Partagez|


Gary, the chemical weapon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Gary, the chemical weapon Jeu 30 Avr - 12:50

Gary Jasper Hawke
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom Hawke Prénom Gary Date et lieu de naissance le 5 avril 1986 à New-YorkÂge 28 ans Nationalité Américain. Origines Il n'y a que l'Amérique qui coule dans les veines de Gary. Statut matrimonial Il est célibataire. Orientation sexuelle Gary aime les filles, les blondes, les rousses mais surtout les brunes. Aujourd'hui, il se sent trop abimé pour être aussi à l'aise qu'avant. Job ou Activité Militaire dans l'US Army, retraité à la suite d'une mission qui a mal tourné pour lui. Date d'arrivée au Parking mai 2015  Groupe De ceux qui survivent Type de perso inventé Crédits myavparadise (ni Bazzart, ni Tumblr),  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? non.

   Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Gary n'a pas signé de contrat, il n'a pas emménagé officiellement au Parking. Pourtant ça fait des années qu'il vit là, à ses retours de missions. Il a jamais pensé à s'installer autre part, avoir son chez lui. Aujourd'hui, il sait que sa carrière militaire est finie et dès sa sortie de l'hôpital, c'est là bas qu'il se rend. Ça fait seulement deux jours qu'il a remis les pieds ici.
   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Il traine dans le coin depuis qu'il est gamin. Avec ses cousins, il rejoignait les copains en bas de l'immeuble. Il se sentait bien entre ces murs et aujourd'hui plus que n'importe quand il a ce besoin de se sentir en sécurité. Pourtant, les voisins ils sont bruyants, il a jamais réalisé que c'était autant. Les voisins sont haut en couleurs, ils ont beaucoup à partager mais il suffit parfois d'un mot crié pour que des souvenirs lui reviennent en pleine face.
   Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Avant t'étais le gars vivant un brin cynique mais pleins d'humour. La rumeur enfle, le militaire que l'on croise depuis toujours n'est plus que l'ombre de lui même. Le boiteux. Il essaie de faire face, il essaie de faire semblant, mais on voit bien au fond de son regard qu'il y a quelques choses de briser en lui. On voit bien que ses yeux ont vu l'horreur et que ça change un homme, la guerre.



   
feat Iwan Rheon

Avant

Il a été élevé par son père mais était régulièrement fourré chez sa tante, qui vit dans le Bronx, où il jouait avec sa cousine du même âge et son cousin, plus jeune. Sa mère est de celle qui n'assumait pas son rôle et qui a fuit ses responsabilités. Il ne la jamais revu et ne souhaite pas la recroiser.

Il est de ce fait familier au Parking et à ses alentours. Depuis petit il traine là bas avec ses copains. Il y est très attaché car c'est entre ses murs et dans ces rues qu'il a fait les quatre cents coups et découverts la vie.

Gary était un adolescent fougueux, impulsif mais joyeux. Il ne savait pas trop ce qu'il allait faire de sa vie mais ça lui plaisait de vivre au jour le jour sans se préoccupé de l'avenir. Il a toujours été un brun bagarreur, colérique, fallait pas lui marcher sur les pieds. Fêtard, cynique et plein d'humour noir, il prenait tout à la rigolade, tournait tout à la plaisanterie. Il a toujours aimé qu'on le confronte, qu'on lui résiste, les filles faciles il en a eu mais elles n'avaient pas la même saveur que celles avec qui il avait joué au chat et à la souris. Têtu, quand il a une idée en tête, il ne l'a pas ailleurs.

Il aime les deux roues. Vélos, motos, c'est son truc. Il en possède une, qu'il a entièrement retapé lui même.

Sa cousine, journaliste, s'est fait tuée lors d'un reportage en Irak. Profondément touché par cette nouvelle, Gary qui était alors loin de ce monde s'est engagé du jour au lendemain dans l'armée. Il ne voulait pas que le combat de celle qu'il considérait comme sa soeur reste inachevé. En premier lieu, ce n'est pas l'amour de son pays qui l'a poussé au front, mais la vengeance pure et dure. Il est loin d'être un héro. Petit à petit, le voile de sa colère s'est dissipé et il a réalisé que sa cousine n'était pas la seule victime à venger, mieux encore, qu'il y en a des milliers à protéger.

Pendant

Les missions qu'on lui donne, il y va sans réfléchir. Pour trois ou neuf mois, il n'y a rien qui l'arrête. Il sait que quand il revient sur le sol américain, ce n'est que pour un temps limité. Il n'imagine pas de vie familiale ni même de prendre sa retraite. Il sait qu'il peut mourir, il ne veut pas mourir mais n'a pas peur de mourir. On peut compter sur lui. Il est loyal et sur le terrain, il est redoutable.

Des hommes il en a tué, il a les mains pleines de sang, il en a vu se faire tuer, il y a les yeux pleins de sang. Des civils, des soldats, des terroristes, ils sont tous des hommes finalement. Certaines histoires le marquent plus que d'autres, mais il en parle pas, il sait gérer comme il dit.

Après

Il fait semblant. Il dit que tout va bien même si au fond, c'est un champ de bataille permanent. Il essaie de faire face, au début c'était pas facile mais les soignants du service l'ont vachement aidé. Il sursaute encore aux bruits des avions, a des moments d'absence, replié sur lui, dans son monde et silencieux. Il y a des hauts et des bas. C'est pas constant, quoi.

Huit c'est le nombre de médicaments qu'il prend par jour. Antalgique, anxiolytique, anti-dépresseur, neuroleptique, hypnotique. Parfois il oublie volontairement de les prendre et il se rend compte qu'il aurait pas dû.

L'alcool. Il est porté sur la bouteille. A l'hôpital il a rencontré des types comme lui, blessé, estropié que la vie avait pas gâté. Ils sont vite devenus une petite bande d'amis qui se serraient les coudes. Il en faut du soutien dans ses moments là. Et même s'il y a la famille, les infirmières, les médecins, c'est pas pareil. La première fois c'était à Noël, ils étaient dehors à fumer une clope, le grand brûlé a sorti une bouteille de vodka et ils l'ont fini à quatre. Les infirmières disent rien du moment qu'ils font pas n'importe quoi dans le service. Après tout, elles savent qu'ils sont jeunes, qu'ils sont pas morts et que la vie, qu'ils ont failli perdre, elle est bien trop précieuse pour les limites.
Ça s'est reproduit plusieurs fois. Parce qu'il oublie et qu'il lâche prise, il n'y va pas de mains mortes. Il arrive qu'il ait l'alcool mauvais, mais il a l'impression de retrouver une vie normale comme ça.

   
   

Extrait du dossier de soin de Gary Hawke

SERVICE DE RÉÉDUCATION FONCTIONNELLE

HAWKE GARY né le 5 avril 1986
Date et heure d'entrée : 7 décembre 2014, 14h30

Motif d'hospitalisation : Entrée de Mr H., militaire dans l'US Army depuis sept ans. A été hospitalisé dans le service de traumatologie à la suite d'une mission au Nigeria. Un éclat de bombe s'est logé au niveau des vertèbres lombaires L3 et L5, causant une parésie des membres inférieurs. A ce jour, Mr. H n'a pas encore d'appui stable, prise en charge du kinésithérapeute deux fois par jour. Il a perdu deux de ses coéquipiers lors de cette attaque.
A effectué plusieurs missions militaires en Irak, Afghanistan et Syrie.

Lésion médullaire incomplète L3 à L5
Plaies jambe droite, abdominale et dorsale → plaies propres pas de signe d'infection, pansements à refaire le 9/10
Traumatisme sonore aigu, surdité de l'oreille gauche
Sommeil perturbé malgré la mise en place d'un somnifère, cauchemars récurrents
Stress post-traumatique se caractérisant par des cauchemars, des difficultés de communication, d'hypervigilance majorée par la surdité, de comportements violents. Est traité par thérapie comportementales et cognitives avec le Dr. Elseba. Refuse les thérapies de groupe pour le moment

______________________________________

Transmissions entre l'équipe soignantes de jour et celle de nuit
le 20 février 2015

La petite infirmière rousse note tout sur sa feuille, elle a peur d'oublier un détail. C'est sa première nuit dans le service et sa collègue de jour va trop vite. Elle lui donne le plus de détails possible, les patients sont là depuis plusieurs mois et c'est vraiment pas toujours facile de résumer leurs histoires. Mais la rousse ose pas l'arrêter alors ses mots deviennent illisibles, incompréhensibles.
« […] Chambre 212, Mr. Hawke, 28 ans. Arrivé dans le service en octobre. Militaire depuis qu'il a 27 ans dans l'US Army. L3, L4 et L5 touchées, il a été paralysé des membres inférieurs. Il est en revalidation, on le sent motivé et volontaire. Il marche encore une aide mais il se débrouille, les médecins ont espoirs qu'il retrouve toute son autonomie. Il est sourd de l'oreille gauche. Il a un stress post-traumatique important mais avec lui c'est difficile, il parle pas beaucoup. On a eu un soucis hier, il a pété un plomb en voyant Andy dans sa chambre, bah ouais Andy il est noir... Il s'est jeté sur lui, il criait il était ingérable. On a dû le contentionner. On a encore du boulot avec lui. »

Dans la nuit, la nouvelle infirmière aura l'occasion de faire la connaissance de Gary. Un cri déchirant le couloir silencieux. Il ne dira pas un mot mais la présence l'apaisera. Toutes les nuits c'est pareil, Gary n'a pas envie de s'endormir, il revoit les mêmes scènes, inlassablement. Elle l'a lu dans son dossier. Il est torturé par ses démons.

______________________________________

Sur le point de partir, un nouveau départ
le 9 mai 2015

Les types en blanc parlent de revalidation ultra-rapide. Il espère qu'ils se foutent de lui parce que ça fait des mois qu'il croupit entre ces murs immaculés. Ils parlent de suivi psychologique, rien n'est fini pour lui, le pire reste à venir. Il y a pas pire que d'être privé de l'usage de ses jambes, c'est ce que Gary dit mais il sait au fond de lui que ses démons ne sont pas prêts de lui lâcher la grappe. Le monde extérieur, il en était un peu protégé mais au dehors, il sera confronté aux bruits, aux regards, aux images qui hantent. Mais il faut avancer et il peut le faire, boitant mais il peut le faire.

______________________________________

Extrait du dossier de soin de Gary Hawke

SERVICE DE RÉÉDUCATION FONCTIONNELLE
FICHE DE SORTIE

Transfert ☐ Retour à domicile ☒
Date et heure de sortie : 11 mai 2015 à 14h

Résumé de soins : Rééducation réussie, marche seul, poursuite de la prise en charge en kinésithérapie à domicile.
Première visite à domicile de l'équipe mobile prévue le 3 juin 2015 avec pour objectifs : observation du lieu de vie et de l'environnement, observance du traitement, suivi psychologique, réinsertion sociale et professionnelle
RDV avec le Dr. Elseba le 25 juin 2015, symptômes du Stress post-traumatique persistants avec néanmoins diminution de l’hypervigilance et du repli sur soi.

______________________________________

   

   
kaz
passe ta souris !
c'est parti pour de belles aventures !  Twisted Evil


Dernière édition par Gary Hawke le Mar 12 Mai - 15:13, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Jeu 30 Avr - 12:52

Bienvenue :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Jeu 30 Avr - 16:02

Spoiler:
 
:hihi: :hihi: :hihi:
Bienvenue au Parking ! DANCE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Jeu 30 Avr - 17:08

ROBERT
Spoiler:
 
:PERV: :hihi:

Merci vous deux HAN :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Jeu 30 Avr - 17:39

Bienvenue ! HAN Superbe avatar, j'ai hâte de lire ta présentation ! ^^
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Jeu 30 Avr - 20:33

Rebienvue, Iwan quoi quel choix HAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Jeu 30 Avr - 20:50

Ton gif encore meilleure que le mien MDR fait gaffe à pas trop poster ce genre de choses par ici SIFFLE
Y a des gens bizarre qui pourrait être tenté HEHE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Ven 1 Mai - 0:28

Des gens bizarres?:bouh: Jamais! :YEAH:
Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche! :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Ven 1 Mai - 10:31

Arrête de me lécher les tits GNOE:
 

Rebienvenue :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Ven 1 Mai - 11:19

C'est aussi l'acteur de misfits si je ne m'abuse ? J'adore, j'adhère dans tous les cas ! bienvenue par ici et bon courage pour la suite de ta fiche ! :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Ven 1 Mai - 16:48

IWAN JOLEM OMG JELEM TELLEMENT FORT ho
Bref, bienvenue une nouvelle fois :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Ven 1 Mai - 17:33

GTUYFDIJKLM IWAN MON AMOUR DE MA VIE.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Sam 2 Mai - 8:01

Bienvenue BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Sam 2 Mai - 10:49

Iwan mon amour LOVE
welcome heeeere
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon Sam 2 Mai - 12:27

BLBLBLBL

Bon choix ! Bienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Gary, the chemical weapon

Revenir en haut Aller en bas

Gary, the chemical weapon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» DOCUMENTAIRE DE GARY BOWERSOX À 21H45 SUR LA 5
» L'emprisonnement de Gary MC.KINNON Sonnerait-il comme un avoeu du Pentagone ?
» Un britannique Gary McKinnon pourrait être extradé vers les États-Unis
» L'abduction de Gary Wood et Colin Wright (Ecosse)
» Gary McKinnon : fin heureuse de dix ans de procédure pour Solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)