avatar
« The Dog »
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1643
▹ INVESTISSEMENT : 65

▹ AGE : 37 ans
▹ TAF : Ex-taulard, Videur au Pussybox
▹ AVATAR : Tom Hardy


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: M - J'suis accroc à toi et j'ai pas vraiment envie de me soigner   Ven 20 Oct - 13:08

Prénom Nom
Tom Hiddelston – Jude Law - …...



(NOM) au choix (PRÉNOM) Isaak (ÂGE) + de trente ans (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) libre (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Ancien flic, ancien ripoux, ancien taulard, nouvelle petite merde (NATIONALITÉ) américaine probablement, en tout cas il s'est bien intégré (ORIGINES) au choix (STATUT CIVIL) Célibataire, divorcé, veuf.... au choix ou dans cet ordre (ORIENTATION SEXUELLE) anciennement hétéro convaincu, devenu gay par la force des choses et des coups de rein. Il s'ignore, se cherche sans vraiment se trouver, et s'en fout un peu, tout cela n'a plus d'importance (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Il a suivi la piste fraîche du chien nouvellement libre  (GROUPE) De ceux qui survivent (au choix) Les rêves se sont envolés depuis longtemps, l'ambition s'est éteinte et se résume à pouvoir survivre à ce néant infernal qu'est devenu sa putain de vie. Arriver à trouver le sommeil pour ne pas définitivement perdre la tête, se trouver un peu de chaleur pour un coeur désespérément froid, le retrouver lui pour se dire qu'il n'a pas totalement rêvé ces quelques années d'enfer.

« Accroc un jour, accroc toujours  »

Belle gueule, costards de prix et sourire sorti d'une pub pour dentifrice, t'avais tout pour réussir. L'appât du gain a été le plus fort et de flic, t'es devenu ripoux. Ça te plaisait, tu faisait du fric, tu épatais la galerie et tu pensais t'en sortir, à jamais invincible. Sauf qu'on t'a chopé la main dans le sac et t'as pris cher : 7 ans fermes. Incompressibles. On espérait que tu crèverais la gueule ouverte dans ce trou béant qu'est la taule : personne n'aime les ripoux.

T'as retrouvé des amis là-bas : adieu la belle vie de prince, bonjour les retrouvailles avec Mister Caïds et Demoiselle Rancune. Ils t'en voulaient d'avoir atterri là, ce qui était normal, et t'en as pris plein la gueule : passages à tabac, viols, humiliations quotidiennes. Les gardiens ne levaient pas le petit doigt, tu penses bien : pas pour un ripoux. Surtout qu'on murmurait que t'avais buté ta femme au passage... Mon salaud va, tu te croyais vraiment invincible...

C'est en taule que t'as fini par le rencontrer. Tu croyais bien ta dernière heure arrivée quand il en a eu marre de voir ta belle gueule se faire défoncer de la sorte : il t'a ramassé, a cogné suffisamment fort et montré les crocs pour repousser les autres clébards, et t'a ramené dans sa cellule. Nero le Fou, comme tout le monde l'appelait là-bas dedans. Il n'y a pas eu de mots échangés pour comprendre le deal : t'écartais les cuisses et il te protégeait. Les autres ont gueulé, ont réclamé ta tête alors que tu te recroquevillais dans un coin, apeuré et crevant de trouille. Tu ne savais même pas ce qu'il te trouvait : après tout, il aurait eu n'importe quelles paires de fesses, il lui suffisait de demander. Il t'a lancé un de ces putains de regard que t'as jamais compris, et il est allé tabasser le premier soudard qui a réclamé ta tête.

T'étais à lui. A ce chien un peu fou qui parlait peu, qui cognait jusqu'au sang et ricanait quand les autres s'écartaient sur son passage. T'as appris à vivre ainsi durant 5 longues années. Tu ne saurais expliquer ce qu'il s'est passé là-bas, c'était décalé tout en étant tristement réel. T'as appris à aimer ça avec lui, à en demander parfois, à redouter ses colères tout en sachant qu'elles ne te tombaient jamais sur le dos, à toi. Syndrome de Stockholm ? Peut-être, sauf que t'étais libre de partir à tout moment, même si quelque part, tu savais qu'il serait revenu te chercher par la peau des fesses.

T'es sorti un an avant lui. Un an de liberté, de promesses, d'espoirs.... C'est du moins ce que tu pensais.
Sauf que ça fait un an que tu ne dors pas. Un an que le sommeil te fuit et que les cauchemars te hantent. Un an que tu cherches quelque chose dans le lit. Que tu traînes cette sale gueule qui a perdu tout son panache d'antan. Tu t'es remplumé, t'as ressorti les beaux costards et tu profites de l'héritage de tes parents, qui ont eu la décence de mourir pendant que t'étais en taule. T'as de nouveau l'apparence d'un gars bien. T'arrives même à sourire, ouais.
Mais tu dors pas.
Mec, t'es accroc. Pire qu'un camé.
Peut-être que la solution serait de le revoir, juste une fois. Pour être sûr que tu ne lui dois rien. T'es pas une midinette, les grands épanchements ne t'intéressent pas et ce n'est pas ton genre. Non, toi, tout ce que tu veux...
C'est lui.         

NERO STOLEN
LUI ▲ Lui, l'Autre. Celui qui t'a protégé alors que tu ne demandais rien, celui qui t'a baisé jusqu'à ce que tu admettes aimer cela, celui qui t'a fait parfois oublier dans quel merdier tu te trouvais. Il parlait peu, n'a jamais rien avoué sur lui et dans le fond, tu le connais à peine. Mais la nuit, c'est son corps que tu cherches dans les draps. C'est son regard que tu aimerais croiser quand tu te regardes dans la glace le matin. C'est pas de l'amour, c'est presque de la haine. C'est un besoin viscéral, presque animal. T'es un grand garçon, lui aussi : deux hommes qui n'en sont plus à lire des romans à l'eau de rose. Harlequin, très peu pour toi. Mais Lui, c'est plus fort que Toi.


©️ Nous sommes de ceux





....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
avatar
« The Dog »
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1643
▹ INVESTISSEMENT : 65

▹ AGE : 37 ans
▹ TAF : Ex-taulard, Videur au Pussybox
▹ AVATAR : Tom Hardy


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: M - J'suis accroc à toi et j'ai pas vraiment envie de me soigner   Ven 20 Oct - 13:12

Le mot en plus
Parce que j'ai quelques exigences

AVATAR
Libre : j'ai une grosse préférence pour Hiddleston, qui collerait vraiment avec le perso, mais ça reste libre quand même. On regarde ça ensemble, on en discute, tu proposes et on s'arrangera ^^ Juste : il a la trentaine et ce qu'il a vécu l'a marqué, donc ça doit se voir. Pas de minet de 20 piges qui feront trop propre sur eux, ça n'irait pas.

PSEUDO
J'adore Isaak, j'ai toujours eu ce pseudo en tête quand j'imaginais le perso. Après, c'est totalement modifiable, aucun souci.

LIENS
Modulable dans ses grandes lignes, évidemment ! J'adore l'idée qu'il soit totalement accroc à Nero, que ce soit plus fort que lui et qu'il ne puisse pas lutter ! J'aime aussi l'idée qu'il en soit névrosé, que tout cela n'ait aucune logique pour lui mais qu'il ne puisse pas décrocher, comme un drogué se shoot sans fin même s'il sait que c'est mauvais pour lui. Il s'agit plus ou moins d'un lien love trèèèèèès tordu, attention : on ne fera pas dans le bisounours, tu es prévenu. Nero est un monstre, une brute qui a été rendue folle à l'armée à cause de brimades, rejets et autres humiliations. Il est incapable d'exprimer correctement ses sentiments et ne connaît que la violence comme réponse. Donc si tu aimes le tordu, le malsain et le bizarre, mais rempli de feels en tout genre, viens vite t'as trouvé le scénario idéal !
Par contre je te préviens, Nero est violent, j'imagine assez Isaak être pas mal alimenté lui aussi par cette rage de vivre, cette colère d'avoir vécu tout ça, donc ce sera assez explosif entre eux. Un mélange délicieux de haine, de rejet, d'attirance et de sexe, par deux cerveaux malades qui ne savent plus vraiment comment aimer dans la douceur. Mais ce sera beau.... très beau !

PRÉSENCE
Du moment que tu te pointes de temps en temps pour le jouer, ça me convient ^^

AUTRE
Question orthographe, style et tutti quanti, tu connais déjà la chanson je m'en doute, donc je ne te ferai pas l'affront de le répéter. J'voudrais vraiment construire quelque chose de mature : c'est pas de l'amour qui unit ces deux-là, ou alors c'est quelque chose qui le dépasse. C'est autant physique que psychologique, ça mord, ça bouffe et ça rend enragé, mais au final, c'est encore ce qui est le plus amusant à jouer, le plus palpitant aussi. Ils en viendront probablement aux mains, Isaak étant encore plus accroché et acharné que Nero, mais ils n'arriveront pas à s'éloigner l'un de l'autre, parce que c'est ainsi.
   


©️ Nous sommes de ceux


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.