AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▹ MESSAGES : 151
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : vingt sept ans et quelques squelettes dans le placard
▹ APPART : pas vraiment du coin, pas d'appart à proprement parler, juste tes yeux que tu laisse traîner pour surveiller, pour controler
▹ TAF : propriétaire d'une galerie d'art dans un petit coin de Brooklyn, plateforme d'un trafic d'oeuvre d'art déjà bien installé
▹ DC : Marshall le branleur et Leo la maman chaudièrealcoolo

MessageSujet: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 22:20

Konstantinos Haros
Mon masque est si charmant, j'comprends qu't'aies peur de mon vrai visage



(NOM) Comme papa, comme Tonton, Haros, aucune fierté dans le nom, juste des relents de pierres blanches et bleu, des effluves de moussaka, des racines grecques qui persistent. Pas l’impression d’appartenir à une famille, pas de grande lignée, pas d’hérédité. Rien de tout ça. Rien. Pas de fierté en portant ce nom, un nom parmi tant d'autres, aucune fierté même pas celle d’être le fils de ton père. (PRÉNOM) Tu sais pas vraiment d’où ça sort et tu t’en fous pas mal. Konstantinos, le prénom qui a perdu sa grandeur, le prénom qui ne dit plus grand-chose, qui ne brille plus beaucoup. Kosta pour faire plus simple, plus Américain, pour se fondre dans la masse, pour être des leurs.(ÂGE) vingt sept ans, et qu’est-ce que ça change ? Ce n'est rien qu’un chiffre de plus chaque année, rien (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) T’es né dans un coin de la banlieue de New York, dans ces quartiers où les maisons s’entassent les unes sur les autres, où tous les voisins se connaissent. C’était en automne, le trente et un octobre mille neuf cent quatre vingt onze, le jour de halloween entre les citrouilles et les masques des enfants.(OCCUPATION OU ACTIVITÉ) C’est ton oncle qui t'a refilé le bébé, le business, la galerie d’art perdu dans Brooklyn. C'est pas la plus grande, pas la plus belle de New York, mais elle t’aide surtout à faire passer des œuvres qui alimentent le petit trafic mis en place dans le coin. Elle t’aide surtout à te remplir les poches comme tu n’aurais jamais pu le faire avec un métier honnête. (NATIONALITÉ) Américaine, rien de plus que l’amérique  (ORIGINES) Y'as la langue latine, les mots qui roule, les paroles qui chantent le soleil, y'as les paysages de carte postale, la mer et les maisons blanches aux toits bleue, les olives et les effluves d’une bonne cuisine. Y'as le nom et tout le reste à la maison qui te ramène à tes racines, à la Grèce de Papa, celle que ton oncle était si fier de porter, de revendiquer. (STATUT CIVIL) Elle t’appartient, tu l'a attachée à toi, emprisonner sous tes bras. Elle est tienne et tu es libre. Libre pour toutes les autres, libre pour les prochaines qui t’appartiendront aussi (ORIENTATION SEXUELLE) Il n’y a rien de plus beau que leurs sourires malsains, que leurs caresses qui te font frémir, que leur peau douce aux odeurs enivrantes, leurs regards qui te font plonger, qui te tue toujours un peu plus. Les femmes sont ton poison et ton remède. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) jamais vraiment arrivé, il y traîne depuis quelques mois (GROUPE) de ceux qui vivent, presque normalement

« Perd pas espoir connard  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) T'habite pas ici, tu as gardé ton grand appart au-dessus de la galerie. C'est bien plus calme, bien plus beau, bien plus agréable à vivre. Tu supporterais pas de vivre ici, au milieu de la crasse. Mais tu es quand même là de temps en temps, pour les affaires, pour elle, pour la surveiller, avoir toujours un oeil sur elle. T'es de passage tous les deux jours, des fois tu restes dormir sur le canapé de ton meilleur ami, d'autres fois tu rentres en pleine nuit. Tu comptes pas vivre ici. Tu refuses de vivre ici.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) T'en pense pas grand-chose, faut dire que tu vis pas vraiment ici, que t'es juste de passage, que tu squat un canapé quand il le faut mais tu restes jamais ici plus de deux jours. Alors tu n'as pas vraiment à supporter toutes les maladresses des habitants de cet immeuble, tu supportes pas vraiment les odeurs de pisse et de beuh, l'ascenseur en panne tous les deux jours et les cris des couples qui se déchirent. Tu n'as pas vraiment à endurer les descentes de flic et tout le reste, alors t'en pense rien. Rien du tout.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Toi t'es vu comme le mec sympa, le mec qui passe de temps en temps au Parking, qui dit bonjour à tout le monde, le mec souriant, sympathique. T'es vu comme un vrai prince quand tu la serre dans tes bras, quand tu l'embrasses devant tout le monde, quand tu la traites comme une princesse. T'es vu comme le mec droit, un peu trop beau parleur, un peu trop séducteur, mais presque un gendre idéal, ouais presque le mec idéal.

PSEUDO/PRENOM : MONKEY ROADS/ Mélody ou mélomoon pour les intimes ÂGE : vingt quatre ans et  dix mois (en gros c'est bientôt mon anniv, retiens bien) PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : Fréquemment COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : C'est dieu qui ma envoyer l'url dans mon sommeil REMISE EN JEU hmm non déso (TYPE DE PERSO) inventé (CRÉDITS) avatars :  venus in fur & fluorescent adolescent COMMENTAIRE OU SUGGESTION : toujours pas de statut pour moi ? Emo Emo AVATAR : david alexander flinn

©️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Kosta Haros le Mar 12 Sep - 13:06, édité 6 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▹ MESSAGES : 151
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : vingt sept ans et quelques squelettes dans le placard
▹ APPART : pas vraiment du coin, pas d'appart à proprement parler, juste tes yeux que tu laisse traîner pour surveiller, pour controler
▹ TAF : propriétaire d'une galerie d'art dans un petit coin de Brooklyn, plateforme d'un trafic d'oeuvre d'art déjà bien installé
▹ DC : Marshall le branleur et Leo la maman chaudièrealcoolo

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 22:20

Raconte moi une histoire...
itinéraire d'un gosse en manque d'amour...



" Il faut n'avoir plus rien à perdre pour aimer vraiment, s'y jeter à corps perdu. Il faut avoir dépassé tous les vertiges pour oser cet abîme. Il faut avoir connu les empires qui vascillent, et les plus grands orages, pour en cet instant être là avec toi. Il faut avoir tant vécu, tant gâché, tant de fois déjà pour avec toi ne plus gâcher. L'amour n'est rien quand il est neuf, propre, pur. L'amour avant l'orage n'est pas un choix, c'est une loi. Quand surgit l'événement, l'accident, l'occasion, il faut être là, vivant. Trouver le mot, le geste, le regard. Oui mon amour, cet instant, compte sur moi : je ne le raterai pas. En cette minute, je serai là. Et alors, je vous le prédis, nous serons les vainqueurs."

Au premier jour tu étais le roi. Souverain d’un royaume déjà écorché, d’un royaume ou plus rien ne brillait, ou les dorures était déjà effritée par les cris et les pleurs. Bébé pansement qui n’a rien guéris, rien arranger, rien soigner. Au premier jour tu étais son roi, l’enfant prodige, le seul qu’elle aurait. L’enfant qu’elle aurait voulu chérir, son fils, son héros, rien qu’à elle. Le fils qui luit rappel le père, le mari, le mauvais. Faut dire que ce n'est pas celui qu’elle avait vu en premier, que ses yeux s’était posé sur l’autre, sur l’ainé des Grecque, l’ainé de la fratrie Haros. Elle s’y voyait déjà, le mariage, la belle robe blanche, les fleurs dans les cheveux, la lune de miel à Santorin et la flopée de marmaille qui viendrait combler le beau tableau. La vie idéale, pas celle qui peut lui offrir, pas celle qui peut lui donner. Parce qu’il a la vie instable, le voyou qui ne veut rien construire, qui refuse de s’engager, encore plus dans une famille. Alors elle a préféré l’autre des frères, le plus jeune, le plus gentil, le plus sage et le plus sain. Celui qu’elle pourrait manipuler plus facilement, celui qui lui donnerait ce qu’elle veut. Un mariage. Un enfant. Toi. L’enfant roi. Né au beau milieu des citrouilles et des bonbon, né au beau milieu de cette famille, ta mère, ton père, ton oncle. Le triangle infernal. Pas amoureux. Et le triangle implosa, quelques années plus tard, vous abandonnant tous les trois. Les hommes de sa vie. Celle qu’elle ne supportait plus, celle qu’elle ne voulait plus. Elle ne laissa rien derrière elle. Rien qu’un mot et un peu de parfum sur les draps, quelques souvenirs dans ton crâne d’enfant, rien de plus. Ton père te jura de la retrouver, ton oncle te fils le serment de ne jamais la chercher. Ton oncle se chargea de ton éducation, relayant ton père au rang de faible, de moins que rien. Ce qu’il était. Ce qu’il avait toujours était à tes yeux. Parce que ta mère ne revint pas, parce qu’il n’avait pas tenu sa promesse, se terrant dans son silence. Mais t’avais plus besoin de lui, t’avais créé ton propre royaume, recruté tes propres sujets, tes disciples. Et t’étais le roi, t’étais toujours le roi.

Au premier jour tu étais sa reine. Unique prétendante au trône, princesse des mille et une nuit, souveraine de son cœur et de sa tête. La seule, l’unique, le grand amour, le véritable amour. Celui que raconte Shakespeare et tous les grands auteurs de son époque. Mieux que tous les films à l’eau de rose, que toutes les romances que l’on raconte entre copines le soir, une bouteille de vin à la main. Mieux que tout ce que tu avais pu imaginer. Au premier jour il y eut la tendresse, des caresses sans fin et des « je t’aime » à répétition. Il y eut les longs baiser à s’en sécher les lèvres, les étreintes à s’étouffer et l’amour à s’en cramer. Cramer. Camer. Dingue de lui. Il était tout ce que tu avais imaginé, tout ce dont tu rêvais, le prince charmant, le gendre idéal. Celui que tu présenteras à tes parents, que tu seras fière d’amener à la maison, de lui montrer papa et les autres. Celui qui un jour te demandera en mariage, t’amènera à l’autel pour te faire sienne, pour toujours. Et puis comme on range les costumes de Halloween, les décorations de Noël, les guirlandes et les statuettes, il a rangé son masque, enterrant le gentil jeune homme, celui que tu’aimais, montrant son vrai visage. T’aimant par intermittence, cette danse interminable, ces montagnes russes insoutenables. Un jour avec. Un jour sans. Un jour avec. Un jour sang. Te rendant la vie impossible. Impossible de l’aimer comme avant. Impossible de le quitter pour autant. Te provoquant, te poussant à partir, puis te retenant, juste avant que tu ne franchisses la porte, que tu le quittes. Tu n'as pas la force de tout quitter, de tout envoyer en l’air, de brûler ton beau compte de fée, de l’abandonner. Il changera, il t’aimera encore, encore comme avant, encore comme quand tu étais heureuse. Ça reviendra. Ça revient toujours. Et un jour, un beau jour, tu redeviendras sa reine. La seule et unique. La reine de son royaume




© Nous sommes de ceux



Sous mes pied y'as l'enfer
Mon masque est si charmant, j'comprends qu't'aies peur de mon vrai visage. Les turbulences font place aux pleurs à l'atterrissage, jaloux de la manière dont t'es heureuse sans moi, j'me rends flou sûrement mon manque de confiance en moi qui me rend fou.J'ai slalomé entre Bien et Mal, entre connard et bien aimable entre désirs d'être humain et d'animal


Dernière édition par Kosta Haros le Mar 12 Sep - 22:54, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
avatar


▹ MESSAGES : 547
▹ NOMBRE DE RP : 2

▹ AGE : 27
▹ APPART : #104 avec Eden
▹ TAF : Barman & dealer à ses heures perdues
▹ DC : Will le psy, Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 22:31
Re-Bienvenue ! Sacré avatar, ça promet. Surprised



Du bonheur à l’état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! C’était mieux que tout, mieux que la drogue, mieux que l’héro, mieux que la dope, coke, crack, fitj, joint, shit, shoot, snif, pét’, ganja, marie-jeanne, cannabis, beuh, péyotl, buvard, acide, LSD, extasy. Mieux que le sexe, mieux que la fellation, soixante-neuf, partouze, masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise. [...] Mieux que la liberté. Mieux que la vie...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12094-azur-sans-atomes-croch
En ligne
avatar
« queen des tchoins »

▹ MESSAGES : 1271
▹ NOMBRE DE RP : 5

▹ AGE : 18 ans, gamine à l'esprit dézingué puis démon au sang trop froid.
▹ APPART : #1012, l'appart souvent vide, où elle a tout le temps de s'niquer foie et poumons.
▹ TAF : fée à la poudre d'or, elle traîne dans les rues pour le clan irlandais, larbin qui n'a l'ambition que de détruire.
▹ DC : Bax, faucheur de lèvres.

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 22:52
JENNFEBDKDBEDND
T'es grave beau toi MIAOU
Bon t'sais déjà ce que je pense du perso
Je me gusta beaucoup ROBERT
Et la beauté de ce gars :l:
Re chez toi :l: (viens me ken Jay il saura rien tqt AS)


A MORT NOS ÂMES



J’ÉTAIS LA PLUS BELLE DU BAL:
 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 22:55
Putain les tatoos de c'mec BAVE
HOT
Hâte de découvrir le perso du coup HEHE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 23:05
sois bi
sois bi
sois bi
merci bye
:l:
( re, t'es tout beau, fais vite cette fiche HEHE )
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12927-lizz-ailes-deployees
avatar


▹ MESSAGES : 1401
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : 1203, douzieme étage
▹ TAF : étudiante en sciences anthropologiques le jour, trafiquante la nuit et serveuse les weekends
▹ DC : Aliah & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 23:15
Gosh ce mec BAVE
T'es grave beau :hihi:
Et rebienvenue :l:


▬ “FILLE LIBRE COMME L'AIR, fille aux ailes d'argent, oiseau volant. Regarde le monde cruel avec ses yeux clairs, se créer des rêves pour tenter de toucher l'univers.”
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▹ MESSAGES : 151
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : vingt sept ans et quelques squelettes dans le placard
▹ APPART : pas vraiment du coin, pas d'appart à proprement parler, juste tes yeux que tu laisse traîner pour surveiller, pour controler
▹ TAF : propriétaire d'une galerie d'art dans un petit coin de Brooklyn, plateforme d'un trafic d'oeuvre d'art déjà bien installé
▹ DC : Marshall le branleur et Leo la maman chaudièrealcoolo

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 23:36
@Yulian Aleksandrov a écrit:
Re-Bienvenue ! Sacré avatar, ça promet. Surprised

Merci JAIME :l:

@Azur Efstathios a écrit:
JENNFEBDKDBEDND
T'es grave beau toi MIAOU
Bon t'sais déjà ce que je pense du perso
Je me gusta beaucoup ROBERT
Et la beauté de ce gars :l:
Re chez toi :l: (viens me ken Jay il saura rien tqt AS)

Non Emo
Me tente pas gourgandine, j'veux pas de problème avec ton frangin Surprised
(aller un petit coup vite fait MIAOU )

Chiara Bartolotti a écrit:
Putain les tatoos de c'mec BAVE
HOT
Hâte de découvrir le perso du coup HEHE

Toi BLBLBLBL HOT
Tu vas vite découvrir t'en fais pas NIARK

Stanislas Conticini a écrit:
sois bi
sois bi
sois bi
merci bye
:l:
( re, t'es tout beau, fais vite cette fiche HEHE )

non
non
non
désolé Emo

(merci love :l: :l: :l: )

@Lizz Moen a écrit:
Gosh ce mec BAVE
T'es grave beau :hihi:
Et rebienvenue :l:

Héhé merci bien ma jolie NIARK MIAOU



Sous mes pied y'as l'enfer
Mon masque est si charmant, j'comprends qu't'aies peur de mon vrai visage. Les turbulences font place aux pleurs à l'atterrissage, jaloux de la manière dont t'es heureuse sans moi, j'me rends flou sûrement mon manque de confiance en moi qui me rend fou.J'ai slalomé entre Bien et Mal, entre connard et bien aimable entre désirs d'être humain et d'animal
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Dim 10 Sep - 23:45
ce mec OMG
un propriétaire de galerie d'art en plus, j'ai le droit de venir te demander un lien ? (et là tu dis non Sad )
rebienvenue :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Lun 11 Sep - 12:08
OH PUTIN DE MERDE DE OH MY GOD DE SHIT FAN

J'suis tombée amoureuse de ce type pas plus tard que c'week-end.

Bon courage pour ta fiche JAIME
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9352-sly-c-est-l-histoire-d-
avatar
« Infected Mushroom »
« Infected Mushroom »

▹ MESSAGES : 2486
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 18 ans (26)
▹ APPART : #1313 avec Tom-Tom & Nana (Tom & Iris)
▹ TAF : Pute & Camgirl
▹ DC : Niilo, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Lun 11 Sep - 12:29
Citation :
› Occupation : propriétaire d'une galerie d'art dans un petit coin de Brooklyn, plateforme d'un trafic d'oeuvre d'art déjà bien installé

Toi et moi on va avoir des choses à se dire chou

Re :l:


Who's your daddy ?

Girl, who's your daddy ?
Who keeps your in your place ?
Who's your daddy, bitch, who's your daddy ?
Surrender, and obey !
Lordi
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Lun 11 Sep - 14:34
Rebienvenuuue j'ai hâte d'en lire plus JAIME
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9787-legence-oui-c-est-la-be
avatar


▹ MESSAGES : 547
▹ NOMBRE DE RP : 3

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #312
▹ TAF : Trafiquant, bookmaker
▹ DC : Aidan, Alyosha, Laszlo



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Lun 11 Sep - 14:43
Salut collègue, installe-toi HEHE

Rebienvenue :l:



Pussycat
"The thing i remember is that when he made up his mind, that was it. My brother said he'd die before he ate another mushroom, and he did. At father's funeral, we swore that we'd never be afraid again. And he wasn't. I think my brother always wanted to fly. But that day, he finally made up his mind to do it. That's what i want to remember about my brother : the day he made up his mind to fly,
and he did."
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▹ MESSAGES : 631
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : dit seth
▹ APPART : chez maman
▹ TAF : parlons d'autre chose.
▹ DC : Badz & Jay



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Lun 11 Sep - 18:42
Reuuu JAIME
Tu fais deja chavirer les cœurs, good job ROBERT


C'est bon pour le moral.
On a attaché le dentiste pour sa machine a rayon X et on a pris des photos en souriant comme des enfants. J'espere que mon dentiste ne souffre pas, leur taux de suicide est assez haut, a ce qu'on m'a dis sur internet, mais internet, ment des fois. (violett pi - marie curie)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7801-julia-the-past-and-the-
avatar


▹ MESSAGES : 415
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : vingt-quatre ans.
▹ APPART : au #900 avec Zoila, seule depuis que son coloc s'en est allé.
▹ TAF : sans emploi fixe. Actuellement serveuse dans un diner miteux du Bronx.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   Lun 11 Sep - 18:54
t'es beau toi Surprised re re ho




Darkness is your candle.
J.A. ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: KOSTA ▬ sous mes pieds y'as l'enfer   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.