AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
dry and dusty. (steinbach)



 

Partagez|


dry and dusty. (steinbach)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 20:33


Heathcliff Steinbach
this is my least favorite life
the one where you fly
and i don't



(NOM) Steinbach n'est pas d'ici. On sait que, comme les autres, il y a parmi ses parents des survivants : ceux qui ont fuit les étoiles jaunes allemandes pour aller rêver sous les étoiles blanches du Star and Stripes. (PRÉNOM) Heathcliff, le héros d'une mère qui apprend l'anglais dans les pages imprimées des bibliothèques.  (ÂGE) 51 ans. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Le 13 février 1966, à New York. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Au lieu de réparer son être usé, il traite des monstres en ferraille sur les chantiers navals.  (NATIONALITÉ) Américain. (ORIGINES) Allemandes. (STATUT CIVIL) Divorcé. Impardonnable, de surcroît. (ORIENTATION SEXUELLE) La douceurs des courbes féminines, ces tendres vagues sur leur peau qui trahissent la fragilité de leur chair. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Il note les jours sur son carnet froissé. Dix petites croix sur le papier.  (GROUPE) Il survit.

« Si jamais c'était plus beau ? Plus beau vu d'en haut. »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Dix jours plus tôt et sans trop de bagages. C'est loin d'être son premier déménagement et il y quelques années maintenant qu'il n'a plus rien appelé home. C'est un homme à baluchon maintenant, les logements sociaux se succèdent et il prend ce qu'on lui offre. Quelques mètres carrés pour enfermer le monstre, une fenêtre sur le monde, bien haute, bien loin des autres. Le Parking, une simple étape ; il s'y gare un moment.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Il y a du monde. Beaucoup de gamins à l'air un peu égaré, des gens brinquebalants, comme lui. Leur désordre commun aurait pu les rapprocher mais Heathcliff joue les ermites depuis trop longtemps et s'accommode parfaitement de simples salutations froides aux détours des couloirs. Il ne s'attache pas au béton grisâtre et aux figures blafardes, il ne pense pas rester, n'en voit pas l'intérêt. Les jours s'en vont, je demeure. 

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) On se fait une vague idée, puisqu'il vient d'arriver. Il a sûrement pris la place d'un gars qu'on connaissait, un type qui a trouvé mieux ou qui s'est flingué. La foule parait être en transit dans le Parking et Heathcliff ne détonne pas. Il est poli, un peu froid et dans ses yeux fuyants on distingue un certain embarras. Ne me regarde pas. Ne m'approche pas. C'est mieux comme ça. Le clébard à son côté aide un peu, il a des dents aiguisées pour deux.

PSEUDO/PRENOM : yquem. ÂGE : 21 ans. PAYS : Baguette. FRÉQUENCE DE CONNEXION : Daily. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Il y a quelques années sur bazzart (ça y est, je parle comme un ancêtre). REMISE EN JEU Eh bien vu que ce n'est pas le mien, je suppose que oui hihi. (TYPE DE PERSO) scénario de Flora. ♥ (CRÉDITS) jeffrey-daddy-morgan@tumblr COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Fizzwibizz. AVATAR :  Jeffrey Dean Morgan.

© Nous sommes de ceux



Dernière édition par Heathcliff Steinbach le Sam 6 Mai - 13:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 20:33


Raconte moi une histoire...
I know that there will come a time,
when I'll get nothing from the blood and the wine

1977. Joue encore Chopin, mein Schätzchen. Tordu sur le petit tabouret noir, il se courbe vers les touches bicolores et à nouveau ses doigts s’animent avec application. Les notes tombent, et parfois sonnent faux, la mélodie est somme toute plutôt désagréable. Mais la vieille femme dans le fauteuil n’entend plus vraiment à présent, et dans ses oreilles embrumées les erreurs du garçon passent inaperçues. Chopin la transporte à Berlin, parmi des visages souriants en noir et blanc et doucement, elle ferme les yeux. Tu feras tes gammes ensuite. C’est important les gammes. Le sommeil l’emporte ; le gamin joue toujours.
Heathcliff l’outsider bégaye sur les bancs de l’école. Oma a repassé ses chemises avec un tel soin qu’on devine que c’est pour en faire oublier l’usure. Elle lui a appris à bien peigner ses cheveux en arrière et le regarde se pencher sur le piano chaque soir, après le dîner. Oma l’aime, et il l’aime aussi. Il aime le petit appartement surchargé qu’ils partagent. Les bricoles d’Opa qui s’entassent sur les meubles et qu’elle n’a pas su jeter. Les photos d’Allemagne, les rideaux troués, les pelotes de laine, les gratins dans le four. Il aime quand, parfois, elle s’installe derrière la boîte à musique et laisse ses mains fragiles embrasser les portées. Elle joue bien mieux que lui, il croit même qu’elle a été célèbre, un jour, de l’autre côté de l’Atlantique. Mais Oma parle allemand et ne connaît pas Rod Stewart ni la nouvelle console Atari. Oma, ce n’est pas Maman, d’ailleurs Maman, on ne sait pas où elle est.

1982. S’étant mis en tête de le ramener à sa génitrice à la mort de sa brave grand-mère, les services sociaux creusent les racines d’un Heathcliff orphelin. Un temps attisé par la perspective de retrouver une mère prodigue, les mensonges sont maintenant amers sur sa langue. Toxiques. Maman se sentait salie par les syllabes rugueuses de son nom de famille et s’est enfuie. Maman s’est cachée dans les lignes de ses bouquins et la banalité de sa personne. Parfaite imitation de l’américaine en chasse, Maman s’est jetée sur le premier Prince Charmant venu. Maman aurait aimé que, vite, il ôte de son corps ce nom dégueulasse. Qu’il l’épouse, l’adore, l’idolâtre. Mais Maman, naïve poupée en plastique, s’est fait rouler. Oups, un bébé.
La cancéreuse se consume entre ses doigts alors qu’il s’apprête à rentrer se coucher, au foyer. Oma aurait détesté qu’il se flingue les poumons comme ça, mais puisque Oma est partie, il s’en fout bien. Il écrase longuement la cigarette sur le sol lorsqu’il l’a terminée, ses lèvres tressaillant encore d’une hargne qui l’habite de plus en plus souvent. Heathcliff est en colère. Pour longtemps.

1991. Toutes les nuits résonnent les cris des fers à souder sur les coques et les plaintes des os rouillés des ouvriers. Le gamin s'abîme les mains sous les étoiles, avec un perfectionnisme qui lui est spontané mais superflu. Ramassé dans la rue par un berger du chantier, il s’accroche à ce nouveau gagne-pain ; il ne sait rien faire d’autre que ce qu’on lui demande, de toute façon. Des années à vagabonder sous l’ombre des grattes-ciel, à droite à gauche, dans le dos de la justice ou sous son œil vigilant, s’abreuvant d’expériences uniques et façonnantes. Il connaît les choses parce qu’il les a senties vibrer sous ses mains ; il connaît les autres parce qu’il les a vus éponger leur front à ses côtés. Heathcliff l’ouvrier solitaire, un peu moins outsider mais tout autant mélancolique, réclamant quelque chose pour boucher le trou que fait son corps, juste là, au dessus de l’estomac.

2000. Alice comble le manque, un temps. Le fin corps blanc ressort sur sa peau à lui, noircie par les heures passées sous le soleil du port. Il travaille la journée maintenant, et quand il rentre, le soir, les poêles crépitent dans la cuisine et les baisers sont tout doux sur ses joues. Il la trouve si jolie qu’il fait des folies. Un jour, il achète un piano et se met à lui jouer maladroitement des chansons d’amour. Il l’aime tout d’un coup, sans retenue, et s’il a peur de la casser en la chérissant trop fort, elle le rassure, au creux de la nuit, quand elle murmure encore. Les plus beaux jours de sa vie.
En 2002 naît le fils et vite, vite, comme des gamins affolés, ils courent échanger des petits ronds dorés pour se marier. Dans la poitrine d’Heathcliff, la plaie est silencieuse, rassasiée. Il l’entend presque ronronner, parfois, tel un vieil ami oublié.

2004. Affamé, l’océan engloutit 250000 personnes de l’autre côté du globe. L’éclat ricoche, Heathcliff trébuche. Tout se casse la gueule. La famille de la jolie Alice riait sur une plage du Sri Lanka, cet hiver-là et maintenant, la jolie Alice ne sourit plus. Un temps, il s’acharne à la réparer, comme il l’aurait fait avec les cargos fissurés. Alice n’est pas un gros bateau, c’est une jolie fille au cœur en miettes, et les mains d’Heathcliff sont bien trop larges pour en ramasser doucement les morceaux. Sa voix se fait plus rauque quand il lui parle ; il est face à un boulon récalcitrant et s’agace, s’énerve, se lâche. Le dîner n’est plus prêt quand il rentre ; il attend désormais en râlant, un goulot entre les doigts, les lèvres à l’envers. Détestable. Il se met à gueuler, la barbe d’un vieux loup sur les joues, pour outrepasser les cris de son fils et les larmes de sa femme. Arrête de chialer, Alice. C’est pas en chialant que ça va s’arranger. Arrête de chialer, Alice, tu me donnes pas envie quand tu pleures.
Ils dépérissent. Elle, la plus forte dans son petit corps frêle, lucide face au cataclysme. Lui, avec ses grosses pattes maladroites, lâche comme sa mère, fuyant l’infamie dans le fond des bouteilles. Heathcliff se cache sur le port et revient tard, quand elle fait semblant de dormir. Pour oublier, il frappe sa ferraille, répétitivement, et parfois, lorsqu’il ouvre les yeux, la ferraille pleure et s’appelle Alice.

2009. Enfin, elle s’enfuit. Il la retient à peine. La brûlure viendra ensuite, après l’interminable procès, quand la femme et l’enfant lui seront définitivement arrachés. L’alcool coule sur son menton, imbibe ses vêtements, noie son âme. Les gars du chantier n’y sont pas indifférents, et bientôt, Heathcliff est sans boulot. Il a vingt-ans à nouveau, les mains dans les poches, le trou dans les tripes, les mains se refermant dans le vide. Il attrape les bouteilles, les vide et se vide. Sa peau redevient translucide dans l’obscurité de sa piaule ; il a vendu le piano pour quelques litrons.

2013. Une lettre, d’une jolie écriture manuscrite qu’il reconnaît. Alice ne lui pardonne pas mais fait un pas en avant, toute formidable et hardie. A onze ans son fils à besoin d’un père, et si le père veut voir son fils, elle s’occupera de rédiger des papiers avec ses avocats. Alice s’occupait toujours des papiers, lui les avait toujours trouvés absurdes.
Lentement, lourdement, il émerge. Accroché à cette chance qu’elle lui offre, il s’évertue d’en être digne. Les AA. Les CVs. Le rasoir sur sa mâchoire un temps disparue. Les sourires d’excuse au gamin, quand il le voit. C’est un beau gamin, intelligent. Tellement intelligent qu’il ne lui pardonne pas.
Maintenant qu’il a récupéré son travail au port, il prend le train pour rentrer tous les soirs. Et à la gare, quand il attend, il s’installe au piano public et fait ses gammes. Parce que les gammes c’est important.


© Nous sommes de ceux


Dernière édition par Heathcliff Steinbach le Jeu 4 Mai - 23:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : Trente-quatre années au compteur, bien trop passées à être une autre, pour finalement n'être plus personne.
› Appart : #1105/11ème étage - seule entre des murs froids qu'elle tente vainement de colorer d'une personnalité qui ne cesse de lui échapper.
› Occupation : Palefrenière la journée, les bottes dans la paille et le crottin, à en avoir des cloques aux mains de manier le balai et la fourche, mais le bonheur indiscutable d'oeuvrer au bien-être des chevaux pour quelques heures de monte comme rémunération qui persiste dans son coeur. Fille de joie, catin des beaux quartiers New-Yorkais une fois que la nuit a enveloppé la ville -et son âme.
› DC : L'agent du FBI sous couverture (Lyam O'Neill), le guitariste Islandais au coeur arraché (Àsgeir Aylen) & l'Irlandais aux poings écorchés (Aisling Ó Luain).
› Messages : 76
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 20:37

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue CANDICHOU FAN BRILLE
C'est tant de bonheur et de plaisir de voir Heath prendre vie. OMG Merci d'avoir craqué pour ce scéna, vraiment, tu vends du rêves avec tes jolis mots. :l: COOKIE Et puis ta plume, je m'en remets pas. ho C'est beau. BRILLE Et touchant. ho J'ai encore plus hâte de te stalker avec Flora Jolie, Caem, Chad et tous tes futurs partenaires. FAN Et de RPotter avec toi of course JEREM LE HERISSON ça promet de belles choses tout ça. BRILLE
(Je regarde pas non plus TWD, mais je garde un très bon souvenir de JDM dans PS I Love You :hihi: )
Have fuuuuuuuuuuuuuuuuun ! :l: :l:


WHO AM I ?
Do you mean where I’m from ? What I one day might become ? What I do ? What I’ve done ? What I dream ? Do you mean… What you see or what I’ve seen ? What I fear or what I dream ? Do you mean who I love ? Do you mean what I’ve lost ? Who am I ?


Dernière édition par Aaliya Abelson le Ven 5 Mai - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7519-aaliya-abelson-and-for-


avatar

› Âge : 23 ans
› Appart : 1203, douzieme étage
› Occupation : étudiante en sciences anthropologiques, barmaid au lumignon blanc
› DC : Aliah & Benjamin
› Messages : 1244
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 20:38

Bienvenue :l:


Des fois, tu te sens sirène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5347-lizz-nager-dans-l-ombre


avatar

› Âge : 28 ans.
› Appart : Hors du Parking.
› Occupation : Guitariste et parolier principal du groupe Fakir.
› DC : Suileabhan le papa ours & Hermes le dépressif amoureux & Camille le gentleman français.
› Messages : 1104
› Nombre de RP : 9

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 20:50

Jeffrey *-*

bienvenue par ici :)




You let me violate you, you let me desecrate you. You let me penetrate you, you let me complicate you. Help me I broke apart my insides, help me I've got no soul to sell. Help me the only thing that works for me, help me get away from myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9399-vice-tonight-we-raise-t


avatar

› Âge : quarante ans
› Appart : #1109 / 11 ème étage
› Occupation : Propriétaire d'un bar au décor rappelant l'Irlande. Il y officie en tant que Barman
› Messages : 99
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 21:24

Mondieumondieumondieumondieu JEREM LE HERISSON JEREM LE HERISSON JEREM LE HERISSON
enfin un Heathcliff !!! Bon sang comme je suis heureuse de te voir parmi nous avec ce scenario de folie LOVE Déjà Jeffrey est merveilleux, je pourrais parler des heures sur lui même s'il me terrifie dans TWD (et qu'il a pas intérêt à tuer Daryl What a Face ) mais surtout parce que ce scénario est d'une beauté absolue OMG (ce weekend encore je disais à la joueuse d'Aaliyah que je ne comprenais pas pourquoi il n'était pas priiiiis Sad )  OMG Franchement tu as choisi la perle des perles parce que la joueuse de Flora est une véritable amour et une grenouille aussi ARROWluvCharlie et d'une gentillesse infinie. Elle a une plume divine BAVE comme celle d'Aali d'ailleurs CUTE Et qu'on va bien te dorloter HAN (d'ailleurs nous avons un lien toi etna moi, je t'en parlerais après validation HAN )
En attendant, courage pour ta fiche MIAOU et Hâte de te voir parmi nous HAN
rhoooooo que je suis contente mon dieu OMG


She moved through the fair
I dreamed it last night hat my true love came in so softly she entered, her feet made no din. She came close beside me and this she did say :  It will not be long love 'till our wedding day.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10508-caem-nature-boy


avatar

« arc-en-ciel de douleur »
› Âge : twenty-six yo – june, 21st.
› Appart : #1312 / 13th floor – une petite bulle de paradis qui abrite tous ses amours : candy cane son chat roux, freyja la louve des neiges, àsgeir son musicien au grand cœur et hope son petit ange, sa petite merveille.
› Occupation : tenante d’une confiserie artisanale dans le quartier.
› DC : les prunelles céruléennes (oreste) la chair mutilée (celso) la seal noyée (elinor) & l’étoile morte (solal).
› Messages : 292
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 21:42


Oh làlà, mon petit cœur ne s'en remet toujours pas. ho

Je suis si si si contente que tu sois enfin là. CANDICHOU Merci beaucoup de tenter mon Heathcliff, ce scénario était particulièrement cher à mon cœur. COOKIE Alors j'espère que tu vas rester avec nous et qu'on pourra faire de belles choses ensemble. OMG
BRILLE
J'ai hâte de lire la fichette, tout ce que j'ai vu est très prometteur. :hihi: Alors finis-la vite choupidou. chou

N'hésite pas à contacter @Aaliya Abelson (qui joue Ash également), @Caem O'Reilly ou même @Chad Graham pour discuter liens surtout les deux que je n'ai pas inscrits sur le scénario. CUTE FAN
Et moi, harcèle-moi anytime, pour tout et n'importe quoi je m'en fous ma boîte à MPs sera plus belle avec ta bouille là-bas. ho COOKIE

Je te bisoute et te câline tout plein, encore merci de tenter mon beybey. chou







envolées, les miettes de nous.


si tu crois encore qu’on peut sauver cette étoile :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tinyurl.com/z2s3727


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3894
› Nombre de RP : 103

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 22:25

JDM, je fonds BAVE2

Bienvenue par ici et bonne chance pour ta fiche !



Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 23:04

Merci merci merci, vous êtes beaux. BANANE
J'avoue ne pas regarder TWD, du coup je ne suis pas influencée par les misères que JDM peut vous faire à l'écran. HEHE
Et puis bien sûr, pas de soucis pour les liens dans tous les sens, ma boîte à mp est grande ouverte. CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 23:12

Bienvenue l'ami CANDICHOU
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : trente-quatre, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #604, un F2 au sixième étage donc.
› Occupation : ex-taulard, sportif de haut niveau avant de tomber au fond du caniveau, se contente de combats de rue en attendant un nouveau job.
› Messages : 126
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 23:30

Jeffrey + le pseudo + le scéna.. OMG
Bienvenue par ici ! CANDICHOU :l:


    -animal kingdom-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10919-lip-les-promesses-de-l


avatar



› Âge : dix-sept ans. (03/09)
› Appart : 1406 avec tony.
› Occupation : adolescente.
› DC : sway larsen
› Messages : 331
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Jeu 4 Mai - 23:41

mais quel choix de scénario OMG :l:
bon courage pour ta fiche, même que je viendrai te harceler pour un lien ANGE
quelle plume, jmeurs dans mon coin kbye AAAAH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7356-chuck-easy-friend


avatar

« en mode vibreur »
› Âge : quarante ans, tout rond.
› Appart : #109, premier étage, dans un petit F1 pas plus grand qu'un cagibi.
› Occupation : professeur de sport en école primaire. (activiste vegan)
› DC : Winnie l'ourson & Stanislas.
› Messages : 527
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Ven 5 Mai - 11:16

je pouvais pas passer à côté de cette fiche sans laisser ma trace FAN ce scénario est tellement parfait, je crois que ça me fait autant plaisir que Flora de le voir tenté #groupie CUTE
En plus cette plume omg, j'adhère totalement. BRILLE
Et comme l'a dit Florajolie, on se contactera pour parler liens. FAN je viens t'embêter dès que je suis sur pc.
Bienvenue, en espérant que tu te plaises parmi nous :l:


retraite sentimentale
Les gens malheureux devraient s'autoriser à fuguer de leur vie. les médecins, les psychologues, les conseillers d'orientation devraient prescrire des fugues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on


avatar

« Obey. »
› Âge : Entre trente-six et trente-huit ans.
› Appart : #1017 avec Wayland et le chien.
› Occupation : Prostitué.
› DC : Lincoln le gamin oublié.
› Messages : 978
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Ven 5 Mai - 14:47

Fais gaffe, Chad fait le gentil mais en fait c'est un gros vilain. Surprised

Bienvenue ici. :l:



   
POURTANT IL FAUT VIVRE

   
You may choose to look the other way but you can never say again that you did not know. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6528p15-slavko-dieu-fit-la-l


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach) Sam 6 Mai - 13:36

Ohlala, merci les gars. I love you
J'attends vos mp enflammés. MIAOU
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: dry and dusty. (steinbach)

Revenir en haut Aller en bas

dry and dusty. (steinbach)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» La mine St Nicolas à Steinbach
» Un joli bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)