Partagez|


Sared, wicked game.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Sared, wicked game. Sam 6 Mai - 17:07


Sared Flores-Mendoza
no reason wise enough to keep me away from you babe.



(NOM) Tu portes les noms de famille de tes parents. C'est comme ça que ça marche au Mexique depuis de très longues années. Le premier provient du père, le second de la mère. Et toi c'est Flores-Mendoza. Plus mexicain, tu meurs. Tu es plus ou moins fière de les porter ces deux noms. Il y a des jours où tu t'en passerais bien. (PRÉNOM) Ton père a décidé qu'à la naissance, tu porterais le nom de ta grand-mère maternelle. Sared. Tu l'aimes bien ce prénom, tu le trouves original et ça intrigue beaucoup les personnes qui croisent ton chemin. Puis, tu es certaine de ne pas tomber sur une personne qui porte le même. Et ça te plaît bien. (ÂGE) On te dit souvent que tu fais beaucoup plus âgée que tu n'y parais et pourtant, tu as belle et bien seize ans. Tu n'es pas encore majeure, elle te paraît même bien loin. Mais tu fais avec. Malgré tes seize ans, tu as plus de maturité que les personnes de ton âge. Les histoires de famille, les événements de ton passé t'ont certainement faites grandir trop vite. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Tu es née le trois octobre deux mille, ici même, dans l'appartement dans lequel tu vis au parking. Tu étais trop pressée de sortir, tes parents n'ont pas eu le temps de se rendre jusqu'à l'hôpital que tu pointais déjà le bout de ton nez. Heureusement que la voisine était une ancienne sage femme parce que tu n'es pas sûre que tu aurais pu survivre à cette naissance. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Tu es encore lycéenne, en deuxième année. Ouais, tu as redoublé une classe. Tu l'as fait dans l'unique but de te retrouver dans la même classe que ce garçon qui te fait secrètement tourner la tête. Ce garçon, c'est aussi ton voisin. Aujourd'hui, le lycée, tu le sèches plus qu'autre chose. Tu n'as pas envie de t'asseoir sur une chaise durant des heures pour apprendre des choses dont tu t'en fous. Tu n'as jamais aimé l'école. Tu y vas parce que tu n'as pas le choix. Tu préfères cavaler dans la rue toute la journée et même la nuit. Sortir jusqu'à pas d'heure et te bourrer la gueule pour oublier que ta vie, c'est de la merde. (NATIONALITÉ) T'es née en Amérique, tu as toujours vécu dans ce pays. Alors il n'y a pas à dire, tu es américaine que ça te plaise ou non. Et actuellement, ça ne te plaît vraiment pas. (ORIGINES) Mexicaine jusqu'au bout des ongles. Il n'y a que du sang mexicain qui coule dans tes veines et dans ta famille. Le Mexique, tu ne l'as jamais vu mais tu en as longuement entendu parler par tes parents et par le reste de ta famille qui venait vous rendre visite. Ça te fait rêver. Tu as envie de découvrir ce pays qui fait partie de toi plus que tu ne le crois. (STATUT CIVIL) Malgré les efforts surhumains que la gente masculine font pour que tu tombes sous leur charme, tu es célibataire. Tu rêves du prince charmant depuis que tu es gamine, tu y crois même dur comme fer. Mais plus les mois et les années passent et plus tu te dis que tu ne mérites peut-être pas un prince charmant dans ta vie. Alors, tu t'amuses un peu. Cette réputation de fille facile aide un peu, tu dois bien l'avouer. Tu n'as jamais essayé de taire cette rumeur, peut-être parce que dans un sens, c'est la vérité ? (ORIENTATION SEXUELLE) Tu n'as jamais tenté quelque chose avec une femme mais tu es certaine d'être hétérosexuelle. Tu as besoin d'un homme, d'un vrai pour combler ce manque en toi. Tu as besoin d'être aimée, rassurée et protégée par un homme. Tu as aussi besoin de voir que tu plais et que tu ne laisses pas les garçons indifférents. Tu ne sais pas d'où ça te vient, ni même pourquoi tu agis de cette façon. Peut-être parce qu'à la maison, ton père ne t'a jamais aimé et qu'il le montre sans arrêt. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Depuis ta naissance, le trois octobre deux mille. Tu n'as jamais quitté cet endroit depuis cette date. Parce que tu t'y sens chez toi, tu t'y sens bien malgré que ta vie a basculé plus d'une fois dans ce foutoir, dans cet immeuble délabré et un peu laissé à l'abandon. Il est sombre, triste et on ne s'attend pas à découvrir ce qu'il renferme, tout le contraire de ce qu'il tente de montrer. Cet immeuble, il te ressemble. C'est peut-être pour ça que tu l'aimes et que tu ne le quittes pas. (GROUPE) Nous sommes de ceux qui rêvent.

« Secrets don't make friends.  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) C'est une question à laquelle tu ne peux pas réellement répondre parce que tu n'as jamais emménagé au parking, tu y es née. Tu es née dans l'appartement dans lequel tu vis actuellement avec tes parents. Quoi qu'il est rare que tu ne rentres chez toi, tu découches la plupart du temps. Tu n'as plus envie de rentrer chez toi. Tu n'as plus envie de voir ton père. Tu n'as plus envie de voir ta mère non plus. Ils t'agacent, ils te dégoûtent. Alors tu dors chez des amis, chez des voisins. Mais ça t'empêche que tu n'as pas envie de quitter le parking. C'est chez toi. C'est là où tu as tes habitudes, tes repères et tes amis. Tu ne veux pas plaquer tout ça pour... Pour quoi d'ailleurs ? Une vie meilleure ? Tu ne sais pas si elle serait meilleure ailleurs. Tu en rêves mais pour le moment, c'est tout ce que tu fais.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Cet immeuble, tu l'aimes. Il te ressemble énormément et c'est peut-être pour ça que tu y es autant attachée. C'est peut-être une autre raison qui te pousse à ne pas quitter cet endroit. Ce n'est pas le plus beau, ce n'est pas le plus classe, ce n'est pas non plus le plus sécurisé (il laisse très sérieusement à désirer sur ce dernier point tu trouves) mais il te plaît et tu t'y sens bien. Tu penses que c'est le plus important pour toi, t'y sentir bien. Concernant les voisins, tu les as déjà croisé tous au moins une fois. Dans l'ensemble, tu les aimes, ils sont gentils et ils ne cherchent pas à t'embêter plus que ça alors ça te va. Ce n'est pas le cas de tous. Tu te souviens d'une petite vieille il y a quelques années, elle faisait tout pour te pourrir la vie et te rabaisser le plus possible. Vous vous preniez la tête à chaque fois que vous vous croisiez, malgré ton jeune âge. Ça n'a jamais fonctionné mais cette dame, elle est restée graver dans ta tête.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Tu ne sais pas comment te perçoive les habitants du quartier, ni même ce qu'ils pensent de toi. T'imagines que chacun à son opinion de toi, chacun a entendu des choses et d'autres à ton sujet sans jamais se demander si c'était vrai ou non. Peut-être bien qu'ils pensent eux aussi que tu es une fille facile, une fille un peu trop fêtarde qui tente de se prendre pour l'adulte qu'elle n'est pas encore. Tu sais que beaucoup ont déjà croisé ta route alors que tu rentrais d'une soirée trop arrosée alors qu'ils partaient bosser. T'imagines qu'ils n'ont pas forcément une bonne image de toi. Mais tu t'en fous. Ils ne sauront jamais ce que tu vis au quotidien. Ils ne sauront jamais ce qu'il t'est arrivé par le passé.

PSEUDO/PRENOM : nothing personal/marie. ÂGE : j'ai 23 ans pour encore quelques mois. PAYS : France. FRÉQUENCE DE CONNEXION : tous les jours, sauf exception mais c'est assez rare dans mon cas. HIDE COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : via facebook. ho  REMISE EN JEU En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé ? (TYPE DE PERSO) scénario de @Jim Hazard-Perry (CRÉDITS) tumblr. COMMENTAIRE OU SUGGESTION : le forum est vraiment canon. HEH  SALIVE  AVATAR : Camila Mendes.

©️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Sared Flores-Mendoza le Dim 7 Mai - 0:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Sam 6 Mai - 17:35


Raconte moi une histoire...
get down on your knees and tell me you love me.

Tu ne sais pas ce que tu veux faire à l'avenir. Il n'y a aucune branche qui te plaise, il n'y a aucun métier que tu souhaites faire toute ta vie. Tu sais juste que tu ne veux pas finir  comme tes parents, tu ne veux pas devenir comme eux. Non, toi tu es différente malgré que tu sois leur fille. Mais l'école, ça ne te plaît pas. De toute façon, c'est à peine si tu y vas en ce moment. Tu as toujours une bonne excuse pour sécher. Et si jamais tu n'en as pas, tu as d'autres tours dans ton sac. Tu leur sors de faux certificats du médecin, parfois même de l'hôpital. Tu t'inventes des interventions qui n'ont jamais eu lieu simplement pour avoir une excuse de plusieurs jours. Tu signes à la place de tes parents, ils n'y voient que du feu. Ouais, tu ne te rends pas souvent au lycée et ça te va très bien comme ça. ▬ Tu as une relation compliquée avec tes parents. Ça ne date pas d'hier mais ça ne date pas d'il y a des années non plus. Avant, tu t'entendais très bien avec eux, vous riez ensemble, vous preniez chacun de vos repas ensemble. Il vous arrivait même de passer vos dimanches après-midi à jouer aux jeux de société ou au parc du parking, même s'il était loin d'être fréquentable pour une jeune fille de ton genre. Mais tout a changé depuis que papa a perdu son job de garagiste il y a quatre ou cinq ans et qu'il s'est vu donner plus de responsabilité dans un trafic d'armes et de stupéfiants. Un trafic dans lequel il est depuis de nombreuses années, bien avant ta naissance. C'est un truc de famille il te semble, vous ne parlez jamais de ça à la maison. Mais depuis, il est devenu un autre homme. Il lui arrive de trop boire, de rentrer à la maison la tête à l'envers et de lever la main sur ta mère ou toi. Parfois il ne voit pas bien clair, il vous confond. Vous vous ressemblez tellement en même temps. Mais ça ne l'excuse pas. Tu le hais de vous faire subir ça. Tu hais l'homme qu'il est aujourd'hui. Et tu hais ta mère de le laisser faire. Tu la hais de ne pas le mettre à la porte. Tu la hais d'avoir si peur de cette homme qu'elle aime, ou qu'elle a aimé, tu ne sais plus aujourd'hui. Puis tu la hais de n'avoir rien dit, rien fait quand ton père t'a touché et a voulu aller plus loin avec toi. Ça te retourne l'estomac rien que d'y penser. Ton père était à deux doigts d'abuser de toi mais tu as réussi à t'échapper de justesse. Juste avant qu'il n'aille trop loin. Même si c'est trop tard, il est déjà allé trop loin pour un père. Depuis, tu l'évites un maximum. ▬ Depuis ce jour, tu te bas dans la rue. Tu te défoules sur des inconnus pour faire payer à ton père ce qu'il a fait. Ils sont innocents, ce n'est même pas eux que tu devrais taper mais ça te fait du bien. Tu as l'impression que ça t'enlèves cette colère qui sommeille en toi. Tu apprends aussi à te battre, tu as fait des connaissances à force de vouloir frapper sur tout le monde. On t'a remis à ta place et on t'a fait comprendre que tu ne pouvais pas t'en sortir seule, sans apprendre quelques techniques. Tu n'as pas cherché à comprendre, tu l'as suivi ce garçon et tu as fait ce qu'il t'a dit. Tu l'as écouté attentivement sans chercher à savoir s'il était de confiance ou non. ▬ Tu as un grand frère de quatre ans plus âgé que toi. Mais ça fait un moment que tu n'as plus de ses nouvelles. Tu ne sais pas où il est, ni ce qu'il fait. Il ne rentre plus à la maison, il n'appelle plus. C'est comme s'il n'avait jamais existé. Il ne sait pas ce qu'il se passe à la maison. S'il savait, tu aimerais qu'il rapplique rapidement ses fesses dans le bronx pour te sortir de cette merde, pour t'embarquer avec lui même si tu lui ferais une crise pour rester au parking. ▬ Pour te faire un peu d'argent, tu voles divers objets pour les revendre sur le net ou dans la rue. Tu voles chez des gens, dans la rue, dans la métro, parfois dans les magasins mais t'évites. Tu n'as pas envie de te retrouver au poste de police. Ça te permet de te payer des choses et d'autres pour vivre. Jamais tu ne demanderas à tes parents, tu fais tout pour les éviter à présent, ce n'est pas pour leur demander de l'argent quand tu en as besoin. ▬ T'es le genre de fille plutôt calme, gentille et patiente. C'est en tout cas ce qui ressort de toi quand on demande à tes amis, ceux que tu côtoies au quotidien. Mais faut pas te chercher ou te mettre en colère parce que c'est vraiment pas très jolie à voir. Aux risques et périls de la personne qui tentera. ▬ Tu passes rarement tes nuits chez tes parents. Tu préfères squatter chez des voisins ou chez des amis plus qu'autre chose. Tu as peur de tomber sur ton père, tu as peur que le cauchemar recommence une seconde fois. Tu n'es pas sûre de pouvoir le supporter encore. Tu n'es pas non plus sûre de pouvoir cacher ton mal être aux autres. Parce que c'est quelque chose que tu caches et dont tu n'as parlé à personne. Pas même tes plus proches amis. De toute façon, tu parles peu de toi et de ce qui te concerne. T'es silencieuse à ce sujet. Puis, tu en as honte. Terriblement honte. ▬ À la suite de ton "viol" (pour toi, ça en est un malgré tout), tu as commencé à te mutiler. Tu étais mal, vraiment très mal et pour te soulager, tu avais besoin de te faire encore plus de mal. Aujourd'hui, tu as arrêté mais les marques sont toujours visibles sur tes poignets. Poignets que tu tentes de cacher du mieux que tu peux. Tu n'as pas envie que les gens découvrent cette facette de toi. Tu préfères qu'ils gardent en tête l'ado souriante, pour qui tout va bien malgré la vie qu'elle mène. ▬ T'es plutôt loyale comme nana, fidèle aussi. Tu n'es pas le genre de personne à jeter les gens du jour au lendemain pour le plaisir ou parce que tu n'en as plus besoin. Si ça arrive, c'est qu'il y a une sacré bonne raison. ▬ Tu n'as jamais vraiment été amoureuse dans ta courte vie mais il y a un garçon qui t'a tapé dans l’œil quand t'étais gamine. Jim, qu'il s'appelle. C'est ton voisin de pallier, il habite juste à côté de chez toi, l'appartement voisin, alors autant dire que vous vous connaissez depuis un bon moment tous les deux. Tous les trois même, il a une jumelle avec qui il était tout le temps à l'époque. Toi, t'étais jalouse d'elle parce qu'il se comportait comme un ange avec elle, parce qu'il était ultra attentionné et tendre avec elle. Toi, tu voulais qu'il se comporte pareil avec toi. Mais vous n'aviez pas ce lien qui les liait eux. Vous n'étiez que de simples amis. Toi, tu aurais aimé que ce soit plus qu'un ami à ce moment là. Tu en pinçais clairement pour lui, pendant des années. Et Jim, il n'a jamais rien remarqué. Ou alors, il a fait semblant, tu ne sais pas vraiment. Parce que tu te demandes bien comment il a fait pour ne rien voir alors que la moitié de l'école avait découvert ce secret. Puis au cours de ta quatorzième année, tout a basculé. Tu as redoublé une classe, tu voulais te retrouver dans la même classe que Jim. Tu te disais que ça pouvait peut-être vous rapprocher. Et tu n'as pas eu totalement tord. Vous avez échangé plusieurs messages durant quelques jours. T'étais heureuse, vraiment. Ça te redonnait du baume au cœur à chaque message. Mais ce bonheur était de courte durée. Ton père a commis l'irréparable et à la suite de ça, tu es devenue une toute autre personne. Tu as beaucoup changé que ce soit physique ou mentalement. Tu n'es plus la personne que tu étais avant cet événement. Puis, tu t'es éloignée de Jim. Tu as arrêté de lui parler et de répondre à ses messages du jour au lendemain sans donner d'explication. Et si tu avais du le faire, tu ne sais même pas ce que tu aurais pu lui dire. Pas la vérité, c'est certain. Tu fuis Jim, tu fuis tes sentiments parce que tu ne mérites pas un garçon comme lui. Et il ne mérite pas une femme comme toi. Il mérite mieux que toi, mieux qu'une fille brisée et détruite de l'intérieur comme de l'extérieur. Il te manque parfois mais tu chasses vite cette pensée et ce manque. Tu les combles par autre chose, par un autre garçon que tu viens de croiser ou qui n'attend que ta compagnie. ▬ Tu perds toujours tes affaires. Les clefs de ton appartement, ton téléphone portable, tu ne sais jamais où tu les poses, où tu les mets. Tu passes des heures à les chercher par la suite. Il faudrait vraiment que tu fasses un effort par rapport à ça. Mais tu ne sais pas si ça sera possible un jour. ▬ Tu ne rêves pas de grandes familles, ni de grande maison à la campagne entourée d'animaux de compagnie et de tes enfants. Tu ne te vois pas mère un jour. Tu ne te sens vraiment pas capable de t'occuper d'un gosse. T'occuper de toi n'est déjà pas simple tous les jours alors de quelqu'un d'autre... Tu doutes que tu en sois capable.

© Nous sommes de ceux


Dernière édition par Sared Flores-Mendoza le Dim 7 Mai - 22:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Sam 6 Mai - 17:39

Pouaaaaah si tu savais comme je suis content de te voir arriver MIAOU
Bienvenue parmi nous ! On va pouvoir faire de grande chose tous les deux coeur
J'ai hate de lire ton histoire MIAOU
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Poumons noirs »
› Âge : Le chiffre change comme sur un compteur rouillé à chaque 21 septembre. Elle est loin la majorité, il a encore cette tête d'enfant, ce regard d'adolescent provocateur et pourtant le corps est vieux. Dix-huit années qui s'entassent dans ses pupilles sans qu'elles ne s'effacent réellement, toujours là pour lui rappeler ce qu'il ne veut plus savoir.
› Appart : #1209 avec sa mère qui n'ose le regarder, qui l'ignore, le renie en secret. Et parfois, y'a l'autre qui vient. Celui qui n'est ni son père, ni l'inconnu du coin.
› Occupation : Si la journée, il ne fait pas sa dramaqueen, il travaille avec Avery et toute l'équipe. C'est le hackeur du groupe. Celui qui parle en chiffres binaires quand il ne rend pas un autre service pour son chef.
› DC : Art, l'emo fragile.
› Messages : 347
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Sam 6 Mai - 17:40

Le scénar le plus rapidement pris de toute l'histoire du rpg SERIEUX ?
Bienvenue beauté :l: très bon choix!


PLEASE
TELL ME AGAIN


C'était moi le roi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10456-kendall-tu-te-casses-l


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Sam 6 Mai - 19:22

(Jim) j'ai hâte de voir ce qu'on va pouvoir faire tous les deux. HEH
je me dépêche de terminer pour découvrir ça. SIFFLE
merci beaucoup. :l:

(Kendall) j'adore ce prénom pour un garçon. BRILLE
le personnage m'a pas mal inspirée quand j'ai lu le scéna, j'ai pas pu résister. SLURP
merci beaucoup. :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Sam 6 Mai - 19:47

je lis petit à petit de toute façon SIFFLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Sam 6 Mai - 19:55

ça marche. si jamais des choses ne te conviennent pas, n'hésite pas à me le dire dans ce cas. chou
Revenir en haut Aller en bas


En ligne
avatar

› Âge : trente-quatre, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #604, un F2 au sixième étage donc.
› Occupation : ex-taulard, sportif de haut niveau avant de tomber au fond du caniveau, se contente de combats de rue en attendant un nouveau job.
› Messages : 194
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Dim 7 Mai - 22:51

En effet c'est du service express OMG
Bienvenue par ici ! CUTE :l:


    -animal kingdom-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10919-lip-les-promesses-de-l


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Dim 7 Mai - 23:07

Tout est parfait pour moi coeur
vous pouvez la valider SLIP
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Dim 7 Mai - 23:12

merci beaucoup Lip. HAN

je suis contente que ça te plaise à toi. FAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Lun 8 Mai - 0:13

j'suis pas passé là moi ROBERT Camila :l:
BIENVENUE ICI :l:
on va bien se détester, t'inquiète SIFFLE Axl en tout cas te souhaite la malvenue FUCK
j'ai hâte de vous stalk JAIME
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Lun 8 Mai - 8:30

Bienvenito par ici !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : quarante ans
› Appart : #1109 / 11 ème étage
› Occupation : Propriétaire d'un bar au décor rappelant l'Irlande. Il y officie en tant que Barman
› DC : Isaac Taylor, le militaire blessé
› Messages : 134
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Lun 8 Mai - 9:12

Bienvenue parmi nous CUTE elle est si belle (et puis Mendoza, je ne peux m'empêcher de penser à OITNB haha What a Face )
Amuse toi bien ici CUTE


She moved through the fair
I dreamed it last night hat my true love came in so softly she entered, her feet made no din. She came close beside me and this she did say :  It will not be long love 'till our wedding day.©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10508-caem-nature-boy


En ligne
avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #002 (#402)
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black - Kekali Tanaka
› Messages : 6214
› Nombre de RP : 152

Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Lun 8 Mai - 11:48

Bienvenue ! YOUPI



"Quand les gens s'en vont, c'est parce qu'ils sont ailleurs, non ?
Alors est-elle partie ?
Je dois trouver la réponse, parce qu'après, je pourrais aller la rejoindre, être avec elle, et enfin me débarrasser de cette
putain de douleur

Richard K. Morgan
Black man
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game. Lun 8 Mai - 12:09


Validée!
Félicitations, tu rejoins le Parking !

Félicitations ! La Concierge a bien étudié ton dossier et a décidé de t'attribuer un appartement au sein de son précieux immeuble ! Il a beau commencer à décrépir, elle l'aime son Parking alors si tu veux un conseil: ne tue jamais personne sur la moquette des couloirs parce que sinon, c'est toi qui va y passer ! En attendant de t'installer, pense à bien remplir ton profil et t'inscrire sur les listings:

Listing des Appartements Obtenir un rang
Listing des Métiers Créer sa fiche de perso
Listing des Casiers (Judiciaires) Communiquer avec les autres
Listing des Multi-ComptesGérer son compte



© Nous sommes de ceux
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Sared, wicked game.

Revenir en haut Aller en bas

Sared, wicked game.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» (2009) Ovni: Game over Reportage Repas Ufologiques
» Retro Game One - année 2007 (enregistrée le 14/04/2067)
» shippuden enfin sur GAME ONE
» Game of Throne
» Music & Game - The perfect mix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Azur fête ses 30 balais pity party (groupe)