avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Lun 8 Jan - 14:54

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Je le regarde jouer avec sa nourriture. Parfois, je me demande si c’est pas ne gonzesse dans l’âme. Il fait beaucoup trop de chichis avec la nourriture. Dieu merci, je ne suis pas comme ça, et je profite -certainement un peu trop- de la nourriture que j’ai sous les yeux, et plus encore de ce hamburger entre mes mains. D’ailleurs, il est fini en moins de deux. Je m’accorde une légère pause avant de commencer les frites, pour m’éviter d’avoir mal au ventre. J’ai les yeux partout, mais pourtant il se pose sur un homme assis seul plus loin, qui retourne à son café quand je le regarde. C’est plutôt étrange. Et rien dans son attitude ne me laisse croire que c’est parce que je lui plais, ou que Suileabhan lui plaît. Non, c’est plutôt tordu.

Le film. Ouais, j’avais oublié que j’avais demandé, non, pardon, exigé d’aller au cinéma parce que j’avais été incroyablement rapide à me préparer. Je n’arrive pas à savoir si je suis surprise où non, parce que je suis bien trop préoccupée par le mec qui continue de nous jeter des coups d’oeil de temps en temps. Ma main glisse sur la table pour aller attraper le poignet de Suileabhan qui se trouve là. « Tu pourrais être adorable et aller me chercher de la sauce ? » Je l’imagine déjà pester que je suis une putain de princesse avec mon sourire niais sur les lèvres et l’espoir de me faire servir. J’entends même le « démerde-toi Opale », alors je tire sur sa main pour la porter devant ma bouche. « Y’a un mec trop bizarre qui nous regarde. » J’embrasse ses phalanges, comme n’importe quelle nana le ferrait. J’en ai rien à foutre de ma sauce, mais je peux pas décemment le laisser se retourner pour regarder. On se ferrait cramer.

Juste un instant, je me demande qui ce type pourrait être. Ça se trouve, je me fais juste un film, parce que, j’ai plus l’habitude d’être au milieu des gens; qu’ils regardent n’importe qui qui ne convient pas à leurs attentes ou aux normes sociales et/ou vestimentaires. C’est probablement rien. Et depuis quand je suis parano comme ça ? Depuis jamais, putain. Jamais. Mais, probablement que d’entendre de la bouche de mon paternel que c’est pas le monde des Bisounours en ce moment, et qu’on ferrait bien d’oublier jusqu’à mon existence. J’espère d’ailleurs que c’est pas mon coup de fil qui a foutu la merde. Mes yeux se reposent sur Suileabhan. Et si c’était lui, que le mec ciblait? Parce que, après tout, après ce qu’il m’a dit, ou pas dit remarque, de ses activités… Ça se trouve, c’est lui qui va se faire descendre, et pas moi. Manquerait plus que ça. La cerise sur le gâteau. Que le mec qui doit faire en sorte que je sorte vivante de cette histoire se fasse buter pour ses histoires à lui.



    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mer 10 Jan - 15:08
Je remarque assez vite que l’attention d’Opale se porte vers quelqu’un ou quelque chose qui se trouve dans mon dos. Je le comprends à ses regards répétés dans cette direction. Mais je ne cherche pas à vérifier de quoi ou qui il est question. Elle attire finalement mon attention à elle en s’emparant de ma main. Même là je peux comprendre que c’est pour me parler d’un truc bien précis. Je ne vois pas d’autre raison pour laquelle elle me prendrait par la main. Quand bien même son geste n’est pas vraiment tendre ou quoi que ce soit du genre. Pourtant je fronce les sourcils quand elle me parle sauces. J’ai déjà le temps de croire qu’elle se fout juste un peu de moi. Ou genre elle cherche à m’amadouer. J’ai les sourcils qui se froncent juste avant qu’elle ne tire ma main à son visage. Elle le planque à moitié derrière les doigts pour me parler encore.

Elle enchaîne avec des baisers innocents. Comme le ferait simplement une petite amie. Un geste somme toute normal et simple. Je hoche lentement la tête avant de me pencher légèrement vers elle. Du revers de mes doigts, je caresse sa joue et m’approche un peu plus. Décris-le moi un peu, que je puisse le repérer rapidement. J’attends rien qu’un détail de sa part pour reconnaître rapidement le type en question. Avant de me lever pour aller chercher des sauces. Je m’arrange pour passer assez près du type, de sorte à le voir et à savoir ce qu’il va faire. Il me suffit d’un allé retour pour constater que je suis sa cible. Ainsi que l’arme à sa ceinture. De retour près d’Opale, je pose les sauces sur la table de son côté. J’ai l’impression que c’est pour moi. J’avoue avec une ébauche de grimace. Je ne sais pas si je préfère ça ou pas.

J’ai peut-être été repéré hier soir. C’est en tout cas la seule idée qui me vient en tête pour expliquer pourquoi je pourrais être suivis. S’il s’agit bien de cela, évidemment. Ce mec est peut-être juste un taré avec une arme sur lui. Ce qui le rendrait encore plus dangereux. Non, vraiment, je ne sais pas ce qui est le mieux. Mais c’est rien. Ça va aller. En effet, pas de quoi s’en faire. Il ne me semble pas agressif. Juste à me surveiller. Si j’ai été repéré en train de suivre ma cible, je suis suivis en retour. S’assurer que je ne représente pas un danger pour l’homme en question. Il faut juste que je noie un peu le poisson. Et la présence d’Opale devrait pouvoir m’aider en ce sens là. La sortie ciné tombe plutôt bien finalement. Surtout si ce n’est pas seul. Tout de suite moins louche.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Jeu 11 Jan - 23:07

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

« Il me fait terriblement penser au mafioso italien des Simpsons. » C’est bien tout ce que je suis capable de dire, sans rigoler encore en plus, alors que la description est ridicule. En fait, y’a que lui qui détonne avec le reste là. Peut-être parce que je fais une fixation dessus, je dis pas le contraire. Mais, il est impossible pour Suileabhan de le louper. A moins d’être aveugle, remarque, on sait jamais. Malgré tout, ça ne m’empêche pas de me concentrer sur mes frites aussitôt que Suileabhan disparaît. Non, mais, faudrait pas que ça me perturbe en fait. En fait, faudrait surtout pas que ça perturbe mon petit-déjeuner de frites. Voila.

Suileabhan revient et plutôt que de me rassurer, je me rends compte que de savoir que c’est « pour lui »; ça me fait plus flipper que si c’était « pour moi ». Non parce que, dans l’absolu, je ne sais toujours pas ce que Suileabhan fait de sa vie, réellement. Mais, je me doute que son job c’est pas d’aller ramasser des champignons magiques dans la forêt. J’pense aussi que c’est pas les vendre aux coins des rues. Le Bronx est un endroit idéal pour ça, alors pourquoi on se serait promenés jusque là ? Non, c’est autre chose. Et putain, j’ai envie de le tuer là. POURQUOI ? Sérieux, pourquoi, il a décidé que c’était cool de faire son job habituel alors que je suis avec lui ? Genre, il s’en balance de potentiellement me foutre en danger pour ses affaires de merde ? J’suis pas assez dans un réel bordel à son goût ou quoi? J’ai envie de lui dire, mais je préfère me la fermer, car c’est pas le moment de lui faire une scène, que les esprits s’échauffent, surtout si réellement le mec est sur ses côtes.

Enfin, je me gêne pas, quand même, pour lui faire remarquer comme je lui dirai que la sauce est dégueulasse. « Merci hein. C’est clair que ça va aller. J’ai deux fois plus de chances de crever maintenant, tout va bien. » Je lui lance un sourire, que je sais hypocrite, mais qui passe sans souci si on entend pas la conversation. Et moi, j’ai absolument plus envie d’aller au cinéma là. J’ai juste envie de rester tranquillement dans la chambre d’hôtel, me foutre sous la couette et ne sortir que quand je serai sûre que ça va mieux et que c’est tranquille de ressortir. Mais, c’est compromis. Je me demande à quel moment Suileabhan pense qu’aller se terrer dans une salle noire c’est cool si y’a un mec après nous.

C’était absolument pas le plan à la base. Aller au cinéma, c’était potentiellement divertissant. Aller regarder un film intéressant, ou non. Captivant, ou pas. Et dans l’éventualité où ça faisait chier, j’aurai toujours pu essayer de détourner Suileabhan du film pour une séance moins de 16 voir moins de 18. Là, ça s’annonce mal si on a un public qui déclenche potentiellement l’alerte contenu violent et graphique. « Du coup, on va se mater un film porno ou un polar? »


    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Ven 12 Jan - 7:14
Je ne sais pas pourquoi je m'attendais à une description plus détaillée ou plus correcte de l'homme dont elle vient brièvement de me faire la mention. Venant d'elle, ça ne pouvait être grand chose d'autre que cette description approximative avec supplément dessin animé. C'est quand même d'Opale dont il est question, je ne dois pas l'oublier. Quant à moi, il ne me faut pas bien longtemps pour plus ou moins comprendre de quoi il s'agit. Le type est là pour moi, je ne doute plus de trop. Et elle, elle a tout l'air de m'en vouloir à mort. Ce que je ne peux décemment pas lui reprocher. Je la fous un peu plus dans la merde. A croire qu'elle ne l'était pas déjà suffisamment comme ça de base. J'en suis conscient. Mais je ne peux pas me permettre d'arrêter de bosser de mon côté, pour tout un tas de raisons parfaitement logiques. Mon boulot est trop important. Ce n'est pas qu'une question d'argent, malheureusement.

Je réprime un soupir quand elle m'en fait justement la remarque. Je prends sur moi pour ne rien afficher qui puisse trahir la teneur de notre conversation. Je préfère continuer de jouer le jeu de la comédie, en récupérant sa main pour en caresser le dos du bout des doigts, le regard toujours planté dans le sien. Il faut que t'apprennes à me faire confiance Opale. Si je te dis qu'il n'y a aucun risque, c'est que c'est vrai. Je ne parle pas en l'air. Et ce n'est pas la première fois qu'une telle chose m'arrive alors je ne me fais vraiment pas de souci. Que j'insiste encore avec toujours autant de douceur que possible dans la voix. Et si je te dis de faire comme s'il s'agissait simplement d'un jeu ? Je propose finalement avec un sourire aussi innocent que possible. Conscient de jouer un peu au con. Mais avec elle, j'ai l'impression qu'il n'y a que ça qui fonctionne parfois.

Je termine mon muffin puis mon café, avant de croiser les bras que je pose sur la table, sans jamais trop détourner mon regard de la blondinette assise en face de moi. Je vois bien qu'elle est agacée et frustrée. Mais il n'y a rien que l'on puisse faire pour annuler ou rectifier les choses. Ce qui est fait, est fait. Ca fait partie intégrante de ma vie. Je sais que c'est différent pour elle. Qu'un rien prend de sales allures dans son esprit. Mais je ne peux toujours rien y faire. Je t'ai posé la question le premier. A savoir ce que tu voulais aller voir. J'ai eus l'espoir à un moment, qu'elle avait déjà une idée de film qu'elle souhaitait voir, en tête. Mais ce n'est apparemment pas le cas. Alors je sors mon téléphone pour voir le programme ciné actuel et le lui tends. Je suis presque certain que t'étais partante pour l'idée de le faire toi même le porno. Avant que tu n'aperçoives notre ami.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Lun 15 Jan - 15:17

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Il me prend vraiment pour une conne, c’est déconcertant. Faire comme si c’était un jeu. Mais, quel âge croit-il que j’ai ? 12 ans ? Non parce que, pour croire que c’est marrant de jouer à faire semblant, quand il est question de sortir en vie de tout ce bordel, moi, je ne trouve pas ça drôle. Je n’ai même pas envie de « jouer » à quoi que ce soit qui s’y rapporte là sérieux. Et rien que pour ça, je retire ma main de la sienne, décidant finalement de provoquer une guerre froide et silencieuse.

Depuis que je suis arrivée, aussi fort que moi, je me suis appliquée à voir en lui un mec rigide et chiant ; lui, il n’a passé son temps qu’à croire que je suis une gamine immature, stupide et insensible. Et grand Dieu, c’est bien tout le contraire. Mais, comme il semblerait que l’on soit trop borné, et l’un, et l’autre pour essayer de faire un effort, on ne verra que la carapace posée sur la bête. On aura beau gratter, au mieux, on abîmera un peu l’émail, pour voir quelque chose d’autre en dessous, mais rien de réel et probant. Et ça fait chier, putain.

Il me tend son téléphone, et je l’attrape, sans aucune conviction. Sincèrement, j’en ai rien à foutre. Parce que, c’est évident que je ne serai pas capable de me concentrer sur autre chose que le mec qui le suit, et donc qui me suit par extension. Parce que, du coup, ça m’a renvoyé droit dans la discussion trop brève et inutile avec mon père la veille. En temps normal, je lui aurai répondu que oui, j’étais prête à nous détourner du droit chemin pour aller explorer des possibilités plus excitantes. Je l’aurai aussi probablement chauffé, histoire de le rendre fou. Mais là, je le regarde, sans réellement savoir quoi faire de tout ça. Du fait qu’on se déteste, qu’on est incapables de se comprendre, et même d’essayer. Du fait qu’on se soit envoyés en l’air, et qu’on ait aimé ça au point où recommencer n’est pas un problème, mais même une évidence. Du fait que ma tête n’est probablement intacte et sur mes épaules que parce que personne n’a réellement décidé de passer aux choses sérieuses. Du fait que la sienne ne vaut guère mieux finalement. Je pense que ça ne peut pas tomber plus bas, en fait. Et la seule chose qui me vient en tête pour réussir à penser à autre chose, c’est justement d’aller chercher du positif, même éphémère. Comme un drogué qui se bute à la coke pour oublier le reste. Alors, je me décide à lui répondre, de façon honnête et brute, voir brutale. « A la base, je voulais aller au cinéma pour essayer de faire un truc sympa et qui change de la télé où de rien. Maintenant, j’ai juste envie que tu me baises dans une salle pleine de monde histoire de me changer les idées. »



    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mar 16 Jan - 5:29
J'imagine que je ne le montre pas des masses mais, moi, cette situation m'amuse assez. Il faut dire que ça fait partie intégrante de ma vie. Et franchement, ça ne me déplait pas. Sinon, ça fait longtemps que j'aurais tout arrêté. Le seul souci, c'est que je crains toujours qu'un jour ça se retourne tout à fait contre moi et mette mes enfants en danger. C'est la seule chose que je ne saurais supporter. Mais je veux croire que ça n'arrivera jamais. Que je suis assez prudent pour m'éviter une belle merde. Depuis le temps que je fais ça, rien ne m'est jamais arrivé. Je ne vois pas de raison pour que ça change. Et c'est sans doute même pour cette raison qu'Opale m'a été "confiée". La seule véritable difficulté que j'ai rencontré pour le moment en ce qui la concerne, c'est justement elle. Même si j'ai parfois la naïve sensation que ça va en s'arrangeant et que ça peut continuer sur cette lancée.

Je ne suis pas étonné de la voir se fermer de plus en plus à moi maintenant. Elle m'en veut de la mettre un peu plus en danger et je comprends ça. Elle retire sa main de la mienne, certainement pour bien me faire saisir qu'elle m'en veut. Je soupire et croise les bras que je repose sagement sur la table. Toujours à attendre un truc de sa part. Ne pas réagir trop vite pour ne pas envenimer les choses. Parce qu'avec elle, ça part toujours beaucoup trop vite. Et ça, si je peux l'éviter, ça ne serait pas un mal. La réponse qu'elle me fournit enfin, aussi brutale soit-elle, a au moins le mérite d'être on ne peut plus claire. Violente mais claire. Même si j'ignore si elle est sérieuse ou non. Elle me fait peut-être juste marcher, pour ce que j'en sais. Je te prends où tu veux Opale. Je réponds le plus sérieusement du monde. Parce que je le pense vraiment.

Je dirais même que l'idée de la sauter dans une salle obscure bondée de monde, n'est pas pour me déplaire. Je la trouve même terriblement excitante. Avec le flot d'images érotiques qui me viennent en tête. Allez, viens. J'attends qu'elle se décide à abandonner ou non ce qui lui reste de "petit-déjeuner", avant de me lever et débarrasser notre table. Je ne cherche même pas à lui demander son aide pour ce genre de tâche. Je m'en fiche un peu. Je loge une main au creux de ses reins pour l'entraîner avec moi et me place entre elle et le type qui semble nous suivre pour la rassurer autant que possible, quand on passe devant lui. Nous marchons un petit moment pour trouver un ciné dans lequel je l'entraîne. Je ne cherche pas à vérifier si l'autre nous suit. Je suis suffisamment conscient de son regard sur nous. On choisit au hasard ?


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Ven 19 Jan - 18:44

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

« Où je peux. » Et j’insiste, volontairement sur les mots. Non, il ne peut pas le faire ou je veux. Je ne rigole absolument pas, mais je ne lui lance pas un regard méchant. Je suis partagée entre la douleur de ne pas être aussi libre que je le veux ; et inquiète du fait qu’il est maintenant avéré que ma vie n’est plus un long fleuve tranquille. Moi, j’aimerai bien le ramener à Washington, dans ces endroits que je connais et j’affectionne ; peut-être même jusque dans ma chambre où mon boudoir. Parce que là-bas, Opale est insouciante, et elle cache précieusement dans son dressing autant de lingerie qu’un défilé Victoria Secrets. Elle a même certains jouets, précieusement rangés dans une petite boîte.  De quoi lui faire perdre la tête, de la meilleure façon qui soit. Et pourtant.

C’est mon idée, pourtant, la salle de cinéma. Mais, ce n’est pas aussi excitant, parce que le public en question nous regarde toujours, et pas avec l’œil d’un mec qui apprécie ce qu’il voit. Je me lève sans broncher quand l’ordre surgit, embarquant la glace qui me reste. Sa main dans mon dos me surprend, mais je comprends que c’est seulement un moyen physique de me rassurer, s’interposer entre moi et le mec qui va probablement nous suivre. Pour seule réponse, je sais que mon corps bascule juste un peu plus vers le sien, comme pour se rassurer.

Le ciné est vide, ce qui n’est pas spécialement surprenant. Parce que c’est le milieu de la journée, et le milieu de la semaine. Les autres gens, eux, ils ont une vie, ils bossent. Je présume qu’on sera tranquilles dans la salle, ce qui devrait me réjouir, ou pas, vu les suggestions que j’ai fait. Pourtant, je me dis que c’est encore un avantage pour l’autre mec, si il décide de passer à l’action. Peu de monde, ça veut dire peu de témoins. Donc, de plus grandes chances qu’il en réchappe tranquillement. Choisir au hasard ? Je le regarde, maintenant que j’ai une cuillère pleine de glace en bouche.

« Non.» Je me dépêche d’avaler la glace, ce qui manque de me faire avoir le hoquet, parce que c’est putain de froid, et j’ai pas eu le temps de la faire fondre sur ma langue. « Non, un truc intéressant. » Je me risque à me glisser encore plus près de lui, au point d’aller reposer mon corps contre le sien ; me permettant de jeter un œil par dessus son épaule. Le public est toujours là. « Même si t’es particulièrement… Jouissif ? Je ne suis pas persuadée que tu arrives à me faire oublier ton meilleur pote là. Même un orgasme n’y changera rien. » Je lui embrasse doucement la joue, presque pour faire pardonner, de je ne sais pas trop quoi, en fait. J’ai pas promis non plus qu’on allait s’y mettre comme des bêtes. Ça pourra attendre qu’on soit seuls, où du moins, pas des cibles potentielles. « Jumanji ou Star Wars ?»



    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Dim 21 Jan - 11:30

Falling.

Opale &
Suileabhan


J'ai l'impression qu'Opale ne réalise que maintenant, petit à petit, combien sa vie est en train de changer. Elle prend, lentement mais sûrement, conscience du fait qu'elle n'a plus toutes les libertés desquelles elle a jouit pendant des années. Depuis toujours. Et maintenant qu'elle affiche un peu plus d'une sincère détresse, je me sens prêt à me montrer plus patient encore. Je veux être aussi compréhensif que possible avec elle. Histoire qu'elle ne finisse quand même pas totalement traumatisée par son passage chez moi qui va durer je ne sais toujours pas combien de temps. Mais qui commence déjà à bien s'éterniser quand même. Si elle m'en veut de la présence de ce type qui nous suit, j'ai l'impression qu'elle accepte quand même de s'appuyer sur moi. De me faire confiance quant à sa sécurité, encore un peu. Même si je suis responsable du danger qu'elle sent soudainement courir sur nous. Sans un mot de plus, je l'entraîne hors du fast food pour prendre la direction du ciné le plus proche.

Je grimace un peu quand je constate que le cinéma n'est pas super fréquenté à cette heure ci. Rien d'étonnant, bien sûr. Mais ça ne m'arrange pas du tout. Je prends quand même sur moi pour ne pas montrer mon ennui à Opale. Je fais en sorte de lui en montrer le moins possible, pour éviter de l'inquiéter toujours plus. Je reporte toute mon attention sur elle quand elle me répond et remonte ma main dans son dos pour enrouler tout à fait mon bras autour d'elle, quand elle se colle davantage à moi. Je l'observe sans broncher tandis qu'elle me fait part de son envie. Et je hoche positivement la tête. Et ricane un peu quand elle précise tout bas la raison pour laquelle elle préfère un film intéressant. Je dépose, tout naturellement, un baiser sur son front en la serrant un peu plus fort contre moi. J'en serais presque vexé ! Je commente pourtant avec amusement alors même qu'elle dépose un rapide baiser sur ma joue.

Va pour Star Wars. Je ne me détache pas beaucoup d'elle tandis que je paie nos places pour la séance. Pas davantage non plus quand nous prenons la direction de la salle. Si tu changes d'avis et que tu préfères qu'on reparte, on le peut toujours. Je lui indique tout bas. Non pas parce que je pense à la prochaine partie de jambes en l'air. Mais bien parce que je veux lui rendre les choses aussi supportables que possible. Si elle ne se sent vraiment pas à l'aise avec ce type qui continue de nous suivre et de nous observer, on peut repartir. Je préfère presque quand je suis le seul à me tracasser pour ce qui est de notre sécurité. De la sienne, surtout.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Dim 21 Jan - 12:38

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Je lève les yeux au ciel dans un geste totalement exaspéré et exaspérant quand Suileabhan s’amuse d’ajouter qu’il va être vexé. Les hommes. Je me doute pourtant que c’est pas son égo qui en a pris un coup, mais ce qu’il pensait recevoir comme réaction ou action –remarque- au cinéma. Je remarque ceci étant dit que pour une fois, on ne se tient pas à des mètres l’un de l’autre, bien au contraire.

J’aime la proximité de son corps, et surtout le fait que ça ne soit pas étrange comme situation. Pour une fois qu’on ne se prend pas la tête, dans absolument tout ce que cela peut revêtir comme signification, c’est top. L’ambiance est presque légère, ce qui est surprenant. Je veux dire, faut voir nos deux caractères et nos réactions habituelles l’un à l’autre. Et faut aussi nous remettre dans le contexte : un mec qui nous mate, parce que Suileabhan fout je ne sais pas trop quoi, à des milliers de kilomètres de chez lui, sous couverture. Rajoutons aussi, comme le glaçage sur le gâteau, qu’il est supposé me garder en sécurité moi. Il y aurait matière à ce que ça pare en vrille, surtout à cause de moi, parce que j’aime ça en général, et que c’est trop facile avec lui. Mais non.

Je me surprends à vouloir que notre entente continue encore assez pour que je puisse me concentrer sur autre chose que mon application à le faire enrager. Le fait que maintenant, je pourrai me concentrer sur des trucs qui me ferraient réellement plaisir. Comme lui demander de faire certaines sorties quand on sera retournés chez lui, pas loin de New York et tout ce que cette ville a à offrir.

Il choisit le film, et je sais pas trop pourquoi je lui ai laissé le choix, parce que, dans le fond, je déteste Star Wars, et les petits « bzoing » et « zwoum » qu’émettent les sabres lasers sont désespérants et me donnent envie de me pendre… Dieu merci, ou pas, il y a quand même quelques personnes déjà installées dans la salle quand on y arrive… Et putain, ça me soulage de savoir qu’on ne risque pas d’être seuls et cibles faciles dans une salle sombre. Je suis obligée de me détacher de lui –non sans aller attraper sa main de la mienne- pour avancer sur la dernière rangée de sièges. Elle est exceptionnellement vide, ce qui m’arrange. Nous, on aura le mur dans le dos, et comme je nous arrête en plein milieu, on pourra voir tout ce qui se passe, sans être spécialement vus. Parfait.

Si je n’ai toujours pas répondu à sa proposition sur un changement d’avis potentiel et notre départ précipité qui en découlerait, c’est parce que j’attends d’être assise pour ça. « Non, c’est cool de pouvoir faire autre chose que rien. » Et c’est vrai. J’en ai marre de rentrer dans un quotidien où il ne se passe rien, où je ne fais rien. C’est pas que j’ai une vie trépidante d’habitude, mais, j’ai mes amis, mes sorties, mes activités et loisirs. Je le regarde, un sourire moqueur sur les lèvres, parce qu’il faudrait pas non plus que je devienne trop gentille. « Je sais que ta queue ne tient plus en place depuis que j’ai évoqué l’idée de s’envoyer en l’air. Promis, je m’occuperai d’elle plus tard. Ta queue VS ma bouche. Je pense que ça terminera en victoire par K.O. »  



    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Dim 21 Jan - 14:38

Falling.

Opale &
Suileabhan


Je pince les lèvres pour ne pas sourire quand elle lève les yeux au ciel. Une mimique à laquelle je commence à m'habituer. Et qui ne me dérange pas quand ce n'est pas par provocation qu'elle le fait. Je ne suis pas réellement vexé par ce qu'elle vient de me faire remarquer. Je ne lui en veux tout simplement pas. Même si je n'irais pas non plus jusqu'à dire que ça me fait plaisir et que je ne regrette pas cette partie de jambes en l'air à laquelle j'aurais potentiellement pu avoir droit. Après tout, c'est de ma faute si ce type nous suit. Je veux bien le reconnaître. Et j'assume. Même si ça m'emmerde de mettre Opale plus en danger encore qu'elle ne l'est déjà de base. J'imagine que c'est parce que je suis plus détendu et concentré sur le fait de lui rendre les choses aussi supportables que possibles, que je la garde ainsi contre moi. Et au passage, j'en profite. Parce que c'est agréable, je dois bien le reconnaître. Et elle aussi semble y trouver son compte.

Une fois dans la salle obscure, je la laisse choisir notre place. La suivant sans rechigner et sans non plus chercher à récupérer ma main que je laisse plutôt dans la sienne. Et je prends place à ses côtés sans me faire prier non plus. C'est étrange de faire un truc aussi simple avec elle. Un truc ensemble. Et non pas chacun de notre côté comme c'était le cas quand on s'est rendus en boîte de nuit. Mais si pour ma part je peux facilement passer outre le fait que nous sommes surveillés, je me doute qu'il ne peut en aller de même pour elle. Elle n'est pas habituée à la chose, contrairement à moi. Je suis toujours sur le qui vive. Je sais ce que c'est. Et ma vie s'est parfaitement moulée autour de ça. Je ne réponds rien à sa remarque sur le fait de faire enfin quelque chose. Je me doute bien qu'elle s'emmerde comme pas possible chez moi. Et je n'ai pas grand chose à lui proposer pour changer ça.

Si je suis surpris par sa remarque soudaine, elle m'arrache surtout un rire franc et sincère. Globalement, cette nana m'amuse autant qu'elle m'agace. Elle semble toujours avoir une connerie à débiter. Et à tous les coups, je réagis. Que ce soit en roulant des yeux ou en riant. T'es grave. Mais j'admets que ses mots sont tout de suite parvenus à faire naître une flopée de jolies images dans mon esprit. Forcément toutes plus brûlantes et érotiques les unes que les autres. Je n'imagine que trop bien ses lèvres enroulées autour de moi. Je pose finalement deux doigts sur sa bouche, pour la faire taire, regard planté dans le sien. Arrête de me mettre des choses pareilles en tête. Parce que ça me rend dingue, bien sûr. Pas pour une autre raison. Finalement je la fuis un peu quand je retire ma main et vais me caler plus confortablement contre le dossier de mon siège. Je garde malgré tout mon autre main dans la sienne. C'est presque plus parce que j'aime bien ça, que pour la rassurer, désormais.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Dim 21 Jan - 16:08

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Je suis grave, et je m’en fous. Lui est trop sérieux, et pas assez marrant en général. C’est un fait établi. Ça s’équilibre, non ? C’est pas comme ça que ça marche ? Non parce que moi je suis persuadée que si. Et ses doigts contre mes lèvres me donnent juste envie de le provoquer encore un peu, en les capturant entre mes lèvres. Mais, je n’en fais rien. Il est déjà à me réprimander légèrement, comme il essayerait d’engueuler ses gosses. Je me mords les lèvres, mon sourcil gauche qui monte trop haut sur mon front. Pourquoi arrêter, quand je reçois les réactions que j’attendais ? Ses doigts se font la malle, et je le regarde du coin des yeux.

Je ne sais pas si il se rend compte qu’il se met lui-même dans des situations qui vont lui porter préjudice. Et en fait, en y repensant, je pense qu’il le sait, et qu’il aime ça. Il suffit de regarder son pseudo job. Le mec, il va chercher des ennuis à perpet’ de chez lui, au nom d’un job qui doit probablement pas si bien payer que ça, puisqu’il vit dans un endroit où le nombre de taulards, de putes et d’emmerdes est le plus élevés d’Amérique à mon avis. Enfin, peut-être que c’est un réel kiff, un moyen de ses sentir vivant, j’en sais rien. Trouble de stress post-traumatique ou un truc du genre.

Je prends le temps d’apprécier nos mains qui se tiennent toujours l’une et l’autre, surprise qu’il n’en ait rien fait. Les lumières disparaissent, pour laisser place à l’image. Je sais très bien que je vais m’ennuyer, et ça ne m’importe pas vraiment. J’ai les yeux qui divaguent sur la foule. Les jeunes devant, qui sont à se partager de pop-corns. Les moins jeunes un peu partout, dispersés qui sont probablement des fans du premier film. Parce que ma nature curieuse m’y pousse, j’ai envie de voir si notre public, à nous, est toujours là.

Ma main qui tient celle de Suileabhan passe par dessus l’accoudoir, pour aller se poser sur sa cuisse, tandis que je me rapproche de lui comme un petit chat qui voudrait un câlin. En réalité, je me penche juste vers lui en espérant voir ce qui se passe au-delà de son corps de façon claire. La réponse, c’est qu’on est toujours espionné, de loin, mais n’empêche que. Et c’est chiant. Et finalement, ça m’ennuie beaucoup trop. Ma main libre pousse l’accoudoir pour le relever, et me laisser le plaisir de m’étaler complètement sur ses genoux, lâchant sa main pour m’installer confortablement. Les cinémas sont juste une excuse pour se peloter, de toutes les façons, c’est bien connu. Du coup, j’ai pas de scrupules retourner attraper sa main, et aller passer le nœud sous mon pull.



    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Dim 21 Jan - 17:36

Falling.

Opale &
Suileabhan


Aussitôt que j'ai posé mes doigts sur sa bouche en lui faisant une petite remarque, je me fais la réflexion que je n'aurais sans doute pas du faire ça. Parce que je commence à la connaître. En tout cas, assez pour songer que ça va lui donner l'envie de me provoquer plus encore. Et c'est un jeu un peu trop simple compte tenu du fait que je réagis toujours trop vite à toutes ses petite provocations et attaques. J'ai presque la sensation d'entendre les rouages de son cerveau se mettre en route. Tandis qu'elle imagine toutes les choses qu'elle pourrait me faire subir pour me rendre dingue pour de bon. Et pour une fois, pas "simplement" pour m'énerver. Pas alors qu'elle a trouvé une nouvelle arme à utiliser contre moi. A laquelle je suis plus réceptif encore. Ce qu'elle n'a sans doute pas manqué de déjà remarquer. Opale déjà certainement bien consciente de ce qu'elle est et représente. Physiquement et plus.

Si j'ai l'air uniquement concentré sur Opale elle même, une part importante de mon attention est portée sur l'homme qui nous suit depuis un petit moment. Je sais exactement où il s'installe, en ne lui accordant qu'un bref coup d'oeil. Et je laisse toujours Opale se rapprocher de moi quand elle amorce un mouvement dans ma direction. Je ne sais pas s'il y a une raison à ça. Mais ça importe peu. Je la laisse faire et loge une main sur son flan quand elle se penche un peu vers moi. Quand elle se redresse, ce n'est que pour retirer l'accoudoir qui se dresse entre nous. Et pouvoir ainsi se rapprocher un peu plus de moi. Tant que ses gestes demeurent innocents, je ne bronche pas. Je la regarde plutôt faire sans broncher. Jusqu'à s'emparer de ma main pour la loger sous son pull.

Ca va t'es bien calée là ? Je demande, plus amusé que vraiment agacé ou dérangé par la chose. Je n'ai toujours pas l'intention de mettre fin à ce genre d'échanges. Pas tant que ça m'est agréable en tout cas ! Et qu'importe si elle ne pense qu'à son petit confort à elle dans cette situation. Je ne vais pas prétendre que je n'aime pas ça du tout. T'endors pas ! Je conseille -ou ordonne- quand même. D'autant que si elle m'a proposé ce film, c'est qu'il l'intéresse, non ? Alors ce serait dommage de le manquer pour cause de trop de confort. Surtout que je ne sais pas quand nous sortirons de nouveau ensemble pour aller au cinéma. Ou même elle toute seule. J'imagine qu'elle n'a pas voulu de cette sortie pour finalement sombrer dans le sommeil en tout cas.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Dim 21 Jan - 19:16

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Suis-je bien calée ? Pour seule réponse, je ronronne gigotant seulement pour me faire une place plus confortable encore. Pas besoin de parler, la réponse est évidente. Son ordre murmuré –parce que mine de rien, le film a commencé et ça serait con de se faire jeter pour un truc aussi futile que du blabla- me fait soupirer. Ne pas dormir. Ça va être dur, parce que j’avais déjà le pouce de ma main libre prêt à aller m’endormir dans mon rituel habituel. Alors, la moue boudeuse et exagérée, je me concentre sur l’écran, non sans ajouter un dernier commentaire. « C’est pas de ma faute si quelqu’un m’a privé de mon précieux sommeil. Et je parle même pas de l’exercice avant le coucher. » J'appuie mes gamineries d'une langue tirée. Parce que, c’est bien connu. Surtout pour lui qui a des gosses. On ne les excite pas avant d’aller dormir, et on les laisse dormir le temps qu’ils ont besoin. Sinon, ça fait des gosses fatigués et grognons.

J’essaye au maximum d’occulter la situation générale. Le film n’a rien d’intéressant pour quiconque n’est pas fan de la saga. J’espère que ce n’est pas trop nul pour Suileabhan, parce que, lui, il regarde malgré tout. Où, il fait bien semblant maintenant que je tourne les yeux vers lui. Je ne pense plus réellement à rien, sauf aux mages qui défilent, et aux dialogues insipides. Je ne dirai pas que j’ai complètement oublié qu’une paire d’yeux s’appliquaient à nous surveiller, pour faire un rapport à quelqu’un ou même s’acquitter complètement du sale boulot au cas où.  

Non, la seule sensation, c’est que à l’instant T, je suis assez bien calée et surveillée pour que rien ne puisse m’arriver. Je suis d’ailleurs surprise du sentiment. C’est la première fois que je me sens autant en confiance avec Suileabhan, alors que pourtant, rien, mais rien du tout ne s’y prête. D’ailleurs, la confiance n’a d’autre effet que de me pousser à me laisser aller dans les bras de Morphée. Tant pis pour le film. Le doudou Suileabhan est trop efficace.



    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.