avatar
Invité
Invité
MessageSujet: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 14:14

FAUST "F." SALINGER
It's not my fault if in God's plan, he made the devil so much stronger than a man.



(NOM) souvenir tiède d'une après midi de juillet où à treize ans, il avait lu ce livre interdit aux pages encornées, qu'il avait lui même volé dans un tour de passe-passe tristement ordinaire à la petite librairie du coin. The Catcher in the rye, 234 pages de bonheur à l'état pur, un concentré de rêve et d'atrocités qui l'avaient effleuré, fait battre son coeur de jeune aventurier, lui avait sans doute insufflé assez de vie pour mille ans encore. Il avait treize ans, s'appelait Salinger lui aussi, bien qu'il n'eut et n'en aurait jamais le talent, il partirait à l'aventure deux ans plus tard en fuyant le taudis familial. Il se prenait pour un poète, ce crétin. (PRÉNOM) Comment prétendre au moindre culte lorsqu'on s'appelle Faust ? Le diable peut-être, l'aurait serré dans ses griffes. Prénom qui effraie, drôle de blague de la part de daddy and mommy, mais aujourd'hui plus personne ne lit les vieilles légendes allemandes, et le nom de Goethe ne rencontre plus que les oreilles d'anciens passionnés fébriles, jeunes depuis plus longtemps que les autres. Pourtant il est prudent Faust, si bien qu'on l'appelle "F" simplement, se cachant derrière son titre de prêtre comme derrière des barreaux invisibles. Mon père pour les fidèles, F pour les fous qui l'approcheraient, Faust pour le diable.(ÂGE) trente-quatre ans déjà. Qu'il était beau, à quinze ans, lorsque tout le monde se retournait sur lui et priait simplement d'être à hauteur de ses caresses. Tout le monde l'aimait Faust, impossible de résister à ses traits. Et cette beauté il en a joué, trop joué. Désormais cette figure qui séduit encore, il préfère la haïr, en masquant sous sa soutane les marques des orgies passées, de la débauche, de la folie de sa jeunesse. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) il est né ici, un douze décembre, dans les rues noires du Bronx, d'un père dealer dont il ne se souvient même plus du visage et d'une mère factrice, plus sage mais dépassée par une famille nombreuse. C'est sans aucun regret qu'il les a quitté à quinze ans pour vivre seul avec ses deux petites amies de l'époque. L'époque était trop belle encore, c'était un vagabond comme tant d'autres et dieu, ce qu'il aimait cette vie. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Désormais prêtre d'une petite église de la ville, dans laquelle tout résonne et tout se sait. Alors il est discret, dans ce silence pesant qu'il porte comme une peine sur ses épaules. Pourtant l'intrépide d'entant est plutôt aimé au sein de son repère. Il est tendre ce jeune prête aux airs d'angelot, à l'écoute. Il parle latin avec un accent européen, manie les gestes de culte comme s'il l'avait toujours fait. Mais les prières sont comme des répliques, les gestes comme des caresses. Sa douceur ne cache que le vice là où il angoisse de voir un jour sa cape tomber. Et dans le confessionnel, combien de choses aurait-il besoin d'avouer. Du mystérieux prêtre s'étale sur le col blanc, l'hémoglobine du passé. (NATIONALITÉ) pur américain malgré es longues années européennes, partagées entre la France qu'il a tant rêvé, la Suède et l'Angleterre. Des années idylliques transformées en cauchemar qui l'ont brutalement ramené à ce qu'il était médiocrement : un pauvre américain qui s'était perdu en Europe, un désormais semi-homme brisé par ses conneries. (ORIGINES) il croit avoir entendu parler son père d'origines soi-disant russes dans un des rares moments où il pouvait l'apercevoir, ce brun au regard sévère dont il angoisse toujours d'emprunter les traits. Mais peut-être n'est-ce que le récit d'un fantasme passé, lui aussi, essoufflé sous la force du vent.(STATUT CIVIL) il a connu le monde à travers des baisers ardents qui ont fait de son corps un objet de désir et de convoitise. Il fut muse et amusé, véritable musée d'oeuvres d'art où ses courbes regorgeaient de désirs infinies, de passions immortelles. Il été aimé et il a aimé l'être. Il a aimé lui aussi, paresseusement trop souvent, et même parfois il a été déçu. Mais son corps s'est brisé sous le poids de ses flammes qui ont marqué sa chair du poids de ses années, l'ayant métamorphosé à jamais. Il n'y a que dans les romans que l'on peut vivre de passions, le monde cruel l'a rattrapé et s'est vengé de sa défiance. Tel Icare trop proche du soleil, c'est à un amour glacé qu'il se condamne, seul, au fond de son église. (ORIENTATION SEXUELLE) salement bisexuel, à seize ans à peine les femmes ne lui suffisaient plus, il fallait qu'il se risque de nouveaux désirs. Il n'a jamais vraiment pu se défaire d'aucune de leurs emprises, esclaves de ses inclinations, de jambes trop longues et d'épaules saillantes. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) depuis quatre mois à peine, le voilà de retour au bercail après un trop long voyage.  (GROUPE) écrire ici.

« Disparaître, c'était ma seule solution. Mourir pour renaître, vouer ma vie à Dieu pour expier mes fautes, une sorte d'exorcisme secret.  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) C'est une opération encore récente, quatre mois à peine. Le dernier carton n'est même pas encore déballé, bien soigneusement posé dans un coin de la pièce, certainement rempli de babioles ramenées de l'Europe. Je n'en ai pourtant pas ramené grand chose, un autographe à moitié déchiré de Claude Chabrol, un chapka, un vinyl rayé et quelques confettis délavés. Mille souvenirs aussi douloureux qu'abimés. C'était plus facile d'habiter là, plus discret, moins cher. Je n'ai plus grand chose, hors de question de retourner chez les parents. Dieu sait où ils se trouvent, d'ailleurs.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) J'évite en général de les croiser. Pas que je joue les asociaux, mais je préfère sans doute éviter les ennuis. Le Faust de dix-sept ans bondirait en m'entendant parler comme ça, mais oui, je préfère baisser les yeux désormais, sait-on jamais. En vérité, je sais très bien que ce n'est même pas par peur d'agression, mais plutôt par volonté de ne pas m'exposer. Moins on en sait sur moi, mieux c'est. Mais l'immeuble est pratique, pas très éloigné de l'église. J'essaye de me changer avant de rentrer. Discrétion avant tout.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Je suppose que beaucoup seraient surpris s'ils apprenaient que leur voisin est prêtre. D'abord parce que je suis sans doute plutôt jeune pour l'être, que j'ai l'âge de songer à devenir père. Sans doute en suis-je devenu un maintenant. D'une certaine manière. Plutôt doux d'apparence, poli, aimable. Mais distant encore, toujours. Blessé surtout, indéniablement. Un type d'apparence pas assez ridé pour avoir renoncé à tout désir, bizarre donc, et ils n'auraient certainement pas tord.

PSEUDO/PRENOM : pouet. ÂGE : 19, t'inquiète babe. PAYS : france. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 6/7j. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : amazing. REMISE EN JEU non, absolument pas. (TYPE DE PERSO) inventé. (CRÉDITS) glass skin. COMMENTAIRE OU SUGGESTION : love you. AVATAR : louis garrel.

©️️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Faust Salinger le Dim 17 Déc 2017 - 20:47, édité 17 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 14:14

Raconte moi une histoire...
L'poiçonneur des lilas

Quelque chose s’éteint dans la lueur fantastique de ses yeux noirs alors qu’il râle et s’étend là, sur le dos. C’est la fièvre qui retombe alors que son corps tremble encore sous l’impact, ses poils bruns s’hérissant comme de légers piques au contact de l’air ambiant. Faisait-il si froid dans cette pièce, lorsqu’ils y sont arrivés ?  La sueur perle sur sa peau d’enfant, celle de quelqu’un qui a grandit trop vite. De l’homme il n’a même pas encore tout à fait la voix. Sa mue est longue, change son ton en des rythmes brisés qui, on le lui a assuré, le flattent plus que ne le trahissent. Ce sont des lèvres plus charnues qui caressent pourtant ce corps d’enfant, s’y arrêtent pour y déposer un baiser, respirer son odeur. Lui ne bouge plus, étendu comme un fauve entre les draps, le regard masqué derrière une épaisse boucle brune. « Qu’est-ce que t’es beau, Faust… Bordel. » Jure la blonde dans un presque patois, se redressant pour attraper son paquet de cigarettes. Ses mots écorchent ses lèvres de poupée de cire, il l’admire du coin de l’oeil sans répondre, admirant comme sa bouche se tord lorsqu’elle jure. C’est comme un oiseau qui meurt en plein vol. Il tend les doigts pour lui arracher son butin, portant la clope allumée à ses propres lèvres dans un pillage purement égoïste. Il n’a que quinze ans et déjà tout son esprit. Du personnage de Goethe il a la folie, celle d’avoir vendu son âge à son âge. Depuis toujours peut-être. Mais la nuit est sombre et il tire paresseusement la couette vers lui, d’un air presque boudeur. Le petit prince veut sa nuit de sommeil et il sait que sa nounou prendra toujours le temps de veiller sur lui. Ce n’est pas qu’il n’a pas grand sentiment pour la belle Tracy dont les cheveux blonds rivalisent avec le clair d’un soleil matinal, mais de sept ans sa cadette, il n’a jamais su déterminer s’il l’aimait pour elle-même ou pour son petit appartement. C’est vrai qu’elle est belle pourtant Tracy, avec la fumée de ses clope qui vient flouter ses traits fins, désirables. C’est vrai qu’elle n’avait pas vraiment prévu d’héberger un petit connard de quinze ans qui la traite plus mal qu’une chienne. C’est vrai qu’elle l’aime sans doute plus que lui ne l’aime. Mais bon dieu ce qu’elle l’aime. « T’es croyant Fausty ? » Fais doucement une voix du dessous, une envolée de cheveux couleur noisette s’échappant de sous la couette. Son visage s’essuie lentement les lèvres en suçotant son doigt alors qu’elle tend à son tour la main vers Stacy pour réclamer une clope. « Va te faire enculer. » Lâche la blonde dans une jalousie mordante. Faust frissonne en étirant ses membres fins, ceux de la toute jeunesse. La plus brune se contente alors simplement de jouer avec le pendentif du collier de son amant qu’elle a entre les doigts, d’un air boudeur. « J’sais pas trop. » Fait le brun d’un air un peu incertain, daignant enfin répondre. « J’veux dormir. » Il réclame en plus, dans la même ingratitude du nourrisson qui a fini de téter. C’est Fidji la première qui vient se coucher contre son torse, narguant sa rivale du regard en s’y étendant de tout son long. Tracy soupire, abandonnant la chaleur plus réconfortante de sa clope pour les bras de son amant, plongeant ainsi la chambre dans le noir. Cet amant, ça fait deux ans qu’elle le partage avec mille garces à la fois. Elle le fait parce qu’elle l’aime. Et le pire, c’est qu’elle sait très bien qu’il va partir, un jour ou l’autre, cet enfoiré. Qu’il disparaîtra du jour au lendemain de cet appartement empestant les femmes qu’elle a appris à supporter pour lui, qu’il la laissera seule avec ses amours étouffants qu’elle n’a pourtant pas choisi et auxquels elle s’était pourtant promis de ne pas céder : et qu’il le ferait sans le moindre regard en arrière.


-------

BLABLAH SUITE EN COURS.


©️️ Nous sommes de ceux


Dernière édition par Faust Salinger le Mar 19 Déc 2017 - 23:26, édité 3 fois
avatar


Voir le profil de l'utilisateur
▹ MESSAGES : 270
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 19 ans
▹ APPART : Tu habites là où l'on veut bien de toi, faute d'avoir de quoi payer un loyer complet...
▹ TAF : Tu aurais aimé poursuivre tes études mais hélas, tu as du faire un choix et ta santé a été prioritaire, tu fais donc des petits jobs par ci, par là et quand c'est vraiment la dèche, tu chantes au coin d'une rue.
▹ AVATAR : HPW
▹ DC : Al, Mishatte et Ace

MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 14:16
Trop de mystère dans cette fiche ! HAWW
Bienvenue parmi nous HAWW
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 15:21
n'est-ce pas. SADIQUE
merci beaucoup, jeune homme. Rolling Eyes :l:
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 15:27
J'aime énormément ton nom et ton prénom JAIME
et le début de ta fiche promet, je viens quémander un lien tout de suite I love you Bienvenue parmi nous CANDICHOU coeur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 16:01
Quel beau personnage qui se profile à l'horizon ! JAIME
J'ai hâte d'en lire plus, je vais plante ma tente ici je pense.
Bienvenue coeur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 16:29
J’aime tellement ce prénom et le perso (putain Louis quoi JAIME)
Et la plume ouloulou
T’es tellement parfait adieu :l:
J’ai hâte d’en lire plus MIAOU
Bienvenue ici :l:
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 16:43
Trop de compliments, j'vais plus passer les portes avec tout ça, ohlala. ho

@Électre Eliot on a vu tout ça par mp du coup, c'est parfait, j'suis ravi. SADIQUE JAIME

@Grisha Kandinsky toi aussi t'es un vrai amour. OMG merci beaucoup beaucoup, pareil j'ai répondu à ton mp. PITIE :l: plante ta tente où tu veux. chou

@Azur Efstathios la meuf sublime quoi, c'est toi qui dis ça avec ton avatar et ton pseudo. FAN merci beaucoup beaucoup en tout cas, ça fait plaisir. FAN HOT :l:
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11228-jessica_-now-your-mess
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 709
▹ INVESTISSEMENT : 25

▹ AGE : 20 ans. (22 jan)
▹ APPART : #801 - 8e étage
▹ TAF : étudiante en langues étrangères.
▹ AVATAR : Nadine Leopold
▹ DC : //

MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 17:11
bienvenue parmi nous :)


skies on fire
you look so good, my heart rate higher cause architects and artists build towers to admire, but you control the floodgates and i’m on fire.

Spoiler:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1555
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ AVATAR : Anna Speckhart
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Dim 17 Déc 2017 - 19:39
Bienvenue parmi nous BRILLE
Cette fiche OMG Et cette plume FAN
Et cet avatar, je BAVE JAIME


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Mar 19 Déc 2017 - 22:03
Meric toutes les deux, ça me fait hyper plaisir. FAN HAN :l:
avatar
« Soldat de la Tsarine »« Soldat de la Tsarine »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5959
▹ INVESTISSEMENT : 75

▹ AGE : 37 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Agent de sécurité du Red Light | Protecteur des meilleurs (Blackson, Coalman, Kourakine, Williamson)
▹ AVATAR : Lasse Matberg
▹ DC : Mimi, Ness, Dei.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   Ven 29 Déc 2017 - 8:53

Membre en danger !
Allo la lune ? Tu nous reçois ?!

Malheureusement le délai pour rédiger ta fiche est terminé, je te place donc dans les dossiers litigieux. Pas de panique cependant, tu disposes jusqu'à vendredi prochain pour la terminer. Mais attention, si d'ici cette date je n'ai pas de nouvelles, ton dossier sera classé.

©️️ Nous sommes de ceux


Et toi, de mes exploits glorieux instrument, mais d’un corps tout de glace inutile ornement ; fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense, m’as servi de parade, et non pas de défense.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: FAUST (+) HELLFIRE.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.