avatar
Invité
Invité
MessageSujet: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 16:42

Leon Donatian Keller
in the name of the father, in the name of the son, make me powerful



(NOM) Keller, nom du père aux consonances allemandes, "employé au cellier" de par son étymologie. Une institution familiale catholique, le père est sur un piédestal. Keller devient synonyme de la parole sacrée. (PRÉNOM) un nom simple et vieillot, Leon, patronyme du grand-père paternel. Donatian, issu du français Donatien, référence au grand-père maternel. des patronymes emplis d'histoire et de religion. (ÂGE) quarante et un ans que le vieux Leon Keller traîne sa carcasse pourrie jusqu'à la moelle.  (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) né un sept janvier  soixante-seize en Irlande, à Killarney. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) pendant sept années, Leon a été maître de conférence en lettre dans l'université catholique Fordham. En parallèle, depuis maintenant une bonne quinzaine d'années, il s'est instauré comme baron de la drogue et autres contrebandes. Aujourd'hui, Leon a été licencié de l'université, il est écrivain de polar. (NATIONALITÉ) sur son passeport, on y trouve la nationalité irlandaise. (ORIGINES) les origines des Keller sont plus ou moins troubles. un nom à consonances allemandes, mais pourtant les Keller sont en Irlande depuis des décennies. Livia Keller, mère de Leon, est, elle, née Duchamps, en France.(STATUT CIVIL) Divorcé par trois fois, Leon n'ai pas le genre d'hommes à chercher l'amour. Ses mariages étaient pour la plupart, des mariages d’intérêt. (ORIENTATION SEXUELLE) bisexuel, traité de malade par son père. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) il y a peu, quelques mois à peine. la perte de son travail l'a fait retomber dans les bas-fonds, sa villa lui a été enlevé. Pour le moment, le Parking lui sied à ravir et cache quelques peu ses activités illégales qui furent un peu trop voyantes dans le temps. (GROUPE) ceux qui vivent.

« Pourquoi toutes mes histoires se terminent avec un flingue sur la tempe ?  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Un avis de licenciement, par mail. Tu perds tout ce que t'as. Le Doyen a quelques peu cramé tes activités nocturnes. Les flics tournent autour de toi. Tu risques gros. Tu prends cet avis comme un nouveau départ, tu tournes le dos à l'université, le majeur levé, ainsi qu'a ta baraque, et tu trouves un appart dans le-dit Parking. Un F2, tout ce qu'il y a de plus cosy. Tu emménages il y a trois mois, en te fabriquant peu à peu une routine malsaine consistant à fumer des cigares, boire du pur-malt, écrire de temps en temps, et huiler une machine de contrebande.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) T'es pas le gars avec qui on fait ami-ami. Avec ta gueule de tueur à gages, et ton air si aimable, tu vas pas parler aux gens. Pourtant l'ambiance n'a pas l'air de manquer. Tout le monde à l'air de se connaître, les cris à travers les fenêtres foisonnent, tard la nuit comme tôt le matin. Tu ne sais pas si tu aimes cette ambiance bourdonnante. Quand l'alcool ingéré te monte à la tête, tu apprécies les cris des gangsters miniatures qui traînent dans les rues. Ils te rappellent toi à leur âge, traînant dans Killarney, les cheveux longs et la clope au bec. Ce que tu débectes, c'est les familles et les couples qui se disent heureux dans ce Parking. Leurs visages rayonnants te donnent envie de gerber. Tu ne sais pas si tu vas être heureux ici, tu auras le temps de le découvrir.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Tu as entendu cette bande de gamins t'appeler "Le Prêtre". Le prêtre ? Tu t'es regardé de haut en bas, et tu as compris. C'est ce petit col blanc que tu as l'habitude de porter, et ce chapelet qui sort de ta poche. T'es catho, tout le monde le sait. Mais de là à t'appeler prêtre. Quoique ce surnom te convient. Il regroupe tout ce que tu aimes. Le pouvoir, la religion, la sobriété. Prêtre. C'est mieux que baron non ? Dans tout les cas, au moins un bonne partie de l'immeuble te connaît sous l'aspect du catho écrivain aux milles vices. Pourtant toujours très classieux.

PSEUDO/PRENOM : octobaee m'sieurs dames. ÂGE : dix-neuf ans PAYS : france ! FRÉQUENCE DE CONNEXION : assez fréquente, tous les jours voir tous les deux jours. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : par partenariats REMISE EN JEU why not ? (j'espère que ce sera pas de sitôt  Cool ) (TYPE DE PERSO) inventé (CRÉDITS) vava : moony, gifs : tumblr COMMENTAIRE OU SUGGESTION : je vais tous vous bouffer  ROBERT  AVATAR : cillian bae murphy

©️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Leon Keller le Lun 4 Sep - 17:14, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 16:43

Apocalypse 20:3
he threw him into the abyss, and shut it and sealed it over him, so that he would not deceive the nations any longer

EZECHIEL CHAPITRE 22 La croissance
Du sang des entrailles de sa mère, l'enfant naît. Leon Keller. Le petit protégé. L'enfant saint des bas-fonds de Killarney. Projeté dans une famille religieuse jusqu'à la moelle. Une famille qui avait perdu tout espoir de procréer. La mère dites sénile. Tu es l'enfant miracle. L'enfant unique des Keller. Tu es voué à de grandes choses. Ton père attend de toi un caractère impeccable. Tu grandis choyé, aimé. Ton enfance est radieuse, parsemée de baptême et de dimanches à la messe. Ton adolescence, un peu moins. Tu t'affirmes, tu étouffes dans ce climat familial stricte et stoïque. Tu ne manques de rien mais à la fois, tout te fait défaut. L'herbe n'est pas assez verte. Tu rêves de grands espaces, comme tous les jeunes de ton âge. Ta vie est rythmée par Iron Maiden et Black Sabbath. Tu emmerdes tes parents. Et tu découvres ta sexualité. Les corps des hommes te font vibrer, comme tu aimes jouer avec ceux des femmes. Tu deviens la décadence et la déchéance. Tes parents s'empourprent, ton père te frappe à coups de ceinturon. Tu es sa plus grande honte. Il t'envoie à New York. Pourquoi New York ? Le pensionnat, loin de Killarney, pour échapper à la honte que tu donnes à ta famille. Tu pars, ton envie de grand espace t'accompagne. Certes tu seras dans un pensionnat, mais les règles ne t'ont jamais fait peur.

EPHESIENS CHAPITRE 5 Vices
Le pensionnat. New York. Une ville de vices, une ville de débauche. Le pensionnat et ses heures libres que tu consumes en mauvaises fréquentations. Tu deviens une petite racaille, tu fais ami-ami avec un braqueur. Ta bouille d'ange t'ouvre les portes d'un autre monde. Un monde où le sang et la sueur règne. Tu es le petit irlandais teigneux. Tu es formé par les meilleurs. En parallèle, tu te surpasses en cours. On te qualifie de petit génie, terme sur lequel tu craches allègrement. Les dissertations ne sont pas du domaine des génies. Tu finis tes études à vingt-quatre ans. Fraîchement diplômé en lettres, tu décides de devenir professeur de littérature. Tu te trouves un emploi stable dans un lycée catholique, tout en continuant de gravir tes échelons dans le monde d'en dessous. Tu rencontres ta première femme sur ton lieu de travail. Il paraissait comme un mariage d'amour heureux et sans soucis. Ton esprit fourbe modelé par l'univers de décadence dans lequel tu as évolué en a décidé autrement. Tu t'es marié à la fille d'un patron d'une grosse boîte d'armement. Rien de mieux pour ton business. Tu détournes des fonds, et des cargaisons. Tu fais couler la boîte de ton beau-père. Et tu divorces. Laisses la jeune femme en pleurs, sans explications. Ton cœur ne se fend même pas, tu n'arrêtais pas de la tromper. Le cartel t'applaudis, ton respect prend de l'ampleur. Tu caches tes traces habilement aux yeux des autorités. Tu as des contacts dans tout New York. Tu es l'Irlandais, le Fourbe, le Catho. Les surnoms sur ta poire s'accumulent, ton nom prend du sens. Tu changes de lycée. Ne jamais rester au même endroit. New York est si vaste. Tu as vingt-neuf ans. Tu te maries une seconde fois. Une belle blonde, chef d'entreprise. Elle sent le fric à deux kilomètres. Tu te jettes sur elle comme un fou d'amour. Tu la dépouille et utilise son entreprise de cosmétiques comme couverture pour le trafic de stupéfiants dans lequel tu t'es fourré. Ton nom éclipse ceux de tes maîtres. Tu les surpassent, et tu les jettes, comme tu jettes tes femmes. Tes ennemis croissent, mais ton empire aussi. Tu es reconnu comme le nouveau visage de ce monde. Impartial, stoïque. Gueule d'Ange est devenu Maître des Marionnettes. Ton troisième coup te propulse comme le nouveau leader à suivre. Ton épouse, ta troisième et dernière femme. Une avocate. Tes suppôts te disent de laisser tomber, trop risqué, une avocate dans les pattes. Et pourtant. Elle t'apprend ce qu'elle veut sur le droit pénal. Tu connais par coeur les articles qui t'intéressent, et elle t'offre la couverture parfaite. Elle s'occupe de grandes affaires de malfrats, que tu te mets dans la poche en falsifiant les preuves qui les accablent. Ton nom est doré. Keller signifie maintenant Argent. Tu fais brasser des cents et des milles à ton clan. Tu as trente-quatre ans, tu es muté à Fordham. L'université catho du Bronx par excellence.

APOCALYPSE CHAPITRE 12 Problèmes
Tu es maître de conférence en lettres, et baron du vice. Tu récites des chapelets matins et soirs. S'il y a bien une chose pour laquelle tu peux remercier ton connard de père, c'est la religion. Elle t'as poussé dans ta vie. Alors même si tu écoutes du rock satanique, que tu baises des hommes comme des femmes, que tu bois et fumes, tu sais que Dieu te guide. Peut-être pas le même Dieu que ton père, mais tu sais que ta réussite n'est pas dû qu'aux mortels. Et pourtant. Ta réussite s'effrite.
Aveuglé par l'argent qui glisse sous tes doigts, tu as été négligent.
Un des coups d'éclat de ton gang s'est fait remarqué. Un braquage dans un magasin de liqueurs. Tu avais mis deux gamins sur le coup, histoire qu'ils se fassent la main. Tu as dû intervenir. Deux balles dans la tête, une dans la jugulaire, juste au cas où. Le marchand est tombé raide mort. Les deux gosses se sont barrés aussi vite qu'ils ont pu, les sirènes des flics retentissent. Tu regardes le cadavre sans émotion, remet le col de ton manteau et t'éclipse par l'arrière. Tu as été négligent, Leon. Et tu ne sais toujours pas comment. Près de quinze ans que tu gères tout ce que tu fais et là, pouf. Le Doyen a appris pour tes trois mariages suspects. Ca faisait sept ans que tu bossais à Fordham, et il a décidé de te licencier. Tu perds tout. Tu recommences à zéro. Tu prends un appart à la con dans un quartier à la con, histoire que les flics te lâchent un peu. Et tu écris. Voilà ta nouvelle vie Leon, prêtre du vice.

© Nous sommes de ceux


Dernière édition par Leon Keller le Lun 4 Sep - 19:34, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 16:46
CILLIAN.
J'aime bien ce que je vois déjà HEHE

Bienvenue à toi :l: :l: :l:
avatar
« Soldat de la Tsarine »« Soldat de la Tsarine »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 5962
▹ INVESTISSEMENT : 75

▹ AGE : 37 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Agent de sécurité du Red Light | Protecteur des meilleurs (Blackson, Coalman, Kourakine, Williamson)
▹ AVATAR : Lasse Matberg
▹ DC : Mimi, Ness, Dei.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 16:55
Ouh ça promet !

Welcome !


Et toi, de mes exploits glorieux instrument, mais d’un corps tout de glace inutile ornement ; fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette offense, m’as servi de parade, et non pas de défense.

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 16:57
Cillian HOT
J'aime beaucoup ce que je lis, hâte d'en savoir plus :l:
Bienvenue par ici CUTE
avatar
« Pétales brûlés »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11288-art-laisse-moi-respire
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1178
▹ INVESTISSEMENT : 84

▹ AGE : vingt ans, la cervelle pétée, le cœur accroché au quartier. A l'autre révolé.
▹ APPART : Le 106, premier étage. Voisin un peu trop sage.
▹ TAF : Secrétaire au garage, poitrine masculine. Capitaine de son naufrage, vendeur de farine.
▹ AVATAR : Anton Lisin
▹ DC : Kendall Eden, la dévergondée.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 17:08
Ooooh un ami d'écriture, Art en pince déjà DRAMAQUEEN
CILLIAAAAAAAAAAAAN MON AMOOOOOOOOUR POTTE
Bienvenue à toi :l:


embrasse-moi comme tes cigarettes
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 17:50
leon, prénom parfait Surprised
ça sent bon le perso qui en jette.
bienvenue :l:
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1557
▹ INVESTISSEMENT : 18

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ AVATAR : Anna Speckhart
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 18:19
Bienvenue parmi nous CUTE


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 18:49

bref, une envie soudaine ARROWluvCharlie NIARK
bienvenue par ici, et bonne fin de rédaction, c'est sympa tout ce que j'ai vu jusqu'ici CUTE
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 19:19
Oh oui bouffes-nous s'il te plaît NIARK
Bienvenue, t'envoies du lourd toi JAIME
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 19:35
Merci à vous tous pour votre accueil ! J'espère que ce roublard de Leon va vous plaire. En tout cas vous êtes tous beaux BAVE2
avatar
« Hydre de Lerne »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12011-sergio-je-te-frapperai
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 482
▹ INVESTISSEMENT : 35

▹ AGE : 55 années botoxées.
▹ APPART : #411 où il a une piscine gonflable — possède un appartement à NYC.
▹ TAF : Empereur d'une nouvelle armée de Bartolotti — propriétaire et gérant du cabaret "666" — médecin du Parking.
▹ AVATAR : Jeremy Irons.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 20:05
Je OMG L'avatar + le pseudo + le métier + le début de fiche + tout le reste, j'adore FAN

Je pense qu'on pourra se trouver un lien sympa entre nos deux loubards, ils auront des choses à se dire ROBERT

Bienvenue :l:


BLACK HOLE


Les Bartolotti t'appellent...


Sergio en un tweet:
 


Sergio loveur de février:
 
avatar
« The Dog »
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 1643
▹ INVESTISSEMENT : 65

▹ AGE : 37 ans
▹ TAF : Ex-taulard, Videur au Pussybox
▹ AVATAR : Tom Hardy


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 20:12
Bienvenue ! Excellent choix, de tout : nom, avatar, profession ! :l:


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Lun 4 Sep - 22:48
Moi j't'aime pas. Surprised

(J'avais Cillian avant voilaaaaa)

Bienvenue hein. :l:
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   Mar 5 Sep - 0:29
@sergio bartolotti ahmahgad oui je veux un lien entre nous deux malfrats ca va être beau BAVE2
@ario bartolotti en fait vous avez une famille de fou vous, en fait je vous aime voilà.
@donald hodzic stp aime moi, moi je t'aime t'es beaucoup trop beau pour le monde HAN FAN
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: OCCIDENDUM / LEON   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.