes de la chaise en frémissant d'impatience. « Alo’s ? Elle est là ? Peux  aller voi’ maman et Ivy ? » Tu lui demandes, les yeux illuminés. Ton père rit faiblement et te caresse les cheveux tendrement avant de te demander d'attendre encore un peu. Tu fais la moue et te rassois en grognant. Tu n'as pas envie d'attendre encore, mais tu le fais. Parce que ton père est ton héros et que tu ne désires pas le décevoir. Une vingtaine de minutes passent avant qu'une infirmière sorte de la chambre en souriant. « Vous pouvez rentrer, mais pas très longtemps … Votre femme est très fatiguée, elle a besoin de repos. » Annonce-t-elle avant de partir. Ton père te prend dans ses bras et tu souris innocemment en te laissant faire avant de lâcher un « ooooh », émerveillé. Ta mère est là et malgré la fatigue qui se lit sur son visage, tu vois qu'elle est pleinement heureuse. Ton père te pose à côté du lit doucement et tu caresses la joue de ta mère en souriant. « T'es belle maman. » Tu ris faiblement avant de regarder le nouveau né qu'elle tient dans ses bras. Enfin … Il n’y en a pas qu’un. Tu fronces les sourcils et ton t’explique que c’est deux petites sœurs que tu vas avoir désormais. Ils voulaient te faire la surprise et tu en es deux fois plus ravis.  « Elles sont belles aussi ! C’est mes Ivy et Jaylesse ! J’pou’ais les p’end’es dans mes b’as ? » Tu demandes, espérant que l'on te dise oui. « Bien-sûr mon ange, mais attend un peu qu'elles grandissent, d'accord ? » Tu hoches de la tête en entendant la réponse de ta mère avant de t'étirer en baillant. Tu vas enfin pouvoir jouer au grand-frère pour de vrai. Tu l'attendais depuis tellement longtemps que tu ne veux plus quitter le bambin des yeux. Enfin, les bambins. C’est perturbant. De devoir regarder les deux en même temps. Elles sont si petites que tu as peur de les toucher, alors tu les regardes simplement, heureux.

Explosant de rire, tu déboules depuis la chambre des jumelles. Ivy te poursuit avec une brosse à cheveux. Les tiens sont longs. Enfin, ils t’arrivent jusqu’aux oreilles. Un peu la coupe au bol en fait. Tout ça parce que ton père veut te faire une coupe bien spéciale de gosse de riches. La plus jeune des deux monstres te court après, brandissant son « arme » au-dessus de sa tête. L’autre attend en bas de l’escalier et tu écarquilles les yeux. Zut ! Pris au piège. On t’attrape par le bras. Jaylesse remonte en vitesse et te prend l’autre sans hésitation. Alors finalement, tu te laisses faire. Parce que si tu te débats contre ces fillettes, tu sais que tu vas perdre. Elles ont beau être plus petites que toi, à deux, elles sont biens plus malignes qu’un seul Effy. Les deux belles blondes aux yeux bleus te poussent dans la baignoire et tu t’assois, les yeux écarquillés. Quoiii ? Le ciseau ? Vraiment ? « Vous êtes chiantes les filles ! » Cries-tu avant te tourner, docile. De toute façon, tu n’aimes pas ta coupe de cheveux. Même tes amis se moquent de toi. Un premier coup de ciseau se fait entendre et tu espères simplement qu’elles ne te couperont pas. Elles se battent pour la paire de « coupe-coupe » et finalement, c’est chacune leur tour qu’elles s’occupent de ta tignasse indomptable. « V’làààà ! » Les filles crient en cœur et tu secoues la tête pour enlever les cheveux coupés qui sont rester accrocher sur ton visage ou dans ton cou. Tu te lèves et te regardes dans le miroir. Cela pourrait être pire. Comme avant. Enfin … Y’a un côté plus long, mais maman te rattrapera. Par contre, papa va crier, ça, t’en es sûr et certains. M’enfin, ce seront les jumelles qui se feront grondées, pas toi.

Ton ami pouffe de rire tandis que tu continues de faire l’idiot, chantant la chanson qui passe à la radio. Vous sortez des cours et il conduit. Lui au moins, il a le permis. Tu le jalouses un peu. C’pas ton père qui va te payer une caisse comme ça avec un moteur aussi génial ! La joie passe très vite au cauchemar quand le camion vous coupe la route. Jason donne un coup de volent assez violent et la voiture fonce droit dans un mur. Le choc est tellement rude que ton front tape violemment contre la boîte à gant. T’étais attaché pourtant. Tu couines sur le cou, te laissant tomber contre la portière. Tes yeux sont fermés et tu entends Jason paniquer. De ce que tu comprends, il est bloqué. Et toi, t’es beaucoup trop sonné pour vous sortir de cette merde. Tu murmures quelque chose d’incompréhensible pour ton ami avant de tomber dans un sommeil profond. Si profond que tu resteras dans le coma durant un mois. Très vite, les secours arrivent et on vous prend en charge. On vous sort de la voiture. Vous êtes tous les deux inertes et tes sœurs hurlent en voyant ton état. On t’allonge, on te pique, on t’accroche à des machines, on t’accroche à la vie. Les médecins s’occupent de toi sans arrêt. Tu es dans un sale état. Mais tu survivras. C’est ce qu’ils ont dit à tes parents, à tes sœurs. C’est rassurant. Ils sont soulagés. Mais qu’elle sera leur réaction lorsqu’ils apprendront que le choc au niveau de ton cerveau t’a ôté la vue ? Que tu ne pourras peut-être plus jamais voir la lumière du jour, ni même les étoiles que tu adorais tant regarder. « Maman, tu crois vraiment qu’il survivre ? » Demande Ivy, aussi innocente qu’une enfant de dix ans. Votre mère la fixe avec peur. Elle ne sait. Elle n’a jamais eu confiance en ces médecins. Tu le sais très bien, elle les a traités de charlatans de nombreuses fois. Pourtant, ils vont te sauver la vie. Grâce à eux, la vie ne te sera pas enlever à cause d’un chauffard.

Le son du BIP de la machine est frustrant. Voilà cinq minutes que tu es éveillé. Après un mois de comas, tu te sens encore fatigué. Comme si tu ne t’étais reposé que cinq minutes après deux nuits blanches d’affilées. Tu grimaces en te redressant et te frottes les yeux doucement. Tu ouvres doucement les paupières. Rien. Rien du tout. Les battements de ton cœur s’affolent et tu commences à paniquer. Merde. Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Respirant par à-coups, tu te redresses et te lèves, sortant du lit. Cependant, cela fait maintenant un mois que tu n’as pas marcher. Ainsi, tu tombes par terre et grimaces, gémissant sous la douleur. Tu ne vois rien ! Tu ne vois rien ! Une infirmière entre en vitesse, ayant entendu le bruit et se crispe en te voyant dans ce sale état. Elle appelle un médecin aussitôt pour qu’il l’aide à te remettre dans ton lit. On te parle, on te demande de te calmer mais tu n’écoutes pas. Tu te débats. « Pourquoi je peux pas voir ?! Qu’est-ce que vous m’avez ? » Hurles-tu en te débattant. On t’explique alors ton accident et peu à peu tu te calmes. Est-ce que ça va ? Cette abrutie d’infirmière t’a-t-elle vraiment demander cela ? Tu serres les dents et te roules en boule sous la couette. On va prévenir ta faille. Putain … Comment vont-ils réagir ? Lâchant un hoquet, tu serres les mains contre tes tempes, fondant en larmes. T’es aveugle. Aveugle borde ! Tu vas être un putain d’handicapé toute ta vie ! Reniflant bruyamment, tu te laisses aller, ne te souciant pas du fait qu’une dizaine de minutes plus tard, tes parents entrent dans la chambre. « Effy … » Murmure ta mère, mais tu leur balances un oreiller, les loupant bien évidemment, puis que tu ne vois rien. « DEGAGEZ ! » Hurles-tu, détruit. De quoi va être fait ton avenir, hein ? Tu ne sais pas. Et tes peintures ? Tu devais terminer le portrait de la mannequin pour le concours … Merde. Merde. Merde. Tu plonges à nouveau dans le sommeil, fatigué. Tu fuis durant quelques instants ce cauchemar. Cette vie monstrueuse qui « s’offre » à toi, tu n’en voulais pas.

Balançant ton sac à l’entrée, tu fermes finalement la porte derrière toi avant de lâcher un long soupire. Et dire que ton père a tout fait pour que tu aies une colocataire. C’est dingue. Et bizarre. Et tu n’avais pas du TOUT envie d’avoir une colocataire. Une femme, bordel. C’est insupportable. Les gens sont insupportables. Ils te prennent en pitié. Et toi, t’as horreur de ça. T’es humain. T’es pas un foutu handicapé ! Tu peux te débrouiller par toi-même ! Soupirant, tu fais le tour de l’appartement, essayant de prendre quelques repères. « Bordel ! » Tu donnes un coup de pieds dans une chaussure qui traîne par-là. Si elle laisse trainer ses affaires, tu risques de la tuer avant même qu’elle n’aie eu le temps de dire ouf ! Voilà. Bienvenue au Parking, Effy. Tu souffles fort et cherches ta chambre avant de te laisser tomber sur le lit, t’endormant finalement sur ce dernier.


Dernière édition par Effy Jazz-King le Jeu 7 Mai - 15:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 22:50

COOPER+ LE SPEUDO C'EST JUSTE MAGIQUE. OMG DE CEUX du coup, si t'as besoin d'un lien quelconque pour l'évolution de ton petit, hésite pas. :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 22:54

Ton personnage promet d'être tellement attachant :l:
Bienvenue CUTE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 22:57

Sidney Moriarthy a écrit:
COOPER+ LE SPEUDO C'EST JUSTE MAGIQUE. OMG DE CEUX du coup, si t'as besoin d'un lien quelconque pour l'évolution de ton petit, hésite pas. :l:
maaag. SADIQUE SADIQUE SADIQUE
merciiiii et ouiiii, je t'ai mp du couuup ! t'es adoraaaable ! DE CEUX DE CEUX DE CEUX


Silver McKenzie a écrit:
Ton personnage promet d'être tellement attachant :l:
Bienvenue CUTE
oh merci, ça fait super plaisiiiir ! coeur coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 23:16

JAKO MON AMOUR. POTTE POTTE quel choix OMG
bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 23:20

Hihi, merci beaucouuuup !! ♥♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 23:42

Ton avatar + ton pseudo + ce que j'ai lu de ta fiche pour l'instant OMG
JE VIENDRAI QUÉMANDER UN LIEN.
Dei c'est trop la nana qui va lui rentrer dedans puis qui va lui aboyer dessus derrière (sisi elle est maligne parfois, mais faut le temps qu'elle capte quoi RIP) bref, imothep btw BAVE2
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 23:47

Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Mer 6 Mai - 23:47

Deirdre ==> Hihiiii, je suis vraiment contente de voir qu'effy plait autant, c'est vraiment génial ! HAN HAN HAN
avec plaisir pour le lien, n'hésites pas à me mp si tu veux qu'on en discute de suiiite DE CEUX DE CEUX
et merci beaucouup ! coeur coeur

Esteban ==> Merci. coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Jeu 7 Mai - 1:09

Putain il est tellement hot ! Je l'aime ton petit ! Aaron me glisse à l'oreille qu'il essayera de te ramener dans sa chambre ROBERT

Bienvenue :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Jeu 7 Mai - 1:50

Haaan pour un lien, mon Jaime vient de Manhattan, le grattin bourgeois ça le connait !
Faudrait qu'on voit pour un lien HAWW

Bienvenue HAWW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Jeu 7 Mai - 7:45

Aaron Dickens a écrit:
Putain il est tellement hot ! Je l'aime ton petit ! Aaron me glisse à l'oreille qu'il essayera de te ramener dans sa chambre ROBERT

Bienvenue :l: :l:
t'es pas sexy dans ton genre toi aussi tu sais. HEHE HEHE HEHE
& ça se pourrait qu'effy se laisse faire tiens. un mec qui veut bien de lui, il dirait sûrement pas non. /BAM/ Laughing Laughing
merciiii ! coeur


Daniel Butler a écrit:
Haaan pour un lien, mon Jaime vient de Manhattan, le grattin bourgeois ça le connait !
Faudrait qu'on voit pour un lien HAWW

Bienvenue HAWW
TOI. t'as fait un putain de choix d'avatar ! C'bien celui qui joue dans misfit ? parce que si c'bien lui c'mon préféréééé ! PITIE PITIE PITIE
ooooh alors je viens harceler ta boîte mp mon coco, j'arriiiive ! DE CEUX HEHE
merciiii ! DE CEUX DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Jeu 7 Mai - 9:03

OMG JAAAAKE Crying or Very sad Crying or Very sad FAN FAN I love you I love you pis le pseudo aussi FAN pis tu l'as fait aveugle en plus (j'ai trop un faible pour les aveugles je suis grave ARROWluvCharlie OMG )
Toi je t'aime déjà :l: (re)bienvenue au Parking HAN
(et si un petit lien t'intéresse, ma boite mp c'est tout open CUTE )


Dernière édition par Frey Weiss le Jeu 7 Mai - 10:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde. Jeu 7 Mai - 9:37

REEEEEEEEEEEEEEBIENVENUUUUUUE HAN HAN HAN C'est bon de te revoir ho Par contre t'en as loupé des trucs :hihi: :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde.

Revenir en haut Aller en bas

EFFY › on a parfois l'coeur soulevé par la sauvagerie du monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Photos et images comiques de Cagla
» MERKABA
» 120 - Prier avec le coeur; parfois un simple regard vers le Ciel suffit. Tout offrir et ...
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Solennité du Sacré-Coeur de Jésus et commentaire du jour "Réjouissez-vous avec moi,..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)