avatar
Invité
Invité
MessageSujet: harold. un jour, comme tous les autres.   Jeu 7 Sep - 18:24

Harold Karl Kassmeyer
Il en a marre et c'est tout, et c'est nul et c'est vide et injuste, mais c'est tout.



(NOM) alliance de syllabes dures typiques de la langue allemande, kassmeyer, lointain héritage d’ancêtre qu’il n’a pas connu et qu’il n’a pas envie de connaître. soupçon de nazisme chez les kassmeyer, mieux vaut laisser le passé là où il est ; sur le vieux continent. (PRÉNOM) un classique, harold, puis karl, ses parents n’ont jamais aimé la frivolité, surtout pas chez leur progéniture, volonté d’une famille modèle,  il manquerait que les cheveux blonds. (ÂGE) statut d’adulte qu’il assume difficilement, vingt quatre ans, il a pourtant l’allure d’un gamin paumé balancé dans un univers qui ne veut pas de lui. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) gamin de la côte ouest, né sous le soleil californien à Palo Alto le 16 juin 1993. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) bon à peu de chose, pourtant il touche à tout, des boulots de quelques jours, quelques semaines quand il a plus de chance, mais rien qui ne demande beaucoup de qualification, rien qui puisse lui donner de quoi vivre convenablement tout en répondant à ses addictions. alors le gamin fait ce pourquoi il a été conditionné, catin de bas étage, sucer les pervers dans les parcs pour avoir de quoi se payer une dose. (NATIONALITÉ) américain, gamin de cette très charmante bourgeoisie attachée à ses valeurs et traditions qui font la beauté de l’amérique. (ORIGINES) petit-fils d’immigré allemand, il n’a pourtant d’allemand que le nom et les parents. (STATUT CIVIL) célibataire, le corps à vendre. (ORIENTATION SEXUELLE)  adolescence passée à cacher sa bisexualité, il ne l’assume pas plus à présent, il en a juste plus rien à faire. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) arrivé dans le quartier à l’âge de dix-sept ans, il occupe le studio de l’immeuble depuis cinq ans maintenant.  (GROUPE) harold fait parti de ceux qui survivent, sans grande envie.

« la vie distribue ses drames sans regarder qui les mérite le plus.  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) répondre ici en un minimum de 5 lignes. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) répondre ici en un minimum de 5 lignes. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) répondre ici en un minimum de 5 lignes. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. 

PSEUDO/PRENOM : arsinoé ÂGE : vingt et un ans. PAYS : france FRÉQUENCE DE CONNEXION : plusieurs fois par semaine pour les rps, tous les jours pour faire acte de présence  Cool  COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : bazzart REMISE EN JEU Non (TYPE DE PERSO) inventé (CRÉDITS) tumblr COMMENTAIRE OU SUGGESTION : j’ai pas pour habitude de m’inscrire sur des forums aussi grand,  mais yolo  YOUPI AVATAR : fionn whitehead

©️ Nous sommes de ceux

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Jeu 7 Sep - 18:25

Raconte moi une histoire...
Il ferme les yeux et c’est ainsi que commence sa cavale dans des galaxies qu’il s’invente. Souvent, quand la nuit tombe, il confond les étoiles et les réverbères.

Harold est un cliché. Le cliché du gamin californien, le cliché du fils unique, le cliché de l’enfant du cliché de la petite famille américaine. Harold est même un cliché de ce qu’est un cliché.
Créé pour ce qu’il représente ; un nom perpétué, une figure de plus sur la photo de famille, un trophée. Harold est né pour le paraître, accessoire de mode d’une mère qui refuse de le lâcher, miroir d’un père qui voit en lui le moyen de voir s’accomplir les ambitions qu’il n’a jamais pu atteindre lui-même. « Tu seras comme moi mon fils, mais tu seras mieux. » Gamin obligé à la perfection : apprendre à lire avant l’âge, visite chez le médecin à la moindre égratignure, premier de la classe dès la maternelle, les heures enfermés dans le placard en punition, la bible récitée par coeur, les jouets inexistants, des livres seulement, rien d’autres, parfois un tour au parc lorsque papa est en conférence et que maman est de bonne humeur.  
Enfance à l’apparence parfaite si l’on se contente de rester sur le seuil de la porte.
Puis les années lycée. Le meilleur élève parmi les meilleurs élèves, impossible de se démarquer. Alors les punitions sont plus sévère, le père de plus en plus déçu. Harold, le gamin parfait entouré de gamins parfaits qui tout comme lui en ont marre de cette obsession pour la perfection, il s’en fait un groupe d’amis. « Je vais travailler le chapitre de maths avec mon groupe de bibliothèque. » Ou regarder du porno dans la vieille cabane du jardin public avec les copains. A cette époque, il se lie d’amitié avec Caleb, son partenaire des cours de science, et commence alors les découvertes de toutes sortes. Les baisers, les caresses, ce que c’est que d’aimer. Il lui apprend l’art aussi. La grand-mère de Caleb est peintre, il lui offre ses livres sur ces grands artistes italiens, du matériel de base, ils discutent Renaissance et Baroque pendant des heures. Mais Monsieur Kassmayer réprouve : l’art conduit à l’immoralité, comment peut-il avoir des images de corps nus dans sa bibliothèque ? Il fait tout brûler, limite ses sorties, lui rappel ses projets d’avenir, ceux qu’il n’a pas choisi et qu’il n’a jamais voulu suivre. Puis les résultats, les notes qui chutent, le gamin parfait entouré par des gamins parfaits devient le gamin médiocre entouré d’une perfection qui semble l’avoir quitté (ou qu’il a rejeté, envoyé valser, repoussé à coup de pieds). Harold subit son existence mais l’assume sans broncher parce qu’il a Caleb pour l’aider à tout surmonter. Mais Caleb n’est rien de plus qu’un autre gamin à qui on a imposé des ambitions trop grandes et qui n’ont jamais été les siennes. Alors sans prévenir, sans mise en garde, sans signes (du moins, aucun qu’Harold n’ait pu déceler), Caleb gonfle le triste record que détient la ville de Palo Alto : « Caleb Godsmith s’est donné la mort, c’est le dixième lycéen de la ville à s’être suicidé cette année.. » Et ça ne change rien au monde. La terre continue de tourner, le soleil continue de se lever. Caleb n’est plus là et Harold est le seul à sentir son absence.
A la fin de l’année, il obtient son diplôme et une bourse complète à l’université de New-York, et la terre tourne toujours. Alors Harold explose à sa place. Une énième dispute avec son père, et tous les aveux : son coming-out, son inscription en fac d’art plutôt qu’en fac de droit, Caleb, cette vie minable qu’on lui impose. « Casse-toi et ne reviens jamais. » Harold ne se fait pas prier, sa valise est déjà faite, il prend son vol pour New-York le soir même.  

La vie réelle est violente mais l’amertume est adoucie par cette liberté qu’il n’a jamais pu avoir et qu’il savoure à outrance. Les factures s’accumulent, les différents jobs ne suffisent pas à payer le loyer de son studio et l’échec de sa première année lui enlève sa bourse complète. Harold sert les dents et ne se plains pas, après tout, c’est lui qui l’a choisi cette vie.
Puis cette annonce. Un bout de papier abîmé par la pluie, collé à un réverbère de la rue. Un studio au loyer réduit en échange de quelques heures de travail pour le proprio. Harold ne réfléchit pas, il s’imagine une proposition pour être concierge, l’occasion en or, au moins pour quelques temps, mettre la fac en pause pour rembourser ses dettes,.. comme si ses prières avaient trouvé réponse. La visite se fait sans encombre, l’homme n’a rien d’anormal si se n’est des questions étranges. « T’as quelle âge ? - Dix-huit ans. - Tu fais moins.. - Dix-sept ans ». Il sent que ce mensonge l’aidera à avoir l’appartement et il a raison. Il n’a qu’un sac à dos en guise de valise, alors il signe sans réfléchir plus longtemps, trop usé par les nuits passées dehors et sur le canapé des copains. « Je reviens dans la soirée pour parler travail. » Harnold hoche la tête, il ferait n’importe quoi contre la sensation d’avoir enfin sa vie en main.
Il n’avait juste jamais imaginé que "n’importe quoi" impliquerait un réseau de prostitution.

'' Ca part du bas de mon ventre et ça remonte jusqu’à ma tête avant de venir vriller mes oreilles. Je sens que je ne pourrais pas articuler une longue phrase, alors, dans un souffle, je dis : « Pourquoi tu me fais ça » et ce n’est pas une question. Ça ne le sera plus jamais. Tout au fond e mon cerveau, ça fait comme un bruit d’accident. Fort et tellement rapide. Ça fait comme un verre qu’on voit tomber d’une table quand on comprend qu’on ne peut plus rien. C’est long et douloureux d’attendre le bruit du verre qui s’éparpille sur le sol. Mes joies, mes rires sont tirés par des fils, comme dans un mauvais décor. J’ai pris le parti de rêver. Mes fantasmes commencent à brûler, éclairant toutes les choses que je me cache depuis trop longtemps. Je suis au bord du gouffre, je sens qu’il est là, tout près. Un pas de trop, peut-être un pas de plus, et je vole en éclat. ''

uc



© Nous sommes de ceux
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Jeu 7 Sep - 18:34
Ooh ce perso a l'air vraiment cool JAIME
Et enfin une fiche pas trop vide NIARK
Par contre me semble que Fionn est déjà prit ho
Bienvenue à toi en tout cas :l: CUTE
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11228-jessica_-now-your-mess
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 727
▹ INVESTISSEMENT : 26

▹ AGE : 20 ans. (22 jan)
▹ APPART : #801 - 8e étage
▹ TAF : étudiante en langues étrangères.
▹ AVATAR : Nadine Leopold
▹ DC : //

MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Ven 8 Sep - 1:16
Bienvenue parmi nous MIAOU


skies on fire
you look so good, my heart rate higher cause architects and artists build towers to admire, but you control the floodgates and i’m on fire.

Spoiler:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1555
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ AVATAR : Anna Speckhart
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Dim 10 Sep - 0:52
Bienvenue CUTE


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
« Srpska_tigar »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 9757
▹ INVESTISSEMENT : 110

▹ AGE : 40 (12 Avril 1978)
▹ APPART : #202
▹ TAF : Co-Propriétaire du Pussybox video club porno (et bordel), gérant de la salle de Boxe le Bronx Boxing. Proxénète, trafiquant d'armes et mercenaire.
▹ AVATAR : Josh Hartnett
▹ DC : Attila Veccini



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Dim 10 Sep - 17:11
Bienvenue : hello:



Running from Babylon

I liked the way we slept
On rooftops in the summertime
.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 186
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne

MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Dim 10 Sep - 19:08
Hey, bienvenue !
Super début de fiche ♥


krrkrr ♥️

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Mer 13 Sep - 8:46
Bienvenuuuuuuuuuuuuue CANDICHOU
Ce pseudo qui claque. OMG Hâte de voir ton Harold évoluer au Parking et d'en découvrir plus à son propos. BRILLE
Bon courage pour la fin de ta fichette coeur
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Mer 13 Sep - 9:18
Bienvenue dans le coin CUTE
Il est l'air charmant ce petit homme :hihi:

Courage pour la fin de ta fiche CUTE
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12080-malony-i-believe-in-no
▹ MESSAGES : 136
▹ INVESTISSEMENT : 1

▹ AGE : Vingt-trois ans
▹ APPART : #1017 (10ème étage)
▹ TAF : Ancien strip-teaser, actuellement barman à la Folle du désert. Participe aussi à des combats illégaux.
▹ AVATAR : Vini Uehara
▹ DC : Rellian Norgaard



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Mer 13 Sep - 17:26
FIONN BAVE2
Le perso a l'air génial, j'ai hâte d'en voir plus MIAOU
Bienvenue CUTE


Such a beautiful lie to believe in   

   
BLACK PUMPKIN
avatar
« NITROMÉTHANE »« NITROMÉTHANE »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5283
▹ INVESTISSEMENT : 16

▹ AGE : 32 ans
▹ APPART : Squatte le 508.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ AVATAR : Elliphant
▹ DC : Mimi, Niilo, Neslihan, Natacha.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   Ven 15 Sep - 21:25

Membre en danger !
Allo la lune ? Tu nous reçois ?!

Malheureusement le délai pour rédiger ta fiche est terminé, je te place donc dans les dossiers litigieux. Pas de panique cependant, tu disposes jusqu'à vendredi prochain pour la terminer. Mais attention, si d'ici cette date je n'ai pas de nouvelles, ton dossier sera classé.

© Nous sommes de ceux


And in their triumph die,
like fire and powder,
Which, as they kiss, consume.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: harold. un jour, comme tous les autres.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.