Partagez|


(Nina] ♦ Retrouvailles dépressives.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Jeu 8 Juin - 13:57



Petite faim. Quatorze heures, tu n'as pas encore mangé. Tu sors à peine du travail. Longue matinée. Longue et épuisante. Tu soupires en empruntant la route qui mène chez toi. Les mains dans les poches, tu marches sur le bord du trottoir. Celui du côté de la route. Tu marches en silence. De temps en temps, tu lances un léger coup de pied dans un caillou qui se retrouve projeter quelques mètres plus loin. Tu as faim. Ton ventre se met à gargouiller. Pas question d'attendre de rentrer chez toi. De plus, ton réfrigérateur est désert. Tu dois aller faire des courses avec Aliah. T'as pas envie. T'aimes pas faire les courses. Mais il le faut. Il faut bien se nourrir pour vivre. Vivre.. Toi, tu vis. Contrairement à ton fils qui est décédé avant même de naitre. Tous les jours tu y penses. Dernièrement, les choses se sont arrangés avec Aliah. Vous avez parlés. Vous avez discutés de tout ça, de vous et de votre avenir ensemble. Vous êtes retrouvés charnellement. Tu es le plus heureux des hommes aujourd'hui. Tu es toujours avec Aliah. Tu n'imagines pas ta vie sans elle. Impossible. Perdre un fils a été difficile. Perdre Aliah aurait été le coup de massu. Tu serais allé retrouver ton fils sans aucun doute. Ton fils qui est au ciel. Un petit ange. Il doit d'ailleurs être avec ton frère décédé lui aussi. Deux décès. Fais gaffe Thomas ! Jamais deux sans trois.

Tu as faim. Passant devant le fast food, l'odeur des frites fraichement cuites te titillent les narines. Tu fais demi-tour et va te prendre quelque chose à manger. Cheeseburger, frites et un grand gobelet de soda. Tu règles tes achats et va t'asseoir au fond de la salle, tranquillement. À cette heure-là, il n'y a pratiquement plus personne. La plupart des gens normaux ont repris le travail. Pas toi. Toi, tu en sors justement. Tu es pressé de rentrer chez toi et de t'avachir sur ton canapé. Aliah ne devrait pas rentrer avant seize heures normalement. Bref. Assis tranquillement dans ton coin, tu manges tes frites en jetant un coup d'oeil sur les réseaux sociaux. Tu te tiens aussi informé de ce qu'il s'est passé dans le monde durant ta matinée de travail. Tiens, un message d'Aliah. Tu lui réponds en ajoutant un petit coeur à la fin du message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 4263
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Jeu 8 Juin - 19:57

Depuis que j'ai pris les cachets que je n'aurais jamais du prendre, je m'arrange pour croiser Slavenko le moins possible. J'ai demandé à Samuel de bosser au bar absolument tous les soirs de la semaine, Slavenko prend des missions soi-disant pour payer le voyage en Floride mais je sais que c'est aussi pour ne pas rester seul à l'appartement quand je n'y suis pas. La journée, on s'occupe séparément, normalement on dort tard puisqu'on rentre tard mais les insomnies ne me lâchent plus et je suis incapable de trouver un sommeil paisible. Il va à la salle, ou au stand de tir, en réalité je ne sais pas exactement ce qu'il fait, je ne demande pas, j'ai peur de demander. Et moi, je fais semblant de continuer à avancer. On est en début d'après-midi quand je trouve un nouveau prétexte pour quitter l'appartement, une course à faire, tout pour ne pas rester enfermée. Les beaux jours sont trop entamés à présent pour que l'air frais me fasse du bien et je dois faire avec la chaleur new-yorkaise qui m'oppresse particulièrement en ce moment. C'est sans but précis que j'avance dans les rues, en quête seulement d'un endroit où échouer, pour me donner l'illusion de vivre normalement.

Mon ventre gargouille, réclamant la nourriture que je refuse de lui octroyer depuis trop longtemps, la dépression me coupe l'appétit mais mon corps réclame son dû malgré tout. Je soupire et m'engouffre finalement dans le fast-food, décidée à me forcer à manger quelque chose. Je commande seulement des frittes et un coca et je pars en quête d'une table abandonnée. Pourtant ce n'est pas du tout ce que je trouve et mon regard se pose sur une silhouette connue. Instinctivement, je m'approche, un réel sourire, mince mais réel, naissant sur mes lèvres. Thomas ? Nous habitons dans le même immeuble et pourtant je ne l'ai pas croisé depuis des lustres. Sans réfléchir, je m'installe en face de lui, occupant d'office cette place qui était peut-être réservée, et je pose ma bouffe sur la table. Ca fait une éternité, comment tu vas ?





I can't feel anything the morning after you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Ven 9 Juin - 14:22


Quatorze heures. Tu as faim. Chouette, un fast food vient s'offrir à toi. Demi-tour, tu entres à l'intéreiur et commandes de quoi ravir ton estomac. Assis au fond de la salle, tu consultes ton téléphone portable. Réseaux sociaux, mails.. Tu réponds aussi aux quelques messages que tu as reçu pendant la matinée. Tu envoies un message à Aliah. Tu ne vas pas la voir avant deux bonnes heures. C'est long. Depuis que vous vous êtes retrouvés – charnellement et émotionnellement – tu as du mal à rester loin d'elle. Malheureusement, il faut bien travailler pour vivre. Pour payer le loyer, pour se nourrir. Pour vivre tout simplement. Durant ta période de deuil, ton travail t'as sauvé. Il t'as permis de ne pas trop penser à ton fils décédé. Une fois, la sortie de la caserne franchie, tu y pensais de nouveau. Tout comme aujourd'hui. Tu y penses très souvent. Ne serait-ce que lorsque tu passes devant la pièce qui aurait dû être sa chambre. Pièce débarrassé des affaires de bébés. Pièce qui sert principalement de fourre-tout. Un jour, il faudra faire un gros tri dans cette pièce et lui trouver une vraie fonction. Pourquoi pas une chambre d'ami ? Un bureau ? Ou un dressing ? Toutes les femmes ont envie d'avoir un dressing. Bref.

Longue matinée de travail. Épuisante aussi. Tu profites d'un moment de calme pour te reposer. En rentrant, tu vas sûrement faire une sieste. Deux heures de sieste en attendant ta petite amie devrait te suffire. Après, faudra aller faire les courses. Chouette... Tu soupires et reposes ton smartphone à côté de toi. Tu continues ton hamburger. Sur le coup, ça te cale. Mais ça ne dure qu'une heure tout au plus. C'est pas grave. Tu dois bien avoir un vieux crouton de pain qui traine chez toi. Bref. Une voix féminine vient te sortir de tes pensées. Tu relèves la tête. La fille semble te connaitre. Mais oui bien sûr. Nina. Ton ancienne collègue. Tu lui souris et viens lui faire la bise. Nina s’assoit en face de toi. Tu es content de la voir. Un peu de compagnie, t'en as pas eu depuis des lustres. Mis à part celle d'Aliah. "ah ça tu l'as dit. Bah écoutes ça va bien .. Et toi ?" C'est un mensonge, ça. Tu ne vas pas si bien que ça. Ça fait un long moment que tu n'as pas revus Nina, tu ne te vois pas lui dire que tu viens de perdre ton fils. En même temps, Nina et toi aviez été assez proches autrefois. Tu soupires et termines ta gorgée de coca. "En fait, ça va pas si bien que ça.. Enfin ça va un peu mieux qu'il y a un mois on va dire.." Réponds-tu simplement pour compléter ta précédente réponse. Complément de réponse qui va certainement intrigué la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 4263
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Sam 10 Juin - 10:42

En entrant dans le fast-food, je ne pensais pas tomber sur une connaissance, pourtant depuis le temps je devrais savoir à quel point le Bronx est petit, et qu'on y croise toujours des visages connus, surtout si proche du Parking. J'admets que je suis surtout en quête de solitude ces derniers jours, et je n'ai pas vraiment réfléchi en me dirigeant vers Thomas. Plongé dans son téléphone, il ne m'aurait pas vue et j'aurais très bien pu aller m'asseoir à une autre table en feignant l'indifférence. Seulement Thomas fait partie de ces rares personnes que j'apprécie réellement et j'ai agi par instinct, une partie de moi réellement heureuse de le voir, malgré mon état d'esprit actuel. Et je crois pouvoir affirmer qu'il est tout aussi déphasé que moi, parce qu'il se passe quelques secondes durant lesquelles je vois parfaitement qu'il ne me reconnaît pas. Je reste immobile, mon ombre de sourire aux lèvres, jusqu'à ce que les choses reprennent leur place et qu'il se lève pour me saluer.

Je déchire l'emballage fragile qui contient ma paille et je la plante dans mon soda avant de relever les yeux sur lui. Sa première réponse sonne faux, avant même qu'il ne se corrige. D'une part parce que je suis plutôt douée pour cerner les gens, ensuite parce qu'il semble être un mauvais menteur. Peut-être parce qu'il ne fait pas de réels efforts pour dissimuler ce qu'il ressent. Mon regard s'assombrit légèrement à son aveu et je penche la tête sur le côté, comme pour mieux me concentrer. Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Ma question est sincère, il n'y entre pas de curiosité malsaine mais je pars du principe que s'il aborde volontairement le sujet, c'est qu'il a probablement besoin d'en parler. Vu mon état je ne suis pas certaine d'être le meilleur réconfort possible mais je peux au moins tenter d'être une oreille attentive.





I can't feel anything the morning after you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Jeu 22 Juin - 19:13


Ça fait maintenant quelques années que tu vis ici, au Parking. Néanmoins, tu n'as pas tant d'amis que ça. Il est difficile pour de te lier d'amitié avec quelqu'un. Pourquoi ? Tu ne sais pas.. Tu as toujours comme ça.. Et c'est encore plus vrai depuis que tu as perdu ton frère. D'abord ton frère. Ensuite ton fils. Qui sera le prochain ? Non. Pas de prochain. Sûrement pas, non. Tu es là, assis au fond de la salle du fast food. Tu jettes un rapide coup d'oeil sur les réseaux sociaux, sur les mails que tu as reçus durant ta matinée de travail. Tu envoie aussi un petit message à ta petite amie. Depuis votre semaine au camping, vous êtes retrouvés. Charnellement mais pas que. Tu es convaincu qu' Aliah est la femme de ta vie. C'est elle et pas une autre. Plonger sur ton téléphone, tu ne pensais pas tomber sur une de tes connaissances. C'est Nina. Une fille avec qui tu as bossé à l'époque où tu travaillais au bar. Tu souris à la demoiselle quand elle vient s'assoir en face de toi. Nina semble aussi mal en point que toi. Du moins, physiquement.

Pour répondre à sa question, tu lui dis juste que tout va bien. Mais ça sonne faux. Même toi tu le sens. Tu soupires et reprends en avouant à la jeune femme qu'en fait, tu viens rajouter une explication. La perte d'un bébé. Le tien. Ton fils décédé dans le ventre de ta petite amie. Tu lui expliques tout. Tu baisses la tête et sirotes doucement ton soda. "Mais jveux pas t'embêter avec ça .. Et toi, ça va ? T'as l'air d'avoir une petite mine .." Demandes-tu à la jeune femme. Ça fait bizarre de la revoir après ces quelques années. À l'époque, vous n'étiez que des collègues. Vous vous entendiez bien. Mais c'était une relation de travail uniquement. Peut-être que tout va changer aujourd'hui. Si vous vous retrouvez aujourd'hui, ce n'est pas pour rien. Il y a sûrement une bonne raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 4263
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Dim 25 Juin - 15:00

Quand il avoue que ça ne va pas, j'ai le temps de m'imaginer tout un tas de choses avant qu'il ne se mette à parler. J'imagine une rupture, une perte d'emploi, le décès d'un proche, je pense à tout un tas de choses mais certainement pas à ça. Je cille, très perceptiblement je crois, je cille. Mes mains se crispent sur le soda qui crisse entre mes doigts et je retiens mon souffle, incapable de prononcer le moindre son pendant quelques temps. J'écoute son histoire avec une attention non-feinte qui me serre le ventre chaque fois qu'il prononce une parole supplémentaire. Un bébé, un fils, désiré par eux deux, mort dans le ventre de sa mère si peu de temps avant l'accouchement. Comment peut-on survivre à une chose pareille. Je serre les dents, les larmes me montent aux yeux mais, vaillamment, je les empêche de couler, je ne sais pas d'où me vient ce courage mais j'y parviens. Je secoue la tête face à son excuse ridicule, parvient à articuler d'une voix rauque : Dis pas n'importe quoi, tu m'embêtes pas. C'est... Qu'est-ce qu'on dit à quelqu'un qui nous raconte une histoire pareille ? Quelqu'un qu'on n'a pas vu depuis des lustres et qui soudain se confie de cette façon ? Et puis surtout, qu'est-ce que moi je peux lui dire ? J'suis... Désolée... Ta petite-amie, comment elle s'en sort...? Je ne lui demande pas si elle va bien, ce serait ridicule.

Je baisse les yeux sur mon ventre vide quand il me retourne la question et je ne sais pas quoi lui dire. Je voudrais lui dire la vérité mais les mots ne sortent pas. Comment pourrais-je lui avouer à lui que c'est moi qui ait interrompu cette grossesse alors qu'il vient de perdre un enfant ? Alors je déforme la réalité et souffle tout bas : Moi aussi j'ai perdu un bébé... Y a pas longtemps... Mais j'en était pas à un stade aussi avancé c'était le tout début... Et puis au fond, je perçois les choses de cette façon-là. Je voulais tellement cet enfant que je n'ai pas l'impression d'avoir volontairement avorté, j'ai toujours ce sentiment d'y avoir été forcée, et c'est le cas de toute façon. Alors oui, c'est comme si j'avais perdu un bébé, moi aussi, un bébé que je voulais. La seule différence c'est que sa femme et lui ne peuvent blâmer que la malchance, moi j'ai des noms.





I can't feel anything the morning after you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Mar 27 Juin - 12:38


L'époque où tu travaillais au bar te semble tellement loin. Depuis le décès de ton fils, t'as l'impression que le temps s'est accéléré deux fois plus vite. Le temps passe déjà super vite alors non, ne le faisons pas accéléré encore plus .. Depuis que tu as quitté le bar, tu n'as pas revu un seul de tes collègues. C'est comme si tu avais coupé les ponts avec ton ancienne vie. Pas du tout. Autrement tu serais partis du Parking. Tu serais bien partis mais Aliah voulai rester près de ses frères et soeurs. Alors voilà, t'es resté pour elle. Pour la femme de ta vie. Bref. Ça te fait super plaisir de retrouver Nina. Autrefois, vous vous entendiez bien. Vous ne trainiez pas ensemble après le boulot mais quand il vous arrivez de bosser tous les deux, vous vous amusiez vraiment beaucoup. La retrouver te fait du bien. Il faut dire que tu n'as pas beaucoup d'amis ici. Mis à part Aliah et quelques unes de ses amies, tu ne parles pratiquement à personne.

Tu viens d'annoncer à ton ancienne collègue que tu as perdu le bébé. Enfin qu'Aliah et toi avaient perdus un bébé. Un fils. Un enfant mort né. Tu ne sais pas comment on se remet de ça. Tu commences à peine à remonter la pente. Certains jours sont plus difficiles que d'autres. Mais maintenant, tu sais que tu peux compter sur ta petite amie. Ensemble, rien ne pourra vous séparer. "ça va.. On s'est un peu éloigné pendant trois semaines.. On a été bête.. On pensait pouvoir gérer ça tout seul alors qu'en fait, on est deux à être détruits de l'intérieur.." Réponds-tu en lâchant un soupir à la fin de ta phrase. Oui, vous avez été con de ne pas vous épaulez dès le début. Mais maintenant, vous êtes là l'un pour l'autre. Un vrai couple. Bref. Tu remarques que Nina n'a pas l'air très joyeuse non plus. Après ce que tu viens de lui dire c'est sûrement normal de ne pas sauter de joie mais tu sens qu'il y a un truc qui cloche. Un truc qui chagrine la demoiselle. Tu sens ton coeur qui se serre quand elle te répond qu'elle aussi a perdu un bébé. Décidément, c'est la période ou quoi ?! Pourquoi la vie est-elle si cruelle ?! Instinctivement, tu viens poser ta main sur celle de la demoiselle. "Oh je suis désolé.. Stade avancé ou pas, c'était ton bébé.." Réponds-tu sur un ton très calme. "Tu l'as perdu à cause d'un accident ?" Demandes-tu par simple curiosité à ton ancienne collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 4263
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Dim 2 Juil - 14:15

Je ne sais pas comment réagir, comment comparer son histoire à la mienne pourtant je pense que la comparaison pourrait me faire du bien. Mais je sais que je ne peux pas vraiment compter sur Slavenko, cette fois. Parce que c'est lui qui ne voulait pas d'enfants, nous ne sommes pas deux à être détruits, il n'y a que moi. Ce qu'il a perdu, il peut toujours le retrouver. Je sais qu'il se sent seul parce qu'il a du renoncer à sa famille, à son boulot, à ces hommes qu'il considérait comme des frères, mais ce n'est rien qui soit irréparable, à mon sens. Le bébé auquel j'ai renoncé, je ne le retrouverais jamais, c'est un fait. J'ai toujours été favorable à l'avortement, mais c'est une chose différente lorsqu'il s'agit d'y avoir recours soi-même et je ne crois pas que la culpabilité qui me ronge s'en aille un jour. Faut pas que tu restes loin d'elle, elle a besoin de toi. Je sais qu'il a besoin d'elle aussi, qu'il est triste lui aussi mais je pense quand même que c'est différent. C'est elle qui portait le bébé, qui le sentait bouger. D'une certaine façon c'est un peu elle aussi qui porte la responsabilité de sa disparition. Je suis certaine que vous allez vous en sortir, ça prendra du temps mais vous allez y arriver. Je ne la connais pas, mais si elle est parvenue à se rendre compte qu'il ne servait à rien de s'isoler, c'est déjà un bon départ.

Je fronce légèrement le nez quand il pose sa main sur la mienne et ma poitrine se serre douloureusement, les larmes me montant instantanément aux yeux quand il dit que c'était mon bébé. J'aurais du mentir, ne lui parler de rien, je ne sais pas pourquoi j'ai ouvert la bouche. Mais le fait est que je mens encore, je n'ai pas vraiment le choix. Non, pas un accident. Juste une fausse-couche, comme ça arrive souvent le premier trimestre. Ma voix est un peu trop basse mais je ne peux décemment pas lui dire la vérité. Et puis psychologiquement, je vis ça un peu comme une fausse-couche, j'ai encore du mal à réaliser que c'est moi qui ait pris la décision, même si j'ai été forcée d'une certaine façon. Je crois que mon cerveau refuse d'assimiler la vérité et que c'est plus facile pour moi de me dire que c'était une fausse-couche, un accident. Ce n'est pas seulement à Thomas que je mens, c'est à moi aussi.





I can't feel anything the morning after you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Mer 5 Juil - 14:44


C'est encore difficile pour toi de parler de ça. De la mort de ton fils. Ça fait un mois déjà. Un mois déjà que le médecin vous a annoncé que votre fils était décédé dans le ventre d'Aliah. Un mois que l'atroce nouvelle a éclatée. C'est horrible de se dire que jamais vous ne connaitrez cet enfant. Mais c'est encore plus horrible de se dire que tu as des doute quant à garder cet enfant. Tu es prêt à devenir père finalement. Tu étais prêt ... Mais la vie en a décidé autrement. Oui, vous essaierez d'en avoir un autre enfant. Mais celui-là, c'était le vôtre. Votre premier enfant. Le fruit de tout ton amour que tu ressens envers Aliah. C'est horrible. Jsute horrible. Tu ne souhaites à personne, pas même à ton pire ennemie, de connaitre une sensation comme celle-là un jour. On ne se remet jamais de la perte d'un enfant. On se contente de vivre avec. De vivre avec cette douleur, jour après jour.

Ça te fait du bien de revoir Nina. Même après de longs mois sans te rendre au bar, tu es content de la retrouver. Surtout en ce moment. Il faut dire que les personnes avec qui tu passes du temps sont rares. Très rares. "Oui je sais bien.. On essaie de se retrouver tous les deux.. Mais c'est dur.. ça fait un mois déjà.." habituellement, tu trouves que le temps passe vite. Trop vite même parfois. Mais pas là. C'esr comme si le temps tournait au ralenti depuis ce tragique accident. Tu te contentes de sourire à Nina quand elle te dit qu'il faudra du temps. Tout le monde te dit ça. T'en as un peu marre de l'entendre cette phrase. T'aimerais vraiment qu'on te lâche avec ça. Tu soupires et boit quelques gorgées de ton soda à bulles. Mais apparemment, tu n'es pas le seul à vivre le deuil d'un enfant au Parking. Tu savais que dans le monde, il y avait d'autres personnes qui le vivait aussi. Mais jamais tu ne te serais douté qu'au Parking, une de tes anciennes collègues vivait la même chose que toi. Tu te contentes de poser ta main dans la sienne. "Oh.. Je suis tellement désolé.." Ton coeur se serre de nouveau. Tu revis la scène du médecin qui vous annonce le décès de votre fils. Oh mon dieu ! Tu secoues la tête comme pour chasser cette pensée de ton esprit. Tu te lèves et fais le tour de la table. Tes bras encerclent la demoiselle et tu lui offres un câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 4263
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Mer 19 Juil - 11:17

Je fronce les sourcils, sincèrement peinée pour lui et parce que d'une certaine façon je ne sais pas ce qu'il traverse. Sa situation est terriblement différente de la mienne. Ils avaient tous les deux envie de cet enfant, ils se sont préparés à sa venue durant presque l'intégralité des neuf mois de grossesse. A ce stade, ils avaient sans doute déjà choisi un prénom, ils l'avaient annoncé à leurs familles respectives, ils avaient probablement aménagé la chambre de leur futur enfant aussi. C'est une perte encore plus difficile que celle que j'ai connu, la seule chose qui change réellement, c'est que moi je suis entièrement responsable de tout ça. Je sais que ça te paraît long, mais un mois c'est rien, le deuil demande du temps, il faut que vous vous laissiez du temps. On veut toujours aller vite, forcément, on ne supporte pas la douleur bien longtemps, mais celle-ci va durer. Peut-être que tu devrais lui faire une surprise...? Je ne sais pas, essayer de l'emmener en week-end au bord de la mer ou à la campagne, dans un hôtel ou quelque chose qui lui plaît... Passer deux jours ensemble loin du Bronx et de votre appartement, ça pourrait vous faire du bien ? En tout cas je lui propose ce qui fonctionne pour Slavenko et moi. Et puis j'imagine que ça doit être dur de rester dans un appartement qu'ils avaient préparé pour l'arrivée de leur enfant. Je pense que prendre l'air pourrait vous faire du bien. Et si ça ne s'améliore pas, sa femme aurait peut-être besoin de consulter un thérapeute, mais je n'ose pas vraiment lui dire ce genre de choses.

J'essaie d'esquisser un sourire quand il pose sa main sur la mienne. Moi aussi je suis désolée. Et puis je reste un instant immobile, surprise quand il se lève pour me prendre dans ses bras. Les miens se referment instinctivement sur lui et je ferme les yeux pour tenter de ne pas me mettre à pleurer, mais j'admets que c'est pas facile. J'suis désolée de pas avoir été là, Thomas. Tu sais que tu peux m'appeler, si ça va pas ? On a beaucoup perdu contact ces derniers temps, parce que je me suis éloignée de tout le monde, et à présent je m'en veux terriblement.






I can't feel anything the morning after you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Jeu 20 Juil - 22:25


Tu fronces les sourcils. C'est la première fois que tu en parles. C'est la première fois que tu parles à quelqu'un d'autre qu'Aliah du décès de votre enfant. Un psy dirait qu'en parler vous aide à accepter la chose. Mais toi tu ne veux pas l'accepter. Vous auriez dû devenir parents Aliah et toi. Au lieu de ça, un stupide coup du sors, vous a pris votre fils. Putain de destin !! Il t'as déjà pris ton frère il y a quelques années de cela. Aujourd'hui, c'est ton fils qu'il te prend. Heureusement, tu as toujours aliah dans ta vie. Tu ne te vois pas faire ta vie avec une autre femme qu'Aliah. Elle est la femme de ta vie. Aujourd'hui, tu le sais parfaitement. Après ce que vous venez de traverser, ça ne fait aucun doute. La réponse de ton ancienne collègue ne te surprend guère. La plupart des gens te le dises. Le temps est la seule réponse à tout ça. T'as envie de hurler, crier, taper .. Mais non, tu ne le fais pas. "ouais je sais bien.. Tout le monde me le dit.." Tu soupires et croques un morceau dans ton hamburger. Vision pas très glamour. Tu écoutes attentivement Nina. Partir loin du Bronx ? Loin du Parking ? Ouais ça peut être une idée. Pourquoi pas après tout. Tu termines ta bouche avant de répondre. "Bonne idée ! Jvais essayer d'organiser un séjour. J'ai justement des jours de congés à prendre. C'est le moment ou jamais." Pour la première fois depuis longtemps, tu souris. Eh oui, tu sais encore sourire. T'as justement quelques idées d'endroits où emmener ta copine. Tu ne dis rien. Surprise !

Ça fait des mois et des mois que tu n'as pas vu Nina. À l'époque, vous étiez de simples collègues. Aujourd'hui ? Des connaissances ? Peut-être bien oui. "T'excuses pas.. tu savais pas.. Tu sais jsuis pas le mec le plus bavard ou expressif du monde.." Loin de là même. Et encore moins maintenant.. Tu prends ton smartphone et farfouilles dans tes contacts. Tu fronces les sourcils. "Je crois bien que je l'ai plus ton numéro.. J'ai pas dû le remettre quand j'ai changé de téléphone.." Dis-tu en espérant ne pas froisser la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 4263
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Mer 26 Juil - 9:50

Je chipote mes frittes un peu nerveusement, mon regard plongé dans le sien, et je m'efforce de manger malgré la situation étrange dans laquelle on se trouve tous les deux et qui aurait plutôt tendance à me couper l'appétit. Je ne sais pas vraiment quoi lui dire pour le consoler, je n'ai jamais été très douée pour ces choses-là mais c'est encore plus difficile avec Thomas parce que finalement nous ne sommes plus très proches, lui et moi. Je ne connais pas sa femme, et je n'ose même pas imaginer la douleur de perdre un bébé si près du terme. Alors voir l'ébauche de sourire qui prend forme sur son visage me rassure réellement, je me dis que s'il est encore capable de sourire, même s'il fait semblant, c'est que je trouverais moi aussi la force de sourire de nouveau. C'est ce qu'on fait avec mon mari quand... Enfin quand ça va pas. T'as pas besoin de partir loin, ni de prendre quelque chose de cher. Trois ou quatre jours, rien que vous deux, je pense que ça vous changera les idées et surtout ça vous aidera à vous retrouver. C'est difficile finalement de trouver le temps de guérir son couple ou son mariage quand le quotidien s'en mêle. Entre les boulots, légaux ou non, les factures à payer, les autres problèmes qui viennent sans cesse se rajouter sur ceux déjà existants... Parfois j'ai l'impression que sans ces moments hors du Bronx, et hors du temps, qu'on s'accorde, on ne s'en sortirait pas. J'ai besoin de faire de réelles coupures, de nous isoler juste pour respirer un peu. J'espère sincèrement que ça fonctionnera pour Thomas, je ne suis pas sûre que ça fonctionne pour moi cette fois.

Je hoche la tête dans un léger sourire et tends la main pour qu'il me donne son téléphone. J'y rentre mon numéro rapidement, et je me fais sonner histoire d'avoir le sien en retour parce que je ne suis pas certaine de l'avoir gardé. C'est pas grave, on n'est pas forcés de parler de ça, ni de parler tout court. Mais si tu veux juste pas être seul, on peut toujours sortir. Je propose sincèrement, peut-être parce que j'aurais voulu que quelqu'un me le propose, parce que les gens ont eu tendance à tous s'éloigner de moi depuis que je suis mariée, et que je me retrouve finalement beaucoup plus seule que je ne l'ai jamais été.





I can't feel anything the morning after you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Mar 1 Aoû - 19:25


Ça te fait bizarre de revoir Nina. Surtout après toutes ces années. Il ne s'est pas écoulé dix ans non plus mais tout de mêe. T'as l'impression que ça fait bien une dizaine d'années que tu as cessé de travailler au bar. Pourtant non. Ça ne fait qu'un an. Une seule année. Et tu as vécus pleins de choses durant cette année. Nouvel emploi. Changement d'appartement afin de pouvoir vivre avec Aliah, la femme de ta vie. Un bébé aurait dû naitre peu avant l'été deux mille dix-sept. Mais non. Le destin n'a pas voulu vous accorder ce privilège de devenir parents. Le destin, si cruel, vous a retiré cet enfant. Ce fils qui n'était que le fruit de votre amour à Aliah et à toi. Bref. Tu n'oublieras pas cet enfant. Tu apprendras simplement à vivre avec la douleur de la perte de votre fils. Chaque jour sera une épreuve de plus. Bref. Tu manges tes frites assez lentement afin d'écouter la demoiselle en face de toi. "Ouais je vais faire ça. Jdois avoir des jours à prendre je pense !" T'en as déjà pris lors de la perte du bébé. C'était pas vraiment du repos. C'était une sorte d'arrêt maladie parce que tu ne te sentais pas la force d'aller travailler. Ce qui est entièrement compréhensible. Et puis, en plus, quelques jours loin de ta belle-famille, te fera le plus grand bien.

Nina attrape ton téléphone pour rentrer son numéro dedans. Elle fait sonner le sien. Sûrement pour avoir le tien. Oui, ça doit être ça. Depuis la perte de votre enfant, tu n'as pas parlé à grand monde. Mis à part à Aliah. Alors, parler à Nina te fait réellement du bien. "ça serait avec joie ! Si t'as un moment de libre, on pourrait prendre la voiture et se faire une petite virée tous les deux ? Genre une journée loin de New-York ?!" Et surtout, loin du parking. "Enfin si tu as envie .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


En ligne
avatar

› Âge : 25 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 4263
› Nombre de RP : 32

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Ven 4 Aoû - 9:11

Je lui rends son téléphone et me fend d'un sourire sincère à sa proposition. Ce serait avec plaisir, je connais des endroits vraiment sympas, pas trop loin, si t'aimes les balades en pleine nature. Je ne l'emmènerais pas au chalet, bien évidemment, mais il y a d'immenses parcs qui valent la peine d'être vus dans l'Etat de New-York et à moi aussi, une journée loin du Bronx me ferait du bien, ça m'en fait toujours, même sans Slavenko. D'ailleurs en ce moment je crois que j'ai besoin de passer un peu de temps sans lui, même si je sais que le savoir lui ferait de la peine. On prendra à bouffer et on pique-niquera dehors, si tu veux. T'as une moto ? L'idée d'une balade en moto me tente bien, ce serait plus sympa que de prendre la voiture. Malheureusement à deux sur la mienne on ne tiendra pas. Enfin, si, on tiendra, mais c'est une petite moto parce que je suis un petit gabarit et autant je pourrais emmener une copine en virée, autant Thomas n'est pas un gabarit minuscule et on risque d'être un peu à l'étroit sur la bécane. Autrement, il va falloir qu'on se débrouille avec sa caisse s'il en a une parce que je ne pourrais pas en emprunter d'autre.

J'essaie de faire en sorte que la conversation dérive doucement pour ne plus être axée sur ces enfants que nous avons tous les deux perdus. Et sinon ta reconversion, comment ça se passe ? Je sais qu'il a quitté le bar dans lequel nous bossions ensemble pour devenir pompier, mais ensuite j'ai rapidement perdu contact avec lui et n'ai pas eu de nouvelles depuis un moment. Je me demande si les choses se sont passées comme il le voulait ou pas. J'espère sincèrement que c'est le cas.






I can't feel anything the morning after you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : cinquième étage. voisin des Williamson.
› Occupation : ancien barman reconverti en pompier.
› DC : aucun.
› Messages : 227
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives. Dim 20 Aoû - 18:17


Depuis ton plus jeune âge, tu as toujours eu des difficultés à te faire des amis. La solitude ne te dérange pas du tout. Au contraire, ça te fait du bien. Ça t'appaise. Surtout après une longue ou une mauvaise journée. Parfois, tu aimes te poser sur le canapé avec la musique dans les oreilles. Ou juste te promener. Surtout en cette saison estivale, c'est agréable de se balader. Tu profites de ton jour de repos hebdomadaire pour te promener, main dans la main, avec Aliah. Enfin, ça fait longtemps que vous ne l'avez pas fait. Et, tu dois bien avouer, que ça te manque un peu. "Oh mais bien sur que j'aime la nature. Tu vas peut-être trouver ça bizarre mais j'adore marcher pieds nus dans l'herbe. Surtout après qu'il ait plu." Tu te souviens de ces étés passés chez tes grands-parents en pleine campagne. C'était tellement agréable. Pas de travaux, pas de klaxons, pas de stress. Un bonheur, voilà tout. Une moto ? Non, pas de moto mais tu y songes sérieusement. C'est quelque chose à laquelle tu songes depuis quelques années. Peut-être que prochainement, tu franchiras le cap. Il faut juste que tu en parles avec Aliah. Tu la connais la brunette, elle va sûrement avoir peur quand elle te saura sur l'immense engin à deux roues. "euh non.. pas de moto encore.." Dis-tu en finissant ton soda. "Mais j'y pense sérieusement à passer le permis moto." Tu souris à la demoiselle. Tu continues de discuter avec la demoiselle. Ça te fait du bien de retrouver Nina. La jeune femme te demande comment se passe la reconversion. Tu passes ta main dans tes cheveux. "ça va. C'est bien plus physique d'être pompier que barman mais c'est de la bonne fatigue !" Tu souris à la demoiselle. C'est vrai que ton rythme de vie a bien changé. Enfin, sauf quand tu es de nuit bien évidemment. Mais oui, ton rythme de vie a bien changé depuis que tu as laissé le bar. "Et toi ? Tu bosses toujours au bar ? T'as des nouvelles des autres ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: (Nina] ♦ Retrouvailles dépressives.

Revenir en haut Aller en bas

(Nina] ♦ Retrouvailles dépressives.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La nina el nino
» La NINA actuel est l'un des plus puissants depuis un siecle....
» Aimez-vous les retrouvailles ?
» Nina la chienne de Brigitte Bardot perdue
» Apocalyptica/Nina Hagen - Seemann.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: LES ALENTOURS :: Le Fast-Food-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)