AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Sam 23 Sep 2017 - 15:31

Si vous êtes bien comme ça ?
Tu sais pas, tu supposes. Ca marche bien pour l’instant, tu n’exclues pas que ça prenne une autre direction. Tu ne t’es en fait jamais vraiment posé la question, toujours dans cette optique que certains qualifieraient lâche et sans personnalité, d’autres au contraire optimiste et opportuniste, de te laisser aller aux événements sans vouloir aller contre eux – sauf si on cherche à te tuer, car tu n’as pas prévu de mourir pour le moment. La main de ton amante se pose sur ton épaule comme si elle cherchait à te donner un conseil, à te faire réprimer l’envie d’une connerie que tu aurais voulu faire, pour te – vous – ramener dans le droit chemin.

« Là tout de suite, ouais, carrément. » réponds-tu simplement.

Tu tires sur ta cigarette, recraches la fumée et la regardes tournoyer dans la lumière tamisée de la lampe de chevet qui donne à la chambre cet aspect irréel et hors du temps, magnifiée par ta perception floue due à l’extase qui retire doucement sa vague de vos corps, jusqu’à la prochaine fois.

« Enfin, en tout cas, pas de problème pour ta sortie, ce serait un plaisir. »


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
avatar
« Catallena »

▹ MESSAGES : 1194
▹ NOMBRE DE RP : 9

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #520, avec Arès le husky, des fois Sway et Avery quand ils réapparaissent
▹ TAF : Barmaid au chômage technique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ DC : Alyosha, Laszlo, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Lun 25 Sep 2017 - 20:02
Elle lui avait souri avec sa façon de ne pas répondre qui pouvait paraître agaçante, souvent, et qui par moment n'était que soulagement parce qu'elle-même savait pas trop où ça terminerait si elle se décidait à communiquer ses pensées sans les avoir pré-mâché avant pendant de longues réflexions. Elle s'était endormie contre le corps de Niilo avec ce relâchement du à la confiance qu'elle avait en lui, et s'était tirée au matin sans faire de bruit, les cheveux lâchés sur les épaules, ses collants à la main mais perchée sur ses talons parce qu'elle voulait pas choper le tétanos. Elle avait laissé en partant son odeur de lavande sur les draps et un baiser sur le front de Niilo, sans doute dans l'idée de lui souhaiter une bonne journée.

[Petit intermède musical]

L'ambiance aux arènes, à cette heure-ci de la nuit, était surchauffée. Aidan n'avait pas pris la peine de se pointer avant parce que les trafiquants vaquaient à leurs affaires, interrompues seulement par le retour de Taurus / Marvin = Taurin (je suis drôle), un ancien des combats que tout le monde se devait de saluer.
Pussycat, désigné par Petit Pédé Magazine meilleur bookmaker de l'histoire était submergé de demandes mais semblait gérer les impatients avec sa nonchalance habituelle ; d'autant que plusieurs de ses lieutenants l'aidaient exceptionnellement.
Aidan lui adressa un petit sourire, ainsi qu'à plusieurs têtes connues, et entraîna Niilo sur ses talons, putain-de-hauts, encore plus que d'habitude. Comme à chaque fois qu'il se passait quelque chose d'exceptionnel, elle faisait péter l'uniforme de la nana impec, et avait passé un temps conséquent sur son maquillage, qui lui donnait plus que jamais l'expression féline.

« Tu veux boire quelque chose ? »

Elle non, par expérience elle savait que la violence physique des combats avait tendance à lui retourner l'estomac, et que ça n'était pas du tout conseillé de boire dans ce cas-là sauf si on voulait se retrouver à gerber en public. Elle passait son tour.


   
    X girls

       
    I know that it's a secret And that I gotta keep it But I want the lights on Yeah, I want the lights on And I don't want to run away anymore Leave the lights on, leave the lights on, leave the lights on
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Mar 26 Sep 2017 - 8:42

« Non merci, ça va m’enlever une main si je dois te défendre, ce serait dommage. »

Et puis c’est pas sérieux. Dans le monde mondain c’est un truc que tu acceptes, déjà parce que c’est autre chose que la pisse qu’on sert ici, et parce que refuser est un affront. Mais en vérité tu n’aimes pas l’alcool, tu en bois très peu, et tu finis toujours par déposer ton verre en fin de soirée, ou le vider dans une pauvre plante qui passe. Tu n’accordes à Ellroy que ton regard – différence de classe sociale, tout ça, tout ça – et suis Aidan comme son ombre, le visage ni effrayant ni avenant, avec cette neutralité sereine qui te caractérise, surveillant les alentours comme un foutu radar. D’expérience tu vois bien que cette soirée n’est pas comme les autres et qu’une véritable star est attendue dans les parages. C’est comme si elle était déjà présente tant l’effervescence nimbe chaque particule d’air d’un concept électrique. Lequel rebondit sur toi comme si tu étais pourvu d’une armure – un gilet pare balles en est une, plus ou moins, vous allez me dire – et te laisses de marbre. Tu as une sainte horreur de la violence et ce n’est clairement pas le genre d’endroit où tu te promènerais si tu n’étais pas payé pour.

« Tu veux voir le combat ? »

Tu imagines que non, mais dans le doute...


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
avatar
« Catallena »

▹ MESSAGES : 1194
▹ NOMBRE DE RP : 9

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #520, avec Arès le husky, des fois Sway et Avery quand ils réapparaissent
▹ TAF : Barmaid au chômage technique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ DC : Alyosha, Laszlo, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Sam 30 Sep 2017 - 11:46
Elle se tourna à demi vers Niilo, ses cheveux impeccablement coiffés déployés sur ses épaules. Avec la hauteur de ses talons, elle arrivait presque à ne pas paraître franchement plus petite que lui, ce qui était un genre d'exploit en soi.

« Très franchement je préférerai pas, mais c'est là que tout va se jouer, donc on va bien être obligés. »

Elle avait prononcé ça à voix basse, pour le seul profit de son amant. Elle ignora avec un talent de femme mondaine qu'elle avait entraîné à LA, l'anglais croisé quelques jours plus tôt, qui lui aussi était de la partie ; les prédateurs étaient surveillés par un tout autre genre d'ennemis, et seuls quelques uns était au courant.
Décidément cette soirée aux arènes clandestines était un peu particulière. Aidan se glissa dans la foule jusqu'à trouver Grigor, ce bon vieux PNJ dont je n'ai toujours pas trop déterminé la façon de travailler mais que j'aime beaucoup. Grigor, donc, était quant à lui tout à fait disposé à voir Taurin éclater son adversaire à coups de poing, et salua Aidan d'un sourire, puis Niilo d'un signe de tête respectueux, lui demandant des nouvelles de « sa si jolie cousine ».

Ils n'eurent le temps d'échanger que des politesses avant que les deux combattants ne montent sur le ring ; Taurus collait effectivement à son personnage, et son accoutrement aurait pu être classe s'il avait eu connaissance de l'existence du mythique Minotaure.
Mais non pas du tout, et il se contentait d'être encore plus massif qu'avant d'être incarcéré, et Aidan fit une légère grimace :

« Je plains sa prochaine copine, il va l'écraser. »


   
    X girls

       
    I know that it's a secret And that I gotta keep it But I want the lights on Yeah, I want the lights on And I don't want to run away anymore Leave the lights on, leave the lights on, leave the lights on
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Sam 30 Sep 2017 - 16:43

« Ou c’est sa copine qui l’écrasera. »

Deirdre Haynes qui passait à côté de vous éclate de rire, avant de se fondre dans la masse pour atteindre le premier rang, les poings enroulés dans des bandes qui avaient été blanches fut un temps mais qui étaient désormais rouges et poisseuses de sang ; dommage d’avoir raté ça, tu as entendu dire qu’elle se battait comme une lionne, l’irlandaise.

Gardant Aidan dans ton champ de vision, tu attrapes dans le même rayon le proche d’Azz venu chercher ce que tu devais lui faire passer – celui-là même qui dans la ligne temporelle principale s’est pris une balle dans la gorge pour avoir investi le Chat Noir, qu’il investit de plein droit aujourd’hui puisque Azz est toujours en vie, mais toujours aussi prompt à déléguer en bon trafiquant de drogues qu’il est.
Tu n’as aucune idée de la nature précise de ce que tu lui passes dans une enveloppe, mais ça partait de Giovanna et ça devait aller jusqu’à lui, alors tu ne fais pas d’histoires. Dans l’arène des craquements d’os se font déjà entendre, mais ce qui t’intéresse pour l’instant, c’est de broyer le poignet, avec un calme inhumain, du gars qui voulait tripoter Aidan très probablement sans son autorisation.


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
avatar
« Catallena »

▹ MESSAGES : 1194
▹ NOMBRE DE RP : 9

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #520, avec Arès le husky, des fois Sway et Avery quand ils réapparaissent
▹ TAF : Barmaid au chômage technique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ DC : Alyosha, Laszlo, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Dim 1 Oct 2017 - 14:42
Aidan n'était pas trop sûre que ledit Taurus aime les femmes qui se défendaient à coups de bourre-pif, mais plutôt celles dans son genre, physiquement en tout cas. Et c'était pas qu'elle ne sache pas se défendre, simplement elle n'avait pas le réflexe de cogner – elle avait même franchement un réflexe de fuite, n'aimant absolument pas la violence physique.

« Mmouais. Salut Deirdre. »

Elle savait que Niilo la surveillait toujours, alors même qu'il honorait la transaction que lui avait demandé d'exécuter, euh, quelqu'un dont Aidan n'avait pas cherché à savoir l'identité, avec sa discrétion naturelle quant à des sujets qui ne la concernaient pas.
Grigor commença par échanger des banalités, et elle se plia de bonne grâce à la gymnastique conversationnelle du vieux russe, qui aimait toujours à bavarder un peu avant de causer affaires. Elle le soupçonnait fortement de la garder plus longtemps pour matter son décolleté, mais elle n'avait jamais changé sa manière de se fringuer.

Aidan s'écarta d'un pas du type que son amant venait d'épingler, et qui lui croassa un « pardon » en précisant qu'il ne l'avait pas reconnue. Ça fit rire légèrement Grigor, et Aidan fronça très légèrement des sourcils.

« Demande à Niilo, c'est lui qui te tient. »

Elle faisait presque bien semblant d'être désolée pour le pauvre gars, adressa un sourire à son amant.


   
    X girls

       
    I know that it's a secret And that I gotta keep it But I want the lights on Yeah, I want the lights on And I don't want to run away anymore Leave the lights on, leave the lights on, leave the lights on
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Dim 1 Oct 2017 - 15:16

Une chance pour le malotru que tu n’aies aucun goût pour la violence ; ce dernier se contentera donc d’une belle frayeur tandis que tu le lâches en lui recommandant simplement du regard de dégager du périmètre. Flippé, le gars se faufile entre les corps qui se pressent sur les premiers rangs de l’arène, et ne reviendra probablement pas de sitôt, ne serait-ce parce qu’il veut conserver l’usage de son deuxième poignet – s’il était droitier, abstinence pendant un moment, bien fait.
Conservant ton calme, tu continues de balayer l’assemblée du regard, ne portant qu’une oreille distraite aux bribes de conversation partagée par Grigor et Aidan, laquelle ne te concernait pas le moins du monde et n’éveillait, contrairement à l’univers principal, absolument pas ton intérêt. Tu ne gardes de l’armée qu’une vague connaissance des quelques armes que tu as pu utiliser et savoures ta retraite dans ce qui est clairement un bac à sable comparé aux dix-huit années de labeur inlassables que tu as pu traverser.

Ta taille te permet de jeter quelques coups d’œil au combat qui s’est engagé. Les paris vont encore bon train, pour la masse de muscles qui s’abat sur une autre au visage indéfini qui doit regretter sa présence ici.


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
avatar
« Catallena »

▹ MESSAGES : 1194
▹ NOMBRE DE RP : 9

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #520, avec Arès le husky, des fois Sway et Avery quand ils réapparaissent
▹ TAF : Barmaid au chômage technique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ DC : Alyosha, Laszlo, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Lun 2 Oct 2017 - 16:43
En repartant de là, Aidan avait certes eu ce qu'elle voulait puisqu'elle avait pu négocier avec Grigor tout en le montrant ostensiblement aux autres malfrats présents – ce dont ils ne manqueraient pas de se souvenir quand le vieux russe se ferait piéger par un anglais au costume impeccable quelques semaines plus tard.
Par contre elle avait franchement l'estomac en vrac. Mavin-Taurus avait fêté son retour dans son style inimitable, et le bruit de la chair écrasée et des os froissés ou inversement, c'était pas le truc de la trafiquante du tout.

Elle était donc présentement en train d'aggraver son cas en fumant une cigarette mentholée, frissonnant avec élégance dans le geste parce que le vent s'était beaucoup rafraîchi et qu'elle n'était pas précisément équipée pour lutter.

Elle eut une espèce de sursaut étrange et confia précipitamment pochette de sortie, portable, et cigarette allumée à son amant avant de s'éloigner dans un claquement de talons pour vomir, dans un coin stratégique ; on voit la meuf qui a appris à cacher ses frasques aux paparazzi lors de rudes soirées à LA. Elle toussa, se redressa, et secoua la tête.

« Putain, ça, ça devait arriver. Je déteste ces combats. »

Bon d'habitude, elle vomissait pas mais d'habitude, c'était pas Marvin qui combattait. Il aurait dû rester en taule.
Elle essuya les larmes acides qui lui coulaient au coin des yeux en épargnant son maquillage d'un geste non naturel mais parfaitement mené, et récupéra ses affaires des mains de Niilo.

« Désolée. On y va ? »


   
    X girls

       
    I know that it's a secret And that I gotta keep it But I want the lights on Yeah, I want the lights on And I don't want to run away anymore Leave the lights on, leave the lights on, leave the lights on
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Lun 2 Oct 2017 - 18:49


Laissant à Aidan son intimité, tu la surveilles simplement du coin de l’oeil, vérifiant que personne ne profitait de cet instant de faiblesse pour la faire chier ; dans ce court moment ce n'est plus le garde du corps qui veille mais l’amant qui s'inquiète.
Tu n’en montres rien, comprenant qu'on peut se dégoûter de ce genre de choses (tu es le premier à le faire) au point que le corps ne le supporte pas non plus. Une fois qu'elle se redresse, avec une dignité dont peu de personnes peuvent se justifier, tu réponds à son excuse et à sa question d’un simple acquiescement.

La fin de soirée rend l’ambiance électrique, bourrée d’alcool et de drogues, et tu es obligé de faire presser le pas à Aidan d’un bras passé fermement par dessus ses épaules, la portant presque, pour sortir le plus rapidement possible du périmètre sans risquer de devoir utiliser la force pour vous défendre.
Bientôt les clameurs se meurent, la terre battue laisse place à l’asphalte défoncé, la chaleur des corps à la fraîcheur de la nuit, l’odeur de chair et de sang à celle de l'humidité d’une pluie imminente.

Un orage gronde au creux des nuages qui roulent au dessus de vos têtes, quand vous parvenez au perron.

-Je te raccompagne ou c’est bon ?


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
avatar
« Catallena »

▹ MESSAGES : 1194
▹ NOMBRE DE RP : 9

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #520, avec Arès le husky, des fois Sway et Avery quand ils réapparaissent
▹ TAF : Barmaid au chômage technique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ DC : Alyosha, Laszlo, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Lun 2 Oct 2017 - 23:59
Sans protester, parce qu'elle savait que Niilo obéissait simplement à ses instincts et à ce qu'il connaissait, Aidan suivit le mouvement malgré le fait que des talons d'une dizaine de centimètres n'étaient pas prévus pour marcher aussi rapidement. Ils ralentirent le pas en arrivant près de l'immeuble, plus tranquilles maintenant qu'ils étaient dans leur périmètre personnel.
Les dealers connaissaient leurs deux silhouettes et ne s'approchaient pas et la louve se sentait presque en sécurité – ce sentiment serait total une fois chez elle.

« ça va, je me suis juste rappelée pourquoi ce mec me manquait pas. »

Elle espérait simplement qu'il ne tarderait pas à replonger pour quelque motif que ça soit, et qu'elle ne soit pas mêlée à l'histoire parce que ça serait mauvais pour les affaires ; elle ne se l'expliquait pas mais Marvin avait un capital sympathie incroyable.
Etrange quand on savait qu'il gagnait sa vie à exploser la tête d'autres personnes.

« ça va aller. J'te retrouve pour la sortie dont je t'ai parlé ? »

Elle sourit à Niilo, pressa la main contre la sienne dans un geste affectueux irréfléchi, et prit les escaliers parce que le cinquième étage n'était pas si loin même perchée sur des talons.



Aliah n'avait finalement pas pu venir à la sortie qu'elle avait pourtant elle-même programmée – une sombre histoire de réunion de copines, dont la boom s'appelait « j'ai pas envie de pnjiser un pj ». Oui c'est un nom étrange, n'est-ce pas ?
Le copain d'Aliah, du coup, était tout aussi absent, mais la louve n'avait pas voulu annuler sa sortie exceptionnelle avec son amant régulier, et donc s'était présentée sans Arès chez lui. Elle avait salué Ragnarok comme il se devait – ce chien était toujours prêt à faire la bestiole adorable avec les gens qui le trouvaient mignon de toute façon – puis Niilo lui-même.

Exceptionnellement, Aidan avait revêtu ce jour-là un jeans skinny et une paire de baskets, plus adaptées à piétiner des heures que ses habituelles échasses de meuf bien féminine. Elle l'entraîna dans son sillage parfumé de lavande, les cheveux lâchés sur les épaules.

« J'te préviens, je compte totalement sur toi pour me gagner une peluche géante. »

Elle lui fit un sourire éblouissant, l'amenant jusqu'à une caisse dont le bruit de moteur approchait franchement de l'agonie mais tenait le coup par miracle, prêtée par un de ses potes.


   
    X girls

       
    I know that it's a secret And that I gotta keep it But I want the lights on Yeah, I want the lights on And I don't want to run away anymore Leave the lights on, leave the lights on, leave the lights on
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Mar 3 Oct 2017 - 3:39


Acquiescant, tu la regardes disparaître dans les escaliers avant de prendre traditionnellement le chemin de la rue des putes pour y terminer ta nuit.

Ton habitude à ne pas t’attacher aux gens même ceux dont tu es plus proche a fait passer la nouvelle de l’annulation de la sortie loin au dessus de ta tête, là où d’autres s’en seraient formalisés. Elle te faisait manquer une occasion de voir la gentille mais horriblement guimauve cadette d’Aidan et de jouer au parfait couple avec la plus âgée… ce qui entre nous se révèle finalement très satisfaisant.

Néanmoins le caractère têtu d’Aidan réside dans tes connaissances de la belle tout en étant visiblement un gène traditionnel Williamson et tu t'étais attendu à ce que l’invitation se répète pour ce qu'elle était vraiment cette fois ci : une envie de ton amante de passer du temps avec toi qui n’impliquait (dans un premier temps en tout cas) ni baise ni boulot.
Fort reposant, donc.

-Compte sur moi, dis-tu donc en te casant respectueusement du côté passager pour laisser l'honneur à ta compagne de conduire. On commencera par guetter les différents stands du genre, certains ont tendance à mettre des balles à blanc dans les fusils spécifiquement pour te faire perdre et gagner du fric.

Des forains tout ce qu’il y a de plus normal dans le monde du charlatan, me direz-vous.


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
avatar
« Catallena »

▹ MESSAGES : 1194
▹ NOMBRE DE RP : 9

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #520, avec Arès le husky, des fois Sway et Avery quand ils réapparaissent
▹ TAF : Barmaid au chômage technique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ DC : Alyosha, Laszlo, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Mer 11 Oct 2017 - 19:23
Elle comprit très vite qu'elle était censée conduire et bénit son idée d'avoir mis des baskets plutôt que des stiletto, super jolis ok mais franchement merdiques pour conduire.

« Sérieux ? Quelle bande d'arnaqueurs. »

Par habitude de nana qui misait beaucoup sur son physique, elle se permit un coup d'oeil dans le rétro pour checker son maquillage, et mit la marche arrière pour se dégager de la place où elle avait réussi à caser la caisse de son pote.
En quelques mouvements de volant, qui certes auraient pu être moins nombreux, Aidan avait réussi à se dégager de sa case et se barrait direction la fête foraine quasi perpétuelle qu'elle avait repéré – et dont je n'ai aucune idée de la localisation ni même de l'existence réelle, mais on va dire que ça existe parce que merde.

En fille de la ville pas trop conne, Aidan embarqua tout ce qu'elle avait emmené dans la caisse avec elle, les parkings de ce genre d'endroits étant connus pour être farcis de types aux aguets pour foutre la main sur le moindre effet personnel oublié ; des chacals quoi ! Elle enfila la veste en cuir de créateur qu'elle avait dégoté dans une boutique improbable elle ne savait plus où dans New York ; qu'elle aimait bien avec ses pétales de fleurs brodés sans subtilité à l'emplacement des tétons, et qui se transformaient après en une cascade de lianes.

« ça me fait penser à Freakshow. T'as regardé ? »

Elle entraîna Niilo dans son sillage, en attirant sur eux l'attention de quelques promeneurs et forains, mais fallait dire qu'à deux ils étaient pas franchement discrets. Dès l'entrée ça sentait la barbapapa et la pomme d'amour, et Aidan inspira, joyeuse et détendue – après toutefois un coup d'oeil de professionnelle visant à repérer si y avait pas, par hasard, des associés ou pire, des adversaires. Personne de cet acabit-là.

« Quand on était gosses on allait souvent en loosedé à la fête foraine avec Adrien. Il était très fort pour chiper de la bouffe. Moi j'étais hyper sage bien sûr. »

Elle fit un sourire amusé à Niilo.

« J'imagine que tu veux pas que j'te paye une pomme d'amour ou une barbapapa ? »


   
    X girls

       
    I know that it's a secret And that I gotta keep it But I want the lights on Yeah, I want the lights on And I don't want to run away anymore Leave the lights on, leave the lights on, leave the lights on
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Jeu 12 Oct 2017 - 11:44

« Quoi donc ? »

Eh ouais, sans prince russe pour parfaire ta culture, celle-ci demeure simplement inexistante. Tu cherches dans ta mémoire où tu as pu entendre un nom pareil, avant de trouver, très vite fait, au détour d’une conversation qui te semble lointaine.

« Ah Neslihan m’en a parlé, ça raconte quoi ? »

Dévoreuse de séries, l’une de tes patronnes dont tu t’assurais de la survie de temps à autre quand elle sortait le soir avait effectivement mentionné ce volet de la franchise à succès, sans pour autant s’étendre dessus. Il semblerait qu’elle ne l’ait pas tant apprécié que ça – entre nous, il était déjà compliqué de faire mieux qu’Asylum.

« Oui bien sûr, Aidan Williamson est toujours hyper sage. »

Ne sachant réellement si tu étais ici en tant que garde du corps ou en tant qu’amant, tu décides simplement de te glisser dans son sillage, regardant avec suffisance les gens s’écarter autour de vous comme si toi aussi tu étais une bête de foire, préférant rester neutre envers la jeune femme, selon ce qu’elle souhaitait afficher ou non ; il suffisait ensuite de suivre ses désirs. Un jeu d’enfant.

« C’est plutôt le contraire qui est sensé se passer entre nous. Une préférence ? »


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7318-aidan-une-bonne-verite-
avatar
« Catallena »

▹ MESSAGES : 1194
▹ NOMBRE DE RP : 9

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : #520, avec Arès le husky, des fois Sway et Avery quand ils réapparaissent
▹ TAF : Barmaid au chômage technique, trafiquante d'armes et de drogue
▹ DC : Alyosha, Laszlo, Legence



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Lun 16 Oct 2017 - 16:03
On pouvait compter sur Neslihan pour parler des vraies choses de la vie, se dit Aidan avec un léger sourire, ne doutant pas qu'elle ait effectivement parlé de ça à Niilo.

« Une série », confirma-t-elle d'un ton un rien distrait, avant de hausser vaguement des épaules, « Pas mal, mais au bout d'un moment le côté horreur me lasse un peu, je le préfère en jeu vidéo. Sauf que j'ai pas le temps de jouer donc... »

Elle haussa de ses charmantes épaules, profita du mouvement dans un pas glissé adroit pour se rapprocher de lui et passer son bras sous le sien. Quant à elle, si elle ne savait pas trop où elle en était dans l'idée qu'elle avait de sa relation avec Niilo – parfois Aidan avait l'impression d'attirer les situations qu'elle n'arrivait pas trop à gérer –, elle comptait bien profiter du fait qu'il ne soit pas tout à fait présent comme un garde du corps, et qu'ils ne soient pas tout à fait dans leur environnement habituel, ni l'un ni l'autre.
Donc ?
Donc rapprochement physique décomplexé et sans se poser de question, et quand il s'agissait d'un mec gaulé comme Niilo mais que demandait le peuple ? Elle eut un sourire indulgent à la façon dont il esquiva – habilement, elle devait le reconnaître – une consommation de sucre qu'il évitait comme la peste.

« Barbapapa. Et merci. »

Elle lui fit un charmant sourire, et s'inséra dans une file d'attente ; comme elle était de charmante humeur elle ne grilla même pas de place aux gens qui attendaient déjà.

« Bon tu as une préférence pour ce qu'on va faire ? »


   
    X girls

       
    I know that it's a secret And that I gotta keep it But I want the lights on Yeah, I want the lights on And I don't want to run away anymore Leave the lights on, leave the lights on, leave the lights on
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6315-niilo-kuolema-tekee-tai
avatar
« Soldat de la Tsarine »
« Soldat de la Tsarine »

▹ MESSAGES : 4833
▹ NOMBRE DE RP : 19

▹ AGE : 36 ans
▹ APPART : #902
▹ TAF : Associé d'Avery Williamson dans la gérance de l'armurerie de Deirdre Haynes | Garde du corps à ses heures.
▹ DC : Mimi, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Aiilo technology    Ven 20 Oct 2017 - 20:48

Il y avait des moments où Aidan était une véritable chasseresse ; juchée sur ses hauts talons, avec son décolleté à la limite du vulgaire, ses robes moulant ses hanches qui devenaient divines lorsqu’elles s’ouvraient et son regard de glace, elle était cet archétype de femme fatale qui faisait rêver les hommes dont beaucoup devaient jalouser tes privilèges. Et effectivement, elle te faisait de l’effet de cette manière là, on ne va pas dire le contraire.
Et puis il y avait ceux où elle descendait d’un étage, et où elle devenait cette petite adolescente qui délaissait les affaires graves et sérieuses pour parler de séries et de jeux vidéos, dans la file d’attente d’une fête foraine.
En secret, c’était cette Aidan là que tu préférais.
Tiens justement, parlant de préférence.

« Ca fait bizarre de t’entendre poser cette question dans un autre contexte que... » Woooh la pudeur Niilo qu’est-ce qui t’arrive ? « Hm on ira chercher ta grosse peluche à la fin, ça va être chiant si on doit se balader tout le long avec. Tiens, tu parlais d’horreur tout à l’heure. » lances-tu en désignant du menton une très haute structure noire aux angles pointus qui devait imiter une maison hantée.

Quelques minutes plus tard tu grimaces après avoir avalé par curiosité une pincée de l’immense nuage de sucre bleu – dans quel monde le coca c’est bleu putain – porté sur une baguette par ta compagne du jour.

« Ah bordel c’est vraiment dégueulasse. Tiens, j’te la laisse. »


Il était une fois une patate
Une vulgaire patate comme nous en voyons tous les jours, mais dévorée d'ambition. Le rêve de sa vie était de devenir une frite.
Les Contes de la Rue Broca

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aiilo technology    
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.