Partagez|


F - I WANT TO FUCKING TEAR YOU APART

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


En ligne
avatar

› Âge : vingt-deux ans.
› Appart : #1408, avec son bourreau.
› Occupation : fantôme des rues, témoin de la crasse quotidienne, enfant de la vulgarité qui ne cherche même plus à monter les échelons de la société.
› DC : Chad, Vinnie & Stanislas.
› Messages : 56
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: F - I WANT TO FUCKING TEAR YOU APART Mar 8 Aoû - 21:26


ROSEMARY HOPE
delilah parillo



(NOM) HOPE, la bile au bord des lèvres rien qu'à penser à cette famille de détraqués. (PRÉNOM) ROSEMARY, la moins conne des deux jumeaux. Ou alors, on lui pardonne son insolence juste parce qu'elle est jolie. (ÂGE) 22 ANS mais elle aime se faire passer pour plus vieille, charmer les trentenaires qui lui mettent les hormones en vrille. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 25 DECEMBRE dans le BRONX, mais son jumeau et elle ne sont pas passés par la même cheminée que ce satané père noël qui les a oubliés depuis bien longtemps. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) elle vend depuis quelques mois ses CULOTTES SALES sur internet et cela lui rapporte assez pour s'acheter des fringues toutes les semaines et partir faire la fête à chaque week-end. (NATIONALITÉ) AMÉRICAINE, ni plus ni moins. (ORIGINES) RIEN A SIGNALER. (STATUT CIVIL) FILLE FACILE, même ton père est passé dans son lit. (ORIENTATION SEXUELLE) HETEROSEXUELLE à tendance BI lorsque sa soif de chair n'est pas assez rassasiée. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) DEPUIS TOUJOURS, elle ne connaît rien d'autre que cette crasse là, c'est la sienne, son nid, son coton moelleux où se lover.  (GROUPE) de ceux qui rêvent.

« i can cry in eleven languages  »

Rosemary elle te pète les plombs pour un oui et pour un non.
A cause de la météo, de sa mère qu'elle ne voit jamais, de son frère qui l'oublie, de son frère qui l'aime trop, de son père qui pue l'alcool, de la couleur de ses cheveux qui virent au jaune.
Rosemary elle est belle.
Magnifique même.
Mais c'est comme une sirène, une fois qu'elle t'emporte, c'est pour te noyer, te faire manger le sable et dévorer ton âme. Elle a le cœur au creux des reins et elle l'entend battre, parfois, lorsqu'un homme vient s'y glisser.
Les hommes d'ailleurs.
Elle leur dit 'dégage de là' au petit matin et passe trois jours à chialer leur absence. Rose est fait d'extrêmes, paradis et enfer se foutent sur la gueule dans sa tête ; c'est ce qui la rend si imprévisible et excessive.
Elle est vulgaire parce que ça l'amuse.
Elle rêve chaque nuit de choses différentes. Un jour c'est princesse qu'elle veut devenir et le lendemain reine du porno. Ça change toujours, c'est sans queue ni tête le bordel qu'il y a là-dedans. Certains garçons en tombent amoureux parfois (faut dire qu'elle est incroyable la môme) mais finissent toujours par fuir parce que parfois, même si l'amour existe, la patience finit toujours par avoir ses limites.
Et les limites, Rosemary, elle les écrase, elle les broie de sa prestance et de sa beauté énigmatique.


EXTRAIT FICHE
Sa sœur, même âge, même date de naissance. Elle est en train de prendre le même chemin que Palmyre, une hystérique plus belle que la normale et qui le sait. Une fille facile qui ne sait vivre autrement que dans le regard des hommes qu'elle enivre de ses grands yeux bleus. Vinci est le premier à la traiter de tous les noms d'oiseau mais aussi celui qui l'a toujours défendu des coups pour qu'elle devienne un fantôme aux yeux du père qui ne prononce jamais son prénom. Elle est souvent en sortie, la môme, mais quand elle vient dormir à l'appartement, c'est pour pioncer dans le même lit que Vinci parce qu'ils n'ont même pas de quoi se louer un appart plus grand ou s'acheter un nouveau canapé qui ne sentirait pas l'alcool à trois mètres. Vinci et elle ont encore leur chambre d'enfant, un lit une place paumé au milieu des jouets et des posters de leur adolescence. Les jumeaux se partagent une minuscule armoire et se fritent la gueule les trois quart du temps parce que machin ne respecte pas l'espace de bidule. S'ils sont si violents et vulgaires entre eux, ce n'est que parce qu'ils n'ont connu rien d'autre que ça. Les souvenirs de leur enfance sont composés d'embrouilles entre leurs parents et les crises d'hystérie de leur mère. Dans la famille Hope, on ne discute jamais vraiment, on gueule, on se bouffe le nez, on se fait du mal physiquement parce qu'on a rien à donner, qu'on est juste une coquille vide. Et les cris, dans le vide, ça résonne ; ils réconfortent. Il aime ça, Vinci, les vibrations que donnent les échos dans sa tête.


VINCI HOPE - i'm meaner than my demons
Il faut commencer par leur création.
Le mélange foireux d'Alvaro, alcoolique violent et de Palmyre, tarée nymphomane enfermée dans un asile.
Elle en sortira plus jamais, toute la famille le sait.
Sauf Rosemary parce qu'elle ne va jamais la voir, ne s'est jamais entendue avec cette femme qui lui ressemble visiblement beaucoup trop.
Et son père ? Son père, c'est à peine s'il la connaît, à peine s'il sait qu'elle existe. Il serait à deux doigts de lui demander qui elle est lorsqu'elle revient après trois jours de fêtes et de gueule de bois.
Heureusement, au milieu de ce bordel il y a Vinci. Son frère jumeau, son opposé. Alors qu'elle passe le plus clair de son temps dans les draps d'autres hommes, lui ne supporte pas le moindre contact physique. Il l'accepte seulement avec elle. Elle qu'il a toujours protégé de tout. Elle qu'il a toujours défendu quoi que cela puisse lui coûter. Il prend des coups de poings pour deux, Vinci. Il s'est aussi retrouvé pendant quelques mois en internat pour deux.
Sa soeur, il lui montrera jamais qu'il l'aime parce qu'il sait pas faire ce genre de conneries mais sera toujours à surveiller ses arrières.
Ils sont comme la météo les jumeaux Hope.
Y a de ces jours comme ça où ils parviennent à rire et bien s'entendre et puis les autres, où les coups de poings pleuvent et où la haine s'évade de leur bouche.
Elle a déjà essayé de le pousser par la fenêtre du quatorzième étage sous un coup de rage. Leur violence chronique leur a coûté plusieurs visites direction les urgences où ils en ressortaient réparés mais l'âme cassée.
Leur relation malsaine n'a pas de frontières. Parfois, il arrive à Vinci de penser que seule la mort pourra les calmer. La règle du jumeau faible et du jumeau fort n'existe pas avec eux ; l'un cherche sans cesse écraser l'autre, à prendre le dessus une bonne fois pour toute.
 

© Nous sommes de ceux




if you could lick my heart, you'd taste nothing but poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

F - I WANT TO FUCKING TEAR YOU APART

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Petites Annonces-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)