Partagez|


Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar

› Âge : trente deux ans
› Appart : #321 au troisième étage mais au #1202 aussi... Disons que ça dépend des jours
› Occupation : libraire
› DC : chiara bartolotti
› Messages : 248
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Mer 6 Sep - 13:17


Je ne veux pas revenir. Je ne veux pas retourner chez moi. Je ne veux pas le retrouver Lui. Je sais qu’il va être adorable, qu’il va vouloir me faire me sentir bien… Seulement je ne veux que me cacher sous mes draps. Ramener ma main encore bandée contre moi, pour la cacher à ses yeux et l’empêcher de me plaindre.  Je ne veux pas non plus lui annoncer que je ne pourrais plus jamais exercer la médecine et que mon rêve d’être un grand chirurgien traumatique est mort en même temps que mon ami. Je ne veux pas le voir. C’est stupide j’en ai conscience. Il est celui qui me connaît le mieux. Qui saura le plus efficacement me faire sourire, me rendre heureux de nouveau. Seulement je me sens hargneux, de mauvaise humeur et je n’ai franchement pas envie de me taper toute la condescendance du monde. Mes pensées sont injustes envers lui, mais cette fois je n’y prête pas attention. Seul mon malaise grandi, au fur et à mesure que je me rapproche de chez nous. Il est étrange de penser que le désert a été mon chez moi pendant des mois… mais que c’est bel et bien cet endroit, celui qui se dresse devant moi, que je suis censé considérer comme ma maison.
Devant la porte je déglutis, je ne parviens pas à passer le seuil, à trouver le courage d’entrer pour le serrer dans mes bras. Cela fait pourtant une éternité que je ne l’ai pas vu, que je ne me suis pas perdu dans ses bras, que je n’ai pas été enivré par son odeur si douce… Il m’a manqué, au-delà des mots. Seulement je redoute ces retrouvailles autant que j’en suis impatient. Curieux paradoxe qui m’arrache un soupir de désespoir. « Allez mec pousse une paire de couilles. Ca va bien se passer. Tout va bien se passer… » Plusieurs secondes je reste là, sur le pas de la porte, front contre le bois, avant d’enfin prendre mon courage à deux mains pour entrer. « Chad ? T’es là ? » Le cœur battant, j’attends d’entendre sa voix, de voir sa silhouette que j’aime tant, de sentir son corps contre le mien.


'm not gonna give up. not on you guys!
©️lazare.


Dernière édition par Zeke Bjornssòn le Ven 15 Sep - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9720-zeke-when-i-look-to-the


En ligne
avatar

« en mode vibreur »
› Âge : quarante ans, tout rond.
› Appart : #009, avec ses deux roux.
› Occupation : professeur de sport en école primaire. (activiste vegan)
› DC : Winnie l'ourson & Stanislas & Vinci.
› Messages : 652
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Mer 6 Sep - 14:49

Il sait que c’est le grand jour parce qu’il a passé la nuit à se tourner maladroitement dans ses draps. Son cerveau refusait de se calmer, de ne pas se faire tout un tas de films sur le moment où son regard se poserait sur Zeke. Chad se doute bien qu’il a certainement changé cette fois, physiquement mais aussi mentalement et c’est ce qui lui fait terriblement peur. Et s’ils ne parvienaient plus jamais à se retrouver ? si l’esprit de Zeke était perdu sur le champs de bataille à tout jamais ? Son cœur se crispe brusquement alors qu’il l’entend. Chad reste là, une seconde, dans la cuisine. Le temps pour lui de reprendre sa respiration et se calmer un peu. Le grand se force de paraître naturel, de cacher sa fatigue pour le rejoindre avec un sourire légèrement intimidé. Zeke … qu’il murmure doucement, comme dans un soulagement alors que son corps se ramène contre celui de son amant pour le serrer délicatement. Dans l’émotion et la précipitation c’est à peine s’il prend le temps de détailler sa blessure, de penser à ce par quoi il est passé ces derniers mois. Viens, entre, reste pas là. Chad se recule, lui laisse la place pour entrer chez eux, reprendre ses marques. Il savait que les choses se passeraient comme ça à un moment donné, que la guerre a déjà ruiné des tas d’hommes mais il se pensait apte à traverser les épreuves. Aujourd'hui, Chad se surprend à douter de ses capacités et surtout d’eux. Il sait plus s'il est encore capable d'être à la hauteur, si son coeur saura se préserver ou non. S'il dit rien c'est parce qu'il a peur de tout gâcher, de mettre de mauvais mots sur de bonnes pensées. Il veut pas le brusquer et surtout, Chad peut sentir l'émotion le prendre à la gorge et l'empêcher de s'exprimer tout de suite. C'est tout son organisme qui se retrouve bouleversé.


(even the darkest night will end and the sun will rise) i wish i could hurt you the way you hurt me. but i know that if i had the chance, i wouldn't do it.


MAURICE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on


avatar

› Âge : trente deux ans
› Appart : #321 au troisième étage mais au #1202 aussi... Disons que ça dépend des jours
› Occupation : libraire
› DC : chiara bartolotti
› Messages : 248
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Mer 6 Sep - 16:22


Le silence accueille mon appel d’abord. Je sens une vague incontrôlable d’angoisse à cet instant précis. Et s’il était parti. Et s’il ne voulait plus de moi ? Et si … les questions se bousculent, je sens ma tête tourner sous leur afflux, jusqu’à ce qu’enfin sa voix s’élève. Son visage se pointe et je sens mon cœur s’affoler. Il me fait toujours cet effet bœuf. Il est tellement beau. D’un seul coup d’œil je me rappelle pourquoi je suis revenu, pourquoi j’ai survécu. C’est pour lui. Quand il vient contre moi, je ne réponds de rien et referme mes grands bras autour de lui. Cette étreinte, j’en ai besoin. Je me raccroche à lui, comme avec l’énergie du désespoir mais il s’éloigne bientôt. Mes mains retombent mollement le long de mon corps, tandis que mon âme s’effrite légèrement quand il s’éloigne. Dans un soupir je m’avance chez nous, dépose mon barda sur le sol sans m’en préoccuper, avant de passer ma main valide dans les cheveux, l’air visiblement gêné. Je ne sais pas quoi dire. Ni quoi faire d’ailleurs. Je voudrais lui sauter dessus, lui faire l’amour comme jamais pour lui montrer à quel point il m’a manqué. Son attitude pourtant, me pousse à me refermer doucement. Mon visage se durcit, mes yeux deviennent un peu plus sombres, mon corps se tend… Je veux qu’il parle. Qu’il me dise qu’il m’aime. Que je lui ai manqué. Et plus il se tait, plus l’huître se referme. Doucement je commence à marcher, pour observer les quelques menus changements qui se sont opérés dans leur appartement depuis son départ. Rien de très important, mais je remarque aussitôt ce qui n’est plus pareil. Mon regard passe d’un coin à l’autre, avant de finalement revenir sur mon amant. Nouveau battement de cœur erratique. Nouvelle envie sauvage. « T’étais occupé peut être ? » Je ne parle que pour briser le silence qui devient beaucoup trop oppressant. Je me sens mal à l’aise, alors que je suis chez moi. L’attitude du blond n’est pas étrangère à ça je suppose. Je retiens ma langue, difficilement, avant de n’en plus pouvoir finalement. « Je peux revenir plus tard tu sais… » Sa vie ne s’est pas stoppée pendant mon absence… je ne peux m’attendre à le voir à ma disposition dès maintenant….


'm not gonna give up. not on you guys!
©️lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9720-zeke-when-i-look-to-the


En ligne
avatar

« en mode vibreur »
› Âge : quarante ans, tout rond.
› Appart : #009, avec ses deux roux.
› Occupation : professeur de sport en école primaire. (activiste vegan)
› DC : Winnie l'ourson & Stanislas & Vinci.
› Messages : 652
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Mer 6 Sep - 17:01

Si Chad est aussi froid et maladroit c'est parce qu'il ne sait plus comment réagir face à Zeke. S'il avait pas passé des jours à réfléchir à ce moment, certainement que les choses seraient plus simples aujourd'hui, qu'elles couleraient et qu'elles s'arrangeraient d'elles-mêmes. Fin non, Chad n'en sait rien, se dit simplement ça pour se rassurer. Une part de lui sait bien que la guerre a brisé son homme pour en devorer quelques miettes. Maintenant, Chad se doit de dealer avec, d'accepter les changements mais la panique le prend en otage. Son coeur sursaute lorsque Zeke lui demande s'il était occupé, s'il ferait pas mieux de revenir plus tard. Le professeur a envie de le prendre dans ses bras, de le secouer un peu aussi, de lui dire qu'il attend ce moment là depuis des mois sans savoir s'il rentrerait mort ou vivant. À la place de ça, y a seulement un soupir qui quitte ses lèvres, désespéré et désolé alors qu'il tend les mains pour les poser sur la taille de Zeke et le ramener contre lui. Mais non, qu'est-ce que tu racontes. Qu'il mumure alors que ses lèvres s'approchent des siennes pour l"embrasser. Et là, Chad se sent incapable de dissimuler : ce baiser là est une preuve de son amour, de toute sa tendresse et de la souffrance qu'il a enduré à vivre sans lui. Tu m'as tellement manqué. Sa voix est basse, rauque, un peu caverneuse parce que c'est son coeur qui parle et qu'il a eu la sensation de vivre dans une grotte sans Zeke, loin de tout espoir. Le retour à la lumière est douloureux mais tellement bon à la fois. Ses pupilles caressent ses lèvres, remontent sur son visage abîmé pour se perdre dans les siennes. L'une de ses mains se pose sur sa joue pour le caresser du bout des doigts, s'assurer qu'il ne rêve pas. C'est là que Chad remarque son visage creusé, sa perte de poids. Tu m'as fait peur. Il s'est fait un sang d'encre à l'idée de le perdre ou de ne plus jamais le revoir.
Parce que sans Zeke la vie est terne et si fade. Il voudrait lui dire : sans toi rien n'est pareil, sans toi, tout se casse la gueule.
Je t'aime.
Mais il a peur de le brusquer, de lui donner envie de partir alors qu'il vient tout juste de rentrer.


(even the darkest night will end and the sun will rise) i wish i could hurt you the way you hurt me. but i know that if i had the chance, i wouldn't do it.


MAURICE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on


avatar

› Âge : trente deux ans
› Appart : #321 au troisième étage mais au #1202 aussi... Disons que ça dépend des jours
› Occupation : libraire
› DC : chiara bartolotti
› Messages : 248
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Mer 6 Sep - 22:52


J’ai l’impression d’être un étranger dans mon propre appartement. Je reconnais tout. Rien n’a vraiment changé mais… Mon absence m’aura probablement pesé plus qu’escompté. Je retiens une grimace, pour ne pas lui montrer que je ne me sens pas très bien. Il semble déjà à deux doigts de s’enfuir en courant, je ne veux pas en plus, lui laisser croire que je ne suis pas content d’être rentré. Parce que je le suis. Même si je n’arrive pas réellement à le lui montrer. Heureusement ma remarque lui permet de réagir légèrement. Il s’approche de moi, m’impose son contact et je sens un long frisson me prendre alors que je me détends. Juste assez pour savourer ses mains sur mes hanches. Juste assez pour me sentir apaisé. La douceur qui émane de ses gestes contraste largement avec les horreurs que je viens de quitter et pour un instant, un seul, je me permets de lâcher prise. Ce sont ses lèvres, sur les miennes, qui me permettent cet état d’esprit. Bien qu’éphémère, il me ravi et j’esquisse un fin sourire lorsqu’il les quitte. Malheureusement mes lippes redeviennent vite stoïques, jusqu’à ne plus être qu’un mince filet douloureux tant je les pince. J’aurais voulu que ce baiser dure plus longtemps. Qu’il se termine dans notre lit. Néanmoins lorsqu’il reprend la parole, de cette voix rauque, pleine d’un désespoir à peine dissimulé, je ne peux m’empêcher de me sentir mal. Ma main vient dans son dos, remonte lentement le long de sa colonne vertébrale, pour stopper sa course dans sa nuque. Là je l’agrippe, sans force ni douceur. Dans une étreinte qui se veut pleine d’amour et de douceur, mais qui n’est probablement qu’agressive. C’est là que je sens la sienne, contre ma joue. Que je me surprends à sentir mon cœur se serrer d’une culpabilité bien connue. Je l’ai abandonné si longtemps… « Tu m’as manqué aussi. J’ai bien failli pas revenir… » Ma voix n’est qu’un souffle, et je le lâche finalement dans un soupir, avant de me détourner finalement. Je ne sais pas comment réagir ni agir. Je me sens gauche et ingrat. Et je suis en manque. Alors je ramène mon regard sur lui, pour fondre sur ses lèvres sans précaution ni douceur. Mon corps entre en contact avec le sien, presque violemment, alors que ma main valide se referme sur ses hanches. Je le serre contre moi dans un baiser qui se veut passionné, mais qui résonne de la douleur du désespoir.


'm not gonna give up. not on you guys!
©️lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9720-zeke-when-i-look-to-the


En ligne
avatar

« en mode vibreur »
› Âge : quarante ans, tout rond.
› Appart : #009, avec ses deux roux.
› Occupation : professeur de sport en école primaire. (activiste vegan)
› DC : Winnie l'ourson & Stanislas & Vinci.
› Messages : 652
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Ven 15 Sep - 1:20

Ses sentiments sont contradictoires et ce doit être pour cette raison que Chad parvient à peine à réagir. Il a envie de le secouer, de lui crier dessus, de lui balancer tout un tas d'accusations à la gueule, d'être aussi impitoyable que la guerre qu'il vient de vivre. Et de l'autre côté il y a aussi cette résignation. Parce qu'il le savait, Chad, dés le départ, que Zeke finirait par partir, qu'il l'abandonnerait un long moment et lui se pensait capable de pouvoir y survivre. Pourtant, maintenant qu'il est de retour, le professeur se rend compte de tout ce qu'il a perdu, du temps qui est passé alors que lui n'a fait que s'enliser dans un quotidien morne. Sa gorge se noue tandis que les paroles de son amant résonnent dans son cœur. Des coups de couteau qu'il sent un peu partout contre son âme, qu'il voudrait ne plus avoir à supporter. Son souffle se coupe alors que ses yeux se ferment un instant pour profiter du baiser sauvage qu'il lui offre. Tu  es vraiment certain d'être revenu ? Qu'il lui demande, d'une voix basse alors qu'éponge, Chad peut ressentir toutes les douleurs qui hantent Zeke. Il sait, qu'on ne revient jamais vraiment intact de ce genre de choses et cela l'effraie. Y a aussi son corps qui parle, une atmosphère plus bestiale qui le prend aux tripes et qui le fait s'agripper aux vêtements de son amant pour le faire reculer dans le couloir qui les mène à leur chambre. Il a perdu l'habitude, des moments charnels passés avec l'homme qu'il aime et ne sait plus réellement comment s'y prendre. Ses lèvres se perdent contre les siennes, lui volent des baisers alors que son souffle se fait plus chaud, plus intense. Son cœur au bord de l'explosion, vu qu'il ne sait pas parler, Chad laisse son organisme faire les choses à sa place. J'ai besoin de toi. Il veut lui faire l'amour, lui montrer toute sa peine mais aussi sa joie de le retrouver. Lui dire, qu'il ne l'a pas oublié, pas un seul instant, qu'il lui tient au corps comme une maladie incurable et qu'il a bien cru mourir sans sa présence.


(even the darkest night will end and the sun will rise) i wish i could hurt you the way you hurt me. but i know that if i had the chance, i wouldn't do it.


MAURICE:
 


Dernière édition par Chad Graham le Ven 15 Sep - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on


avatar

› Âge : trente deux ans
› Appart : #321 au troisième étage mais au #1202 aussi... Disons que ça dépend des jours
› Occupation : libraire
› DC : chiara bartolotti
› Messages : 248
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Ven 15 Sep - 10:06


Son attaque, qui se veut pourtant pleine de sollicitude et de curiosité légitime, résonne douloureusement dans mon être. Suis-je réellement revenu ? Je ne pense pas. Une partie de mon âme est restée là-bas. Avec les morts. Ceux de ma main, ceux de mon cœur. Ce que j’ai pu faire pour survivre en ces lieux, Chad ne doit jamais l’apprendre. S’il le sait un jour, je sais qu’il partira. Il me laissera seul et je l’aime beaucoup trop pour le laisser partir de cette façon.  Je ne suis pas le Zeke resté en Afghanistan. Je suis le Zeke entre ses bras. Celui-là est vraiment revenu. Du moins je m’en persuade alors que je décide de ne pas lui répondre autrement que par ce baiser qui vient autant du cœur que d’un besoin irrépressible de l’aimer. Heureusement il ne veut pas parler. Il ne veut plus parler pour l’instant. Finie la timidité de nos retrouvailles. Je me laisse guider à travers notre appartement, sans cesser de l’embrasser. Ma main intacte parcoure son corps avec avidité alors que la blessée traîne, inutile le long de mon corps. Les médecins sont formels. Je peux l’utiliser presque normalement. Je n’ai plus besoin de ce bandage. Physiquement. Mentalement par contre, je m’y raccroche comme à une bouée de sauvetage. Je ne suis pas prêt à dévoiler ma cicatrice.

De nouveau sa voix, qui résonne contre moi. Je sens mes yeux s’humidifier doucement en entendant ces mots. Je l’ai abandonné. Pour poursuivre un besoin stupide d’aider le monde. La guerre n’aide pas le monde, elle le détruit. Je ne m’en rendais pas compte. Aujourd’hui je le sais. J’ai laissé derrière un homme formidable, pour un combat dont je n’avais finalement pas besoin… « Je suis désolé… » Je délaisse ses lèvres une seconde, pour poser mon front contre le sien. Essoufflé, il me faut quelques secondes avant de reprendre, la voix brisée par l’émotion. « Tu sais que j’ai failli y rester. Je te l’avais déjà dit… Mec t’étais partout dans ma tête. Je ne pensais qu’à toi. A tout ce qu’on avait prévu et qu’on a pas fait à cause de moi. Et quand je me suis rendu compte que j’étais pas mort… T’étais toujours là.  T’as été avec moi h24. Et je suis désolé… parce que moi j’aurais du être là avec toi. » Je parle beaucoup. Tous ces mois à l’hôpital m’ont permis de penser à tout ça. Les regrets se sont installés lentement. Et là pour la première fois j’arrive à comprendre à quel ils étaient du. Chad. Toujours Chad. Qui m’attendait sans rien dire. Qui me voulait sans oser me réclamer. A cet homme que j’aime… mais que j’ai probablement cassé dans mon égoïsme. Et je vais encore être égoïste maintenant. D’une main, je me débarrasse de mon t shirt, avant de fondre de nouveau sur ses lèvres. Il mérite cette discussion à cœur ouvert. Seulement je ne veux pas le lui offrir. Pas sans m’abreuver de son corps avant…


'm not gonna give up. not on you guys!
©️lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9720-zeke-when-i-look-to-the


En ligne
avatar

« en mode vibreur »
› Âge : quarante ans, tout rond.
› Appart : #009, avec ses deux roux.
› Occupation : professeur de sport en école primaire. (activiste vegan)
› DC : Winnie l'ourson & Stanislas & Vinci.
› Messages : 652
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke) Mar 19 Sep - 15:56

Il sent que quelque chose à changé mais Chad ne veut pas le voir, pas l'accepter. Parce que si Zeke n'est plus totalement lui-même, le professeur a aussi évolué, de son côté, calfeutré dans sa solitude et dans l'attente. Il est devenu plus posé, moins souriant et surtout désabusé. Il a bien cru qu'il allait y perdre son âme par moment mais il se raccrochait à ce faible espoir de le revoir un jour. Et lorsqu'on lui a annoncé qu'il était à l'hôpital, qu'il pourrait y rester comme revenir à la vie, Chad s'est laissé tomber dans une spirale mélancolique. Il en a encore la tête qui tourne mais reste bien droit à l'embrasser parce qu'il se doit d'être fort. Fort pour Zeke. Fort pour lui. Fort pour eux. Fort pour cet amour qu'ils n'ont pas eu le droit de vivre. Alors que les lèvres de son homme se détachent des siennes, les mots qui quittent sa bouche font dégringoler le coeur de Chad. Il le sent, faire sa course et tomber dans son ventre. Il nage, dans l'acide de ses larmes, dans la peur irrationnelle de le perdre. Et si ce moment charnel signait leur fin ? Et si Zeke était en train de lui dire adieu, à sa façon ?
Adieu, tu ne me reverras plus. Tu ne me retrouveras plus parce que je ne suis l'ombre que de moi-même. Et cela le crispe, le pousse à cette envie de verser des larmes sans y arriver.
Il reste solide, Chad, parce que c'est la seule chose qui lui reste pour les protéger. Sa bienveillance est un grand bouclier.

Arrête de te jeter la pierre, c'est pas la solution. Il souffle ça alors que Zeke enlève son t shirt pour revenir contre ses lèvres. Je connaissais les risques, j'ai accepté ... on a pris le risque tous les deux. C'est pas toi. C'est pas lui qui les a brisé, y a aussi eu sa naïveté à croire l'amour plus fort que tout. Y a eu toutes ces choses là qu'il aurait du prendre en compte au lieu de jouer à l'aveugle. D'un geste plus vif, Chad enlève à son tour son t shirt pour sentir son torse contre le sien, l'embrasser un peu plus fort, le serrer dans ses bras et s'enivrer de son odeur. Il fait attention à sa main, c'est instinctif. Il serait pas capable de faire le moindre mal à Zeke et certainement qu'il en devient énervant à être si prévenant et amoureux d'un fantôme. Je t'aime Zeke, j'en ai jamais douté, même quand t'étais pas là, même quand j'étais pas certain de te revoir- et sa voix se brise parce qu'il plaque à nouveau ses lèvres aux siennes, les descend le long de sa mâchoire pour atteindre son cou et finalement son torse. Dans la fougue du moment, Chad le pousse délicatement sur le lit pour redécouvrir de ses baisers la douceur de son torse. Son corps surplombe le sien alors que son regard étoilé, brûlant d'un désir et d'un amour inaltérable plonge dans le sien. Ses mains s'attardent sur le pantalon de Zeke, cherchant à le baisser fébrilement pour le retrouver dans son entièreté.


(even the darkest night will end and the sun will rise) i wish i could hurt you the way you hurt me. but i know that if i had the chance, i wouldn't do it.


MAURICE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke)

Revenir en haut Aller en bas

Previously, in the world is just rainbows and butterflies. (Chadeke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» FILM : La Chose D'un Autre Monde ( The Thing from another world )
» Kylie Ravera - Hello world
» la communauté Napoléon Rxchange world
» visite de Mr World Company
» "The Pray of the World"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Annexes :: RP Alternatifs :: Univers Alternatifs-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Azur fête ses 30 balais pity party (groupe)