Répondre au sujet Partagez|


Jaycee ○ La justice est une illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar

› Âge : 36 ans
› Appart : #1405 (14e étage) dans un appartement appelé F1
› Occupation : Tous les petits boulot que l'on peut imaginer, je les ai fait, plusieurs années que je suis dans la vie active et je n'ai jamais réussi à en garder un plus d'un an. Depuis quelques mois, je suis barmaid, ce n'est pas vraiment ce que je préfère, mais il faut bien travailler pour pouvoir payer le loyer
› Messages : 14
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 19:53


Jaycee Underwood
Conquérir sa joie vaut mieux que de s'abandonner à la tristesse



(NOM) Underwood, c’est le nom de famille que je porte, celui qui est inscrit sur ma carte d’identité, exactement le même que portait mon père ou encore ma mère lorsqu’elle s’est mariée avec lui. (PRÉNOM) Il n’y a pas de grandes histoires derrière le prénom que je porte, c’est uniquement celui sur lequel mes parents avaient eu un coup de cœur, pas de lien de sang, pas de lien de cœur, je m’appelle Jaycee uniquement parce qu’ils ont beaucoup aimé ce prénom. (ÂGE) Les années passent et pourtant au lieu de m’assagir, de prendre en maturité, c’est un peu comme si le temps à l’effet inverse sur moi, avec cette envie de retrouver ce monde un peu enfantin, bon vivant et cela malgré mes36 ans bien passé. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) C’est quelques jours après Noël que j’ai vu le jour, plus précisément le 29 Décembre 1980 à Philadelphie douce ville de mon enfance. Je ne suis pas une adepte de la fête avec le père Noël, en revanche, entre le 29 décembre et le 1er janvier, autant dire que j’en profite. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) On peut dire que j’ai un C.V. particulièrement bien remplis, non pas grâce à mes compétences ou aux études que j’ai pu suivre, mais surtout parce que j’enchaîne les petits boulots, ayant bien du mal à les garder plus d’un an. Depuis quelques semaines, j’ai été engagé en tant que barmaid, avec des horaires variaient, me faisant bien souvent travailler lorsque tout le monde s’amuse. (NATIONALITÉ) Je suis née sur le territoire américain, mes parents ont toujours vécu dans ce pays et il en est de même pour moi, comme pour mon petit frère, je suis américaine sans le moindre doute. (ORIGINES) Je ne me suis jamais vraiment intéressé à l’arbre généalogique de ma famille, après tout, c’est une perte de temps que de savoir ce qu’était les morts de leurs vivants, pour moi, je n’ai que du sang américain dans les veines. (STATUT CIVIL) Les relations, j’en ai déjà eu, lorsque j’étais cette femme qui vivait comme tout bon habitant de New-York, avec ce besoin de toujours bien faire les choses. Aujourd’hui, j’ai besoin de me retrouver, de vivre cette vie qu’on m’a volé, de découvrir ce monde que je ne connais pas, je suis certes Célibataire, mais j’aime profiter des jolies femmes, encore un peu plus quand j’en ai une en cible, comme par exemple ma voisine de palier au regard froid et au sourire sarcastique. (ORIENTATION SEXUELLE) Aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai toujours été attiré que par les femmes, leurs formes et leurs charmes irrésistible, je n’ai pas de mal à reconnaitre qu’un homme est beau. Mais ce n’est certainement pas leurs muscles et les tablettes de chocolat qui arriveront à me faire craquer, je suis totalement Homosexuelle et je l’assume sans complexe. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Mon arrivée au parking remonte à il y a deux ans, durant le mois de juin, ce logement n’est certes pas le plus grand, mais pour moi seul, il me convient parfaitement, il m’a permis de ne pas me retrouver à la rue.  (GROUPE) Survivre, je le faisais, mais avant, il y a bien trop longtemps, lorsque je pensais que je devais assumer les conséquences du passé, lorsque je devais porter sur mes épaules mes besoins comme ceux de mon petit frère. Désormais, je veux vivre, apprendre à découvrir tout ce que j’ai pu louper, rattraper le temps qu’on m’a pris, j’appartiens donc au groupe : Nous sommes de ceux qui vivent.

« Je m'en tamponne le coquillard avec un tibia de langouste »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) J’ai emménagé au Parking, il y a un peu plus de deux ans, en juin 2015. Ce fut un déménagement un peu en catastrophe, le bail, de l’ancien logement que j’occupais, n’a pas été renouveler comme je le pensais, résultat trop peu de temps pour en chercher un nouveau. Pourtant, malgré un temps assez court, ça me semblait tellement long que je n’arrivais pas à céder à la panique, persuadé de pouvoir trouver. Le temps aura fini par me donner raison et trouver ce petit appartement, bien suffisant pour moi seule, c’est grâce à mon petit frère et quelques amis, que j’ai pu aménager correctement.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Je suis considéré comme le genre de femme étant, une femme-enfant, en partant de ce principe, je ne vois pas comment, je pourrais avoir un avis négatif sur les voisins qui m’entourent, peu importe les étages. J’aime ce petit côté du Parking, que je n’avais pas avant, après, je reste comme tout le monde, il y a des personnes avec qui je m’entends bien, d’autre avec qui le contact est plus difficile. Et puis il y a ma voisine de palier, celle qui a croisé mon regard il y a quelques semaines, celle qui est devenue ma toute nouvelle cible, mon objectif.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) S'il y a bien une chose qui m'importe peu, c'est de savoir la réputation que je peux avoir au sein du Parking, la vérité, c'est que peu importe ce que les gens pensent de moi, cela ne m'atteint pas. J'ai mis bien trop de temps à réussir à assumer mes choix, ma vie qu'aujourd'hui je ne veux pas faire de pas en arrière pour les gens, changer pour leur faire plaisir. Maintenant, de mon simple avis, hormis quelque personne, je ne pense pas avoir que de mauvais contact avec les voisins que j'ai déjà pu rencontrer.

PSEUDO/PRENOM : Hellody ÂGE : 26 ans PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : 3 jours sur 7 COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Par Abby Donovan coeur  REMISE EN JEU A voir avec Abby, mon personnage étant en rapport avec le sien (TYPE DE PERSO) inventé, mais sur idée d'Abby SLURP  (CRÉDITS) lilou COMMENTAIRE OU SUGGESTION :  CANDICHOU  AVATAR : Katherine Moennig

© Nous sommes de ceux



Dernière édition par Jaycee Underwood le Mer 19 Juil - 22:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11711-jaycee-la-justice-est-


avatar

› Âge : 36 ans
› Appart : #1405 (14e étage) dans un appartement appelé F1
› Occupation : Tous les petits boulot que l'on peut imaginer, je les ai fait, plusieurs années que je suis dans la vie active et je n'ai jamais réussi à en garder un plus d'un an. Depuis quelques mois, je suis barmaid, ce n'est pas vraiment ce que je préfère, mais il faut bien travailler pour pouvoir payer le loyer
› Messages : 14
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 19:53


Raconte moi une histoire...
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux

Nous y sommes, à l'âge de mes seize ans, à l'âge de l'adolescence, celui où l'on se rebelle contre tout le monde, celui où l'on pense avoir raison, peu importe le sujet qui est mentionné. Cette période-là, c'est la mienne, celle que je suis en train de traverser depuis quelques temps, celle qui me donne envie de prendre mes affaires et de partir loin de cette ville de New-York dans laquelle on a emménager il y a trois ans. En conflit permanent envers mes parents, je passais le plus clair de mon temps enfermé dans ma chambre, la musique mise au volume assez élevé sur cette chaine Hi-Fi que j'avais eu pour mon anniversaire. Cette journée ne changeait guère des précédente, je me retrouvais assise sur cette chaise, qui me permettait d'être face à mon bureau, les livres ouverts devant moi, dans l'optique de faire mes devoirs, enfin plutôt faire semblant de faire mes devoirs, parce que ça aussi j'en arrivais à bout. Seulement voilà, à travers cette musique qui arrivait à mes oreilles, je pouvais entendre une discussion, réellement c'était bien plus une dispute et les voix ne laissaient que très peu de doute des personnes concernaient. Pour la première fois en seize ans, j'entendais mon père et ma mère se disputaient, depuis ma plus tendre enfance, je n'avais que de bon souvenir en leurs présences, un ras-le-bol permanent ces derniers temps qui était dû à mon adolescence, mais cela ne m'empêchait pas, au fond de moi de continuer de les aimer. La curiosité me poussant, je quittais cette chaise où je prenais racine, pour entrouvrir cette porte, prenant soin au passage de baisser un minimum le son qui résonnait dans ma chambre. « Qu’est-ce qu’on va faire avec les enfants sans toi ? » Cette voix, c'était celle de ma mère, le ton rempli de peine et de supplice, qui ne faisait que renforcer cette curiosité. Cette histoire ne me concernait pas, c'était leur histoire à eux, leur histoire de couple et pourtant, le fait que l'on soit mentionné avec mon petit frère, me poussait à quitter cette chambre, à m'aventurer dans le couloir. M'avancer doucement dans cette maison, je ne souhaitais m'arrêter qu'au début de ses marches d'escalier, ne pas descendre plus bas, jouer les petites commères pour en découvrir davantage. Pourtant, les valises que je pouvais voir en bas des dernières marches me faisaient froncer les sourcils, me faisait réaliser ce qu'il pouvait être en train de se passer et cette finalité ne me plaisait pas, je sentais mon cœur avoir un loupait avant de repartir de plus belle, s'accélérant à chaque marche que je descendais. « Tu t’en sortiras bien mieux sans moi avec eux. » La réplique de mon père venait de tomber et cette image négative qui s’installait dans mes pensées se confirmaient un peu plus, laissant mes doigts un peu plus agités par des tremblements, parce que j’avais peur. Qu’est-ce que l’on allait devenir sans lui à la maison ? Et puis pourquoi est-ce qu’il souhaitait partir ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi de cette façon ? « Et puis soyons honnête, on sait très bien tous les deux que ces enfants c’est toi qui les voulait, je t’ai toujours dit que je n’avais rien d’un père et je n’en serais jamais un. » La nouvelle venait de tomber et elle faisait mal, l’effet d’un mur pris en pleine face, comme si j’avais couru aussi vite que possible pour venir m’écraser contre celui-ci sans la moindre protection. Une nouvelle qui me faisait descendre cette dernière marche, qui me faisait sortir de toute cachette possible, désormais, que ce soit mon père ou ma mère, ils ne pouvaient plus me louper. « Tu ne voulais pas de nous ? Tu t’en vas ? » La surprise était de taille, on ne pouvait pas la manquer sur son visage, avec cette envie de croire qu’il avait des regrets dans ce qu’il venait de dire à ma mère, que c’était des mots prononçaient sous le coup de la colère. « Jaycee… » Une pause qui me semblait bien trop longue, alors que je pouvais le voir résigner, arrêtant de chercher la moindre excuse, l'âge de mes huit ans était révolu. « Oui, je m’en vais, j’ai rencontré une autre femme et je pars la rejoindre. » Après le mur en pleine face, je vivais l’effet du mur en plein dos, lors dans un match de boxe, c’est ce que l’on pouvait appeler un KO. « Ta mère va s’occuper de ton petit frère et de to… » S'en était trop, la colère, la tristesse, la rébellion et voilà que je faisais ce que je rêvais de faire sur quiconque me prendrais la tête : Je lui coupais la parole en apportant mon poing à son visage, y apportant toute la force que je pouvais avoir et avec cette adrénaline remplie de nerf, celle-ci était un peu amplifié qu'à l'habitude.

« Tu ne me parles jamais de ta famille, je connais ton petit frère, mais tes parents, je ne sais rien sûr eux. » Pourquoi je ne parlais jamais de mes parents ? Parce qu'après le départ de mon père, la vie a été un enchainement vers la descente en enfer. Parce qu'à peine avait-il passé la porte de cette maison, que j'avais rayé cet homme de ma vie, il n'avait plus rien d'un père pour moi, c'était comme s'il n'avait jamais existé. Tous les souvenirs que j'avais avec lui, s'était comme si s'était une tout autre personne, une personne à qui j'ai accordé ma confiance et qui l'a passé au hachoir devant mes yeux, une personne que j'ai aimée, mais cet amour s'associe au passé. Quant à ma mère ? Elle n'a jamais su se reprendre, elle n'a jamais su accepter la fin de son mariage, la fin de cette histoire d'amour, mise à mal pour une fille qu'elle n'avait jamais rencontrée, qu'elle ne rencontrerait probablement jamais. Sa peine, c'est dans l'alcool qu'elle a cherché à la consoler, un petit verre par jour était devenu un petit verre tout au long de la journée, du réveil jusqu'au coucher et encore, je la soupçonnais de se réveiller durant la nuit pour s'hydrater avec un peu de Get ou je ne sais quel autre alcool. Mon père avait présenté la grenade, ma mère l'avait dégoupillé et j'étais spectatrice de ce carnage, sans pouvoir rien y faire, sans pouvoir changer les choses. Il y avait qu'une carte que j'avais en main, qu'une seule et unique personne que je pouvais aider et c'était mon petit frère, il n'avait rien à voir dans toute cette histoire, il n'avait pas le droit de souffrir autant que je pouvais souffrir. Il avait à peine dix ans à ce moment-là, ce que je voulais, s'était l'épargné, le préserver autant que je le pouvais, mais pour cela, il était temps pour moi de quitter ce monde d'enfant, d'adolescent et de me rendre compte de ce qu'était la vie d'adulte. Terminait pour moi les sorties avec les amis, terminait pour moi les cours au lycée, terminait tout avenir dans les études ou autre rêve complètement farfelu d’une gamine de seize ans. Il était temps pour moi de trouver un boulot, de faire ce que ma mère n’était plus capable de faire, ramener de l’argent à la maison afin de pouvoir continuer à vivre à peu près correctement. On était cinq ans plus tard et pourtant rien n’avait changé, cette nouvelle vie était devenue mon quotidien, à part une chose, j’avais désormais mon propre appartement. Exit cette maison dans laquelle j’avais grandi et qui était l’ombre d’un passé obscure, j’avais laissé derrière moi une mère bien trop alcoolisée pour pouvoir me reconnaitre, avec mes affaires, j’avais amené mon petit frère, acceptant de continuer à m’occuper de lui et de l’éloigner de cet enfer. « Jaycee pourquoi tu ne me dis rien sur eux ? » Cette personne ? C'est ma petite amie depuis quelques mois, je dirais même depuis presque un an, mais ça personne ne le savait, elle était mon jardin secret, cette petite bulle de liberté, celle qui m'avait fait admettre à moi-même l'évidence, je n'avais rien d'une femme attirait par les hommes et ce n'était pas pour rien que je n'en avais jamais eu dans ma vie. Je l'aimais, mais pourtant, personne dans mon entourage avait connaissance de ce lien qui nous unissait, le soir elle venait me rejoindre lorsque mon frère était couché, elle repartait avant que son réveil ne vienne sonner. Cette envie de m'assumer était présente, mais je vivais avec cette peur de la réaction que mon petit frère pourrait avoir, entre un père qui ne voulait pas de nous et qui a disparu du jour au lendemain, une mère alcoolique et une sœur homosexuelle dans une époque où c'était mal vu, vive son avenir. « Parce qu’il n’y a rien à dire, je n’ai plus de parents et j’en aurais plus jamais. » Ma conclusion c’était celle-ci, à mes yeux j’étais orpheline avec la garde de mon petit frère. « Il ne va pas tarder de se réveiller, tu devrais y aller. » Un peu froide comme conclusion de cette nuit passait ensemble, mais avec le sujet qui venait d’être mis en avant, je n’étais pas la personne la plus expressive, la plus joyeuse qu’il pouvait exister.

Dans mes mains, on pouvait y apercevoir un carton, qui contenait mes dernières affaires, qui était dans le camion juste en bas du parking. Depuis ce matin, mon petit frère était arrivé avec des amis à lui, afin de venir m'aider dans ce déménagement soudain, dans ce petit appartement au quatorzième étage, mais qui tombait à point nommé pour moi. Il y avait quelques semaines, j'avais reçu un courrier, m'annonçant que la fin de mon bail approchait à grand pas et que le propriétaire n'avait pas l'intention de venir prolonger celui-ci, ses enfants ayant grandi, il était temps pour eux de prendre leur envol et pour cela, rien de mieux que dans un appartement à papa. C'est grâce à mon frère que j'ai pu trouver ce tout nouveau logement, ce tout nouveau toit au-dessus de ma tête, un coup de téléphone et le tour était joué, le déménagement était même programmé. Deux ans, qu'il avait quitté cet appartement que l'on avait partagé durant onze ans, ses études terminaient, un emploi trouvait et voilà qu'il avait décidé de repartir dans une colocation, mais cette fois-ci entourait de ses amis et non plus de sa grande-sœur. Autant dire, que ces deux dernières années ont été pour moi, un souffle de renouveau, dans laquelle je me suis retrouvé complètement perdu durant quelques mois, de femme responsable avec son petit frère à charge, je redevenais une personne comme une autre, une femme à part entière, plus besoin de faire attention à ce que je faisais, à ce que je disais, à qui pouvait venir chez moi. Tellement, que j'ai ouvert les yeux sur tout ce que j'ai pu louper durant toutes ces années, bien trop de choses qu'une personne normale aurait déjà à son actif et que j'ignorais totalement alors que la trentaine était déjà entamée. « Une bière ? » Je pouvais entendre la voix de mon frère, alors que je déposais le tout dernier carton, mettant un terme à cette partie que je détestais, même si désormais il restait toute celle du rangement. « Même deux ! » L’alcool avait toujours été un sujet sensible, à en voir les dégats sur ma mère, j’ai mis bien des années à venir en toucher une goutte, mais sérieusement, avec une consommation modérée et au degré presque faible, je ne risquais pas grand-chose. Puis comme on le dit si bien, après l’effort, le réconfort. « Ça ne va pas te sembler petit par rapport à l’ancien appartement ? » Il était clair que j’allais avoir besoin de temps à m’habituer à un espace bien plus réduit que le précédent, d’un appartement, légèrement plus spacieux, disposant de deux chambres, je passais à un F1. « Ca va être largement suffisant, je te rappel que je vais vivre seule ici. » Et ça je ne comptais pas le changer, j’avais conscience que désormais je n’avais plus besoin de me cacher, que mon petit frère avait grandi et que j’assumais totalement mon attirance pour les femmes, cela depuis plusieurs années. Mais j’avais retrouvé ce statut de célibataire, de femme libre, la vie de couple oui c’était bien, oui j’avais été amoureuse, je ne pouvais dire le contraire, seulement je me retrouvais dans une période de ma vie où je voulais m’amuser, profiter de toutes ces choses que j’ai loupées, que mes parents m’ont volé en décidant d’agir sans penser à leurs enfants.

Deux ans que ma vie se construit dans cet immeuble, deux ans que j'ai cette sensation de revivre à nouveau, de retrouver cette vie que j'aurais pu avoir sans ce passé mouvementé. Je suis vu comme étant une femme-enfant, si pour certains à mon âge c'est un manque de maturité ou un manque de stabilité psychologique, moi je m'en fous royalement. A quoi ça sert de continuer de courir après des rêves qui ne se réaliseront probablement jamais ? A quoi ça sert de se battre corps et âmes pour survivre, alors que la réponse simple à ma vie, c'est simplement de vivre, de profiter de l'instant présent. Le courrier dans une main, je sors de cet ascenseur qui m'avait permis de monter au quatorzième, concentré sur cette carte que j'étais en train de lire, dont l'auteur était mon petit frère, partit pour les vacances. C'était machinalement que je marchais dans les couloirs du Parking, pour venir rejoindre la porte de mon appartement, ne prêtant pas attention à ce qui pouvait se passer autour de moi. Sauf peut-être, le bruit de cette porte qui se fermait en claquant, un geste un peu brusque, probablement non voulu par le ou la responsable et voilà mon regard qui quittait ces lignes, pour se relever, pour découvrir en face de moi une femme brune. « Bonjour. » Un seul mot que je prononçais, alors qu’un sourire se forgeait sur mon visage, suivant cette femme du regard, depuis combien de temps elle vivait ici, je n’en savais trop rien. La première chose qui se dégageait chez elle, c’était ce côté froid, qui donnerait envie à très peu de monde de venir l’aborder, d’envisager une conversation avec elle, le tout accompagné de cette tenue qui ne présentait pas le moindre pli. Tout le monde peut-être, mais pas pour moi, retourner dans cet univers qui était devenu aujourd’hui le mien, je me refusais toute vie de couple, savourant ce célibat de la meilleure des manières, appréciant les charmes féminins, auxquels je me laissais rapidement aller. Ce que je préférais ? Avoir une personne dans le viseur et tout faire pour la faire céder, pour venir partager son lit ou qu’elle vienne partager le mien. C’est exactement ce qu’il se passe en ce moment précis, cette femme à l’apparence froide, venait en un seul regard posait sur elle, de devenir celle qui était ma « cible », celle que je voulais séduire.


© Nous sommes de ceux


Dernière édition par Jaycee Underwood le Jeu 20 Juil - 12:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11711-jaycee-la-justice-est-


avatar

« CRUELLA D'ENFER »
« CRUELLA D'ENFER »
› Âge : 34 ans
› Appart : #1403, avec princesse Shalimar.
› Occupation : Etudiante en droit le jour | Administratrice d'une boîte de nuit-maison close, Le Lumignon Blanc, la nuit. | Chimiste de drogues dures et faussaire à ses heures perdues.
› DC : Sly / Niilo / Nathan / Dei
› Messages : 1115
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 19:58

SHANE FAN

Bienvenue parmi nous, cette fiche est trop vide Surprised


Plus grande est la beauté
Plus profonde est la souillure. Essentiellement, le domaine de l'érotisme est le domaine de la violence et de la violation.
Georges Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6880-ness-ness-presso-what-e


En ligne
avatar

› Âge : 26 ans
› Appart : #1013 / dixième étage
› Occupation : Pickpocket. Je vous fais les poches pour vivre. Parfois, je passe aussi dans votre appartement, si je flaire un bon coup. Je suis polyvalente, comme fille.
› DC : La blonde aux airs de bourgeoise (Avalon)
› Messages : 277
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 20:13

Bienvenue parmi nous NIARK





Sì alla libertà.
Sì alla vita.
Sì alla follia.
Sì alla forza.
Sì a me stessa.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9243-alessia-o-si-chacun-doi


avatar

› Âge : 37 ans
› Appart : #1402. Avant dernier étage, histoire de voir les alentours de ta fenêtre. Appartement que tu partages avec ton chat. Vieille fille.
› Occupation : Tu cherches à survivre dans ce monde en étant du côté des gentils, de la justice. Avocate et fière de l'être, tu sais pourtant que la barrière est mince avec l'autre côté de la barre.
› DC : La danseuse innocente au coeur meurtri (Olivia)
› Messages : 116
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 20:24

Je vais mettre ça sous spoiler histoire de rester discrète BANANE

Ouvre si tu oses ! :
 

Je suis contente de te voir ici ma belle AS (mais je crois que ça s'est compris MOUSTACHE ) On va bien s'amuser ! BLBLBLBL


« Queen of Spade »

 
Abby Donovan ♦ Sometimes, you just gotta stay silent cause no words can explain the shit that's going on in your mind and your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8554-abby-donovan-lorsque-le


avatar

› Âge : 23 ans
› Appart : 1203, douzieme étage
› Occupation : étudiante en sciences anthropologiques, barmaid au lumignon blanc
› DC : Aliah & Drill
› Messages : 1279
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 20:49

Bienvenue CANDICHOU


Des fois, tu te sens sirène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5347-lizz-nager-dans-l-ombre


En ligne
avatar

› Âge : 24 ans et autant de plaies mal cicatrisées
› Appart : 1009 - F1 (10e)
› Occupation : Prostitution, ennui
› Messages : 139
› Nombre de RP : 7

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 21:27

Bienvenue!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11688-nimue-oh-mum-she-has-s


avatar

› Âge : 36 ans
› Appart : #1405 (14e étage) dans un appartement appelé F1
› Occupation : Tous les petits boulot que l'on peut imaginer, je les ai fait, plusieurs années que je suis dans la vie active et je n'ai jamais réussi à en garder un plus d'un an. Depuis quelques mois, je suis barmaid, ce n'est pas vraiment ce que je préfère, mais il faut bien travailler pour pouvoir payer le loyer
› Messages : 14
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 21:58

Merci à vous tous BRILLE BRILLE BRILLE BRILLE
Neslihan, je viens de remplir un peu plus ma fiche PERV

Abby JAIME BAVE2 JAIME BAVE2 j'ai osé, j'ai ouvert chou coeur DE CEUX CANDICHOU I love you SLURP BAVE ROBERT :PERV: Je suis contente de te retrouver ici et je ne doute pas du fait que l'on va bien s'amuser ensemble Cool PERV


La justice est une illusion ♒︎ N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11711-jaycee-la-justice-est-


avatar

› Âge : trente-quatre, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #604, un F2 au sixième étage donc.
› Occupation : ex-taulard, sportif de haut niveau avant de tomber au fond du caniveau, se contente de combats de rue en attendant un nouveau job.
› Messages : 170
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Mer 19 Juil - 23:23

Underwood + la bouille + tout en fait FAN CANDICHOU
Bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche :l:


    -animal kingdom-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10919-lip-les-promesses-de-l


avatar

› Âge : 24 ans.
› Appart : #06 au 6ème étage.
› Occupation : gogo-danseuse et tueuse du cartel mexicain.
› Messages : 30
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Jeu 20 Juil - 3:57

Cet avatar ! Cette histoire ! Bienvenuuuuuue ! I love you I love you Shocked Shocked




    In the land of gods and monsters, I was an angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11649-kisa-ramirez-todo-lo-q


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5575
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Jeu 20 Juil - 8:07

Bienvenue !!



"la personnalité est une dune. Une forme passagère qui répond au stimulus du vent, de la gravité, de l'éducation. De la carte des gènes. Tout est sujet à l'érosion et au changement.."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 36 ans
› Appart : #1405 (14e étage) dans un appartement appelé F1
› Occupation : Tous les petits boulot que l'on peut imaginer, je les ai fait, plusieurs années que je suis dans la vie active et je n'ai jamais réussi à en garder un plus d'un an. Depuis quelques mois, je suis barmaid, ce n'est pas vraiment ce que je préfère, mais il faut bien travailler pour pouvoir payer le loyer
› Messages : 14
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Jeu 20 Juil - 10:22

Merci beaucoup à tous les trois BRILLE :PERV:

Je vais essayer de terminer ma fiche aujourd'hui GEEK


La justice est une illusion ♒︎ N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11711-jaycee-la-justice-est-


avatar

› Âge : Trente-et-un coups dans sa carcasse usée.
› Appart : #113/1er étage - avec Naimh, sa jeune soeur.
› Occupation : Fleuriste/livreur dans la légalité. Participant assidu aux combats des bas-fonds du mauvais côté de la loi.
› DC : L'agent du FBI sous couverture (Lyam O'Neill), le guitariste Islandais au coeur arraché (Àsgeir Aylen) & la catin aux couleurs mensongères (Aaliya Abelson).
› Messages : 125
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Jeu 20 Juil - 15:11

Bienvenuuue BRILLE
Ton pseudo claque. OMG Hâte de vous lire avec Abby. BRILLE Et de voir ta belle évoluer au Parking. CANDICHOU (une barmaid, tu as choisi le bon métier dans le coin :hihi:  )
Have fuuuun ! :l:




« Night of the hunter »
One night of the hunter, one day I will get revenge, one night to remember, one day it'll all just end... Honest to God I'll break your heart, tear you to pieces and rip you apart... © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6881-aisling-o-luain-puisqui


avatar

› Âge : 37 ans
› Appart : #1402. Avant dernier étage, histoire de voir les alentours de ta fenêtre. Appartement que tu partages avec ton chat. Vieille fille.
› Occupation : Tu cherches à survivre dans ce monde en étant du côté des gentils, de la justice. Avocate et fière de l'être, tu sais pourtant que la barrière est mince avec l'autre côté de la barre.
› DC : La danseuse innocente au coeur meurtri (Olivia)
› Messages : 116
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Jeu 20 Juil - 17:05

@Aisling Ó Luain Stalkeuse NIARK J'te préfère sous Aaliya quand même :PERV:


« Queen of Spade »

 
Abby Donovan ♦ Sometimes, you just gotta stay silent cause no words can explain the shit that's going on in your mind and your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8554-abby-donovan-lorsque-le


avatar

« La tête ailleurs »
« La tête ailleurs »
› Âge : Vingt piges mais ça fait déjà quelques temps que ça a arrêté de tourner là-dedans.
› Appart : 203, avec maman et le poisson rouge
› Occupation : Lycéenne redoublante ad vitam aeternam, à l'acceuil de la Lanterne Rouge le soir, elle s'occupe des vestiaires.
› DC : Makayla la sauvage et Geert le belge
› Messages : 427
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion Jeu 20 Juil - 21:31


Validée !
Félicitations, tu rejoins le Parking !

Félicitations ! La Concierge a bien étudié ton dossier et a décidé de t'attribuer un appartement au sein de son précieux immeuble ! Il a beau commencer à décrépir, elle l'aime son Parking alors si tu veux un conseil: ne tue jamais personne sur la moquette des couloirs parce que sinon, c'est toi qui va y passer ! En attendant de t'installer, pense à bien remplir ton profil et t'inscrire sur les listings:

Listing des Appartements Obtenir un rang
Listing des Métiers Créer sa fiche de perso
Listing des Multi-ComptesCommuniquer avec les autres
Roulette du RPGérer son compte



© Nous sommes de ceux





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6089-odalie-le-coeur-rempli-


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Jaycee ○ La justice est une illusion

Revenir en haut Aller en bas

Jaycee ○ La justice est une illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Melchisedeck, le roi de justice
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» le billet de L'équipe de Sos Justice et Droits de l'Homme
» Saint Amédée de Savoie et commentaire du jour "Le soleil de justice : la nouvelle Loi dans le Temple"
» la justice devient folle

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)