AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12524-sloane-o-connell-chasi
En ligne
avatar


▹ MESSAGES : 603
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 27 ans (9 avril)
▹ APPART : #705, avec Marcus (et César aussi)
▹ TAF : En reconstruction, les études à reprendre, job chez l'avocate Donovan, c'est plein de projet qui se construisent un par un, le tout agrémenté de gribouilli sur un carnet au hasard. Car l'inspiration est là, belle, grande, elle brille.
▹ AVATAR : Kristen Stewart
▹ DC : Aurore, le feu follet, Matty, le Malverti et Addison, l'épouse solitaire



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Jeu 28 Sep - 9:39

Sloane O'Connell
I am wild eyed and waiting, I am wild eyed and wandering.



(NOM) O’Connell, l’Irlande qui colle à la peau, le vert d’un pays qui ressemble en rien à celui de la bannière étoilée.(PRÉNOM) Sloane, guerrier si l’on en croit l’étymologie, mais ça fait longtemps que les armes sont à terre, presque à prendre la rouille contre la poussière.(ÂGE) 27 bougies consumées au printemps dernier (DATE ET LIEU DE NAISSANCE)  9 Avril 1990, sur la côte Irlandaise, à quelques minutes de Dublin, dans la ville de Greystones, synonyme d’une enfance dorée de sable et d’air marin.(OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Les études à reprendre, un job à trouver c’est un peu le bordel complet mais l’intention y est, c’est ça qui compte, n’est-ce pas?(NATIONALITÉ) Leprechaun Irlandais. (ORIGINES) La terre des trèfles à quatre feuilles, comme si ça allait porter chance pour de vrai. (STATUT CIVIL) Le cœur a quelques étincelles ici et là, entre deux trois mots, entre deux trois embrassades, mais rien d’officiel, rien de stable, non. La solitude à encore ses quartiers d’établis dans le myocarde. (ORIENTATION SEXUELLE) Les courbes qui attrapent l’oeil, la douceur d’une peau de soleil, la chaleur d’un demi-sourire adressé au hasard, la maladresse de quelques tâches de rousseurs parsemées ici et là, les femmes et leur beauté unique. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Avril 2016, un sourire à en bouffer le visage et des étoiles jusqu’au fond des rétines. (GROUPE) Le gris pluvieux des iris qui sont bien incapables de retrouver leur éclat d’autrefois, le gris terne d’une vie où le soleil n’apparaît qu’en peinture, des rayons illusoires qui viennent caresser l’épiderme. Le gris de ceux qui survivent pour celle qui aimerait retrouver son bleu d’autrefois.

« I am the dark one in my bloodline  »


(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) En avril, quelques jours avant de fêter mon anniversaire, c’était en 2016. Il faisait beau même, le voyage avait été interminable mais il s’était bien passé. Puis y’avait Keelan pour me récupérer, les liens du sang si rassurant pour l’Irlandaise qui venait se perdre dans la ville aux milles néons.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) On s’habitue rapidement à l’immeuble, on finit même par lui trouver du charme, malgré les ampoules qui clignotent ici et là, malgré l’ascenseur qui ne fonctionne qu’une fois sur deux, on finit par se sentir chez-soi. Quant aux voisins, c’est une entente commune je pense, la politesse passe avant tout, les sourires et les bonjours qu’on se lancent au travers des couloirs, certains sont toujours inconnus d’autres sont devenus des amis, des gens sur qui compter.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) La fille du quinzième, la cousine de l’autre, celle qui s’est suicidée. La réputation qu’est pas vraiment existante je crois, juste pour ce détail là, juste pour ceux qui connaissait la cousine de près ou de loin. Politesse au coin des lèvres lorsque je crois des voisins, les fêtes auxquelles je me mêle de loin, peut-être qu’ils me connaissent à force, peut-être même qu’il y en a, des trucs à dire sur moi. Mais en règle générale, je suis pas de ceux qui foutent le bordel au Parking, j’suis plutôt à rester dans mon coin, à converser avec les étoiles une clope à la main.

PSEUDO/PRENOM : Luce/Lucile ÂGE : majeure PAYS : France toujours, même si je squatte chez les américains pour l’année ARROWluvCharlie FRÉQUENCE DE CONNEXION : Autant que possible COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Il m’est tombé dessus REMISE EN JEU nope (TYPE DE PERSO) inventé  (CRÉDITS)Sara Bareilles pour le titre, London Grammar et Siv Jakobsen pour les quotes, et les chasseurs/créateurs de gif de Tumblr COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Du love sur vous AVATAR : Kristen Stewart

©️ Nous sommes de ceux




   
C'est peut-être ça la solution à tous nos maux finalement. Plutôt que de s'acharner à courir vers la guérison, persuadé que c'est le seul moyen possible pour avancer, peut-être qu'il faut simplement réapprendre à marcher. Peu à peu, lentement, peut-être qu'il faut juste prendre son temps et vivre un peu.— .
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12524-sloane-o-connell-chasi
En ligne
avatar


▹ MESSAGES : 603
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 27 ans (9 avril)
▹ APPART : #705, avec Marcus (et César aussi)
▹ TAF : En reconstruction, les études à reprendre, job chez l'avocate Donovan, c'est plein de projet qui se construisent un par un, le tout agrémenté de gribouilli sur un carnet au hasard. Car l'inspiration est là, belle, grande, elle brille.
▹ AVATAR : Kristen Stewart
▹ DC : Aurore, le feu follet, Matty, le Malverti et Addison, l'épouse solitaire



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Jeu 28 Sep - 9:43



Raconte moi une histoire...
Someone told me there is light at the end of every tunnel

Vent frais contre le visage, un sourire qui pointe, un vrai, un de ceux que personne ne verra. Y’a juste les vagues, le sable et les nuages pour accueillir le trait de joie sur mes lèvres. Sérénité face à la ville d’enfance. Retourner aux sources avait été l’une des meilleures solutions sûrement, l’une des meilleures décisions prises depuis longtemps. L’Irlande et ses bières brunes, sa verdure à perte de vue, son accent bien distinct. La famille et son confort, tout aussi relatif qu’il soit. Les parents n’ont pas réellement pleurer face à mes traits ravagés de fatigues. Je crois qu’ils auraient aimés que je reste chez eux, que je reste dans la capitale, me trouve un job bien rangé, que je retrouve de la stabilité après le Parking. Après Keelan, après la crasse du Bronx, après les étoiles de lumières de la ville enchanté, après les pilules de rêve de la gamine squelette, après les nuits de sommeil invisible, après les journées de douleur sourde. Comme si chaque jour passé là-bas avait retiré des parties de mon être, pour les disperser à droite à gauche, pour les cacher. Oui, je crois que les parents étaient inquiets.

Les bruits de l’aéroport autour de moi, je suis seule, comme la première fois. Et je me revois, bredouillante, terrifiée à l’idée de ce changement, mais excitée en même temps. L’espoir plein le regard, c’est à peine si je me reconnais face à un miroir désormais. Même si la mer a aidé, même si la coupure fut bénéfique. J’ai quelques écho déjà de ma vie américaine qui me reviennent alors que je grimpe dans l’avion. C’est seule que je retournerai au Parking ce soir, seule que je retrouverai mon appartement. Vide qu’il sera, plein seulement des quelques affaires que j’ai pu entassé. Puis il y aura César aussi, le chat charbon qui a bien grossi depuis la première fois où je l’ai vu dormir dans le lavabo. Lorsque j’ai quitté la ville, monsieur remplissait entièrement la faïence. Qui sait, peut-être que maintenant il en dépasse même les rebords ?

Les taxis jaunes qui se pressent à la sortie, oppressent les arrivants. Les cartons et ardoises où se battent des noms étrangers et autres sonorités du monde, les chauffeurs aux oreillettes, le sérieux comme seule expression disponible contre leurs traits. Et partout il y a des embrassades, des explosions de joie et même quelques larmes ici et là. Des familles, des amis, des sourires de joie. Moi, j’ai la solitude qui me prend la main, m’accompagne jusqu’en dehors de l’aéroport, me lâche dans la navette qui retourne jusqu’à la ville. Elle me fait presque un signe de la main lorsque je fixe la route au travers de la fenêtre, presque comme si elle était heureuse de me retrouver.

Les lumières branlantes du Parking m’accueillent, le sac à dos que je fais tomber de mes épaules, le sac de fringues que j’ai ramené de la maison pèse un peu plus lourd maintenant que mes pieds se trouvent sur place. Les décorations ont disparues, le sentiment de maison aussi, des cartons un peu partout, les miens cette fois-ci. Parce que le quinzième a toujours été son royaume, celui où elle pouvait danser librement, celui où en un rien de temps elle pouvait discuter avec les astres si elle le voulait. Et c’est étouffant, quelque part, de marcher dans ses pas, de se trouver sur son passage, sans vraiment jamais y être. J’ai l’impression de voir son fantôme à nouveau, des mèches blondes qui virevoltent au rythme de son rire enfantin, enchanteur, enchanté. La fée se fout de moi, la moquerie au bord de son regard, elle joue déjà de mes faiblesses, se joue déjà de mon esprit bien trop facile à briser. Le pc portable que j’attrape, l’ouvrant sur la table de la cuisine, c’est comme si l’air marin était parti avec moi, m’enveloppant de cet état d’esprit si particulier, me laissant à nouveau moi, comme revigorée. Les doigts pianotent sur le clavier, décision rapidement prise, se consacrent ensuite à envoyer les sms à droite à gauche, j’ai plus vraiment rien à perdre de toute manière. Alors autant recommencer, autant repartir à zéro ou du moins reconstruire une base plus stable sur un terrain déjà bancale, déjà en ruine. Oui voilà, c’est ça. Un nouveau départ pour oublier la fée, et recommencer, toujours et encore, recommencer.


©️ Nous sommes de ceux




   
C'est peut-être ça la solution à tous nos maux finalement. Plutôt que de s'acharner à courir vers la guérison, persuadé que c'est le seul moyen possible pour avancer, peut-être qu'il faut simplement réapprendre à marcher. Peu à peu, lentement, peut-être qu'il faut juste prendre son temps et vivre un peu.— .
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7519-aaliya-abelson-and-for-
avatar


▹ MESSAGES : 110
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : Trente-quatre années au compteur, bien trop passées à être une autre, pour finalement n'être plus personne.
▹ APPART : #1105/11ème étage - seule entre des murs froids qu'elle tente vainement de colorer d'une personnalité qui ne cesse de lui échapper.
▹ TAF : Palefrenière la journée, les bottes dans la paille et le crottin, à en avoir des cloques aux mains de manier le balai et la fourche, mais le bonheur indiscutable d'oeuvrer au bien-être des chevaux pour quelques heures de monte comme rémunération qui persiste dans son coeur. Fille de joie, catin des beaux quartiers New-Yorkais une fois que la nuit a enveloppé la ville -et son âme.
▹ AVATAR : Priyanka Chopra.
▹ DC : L'agent du FBI sous couverture (Lyam O'Neill), le guitariste Islandais au coeur arraché (Àsgeir Aylen) & l'Irlandais aux poings écorchés (Aisling Ó Luain).



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Jeu 28 Sep - 11:03
Hâte de re-découvrir ta belle. CANDICHOU BRILLE coeur
Rebienvenue à la maison. chou


WHO AM I ?
Do you mean where I’m from ? What I one day might become ? What I do ? What I’ve done ? What I dream ? Do you mean… What you see or what I’ve seen ? What I fear or what I dream ? Do you mean who I love ? Do you mean what I’ve lost ? Who am I ?
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12018-drill-o-la-cadence-du-
avatar


▹ MESSAGES : 792
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : Trente ans
▹ APPART : #910, neuvième étage
▹ TAF : Batteur au sein du groupe Fakir
▹ AVATAR : Ben Dahlhaus
▹ DC : Aliah & Lizz



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Jeu 28 Sep - 17:32
HOT :l:
(ouais j'suis comme ça :hihi: )



LE COEUR EN DEUX
ANAPHORE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
avatar


▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1381
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : vingt sept ans de béton et d'abus, jamais comptés, jamais célébrés. que des cases sur le calendrier (seize avril)
▹ APPART : homeless, partie le coeur au ventre, des monstres à ses chevilles, revenue avec des morceaux de vérité qu'il faudra recoller.
▹ TAF : rien d'autre que la médiocrité sous les ongles, des doigts maintenant saignés d'avoir trop gratté les cordes de fer d'un instrument-béquille.
▹ AVATAR : freja beha erichsen


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Jeu 28 Sep - 17:51
FAN DE CEUX
fuuuuu, c'est beau par ici :l:
jotem, t'écris bien, et ton nouvel ava est à tomber OMG
(love)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12524-sloane-o-connell-chasi
En ligne
avatar


▹ MESSAGES : 603
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 27 ans (9 avril)
▹ APPART : #705, avec Marcus (et César aussi)
▹ TAF : En reconstruction, les études à reprendre, job chez l'avocate Donovan, c'est plein de projet qui se construisent un par un, le tout agrémenté de gribouilli sur un carnet au hasard. Car l'inspiration est là, belle, grande, elle brille.
▹ AVATAR : Kristen Stewart
▹ DC : Aurore, le feu follet, Matty, le Malverti et Addison, l'épouse solitaire



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Ven 29 Sep - 21:43
Du love sur vous coeur chou




   
C'est peut-être ça la solution à tous nos maux finalement. Plutôt que de s'acharner à courir vers la guérison, persuadé que c'est le seul moyen possible pour avancer, peut-être qu'il faut simplement réapprendre à marcher. Peu à peu, lentement, peut-être qu'il faut juste prendre son temps et vivre un peu.— .
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Ven 29 Sep - 23:11
toujours aussi douce :l:
bref tu sais ce que je pense de cette bio POTTE
mon cœur était déjà amoureux de toute Surprised
re chez toi CUTE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo
avatar
« Le Loup »
« Le Loup »

▹ MESSAGES : 3087
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 26 ans (12 novembre)
▹ APPART : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
▹ TAF : ex-taulard, se retrouve infantiliser par une inspectrice sociale qui ne le lâche pas d'une semelle et souhaite continuer à emprunter le mauvais chemin. il se retrouve à la tête de l'armurerie de Deirdre auprès de Niilo, tout en continuant son trafic d'armes mais abandonnant le métier de tueur à gages.
▹ AVATAR : harvey newton haydon
▹ DC : le cuistot italien



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   Sam 30 Sep - 11:51
SLOANE LA MEILLEURE


Validé(e) !
Félicitations, tu rejoins le Parking !

Félicitations ! La Concierge a bien étudié ton dossier et a décidé de t'attribuer un appartement au sein de son précieux immeuble ! Il a beau commencer à décrépir, elle l'aime son Parking alors si tu veux un conseil: ne tue jamais personne sur la moquette des couloirs parce que sinon, c'est toi qui va y passer ! En attendant de t'installer, pense à bien remplir ton profil et t'inscrire sur les listings:

Listing des Appartements Obtenir un rang
Listing des Métiers Créer sa fiche de perso
Listing des Multi-ComptesCommuniquer avec les autres
Roulette du RPGérer son compte



©️ Nous sommes de ceux



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sloane O'Connell ~ Chasing the sun   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.