Répondre au sujet Partagez|


Diana Buchanan - Talk some sense to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 12:33


Diana Buchanan
« I've moved further than I thought I could but I miss you more than I thought I would » Amber Run - I found



(NOM) Buchanan (PRÉNOM) Diana, Iris (ÂGE) 25 ans (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 19 Juillet 1990, à Oakland ( à 20 mn de NY ) (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) serveuse dans un drive-in le soir, elle chante aussi, rêve d'en faire son métier, de chanter autrement que dans des mariages (NATIONALITÉ) Américaine (ORIGINES) Australienne  (STATUT CIVIL) En situation précaire, perdue mais officieusement avec Kosta. (ORIENTATION SEXUELLE) Hétérosexuelle (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) 18 Juillet 2017  (GROUPE) DE CEUX qui survivent.

« Accroc, c'est le terme.  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Je suis née à Oakland à moins d'une demi heure de New-York. Ma mère, paléonthologue a eu une promotion pour travailler au Metropolitan Museum. Mon père, pompier est devenu chef de Brigade à la caserne de New York. J'ai mis les pieds au Parking à mes 15 ans. Mon deuxième emménagement est entièrement lié à l'homme que j'aime il y a de ça trois mois, le 18 Juillet 2017, la veille de mes 25 ans.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Les voisins sont un peu comme ces tics que les chiens se trimbalent partout. Elles s'accrochent jusqu'à ce qu'elles ont tout pompé de son hôte pour aller chercher d'autre point d'attache. Je ne vois rien de bien en eux, sauf quelques rares exceptions. Des voisines qui ont grandit avec moi et partagé un peu les mêmes problèmes que moi y sont encore après mon retour. Cela me fait du bien de voir que certaines personnes ne changent pas, ou alors je dois m'inquiéter ?

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Ma réputation est faites de haut et de bas. Lorsque j'étais adolescente, on me voyait souvent avec mes robes de pin up, ma petite sucette en forme de coeur que j'aimais avoir partout. J'ai également un gros coeur d'artichaud, j'ai une vision assez naïve du monde. Avant que je ne m'en aille, si on ne me voyait pas pleurer une fois par semaine, c'est qu'il neigerait le lendemain... Aujourd'hui, ça ne fait que trois mois que je suis ici, je n'ai pas trop eu le temps de tendre l'oreille sur mon sujet....

PSEUDO/PRENOM : White Feather / Mélodie ÂGE : 26 ans  (Forum à partir de 16 ans pour rappel) PAYS : FRANCE   FRÉQUENCE DE CONNEXION : régulière, je serais comme omniprésente dans les mûrs de DE CEUX  COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Via une pub Facebook.  REMISE EN JEU Non, je laisse l'auteur du scénario décidé ! :)  (TYPE DE PERSO) inventé ou scénario de @Kosta Haros (CRÉDITS) écrire ici COMMENTAIRE OU SUGGESTION : écrire ici AVATAR : Lana Del Rey

©️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Diana Buchanan le Dim 17 Sep - 22:24, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 12:33


Raconte moi une histoire...
Right infront of me

Tout est bien, tout est beau, tout est... fini. Si je me déguise derrière ce style particulier qu'adopte les pin-up de l'époque, rien ne peut prouver que je suis la plus heureuse de toutes les adolescentes. D'abord parce qu'entre mes parents, ce n'est pas un amour fiable. Ils se déchirent chaque jour passé ensemble. Ils ont beaucoup de mal à rester ensemble dans une même pièce sans s'envoyer des regards noirs et des reproches difficiles à ignorer. A la maison, c'est une guerre froide que j'essaie de fuir derrière mon rouge à lèvre criard, mes yeux lourds d'un fard bleu, et mes heures passé devant le miroir pour avoir ce rendu à mes cheveux, si particulier. J'ai dû quitté Oakland pour New-York, mes parents ayant cru qu'une nouvelle vie aurait pu leur changer celle qu'ils avaient avant. Que nenni ! C'est juste un pas en avant pour en faire trois en arrière. Pourtant, j'ai eu de l'espoir les trois premiers mois. Leur étincelle s'était ravivée mais, elle n'a pas duré longtemps jusqu'à ce que je trouve un test de grossesse et peu de temps après, un examen pour provoquer une IVG. Ma mère a la tête sur les épaules, un autre enfant ne peut naître dans le même monde que le leur. En ce qui me concerne, je n'ai pas perdu ce sourire que j'aborde à chacun des regards qui se posent sur moi. J'ai 15 ans et toutes la vie devant de moi. Je veux une vie meilleure, une vie où l'homme de ma vie me prendra dans ses bras et me fera me sentir femme, protégée, aimée. Il ne cherchera pas à m'humilier de quelques bleus et de divers insultes encore plus blessantes. Je rêve d'un monde où les hommes ne hurlent plus et où les femmes ne pleures pas non plus. Est-ce vraiment trop demandé dans les années 2000 ? Les temps sont dures pour une émotion qui est déjà particulièrement compliqué comme l'amour et tous les sacrifices qui vont avec.

(2015)

Il avait été appelé en renfort un jour où il était de repos. Un seul appel peut justifier la fuite d'un des deux protagonistes. Un baiser sur mon frot et le voilà partout. Je sais que mon père même mais il n'a plus cet amour dévorant pour ma mère depuis si longtemps... Il nous quitte en claquant durement la porte. Je me souviens l'avoir haïe quelques secondes avant d'avoir regardé ma mère, maigre et fatiguée de cette situation : « Je vais travailler, je passerai ce soir. Bisous maman. » Je lui ai dit, en l'embrassant sur sa joue, je lui avais même mis la télécommande et le téléphone à sa portée. Je sais que parfois, ses anti-dépresseurs l'empêchent de se lever, l'assomment. Je l'ai moi aussi abandonné sur son canapé, devant un écran sans réellement savoir ce qui allait se passer.
Je ne peux pas m'en douter non plus, je suis heureuse. Ma démo a plu à un couple souhaitant se marier, je suis l'heureuse détentrice d'un contrat de « Chanteuse » pour le mariage. C'est un peu un mini-concert, les gens mangeront, parleront, danseront au rythme de ma voix. Ou alors, ils me demanderont tout simplement de partir ? Je stresse beaucoup mais tous mes proches m'encouragent, même mon père qui est particulièrement absent. Ma mère me dit qu'il la trompe depuis des années, je n'ai jamais pu lui dire le contraire.
Je rentre du travail alors que la pièce est plongée sous une épaisse fumée étouffante de cigarette. Le téléphone sonne alors j'ouvre les fenêtres de l'appartement et je réponds au téléphone.
- Allô ?
- Oh pardon, j'ai du me tromper. Au revoir !  »
Je souris en raccrochant, je couvre ma mère avec son plaide préféré, je me retourne en entendant quelqu'un toquer à la porte. Je pousse un soupire en retirant ma veste et la poser sur une chaise.
J'ouvre la porte sur le commandant genéral Wittman, il est un peu comme un oncle pour moi, il a suivi mon père à New-York et j'ai grandit avec sa fille, comme ma cousine.
- John ? Est-ce que ça va ?
- Bonjour ma Grande ! Ta mère est là ? c'est... urgent.
Il entre et cherche ma mère pour lui parler mais ses anti-dépresseurs l'ont tellement shooté qu'elle n'a même pas réagit à ses appels.
- Diana, je suis désolé mais, ton père est décédé au cours de cette mission.
Je passe l'horreur des obsèques. La seule chose que j'ai pu me cantonner dans ma tête, c'est que je l'ai haï les deux dernières secondes où je l'ai vu. Pis encore, c'est de porter ma mère à bout de bras, enchaîné à un amour qui n'est pas réciproque. Je m'interdis tout simplement de m'effondrer, ma mère a besoin de moi.

(2016)

Accroc, c'est le terme.
Je suis rapidement tombée sous le charme de Kosta. Un homme que tout les filles veulent un jour mais qu'il était insensé qu'il ne s'intéresse à moi : Une jeune fille un peu perdue, quelconque travaillant dans un drive-in et chantant à ses heures perdues car peu confiante en elle. C'est tout le contraire de ce que je pouvais bien penser. On s'est présentée, il m'a parlé, il m'a dragué et il ne m'a pas fallu longtemps pour que je me retrouve totalement amoureuse de lui. J'aime tout chez lui, ses mystères, ses câlins, son côté bad boy, ses tatouages. Sa manière de me regarder et de me faire comprendre que je suis la seule à ses yeux. Tout tourne autour de lui, la tenue que je vais porter, la couleur que je vais mettre à mes yeux. Je pense à l'avance à tout ce que je peux prendre pour lui faire plaisir, lui donner toujours envie de me regarder, toujours.
- Comment tu peux me faire un truc pareil, Kosta, bordel, tu me prends vraiment pour une conne là !
- Je ne vois pas de quoi tu parles, tu te montes le cerveau pour rien.
Je suis hors de moi, je ne veux pas y croire et pourtant, j'ai eu la preuve sous les yeux qu'il n'est pas claire envers moi :
- Ta gueule, putain, tu n'es qu'un putain de menteur !
Il suffirait qu'il m'embrasse pour que j'oublie, que je perde toute ma tête mais je ne sais plus, je ne sais pas si j'ai envie qu'il me touche où s'il me jette. Là, je le déteste de me trahir et surtout, de ne pas assumer ses actes.
- Crois moi, bébé ! Ce n'est clairement pas ce que tu crois. Il n'y a personne d'autre que toi ! Calme toi, bordel !  
Je ne peux pas dire quand les choses ont dérapé, ces minutes où je crois voir mon monde s'écrouler. Les disputes font que les choses ne tournent pas rond. Le déluge se forme, je sens qu'il se détache même si il me promet le contraire, il se cache pour prendre certains appels, il ne me dit pas tout sur ses fréquentations. Je sais qu'il me ment mais lorsqu'il me prend dans ses bras, lorsqu'il me dit qu'il m'aime, je veux y croire, je le laisse me manipuler. J'en ai conscience mais mon coeur est littéralement accroc à lui. Mon cerveau s'arrête d'essayer d'être lucide, il élude tout ce qui peut me faire mal pour pouvoir aimer l'homme qui est là, en face de moi.

(2017)

J'imagine que ce n'est pas bon d'être autant amoureuse, être aussi accroc à un homme mais je ne peux pas faire autrement, je l'aime. Si je casse tout à la maison, je me retrouve dans ses bras et c'est déjà terminé. J'ai passé un an et demi à me trouver des excuses sur les nombreux faux pas de Kosta. Mon monde tourne autour de lui, il appelle je suis là, je lui donne tout ce que j'ai pour au final, me rendre compte un jour que ce n'est plus possible de vivre comme ça. Après une visite chez ma mère, j'ai vu comment aller être mon avenir. J'ai eu l'impression de me voir quelques années plus tard mais éperdument amoureuse, je reste aveugle.
Je suis à bout et je pense avoir touché le fond surtout lorsque je me rends compte que je ne peux plus chanter. Je dors peu, je mange mal et mon travail au drive-in me rend littéralement folle. Je n'en peux plus, c'est comme ça que je pense progressivement à partir surtout les nuits où il n'est pas là, il rentre tard mais lorsqu'il rentre, qu'il est avec moi, je me sens revivre, c'est... addictif. J'aime tellement lorsqu'il me touche, m'embrasse, me câline et me fait l'amour. C'est mon premier et je n'arrive pas à m'en lasser jusqu'au lendemain matin. Il s'en va et c'est toujours à ce moment-là que tout revient. Je l'imagine dans les bras d'une autre, draguer une autre femme et s'en prendre du bon temps. Je n'ai plus confiance en lui et je ne peux même pas en parler à ma mère, ou même à quelqu'un. J'ai tellement honte de cette addiction, de lui... à quelqu'un. Je n'aime déjà pas pleurer alors parler de mes problèmes, de ce qui ne me convient pas. Ma jalousie, mes confusions et surtout, ma perte de personnalité m'isole. Il faut que je parte, alors je pars.
Je prends mes affaires, juste de quoi me retourner. Je disparais puisque je ne lui manquerais pas. Je suis aveugle, je ne pense qu'à lui et pourtant je suis entrain de le quitter. Je suis en larme mais il faut que je décroche, que je me retrouve et si il n'est plus là pour me faire perdre la raison, peut-être que je la retrouverais. Alors je pars. Je bousille toutes mes économies et je quitte New-York, appelant ma mère à une heure régulière pour prendre de ses nouvelles. Il n'y a aucun moment où je l'oublie. Je me mords la lèvre en sang pour ne pas penser à lui alors que j'atteins Savannah. Je ne sais pas pourquoi je me pose dans cette ville mais je tourne en rond. Néanmoins j'y reste. Quelques mois, chaque jour je me lève pour aller bosser dans un bar.

Je n'y suis pas restée longtemps.
La veille de mon anniversaire, le 18 Juillet 2017, ma mère m'a demandé de revenir. Elle a repris du poil de la bête, à ce qu'il paraît, il faut donc que je revienne pour fêter mes 25 ans. Fraîche, nouvelle de mes aventures, je peux lui raconter des choses qui lui font sourire. J'ai même l'impression de voir une autre personne.
- J'ai rencontré quelqu'un ma chérie.
L'annonce me plombe. Elle est amoureuse, ça se voit dans ses yeux et tout d'un coup, j'ai de l'espoir. Alors après avoir soufflé mes 25 bougies, je suis retournée voir Kosta. Ce prénom que j'écrivais inconsciemment sur les bloc-note lorsque j'appelais ma mère, lorsque j'attendais le bus, lorsque je n'arrivais pas à dormir. Lorsque je me rends à sa galerie, je crois que je n'ai jamais été aussi contente de le revoir mais lui, il ne l'es pas autant. Rapidement, je comprends que je ne vais pas pouvoir compter sur lui, il n'a pas aimé que je m'en aille, qu'il perde le contrôle. J'ai beau lui dire qu'il m'a manqué, il ne veut rien entendre, il ne veut pas que je m'installe chez lui. D'après lui, il n'a rien à se reprocher, il n'a pas comprit pourquoi je suis partie alors il a besoin de temps. C'est comme ça que je me retrouve au parking, dans un studio que je peux m'offrir d'abord avec un peu d'aide de ma mère et puis, peu à peu, je prends mon indépendance. Le patron du Drive-in a un peu rechigné mais en manque de personnel qualifié, il m'a reprit à plein temps. Je sens à nouveau la frite mais je le revois. Je ne suis plus à des kilomètres de lui et je peux le voir. Je m'en rends malade lorsqu'il est avec quelqu'un d'autre, je meurs de jalousie et m'en veux terriblement d'être partie. Je ne sais plus vraiment quoi faire, à part attendre son coup de fil et accourir comme une amante cachée et dépendante.




© Nous sommes de ceux


Falling

down into you


Dernière édition par Diana Buchanan le Dim 17 Sep - 21:50, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


En ligne
avatar

› Âge : 33 ans
› Appart : #706
› Occupation : Commandant d'un cargo. Passeur, sous couverture d'agent de voyage.
› DC : Oscar Ellroy
› Messages : 68
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 12:36

Bienvenue, bon courage pour ta fiche CUTE


galway girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11379-darragh-drink-up-me-he


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 12:41

Merci ! I love you


Falling

down into you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


avatar

› Âge : Vingt-neuf ans
› Appart : #910, neuvième étage
› Occupation : Batteur au sein du groupe Fakir
› DC : Aliah & Lizz
› Messages : 632
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 13:08

Bienvenue ! HEHE
Bon courage pour ta fiche :l:


Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12018-drill-o-la-cadence-du-


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 13:44

Merci à toi, c'est un bel homme que tu as là ! keur keur


Falling

down into you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


En ligne
avatar

› Âge : vingt sept ans et quelques squelettes dans le placard
› Appart : pas vraiment du coin, pas d'appart à proprement parler, juste tes yeux que tu laisse traîner pour surveiller, pour controler
› Occupation : propriétaire d'une galerie d'art dans un petit coin de Brooklyn, plateforme d'un trafic d'oeuvre d'art déjà bien installé
› DC : Marshall le branleur, Carl le taulard et Leo la maman chaudièrealcoolo
› Messages : 73
› Nombre de RP : 22

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 14:11

Mais te voila toi NIARK NIARK NIARK
On t'aurais presque attendue Surprised

T'es belle bébé, bon courage pour ta fiche, et n'hésite pas si tu a la moindre question HOT



Sous mes pied y'as l'enfer
Mon masque est si charmant, j'comprends qu't'aies peur de mon vrai visage. Les turbulences font place aux pleurs à l'atterrissage, jaloux de la manière dont t'es heureuse sans moi, j'me rends flou sûrement mon manque de confiance en moi qui me rend fou.J'ai slalomé entre Bien et Mal, entre connard et bien aimable entre désirs d'être humain et d'animal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

› Âge : 27
› Appart : #104 avec Eden
› Occupation : Pion d'Ekat & garde rapprochée des putes du Lumigon
› Messages : 424
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 14:35

OMG. Lana :l: je t'aime déjà. T'es trop belle. Bon courage pour ta fiche, tu as une belle plume. A bientôt !



I'm a goner

Somebody catch my breath. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 15:03

Oh merci tout le monde, JAIME

@Kosta Haros mais tu me charmes déjà, tricheur BANANE


Falling

down into you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


En ligne
avatar

› Âge : 17 ans
› Appart : #1202 au douzième
› Occupation : lycéenne (senior year)
› DC : zeke bjornssòn
› Messages : 54
› Nombre de RP : 22

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 20:07

Témoche Je t'aime pas FUCK
(CUTE bienvenue dans le coin et t'as choisi le bon muffle :hihi: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 21:45

Merci beaucoup quand même ! CANDICHOU Suspect


Falling

down into you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 22:09

@Kosta Haros J'ai terminé, j'espère que le dernier chapitre va te plaire I love you si besoin, je rajoute ou retire.

J'attends ton aval pour proposer ma fiche aux admins HUG


Falling

down into you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


En ligne
avatar

› Âge : vingt sept ans et quelques squelettes dans le placard
› Appart : pas vraiment du coin, pas d'appart à proprement parler, juste tes yeux que tu laisse traîner pour surveiller, pour controler
› Occupation : propriétaire d'une galerie d'art dans un petit coin de Brooklyn, plateforme d'un trafic d'oeuvre d'art déjà bien installé
› DC : Marshall le branleur, Carl le taulard et Leo la maman chaudièrealcoolo
› Messages : 73
› Nombre de RP : 22

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 22:57

C'est tout bon pour moi :l: :l:



Sous mes pied y'as l'enfer
Mon masque est si charmant, j'comprends qu't'aies peur de mon vrai visage. Les turbulences font place aux pleurs à l'atterrissage, jaloux de la manière dont t'es heureuse sans moi, j'me rends flou sûrement mon manque de confiance en moi qui me rend fou.J'ai slalomé entre Bien et Mal, entre connard et bien aimable entre désirs d'être humain et d'animal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

› Âge : Trente-sept douilles échouées, éparpillées à terre.
› Appart : #1513/15ème, seul dans un grand appartement bien vide à présent. Et trop silencieux.
› Occupation : Officiellement, professeur particulier de langues (Suédois, Russe et Gaélique Irlandais). Officieusement, infiltré dans un grand réseau de proxénétisme pour lequel il est un informateur. En réalité ? Agent du FBI sous couverture, anciennement policier dans les moeurs puis la criminelle de L.A. après avoir été sniper au sein de la US Army.
› DC : Le guitariste Islandais au coeur arraché (Àsgeir Aylen), l'Irlandais aux poings écorchés (Aisling Ó Luain) & la catin aux couleurs mensongères (Aaliya Abelson).
› Messages : 755
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Dim 17 Sep - 23:35

Bienvenuuue avec ce joli scena. BRILLE
Hâte de voir ta belle évoluer au Parking. CANDICHOU (puis Lana, ce choix de fou OMG )
Have fuuuuun ! coeur





Je cherche une issue pour te laisser partir, et tout aussitôt un moyen pour te garder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5366-lyam-o-neill-it-s-too-c


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Occupation : Serveuse dans un Drive-in, chanteuse durant des cérémonies parce que je n'ai pas confiance en moi. Je m'éclate dans les karaoké par contre.
› Messages : 15
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me Lun 18 Sep - 0:24

Merci Lyam I love you


Falling

down into you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12387-diana-talk-some-sense-


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Diana Buchanan - Talk some sense to me

Revenir en haut Aller en bas

Diana Buchanan - Talk some sense to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Bagues, bijoux de pouvoir, d'amour et de loyauté / Diana Scarisbrick
» 1997, la mort de DIANA
» Une pensée pour Diana
» alan couleur fauve petit d'animal renard
» et si on écrivait en anglais?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Azur fête ses 30 balais pity party (groupe)