avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mar 26 Déc - 23:28
Nk
Je ne sais même pas comment on a fait pour en arriver là. A cette conversation pour le moins bizarre. Même si ça ne devrait peut-être pas tant m’étonner. Avec elle, ça part toujours bien en live. Pour le moment ça reste quand même dans une relativement bonne ambiance. Et j’espère que ça va continuer de cette façon là. Je n’ai pas hâte qu’on se prenne la tête. J’affiche même un léger sourire quand elle pouffe de rire. J’aime toujours bien ce son. Pas désagréable. Je lui lance un nouveau regard quand elle se pose tranquillement sur ma cuisse. Même si ses mots me font lever les yeux au ciel. Pourtant tu le referas... Ne serait-ce que parce que t’aimes trop le pouvoir que ça t’offre. Le plein contrôle sur le plaisir de l’autre... J’ai pu lire dans son regard le pied qu’elle prenait à me sucer comme ça. La satisfaction dans son regard. Qui m’a énormément excité en retour je dois bien le reconnaître.

Je grommelle quelques mots pour moi même, quand elle continue son petit truc de question réponse. J’abandonne finalement mon téléphone sur la table de chevet à côté de moi, pour me concentrer pleinement sur elle. J’aime l’idée de te tripoter dans ton sommeil et te réveiller de cette façon. Mais de là à te baiser dans ton inconscient ... Une nana qui participe c’est quand même plus drôle. J’suis pas franchement fan des étoiles au lit... heureusement que j’ai très peu connu ça. Et quand ça arrive, je ne donne évidemment pas suite. La vie est trop courte et le sexe beaucoup plus important qu’il n’y parait. Surtout quand on est célibataire. Et je ne doute pas qu’elle est exactement comme moi. Ce que je comprends aussi. Elle surenchérit son délire de psy qui tente de me percer à jour. Elle aime bien tenter de deviner ce que j’aime et j’aime pas en la matière.

Christian Grey ? C’est le truc sado c’est ça ? Comme tout le monde j’en ai entendu parler. Mais je n’ai jamais cherché à en savoir plus. Certainement pas à regarder ce truc là. Je sais que c’est un truc de gonzesses. Une histoire d’amour bien niaise. J’aime dominer ouais ... Je pense qu’elle a pu s’en rendre compte de ça ouais. C’est dans mon tempérament. Dans mon caractère. Et encore, je pense que je me suis plus ou moins retenu quand même. Quoi que je ne suis pas forcément conscient de tout ce que je fais quand je m’emporte comme ça. Et je pense qu’elle a pu s’en rendre compte. Toi par contre je te pensais pas du genre à kiffer te faire dominer à ce point. J’aime bien ... Surtout si je peux recommencer avec toujours si peu de limites. Selon ses propres mots.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mar 26 Déc - 23:51

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

« Tu es bien sûr de toi… »  Et il devrait le savoir depuis le temps, que j’ai l’esprit de contradiction. Et que rien que parce qu’il est sûr de lui, j’ai super envie de lui prouver qu’il a tort. C’est dans ma nature, mon ADN même. C’est comme ça. Après, je lui accorde une part de vérité. J’aime le pouvoir que ça me confère. Ça va même plus loin que le contrôle du plaisir de l’autre. C’est le contrôle total de l’autre. C’est du plaisir, mais, je suis persuadée qu’en poussant l’expérience plus loin, on pourrait prouver qu’une femme pourrait obtenir une tonne de chose, en échange d’une petite fellation. C’est probablement triste, selon ce que l’on demande. Mais, ça prouve aussi que certains hommes sont trop faibles et soumis à leurs désirs.

La suite, est par contre interessante. Être tripotée en plein sommeil. Ça veut donc dire qu’il y songe, ou qu’il y a songé. Je présume que c’est le même plaisir et la même satisfaction que si moi, j’essayais de le réveiller en m’occupant de sa région inférieure. « Personne n’aime les étoiles. D’ailleurs, ça ne devrait pas exister. Sauf pour les cadavres, tu vois. » Et oui, j’insiste, parce que je veux lui prouver point. Quel intérêt de s’envoyer en l’air si c’est pour attendre que ça se passe? Même en couple depuis des années, et pas motivé. Faut mieux dire non, au moins, ça créé une dispute de couple. C’est certainement plus intéressant que l’étoile.

« C’est le truc qui essaye de vendre de fouets et des menottes aux couples qui n’ont pas assez d’imagination pour y penser par eux-mêmes, ouais. » C’est tellement triste. Je sais que ma mère l’a lu, et qu’elle a cru que ça l’aiderait avec mon père. Elle s’en est vantée à une de ses copines. « Pour te prouver un point, j’apporte une preuve. Ma mère a cru que ça serait drôle d’essayer de faire virer mon père du côté dominant control freak. Pauvre homme, j’ai de la peine. Déjà, il doit la baiser elle. Mais en plus, il doit essayer de se plier à un fantasme. »  J’hausse les sourcils en rigolant.

Il aime dominer, je l’ai vu. Et ça se devine aisément. Alors, à quoi bon renchérir. Par contre, le sujet tire sur moi. Je me retourne pour regarder le plafond, passant ma main sur mon ventre qui me rappelle qu’il est affamé. « Moi… Moi… Mon père m’a toujours mise à l’abris de tout, sans jamais réellement m’imposer de limites strictes. Je pense que, si je laisse les mecs me dominer quand on baise, c’est parce que j’aime le défi que ça peut représenter. Parce que, ça veut dire que quelqu’un est capable d’avoir une forme de pouvoir et d’autorité sur moi. Après, y’a le bonus dominant un peu violent. Faut bien que je rattrape mon quota fessées. » Je lui dis ça, comme tel ui dirais que je mérité un nouveau sac à main hors de prix: morte de rire. Enfin, c’est sérieux. Je veux dire, probablement qu’un psy il trouverait ça sérieux.


    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mer 27 Déc - 0:39
Maintenant, c’est clair que je commence à douter. Alors que j’étais bien sûr de moi au départ. Mais venant d’elle je ne devrais pas être aussi surpris. Elle a l’esprit de contradiction. Juste pour avoir le dernier mot et prouver qu’elle a raison, elle est prête à tout. Je sais, je dois me méfier de tout avec elle. C’est bon je retire ce que j’ai dis ! Que je grommelle, presque boudeur. Parce que non ça ne vaut pas le coup de continuer comme ça. Il est question de fellation quand même. De sa part en plus. Je ne vais pas la complimenter parce que je me doute qu’elle sait ce qu’elle vaut sur ce plan là. Mais bon sang ce qu’elle est douée. Et j’ai eus le temps de m’en rendre compte puisqu’elle m’a offert ce plaisir à deux reprises déjà. Et que je ne serais vraiment pas contre d’y avoir encore droit à quelques reprises. Je sais qu’avec elle je ne risque pas de me faire chier.

Je ris de bon cœur quand elle m’explique plus précisément son truc de Christian Grey. J’ai jamais compris le manque d’imagination en matière de sexe. De ce côté là non plus je n’ai jamais trop connu. Avec Cinthia, malgré les nombreuses années de relation, on ne s’est jamais ennuyé. Même s’il est évident que la fréquence a fini par diminuer. Pour des raisons assez évidentes. Je ris encore plus franchement quand elle me donne l exemple de ses parents. De toute évidence, elle ne porte pas trop sa mère dans son cœur. Sans doute en grande partie à cause du fait qu’elle est beaucoup trop proche de son père. Quoi que je ne sais pas, tout ça ne me regarde pas outre mesure. Et je ne veux pas m’en mêler. De nouveau pleinement concentré sur elle, je la suis du regard quand elle bascule pour s’allonger sur le dos à côté de moi.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que j’écoute son explication avec beaucoup d’attention. Je pense que le fait que ça m’intéresse y est pour beaucoup. Surtout si j’ai encore l’opportunité de profiter de tout ça chez elle et avec elle. Et tu dis ça à un mec qui aime ça... Il me faut encore quelques secondes de réflexion avant que je ne bascule à mon tour pour m’allonger sur le flan en appuie sur un coude. Alors si tu m’emmerdes, j’ai le droit de te flanquer sur mes genoux pour te mettre la fessée...? Non parce que sérieusement elle est en train de m’en donner l’envie là. Je suis tellement concentré sur notre conversation pas mal interessante, que je soupire de mécontentement quand on frappe à la porte. Mais je me lève pour aller ouvrir parce que je sais que c’est la bouffe qui arrive. Et que je récupère auprès d’un type renfrogné pas bien heureux d’avoir été dérangé à cette heure ci pour ça. Je ne prends pas la peine de le remercier et ferme la porte pour rejoindre Opale avec un sac remplis de Sandwiches triangles.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Ven 29 Déc - 14:31

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Il fait bien de retirer ce qu’il dit. Encore que, ça me prouve juste que j’ai excellé dans l’expérience, et il espère de nouveau en être la victime. C’est marrant, presque mignon de voir qu’il se soumet pour un truc aussi ridicule que ça. Enfin, ridicule… Je présume que certaines nanas s’y opposent, parce qu’elles n’aiment pas se mettre à genoux, au littéral et au figuré. Moi, on m’a appris à prendre le pouvoir là où il est, même si il faut d’abord se soumettre. C’est comme ça. Un peu comme la suite qui s’échappe maintenant de sa bouche. Je lui lance un regard en coin, réfléchissant à ce qu’il dit. « Je ne pense pas que ça soit un manque d’imagination, mais plutôt une lassitude. Ou des sentiments comme la peur ou le dégoût. » C’est vrai. Certaines personnes se lassent rapidement d’autres, alors elles ne font plus d’efforts. Où alors, elles sont ensemble depuis trop longtemps, et tout est déjà défini et tracé. C’est triste, quand on y pense bien. Mais, je n’ai aucun doute que ça arrive à beaucoup de gens. Surtout à ceux qui mêlent les sentiments à l’acte physique.

Son intérêt pour mon explication me fait sourire. Clairement, il n’est pas là pour l’analyse psychologique, mais pour récupérer les royalties. Bien sûr que je lui dis à lui, je le dis pas au voisin de la chambre d’à côté. Et je ne lui dis pas juste pour le plaisir de faire la conversation. « Tu pourrais. Mais, je devrai t’appeler ‘papa’ et on sait, toi et moi, que ce n’est pas quelque chose que tu affectionnes, daddy. » Je lui lance un regard soutenu, parce que, je crois qu’il n’y a pas un seul surnom qu’il a apprécié jusque-là. Faut dire que j’ai pris soin de choisir la crème de la crème. Et toujours avec le but ultime de le faire chier. Je suis sauvée parce ne sais pas qui derrière la porte, que j’aime déjà, car il m’a épargnée une fessée immédiate; mais surtout car il apporte probablement de quoi remplir mon estomac qui commençait à taper un malaise.

Le contenu du sac est décevant. Si j’avais su que le room service était aussi minable, j’aurai trouvé la force de demander à Suileabhan d’aller à pied jusqu’au fast food le plus proche. Je l’aurai peut-être convaincu en lui promettant monts et merveilles au détour d’une ruelle sombre. Je suis shameless quand je veux quelque chose. Malgré tout, je me procure un sandwich, déjà persuadée qu’il serait tout juste passable. Entre deux bouchées, je me décide à poursuivre la conversation. « Tu te rends compte quand même, que c’est probablement les seuls moments où tu pourras réussir à tirer quelque chose de moi? » Parce que c’est évident qu’en dehors de tout ça, j’ai pas forcément l’envie ou le caractère de répondre à ses envies et exigences. Je poursuis, encore un peu, sur un sujet différent.  « Enfin, si ça se produit de nouveau. » Et là, je lui lance un regard interrogateur. Parce que là, c’est bien marrant. On est deux, dans une chambre d’hôtel. Mais qu’on va être de retour chez lui, moi à dormir dans la chambre de princesse une semaine sur deux parce que les marmots seront là… Sans parler du retour dans le cadre « normal » des choses.


    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Ven 29 Déc - 16:31
J’imagine que je n’ai pas eus suffisamment de relation sérieuse et longue durée pour pouvoir comprendre ce souci qui semble venir avec le temps. Je ne l’ai pas connu avec Cinthia avec qui le sexe a été génial réellement jusqu’à la fin. Mais le fait qu’on ait passé tellement de temps loin l’un de l’autre quand je me trouvais au sein de l’armée, y est sans doute pour beaucoup. Finalement, je hausse les épaules. Parce qu’elle a peut-être raison, peut-être pas. Je n’en sais rien et je ne pense utile d’épiloguer à ce sujet. Même si, pour le coup, parler sexe avec elle c’est pas mal intéressant. On continue d’ailleurs sur cette lancée et ce que j’entends me plait toujours autant. Je crois que l’on peut vraiment s’amuser ensemble elle et moi. D’autant qu’il ne s’agit que de sexe. J’imagine qu’avec ça on s’impose moins de limites. Question sexe bien sûr.

J’ai évidemment le réflexe de grimacer quand elle émet encore l’idée de m’appeler Daddy. C’est bien dans ce genre de moment qu’elle en mériterait une de fessée. Quitte à jouer à ce jeu là, tu pourrais m’appeler Monsieur. Ou Maître... aussi innocent et faux que possible est le sourire que je lui offre dans la foulée. Malheureusement la conversation est écourtée par l’arrivée de notre repas. Évidemment aussi peu ragoûtant que je l’imaginais. Mais ça nous évite de sortir de l’hôtel pour aller trouver quelque chose que je ne suis même pas certain de trouver à cette heure tardive. Fais pas cette tête. Demain on te trouvera un fast food ! Je m’efforce à ne pas lever les yeux au ciel pour lui faire remarquer ce que je pense de ses manies alimentaires. Le seul avantage c’est qu’elle ne me coûte pas trop chère en la matière justement. Ça c’est toujours un bon point.

C’est finalement elle qui remet le sujet précédent sur le tapis, m’arrachant tout de suite un sourire. Bien sûr que oui. Je pense pouvoir faire la différence entre la chieuse au mauvais caractère et la très sensuelle petite soumise. A croire qu’elle souffle d’un dédoublement de la personnalité. Et franchement, je crois qu’on peut dire que c’est le cas ! Dans les deux cas au moins, je ne m’ennuie pas de trop avec elle. Sans doute même pas assez. Ça j’en sais rien non plus. Mais est-ce qu’on doit vraiment réfléchir à la question ? Pour le coup, je veux bien qu’on joue le jeu d’attendre et voir ce qui se passe. Même si pour ma part, je doute pouvoir passer outre le désir que je me suis découvert ce soir. Et le plaisir évident que j’ai pris avec elle. En attendant, je m’occupe d’une autre faim qui me pousse à avaler quelques sandwiches que je ne trouve pas si mauvais que ça pour ma part. Après ça je file faire un dernier tour dans la salle de bain pour me laver les dents. Et revenir m’installer sur mon lit puisque c’est là que nous nous sommes finalement installés.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Dim 31 Déc - 20:02

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

L’appeler Monsieur ou Maître, ça reviendrait à lui donner trop de pouvoir et d’importance, et ça, par contre, je ne suis pas persuadée que ça soit la chose la plus sage et maligne à faire. Probablement qu’il prendrait trop le melon, et finirait par exiger que je devienne réellement docile de façon permanente. Il ne faut pas pousser Mamie dans les orties. Pousser Opale contre un mur ou un lit, ça passe. Pousser les limites de la domination à l’absolu, ça ne peut se faire que sous conditions, et sous ma volonté. En tout état de cause, pour le moment, les conditions ne sont pas vraiment réunies, et ma volonté n’est que très légèrement excitée. Malgré que la bouffe là, ça soit un gros flop qui fasse retomber un peu tout, voir absolument tout. « J’y compte bien. » Parce que, me contenter de sandwich toute la durée du séjour, faudrait pas déconner non plus. Surtout que, je ne pense pas être trop chiante en réclamant de la bouffe aussi merdique que des fast food. Je pourrai subitement devenir vegan et exiger de la bouffe qui coûte un bras, juste pour mon bon plaisir, et le faire rager. Enfin, moi aussi, je finirai par rager.

Sa question me laisse en suspend. Devenons-nous réfléchir à la question : « va-t-on encore coucher ensemble ? » ? Tout dépend de comment on prend la chose, je présume. Comme un jeu, et dans ce cas-là, non, on a pas besoin d’y penser. Juste, se contenter de jouer, l’un avec l’autre; probablement même l’un aux dépends de l’autre dans certaines situations. Après, si on essaye d’être malins et responsables, comme il l’est d’habitude, probablement qu’on y réfléchirait beaucoup plus, pour se poser des limites, et éviter que ça parte dans tous les sens. C’est plus pour lui, parce que moi, je m’en fous, je n’ai pas de gosses à charge, je n’ai rien à perdre.

Il s’échappe, laissant le temps à l’idée de mûrir dans ma tête. Je pourrai lui rendre la vie impossible. Je suis presque sûre qu’il le sait. L’allumer devant ses gosses, pour le faire chier, lui faire perdre son sang froid, le pousser dans ses derniers retranchements. Faire en sorte que sa gosse finisse par se douter de quelque chose, voir lui dire, juste pour provoquer sa jalousie et une crise phénoménale. Il l’a dit lui même, je suis une chieuse, une enfant capricieuse au caractère de merde.

Je disparais aussitôt qu’il réapparait pour s’installer dans « son » lit; prenant le temps ou plutôt le grand luxe de me tartiner de crème et de me brosser les dents, avant de le rejoindre, m’étalant dos à lui, mon corps serré près du sien de peur de finir par terre. « Tu vas encore me laisser seule demain? » Je lui demande, presque persuadée de la réponse, mais je dois quand même tenter. Passer la journée à ne rien faire, seule, c’est barbant. Au moins, quand il est là, je peux toujours tenter de lui lancer des pics juste pour le faire réagir et lever un peu l’ambiance. J’ai déjà été isolée ces derniers jours, par ma faute, je le sais. Mais, ça devient usant.


    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Lun 1 Jan - 10:56
Je commence à connaître les goûts de Opale en matière de bouffe. Ce qui est assez simple à retenir d’ailleurs puisqu’elle n’est pas bien chiante. Même si je suis davantage sur la nourriture saine, je me fiche un peu de savoir ce qu’il en est pour elle. Ce n’est pas ma gamine après tout. Elle fait ce que bon lui semble. Finalement, je n’ai rapidement plus envie de parler sexe. Puisqu’il est question d’un sujet un peu plus sérieux. Sans doute même un peu trop à mon goût. Est-ce que j’ai vraiment envie qu’on en parle ? Non, pas tellement. Je ne pense pas utile que l’on prévoit quoi que ce soit. A savoir si on va continuer de coucher ensemble ou non. On verra bien en allant. S’il s’avère que le désir est toujours là. Ou si, au contraire, il s’est finalement éteint. Il s’agissait peut-être d’une envie subite et temporaire qui n’ira pas plus loin. Même si j’en doute quand même un petit peu pour le coup.

J’ai le temps de m’installer bien confortablement avant qu’elle ne me rejoigne et ne se colle dos à mon torse. Tout de suite, je me presse davantage contre elle. Un bras enroulé autour de sa taille et l’autre placé au-dessus de sa tête, sur les oreillers. C’est assez discrètement que je viens enfouir mon visage dans ses cheveux par la suite. Pour profiter de la caresse et du parfum de ses mèches blondes. C’est beaucoup trop agréable pour que je ne tache pas d’en profiter un maximum. Oui il va falloir. Mais en fin d’après-midi. Pour une durée indéterminée. Je lui précise tout de suite pour qu’elle ne soit pas surprise de ne peut-être pas me voir rentrer très tôt. Je me doute d’ailleurs qu’elle risque pas mal de se faire chier. Malgré la chambre qui vaut le coup. On peut sortir avant ça. Tu pourras te promener un peu. J’imagine que t’en as déjà assez de rester enfermée. Je ne mentionne même pas le fait que c’est en grande partie de sa faute. Je pense qu’elle le sait.

Je me blottis un peu plus contre elle pour pouvoir m’endormir enfin sans grand mal. Une nuit courte mais qui suffit amplement pour me requinquer tout à fait. Quand je me réveille je constate que j’ai vaguement y remué dans mon sommeil. Ce qui me pousse à revenir à la charge pour me coller de nouveau contre elle. Nos corps parfaitement emboîtés. L’un contre l’autre. Et cette fois, mon visage tout à fait enfoncé dans son cou. Tes réveillée ? Je finis par demander, sans me redresser pour chercher à m’en rendre compte par moi même. Tas envie qu’on bouge maintenant ? Parce que j’imagine qu’elle voudra profiter d’autant de temps que j’ai de disponible pour elle. Plus pour pouvoir sortir un peu que pour ma compagnie, bien entendu.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Lun 1 Jan - 13:32

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

C’est effrayant de constater que les limites entre Suileabhan et moi n’existent plus. Au début de la soirée, on aurait pu se tuer, réellement. Et maintenant, il vient se lover contre moi, comme si notre relation était rose et bubbly. Et parce que, j’ai pas forcément envie de repartir dans les extrêmes du mal absolu, je tire sa main sur ma taille vers moi, contre moi, l’enfermant entre les deux miennes, son bras en sandwich entre mes bras et mon corps. C’est son pouce que j’utilise pour me frotter les lèvres en espérant me mettre dans un état de léthargie.  

Je vais encore être seule demain. La solitude, ce n’est pas un problème pour moi, quand j’ai la liberté d’aller où je veux, faire ce que je veux. Encore que, solitude c’est relatif, car j’ai souvent quelqu’un avec moi : de choisi, ou de payé pour ça. Si il me laissait au moins la permission de sortir de la chambre, d’aller profiter du bar de l’hôtel. Je n’ai même pas pris le temps de regarder sur les brochures qui traînent sur la table sous la télé si ils avaient un SPA dans l’hôtel. Parce que, d’avance, je me suis doutée qu’il ne me laisserait pas sortir des 20/30 mètres carrés de la chambre. Il précise qu’on peut sortir, avant qu’il parte, et je ne sais pas trop comment le prendre. « Si tu dois te reposer et être en forme pour je sais pas quoi, c’est pas grave si on sort pas, tu sais. » Et c’est la vérité. Après tout, il est venu pour son vrai boulot, je présume. Pourquoi son Side-job devrait entraver ça ? « On verra demain. » J’offre ça pour qu’on passe à autre chose. Comme pour le reste, l’humeur de demain est imprévisible. En attendant, les bras de Morphée, en plus de ceux de Suileabhan, sont rassurants.

Je refuse d’ouvrir les yeux, quand je l’entends marmonner contre mon cou. Non, je n’étais pas réellement réveillée, mais je le suis maintenant. Je n’ai aucune idée du temps que j’ai dormi, ni de si je suis prête à affronter la journée. Je déteste qu’on me réveille, il le sait, à chaque fois, il en fait les frais. Je gigote, juste pour me pousser un peu plus contre lui, rester au chaud, et espérer prolonger encore un peu la nuit. « Pas tout de suite. » Mon ton boudeur signe le retour de la Opale de 3 ans qu’on réveille alors qu’elle dormait profondément avec son nounours. « Encore un peu. » De sommeil, de câlins. La flemme d’aller dehors affronter le froid, probablement la pluie. La flemme, de risquer l’entente trop parfaite qui règne. Non, là, j’ai déjà ma main qui cherche la sienne pour l’attirer encore une fois devant moi, la mettre trop près de ma bouche, sous mes yeux, en essayant de devenir les dessins sur sa peau. « T’es chiant. » Je lui dirai ça comme une gosse dirait à son père qu’il fait sacrément chier à la réveiller, parce que les rêves étaient pour une fois plutôt jolis.


    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mar 2 Jan - 0:34
Pour ma part, je me refuse de me poser mille questions quant à l’état de notre relation. Pour savoir si c’est normal et sain ou non. Je doute de pouvoir éprouver des sentiments pour une jeune femme pareille alors je ne vais certainement pas m’inquiéter de ça. De ce côté là au moins je suis pas mal rassuré et sûr de moi. Je pince les lèvres pour ne faire aucun commentaire et ainsi risquer de recommencer les embrouilles, quand elle me propose presque gentiment de me reposer. Parce que ça n’a pas l’air elle du tout, cette soudaine sympathie. Mais soit, peut-être qu’elle sait vraiment être sympa et penser aux autres de façon innocente, de temps en temps. Je ne devrais quand même pas m’en plaindre comme ça. Plutôt profiter de ça pour une fois que j’en suis la cible. D’ordinaire je suis seulement celui qu’elle emmerde de toutes les façons possibles. D’accord on verra. Mais je sais déjà que je ferai en sorte de pouvoir lui offrir cette sortie.

Je fais apparemment l’erreur de la réveiller trop tôt à son goût quelques heures plus tard. Il me semblait pourtant que ça ne la dérangeait pas tant que le réveil ne se faisait pas de façon brutale. Mais il faut croire que les choses changent en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire avec elle. Ce qu’elle peut m’emmerder bon sang. Pourquoi a-t-il fallut que je tombe sur une personne comme ça ? D’autant plus que je peine à rester concentré quand elle remue contre moi. Se frottant à moi comme une adorable petite chatte. Dommage que les mots qui sortent de sa bouche soient chiants au possible. Sérieux ? Je pense que je suis plutôt trop sympa. Que je me plains à mon tour. Rien ne nous oblige à sortir. Mais je ne suis pas tenté de subir ses humeurs non plus.

Pour l’heure, je tire sur les couvertures pour les faire passer par dessus nos têtes et la serre encore plus fort contre moi. Et du bout des doigts, je viens redessiner les traits de son visage. En une caresse aussi légère que possible, pour ne pas lui donner une nouvelle bonne raison de râler à cette chieuse. Ma main libre disparaît dans des mèches blondes pour les lui caresser avec la même douceur. Mais je crois que rester ainsi contre elle trop longtemps, n’est pas une si bonne idée que ça. J’ai bien envie de la tripoter maintenant. D’autant qu’au réveil comme ça, elle est toute chaude. Alors ma main abandonne son visage pour glisser tranquillement plus bas sur son corps. Sa gorge délicate. Je ne fais que frôler sa poitrine pour que ma main atterrisse directement sur la peau découverte de son ventre. Et la faire lentement remonter sous son teeshirt.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mar 2 Jan - 11:33

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Sympa de quoi? De me réveiller. Bah, oui mais non, clairement que non. A chaque fois ça a mal fini. La première fois qu’on a dormi ensemble, je parie que ses oreilles se souviennent encore du cri mi-humain, mi-animal que j’ai du lâcher. La veille, où j’ai littéralement fondu en larmes parce que c’était trop brusque, trop tôt. Il s’attendait à quoi ce matin en essayant de me réveiller? A un merci ? Un câlin ? Il est drôle. Mais à côté de la plaque. Réellement. « MAIS. »  

Pas le temps d’en dire plus, il m’attrape déjà pour m’attirer contre lui, comme si nous n’étions pas déjà assez proches. Ses doigts contre ma peau, contre mon visage qui me font fermer les yeux. C’est surprenant de constater la douceur dont il peut faire preuve, alors que jusque là, même avec ses enfants, il n’était pas spécialement doux et délicat. Affectueux, avec les marmots, sans aucun doute. Mais là, j’ai juste la sensation d’être quelqu’un de trop fragile entre ses bras. C’est déroutant. Parce que, mon esprit me hurle de lui prouver que ce n’est pas le cas. Pourtant, mon corps répond à ma place, gigotant juste pour me retrouver comme incrustée contre lui, comme un petit chat qui demande encore plus d’attentions. Et j’y ai le droit.

Je laisse échapper un rire mélangé à un grognement quand sa main passe sous mon t-shirt. Ça, par contre, je ne m’y attendais pas et je ne suis pas persuadée que ça aide à faire avancer le shmilblic. Son but, ce n’était pas de me réveiller pour que nous puissions sortir? Non parce que, c’est évident que si il continue, on ne sortira pas, et je ne pense pas non plus que ça l’aidera à être en forme et en pleine possession de ses moyens quand il devra disparaître tout à l’heure.

Ma propre main glisse sous mon t-shirt pour aller attraper la sienne, et la faire passer par l’encolure de mon t-shirt afin que je puisse aller mordre son pouce, assez fort pour l’embêter, mais pas assez pour marquer sa peau et lui faire vraiment mal. « Tu penses réellement que c’est le bon moment ? Tu voulais pas sortir? » Je lui demande ça d’une voix blanche et innocente. C’était son idée à lui, où au moins le mensonge qu’il a évoqué quand il m’a réveillée. « Parce qu’on peut toujours sortir, maintenant que j’ai été réveillée. Tu me dois un tour au fast food. Et là, vu le réveil, une double part de frites minimum.» Je le mets volontairement face à ses propres mots de la veille, histoire de le faire réfléchir, alors que comme une connasse, je vais aller le distraire en m’amusant de mes lèvres sur son pouce. « Et je pourrais toujours m’occuper de toi, après. Histoire de te… Hum… Libérer de quelques tensions. »


    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mar 2 Jan - 22:09
Oui, vraiment, je pense que je suis beaucoup trop sympa avec elle. Parce que, mine de rien, je ne cesse de penser à son petit confort. Je sais qu’elle va rapidement se faire choper à rester ainsi enfermée dans la chambre d’hôtel alors je fais ce que je peux pour l’en libérer. Mais encore une fois, ça ne la satisfait pas. Cette nana me fait juste constamment tourner en rond et par moment ça arrive encore à m’agacer. Il faut croire que je ne m’y habitue pas. Je me contente d’un grognement quand elle même ronchonne et semble vouloir nier. Je m’en fiche un peu. Parce que je pense dur comme fer à ce que je dis. Ça va de soi. Pour éviter rien de vraies histoires entre nous, je la serre plus fort contre moi. Loin de me repousser, elle se blottit elle même plus sérieusement contre moi. Et je suis loin de m’en plaindre encore une fois.

Mais c’est plus fort que moi. Ce contact toujours plus rapproché et le fait qu’on ait couché ensemble la veille au soir, me pousse à en profiter toujours plus pour maintenant commencer à faire courir mes mains sur son corps. En direction de sa poitrine que j’ai déjà eus le temps de découvrir et apprécier. Mais c’est mon tour de ronchonner quand elle m’arrête dans mon geste pour faire monter ma main à sa bouche et me mordre le pouce. C’est toujours le bon moment pour ça. Que je grommelle le plus sérieusement du monde. Parce que je le pense vraiment, bien sûr. Et la sortie c’est pour toi. Pas pour moi. Alors c’est vite vu. Quitte à rester enfermé dans la chambre, autant que le temps consacré à ça, soit bien utilisé. Mais je me doute bien que, dans le fond, elle a toujours envie et besoin que l’on sorte de là. Avant de devenir folle quoi.

Ok ok ! Ça aura au moins eut le mérite de te rendre un semblant de bonne humeur ! Ce n’était pas forcément le but parce que je ne pensais pas. Mais c’est toujours ça de gagné. J’amorce un mouvement pour retirer finalement ma main, quand elle même fait courir mon doigt sur ses lèvres. Bon sang Opale. Ne me cherche pas maintenant... Quoi que c’est excitant comme petit jeu. Allez tu te prépares ? Je ne suis pas contre l’idée de manger moi aussi, maintenant que j’y pense. Alors je trouve le courage de me libérer pour quitter le lit. Et rejoindre mon sac duquel je sors de quoi m’habiller. Un jean brut, un polo noir et un pull en laine épaisse tout aussi sombre que j’enfile sans plus tarder. Dans dix minutes mon offre expire. Et la double portion de frites attendra notre retour à New-York.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mar 2 Jan - 23:49

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

Il n’a pas tort, c’est toujours le bon moment pour ça. Mais là, en fait, quand j’ai l’estomac plus ou moins vide, que je suis mal réveillée et possiblement sur la pente de devenir grognon; c’est pas non plus le moment rêvé pour espérer me faire décoller, et surtout, espérer que je sois assez clémente et enthousiaste pour un décollage de l’autre partie. Si la sortie est pour moi, je me demande si je vais avoir le droit de pousser un peu les choses, histoire de redevenir un peu -beaucoup- la Opale casse-couilles. Je présume qu’ici, aussi, ils font des magasins, des SPAs, peut-être aussi des cinémas. Je rigole à sa réaction et j’ai envie de lui dire que, pour moi, c’est toujours le bon moment pour le chercher, aussi. Un peu comme le sexe.

Il s’échappe du lit trop vite pour que je puisse réagir, ou répliquer, en espérant l’embêter encore un peu. J’aurai pu le pousser contre le matelas, et lui faire perdre ses esprits en m’amusant un peu. Petite garce allumeuse que je suis. Mais nan, la flemme, et surtout, je ne vais pas avoir le temps. Il me lance que j’ai dix minutes pour être prête si je veux mes frites. Et c’est moche putain. Vraiment moche de me faire du chantage aux frites. Ça mériterait que je le morde, de façon plus violente, et sur ses attribut masculins plus sensibles juste pour me venger. Cependant, je n’ai plus le choix, maintenant que je suis seule dans le lit, et que lui s’habille. Je ne peux qu’exprimer mon mécontentement en laissant échapper un hurlement de colère alors que je tape le lit des pieds. C’est grotesque, ça dure trente secondes, mais au moins, je me sens mieux, alors que je me décide à aller m’habiller.

« T’es réellement chiant. » Voilà, j’ai la moue boudeuse, et j’m’en fous complètement. D’ailleurs, j’passe déjà mon t-shirt par dessus ma tête sans me préoccuper qu’il soit là, et moi seulement vêtue d’une culotte. Ouais, je n’ai que mes frites en tête, c’est mon seul amour, mon pêcher mignon; la seule chose qui me ferrait sortir à poil de cette chambre d’hôtel si il le faut. Pourtant, j’enfile quand même une jupe courte terriblement moulante en cuir et un gros pull beige savamment rentré d'un main dans la jupe histoire de montrer que, premièrement je porte une jupe, et deuxième, j'suis pas un gros sac sous ce pull oversize. J’m’embarasse même pas d’un soutif, juste pour tenir le timing, alors que j’enfile les cuissardes -aux talons trop hauts si dehors il pleut ou le sol glisse- que j’ai balancé dans le sac sans réellement savoir si j’aurai l’occasion de les mettre. « Comme je vais être prête avant les dix minutes, j’vais aussi exiger qu’on aille s’occuper au cinéma où que tu m’emmènes au SPA. » Je lui dis ça, alors que je coince mes cheveux dans le col montant du pull. J’espère qu’il ne ferra pas trop froid dehors. Sans manteau, un petit bout de cuisses à l’air, je me dirige droit sur lui en lui attrapant le bras. « Je suis prête Daddy. »  


    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Mer 3 Jan - 0:28
Je préfère quitter le lit avant qu’elle n’ait le temps de vraiment m’en faire voir de toutes les couleurs. Je ne suis pas prêt à supporter ce genre de petits jeux de sa part. Parce que je sais qu’elle aurait le don de me rendre dingue en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Surtout question sexe, cela va de soit. Maintenant qu’elle commence à vraiment me faire de l’effet, je ne peux plus faire mine du contraire. Et il ne fait aucun doute qu’elle en est consciente. Qu’elle ne sait que trop bien ce qu’elle vaut. Au moins physiquement. Pour le reste c’est une autre histoire. Parce que je la trouve toujours aussi emmerdante. Je me stoppe dans mes gestes alors que j’étais en train de m’habiller, pour la regarder, quand elle se tape une soudaine petite crise de colère. Ok cette nana est complètement jetée. Je la regarde maintenant comme si elle était un putain d’extra terrestre. Et pour quelqu’un comme moi, c’est un peu ça.

Woah... mais c’était quoi ça ... ? Même ma fille qui a toujours été une gamine pas mal capricieuse, ne m’a jamais rien fait de tel. Je crois qu’elle commence vraiment à me faire pas mal flipper celle là. Si tu le dis. Et moi c’est tout ce que je trouve à répondre tant elle vient réellement de me clouer sur place. Suffisamment perturbé pour ne pas tellement faire attention quand elle retire son tee shirt pour finir seins nus. J’ai soudainement beaucoup trop l’image de la gamine capricieuse dans la tête, pour penser à autre chose. Mais Opale elle a le don de me faire passer d’un état à un autre en un rien de temps. Déjà, les fringues qu’elle enfile m’obligent à reporter toute mon attention sur elle. Elle est vachement sexy cette chieuse là. Je reste immobile, bouche close et regard toujours rivé sur elle. Jusqu’à ce qu’elle rouvre la bouche.

Va pour un ciné. T’as pas de manteau ? je n’irais pas jusqu’à dire qu’elle est presque à poil. Mais elle n’est quand même pas assez vêtue pour sortir dans l’air frais de cette période de l’année. Venant d’elle ça ne devrait pas tant m’étonner cependant. Arrête de ... pff putain. Je sais que ça ne sert à rien que je proteste. Plus je le fais et plus elle prend plaisir à m’emmerder avec ça. Ceci dis je ne proteste pas spécialement quand elle me prend par le bras. Nous quittons enfin l’hôtel et c’est sans grand mal ni beaucoup de temps que l’on aperçoit un premier fast food. J’espère que t’as froid. Qu’elle regrette un peu son manque de couches de vêtements. Mais nous sommes vite de nouveau au chaud quand on arrive au fast food du coin. Pour ma part je me prends un café et un muffins. Logique du petit déjeuner. Et je laisse Opale demander ce qu’elle veut.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12834-opale-o-sio2-nh2o
▹ MESSAGES : 512
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 21 ans.
▹ APPART : #207 (2nd). un appart' trop petit, trop miteux, trop bruyant, trop plein.
▹ TAF : fille à papa. coincée dans cette cata.
▹ AVATAR : Vita Sidorkina.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Ven 5 Jan - 18:18

falling, falling, for the diamonds at night..
ft. @Suileabhan McGregor

C’était quoi quoi ? Franchement, rien de grave, juste le besoin d’exprimer une frustration intense. Il aurait préféré que je l’insulte de tous les noms, et que je devienne violente, peut-être? Non. Bien sûr que non. Alors, il peut supporter que je laisse le tout s’évacuer de façon puérile sur le lit, pour qu’ensuite, je sois efficace dans sa mission merdique « habille toi en dix minutes ». Franchement. On a pas idée de demander des trucs pareils à une fille, mais bon, lui, il le fait quand même, car il ne connaît pas la lutte que ça peut être, d’être prête et satisfaite de soi en si peu de temps. Ceci étant dit, je suis habillée, dans les temps, alors je pousse ma chance. Et comme un vrai papa, il accepte le ciné, juste pour me réprimander tout de suite derrière en me demandant si je n’ai pas un manteau. Oui, c’est une réprimande. Cachée, mais quand même. « Nan, et puis j’en ai pas besoin. Au pire, tu me tiendras chaud. » J’lui tire la langue, et on décolle enfin.

La seule chose qui peut bien réussir à me sortir d’un lit aussi rapidement est la promesse de nourriture. Non. De LA nourriture, celle des Dieux. Le froid dehors est sec, et finalement la sensation du vent contre les deux centimètres de peau non-couverts entre ma jupe et les cuissardes est presque la bienvenue, tellement j’en ai marre de ne pas pouvoir sortir autant que je le souhaiterai. D’ailleurs, j’ai complètement oublié Suileabhan maintenant qu’on marche tranquillement dehors, et que je peux me concentrer sur ce qui se passe autour, plutôt que lui. Les gens qui vivent tranquillement leurs vies, sans se soucier de rien. Les boutiques autour. Mais, il finit par me couper de ma contemplation. « Non, j’ai pas froid. » Et après, c’est moi l’emmerdeuse ? Si on était pas en public, j’lui aurai déjà collé ma main sur la gorge pour l’étrangler, et foutu l’une des siennes à frôler ma peau nue. Mais, je me contente d’un regard noir, alors qu’on s’engouffre dans une sensation de chaleur soudaine, d’odeur de nourriture. Et, enfin, ça va mieux.

Pour surplomber le tout, alors que lui se contente de trois fois rien, je commence une liste de demandes interminables mais qui ne seront là que pour satisfaire mes envies. La pauvre nana en face me regarde, se demandant si j’envisage réellement de tout manger, et si oui, ou je peux caler tout ça. Moi non plus, j’en sais rien. Contente-toi donc de remplir le plateau d’un hamburger, d’une barquette de frites nature, une barquettes de frites au fromage, et en dessert une glace phénoménale qui devrait être interdite par les températures qu’il fait dehors. Je ne regarde même pas Suileabhan, parce que, je me doute que lui aussi, il a un air désapprobateur sur le visage. De toutes les façons, c’est de sa faute, alors, qu’il se taise. J’lui laisse même l’immense privilège de se taper le plateau. Si il veut que le tout arrive à bon port, il n’a pas le choix, l’équilibre est précaire sur des talons aiguilles.

Je suis quand même assez sage pour le laisser choisir l’endroit où il veut s’installer; parce que, je me doute qu’il refuse de laisser ça au hasard, pour des raisons de sécurité. Grand bien lui fasse. Aussitôt que l’endroit est désigné, je m’assois sans même attendre, et commence mon petit-déjeuner aussitôt que lui-même a daigné prendre place face à moi. Franchement, les petits sandwichs peuvent aller se rhabiller aussitôt que je croque dans le pain chaud et moelleux, laissant échapper un gémissement d’approbation, alors que mes yeux vagabondent autour, s’accrochant sur les détails et les humains présents.



    SO CALL OUT
    MY NAME
    so call out my name when I kiss you so gently, I want you to stay - babe call out my name, I'll be on my way

    CALL OUT MY NAME

avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11347-suileabhan-maybe-i-ve-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2313
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 28 ans (17/05).
▹ APPART : #207 / 2ème étage. Avec ses mioches et Opale la gamine capricieuse.
▹ TAF : Tireur d'élite et tueur à gage pour le gouvernement américain. Garde du corps d'Opale.
▹ AVATAR : Billy Huxley.
▹ DC : Vice le rockeur.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   Sam 6 Jan - 6:30
Ce n’est quand même pas de ma faute si j’aime autant me foutre d’elle. Mais quand elle se comporte comme une gamine capricieuse, c’est bien au delà de la moquerie. Je suis presque trop choqué pour réagir. D’autant qu’elle fait aussitôt mine de rien. Comme si ce n’était effectivement pas grand chose. Mais j’imagine que c’est carrément habituel chez elle tout ça. Je grogne une ébauche de réponse en levant vaguement les yeux au ciel, quand il est question que je la réchauffe. Non, j’en n’ai pas spécialement envie. Je suis deux fois moins tactile en publique. Alors je ne risque pas de l’approcher plus que ça. Même si je n’irais sans doute pas jusqu’à la repousser si c’était elle qui venait contre moi. Quoi que s’il est question de sexe ... je veux bien y réfléchir à deux fois. Aussitôt dehors, ou presque aussi rapidement, je me fous d’elle. Presque excité comme un gamin à l’idée qu’elle ait droit. Mais elle me confirme que ce n’est pas le cas. Voilà qui est vraiment dommage. J’aurais pris grand plaisir à me foutre d’elle. Sans doute trop.

Aussitôt arrivés dans le fast food, je la vois qui se détend de façon instantanée. J’ai l’impression d’entrer dans son temple, ça me fait sourire. Ce qui s’accentue quand elle passe commande. J’ai une main devant la bouche pour dissimuler autant que possible mon envie de rire. Et le sourire qui va tout naturellement avec. Je me racle finalement la gorge quand il est temps de payer, pour retrouver tout à fait mon sérieux. Je ne réagis pas davantage quand je dois m’emparer du plateau que boude ostensiblement Opale. Venant d’elle, j’avoue que je ne m’attendais pas à autre chose. Ce serait quand même fou que la petite princesse fasse quelque chose d’aussi rabaissant que porter un plateau de bouffe ! Je file ensuite en m’assurant d’un vague coup d’œil qu’elle me suit bien. Pour aller m’installer près des vitres. Moi fasse à l’entrée principale et les autres tout autant en vue.

Je chipote un peu avec mon muffin, du bout des doigts, tandis qu’elle même croque dans son hamburger à pleine bouche. Et avec un plaisir qui se traduit par un profond gémissement. Qui n’est pas sans rappeler ceux qu’elle pousse en plein acte. Elle perturbe encore une fois mon esprit. Je tache malgré tout de me concentrer rapidement sur ce que j’ai commandé pour moi, en portant le muffin à ma bouche, le regard ailleurs. Je le mange en silence. Sans chercher à faire la conversation avec elle. Question de respect de sa personnalité dirons-nous. J’attends qu’elle ait bien avancé dans son repas, avant de reporter tout à fait mon attention sur elle. T’as déjà une idée du film que tu veux aller voir ? Je cherche maintenant, un peu, à faire la conversation.


❝ Human - Rag'n'Bone Man ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind. Thinking I can see through this and see what's behind. Got no way to prove it. So maybe I'm blind. But I'm only human after all. Don't put your blame on me.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: falling, falling, for the diamonds at night.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.