AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Repas sur le pouce (Réservé)



 

Partagez|


Repas sur le pouce (Réservé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar

› Âge : 26 ans
› Occupation : Chauffeur dans de grands hôtels, tu changes régulièrement de job.
› DC : Al et Ekat
› Messages : 34
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Repas sur le pouce (Réservé) Dim 16 Juil - 20:42

L’heure était grave, tu entrais peu à peu en situation de crise et il était grand temps de réagir : voilà déjà plusieurs jours que tu étais arrivé dans le Bronx et tu n’avais toujours pas trouvé de logement de substitut si bien que tu étais presque obligé de vivre chez toi. Quelle horreur ! Toi qui ne faisais jamais que d’y passer en coup de vent…là tu devais y dormir et même t’y laver ! Obligé d’y laisser traîner tes mains partout. Tu passais donc ta vie à tout désinfecter sur ton passage. Ce n’était pas tant que tu étais sale, loin de là mais…tu te répugnais simplement à laisser des traces de ton passage même s’il y avait peu de chances que qui que ce soit y entre un jour ou qu’on fasse le lien avec toi. Si l’on en jugeait les preuves, Mikhaïl Azarov avait disparu de la surface de la terre depuis plusieurs années, ne donnant signe de vie qu’à travers les quelques cartes postales bidon que tu envoyais à tes parents, par ci par là, pour qu’ils ne déclenchent pas d’alerte à la disparition.
Installé à l’une des tables du dinner du bout de la rue, tu regardais par la fenêtre, attendant que l’un des serveurs se décide à prendre ta commande, sentant ton ventre gargouiller tout doucement. Il était tôt dans la soirée encore mais avec tes contrats, il était bien difficile de t’établir un vrai planning, peut-être que Popi aurait besoin de toi d’ici dix minutes, peut-être que non, tu ne savais jamais à l’avance. C’était bien ça le problème avec les riches, ils décidaient, tu exécutais, aussi longtemps que tu avais besoin de leur argent du moins.


DEUS
EX MACHINA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
avatar

› Âge : 26 ans, ça rapproche du gouffre de la trentaine qui l'effraie plus que la mort.
› Appart : #1201, un vrai bordel de bibelots mélangeant les journaux de Dasha et ses propres affaires.
› Occupation : Professeur particulière, wedding planner à l'origine.
› DC : l'Azur en porcelaine.
› Messages : 47
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Dim 16 Juil - 21:32

La porte de sa voiture se referme dans un fracas qui ébranle un peu le silence qui règne sur le parking du dinner auquel elle fait face. Elle se souvient de ces Dimanches a bouffer des pancakes ou des gaufres imbibés de sirop d'érable, quand tout allait encore bien dans sa vie, quand elle s'imaginait chien et enfants près d'elle, une jolie bague au doigt et des tas d'unions à organiser. Ces souvenirs lui paraissent un peu loin, un peu effacés alors qu'elle s'avance vers l'entrer, se faisant la réflexion que ça aurait forcément plu à Dasha avant qu'elle devienne une poupée boudeuse, Dasha qui a encore refusée de venir, de sortir, se perdant encore dans ces journaux. Un tour du lieu d'un seul regard, se fige sur des vieux habitués, des carcasses de gens posées là et qui ont l'air de pas avoir quittés leur siège depuis des mois. Elle commande un peu rapidement des trucs gras et sucrés juste par automatisme, sans réelle envie et offre un sourire à la serveuse a la face ennuyée, comme usée par son boulot. Nova ne se détend pas plus lorsque ses frites lui tombent sous le nez et qu'un milk-shake couleur rose les suit. Elle est venue ici pour s'échapper, pour cesser de se tuer les yeux sur les murs jaunis. Et ses yeux se détournent vers ce qui l'entoure, de ce groupe de jeunes qui braillent un peu trop jusqu'au profil d'un homme observant le dehors avec un air absorbé. Elle se fige sur lui avant de revenir à ses frites puis à lui, comme une gosse incapable de détourner le regard puis elle se lève et dépose ses frites devant lui, un autre de ces sourires gratuits « Un peu triste de manger seul non ?» qu'elle lance d'abord, le scrutant un peu trop longtemps, comme elle le fait avec tout le monde, même si ça fait mille fois qu'on lui a dit de cesser de faire ça, elle oublie vite. «T'as la tête d'un mec affamé et on a pas l'air d'être décidé à te servir alors voilà pour toi. » elle attend pas vraiment de merci et va pour revenir à sa chaise avant d'ajouter « Oh et commande un truc sucré avec, les frites et le sucré, c'est super. »


❝de ciel et de bonbons❞ On dit d'elle qu'elle est douce, fantasque, un peu sauvage. Qu'il y a dans son regard, quand elle se tait, quelque chose qui met à nu. Que parfois sa voix se brise, quand elle rit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11654-nova-explosion-d-etoil


avatar

› Âge : 26 ans
› Occupation : Chauffeur dans de grands hôtels, tu changes régulièrement de job.
› DC : Al et Ekat
› Messages : 34
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Mar 18 Juil - 13:09

Tu allais rarement aux mêmes endroits, que ce soit pour boire un coup ou manger. Tu n’étais pas le genre d’homme à devenir un habitué, et ce nul part. Les serveuses ne connaissaient jamais d’avance tes commandes, pas plus qu’elles ne venaient te demander comment tu allais. Tu étais un inconnu, un parfait anonyme. C’est à dire que c’était à peine si tu existais encore et ça te convenait parfaitement. Cette sensation d’être personne et mille hommes à la fois. Sauf que tu sois seul ou un millier dans ton esprit, arrivait un temps où tu devais manger. Tu restais un humain comme tous les autres après tout.
Débordées (ou ennuyées d’être dérangées ?) les serveuses t’indiquèrent l’emplacement plus loin, à la fenêtre et…t’y abandonnèrent pour que tu y meures de faim. A vrai dire, tu étais pour l’instant beaucoup trop sage et discipliné pour aller faire désordre tandis qu’elles servaient d’autres clients venus bien après toi. Sales putes, si tu les croisaient dans la rue ces connasses, peut-être bien que tu leurs feraient leur fêtes, qu’elles apprennent un peu le respect. Parce que toi, tu avais beau être la pire des ordures, personne ne pourrait te reprocher ta politesse irréprochable.
Puis sans crier gare, une jeune femme vint poser un panier de frites devant ton nez. L’odeur de gras et friture te prit aussitôt le nez et tu fis un effort pour ne pas plisser du nez. Les gens normaux aimaient manger gras, sucré et salé. Levant les yeux sur la femme qui venait de s’imposer de la sorte, tu la laissais t’observer en te contentant de hausser un sourcil. « Peut-être que j’attends quelqu’un ? » fis-tu remarquer sans méchanceté aucune, à vrai dire, tu t’étais d’ores et déjà replongé dans un nouveau rôle, effaçant ta propre personnalité derrière le masque du type un peu mystérieux mais pas trop. Ça plaisait toujours. « J’imagine qu’elles sont très occupées » commentais-tu en désignant les serveuses qui discutaient entre elles avant de reporter ton attention sur la jeune femme venue. « Heu, vos frites ? Je vais pas vous les manger. »


DEUS
EX MACHINA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
avatar

› Âge : 26 ans, ça rapproche du gouffre de la trentaine qui l'effraie plus que la mort.
› Appart : #1201, un vrai bordel de bibelots mélangeant les journaux de Dasha et ses propres affaires.
› Occupation : Professeur particulière, wedding planner à l'origine.
› DC : l'Azur en porcelaine.
› Messages : 47
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Mar 18 Juil - 16:09

C'est l'audace et l'absence de peur qui la pousse à poser ses frites devant lui. A scruter son visage, à n'y voir pas grand chose, un peu flou même, elle entrouvre les lèvres pour lancer quelque chose, n'importe quoi parce qu'elle trouve ça triste les gens qui mangent tous seuls, parce que ça devrait être un moment de partage, non ? Sûrement qu'elle est un peu trop naïve, encore une fois. « Peut-être que j’attends quelqu’un ? » qu'il réplique tranquillement et elle jette un œil à la fenêtre qu'il n'a pas cessé de fixer avant de lui renvoyer un doux sourire, de ceux qui lui donnent un air lunaire « Et bien, ce quelqu'un est en retard, je suppose ? » ça ne la regarde pas vraiment après tout mais la limite entre sa curiosité et les affaires personnelles est moindre. Il jette un coup d’œil aux serveuses qui piaillent, des roucoulements plus que des rires, un peu plus loin et elle les observe à son tour alors qu'il ajoute   « J’imagine qu’elles sont très occupées » et le regard de Nova revient sur lui, son sourire plus amusé et son ton plus sarcastique « Oh, elles ont l'air très occupées, oui. » et elle n'ajoute rien, revient vers sa table, pas certaine d'avoir grand chose de plus à dire qui ne lui paraîtra pas étrange mais il l'arrête « Heu, vos frites ? Je vais pas vous les manger. » et elle baisse les yeux sur les frites qu'elle lui a donnée « J'en veux pas, tu peux les manger, je n'y ai pas touché, t'en fait pas. » qu'elle assure, parce que certaines personnes sont un peu méticuleuses sur l'hygiène, tout ça, pas vrai ?   Puis se disant qu'il aut un peu forcer les choses, elle se saisit de son milk-shake et de son sac avant de poser devant lui, sans la moindre impression de gêner, elle ne  vit jamais venir les refus ou la violence. « J'vais te montrer comment je les mange d'habitude. » sûrement qu'il s'en fout mais ça ne traverse pas son esprit alors qu'elle prend une frite entre ses doigts, comme une enfant ravie de faire découvrir un nouveau truc à un adulte. Du bout de ses doigts, elle en trempe une dans le milk shake avant de la lui tendre, tout sourire « Tiens ! Tu m'en diras des nouvelles. » puis elle ajoute « Je m'en irais quand ton quelqu'un arrivera, t'inquiète. »


❝de ciel et de bonbons❞ On dit d'elle qu'elle est douce, fantasque, un peu sauvage. Qu'il y a dans son regard, quand elle se tait, quelque chose qui met à nu. Que parfois sa voix se brise, quand elle rit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11654-nova-explosion-d-etoil


avatar

› Âge : 26 ans
› Occupation : Chauffeur dans de grands hôtels, tu changes régulièrement de job.
› DC : Al et Ekat
› Messages : 34
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Mer 19 Juil - 0:40

Tu n’attendais personne. Evidemment que non. Tu n’étais pas naturellement sociable mais tu n’en oubliais pas moins de jouer ton jeu de dupes, te cachant derrière l’un de tes nombreux visages comme un joueur de poker examinait ses cartes avant de décider de sa stratégie. La jeune femme aux frites, tu l’observais sans insister, la passant en revue de quelques coups d’œil seulement. Ses cheveux noirs coupés au carré et cette frange épais lui donnaient un peu air d’actrices de vieux cinéma, elle en avait même le visage, à la fois doux et espiègle. Le genre de femme qui filait ses frites aux inconnus et demandait des doggybags pour aller nourrir les SDF de quartier faisant semblant d’ignorer qu’ils s’en foutaient de sa bouffe, qu’ils voulaient de la thune eux. Une fille gentille, mignonne et sans histoire. Pourquoi pas. « Il n’a pas raté le coup d’envoi. » fis-tu remarqué en haussant le bord de ton sourcil d’un ton ironique, te moquant une nouvelle fois de la lenteur de l’établissement.
Quand elle s’éloigna, tu la rappelais malgré tout car tu ne pouvais (voulais) quand même pas les lui manger ! Déjà tu ne savais pas si elle y avait touché et puis, qui avait dit que tu avais envie de frites ? Sauf que voilà qu’elle le prit comme une invitation à s’installer avec toi. Vraiment ? Etait-ce le cas ? Peut-être. Peut-être pas, tu n’allais pas la virer en tout cas. Tu restais pourtant un temps médusé alors qu’elle t’expliquait comment elle aimait manger ses frites. Mais quelle horreur ! La machine de guerre en toi en frémit d’effroi, comment pouvait-on seulement mélanger le sucré et le salé de la sorte ? « Tu sais que c’est comme ça qu’on attrape le diabète ET le cholestérol ? » A vrai dire non, ça ne fonctionnait pas comme ça mais passer pour un idiot ne faisait pas forcément de mal. Les femmes n’aimaient pas les hommes trop sérieux alors tu veillais à régulièrement dire des conneries. Un travail à temps plein. « J’suis pas sûr d’avoir la force de mélanger les deux, ce serait remettre en cause toute mon existence bien rangé où jamais au grand jamais on ne dérange les ordres bien établis ! » exagérais-tu d’un petit sourire de coin en te redressant sur ton siège pour l’observer d’un air amusé. T’étais quand même bon acteur putain, l’Oscar, il est où ? « Et toi, tu n’attendais personne ? Tu as commandé assez pour trois. »


DEUS
EX MACHINA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
avatar

› Âge : 26 ans, ça rapproche du gouffre de la trentaine qui l'effraie plus que la mort.
› Appart : #1201, un vrai bordel de bibelots mélangeant les journaux de Dasha et ses propres affaires.
› Occupation : Professeur particulière, wedding planner à l'origine.
› DC : l'Azur en porcelaine.
› Messages : 47
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Mer 19 Juil - 5:17

Ses yeux nébuleux reviennent vers lui après être passé sur les serveuses alors qu'elle laisse une phrase sarcastique franchir ses lèvres, plus amusée qu'agacée, ça ne fait pas vraiment partie d'elle, la colère. « Il n’a pas raté le coup d’envoi. » qu'il rajoute et elle lui concède ça d'un hochement de la tête, oubliant d'y répondre quelque chose. Ou sûrement qu'il n'attend pas de réponses. Puis elle décide de s'éloigner, décidant de cesser de le déranger dans son attente, certaine qu'il profitera de ses frites quand elle, n'y arrive pas vraiment ce soir. Mais il l'interpelle encore et elle s'installe alors face à lui, comme une gosse ravie de tenir compagnie à un solitaire. D'un geste méticuleux, elle trempe une frite dans son milk-shake mais sa joie cesse un peu lorsqu'il affiche sa surprise et une sorte de dégoût ? « Tu sais que c’est comme ça qu’on attrape le diabète ET le cholestérol ? » elle secoue lentement la tête, elle l'ignore, ne s'est jamais vraiment posée la question. « Sérieusement ? » qu'elle insiste alors, ses yeux oscillant entre lui et sa frite trempée d'un milk shake pistache, l'air faussement inquiet. Un silence avant d'éclater de rire « C'est pas grave ! Si j'dois mourir d'artères bouchées dans cette vie-là, j'me rattraperais dans la prochaine, pas vrai ? » et ça n'a sûrement aucun sens pour lui mais pour elle, ça veut dire beaucoup. Elle est persuadée d'avoir tant de vies à user que mourir maintenant lui apparaît pas comme une chose effrayante.  « J’suis pas sûr d’avoir la force de mélanger les deux, ce serait remettre en cause toute mon existence bien rangé où jamais au grand jamais on ne dérange les ordres bien établis ! » qu'il achève avant de la scruter, amusé. « Oh, j'ai affaire à un maniaque du contrôle, c'est ça ? T'es une sorte d'obsédé des lignes droites et des objets bien alignés ? » puis elle agite un doigt juste devant son visage « Oh j'vois bien l'genre ... J'suis sûre que tu mangerais jamais ton dessert avant le plat principal ! » elle lui sourit encore, comme elle peut sourire à un ami avant d'enfourner la frite dans sa bouche à elle « Tant pis, tu rates un truc j't'assure. » Puis elle assure qu'elle partira une fois son invité en retard arrivé mais il n'y répond pas vraiment demandant « Et toi, tu n’attendais personne ? Tu as commandé assez pour trois. » et elle jette un œil à ce qu'elle a prit, un air un peu maussade sur son visage pâle « Ma sœur, peut-être. C'est l'habitude. Alors que j'sais qu'elle viendra pas. » elle hésite à le regarder maintenant, peu l'envie qu'il y voit sa tristesse avant de se tourner brusquement vers le groupe de serveuse et de crier « Helloooo ! Ce cher monsieur … aimerait commander alooors ... » et d'un geste théâtrale de la main, elle les empresse de venir avant de revenir vers lui, éternellement souriante « Au fait, je m'appelle Nova. Et toi ? »


❝de ciel et de bonbons❞ On dit d'elle qu'elle est douce, fantasque, un peu sauvage. Qu'il y a dans son regard, quand elle se tait, quelque chose qui met à nu. Que parfois sa voix se brise, quand elle rit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11654-nova-explosion-d-etoil


avatar

› Âge : 26 ans
› Occupation : Chauffeur dans de grands hôtels, tu changes régulièrement de job.
› DC : Al et Ekat
› Messages : 34
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Mer 19 Juil - 11:03

Tu t’épatais toi-même des fois, de la facilité à laquelle tu parvenais à te fondre dans la masse des gens normaux et agir comme n’importe lequel d’entre eux, parvenant même à mener une conversation tout à fait civilisée et complètement débile avec la première fille venue. Oh sans doute qu’il était particulièrement facile de le faire avec la fille aux frites mais tu en tirais malgré tout une grande satisfaction. C’était un peu comme être parti six-mois mais se rendre compte qu’à notre retour, on n’avait rien oublié, pas perdu la main ou alors comme réussir le début d’un scoubidou du premier coup. Satisfaisant.
Puis histoire d’avoir dit quelque chose, faussement fait le malin, tu lui fis savoir qu’elle allait doublement mourir en agissant de la sorte. De vrais conneries, ça ne se passait pas du tout comme ça. A sa question, tu te contentais de faire un mouvement de sourcil ainsi qu’une petite moue l’air de dire « Eh ouaip ma petite dame ». Sauf que ça n’avait pas bien l’air de la déranger et voilà qu’elle se mit à rire comme s’il s’agissait de la meilleure blague de l’année. Tu souris en retour. « Après tout, on doit tous mourir de quelque chose alors autant que ce soit d’un truc qu’on a aimé » concédais-tu non sans imaginer ce que serai ta vie si tes proies étaient revenues à la vie. Quel bordel. Puis face à ta déclaration, tu laissais un petit rire jaillir de ta gorge, comme démasqué. « Merde, percé à jour en moins de cinq minute, ça fait mal ! » souris-tu. C’était faux ! Complètement et archi-faux ! C’était juste que tu lessivais plusieurs fois par semaine ton appartement et que tu n’y intégrais rien de périssable, ah et que tu avais horreur de te salir. Non à part ça c’était faux. Ou peut-être pas tout bien réfléchi. Tu devais bien avouer que tu peinais à effacer cette facette de ta personnalité même à travers tes personnages. « Un jour peut-être mais là, je ne suis vraiment pas prêt » Pfiuu tu venais de trouver une bonne parade, sortir la carte du maniaque n’était finalement pas une si mauvaise idée.
Ta question sembla pourtant lui laisser un goût amer. « Oh, pas toujours facile les relations entres une même fratrie. » Tu n’en savais rien, tu n’avais ni frère ni sœur mais du peu que tu avais vu, ce n’était jamais aussi rose que ce que l’on vendait dans les sitcom. Elle ne te laissa pourtant pas le temps de disserter sur le sujet car la voilà qui criait déjà à travers le dinner pour attirer l’attention des serveuses. Ok elle te tapait l’affiche juste comme ça. Toi qui aimais la discrétion, c’était mal barré mais tant pis, tu allais devoir jouer le jeu. Tu laissais donc un sourire un peu embarrassé se dessiner sur tes lèvres, te reculant un peu dans le siège comme si tu étais trop gêné pour assumer le regard des quelques clients sur vous. La brune semblait quant à elle très fière d’elle et tu lui adressais une petite moue réprobatrice, pas bien méchante. « Ce n’était pas la peine, je vais passer pour la tapette qui a besoin de sa femme pour avoir gain de cause maintenant ! » te moquais-tu en passant ta commande, steak évidemment avant de reporter ton attention sur Nova. « Dominic. Je viens d’arriver en ville, je saurais pour la prochaine fois comment faire pour se faire entendre ! »


DEUS
EX MACHINA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
avatar

› Âge : 26 ans, ça rapproche du gouffre de la trentaine qui l'effraie plus que la mort.
› Appart : #1201, un vrai bordel de bibelots mélangeant les journaux de Dasha et ses propres affaires.
› Occupation : Professeur particulière, wedding planner à l'origine.
› DC : l'Azur en porcelaine.
› Messages : 47
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Mer 19 Juil - 18:46

Aucuns regards étonnés ou déroutés qui n'est lancés vers elle alors qu'elle déclare presque normalement se foutre de mourir d'une maladie. La vie est une chose un peu éphémère pour elle, une vague qui vient puis repart mais elle aura toujours quelque chose à savourer. Et il lui sourit, ne l'insulte pas de tarée. Alors peut-être qu'elle sourit un peu aussi, son âme d'enfant allégée par le fait d'être presque comprise « Après tout, on doit tous mourir de quelque chose alors autant que ce soit d’un truc qu’on a aimé » qu'il finit par lui dire et elle hoche la tête « Bien sûr ! On doit pouvoir choisir sa mort, au moins, vu qu'on y passe tous, au final. » Nova se tait, le temps de réfléchir avant de demander « Et toi ? Tu veux mourir de quoi par exemple ? » ce n'est pas vraiment le genre de question qu'il faut poser lorsqu'on vient de rencontrer quelqu'un mais elle oublie vite les bonnes manières ou autres conneries de bien séances qui font l'art d'une conversation normale.

Sa frite refusée, elle la mange elle-même même si son estomac refuse toutes formes d'aliments, pour l'instant. Peut-être que ça d'avoir l'estomac noué, l'impression d'avoir des millions de nœuds qui s'entrelacent dans son ventre à lui donner l'envie vomir. Peut-être parce que Dasha n'est pas là. Amusée par son air offensé, elle suppose qu'il est de ce genre de personnes qui ne supportent pas le désordre, qui mourraient sûrement dans son appartement où se mélangent bibelots inutiles et fringues jetées çà et là. « Merde, percé à jour en moins de cinq minute, ça fait mal ! » et Nova se demande si il est vexé mais son sourire arrête son inquiétude. D'un haussement d'épaules, elle lui assure qu'il rate quelque chose, pas certaine de comprendre pourquoi les gens n'aiment pas ce genre de mélange. Trop étrange ? Toujours. « Un jour peut-être mais là, je ne suis vraiment pas prêt » cette réponse lui donne un peu d'espoir « Ca veut dire que t'es pas totalement contre de tester un jour ? Superbe, j'te ferais tester autre chose un autre jour alors. » comme si il y aurait un autre jour, parce que forcément qu'ils se recroiseront, le quartier ne lui paraît pas si immense mais elle n'a pas la notion des kilomètres ou des périmètres. Croisant les jambes sous la table, il lui demande si elle, elle attend son quelqu'un. Observant tout ce qu’elle a prit avec un air presque surpris, comme si elle découvrait en même temps que lui, elle entrouvre les lèvres avant de sentir une certaine nervosité s'emparer d'elle. Oui, c'est vrai que Dasha ne vendra pas. Que Dasha n'a plus trop envie de grand chose pour l'instant. « Oh, pas toujours facile les relations entres une même fratrie. » sa réponse lui fait relever les yeux et le gris tristesse au fond de ses yeux se change en curiosité « Oh, pour toi aussi c'est compliqué avec tes frères et sœurs ? » approchant la paille de son milk-shake de ses lèvres, comme par automatisme elle hausse une épaule « J'imagine que c'est comme ça partout. C'est un peu triste. » Nova l'avoue avec une moue boudeuse qu'elle efface en s'emparant de la paille entre ses lèvres. Brusquement, elle se tourne vers les serveuses, les hélant de sa voix doucereuse, inconsciente des regards qu'elle attire sur eux. Se détournant pour revenir vers son voisin de table, elle fait face à son air réprobateur, son sourire se brisant un peu sur le coin de ses lèvres « Ce n’était pas la peine, je vais passer pour la tapette qui a besoin de sa femme pour avoir gain de cause maintenant ! » ses mots d'excuses meurent sur sa langue alors qu'une serveuse débarque pour prendre sa commande et elle repart aussi vite, l'air blasé. Lorsqu'elle s'en va, Nova reprend « Désolée. Mais hey ! Qui m'prendrait pour ta femme ici ? Ou même pour celle qui domine le couple ? Non, ton aura est bien trop imposante pour que les gens s'fassent des idées pareilles, t'en fait pas. » qu'elle le rassure avec un sourire mutin avant d'ajouter « Et tu vas pouvoir manger ce que tu veux maintenant. Tant pis pour celui ou celle qui doit te rejoindre. »

Finalement, elle lui demande son prénom bien qu'elle peut continuer longtemps sans le savoir, c'est peut-être plus … conviviale ? « Dominic. Je viens d’arriver en ville, je saurais pour la prochaine fois comment faire pour se faire entendre ! » il lui semble que c'est une gentille moquerie alors elle ne se gêne pas pour éclater de rire à nouveau « Enchanté Dom ! Oui, j'vais t'appeler Dom parce que … c'est plus mignon ? » la brune penche un peu la tête fouillant son regard pour avoir son approbation, bien qu'elle l’appellera comme ça avec ou sans son accord. « Et j'viens aussi d'arriver ici, c'est parfait. On est les deux ptits nouveaux du quartier, il vaut mieux qu'on soit amis plutôt qu'ennemis, pas vrai ? » mieux qu'une demande d'amis sur Facebook, elle peut pas faire plus clair pour le coup, même si elle ne sait pas à partir de quand on a le droit de demander ce genre de choses. Une seconde, une heure, un an, peu importe, n'est-ce pas ?


❝de ciel et de bonbons❞ On dit d'elle qu'elle est douce, fantasque, un peu sauvage. Qu'il y a dans son regard, quand elle se tait, quelque chose qui met à nu. Que parfois sa voix se brise, quand elle rit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11654-nova-explosion-d-etoil


avatar

› Âge : 26 ans
› Occupation : Chauffeur dans de grands hôtels, tu changes régulièrement de job.
› DC : Al et Ekat
› Messages : 34
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Mer 19 Juil - 23:47

La conversation prenait un drôle de tournant mais ça t’était égal, tu la laissais mener la barque à sa guise, peu à l’aise quand il s’agissait de prendre la main sur la discussion. Les sujets ne te venaient pas naturellement en revanche, tu n’étais pas mauvais pour renchérir et trouver l’une ou l’autre connerie à dire. D’ailleurs tu en trouvais rapidement une énorme à dire. Le truc le plus bateau qui soit d’ailleurs mais ça fonctionnait à chaque fois. Et bingo. Nova semblait toute heureuse que tu penses de la sorte. Ciel pourvu qu’elle ne soit pas une fanatique de la mort, autant les punkettes étaient drôles, les émo-goth c’était au-dessus de tes forces ! L’idée de choisir ta mort en revanche n’était pas si mal. A choisir, tu adorerais mourir dans ton sommeil à passé quatre-vingt-dix balais. Ou alors y’a toujours le suicide pour ceux qui préféraient la version courte. Tu avais d’ailleurs appris le suicide d’une ou deux de tes proies. Trop dommage. Sa question te fit pourtant revenir sur Terre et tu relevais le regard sur elle, comme pour l’observer avec plus d’intérêt. « Je sais pas, un crash aérien peut-être ? ça doit être assez rapide comme décès. » répondis-tu, au hasard, à priori ce serait la chaise électrique de toute manière si l’on t’attrapait. Mais ça ne risquait pas, n’est-ce pas ? « La vraie question serait plutôt : comment veux-tu vivre ? Tu ne crois pas ? » repris-tu en plantant un instant ton regard dans le sien, sachant bien que cette question-là était bien plus complexe que la précédente. Toi ta vie était exaltante, la sienne devait quand même être sacrément triste pour devoir accoster les inconnus.
Continuant ton petit jeu de dupes, tu la laissais pourtant marquer un point sur ton côté maniaque que tu peinais à effacer dans tes nombreux personnages. Autant les assumer. Sauf que Nova, elle y vit une nouvelle occasion de te faire avaler des trucs étranges. « Hum hum, on verra. » Non parce que toi, dans ton fonctionnement, c’était à toi de leur faire avaler des trucs, pas l’inverse. Le menton sur ta paume, tu posais la pulpe de tes doigts sur tes lèvres, laissant ton imagination aller beaucoup plus loin que cette pauvre conversation. Ouais, vu son attitude ça devait être une sacré nana au lit, sans doute à mener son petit monde sous ses airs innocents. Ou alors du genre à faire la mijaurée, à voir. Perdu dans tes pensées, tu l’entendis à peine te poser la question sur ta propre fratrie imaginaire mais elle n’avait pas besoin de réponse pour s’imaginer une réponse toute faite. Parfait, tu pouvais donc continuer à l’imaginer ailleurs et sans ses vêtements en toute tranquillité.
Sauf que non, ce n’était pas ce qu’elle avait prévu, attirant les serveuses à votre table sans se gêner. Tu en profitais donc pour passer commande tandis qu’elle réagissait à ta remarque faussement embarrassée. En réalité, tu te foutais complètement de passer pour un foutu faible. Quand étais Isaac, tu n’arrêtais plus de te faire marcher sur les pieds donc vraiment ça te passait complètement par-dessus la tête. « Mon aura imposante n’a pas l’air de fonctionner sur les serveuses en tout cas, tu dois bien être la seule à la remarquer alors. » souris-tu avec cette pointe de gêne que tu dosais avec parcimonie, la modestie c’était bien mais un zeste de trop et l’effet serait tout inverse. Evidemment que t’en imposais, elle n’avait pas idée des entraînements que tu t’imposais ! Tu profitais pourtant de sa critique, positive certes, pour modifier peu à peu ton attitude, laissant un peu davantage de mou dans tes épaules, te faisant un peu plus mou que tu ne l’étais réellement. « Avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure, c’est ce que mon père disait. Sans doute à cause de son métier, je sais pas » ajoutais-tu d’un sourire amusé.
Puis arriva l’heure des présentations, première étape de passée haut la main, non ? Et sans trop savoir pourquoi, elle éclata de rire. Le genre de rire complètement spontané et irréfléchi que seules ces gonz un peu tordues savaient faire. Ce n’était pas si mal, cette fille devenait de plus en plus intéressante et de toute évidence, elle voulait te revoir. Bien joué Misha. « Apelle moi comme tu veux, on m’a toujours surnommé comme ça. » acquiesçais-tu alors qu’elle semblait attendre ton accord d’un regard presque suppliant de chiot. « Je vois difficilement comment on peut devenir ton ennemi, à moins que tu ais discrètement tenté de me tuer avec tes mélanges douteux mais dans ce cas à, je suis navré de te dire que tu as échoué. » souris-tu, jetant à peine un regard à la serveuse qui vint poser ton assiette devant toi. Tu entrepris aussitôt de couper un morceau, faisant mine d’être concentré. « Tu vis avec ta sœur donc ? »


DEUS
EX MACHINA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


En ligne
avatar

› Âge : 26 ans, ça rapproche du gouffre de la trentaine qui l'effraie plus que la mort.
› Appart : #1201, un vrai bordel de bibelots mélangeant les journaux de Dasha et ses propres affaires.
› Occupation : Professeur particulière, wedding planner à l'origine.
› DC : l'Azur en porcelaine.
› Messages : 47
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé) Hier à 21:11

« Je sais pas, un crash aérien peut-être ? ça doit être assez rapide comme décès. » qu'il finit par répondre à sa question un peu déplacée, peut-être et elle hoche lentement la tête, songeuse, comme étudiant véritablement sa réponse mais n'y répondant pas vraiment. « La vraie question serait plutôt : comment veux-tu vivre ? Tu ne crois pas ? » et elle esquisse un sourire, s'appuyant contre sa chaise « Hm, c'est clair. Mais vivre ou mourir, c'est un peu la même chose, non ? Sauf que tu peux au moins choisir comment tu peux vivre. Et moi j'veux vivre librement, du genre en mangeant des frites avec du milk-shake ! » qu'elle ajoute en s'amusant encore de son refus de goûter son mélange parfait.

Nova se fait subitement curieuse sur sa famille, les yeux figés sur la mixture verte qu'elle fait tourner de sa paille d'un geste distrait. Ses propres paroles suffisent à lui répondre et elle finit par héler les serveuses, d'un seul coup. Une autre façon d'attirer l'attention sur elle alors qu'elle doit déjà un peu trop briller dans le dinner avec ses vêtements bien trop colorés et ses yeux bien trop friands des détails. Mais lorsqu'elle se retourne à nouveau vers lui, elle fait face à son air embarrassé, un poil agacé il lui semble. La gêne lui tombe dessus comme du plomb alors qu'elle tente de bredouiller des excuses même si son audace reprend le pas, toujours, vantant le fait qu'il en impose quand même beaucoup sans même hausser la voix. Et elle le pense vraiment. Ce genre de truc un peu oppressant qui se dégage de quelqu'un qui sait qu'il a le contrôle. Mais ce n'est pas une sensation effrayante qui lui donne la nausée, comme elle a pu le sentir plusieurs fois devant d'autres personnes qui dissimulaient un peu trop bien les démons qu'ils avaient dans les yeux. « Mon aura imposante n’a pas l’air de fonctionner sur les serveuses en tout cas, tu dois bien être la seule à la remarquer alors. » qu'il réplique avec un peu d'embarras et elle trouve ça mignon Nova « Oh, elles sont sûrement aveugles alors. Dommage pour elles ! » et c'est réel, les gens ratent bien trop de choses à ne rien observer et à juste passer leurs regards aveugles sur les gens. Ou peut-être que c'est elle qui s'use bien trop les pupilles à observer bien trop longtemps les gens.

« Avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure, c’est ce que mon père disait. Sans doute à cause de son métier, je sais pas » une phrase qui la fait sourire en retour alors qu'elle se penche un peu vers lui, comme pour qu'ils partagent un secret « Pourquoi ? Ton père était ... horloger ? » c'est le premier métier qui lui vient en tête. Puis elle se recule, se rendant compte qu'elle n'a toujours pas dit son prénom. Lui non plus d'ailleurs mais mieux vaut tard que jamais. Et elle fait la rencontre de Dom parce que c'est comme ça qu'il s'imprime dans son esprit maintenant et sans vraiment d'autorisation, elle commence à employer ce surnom, plus doux, plus court, aussi « Apelle moi comme tu veux, on m’a toujours surnommé comme ça. » qu'il répond à sa demande silencieuse. « Pas d'problème Dom. » elle s'amuse déjà à le dire et à le répéter, comme un bébé découvrant un nouveau mot, un brin ridicule mais ça suffit à l'amuser. « Je vois difficilement comment on peut devenir ton ennemi, à moins que tu ais discrètement tenté de me tuer avec tes mélanges douteux mais dans ce cas à, je suis navré de te dire que tu as échoué. » et à cette phrase, Nova prend l'air un peu plus sombre, un brin mystérieux alors qu'elle jette un regard à son mélange dit douteux « Mince, j'aurais dû la jouer plus fine, pas vrai ? » et c'est presque un sinistre aveu alors qu'un sourire insolent vient se dessiner sur ses lèvres « Hm, dommage ! J'retenterais le coup la prochaine fois. » et elle finit par cesser son jeu, juste comme ça, laissant ses mains rejoindre ses jambes croisées « Et je ne sais pas trop, j'ai sûrement des ennemis. Je dois bien être insupportable pour certains ou détestables pour d'autres, c'est pas si grave. » un aveu un peu sérieux alors qu'elle continue sa phrase d'un ton plus joyeux « Mais tant que j'te compte dans mes amis ou au moins, dans mes bonnes connaissances, j'suis contente. » il lui en faut tellement pas plus pour éclairer sa journée. La serveuse débarque et elle prend la peine de lui sourire, sourire qu'elle ne lui retourne pas alors que la voix de son compagnon de déjeuner se fait à nouveau entendre « Tu vis avec ta sœur donc ? » et elle hoche la tête « Ouep ! Dasha, c'est son nom. C'est encore qu'une ado mais elle peut être mignonne quand elle veut. » puis tout en continuant de trifouiller son milk-shake de sa paille elle demande « Et toi ? Tu vis tout seul ? Même pas d'animaux, j'parie ? » pas pour un mec qui aime autant l'ordre et la logique qu'elle se dit.


❝de ciel et de bonbons❞ On dit d'elle qu'elle est douce, fantasque, un peu sauvage. Qu'il y a dans son regard, quand elle se tait, quelque chose qui met à nu. Que parfois sa voix se brise, quand elle rit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11654-nova-explosion-d-etoil


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Repas sur le pouce (Réservé)

Revenir en haut Aller en bas

Repas sur le pouce (Réservé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SI UN PROF VEUT APPORTER SON REPAS
» Repas "sur le pouce" et sleeve
» Remplacement de repas, les poudres vega
» Combien faites-vous de repas par jour?
» Le bon comportement lors des repas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: LES ALENTOURS :: Le Fast-Food-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)