avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Mar 17 Oct - 0:06

     
Maybe if I fall asleep, I won't breathe right.



Libre



Can nobody hear me?
I've got a lot that's on my mind
I cannot breathe
Can you hear it, too?



Je ne sais pas réellement ce que je cherche. Ca fait trois fois que je passe par cette rue et je me sens complètement paumé. Pourtant, les rues du Bronx, je les ai arpentées plus d’une fois et plus d’une fois je me suis retrouvé à errer dans ces dernières, cherchant des gens à qui revendre mes cachetons. Ce soir, je me sens mal, particulièrement mal et jusqu’à présent, je faisais bonne figure, pensais même avoir retrouvé un équilibre de vie correct entre Eden, le boulot -dont je sature, soit dit en passant-, et la vie d’à côté. La vie d’à côté c’est les allers-retours que je fais jusque Washington, en troisième vitesse, pour aller voir ma mère avant de commencer mes journées. C’est aussi essayer de sortir et voir des gens, juste pour pas que ma vie sociale soit pourrie, pour pas péter les plombs non plus. Je crois que j’appréhende ce soir, plus que n’importe quel soir. Je m’apprête à dire à Ekat que je ne veux plus de son boulot et au fond de moi j’ai la trouille parce que je sais que la vie des gens ne vaut rien pour elle et que la mienne pas plus que celles des gens, justement. J’ai extrêmement peur qu’elle s’en prenne à moi mais encore plus à Eden, ça serait la fin.

Putain. De. Bordel. De. Merde. N’y a-t-il vraiment personne dans ce Bronx ?! J’ai envie de gueuler, envie de foutre des coups de poing contre les murs et c’est exactement à ce moment-là que je vois une ombre grandir tout en circulant sur un mur. Je me retourne et aperçois une personne: “Eh !” Je traverse la route jusqu’à elle et l’interpelle à nouveau. “T’aurais pas deux-trois trucs à me proposer ? J’ai du fric, j’te donne ce que tu veux.” Et c’est comme ça que je vais bousiller ces derniers mois d’abstinence, juste parce que je me serais fait dévoré par mes craintes.



©️ Nous sommes de ceux
     




Been flirtatious with death


Dernière édition par Yulian Aleksandrov le Mar 20 Fév - 10:55, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1399
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Dim 22 Oct - 15:16
Once I wanted to be the greatest
No wind or waterfall could stall me
And then came the rush of the flood
Stars at night turned deep to dust


***

Dans mon sac à main, une liasse de dollar rassurante. Les affaires reprennent. Le loyer sera payé, je vais enfin acheter un frigo plus grand que la boite à chaussure que j’ai trouvé en seconde main… Peut-être, aussi, un matelas moins défoncé… Cet après-midi a bien payé… Mais j’avais l’impression que la nuit ne tomberait jamais… Qu’il était increvable… J’entends encore ses râles. Je sens encore le claquement de son bassin…

Fermer les yeux.
Déglutir.

EXPIRER.

Putain, il aurait pu me déposer à l’adresse donnée, ce taxi, au lieu de prétexter des dangers fantômes… Comme si, en bagnole, il y avait plus de danger qu’à pied…

Crevard.

Je termine donc le trajet à pied, perchée sur mes escarpins, enveloppée de mon trench coat, en le maudissant, en serrant les dents, incapable d’accélérer le pas. Pas envie de trainer… Envie d’une douche, de mon lit, de me reposer. De me sentir en sécurité.

Je déteste ça…
La peur, l’inquiétude.
Le danger.

Ces premiers rendez-vous avec de nouveaux clients.
Ces moments où il faut juste croiser les doigts.
Croiser les doigts...

Et espérer…


Je vais peu à peu me reconstituer une clientèle, des habitués… Mais en attendant…

Lui… Je sais pas si je vais le revoir. S’il rappelle, je sais pas si je vais accepter. Il a payé… Il a même bien payé. Mais moi, j’ai mal partout. Trop pour marcher vite, trop pour me presser…Heureusement, ce soir et demain, j’ai rien prévu… Il faudra bien ça pour récupérer.

Puis soudain, déchirant le silence, l’ombre de la rue, un cri, qui me fait sursauter. Je pivote vers le mec qui déboule en m’interpelant, serrant contre moi les pans de mon manteau, mon sac à main, par réflexe. Manquerait plus que je me fasse voler…

“T’aurais pas deux-trois trucs à me proposer ? J’ai du fric, j’te donne ce que tu veux.”

Je bats des cils. Avec mon maquillage effacé, mes cheveux rassemblés en une queue haute négligée… Mais non, mes chaussures, mes jambes nues trahissent sans doute ce que je fais là…  Ou, peut-être, il pense… Oh, je veux pas réfléchir. Je pense pas qu’il en veuille à mon corps, là. A voir sa tronche, c’est pas le désir qui l’anime…

« … Nan… Enfin, je pense pas avoir ce dont t’as  envie, là. »

Je me gourre peut-être… Et ça serait de l’argent facile… EN quelques minutes, de quoi m'offrir un passage au spa, peut-être? Il semble désespéré.


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Mer 25 Oct - 10:36
Je toise la personne qui se tient devant moi, une jeune femme, apparemment, grande, perchée, bien habillée et maquillée plus que ce qu’elle ne devrait être. J’crois être tombé sur une prostituée et merde, y’a que ça au Bronx ou quoi ? Je dois déjà me taper les six filles d’Ekat et tout ce que je croise dans la rue, c’est les homonymes de mes protégées… Je soupire bruyamment quand elle daigne me répondre et sors: “Même pas un peu d’ecsta ?” Je pensais que les putes aimaient ce genre de produits pour pouvoir oublier… Ou tenir la cadence, j’opte plutôt pour la deuxième option. Malgré tout, c’est assez triste de voir que les filles soient obligées de faire ça pour avoir de l’argent et c’est un peu comme moi quand je me dis que dealer me rapportait beaucoup plus que ce que je suis en train de faire en ce moment. “Tu connais personne qui peut me filer quelque chose ?” Je ne m’entends pas parler, je suis ancré dans une réalité bien trop lointaine de ce qu’il en est vraiment, de part l’anxiété qui s’est formée au cours de la soirée dans ma poitrine et l’alcool que j’ai ingéré quelques heures plus tôt. Je me sens terriblement mal, comme possédé par une entité invisible, dénué de tout sens, un rictus sur les lèvres quand je sors une clope pour l’allumer, tendant de mon autre main le paquet à la demoiselle en simple politesse. La fumée inhalée rejoint mes poumons, manquant subitement d’air mais asymptomatique, ça me détend instantanément, réduit les tremblements que mes doigts subissaient et j’oublie presque déjà la raison pour laquelle j’ai abordé la fille, sans doute en la faisant flipper, éternelle culpabilité qui me ronge quand je suis dans cette état et que rien ne peut me stopper.




Been flirtatious with death
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1399
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Dim 19 Nov - 21:43

Pas d’argent facile, donc. Je resserre autour de moi les pans de mon trench, le regard fixé sur ses traits. Evaluer. Toujours évaluer… Les regards, les attitudes, le danger.
Je me détends un peu. Je ne sens rien. Peut-être juste de la fébrilité… Mais rien qui soit vers moi dirigé.

“Même pas un peu d’ecsta ?”

Je sais pas, je comprends pas cette association qu’on fait, si facilement, entre prostitution et drogue. Je me rappelle pas avoir jamais été tentée par ça… Alors je secoue la tête, négativement, et je hausse les épaules.

« Même pas ça, non… »

Et non, je ne connais personne. Je le dévisage un peu, faut l’avouer, parce qu’il a pas l’air de s’être totalement fait bouffer par la drogue, qu’il a pas les traits creusés, amochés des utilisateurs réguliers…

« Et je connais personne… »

Il y a bien deux trois silhouettes, dans mon immeuble, que je soupçonne de tremper dans ce commerce là… Mais je connais pas leur nom, et je suis même pas sure d’avoir envie de l’aider à se pourrir les veines…

«Tout ce que je peux proposer, c’est une bière… Doit bien y avoir une boutique ouverte quelque part. »

Pourquoi je fais ça ? J’ai aucune raison de trainer avec lui. J’ai pas l’âme de mère Thérésa. Je ne le connais ni d’Eve ni d’Adam, ce mec-là… Mais une bière, pour oublier les bleus. Eteindre les souvenirs, les enfuir, bien profond, ne plus y penser… C’est tout ce que je m’autorise. L’alcool.. De temps en temps, entre deux biscuits au gingembre et au beurre.

En m’intéressant à lui, je vais m’oublier moi.

« Par contre… je te laisse une minute pour décider, puis je me tire et t’auras qu’à te trouver un dealer… Je suis pas mère Thérésa.»

Peut-être qu’en le répétant à voix haute, je me sentirai mieux. Moins étonnée par mes propres actions…


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Dim 19 Nov - 22:55
On est assez distants tous les deux, j’crois deviner qu’elle est pas à l’aise d’abord, puis quand elle voit que je ne tente rien, elle se détend petit à petit jusqu’à délasser ses bras autour de son trench qu’elle tient fermement. Puis ma voix rauque, enroué à cause de trop fumer, lui demande un peu de poudre magique, un peu de traitement à faire oublier mais elle n’a rien et je serre les dents, pas chanceux ce soir. En plus, elle m’avoue ne connaître personne et je crois que c’est un mensonge, parce que dans le Bronx, on connait tous quelqu’un qui vend de la merde et je suis vraiment bien placé pour dire ça. “Mhh. Ok.” J’acquiesce sans vraiment avoir l’intention de poursuivre la conversation, ni même de rester plus longtemps à ses côtés mais elle continue, bizarrement loquace pour une prostituée. “Ouais, des bières je peux en trouver n’importe où, y’a des night shop partout ici.” Plein de petits paki qui tiennent des échoppes ouvertes toute la nuit, quoi de plus pratique, franchement ? “J’t’arrête tout d’suite, j’t’ai pas prise pour mère Thérésa ou j’sais pas quoi, j’cherche juste ma dose parce que je suis en train de péter les plombs.” La drogue en thérapie, c’est pas trop mal, en tout cas dans mon cas, ça m’soigne pas mal et ça réduit considérablement mes anxiétés. “Puis j’ai déjà picolé ce soir.” Pas trop problématique dans le sens où je ne suis pas complètement saoul et que je sais encore articuler. “Bon, ok pour une bière.” Je commence à marcher pour prendre la direction d’un bar un peu miteux mais qui sert des bonnes bières au fût et attends la demoiselle, perchée sur ses talons. Je réfléchis une seconde et m’arrête net. “Attends, tu veux p’t’ête pas aller dans un bar, en fait ?” Je l’observe de haut en bas et j’avais déjà oublié à qui j’avais à faire…




Been flirtatious with death
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1399
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Lun 20 Nov - 0:57
" Attends, tu veux p’t’ête pas aller dans un bar, en fait ?”


Elle est marrante, sa voix. Mais sa question ne me donne aucune envie de rire. Il y a plein de sous entendus, cachés entre deux syllabes, deux inflexions.

" C'est ça ou debout en rue, non? Je compte pas t'inviter chez moi..."

Je marchais à ses côtés, mais,  comme lui, je m’arrête net. J’ai pas envie de me prendre la tête, pas envie de le soupçonner de pas avoir envie d’être vu avec une pute… Et puis, au fond… Je m’en balance, non ? Je pince les lèvres, un instant, haussant les épaules, avant de répondre, le regard égaré, loin de lui, fasciné par un tag, sur le mur :

« Je ne vois pas pourquoi je refuserais d'aller dans un bar… Tant que tu me fais pas un crise de manque là… »

C’est le plus fatigant, je crois. Ca. Ce regard qu’on pose sur moi, quand on sait, quand on soupçonne. Bien plus usant pour les nerfs, pour le moral que le boulot en lui-même. Bien plus incompréhensible. Ils font chier, avec leur morale à deux balles, tous, et leurs fines bouches… Comme s’ils trempaient pas tous dans des trucs bien plus dégueulasses que ça… On est dans le Bronx, ils s’attendent à quoi ?

C’est  pas ce à quoi j’avais pensé, mais un bar,  c’est plus que ce que j’aurais imaginé. Plein de détails, et pas la rue. Plein de distractions pour m’arracher à ces dernières heures.  Pourquoi je refuserais ça ? C’est juste une excuse, un regret trop tardif

« Moi, j’ai pas encore picolé… et je cracherais pas sur un verre. Quitte à boire, autant être assise ...Il est où, ce bar ? »

J’avance lentement, entre mes talons trop hauts et un corps qui proteste. Un autre jour, à la figure, je lui balancerait que moi, ça ne me gêne pas, d’être vue avec un drogué. Mais là… Je ne veux  pas d grincement de dents, de froissement de l’air et de déchirure des émotions. Je veux un cocon, une évasion. Je veux la promesse d’alcool qui a fleuri, entre nous, inattendue, et de quoi occuper mon esprit.

« Si t’as de l’argent… Comment ça se fait que t’aie pas contacté ton dealer ? »


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Lun 20 Nov - 10:30
Je sais pas réellement ce qui me prend quand je lui pose cette dernière question, j’crois que c’est malvenu et je crois aussi qu’elle le prend mal même si sa voix reste toujours aussi douce. “Merde, j’croyais que t’allais m’inviter.” J’essaie de m’initier dans la dérision parce que sinon ça serait trop lourd, un drogué et une prostituée qui parlent ensemble, peu commun et finalement, vaut mieux en rire. Je la regarde, un peu interloqué, je fronce légèrement les sourcils parce que je ne pense pas ressembler aux genres de drogués qu’elle a en tête, ceux avec le visage vachement marqué et qui sombre d’un instant à l’autre. Moi je suis l’autre partie de ces gens là, de ceux qui consomment mais qui font attention, attention à quoi ? Les risques sont toujours les mêmes et sur le long terme, c’est toute la vie qui est engagée, comme la mienne même si je suis abstinent depuis un moment. “Je ferais pas de crise de manque.” J’en ai fait, mais ça fait un bail que ça ne s’est pas reproduit, simplement parce que depuis je suis clean et que je ne veux de toute manière pas retoucher à cette merde, sauf dans ce genre de cas où je suis littéralement en train de péter les plombs. “Pas loin, viens.” Que je réponds tout en emboîtant le pas vers la rue qui mène au bar. “J’ai pas de dealer, en général le dealer, c’est moi mais c’est compliqué, j’ai arrêté y’a un moment…” D’ailleurs, faudrait que je pense sérieusement à reprendre les affaires parce que si je n’ai pas d’emploi, ça va être vachement compliqué de payer le loyer et maintenant que j’habite avec Eden, je ne peux pas me permettre de louper la mensualité. On arrive au bar et instinctivement, j’ouvre la porte à la demoiselle puis entre après elle. C’est un truc assez petit où y’a vraiment que des piliers de bar. D’ailleurs, le comptoir est complet alors je me dirige vers une petite table de deux, près de la fenêtre, puis m’assois alors qu’elle en fait de même. Je ne réalise pas que je ne connais ni son nom, ni son âge, ni même ce qu’elle fait dans la vie réellement -même si j’en doute fort- et pourtant, ça n’a pas la moindre importance, on a le même but tous les deux, alors pourquoi pas rester un moment ensemble, l’oubli se fait mieux à plusieurs, je crois.




Been flirtatious with death
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1399
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Jeu 21 Déc - 0:07
« J’espère… »

J’ai pas passé mon brevet de secourisme, s’il me fait une crise, j’en fais une aussi. De panique, de larme, de rire, je ne sais pas… mais une crise, avec lui. Histoire de ne pas le laisser seul, histoire de fuir la gravité de la situation. La sienne, la mienne. La gravité, la pesanteur du monde. Pour m’envoler.

En attendant cette fuite-là, je le suis, je coule mes pas dans les siens, mon ombre dans la sienne. Ma solitude dans sa frénésie étouffée. Pas de dealer, parce que le dealer, le crevard, c’est lui… Parce qu’il l’est plus, qu’il a arrêté, qu’il va retomber. Une pute malchanceuse et un ex drogué sont dans le même bateau. Qui tombe à l’eau ? Qui laisse tomber en premier ?

"C'est difficile, hein, arrêter..."

Pas sure de parler de drogue. Pas sure de parler de sexe. Je ne veux peut-être que combler le silence, le tromper, le remplir de sons...

Je dis rien, j’en pense pas moins. Faut être con, pour arrêter, pour recommencer, retomber dans ce travers-là. Mais je dis rien, je ne pipe mot. Pourquoi je lui ferais la leçon, moi ? C’est pas comme si j’étais exemplaire, comme si je n’avais pas de travers. Comme si ma vie avançait pas de travers, et par des sentes de traverse.

Le bar est… Il est. C’est déjà bien.
Il est petit.
Il est peuplé.
Il est feutré, habité, habillé de conversations.
Il est peint, laqué d’une lumière orangée, feutrée, comme grisée d’années.

Assise sur une petite table, près de la fenêtre, je laisse mes pensées vagabonder, s’échapper. Dehors, c’est la rue, noire, aux réverbères glauques, à l’appétit monstrueux. La rue qui dévore les filles et recrache des cadavres. Qui avale des gamins, vomit des camés. La rue qui nous perd… Et dedans… Dedans, c’est quoi ? Mon regard, qui croise le sien, dans le reflet de la vitre. Pâle. Avec des cernes qui engloutissent la lumière. Peut-être mon sourire est-il amer… C’est l’arrivée du patron. Ou du serveur. Ou du barman. Enfin, c’est sa dégaine fatiguée, sa voix éraillée qui me tirent de ces pensées-là. Je commande une bière, une ambrée, et, lorsqu’il la sert, avec sa mousse neige et son corps roux, ses parfums d’alcool, de houblon, de fruits, je me perds, les yeux clos, dans la jouissance des sens. Odeur. Gout. Froid du verre contre ma paume. Infime pétillement des bulles, sur la langue, à l’oreille.

Il y a là mille secrets. Milles plaisirs. Milles forces à puiser pour mieux affronter…
Affronter quoi ? Dehors ?

« Mh… Elle est bonne aussi, la tienne ? »

A quoi bon penser à après ? A avant ? A quoi bon se demander s’il replongera ? Quelle lame plongera en moi, pour m’occire, ou si je ne connaitrait que des queues, comme, des épées, dans leur fourreau, que ces infimes blessures-là.


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Sam 30 Déc - 21:27
“C’est difficile, hein, arrêter.” Ces mots tournent en boucle dans ma tête quand je pense à la réponse que je dois lui donner. Pas que je me sente obligé mais presque, parce que la conversation est lancée et que ça ferait juste bizarre que je me mette soudain à ne plus lui parler. “C’est plus facile de retomber le nez dedans que d’arrêter, c’est sûr… Du coup, j’sais même pas si j’ai réellement, un moment, arrêté.” Je dois avouer que c’est toujours insupportable, le manque, les douleurs, les insomnies et tout ce qui se rapproche aux crises de manque, alors, replonger, c’est surtout un soulagement, un moyen d’échapper à tout ce désastreux mensonge qu’on se fait tous; Je ne reprendrais jamais.

Un bar comme un autre et on y entre silencieusement, je l’invite à une table, silencieusement aussi, esseulée au fond près d’une fenêtre et c’est aussi triste que la rue, froide et humide, noire et effrayante. Je crois avoir attendu longtemps cette bière qui nous arrive enfin et j’observe les bulles qui remontent du fond du verre jusqu’à la lisière de la mousse qui ressemble bel et bien à un nuage buvable. J’en prends quelques gorgées d’un coup et mes yeux dans ceux de la jeune femme, je déclare: “Ouais, vraiment pas mal.” Je ne suis pas sûr qu’on puisse dire qu’on a l’air con, parce qu’on a juste l’air plus paumés qu’autre chose, deux étrangers à la discussion houleuse, l’un avec l’air malade, l’autre visiblement donnée aux hommes. Mais c’est pas grave puisque dans ce bar, la plupart des mecs sont bourrés ou trop occupés à jouer au flipper pour remarquer quoi que ce soit de nous. “T’as quel âge ?” J’suis un peu trop intrusif peut être, mais fallait qu’elle se doute que j’allais lui poser des questions dès lors qu’elle a accepté mon invitation…




Been flirtatious with death
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1399
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Dim 31 Déc - 5:51
« T’as quel âge ? »

La question me surprend un peu et je relève les yeux, pour plonger mon regard dans le sien, par-dessus mon verre à moitié vide. Un sourire en coin nait sur mes lèvres, alors que je détourne le regard. Mon âge. Ces années passées, perdues… Perdues à quoi ? A tenter d’être libre ?... Ai-je échoué ? Suis-je prisonnière de mes choix, comme lui de la drogue ?

« 22 ans… quelques mois, quelques jours… »

Je peux même pas vraiment les compter. Les enfants trouvés, c’est pas à un ou deux mois près… Ca vous fiche une date approximative, le système, et puis… Et puis l’on s’étonne que toute votre vie soit approximative.

Déracinée. Sans date, sans attache, à la merci des flots. A la merci des familles d’accueil, des mecs, de leurs fantasmes, de leurs envies, de leurs ombres, des dégueulis de leurs entrailles… A la merci de la houle, dans une vie-tempête, qui vous secoue encore après que vous ayez vomi jusqu’à votre cœur, jusqu’à votre âme.

Je ferme les yeux. Un instant. Un court, un bref instant.

Lui n'est pas là pour ça. Lui est là contre la solitude, contre l’envie, lui a bien d’autres soucis que mon corps,  lui se distrait en me demandant mon âge… Autant l’aider, alimenter le moulin des pensées.

« Je sais pas exactement… On m’a trouvée, j’avais au moins quelques semaines. Ils ont dit « 1er janvier » parce que c’est facile… Et toi ? Quel âge as-tu ? Et tu fais quoi, dans la vie ?»

À part te défendre. Te débattre. À part ça, tu fous quoi chaque jour, chaque mois?

Il n’a pas besoin de me la poser, cette question-là, après tout.. . J’ai cet avantage sur lui, celui d'être transparente, dans cette tenue, tandis qu'il lui reste, accroché à la peau, ce mystère-là à éclaircir, découvrir. Et l’amertume des pensées se dissipe un peu à la fraîcheur de la bière, à l’intrigue qu’il me propose…

C'était facile, me filer une date de naissance. Je suis une fille plus que facile... Écho moqueur du destin, à travers ma vie...

J’aime ne pas avoir honte. Parfois… Parfois je n’ai pas honte. Parfois je suis fière, je revendique ce boulot comme d’autres une médaille. Et puis, parfois, les réactions, autour, sont des coups de griffes qui m’éventrent l’âme. Et je me répands dans le vide, sans rien pour me retenir, sans rien pour me réunir avec moi. Exsangue.


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Lun 1 Jan - 22:47
Je l’observe m’observer et puis elle détourne les yeux, fuyante, comme un chaton battu. Elle est belle mais elle est marquée par le passé et c’est presque triste de la voir aussi peu ouverte mais je veux bien comprendre que ça puisse être difficile d’avoir confiance aux mecs, vue ce qu’elle endure. “T’es jeune.” Trop jeune pour vivre des trucs comme elle doit vivre, ça c’est sûr. Je la regarde parler avec cette honnêteté qui me surprend. Ca me glace le sang parce que cette fille a l’air adorable mais tellement seule. “Ah… Merde c’est con. En plus du coup, quand quelqu’un te fait un cadeau ça vaut pour Noël et ton anniversaire.” J’essaie de dérouter le sujet, de faire en sorte que ce soit un peu plus léger entre nous parce que la soirée mérite pas d’être gâchée plus qu’elle ne l’est. “Moi j’ai déjà bientôt 28...” Je soupire un peu parce que c’est le genre d’âge qui te permet plus de faire de grosses conneries. Quand t’es jeune, on remet la connerie sur la jeunesse, mais quand on l’est plus ? On remet ça sur l’imbécilité et j’crois pas avoir envie d’être serti de cette étiquette. “Ah et si ça peut te faire sourire, les gens nés en janvier sont souvent hyper cool.” Je lui souris un peu en laissant sous-entendre que moi aussi je suis né en janvier et que franchement cette histoire de date non connue, au pire, on s’en fout. “Bah là, en fait, j’suis en transition… J’crois qu’il faut que je me mette sérieusement à chercher du taf… J’ai plus envie de baigner dans l’illégalité.” Même si je me convaincs pas moi-même, j’pourrais peut-être au moins la convaincre elle.




Been flirtatious with death
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1399
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Mar 2 Jan - 8:15
Je ne sais pas si je suis jeune. Parfois je me sens vieille, si vieille, comme si, sur mes épaules, reposaient toute la souffrance du monde, mille contes sordides, des siècles d’existence, la voute céleste… Comme si j’allais être écrasée sous le poids des ans. Mais je lui souris, en l’écoutant parler de cadeau.

Ca demande un effort, ce sourire…
Mais lui aussi, fait un effort…
Essaie de me distraire.
Je pense pas avoir de cadeau, cette année, mais je me tais.
Je souris…
Sourire, c’est un peu de magie…
De la magie gratuite.

« Exactement, j’ai droit à de plus gros cadeaux… Juste pour ça. »


28 ans, me dit-il. Pas bien plus âgé que moi. Et, semble-t-il, né en janvier. Avec un sourire en coin, je confirme. Oui, bien entendu,  il n’a pas plus sympa que les gens nés en janvier. Même pute, même drogué… La preuve, nous sommes là, nous partageons un verre, sans raison, comme ça, pour papoter.

“Bah là, en fait, j’suis en transition… J’crois qu’il faut que je me mette sérieusement à chercher du taf… J’ai plus envie de baigner dans l’illégalité.”

Avec ces quelques mots, il pique ma curiosité. Des mecs, des filles dans l’illégalités, j’en ai connu… Des gens désirant en sortir, moins… Il doit se douter que retomber dans la drogue bannirait ce rêve-là, inutile de le souligner.

« C’est un chouette projet… Ca doit pas être facile, mais ça vaut la peine… »

J’ai jamais vraiment caressée rêve-là, peut-être est-ce ça, ma malédiction, le boulet que je dois trainer, ne pas voir de réel avantage à me ranger, à trouver un boulot stable, sur, sans surprise. Des journées de secrétaire ou de barista… Non, je me vois pas faire ça. Mon quotidien de bambins et de sexe tarifié, au moins, me tiennent à l’écart de ce danger-là, cette tentation-là. La vie planplan, l’existence monotone, ou l’on s’éteint.

On s’éteint aussi si on choppe le sida, si on se fait battre, tuer… On s’éteint facilement, dans l’indifférence, quand on se vend… Je ne sais pas pourquoi ces menaces-là, terrifiantes, ne m’effraient pas assez pour que j’essaie de faire autre chose…

« Tu as des idées de ce que tu voudrais faire ? Si tu réussis et que tu as besoin d'une collaboratrice, j'exige un boulot...»


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Mer 3 Jan - 16:41
On sait tous les deux que je parle de cadeaux pour adoucir l’atmosphère mais ça a l’air de fonctionner puisque la demoiselle se met à sourire et j’y réponds avec la même franchise. Je me demande comment elle vit si on oublie les nuits et les trottoirs, si elle a de la famille, des enfants, où elle habite et des choses aussi futiles que la pluie et le beau temps. “Ouais j’imagine. Ca a des avantages quand même.” Je bois dans mon verre et je la regarde encore alors qu’elle me demande ce que je fais dans la vie et franchement, je sais pas si j’ai envie d’aller dans cette conversation, peur de pas être honnête, ni avec elle, ni avec moi-même au final. Mais je réponds finalement et la jeune femme me dit qu’effectivement, ça n’a pas l’air facile et je hoche de la tête. “Nan, c’est pas facile quand t’as pas fait d’études, que tu sais rien faire à par dealer. Franchement, j’sais pas ce que je vais faire, à ce rythme là, j’crois que je pourrais tout accepter.” Travailler et gagner sa vie avec légalité c’est quand même beaucoup mieux que de dealer… Faut dire que l’argent sale apporte toujours des problèmes et honnêtement, maintenant, j’ai plus envie d’essuyer des problèmes. “Et toi, t’as jamais eu envie de faire quelque chose d’autre ?” J’suppose que si, c’est une question relativement débile, mais voilà, moi j’suis p’t’être débile aussi. On peut toujours rêver mieux, on peut toujours tenter de réaliser ses rêves et Noé avait raison, putain qu’elle avait raison.




Been flirtatious with death
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12957-nimue-odalyn-comme-une
▹ MESSAGES : 1399
▹ INVESTISSEMENT : 43

▹ AGE : 23 ans et autant de plaies mal cicatrisées
▹ APPART : 1009 - F1 (10e)
▹ TAF : Prostitution, gardienne d'enfants
▹ AVATAR : Ashley Moore
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Sam 6 Jan - 13:25
“Nan, c’est pas facile quand t’as pas fait d’études, que tu sais rien faire à par dealer. Franchement, j’sais pas ce que je vais faire, à ce rythme-là, j’crois que je pourrais tout accepter.”

Je soupire un peu, comme pour souligner ses paroles. C’est pas facile, oui, j’imagine… Qu’est-ce que je ferais, moi, si je me retrouvais incapable de travailler… ? Mieux vaut ne pas y réfléchir… Mieux vaut pas réfléchir. Avancer à tâtons, de jour en jour, de souffle en souffle et de corps en corps.

La bière, contre mes lèvres, sur ma langue, mon palais. Fraîche. Douce-amère.
Et nos regards, qui se croisent.

Dealer, c’est un peu… faire de la vente, non ? Mais je ne le lui dis pas, il doit y avoir songé et, sur un cv, pas sûre que ça fasse bonne impression.

« Je supportais pas l’école… Mais, avec un peu de recul, c’était pas si mal, j’aurais du faire un effort.»

J’étais pas conne, c’est peut-être le pire. A l’ouest, peut-être ; Soit en avance, soit e retard, soit dans la lune, les nuages, pas sur terre. Perdue dans la colère, dans la matière, dans l’ennui, dans les soucis. Pas la tête à étudier, même si, je crois, j’avais la tête pour ça…

Qui écrit nos putains de vies ? Quel destin à ce mauvais goût là ?

«Bah… en fait… C’est pas comme si j’avais des grands rêves. Parfois, quand ça s’est vraiment mal passé… Parfois je me dis que je devrais changer ça. Mais… ça dure jamais. J’ai la baraka, jusque là... Et je garde des gosses, en journée, quand on veut bien m’en confier… C’est con, les gamins, ça chiale, ça rit pour un rien, ça pue… Mais ça sourit sans rien demander. »

Et c’est rare, ce cadeau-là. Un sourire sans concession, un sourire sans attente, comme né d’une source de joie intarissable…

Changer de sujet, pour ne pas m’enliser dans des considérations sur l’avenir. Pour ne pas l’y enterrer avec moi.

« Je sais même plus si je t’ai demandé ton nom… Je crois pas… Moi, c’est Nimue. »


I don't believe in the existence of angels But looking at you I wonder if that's true. If I did I would summon them together and ask them to watch over you, to each burn a candle for you, to make bright and clear your path, and to walk, like Christ, in grace and love and guide you into my arms  
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 784
▹ INVESTISSEMENT : 34

▹ AGE : 28 (26/01)
▹ APPART : #104 avec Eden (1er)
▹ TAF : Dealer
▹ AVATAR : Shiloh Fernandez
▹ DC : Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   Lun 8 Jan - 11:55
Pas facile de parler de soi à une inconnue et pourtant dans cette situation, c’est tout le contraire. Je sais pas si elle m’a apaisé ou si la bière que je suis en train de boire fait toute cette différence mais je crois que rarement je me suis senti aussi bien dans un bar. On parle de notre boulot, de ce qu’on aurait préféré faire et je dois bien avouer que l’école, c’était pas ma tasse de thé, ni même le lieu que j’aimais fréquenter. Pourtant avec un peu de recul, j’aurais pu être studieux, apprendre quelques trucs pour pouvoir m’en sortir un minimum mais à ce moment-là, tout ce que je voyais c’était ce qu’on pouvait faire avec la poudreuse et les herbes à rouler. “Ouais, j’comprends. On aurait du tous faire un effort… J’me rends compte aussi que c’était pas si mal et qu’au final, c’était une chance de pouvoir aller à l’école.” Je bois encore dans ma bière en pensant au sale boulot que j’effectue chaque jour pour pouvoir payer le loyer et de quoi vivre. Si ma mère savait ce que je fais réellement dans la vie, elle mourrait plus vite que ce que son corps n’est déjà en train de faire. “Ouais… Tant qu’on s’en sort comme ça on n’a pas vraiment envie de changer parce qu’on a trop peur de se retrouver avec moins. Je comprends.” Une fois que j’aurais arrêté les boulots illégaux, j’sais même pas comment j’vais pouvoir vivre avec le salaire de base américain. Avec le centre de ma mère qui me prend plus de deux mille dollars par mois et encore, le reste est payé par l’argent de mon père, j’ose même pas imaginer quand tout son sale fric sera épuisé. “Ouais… Les gosses ça change.” J’en sais rien, des gosses j’en ai jamais eu dans ma famille, je veux dire, assez proche de moi pour que je puisse les aimer. Les gosses, je les vois dans la rue, je les entends hurler dans l’immeuble mais j’ai jamais été proche d’eux. “Nan j’crois qu’on a oublié. Moi c’est Yulian.” Et c’est drôle qu’on se parle aussi facilement alors qu’y’a même pas une heure, on ne se connaissait pas. “J’aime bien parler avec toi. Nimue.” Que je déclare, un demi-sourire aux lèvres et le verre prêt à toucher ma bouche pour enfin boire à nouveau.




Been flirtatious with death
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Maybe if I fall asleep, I won't breathe right. - Nimue   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.