Répondre au sujet Partagez|


Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


En ligne
avatar

« BAD DECISIONS, BETTER STORIES »
› Âge : 60 années très assumées.
› Appart : #411.
› Occupation : Médecin interdit de pratiquer, il est aujourd'hui l'empereur d'un large trafic de drogues et de médicaments. Mécène sous les projecteurs.
› Messages : 253
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 19:07



Sergio Bartolotti
   Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi


 

   
(NOM) Bartolotti. Il est l'un des piliers de l'empire familial. Tout le monde adore l'oncle Sergio, c'est un peu le père Noël de la famille ! ... A  un détail près, bien sûr : ce sont des putes qui tirent son traîneau... et les cadeaux sont destinés aux vilains enfants. (PRÉNOM) Sergio. C'est comme Serge, mais avec plus de classe. (ÂGE) 60 années à se torcher le cul avec des lingots d'or. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Milano, Italie. Un sept août. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Pourri assumé, empereur des ordures, il est à la tête d'un gigantesque trafic de drogues et de médicaments, qui dépasse de loin l'imagination des gens honnêtes. (NATIONALITÉ) Double nationalité italienne et américaine. (ORIGINES) Italien pure souche et propriétaire d'une fierté démesurée concernant ses racines. Il prend d'ailleurs grand soin à ignorer tous les bâtards qu'il a pu engendrer, car seul un enfant parfaitement italien lui semble digne de lui. (STATUT CIVIL) Père de neuf enfants assumés et sans doute d'une myriade de marmots qui auraient dû se perdre dans un préservatif. Divorcé une fois, puis veuf à deux reprises — pas avec la même, vous l'aurez deviné. Sergio passe son temps à rêver d'une belle vie pleine de romantisme, mais, immanquablement, elle lui rappelle qu'il est trop répugnant pour la mériter. Et comme il ne supporte pas d'être quitté... Ceci explique cela. (ORIENTATION SEXUELLE) Sergio est, aujourd'hui, ouvertement bisexuel, mais il ne se considère pas vraiment tel quel. Posséder des hommes relève pour lui du fantasme et du divertissement ; il est particulièrement dur avec ses amants — les femmes, en revanche, semblent mériter sa douceur et sa compassion. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Revenu dans le Bronx après deux ans d'absence, il empeste fraîchement les murs depuis mars 2017. (GROUPE) De ceux qui rêvent.

   
« Je suis de mon coeur le vampire. »

   (Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Sergio a habité plusieurs immeubles du Bronx au cours de sa vie, et c'est sur le Parking qu'il a jeté son dévolu cette fois-ci. Il n'y est que depuis mars, et pourtant, tout le monde semble déjà le connaître. Il faut croire qu'il a l'art de s'imposer... Et sa pourriture rayonne comme des ondes atomiques.

   (Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Chaaaarmant ! Tout charmant et tous charmants. Une joyeuse ribambelle de pétasses, courant après sa queue comme après une sucette, c'est bien assez pour flatter la bête. Là où il y a des corps à acheter, Sergio se sent comme chez lui. Et si en plus, il y a de la vermine, c'est déjà un bout de paradis ! Les mauvais voisins sont ses bons voisins, et ses bons voisins le sont également : ce n'est qu'une question de temps avant qu'il fasse de chaque petit être son nouveau jouet à mâcher.

   (Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Dans le milieu des rapaces, il est le grand patron du marché. Plus qu'un malfrat, il est un gestionnaire et un commerçant. Le grand trafic de drogues et médicaments passe par lui et il se porte à merveille... Du reste, pour les honnêtes gens, il est un soixantenaire mystérieux qui refuse de se laisser faire par la vie. On le voit toujours avec des filles très jeunes à son bras, mais malgré cela... ses voisins l'adorent ! Sergio par-ci et Sergio par-là... Il est d'un charme exquis, adorable à souhait, toujours prêt à dépanner ! Une comédie sournoise de laquelle il jubile et dont il tire toujours des profits.
   

PSEUDO/PRENOM : Kataii. ÂGE : 21.i (Forum à partir de 16 ans pour rappel) PAYS : France. FRÉQUENCE DE CONNEXION : Plutôt les week-ends ! COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Je l'ai trouvé sexy. REMISE EN JEU Non :l: (TYPE DE PERSO) inventé, affilié à la famille Bartolotti. (CRÉDITS) tumblr. COMMENTAIRE OU SUGGESTION : :l: AVATAR : Jeremy Irons.





©️ Nous sommes de ceux



LA JEUNESSE EST UNE
fraction de folie
(C) KATAII


Dernière édition par Sergio Bartolotti le Mer 16 Aoû - 20:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12011-sergio-je-te-frapperai


En ligne
avatar

« BAD DECISIONS, BETTER STORIES »
› Âge : 60 années très assumées.
› Appart : #411.
› Occupation : Médecin interdit de pratiquer, il est aujourd'hui l'empereur d'un large trafic de drogues et de médicaments. Mécène sous les projecteurs.
› Messages : 253
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 19:08


 
Sergio...
   tout est dans la tête

 
(NAÎTRE BARTOLOTTI) Il est le frère du bien connu Furio Bartolotti, oncle d'Ario, Eros et Gala. Plongé très tôt dans la branche mafieuse de la famille, il a toujours été considéré comme un héritier du commerce familial.  (SYNDROME DYSEXECUTIF ET TROUBLES COMPORTEMENTAUX) A cinq ans, Sergio est victime d'un attentat visant les Bartolotti. La voiture piégée tue trois membres de la famille, et blesse gravement le précieux enfant. Au départ,  on est rassuré par le simple diagnostique d'un traumatisme crânien, mais plus tard, on comprendra que les lésions cérébrales ont endommagées le cortex frontal. Ce syndrome, appelé Syndrome Dysexécutif, est à l'origine de sa personnalité atypique et instable. Elle provoque des troubles mineurs du comportement (commentaires hors propos, attitude déplacée, compulsions, gestes répétitifs) et des changements d'expression d'émotions (difficultés à comprendre ses émotions et donc à les exprimer).  (ENFANT HORRIBLE) Suite à son accident, l'enfant sage et docile devient une véritable bombe à retardement. Torturé à longueur de temps, il est incontrôlable et insupportable. Sa mère, en plein deuil, peine à l'élever. C'est au prix d'une grande patience et, finalement, de beaucoup de tendresse, que la famille Bartolotti orientera le trouble de Sergio. Leur dévotion fera naître en lui un amour incandescent à l'égard de sa famille. (DOCTEUR DIPLÔMÉ EN MÉDECINE) Par chance, les lésions cérébrales de Sergio ne lui posent aucun problème d'apprentissage. Il s'engage dans des études de médecine en Italie et, six ans plus tard, il obtient son diplôme. (PREMIER MARIAGE) A vingt cinq ans, Sergio se fiance à son premier amour : l'irrésistible Flora, beauté italienne sans renom. Pour Sergio, rien de plus simple que la séduction : il est un jeune et beau médecin au charme inexplicable — tout lui est accordé. Comme rarement, le jeune Bartolotti est persuadé de son amour pour Flora. Ils ont trois enfants. Les choses semblent se profiler positivement pour le couple.  (MEDECIN, MAIS AU SERVICE DE LA FAMILLE AVANT TOUT) Sergio est d'abord employé dans un hôpital à Florence, puis rejoint un cabinet de médecins généralistes après cinq ans en milieu hospitalier. Si rien ne semble trahir le jeune prodigue, il est pourtant de plus en plus happé par l'ombre de la mafia. D'abord sauveur des blessés, voilà qu'il conseille des trafiquants d'organes. Sa conscience professionnelle semble être d'une fragilité délicieuse. Pour lui, la frontière entre le bien et le mal est floue. (DIVORCE AVEC NUMERO UNE) Après sept ans de mariage, Flora ne peut plus regarder Sergio dans les yeux. Son mari a changé. Il est devenu vil. Flora le soupçonne d'être un criminel et, très vite, la peur devient son quotidien. Elle aura finalement le courage de demander le divorce : Sergio s'y pliera, mais ce sera bien la première et dernière fois. Ce geste, il le prendra comme une trahison qui lui brisera le coeur pour toujours. (ASCENSION DANS LE TRAFIC PHARMACOLOGIQUE) Après son divorce, Sergio se réfugie dans les complots de sa famille. Ses connaissances médicales et son perfectionnisme compulsif font de lui un atout majeur pour les Bartolotti. Très vite, il ouvre les portes d'un trafic pharmacologique dont il devient le principal intermédiaire. (SECOND MARIAGE) La seconde beauté italienne porte le nom de Gabriella. Comme Flora, elle est d'une beauté convoitée. Elle n'est qu'une bohème perdue dans l'univers, une Carmen à la fois dangereuse et furieusement accessible. Sergio est l'appât parfait. Et plus que tout, Sergio a un manque à combler. Leur amour se scelle vite, et voilà qu'on annonce un second mariage. Deux nouveaux enfants naissent de cette union. (VIE FAMILIALE) Sergio est un père manipulateur et énigmatique. Il se plaît à élever ses enfants en leur inculquant les notions de dévotion et de sacrifice. Il se laisse continuellement désirer comme un grand empereur pour profiter d'une plus grande affection. Son éducation bancale lui vient d'une terreur de manque affectif. Paradoxalement, il aime ses enfants plus que tout, mais il leur accorde peu de temps. Pour eux, il est à la fois un Dieu et un bourreau. (MORT DE NUMERO DEUX) Gabriella est une fille bien, et comme toutes les filles bien qui tombent amoureuse d'un vilain garçon, elle succombe aux ténèbres avant de se réveiller des années plus tard. Gabriella a bien conscience que Sergio est un malfrat. Elle l'a toujours su. Elle l'a aimé ainsi, espérant le faire changer — par prétention. Mais voilà, Sergio est un diable. Il n'y a pas d'espoir pour lui. Peu à peu, les choses dégénèrent. Le climat, à la maison, devient tendu voire dangereux. Des menaces tombent, des insultes, des coups, des crachats... Gabriella s'apprête à tout plaquer. Mais on ne quitte pas Sergio comme ça — ou plutôt, on ne quitte pas Sergio, tout court. Un soir, Gabriella est assassinée dans les tréfonds d'une ruelle sur ordre secret de son mari. Sergio la pleurera six mois. Il se sera arraché le cœur. (USA) Sergio a quarante cinq ans lorsqu'il s'installe aux Etats-Unis, rejoignant son frère Furio qu'il ne connaît que peu. A son bras, il apprendra à se camoufler dans la foule, à devenir un homme distingué, comme disait l'autre Bartolotti. En parallèle de ses affaires, il exerce dans un hôpital de New-York. Sous l'influence de Furio, Sergio se retrouve de plus en plus entouré par la pieuvre de la mafia italienne. (CONDAMNATION POUR HOMICIDE INVOLONTAIRE, 16MOIS DE PRISON ET INTERDICTION D'EXERCER) Régler un compte d'une balle dans la poitrine, c'est bien, mais c'est mieux quand on vise le cœur. Alors que les Bartolotti foirent un coup, ils se retrouvent avec un dangereux témoin en salle de réanimation. La situation est simple : dès son réveil, il balancera Furio au FBI. Face à cette crise, Sergio décide de réagir : une surdose de morphine suffit à précipiter le patient dans la tombe. Cette erreur médicale, doublée d'une non-assistance pour personne en danger, le sanctionnera lourdement, puisqu'il sera condamné à seize mois de prison pour homicide involontaire avec circonstances atténuantes (distraction et fatigue chronique causée par un Syndrome Préfrontal). Après avoir purgé sa peine, il lui sera interdit de pratiquer. (TROISIEME MARIAGE) Celle-ci s'appelle Lilia. Sergio la rencontre, à cinquante ans, en Italie. Elle, est à peine majeure et elle est belle, belle comme une déesse, aussi douce qu'une brise matinale. Lilia semble ramener le coeur de Sergio à la vie — et pas que le coeur, cela va de soi. Sa vigueur exceptionnelle lui donne l'impression d'avoir vingt ans. Le voilà, une centième fois, amoureux. (MAFIOSO A TEMPS PLEIN) A présent interdit de pratiquer, Sergio se consacre pleinement aux malfaisances de la famille Bartolotti. Très rapidement, son trafic de drogues et de médicaments s'étend au delà du continent. La réputation et les contacts ne manquent pas dans la famille... L'empire de Sergio est déjà bâti, et il se contente parfaitement de ce qu'il a. (CARENCE AFFECTIVE ET COMPULSIONS SEXUELLES) Bien qu'il ne ne l'admette pas plus qu'il ne le comprenne, les relations sociales de Sergio sont régies par sa terreur du manque affectif. Il manipule afin de susciter l'admiration, l'adoration voire l'amour, et, aussi poétique que cela puisse paraître, cela le fait vivre. Infidèle à souhait, cruel et cynique, il  peut cependant étonner par sa passion ou sa tendresse. Du reste, il n'en est pas moins un pervers invétéré, rapidement en proie aux obsessions. Une de ses grandes addictions est son besoin de posséder le corps des autres. Cela va de soi, il est un grand consommateur de prostitué(e)s, qu'il traite plus ou moins bien selon son humeur. (MORT DE NUMERO TROIS) Une nouvelle fois, le schéma se répète tristement : deux enfants plus tard, Lilia est profondément malheureuse au bras de son mari. Elle se dessèche comme une feuille mourant sur sa branche. Elle tombe dans la dépression. L'anxiété la ronge. Elle perpétue des tentatives de suicide pour se faire remarquer. Finalement, face à l'absence d'attention de son mari, elle trouve la mort dans un accident de voiture. Les médecins assureront qu'elle conduisait sous stupéfiants. Sergio ne la pleurera pas. (SEPT ENFANTS ITALIENS)  Loin de lui l'envie de mettre un capuchon sur sa fierté capricieuse... Sergio sème les enfants comme on réduit un potager en jungle. Si, au départ, il s'agit d'une irrésistible envie de posséder — rendre cette femme si diablement sienne qu'elle en porterait une extension de lui-même — il est néanmoins toujours ravi d'une nouvelle paternité. Il adore ses enfants purs, ses petits-enfants et tous les enfants des autres Bartolotti, avec une joie et une bienveillance ravissantes. (LES BÂTARDS RENIES) Les bâtards qu'il a engendrés, en revanche, n'ont nul droit à son attention... Il est si fervemment convaincu qu'ils ne sont pas une partie de lui qu'il a bien failli, un jour, abuser de sa propre fille pour le lui prouver. Ses petits êtres aujourd'hui grands n'en sont pourtant pas moins vivants... et certains d'eux, assurément, n'ont pas dit leur dernier mot.  (LES RUSSES) Depuis l'exil de Furio, son frère s'est joint ardemment à la lutte contre la mafia russe. Solidarité familiale oblige, il est positivement orienté face au conflit de son neveu Ario. (VIE INTERNE) Sergio a cet insupportable paradoxe de l'homme torturé : il est à la fois d'un charme irrésistible, doté de fêlures touchantes, et pourri jusqu'à la moelle. C'est un homme qui se sent constamment en souffrance, étranger à son monde interne, souvent incapable de distinguer les bonnes émotions des mauvaises. Il vit grâce à des principes psychorigides (amour inconditionnel pour sa famille, méfiance, ruse et cynisme au travail, charme délicieux envers ses voisins, pervers insoumis avec les prostitué(e)s), mais, parfois, ces chemins tout tracés se mélangent, et alors, tout devient flou et bancal. C'est la panique, le naufrage, l'inconnu absolu. Généralement, il finit par disjoncter avant de revenir à ses mécanismes sociaux, mais ces phases de surmenage émotionnel laissent des traces. Elles l'amènent le plus souvent à être d'une grande violence vouée à humilier, d'un sarcasme affreux et d'une perversité humaine accrue qui le guide vers la destruction d'autrui.


 
© Nous sommes de ceux
 


LA JEUNESSE EST UNE
fraction de folie
(C) KATAII


Dernière édition par Sergio Bartolotti le Jeu 17 Aoû - 18:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12011-sergio-je-te-frapperai


avatar

› Âge : vingt-deux ans.
› Appart : #1408, avec son bourreau.
› Occupation : fantôme des rues, témoin de la crasse quotidienne, enfant de la vulgarité qui ne cherche même plus à monter les échelons de la société.
› DC : Chad, Vinnie & Stanislas.
› Messages : 117
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 19:10

encore un Bartolotti, ça ne s'arrête donc jamais ! FAN (quelque chose me dit que t'es le pire de tous Emo )
j'espère pouvoir te coller un peu, j'aime les vilains garçons HEHE
reBienvenue avec ce superbe personnage :l:




NATURAL BORN LOSERS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

› Âge : 26 ans, ça rapproche du gouffre de la trentaine plus effrayant que la mort.
› Appart : #1201, un vrai bordel de bibelots mélangeant les journaux de Dasha et ses propres affaires.
› Occupation : Professeur particulier, wedding planner à l'origine.
› DC : l'Azur en porcelaine + Romance, l'cœur remplaçant.
› Messages : 310
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 19:21

Un autre Bartolotti ouais ptain Surprised
cessez de vous reproduire, mettez des capotes SIFFLE (pas comme Al quoi Emo)
en tout cas ce perso a l'air vraiment cool CUTE
Rebienvenue chez toi :l:


drink
the sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11654-nova-explosion-d-etoil


En ligne
avatar

« BAD DECISIONS, BETTER STORIES »
› Âge : 60 années très assumées.
› Appart : #411.
› Occupation : Médecin interdit de pratiquer, il est aujourd'hui l'empereur d'un large trafic de drogues et de médicaments. Mécène sous les projecteurs.
› Messages : 253
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 19:27

@Vinci Hope : Je suis une ordure, une vraie, la meilleure du marché FAN Et moi j'espère aussi que tu vas me coller petit chat, j'adore les jolis boys ME GUSTA ROBERT (insérez ici tous les smileys pervers pour me faire une réputation à la hauteur)

@Nova Larsson : C'est marrant que tu dises ça, puisque Sergio a sept gamins en fait Rolling Eyes Merci Bella :l:


LA JEUNESSE EST UNE
fraction de folie
(C) KATAII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12011-sergio-je-te-frapperai


avatar

« Le soleil s'est noyé »
› Âge : 23 tours du monde.
› Appart : #007 avec James Bond en fond sonore.
› Occupation : un peu tagueuse, un peu voleuse, un peu hackeuse (surtout poète).
› DC : la belle Électre.
› Messages : 753
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 19:31

AHHH, la famiglia JAIME JAIME Rebienvenue, mais bienvenue dans la famille CANDICHOU
Tu as évidemment fait le meilleur choix DRAMAQUEEN Et Jeremy Irons est incroyable JAIME


(Personnage en Italie)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6379-gala-cigarettes-after-s


En ligne
avatar

« BAD DECISIONS, BETTER STORIES »
› Âge : 60 années très assumées.
› Appart : #411.
› Occupation : Médecin interdit de pratiquer, il est aujourd'hui l'empereur d'un large trafic de drogues et de médicaments. Mécène sous les projecteurs.
› Messages : 253
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 19:35

Ma préférée FAN :l: Merci petite beauté CUTE


LA JEUNESSE EST UNE
fraction de folie
(C) KATAII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12011-sergio-je-te-frapperai


avatar

« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F3) avec Badz le fagg, Lincoln le chouchou et Jacek la folle.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina, Misha et Henry
› Messages : 4259
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Lun 14 Aoû - 22:20

Oh non on aurait du te dire non pour le changement Surprised
Rebienvenue HAWW


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


avatar

« The Dog »
› Âge : 37 ans
› Occupation : Ex-taulard
› DC : Jefferson
› Messages : 1376
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Mar 15 Aoû - 0:09

Cool Cool Cool Cool

Tu déchires tout Tonton !
Non sérieusement, cette fiche est géniale, à la hauteur du personnage ! J'adore, c'est noir à souhait et en même temps, ça a ce charme suranné de l'Italie : c'est beau et tragique à la fois :l:  Je suis vraiment heureux que tu aies succombé à nos sirènes et j'ai hâte de pouvoir rp avec cet oncle grandiose !! I love you


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

› Âge : Trente-sept douilles échouées, éparpillées à terre.
› Appart : #1513/15ème, seul dans un grand appartement bien vide à présent. Et trop silencieux.
› Occupation : Officiellement, professeur particulier de langues (Suédois, Russe et Gaélique Irlandais). Officieusement, infiltré dans un grand réseau de proxénétisme pour lequel il est un informateur. En réalité ? Agent du FBI sous couverture, anciennement policier dans les moeurs puis la criminelle de L.A. après avoir été sniper au sein de la US Army.
› DC : Le guitariste Islandais au coeur arraché (Àsgeir Aylen), l'Irlandais aux poings écorchés (Aisling Ó Luain) & la catin aux couleurs mensongères (Aaliya Abelson).
› Messages : 755
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Mar 15 Aoû - 0:35

Rebienvenuuuuue :l:
Ce sera un grand plaisir de te lire avec ton nouveau bébé, as always. CANDICHOU COOKIE
Have fun ! FAN





Je cherche une issue pour te laisser partir, et tout aussitôt un moyen pour te garder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5366-lyam-o-neill-it-s-too-c


En ligne
avatar

› Âge : vingt-deux ans de mensonge.
› Appart : #515, avec ses souvenirs et ses démons.
› Occupation : il a délaissé les petits boulots, se plait parfois à dire qu'il est un artiste.
› Messages : 342
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Mar 15 Aoû - 0:36

coucou papa :hihi:
rebienvenue :l:




Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l'entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9868-daniel-keep-the-wolves-


avatar

› Âge : 26 ans
› Appart : 1204 (12ième)
› Occupation : T'as pas d'études, t'as pas eu la chance d'en avoir, mais tu bosses dans une petites boutiques de fringues, question de mettre de la bouffe dans le ventre de ton gamin.
› Messages : 138
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Mar 15 Aoû - 0:47

Les barto se reproduisent à la vitesse Grand V!

Bienvenue!


i hate you, i love you
Feeling used but I'm still missing you and I can't, See the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time, is passing by.  ▬ Erony.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

› Âge : quarante ans
› Appart : #1109 / 11 ème étage
› Occupation : Propriétaire d'un bar au décor rappelant l'Irlande. Il y officie en tant que Barman
› DC : Isaac Taylor, le militaire blessé
› Messages : 134
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Mar 15 Aoû - 10:28

Nous sommes envahis par ces ritals What a Face
Rebienvenue par ici :l:


She moved through the fair
I dreamed it last night hat my true love came in so softly she entered, her feet made no din. She came close beside me and this she did say :  It will not be long love 'till our wedding day.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10508-caem-nature-boy


avatar

« arnaqueur d’étoiles »
› Âge : twenty-eight yo – march, 21st.
› Appart : #603 / 6th floor – avec son âme-sœur. de retour au sixième, avec un sale goût d’abandon au fond de la gorge.
› Occupation : mon corps appartient à ceux qui en ont les moyens, mon âme est damnée, mon cœur ne cesse d’espérer – la catin du quartier.
› DC : la princesse aux arcs-en-ciel (flora) la chair mutilée (celso) la seal noyée (elinor) & l’étoile morte (solal).
› Messages : 1140
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Mar 15 Aoû - 11:20


(Moi, c'Fredou qui me manque. SNIF Crying or Very sad)

Mais re-bienvenue avec ce personnage qui promet déjà de jolies choses. DE CEUX Bon vent à monsieur Rumple, je suivrai tes aventures d'Italien avec plaisir. CANDICHOU



« in the eye abides the heart »


kiss kiss bang bang :l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tinyurl.com/gmals6m


En ligne
avatar

› Âge : vingt et un ans, toujours pas adulte.
› Appart : #1014, le F4 de papa. L'appart trop grand, trop vide.
› Occupation : Elle a trouvé ce petit job à la supérette du quartier, derrière le bip abrutissant de la caisse enregistreuse. Elle vole encore, de temps en temps, des relent d'argent facile.
› DC : Marshall le branleur, Carl le taulard & Kosta l'enfoiré
› Messages : 1821
› Nombre de RP : 4

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. Mar 15 Aoû - 11:26

Encore un italien, on vas bientôt pouvoir ouvrir une secte Surprised

Bienvenue ici, bon courage pour ta fiche :l:



Rien. Rien d'important. J'te disais juste que j'allais pas bien et que je partais en couille ces derniers temps, que j'avais un peu envie de crever et beaucoup envie de chialer mais tu sais c'est pas important tout ça, ça vas passer, ça finit toujours par passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5395-leo-ses-baisers-laissai


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher.

Revenir en haut Aller en bas

Sergio — je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Je te frapperai sans colère et sans haine, comme un boucher. (felice)
» une famille sans gluten sans produits laitiers sans viande
» Maigrir sans faire de régime.
» Dizale / Hepdale : sans délai, sans retard
» Livre de recettes "sans lait et sans oeufs"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Azur fête ses 30 balais pity party (groupe)