AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
(KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !



 

Répondre au sujet Partagez|


(KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar

« Poumons noirs »
« Poumons noirs »
› Âge : Le chiffre change comme sur un compteur rouillé à chaque 21 septembre. Elle est loin la majorité, il a encore cette tête d'enfant, ce regard d'adolescent provocateur et pourtant le corps est vieux. Dix-huit années qui s'entassent dans ses pupilles sans qu'elles ne s'effacent réellement, toujours là pour lui rappeler ce qu'il ne veut plus savoir.
› Appart : #1209 avec sa mère qui n'ose le regarder, qui l'ignore, le renie en secret. Et parfois, y'a l'autre qui vient. Celui qui n'est ni son père, ni l'inconnu du coin.
› Occupation : Il danse au Lumignon. De temps à autres. Il essaie d'être séduisant, l'expérience en moins. Y'a la biche qui l'aide, ça lui donne l'excuse pour le voir. Et puis il gagne de l'argent, il commence à plaire alors c'est suffisant pour continuer. Et si la journée, il ne fait pas sa dramaqueen, il travaille avec Avery et toute l'équipe. C'est le hackeur du groupe. Celui qui parle en chiffres binaires quand il ne rend pas un autre service pour son chef.
› DC : Art, l'emo fragile.
› Messages : 299
› Nombre de RP : 11

Message(#) Sujet: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mar 14 Mar - 20:08


Kendall Castro
Du temps que j'étais écolier,
Je restais un soir à veiller
Dans notre salle solitaire.
Devant ma table vint s'asseoir
Un pauvre enfant vêtu de noir,
Qui me ressemblait comme un frère.

Son visage était triste et beau :
A la lueur de mon flambeau,
Dans mon livre ouvert il vint lire.
Il pencha son front sur sa main,
Et resta jusqu'au lendemain,
Pensif, avec un doux sourire.



(NOM) Castro. (PRÉNOM) Si le mensonge est beau, si se comparer aux guerriers bruns est plaisant, si s’appeler Duncan n’est qu’une illusion alors il se nomme Kendall. (ÂGE) Quand on a 18 ans, on est con. On a l’esprit divague et vagabond. On est tristement beau, on est magnifiquement misérable. Quand on est jeune, on ne pense pas à l’avenir noir, on ferme les yeux sur ce qu’il ne faut voir.  (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) « Late September Rose you can’t grow here », un 21 il est né, dans la saleté de ce quartier. Et le bébé ouvrit les yeux que déjà la lueur se ternit. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Et les cœurs meurent, les corps s’élancent. Il danse avec la maladresse, et les joues rougissantes. C’est quelques soirs dans la semaine qu’on peut le voir au Lumignon, qu’on observe ses courbes encore enfantines, encore douces et timides. Et il se terre la journée par ci par là, il hacke pour Suicide Squad au fin fond d'un bureau, ou chez le voisin endormi, il se salira peut-être les mains un jour, pour nourrir sa mère, pour avoir l’espoir de taire les dettes. (NATIONALITÉ) Il est Américain, sans l'envie de l'être spécialement. Parce que le rêve d'or, il ne l'a jamais vu, que c'est qu'une information sur une carte d'identité qu'il devrait penser à refaire. (ORIGINES) Il a pas la peau étrangère, il n'a pas le physique de l'Est, ni les yeux de l'Ouest. Il a rien le gamin. Il est juste américain, sans folle origine, sans fierté de défendre un pays qu'il n'aurait jamais vu mais qui serait celui de son arrière grand oncle. (STATUT CIVIL) Il est promis à la solitude. La douce. La cruelle. La malheureuse. Même elle commence à lui trouver des défauts, à la dénigrer rien que par son silence. (ORIENTATION SEXUELLE) Il les aime. Ces courbes masculines. Ces frissons qu’il génèrent de ces corps inconnus. Cette concupiscence qui veut bien de lui, la nuit tombée. Il les aime. Bien plus que cela. Il les chérit comme un dépravé désespéré. Oh, belles nuits d'amour, de luxure et d'oublie, soyez ses maîtresses à l'infini. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Il y a toujours vécu.  (GROUPE) Il survit. Sans espoir. Sans rêve. Sans l'envie de voir la lumière.

« C'est elle avant moi. C'est ma mère qui ne m'aime pas  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Kendall fait parti des enfants de ce quartier. Petit déjà, il se promenait dans les rues sales, sa mère fumant non loin de lui, assez proche pour lui faire respirer la fumée tueuse. En grandissant, il ne quitta pas les marches de son immeuble, y posant ses fesses pour reluquer les passants, la clope au bec. Aujourd'hui, il n'a pas changé et il n'a pas l'intention de partir. Il connaît tout les recoins de ce quartier qui semblent accepter sa volonté inexistence, ses ambitions de petit merdeux flemmard et son odeur de joint repoussante.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Il aime son immeuble. Enfin il aime surtout les portes d'entrée, elles sont très simples à déverrouiller avec une barrette à cheveux. Il s'introduit chez ses voisins sans pour autant faire connaissance, il les connaît  néanmoins grâce à leur réseaux sociaux et leurs e-mails hackés. Le boucler leur rend visite la nuit quand ils dorment, bercés par leurs propres ronflements. Il utilise leur wifi pour faire ses piratages, trop pauvre pour avoir ne serait-ce qu'une télévision. Pour l'instant il est assez net pour ne pas faire de bruit, mais il sait qu'un jour il se fera arrêter. Alors lui comme un rebelle il continue.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Kendall c'est le mec qu'on croise de partout et souvent dans des endroits qu'on n'imaginerait pas pour cette petite bouille d'ange. On le voit traîner dans la rue avec des compagnies qui dégouttent ou qui font peur. C'est le voyou qui s'en fout de l'image qu'il transmet. C'est le petit garçon pour qui les mamans diraient « regarde celui-là, il ne fait rien de sa vie et c'est pour ça qu'il ramasse les poubelles » à leurs enfants. Kendall c'est le petit merdeux clairement paumé et qui fait pitié c'est peut-être pour cela qu'on l'oublie vite.

PSEUDO/PRENOM : Xerxes aka Lucie parce que avouez mon pseudo est chaud à dire. ÂGE : 16 ans PAYS : FranceFRÉQUENCE DE CONNEXION : 5/7 COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : ça commence à dater mais il me semble que c'est une ancienne amie qui me l'a fait découvrir. REMISE EN JEU En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé ? Non(TYPE DE PERSO) inventé (CRÉDITS) bornin-the1975s. COMMENTAIRE OU SUGGESTION :  SLIP  AVATAR :Troye Sivan

© Nous sommes de ceux



Dernière édition par Kendall Castro le Sam 20 Mai - 14:41, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10456-kendall-tu-te-casses-l


avatar

« Poumons noirs »
« Poumons noirs »
› Âge : Le chiffre change comme sur un compteur rouillé à chaque 21 septembre. Elle est loin la majorité, il a encore cette tête d'enfant, ce regard d'adolescent provocateur et pourtant le corps est vieux. Dix-huit années qui s'entassent dans ses pupilles sans qu'elles ne s'effacent réellement, toujours là pour lui rappeler ce qu'il ne veut plus savoir.
› Appart : #1209 avec sa mère qui n'ose le regarder, qui l'ignore, le renie en secret. Et parfois, y'a l'autre qui vient. Celui qui n'est ni son père, ni l'inconnu du coin.
› Occupation : Il danse au Lumignon. De temps à autres. Il essaie d'être séduisant, l'expérience en moins. Y'a la biche qui l'aide, ça lui donne l'excuse pour le voir. Et puis il gagne de l'argent, il commence à plaire alors c'est suffisant pour continuer. Et si la journée, il ne fait pas sa dramaqueen, il travaille avec Avery et toute l'équipe. C'est le hackeur du groupe. Celui qui parle en chiffres binaires quand il ne rend pas un autre service pour son chef.
› DC : Art, l'emo fragile.
› Messages : 299
› Nombre de RP : 11

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mar 14 Mar - 20:09


Raconte moi une histoire...
Puisque l'oiseau des bois voltige et chante encore
Sur la branche où ses oeufs sont brisés dans le nid ;
Puisque la fleur des champs entr'ouverte à l'aurore,
Voyant sur la pelouse une autre fleur éclore,
S'incline sans murmure et tombe avec la nuit,

Puisqu'au fond des forêts, sous les toits de verdure,
On entend le bois mort craquer dans le sentier,
Et puisqu'en traversant l'immortelle nature,
L'homme n'a su trouver de science qui dure,
Que de marcher toujours et toujours oublier.

Dans une autre vie, un monde parallèle, je suis poète et cultive les pleurs.
Dans mes rêves cachés, mes ambitions perdues, je partage mes pauvres rimes et suis chanteur.
Dans mes pensées, mes délires écrasés, je pirate le monde moderne et deviens justicier.
Dans mon reflet misérable, les miroirs brisés, je reste incapable et suis défoncé.  


Je vous assure, ce n'est pas de ma faute. Ce cylindre délirant est venu seul à mes lèvres, et d'amour mon cœur est tombé face à cette fumée troublante. Ce chemin de neige m'a frôlé de ces propres flocons la narine, et dans un dernier souffle mes poumons en sont devenus accro. Dans le désespoir d'être seul à jamais, mon cerveau a laissé gagner ces substances apaisantes, partant en plein délire dans ses illusions réconfortantes. Dans l'addiction de ce malheureux bonheur, mes yeux n'ont cessé d'observer ses aiguilles en argent et dans un geste séduit, mes doigts les ont fréquentés.  

Je vous assure, ce n'est pas de ma faute. Cet homme magnifiquement misérable est venu demandé mon argent et par sympathie, mes billets sont venus dans sa poche. Ses lèvres chérissant ma peau sale ont conquis mon intention, et d'excitation, mes pensées se sont résumées. Ses doigts experts, fins et doux, ont caressé mes courbes enfantines, et dans un dernier touché, mon corps a répondu à ses envies. Dans un amour éphémère, mes lèvres ont embrassé ses épaules, perdant face à cette débauche et plongeant dans le péché. Dans l'espoir de ne pas être oubliées, mes dents ont laissé leurs traces sur sa peau halée, mes mains ont, sur lui, dessiné la vie, réveillant dans mon esprit le sentiment d'être considéré.  

Je vous assure, ce n'est pas de ma faute. Mon père est encore rentré hier soir, et dans un élan rebelle, ma bouche a parlé. « Tu rentres pour repartir ? Tu rentreras dans deux jours ou six mois ? Ne t'inquiète pas je dirais à maman que tu reviendras seulement demain. Elle est fragile, tu le sais bien, savoir ton être ne lui appartenant plus la tuerait. Comme au premier jour, je te couvre, promis. Je la sortirais, cuisinerais pour elle, lirais à son chevet pour l'endormir. Je ferais en sorte qu'elle ne pense pas à toi, j'espérerais qu'un jour elle t’oublie, et si elle commence à pleurer, comme tu me l'as appris, je lui donnerais ses médicaments. Alors pars vas-y, mais ne me donne aucune excuse, j'en ai rien à pété ». Ma culpabilité m'a fait resté à côté d'elle jusqu'à que ses yeux se ferment, bercé par Morphée. Une fois, rassuré et débarrassée, ma stupidité m'a mis dehors. Dans la nuit silencieuse, mes pas m'ont traîné quelque part où mon esprit savait ce qu'il allait retrouver.

Je vous assure, ce n'est pas de ma faute. Encombré par la timidité, mon cerveau s'est renseigné en secret sur vous, mes chères voisins. Grâce à ce fameux monde moderne et ces habitants naïfs, ma curiosité a pu vous connaître. Tel une ombre, ma conscience s'est introduit dans votre intimité. E-mail, messages, snapchat et autres conneries. Mes doigts ont tapé sur les touches de vos claviers, des codes de piratages pour qu'en toute discrétion, mes trouvailles règlent vos problèmes par magie. Mes doigts ont crocheté vos serrures la nuit, pour que vous prêtez à mes yeux un peu de lumière bleue. Vos webcam enregistré livrent vos tracas, et moments charnels à mes pupilles indécentes.

Je vous assure, je ne suis pas méchant,
Mais un maladroit aux troublants penchants.
Incompris, malheureux, égaré,
Je suis un minable oublié.
   


© Nous sommes de ceux


Dernière édition par Kendall Castro le Sam 20 Mai - 13:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10456-kendall-tu-te-casses-l


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mar 14 Mar - 20:10

AAAHHHHHHHH BIENVENUE MON BÉBÉ!!!FANHELLOSADIQUEAAAAH 

Je regrette déjà de jouer une fille aaah SNIF
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Poumons noirs »
« Poumons noirs »
› Âge : Le chiffre change comme sur un compteur rouillé à chaque 21 septembre. Elle est loin la majorité, il a encore cette tête d'enfant, ce regard d'adolescent provocateur et pourtant le corps est vieux. Dix-huit années qui s'entassent dans ses pupilles sans qu'elles ne s'effacent réellement, toujours là pour lui rappeler ce qu'il ne veut plus savoir.
› Appart : #1209 avec sa mère qui n'ose le regarder, qui l'ignore, le renie en secret. Et parfois, y'a l'autre qui vient. Celui qui n'est ni son père, ni l'inconnu du coin.
› Occupation : Il danse au Lumignon. De temps à autres. Il essaie d'être séduisant, l'expérience en moins. Y'a la biche qui l'aide, ça lui donne l'excuse pour le voir. Et puis il gagne de l'argent, il commence à plaire alors c'est suffisant pour continuer. Et si la journée, il ne fait pas sa dramaqueen, il travaille avec Avery et toute l'équipe. C'est le hackeur du groupe. Celui qui parle en chiffres binaires quand il ne rend pas un autre service pour son chef.
› DC : Art, l'emo fragile.
› Messages : 299
› Nombre de RP : 11

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mar 14 Mar - 21:46

Abel Ndam a écrit:
AAAHHHHHHHH BIENVENUE MON BÉBÉ!!!FANHELLOSADIQUEAAAAH 

Je regrette déjà de jouer une fille aaah SNIF

BAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAE I love you
Je regrette que tu ne joues pas un mec Crying or Very sad mais on va trouver un arrangement je suis sûre MIAOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10456-kendall-tu-te-casses-l


En ligne
avatar

« coeur glacier »
« coeur glacier »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina
› Messages : 3587
› Nombre de RP : 34

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mar 14 Mar - 22:12

Bienvenue parmi nous HAWW


NAUGHTY BOY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


avatar

› Âge : 24 ans (23 avril).
› Appart : #1307 / 13ème étage.
› Occupation : Etudiante en littérature et tapin la nuit.
› Messages : 214
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mar 14 Mar - 22:56

Bienvenue coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9848-aimee-au-diable-toi-et-


avatar

› Âge : 23 ans
› Appart : 1203, douzieme étage
› Occupation : étudiante en sciences anthropologiques, barmaid au lumignon blanc
› DC : Aliah & Benjamin
› Messages : 1236
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mar 14 Mar - 23:36

Bienvenue parmi nous CUTE


Des fois, tu te sens sirène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5347-lizz-nager-dans-l-ombre


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2165
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 2:15

Kendall, j'adore ce prénom OMG (kardashian power ARROWluvCharlie)
Bienvenue parmi nous !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar

« Poumons noirs »
« Poumons noirs »
› Âge : Le chiffre change comme sur un compteur rouillé à chaque 21 septembre. Elle est loin la majorité, il a encore cette tête d'enfant, ce regard d'adolescent provocateur et pourtant le corps est vieux. Dix-huit années qui s'entassent dans ses pupilles sans qu'elles ne s'effacent réellement, toujours là pour lui rappeler ce qu'il ne veut plus savoir.
› Appart : #1209 avec sa mère qui n'ose le regarder, qui l'ignore, le renie en secret. Et parfois, y'a l'autre qui vient. Celui qui n'est ni son père, ni l'inconnu du coin.
› Occupation : Il danse au Lumignon. De temps à autres. Il essaie d'être séduisant, l'expérience en moins. Y'a la biche qui l'aide, ça lui donne l'excuse pour le voir. Et puis il gagne de l'argent, il commence à plaire alors c'est suffisant pour continuer. Et si la journée, il ne fait pas sa dramaqueen, il travaille avec Avery et toute l'équipe. C'est le hackeur du groupe. Celui qui parle en chiffres binaires quand il ne rend pas un autre service pour son chef.
› DC : Art, l'emo fragile.
› Messages : 299
› Nombre de RP : 11

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 7:54

Merci à vous HAN I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10456-kendall-tu-te-casses-l


avatar

› Âge : 35 ans.
› Appart : #601 / 6ème étage
› Occupation : Médecin légiste. Ancien cambrioleur de maisons de riches, voleur d'oeuvres d'art et braqueur de bijouteries.
› DC : Suileabhan le papa ours & Hermes le dépressif amoureux & Vice le rockeur.
› Messages : 602
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 8:33

Bienvenue par ici :)




Jesus, save me I'm in love with this hell. Murder, madness, can't escape from myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8668-camille-witness-tell-me


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : tu crèches au #1503 (T3) avec pour seule fréquentation ton intimité exacerbée
› Occupation : Ton palais est une mine d'or qui t'apporte gloire et fortune. Tu es celui qui goûtes, qui évalues et qui exècres par son raffinement. Tu es ce qu'on appelle communément un sommelier.
› Messages : 122
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 9:37

J'aime beaucoup ta plume :l:
Bienvenue :l:


Can't breathe anymore from our dusty clouds
I run through your head, loud with a nightmare, brushing your skin with my breathing, turn out the light. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9983-samael-feel-i-was-chemi


avatar

« Poumons noirs »
« Poumons noirs »
› Âge : Le chiffre change comme sur un compteur rouillé à chaque 21 septembre. Elle est loin la majorité, il a encore cette tête d'enfant, ce regard d'adolescent provocateur et pourtant le corps est vieux. Dix-huit années qui s'entassent dans ses pupilles sans qu'elles ne s'effacent réellement, toujours là pour lui rappeler ce qu'il ne veut plus savoir.
› Appart : #1209 avec sa mère qui n'ose le regarder, qui l'ignore, le renie en secret. Et parfois, y'a l'autre qui vient. Celui qui n'est ni son père, ni l'inconnu du coin.
› Occupation : Il danse au Lumignon. De temps à autres. Il essaie d'être séduisant, l'expérience en moins. Y'a la biche qui l'aide, ça lui donne l'excuse pour le voir. Et puis il gagne de l'argent, il commence à plaire alors c'est suffisant pour continuer. Et si la journée, il ne fait pas sa dramaqueen, il travaille avec Avery et toute l'équipe. C'est le hackeur du groupe. Celui qui parle en chiffres binaires quand il ne rend pas un autre service pour son chef.
› DC : Art, l'emo fragile.
› Messages : 299
› Nombre de RP : 11

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 13:42

Merci à vous ^^

Samael : oooh merci beaucoup pour ton compliment I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10456-kendall-tu-te-casses-l


En ligne
avatar

› Âge : 26 ans
› Appart : #1013 / dixième étage
› Occupation : Pickpocket. Je vous fais les poches pour vivre. Parfois, je passe aussi dans votre appartement, si je flaire un bon coup. Je suis polyvalente, comme fille.
› Messages : 217
› Nombre de RP : 10

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 13:58

Bienvenuuue HAN


You better lose yourself in the music, the moment. You own it, you better never let it go. You only get one shot, do not miss your chance to blow. This opportunity comes once in a lifetime yo. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9243-alessia-o-si-chacun-doi


avatar

› Âge : vingt-six piges de sang sur les phalanges, de papier froissé sur le macadam sale
› Appart : #1111, des uns partout, un chien qui bave
› Occupation : elle se tourne les pouces derrière la caisse d'un magasin d'électronique en espérant sortir son comic book un jour. pour garder la tête hors de l'eau, elle participe à des combats clandestins
› DC : ugo le tueur fou
› Messages : 188
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 18:27

bienvenue ! troye est un choix parfait BLBLBLBL


outsider
Des fois j'me dis que j'suis pas née dans le bon sens, genre j'suis sortie d'ma mère à l'envers et les mots qu'j'entends j'les entends à l'envers, les gens que j'devrais aimer j'les hais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7759-riley-la-solitude-te-f-


avatar

« Poumons noirs »
« Poumons noirs »
› Âge : Le chiffre change comme sur un compteur rouillé à chaque 21 septembre. Elle est loin la majorité, il a encore cette tête d'enfant, ce regard d'adolescent provocateur et pourtant le corps est vieux. Dix-huit années qui s'entassent dans ses pupilles sans qu'elles ne s'effacent réellement, toujours là pour lui rappeler ce qu'il ne veut plus savoir.
› Appart : #1209 avec sa mère qui n'ose le regarder, qui l'ignore, le renie en secret. Et parfois, y'a l'autre qui vient. Celui qui n'est ni son père, ni l'inconnu du coin.
› Occupation : Il danse au Lumignon. De temps à autres. Il essaie d'être séduisant, l'expérience en moins. Y'a la biche qui l'aide, ça lui donne l'excuse pour le voir. Et puis il gagne de l'argent, il commence à plaire alors c'est suffisant pour continuer. Et si la journée, il ne fait pas sa dramaqueen, il travaille avec Avery et toute l'équipe. C'est le hackeur du groupe. Celui qui parle en chiffres binaires quand il ne rend pas un autre service pour son chef.
› DC : Art, l'emo fragile.
› Messages : 299
› Nombre de RP : 11

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Mer 15 Mar - 18:56

Merci à vous I love you

Troye c'est ... BAVE2


Je parcours tous les points de l'immense étendue,
Et je dis : " Nulle part le bonheur ne m'attend. "
Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !
Que le tour du soleil ou commence ou s'achève,
D'un œil indifférent je le suis dans son cours ;
En un ciel sombre ou pur qu'il se couche ou se lève,
Qu'importe le soleil ? Je n'attends rien des jours.

L'isolement. Lamartine.


c'est mwaaaaaa le plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10456-kendall-tu-te-casses-l


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: (KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Revenir en haut Aller en bas

(KENDALL) Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» forêts françaises de ce siècle
» corrélations spearman et kendall
» [R] Forêt aléatoire [RESOLU]
» Recettes végétariennes de saison simples et pas chères !
» Le témoignage dramatique des Hommes de la forêt.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Killian est perdu Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe)