AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9670-london-godwick-fouineus
avatar


▹ MESSAGES : 434
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : 33
▹ APPART : #309
▹ TAF : Enquetrice freelance


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   Mar 26 Sep - 0:14


A chaque choix on paris contre le sort
Inconnu & London

La journée commence ou la soirée finit... mal... Tous est une question de perception dans la vie, enfin il parait. Quoi qu'il en soit, la migraine me guette. Je sens dans ma tête les prémices de son débarquement en fanfare. Mais vu où je me trouve, je ne suis pas prête de mettre la main sur un cachet d'aspirine. Je soupire tout en appuyant ma tête contre le béton froid et nu. Ce n'est peut-être pas une bonne idée, qui s'est frotté à cet endroit. D'autant qu'ici, cela m'étonne que le ménage soit fait régulièrement. Je suis bonne pour un récurage au complet. L'idée d'une douche chaude me parait bien réconfortante. Quelques heures de sommeil ne seraient pas de trop. L'horloge accrochée au mur d'en face, de l'autre côté des barreaux annonce six heures, bientôt l'heure de la relève. Quatre heures que je poireaute dans cette cellule de préventive.

Fait chier, je n'avais rien fait cette fois. Je me trouvais au mauvais endroit, au mauvais moment. Je suivais une fille qui s'encanaille pour le compte de son riche père … J'avais eu comme information qu'elle passait pas mal de ses soirées dans cette boite de nuit et qu'elle y serait ce soir-là particulièrement. J'avais donc enfilé une robe de soirée noire suffisamment longue pour cacher mon holster de cuisse, une paire de talon confortable au cas où je devrais presser le pas et un perfecto noir complétait la tenue. Mais maintenant avec mon maquillage qui à dû foutu le camp, le manque de sommeil et une coiffure hasardeuse, je ne dois pas détonner avec mes codétenues travailleuses du Sexe embarqués dans la nuit.

Pendant la soirée, tout se déroulait bien. J'avais découvert que la Miss que je suivais, venait dans cette boite pour se poudrer le nez avec ses amies. Côtoyant au passage de très mauvais garçons, histoire surement m'emmerder ses parents pleins aux as. Puis cela a tourné mal quand une Rixe entre deux gangs s'est déclenché. Des coups de feu ont fait détaler les clients de la boite comme des lapins en période de chasse. Au lieu de me tirer de là, j'ai voulu suivre la gamine. De un, je l'ai perdu et de deux, je me suis fait embarquer par l'une patrouille de police arrivée sur place.
Une fois au commissariat, j'ai fini en cellule comme une partie des personnes embarquée à la boite en attendant qu'être interrogé. L'un des flics de garde m'a reconnu et je soupçonne les bouffeurs de donuts de faire exprès de me faire végéter dans cette cellule. Peut être qu'ils croient que cela m'empêchera d'arrêter d'être l'emmerdeuse que je suis. C'est bien mal me connaitre...

Le bruit caractéristique qu'un mec qui vomit attire mon attention sur la cellule voisine. Identique a la même sauf que seul des hommes la peuplent. Face à la scène, je ne peux réprimander une grimace de dégout. Finalement, je décide que c'est le moment pour moi de jouer mon rôle d'emmerdeuse professionnelle. Je m'approche de la grille de sortie tout en m'excusant – oui ce n'est pas parce que t'es en cellule que la politesse n'est pas de mise – et interpelle l'un des flics a porté de voix.

Jefferson !!! Tout en buvant ton café, tu ne pourrais pas voir pour combien j'en ai encoreJe lui décoche un sourire ultrabrigth et ajoute. Tu serais un amour .. Je pousse le vice de lui faire un clin d'œil... ..
made by black arrow




Sweet Dreams
Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused
@Eurythmics


Dernière édition par London Goodwitt le Sam 21 Oct - 0:13, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Captain Baise »

▹ MESSAGES : 691
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 31 ans, et je suis poli, ta mère en string !
▹ APPART : 1502
▹ TAF : Chirurgien traumato
▹ DC : Wyatt, Ula et Deva



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   Mer 11 Oct - 20:51
Je suis au bout de ma vie, une fois de plus. Depuis quelques semaines, j’abuse clairement de l’alcool mais hier soir, ça a été le pompon. Comment je le sais ? Parce que j’ai un fucking blackout et une migraine venue droit des enfers qui m’empêche de réfléchir plus d’une fraction de seconde. D’ailleurs, les néons, beaucoup trop forts, qui diffusent une lumière particulièrement violente, font irradier la douleur si fort que ça m’en fait vomir. Combo douleur et alcool, c’est moche.
Cela dit, après avoir vomi trois fois de suite, j’vais quand même mieux. Enfin j’ai une sale tronche, j’ai même pas besoin d’un miroir pour ça et pendant qu’une greluche braille des trucs à des octaves bien trop aigus, je quémande, de manière absolument pathétique, à aller aux toilettes me raffraichir.

Oh, ici, j’suis connu comme le loup blanc. Pas la première fois qu’on m’amène me dégriser dans le coin. Du coup, ils savent tous qui est mon frère et par conséquent, j’ai droit à bien des égards. Du genre ne pas me faire attendre pour m’amener devant un lavabo.
Y a quelques temps (années même), j’laissais des kit de brosse à dent ici pour me rincer la bouche après avoir crécher là la nuit. Du coup j’demande s’il en resterait pas un. Verdict positif. L’agent est un vieux de la vieille, il me connait suffisamment bien pour avoir prévu le coup. Et il me tend un peigne, même, en disant qu’il est pas sûr que ça marche, vu la longueur affolante que j’ai. Tu m’étonnes. Et la barbe c’est pas mieux. J’me laisse totalement aller, je le sais bien.

Une fois repris une allure humaine, presque coiffé et à l’haleine acceptable, je retourne en cellule. A cette heure-là, en général, c’est comme à l’hosto. On t’apporte un petit déj, consistant en un café qui ressemble à de l’eau saumâtre et un donut pas frais. Mais j’suis moi-même moins frais que le donut, du coup ça fera l’affaire.

Hey ! Luis, ça te dit pas un pourboire ? T’appelles un truc qui livre des petits dèj, tu prends un billet dans mon portefeuille et tu gardes la monnaie ? Ok ?

Oh ça va. On est limite en famille. Une fois qu’il finit par dire oui, j’me vautre contre le mur et me laisse glisser comme une grosse flaque tellement je suis HS. Y a personne de mon côté, pour une fois (faut dire qu’on est en semaine) et je regarde de l’autre côté. Croyez le ou non mais il m’arrive de donner des consults gratos aux putes du coin histoire de les aider un peu. Une blonde. Une râleuse. Ça me dit un truc. Mais pas de nom. Définitivement non. Je la détaille et… OUI ! JE RECONNAIS CES SEINS !

HEY ! LONDON ! Tu vas bien ma poule ?


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9670-london-godwick-fouineus
avatar


▹ MESSAGES : 434
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : 33
▹ APPART : #309
▹ TAF : Enquetrice freelance


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   Ven 20 Oct - 22:06


A chaque choix on paris contre le sort
Finley & London

L'agent Jefferson m'ignore parfaitement et va boire son café plus loin . Connard!!!! Je soupire agacée. Mr Vomito, dans la cellule voisine, demande à aller aux toilettes et un agent en uniforme intercède à sa demande. 
Hey , moi aussi j'ai envie d'aller aux chiottes … En plus j'ai mal au crane, je pourrais avoir une aspirine au moins...   

Ma demande n'est qu'un SOS dans la mer sans réponse. Ma contrariété ne fait qu'augmenter ainsi que ma migraine. Si ces crétins croient que je vais être moins emmerdante avec eux après ça. Ils vont moins rigoler quand je vais mettre mon nez dans leurs affaires à l'avenir. 

Je me mets à faire les 100 pas comme un lion en cage. Je dois justement avoir la même crinière à cette heure du jour. J'ai faim, j'ai soif, mal au crâne et une envie de pisser maintenant. Je vais bientôt me transformer en gremilins à ce rythme. 
Je recommence à me faire entendre … 


Sérieux les gars, vous ne savez pas que les blagues les plus courtes sont les meilleures … Parce que la cela s'apparente à un abus de pouvoir et détention illégale....   

Mes pseudos menaces fonctionnent en partie, car s'obtint un semblant de réponse. Jefferson refait son apparition avec un gobelet en plastique et une aspirine. Il m'annonce qu'on s'occupera de mon cas dans un instant. Ouais, bah on m'a dit la même chose il y a une heure... 

Alors que j'avale mon aspirine, un type m'interpelle par mon prénom. Je pose mon regard sur lui. C'est Mister Vomito de tout à l'heure. Je fronce les sourcils en le regardant, car avec son allure je ne reconnais pas le type. Il m'arrive souvent de filer un billet au clodo qui m'aide dans mes enquêtes. Ils sont les yeux dans les rues dont personnes ne font attention. 


J'ai connue mieux   dis-je en approchant, histoire de faire la conversation, histoire de m'occuper en attendant. J'ai une grosse surprise en reconnaissant le type. 

Putin Finley c'est toi ? T'as pris cher!!!   
Ses cheveux longs, sa barbe, ses traits tirés et son allure générale m'avaient induite en erreur concernant son identité. . ..
made by black arrow




Sweet Dreams
Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused
@Eurythmics
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Captain Baise »

▹ MESSAGES : 691
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 31 ans, et je suis poli, ta mère en string !
▹ APPART : 1502
▹ TAF : Chirurgien traumato
▹ DC : Wyatt, Ula et Deva



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   Dim 29 Oct - 0:53
Elle a l’air vaguement troublé. Hey ! Cache ta joie de me revoir surtout. C’est comme ça qu’on traite les sex friends de nos jours ? Bon, d’accord, ça fait hyper longtemps qu’on s’est pas vu. Mais de là à faire genre on se connait ni d’Adam ni d’Eve… C’est bon, j’t’ai vu à poil une paire de fois.
Et puis là, comble de la vexation suprême, elle me reconnait. Attend, genre avant non ? Elle m’avait pas reconnu ? Non mais ça va que je suis pas facilement vexé parce que là, honnêtement, y aurait de quoi. Enfin j’suis trop mal, pour l’instant pour me fâcher. J’pourrais bien vomir encore une fois. Non et puis ça va. C’est London quoi. Elle est gentille et mimi. On s’est éclaté une paire de coups ensemble.
Je finis par rire ce qui me provoque un mal de crâne effroyable. Tu sais, t’as l’impression que toutes les cloches de New York sont en train de sonner dans mon crâne. Je comprime ma pauvre tête – totalement inutilement – tout en continuant à rire silencieusement, sans trop savoir où est le bouton stop.

Bah ouai c’est moi. T’as cru que c’était qui qui t’appelais Ma Poule hein ?
Bon, apparemment, ouai j’ai pris cher. Juste que je sais même plus comment. Dur.
Bon, tu fous quoi toi ici ?


Je regarde ma montre. Y a plus. Putain, c’est rude. J’dois pas être qu’en cellule de dégrisement si ça se trouve. Du coup, je lance que ça serait bien d’appeler mon frère – c’est déjà fait – et je demande l’heure.

Ah ouai quand même. Je sais même plus trop quel jour on est. T’as fait quoi ma bichette. Raconte tout à Finou. C’est moi ou t’as perdu des seins ? Enfin j’les reconnais toujours, t’inquiètes, mais t’as pas un peu minci. C’est dommage ça. 


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9670-london-godwick-fouineus
avatar


▹ MESSAGES : 434
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : 33
▹ APPART : #309
▹ TAF : Enquetrice freelance


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   Ven 10 Nov - 1:46


A chaque choix on paris contre le sort
Finley & London

Je m'approche de lui pour voir l'épave qu'il est de plus près.
Désolé mon vieux, mais tu n'as pas la primauté de ce petit nom. Au moins tous les maques de Weschester Avenue m'ont appelé ainsi.

J'appuie mon épaule contre l'un des barreaux qui nous sépare. Finley se trouvant assis sur le sol, je suis obligée de baisser le regard pour le regarder pendant qu'il m'explique qu'il a oublié comment il a fini ici. Il demande si on a appelé son frère. Frère qui n'est d'autre que Procureur du Bronx. Utile quand on a l'habitude de se faire arrêter sur la voie publique pour ivresse.

Quand il fait référence à ma poitrine je me redresse tout en fronçant les sourcils et pose mes mains sur mes seins. Mais qu'Est-ce qu'il raconte celui lui.

T'inquiète je remplis encore mon soutif …

Finley a une certaine passion pour les poitrines des femmes. Je me baisse et s'assit sur le sol sans pour autant monter ma culotte. Et commence à lui expliquer comment je suis arrivée.

Je me suis fait embarquer suite à une fusillade dans une boite de nuit. Et comme les flics ont une dent contre moi à cause de mon activité pro …. Bah ils me font poireauter...
Dis ton frère ne pourrait pas faire quelques choses ?

.
made by black arrow




Sweet Dreams
Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused
@Eurythmics
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Captain Baise »

▹ MESSAGES : 691
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 31 ans, et je suis poli, ta mère en string !
▹ APPART : 1502
▹ TAF : Chirurgien traumato
▹ DC : Wyatt, Ula et Deva



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   Jeu 30 Nov - 13:12
Sérieusement, London a toujours été, est et restera sans doute la personne la plus vexante de mon entourage. Même Laszlo est petit joueur à côté d’elle. Je me prends donc une grosse baffe sous forme de comparaison avec des macs, dans le plus grand des calmes. Je cille même pas. Vaut mieux pas, j’pourrais de nouveau vomir en fait. Fait chier. Je tente une réponse, sans savoir si ça tombe à l’eau ou non, parce que j’ai de nouveau la tête qui tourne. J’y ai été beaucoup, beaucoup trop fort hier.

Fallait pas bosser pour eux bichette.

Je la vois poser ses mains sur ses seins. Je me rappelle encore quand on s’amusait ensemble. J’suis pris d’une petite nostalgie tout d’un coup. Les nichons me manquent définitivement. Mais je peux pas tout avoir. Dommage qu’en vrai, j’ai rien pour l’instant.

Ouai. Un p’tit push up et puis on y verra que du feu, t’inquiètes pas. Et puis tu restes canon quand même hein.
Une fusillade ? Mais tu vas bien ? Et pourquoi ils t’ont coffré toi ? Ils te pensent impliquer ? Tu veux un avocat ?
Il va rappliquer du coup, t’inquiètes. Et s’il apprend que t’es enfermée sans raison… Hum, le chef du poste va se faire appeler Maurice, ça fait pas un pli. Cela dit…


Je me relève, non sans peine. Oh la terre est ronde, c’est sûr. Pas la peine de prendre une fusée pour vérifier. Je vous garantie qu’elle est pas du tout plate.

Si mon frère débarque, vaudrait mieux que je sorte avant.

Luis déboule avec mon petit dèj. Il a évidemment gardé la monnaie, comme prévu et laisse les sacs à portée de main. Je tend du café à London et je hume la bonne odeur de bacon et d’œufs brouillés. Ça ira mieux quand j’aurais l’estomac plein je le sais déjà.

Il est quelle heure au juste ?


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9670-london-godwick-fouineus
avatar


▹ MESSAGES : 434
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : 33
▹ APPART : #309
▹ TAF : Enquetrice freelance


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   Dim 10 Déc - 19:39


A chaque choix on paris contre le sort
Finley & London

Finley est le genre de mec qui te balance une pique l'air de rien suivi d'un compliment. Chance pour lui, je ne suis pas le genre de fille qui se vexe pour un rien. Je fais non de la tête pour signifier que la fusillade ne m'avait nullement touché. Quand il se lève, je fais de même, mais de manière moins chancelante. L'information à retenir dans ce qu'il vient de dire est que Son frère le procureur ne va pas tarder à rappliquer. J'avais déjà eu à témoigner dans l'une de ses affaires. C'est le genre d'homme très méticuleux sur la procédure et doué pour poser les bonnes questions. 

Un agent de police lui apporte un petit dej. L'odeur du café me rappelle que j'ai la dalle. 

Merci dis-je quand Finley me tend la tasse de café. Si nous n'étions pas séparés par des barreaux je l'aurais embrassée. Au lieu de cela, j'avale une gorgée de café et pousse un soupir de contentement. 

  6h 20 répondis-je après avoir levé les yeux sur la pendule accrochée sur le mur d'en face. 

Goodwitt!!! C'est ton tour … 
Je me tourne vers l'inspecteur Jefferson qui fait signe au plancton qui monte la garde d'ouvrir. J'avale une nouvelle gorgée de café et redonne son café à Finley. 
 On se retrouve dehors … tu me raconteras pourquoi tu t'es mis dans cet état... Salut les filles... 
Les travailleuses du sexe me saluent et je suis docilement l'inspecteur.

L'interrogatoire ne dure qu'une dizaine de minutes pour m'entendre dire que je n'avais rien vu et ne connaissait pas les raisons des coups de feu. Ce qui était la stricte vérité, mais cela n'avait pas été le cas je n'aurai rien dit quand même. Je n'avais aucune envie de témoigner à un procès. 

Je signe les registres pour récupérer mes affaires. Au moment où je finis d'enfiler ma veste, Finley fait son apparition. 

 Alors on va prendre un petit dej ensemble ? .
made by black arrow




Sweet Dreams
Sweet dreams are made of this
Who am I to disagree ?
I travel the world and the seven seas
Everybody' s looking for something

Some of them want to use you
Some of them want to get used by you
Some of them want to abuse you
Some of them want to be abused
@Eurythmics
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A chaque choix on paris contre le sort (Finley)   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.