AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
UA - Look Back on Your Life [Nina] - Page 4



 

Partagez|


UA - Look Back on Your Life [Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
les locatairesles potins


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 15:25


Il m'assure qu'il m'appartient et je ne réponds pas, je me contente d'essayer de le croire. Il semble tellement plus fort qu'avant, plus serein, plus sûr de lui. Je ne suis pas comme ça, je ne suis pas parvenue à évoluer dans ce sens malgré Arthur. J'ai peur qu'il s'éloigne, pense avoir fait une erreur quand il réalisera que je ne sais pas toujours vivre avec mes blessures. Pourtant j'ai envie de croire que je suis plus forte qu'avant, au moins un peu. Ça fait un an et demi que je n'ai touché aucun cachet, aucune drogue en dehors de la méthadone qu'on m'a imposée après les trop nombreuses rechutes. Il s'est amélioré ailleurs, loin de moi, mais moi j'ai besoin de lui pour ça. Je sais que je peux grandir à son contact, s'il va mieux, si seulement il m'en offre la chance.

Je danse sur lui, comme autrefois, comme la première nuit. Je ne cherche pas la délivrance tout de suite, j'ai envie de profiter de son corps qui se soude au mien. Il me faudra encore un peu de temps pour me faire à l'idée que chaque étreinte n'est pas possiblement la dernière. Pour l'instant, je lui offre chaque baiser, chaque caresse, chaque ondulation comme si c'était un adieu. Le désir monte en flèche dans le creux de mes reins, me fait gémir plus fort contre lui et je viens mordre sa bouche contre laquelle je lui murmure encore à quel point il m'a manqué. Rapidement, pourtant, je dois cesser de lutter. Je n'y arrive pas. Pas quand il ondule sous moi, accompagne mes mouvements et se plante en moi aussi fort. Je lâche prise, me laisse retomber plus brusquement sur lui. Une fois, deux fois avant que l'orgasme ne me fauche, m'arrache un cri de plaisir que j'étouffe contre sa bouche.

Je l'enlace, l'enveloppe de mes bras, roule avec lui sur le lit pour ne plus l'écraser mais ne pas me déprendre de lui. Je frotte mon nez contre le sien, reprend progressivement mon souffle, un sourire aux lèvres. Il m'emmène avec lui, peu importe si ça ne dure pas, il m'emmène avec lui. Je lèche lentement sa gorge, goûte sa peau salée, me repaît de son odeur qui a hanté chacune de mes nuits. J'te rendrais heureux, je te promets. Heureux au point qu'il ne puisse plus me laisser, que l'idée ne lui vienne plus jamais à l'esprit.





Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5247
› Nombre de RP : 171

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 16:32

Et elle m'entraine avec elle dans le plaisir le pur et je jouis juste avec elle aux contractions de son sexe palpitant autour de moi. Je crie son nom d'une voix rauque sans retenue parce que je n'en ai jamais eu avec elle. Je veux la redécouvrir de toutes les façons possibles, je lui ferais l'amour mille fois cette nuit si c'était humainement possible. Il me faut un moment pour redescendre. Je suis collé à elle, noyé en sueur, englué de plaisir, saturé d'endorphines. Je n'ai pas connu de pareil extase depuis son départ hormis peut-être dans les paradis artificiel de la la Meth avant mon second sevrage. Personne ne m'a jamais fait vibrer comme elle. Elle a toujours été ma drogue, Nina.

Je réponds avec une sincérité désarmante, toujours mis à nu quand on a fait l'amour, les années n'ont pas enlevé ça. Je suis sans protection mais ce que j'ai à offrir aujourd'hui est tellement plus sain que ce que j'étais il y a cinq ans. Je n'ai plus honte de ce que je suis. "Je suis déjà ce soir, zlato moje. " Je la serre contre moi, la laisse se nicher et me léchouiller la peau pendant que j'ai posé mes grosses mains sur elle. Elles tranchent sur sa peau de lait et son apparence toujours aussi fragile. "Est-ce que tu as un boulot ? Tu habitais où ? A Paris ? " Habitais, au passé, parce que dès maintenant, elle vit avec moi. D'un revers de main, je balaye ce qu'elle a tenté de construire en 5 ans, pourtant j'ai du mal à avoir des remords de ce que je fais. Je ne pourrais pas l'avoir croisée et la laisser repartir, pas quand elle accepte de rester.

Je caresse son ventre amoureusement avec un sourire serein "on est peut-être déjà en train de le fabriquer ?" J'aime assez l'idée mais il est probable qu'elle prenne un moyen de contraception. "On n'a pas mis de capote, encore une fois. Tu te souviens de la visite au Centre ? C'était terrible, sauf le retour à mon appart'. Quoique, tu n'as pas voulu rester ce jour là. Mais je suis sur d'être clean, si ça t'inquiète. " Je me doute qu'elle l'est vu qu'elle était en couple. Moi je suis un militaire, célibataire, au beau milieu d'une guerre qui se finit, et voilà que je me mets à fréquenter des hôtels de luxe, je comprendrais qu'elle se pose la question.



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 16:45

Je secoue doucement la tête à sa question. Non, j'ai toujours vécu ici... Ce sont les parents d'Arthur qui vivent en France. On devait faire Paris puis le Sud. J'y suis encore jamais allée. Je hausse les épaules, parce que je me fiche de visiter la France, tous les autres pays du monde. C'est lui, mon monde, le centre de mon univers. Je ne suis bien qu'entre ses bras. Mais je ne vis plus au Parking. Arthur a une maison dans Manhattan, j'ai emménagé il y a quelques mois. Ce qui me fait ajouter : Je voudrais y passer avant le vol, récupérer des affaires. Avec lui aussi, je me suis installée assez rapidement, quand on y pense. Mais c'est seulement parce que ça ne comptait pas. Avec Arthur rien ne m'inquiétait, rien ne m'effrayait parce que tout m'était égal. Si ça se terminait demain, ça m'était égal. Il a grimpé les échelons mais ce n'est pas vraiment mon cas. Avec les cures à répétition et mes fréquents pétages de plombs, c'était difficile de garder un boulot. Y a six mois j'ai été embauchée comme assistante, dans une agence marketing. Ca me plaît pas. Mais il s'en doute, évidemment.

J'ai un hoquet de stupeur quand il caresse mon ventre parce que je n'avais pas pensé à ça. J'ai arrêté la pilule, y a un mois. Je m'exclame, revenant sur terre presque aussitôt. Je ne voulais pas vraiment d'enfant avec Arthur, il avait déjà sa fille, encore jeune... Mais lui en voulait un avec moi. On est parvenu à un arrangement un peu bancal, j'arrêtais la contraception et on mettait des capotes jusqu'à ce que je me sente prête. Mais on n'a pas... Enfin on se protégeait toujours. Je pense que je ne me serais jamais sentie prête, lui espérais seulement qu'un jour je me réveille en repoussant sa main quand il tenterait de la glisser dans le tiroir de la table de chevet. Je ne veux pas que Slavenko puisse croire que je suis possiblement enceinte d'un autre, c'est faux.

J'suis désolée, j'y ai pas pensé... J'irais prendre la pilule du lendemain, si tu veux. Moi je suis prête à tout avec lui, mais j'imagine qu'en se levant ce matin il n'imaginait pas qu'il allait me retrouver et me proposer qu'on fasse un môme. Pas si vite. Il pourrait vouloir attendre l'Espagne, je comprendrais. Encore une fois, je secoue la tête, le serre contre moi. Je suis pas inquiète. J'te fais confiance... pour ça. Moi aussi je suis clean. Je ne compte plus toutes les prises de sang que j'ai faites en cinq ans, ça dépasse l'entendement.




Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5247
› Nombre de RP : 171

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 17:38

"On y passera demain matin. Tu as beaucoup d'affaires à récupérer ?" Je calcule qu'il faudra peut-être en laisser en consignes et qu'il faut que je demande à Evica de prendre un billet pour le retour à Sarajevo, avec plus de bagages.

C'est étrange que je me fiche de sa vie avec Arthur, la maison de celui-ci dans un quartier chic, et même des projets qu'ils sont fait ensemble. Peut-être que c’est la joie de l’avoir retrouvée ou le détachement avec lequel elle parle de lui tandis que son regard brille en me regardant ou qui sa voix vibre quand elle dit mon prénom. Je n'imagine pas qu'elle l'ait jamais appelé avec autant d'intensité qu'elle met pour moi ni qu'elle ait crié son nom, gémit aussi fort sous ses coups de reins. Je m'en fiche qu'elle ait couché avec ce gars, des autres avant lui. Je sais qu'il n'y a que nous qui sommes importants.

Je lui fais confiance, je l'ai toujours fait d'une certaine façon, même quand ma confiance était insuffisante et partielle. Pour ma part, je n'ai pas toujours été clean. Jusqu'à ma blessure, je m'en foutais, je baisais sans protection, persuadé de mourir demain au combat ou bien si je mourrais en choppant une merde quelle importance. J'ai eu de la chance parce que je suis passé dans les mailles du filet. Après l’hôpital et quand le Général m'a pris à ses cotés, j'ai commencé à me reprendre en main et j'ai cessé de jouer les trompe-la-mort. Ça fait deux ans et aucune fille ne m'a fait perdre la tête à en oublier la capote ou à désirer la garder à mes cotés plus de quelques heures.

J'embrasse le ventre doux de Nina, l'imagine emplit d'une vie nouvelle. Je hume nos odeurs mêlées , promesses d'avenir. Je secoue la tête négativement "Non, pourquoi faire, s'il est en route, c'est bien." Je sais que j'ai changé radicalement et que ce soit être déstabilisant mais elle va devoir s'y faire, cinq ans se sont écoulés, et je suis libéré de mes peurs et mes démons. A croire que je n'ai attendue qu'elle a nouveau pour pourvoir m'autoriser à construire. Je n'ai jamais durant ces cinq années, eu le désir de fonder une famille avec une autre qu'elle, mais la nuit, lors de mes longues insomnies, quand je pensais à nous, cette dernière année écoulée à mesure que ma vie devenait plus calme, j'avais ce regret.

"Une semaine à Washington et ensuite on s'envole pour Sarajevo. Tu vas avoir assez de temps pour t'organiser ? "



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 18:18

J'acquiesce à sa question. J'ai pas grand chose dans ma valise et pas assez d'argent pour tout racheter ailleurs. Mais j'ai toujours pas énormément d'affaires chez lui. Je ne dis pas chez nous, je ne me suis jamais plus sentie chez moi nulle part depuis qu'il est parti. Chez moi c'est où il se trouve, qu'importe que ça change tous les jours. J'ai retrouvé ses bras et j'ai l'impression de m'être retrouvée, d'être exactement où est ma place. La seule chose qui est triste, c'est que lui semble s'être trouvé loin de moi. Mais ça ne fait rien, il m'est revenu à présent.

Je fronce les sourcils, me sentant trembler encore lorsqu'il confirme qu'il veut un enfant avec moi. Je ne peux rien y faire, j'ai le souvenir d'un homme qui ne voulait pas de famille, qui était prêt à me quitter pour que je puisse porter l'enfant d'un autre. J'ai du mal à y croire. Je demande, d'une voix pas assez bien assurée. Tu crois pas que c'est trop tôt...? On s'est retrouvés il y a quelques heures seulement, ça fait cinq ans qu'on ne s'est pas vus. Comment peut-il être certain qu'il m'aime toujours, qu'il me veut toujours, qu'il supportera de vivre avec moi et de fonder une famille à mes côtés ? Au fond j'ai toujours cette peur qu'il soit parti déjà demain, qu'il change d'avis. Si je suis déjà enceinte de lui et qu'il s'en va... Je secoue la tête, essaie de chasser cette idée en enfouissant mon nez dans le creux de son cou. Je retrouve mon refuge, le seul que j'aie jamais eu.

Je secoue doucement la tête, hausse les épaules. Slavo j'ai même pas de visa pour la Serbie. Je l'aurais jamais en une semaine ! Prévenir mon boss c'est pas grave, je m'en fiche... En fait je n'ai rien à organiser. Je n'ai rien construit ici que je ne peux pas abandonner du jour au lendemain. La phrase me blesse, il m'a abandonnée du jour au lendemain. Moi j'abandonne tout pour lui, sans même une hésitation, avec seulement cette crainte viscérale de le voir s'éloigner encore. C'est d'un point de vue administratif que c'est compliqué... Il faudrait que je prévienne la banque, le taf, que je fasse le visa ou... Je sais même pas si j'ai le droit de vivre en Serbie, je sais pas comment ça se passe là-bas. Je soupire, déjà désespérée et je le serre plus fort contre moi.




Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5247
› Nombre de RP : 171

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 19:10

"Ok, on ira demain, si y a trop pour ta valise et l'avion, on mettra tes affaires à la consigne et on avisera pour faire suivre. C'est pas un problème." Avant je ne voyais que les problèmes, aujourd'hui je vois les solutions pour tout. Elle n'imagine pas comme j'ai changé, je le sens à l'intonation incrédule de sa voix. Elle tremble et cherche à se cacher contre moi. Je la rassure d'une voix grave, sérieuse en relevant son menton pour chercher son regard et appuyer mes propos "Je sais que ça peut te paraitre précipité vu que je t'ai toujours dit que je ne voulais pas d'enfant alors si tu penses que c’est trop tôt, passe à la pharmacie demain, mais je suis sur de moi. On a perdu cinq ans par ma faute, je n'ai pas besoin de plus de temps pour être prêt mais j'attendrais que tu le sois aussi. Et puis, hé, on est surement très bon au pieu mais je sais pas si on va réussir l'exploit du premier coup hein " Je rigole en ajoutant d'un ton vibrant d'amour et de désir "ni même du quatrième. Ha Nina, moje zlato..."

Aucune de ses craintes ne me parait insurmontables. Mais c’est vrai que c’est beaucoup d'informations d'un coup. Il y a quatre heures elle allait s'envoler pour rencontrer la famille d'un homme qui voulait la présenter à ses parents, l'épouser sans doute, lui faire un bébé et là elle est dans mes bras à parler de notre voyage en Serbie, d'un bébé à nous, d'une installation ensemble.

"T'inquiète pas pour les papiers, je m'occupe de tout. Enfin plus exactement Evica, la secrétaire du Général, va s'occuper de tout. Légalement t'es toujours ma femme, non ? Ça ne devrait pas être si compliqué. Elle fera au mieux et au plus rapide. Tu peux garder ton compte bancaire ici pour le moment, tu pourras le solder quand on reviendra plus tard. On devra certainement revenir dans moins d'un mois. Tu n'as qu'à prévenir ton travail, ça suffira pour le moment. Tes amis également. "

Je tiens son menton entre mon index et mon pouce, j'embrasse son nez, sa bouche, je veux la rassurer, qu'elle sache que je suis pas irréfléchi ou immature comme autrefois. " et si tu trouves que ça va pas, que c'est trop vite, dis-le moi dušo, on ira à ton rythme. Je trouverais d'autres solutions." Je réalise que j'ai omis un détail. "On ne va pas en Serbie, on va en République Serbe, l'ancien territoire de Bosnie-Herzégovine devenue enfin indépendant. Enfin, je t'expliquerais les nuances politiques plus tard" Plus tard parce que là j'ai envie de l'embrasser et de la câliner, ce que je m'emploie à faire sur le champ pour apaiser ses craintes






"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 19:26

Il cherche mon regard, ne me laisse pas me cacher contre lui et je dois affronter ses yeux sombres où je ne lis plus les mêmes tourments qu'autrefois. Je suis partagée entre le soulagement de savoir qu'il va mieux, et la déception égoïste de savoir que je ne suis pas celle qui est parvenue à l'apaiser. Je suis prête. J'ai toujours été prête. Tu m'aurais demandé un enfant au bout d'un mois j'aurais dit oui. C'est juste... J'veux pas que tu changes d'avis ou que tu regrettes. Parce que ce n'est pas comme le mariage, il ne suffit pas d'un bout de papier pour tout annuler. Un enfant, c'est un engagement à vie. Du moins quand il est voulu des deux côtés, pas comme celui qu'Ornela lui a caché. Ma main remonte dans sa nuque. Non, bien-sûr que non. Peut-être même que j'peux pas avoir d'enfants. Je hausse les épaules, on verra bien, c'est pas grave ça. Plus rien n'est grave maintenant qu'il est là. Mes doigts remontent dans ses cheveux. T'auras le droit de les laisser repousser...? Il est beau comme ça, mais j'aimais pouvoir m'y agripper.

J'acquiesce à sa question. Oui, on est toujours mariés. Je n'ai jamais eu la force de lutter pour obtenir le divorce d'avec un type qui n'était pas mort. J'appellerais tout le monde demain, quand on passera à la maison. Enfin, j'appellerais le travail. Pour le reste, je me contenterais de messages. Je ne veux pas partir sans dire un mot mais je n'ai pas l'intention de m'épancher non plus. Personne ne compte réellement en dehors de lui. Je pose mon front contre le sien, soupire doucement contre ses lèvres. On n'ira jamais assez vite pour rattraper les cinq années qu'on a perdues. Il n'y a pas de reproche dans ma voix, pas cette fois. Slavo si ça se passe mal, si y a un problème avec les papiers et que je peux pas y aller ou pas rester... Tu m'attendras ? J'ai peur de n'avoir qu'une seule chance, que le moindre détail m'éloignant de lui même seulement pour une journée ne me soit fatal.

L'indépendance de son pays ne me touche pas, j'y suis malheureusement insensible. Je crois que je n'aime pas la Serbie, ou la République Serbe peu importe. Elle l'arrache à moi depuis toujours. J'enroule mes bras autour de son cou, me presse un peu plus contre lui. Il fait trop chaud pour le jacuzzi, tu crois qu'ils ont une piscine ici ?




Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5247
› Nombre de RP : 171

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 22:12

"Je te promets que je ne le dis pas à la légère Nina. Si un enfant né de cette nuit, je trouverais même ça romantique. ". Sur ce point je n'ai pas changé, avec elle tout m’apparaît romantique et j'ai des furieuses envies d'instants guimauves "Je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas avoir d'enfants. On essaierait autant de fois qu'il faudra." Je ris parce que la tâche est plutôt plaisante non ? "mais si ça arrive de cette nuit, je mets une option sur Valentin/Valentine. Tu ne peux pas me refuser ça. " Je frémis d'aise à ses doigts dans mes cheveux, ce geste qui m'a toujours fait craquer, fondre d'amour pour elle. "Pourquoi ça te déplaît mes cheveux courts? C'est la coupe réglementaire. Mais quand je serais dans une ambassade, je pense que je pourrais les laisser pousser si tu préfères."

J'embrasse Nina, fondant sous ses baisers, espérant qu'elle prenne confiance en l'avenir même si je sais combien il est trop tôt. Je suis près à lui répéter les 20 prochaines années combien je l'aime et la désire, combien je ne veux qu'elle et que je ne la quitterais plus jamais. "Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer. Tu auras les papiers. Et quand bien même, si ce n'est vraiment pas possible, je ferais juste l'aller retour dans ce cas et je reviendrais ici le temps que tu ais tes papiers. Tu pourras gérer ? Quatre jours au max. Nina, je ne vais pas disparaître à nouveau. Mais je suis sur qu'Evica va arranger ça et qu'il n'y aura aucun problème. Elle peut faire des miracles en une semaine."


J'acquiesce, amusé par sa requête et la fait que même elle trouve qu'il fait trop chaud pour le jacuzzi. " Oui, ils sont une piscine. Ce n'est pas que pour nous mais ça me dit bien s'y aller. Il fait une chaleur... Tu as un maillot de bain ou tu veux que je demande qu'on en apporte un de la boutique ? Parce que moi je n'en ai pas, je vais leur en demander un ! "




"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 22:29

Je ne pense pas particulièrement au fait que je ne pourrais pas avoir d'enfants, j'ai juste dit ça comme ça, je sais que ça peut prendre du temps et je ne suis pas inquiète. J'ai juste besoin de lui. Bien-sûr que je rêve de fonder une famille avec lui, j'en ai toujours secrètement rêvé. Mais je m'étais fait une raison en pensant qu'il n'en voudrait jamais. C'est lui que je veux. Je peux me passer du reste, rien n'est grave. Je secoue la tête. Hors de question, il/elle ne s'appellera pas comme ça. Je l'enlace encore, ne cessant de bouger mes mains sur sa peau, et je frotte mon nez au sien. Je cherche son regard pour lui souffler gravement ces mots que je n'ai jamais dits, que je n'ai jamais osé dire parce que c'était tabou : J'ai envie d'un enfant avec toi, Slavenko. Et je n'en ai jamais eu envie avec personne d'autre.

Je secoue la tête, ma main glissant toujours dans ses cheveux. Non, t'es beau comme ça... Mais je peux pas m'y accrocher. Je me fais ronronnante contre lui, il sait à quel point j'ai toujours aimé ça, emmêler ses cheveux de mes doigts, tirer légèrement dessus quand il me prend trop fort... Ses lèvres viennent chercher les miennes et je soupire contre sa bouche, frémissant d'aise à le sentir enfin contre moi. Quatre jours... Quatre jours je peux gérer... Mais si tu changes d'avis, si tu veux pas revenir, si tu veux plus que je vienne... Je cherche son regard, essaie de ne pas paraître affolée alors que clairement, je le suis. S'il te plaît, s'il te plaît dis-le moi... Me laisse pas juste comme ça, sans nouvelles de toi. Deux fois, je ne le supporterais pas. Déjà une seule, j'ai failli y rester. Je l'embrasse, essayant de ne pas tout dramatiser tout le temps. Mais oui, ça va bien se passer. J'allais mieux, vraiment, mais il a rouvert de vieilles blessures et il me faut du temps pour les refermer.

Je secoue la tête. On allait dans le Sud de la France, à la plage. J'ai un maillot dans ma valise. J'ai des robes, des lunettes de soleil... Que des trucs d'été. Ma main glisse sur sa joue, j'esquisse un nouveau sourire. J'adorerais aller à la piscine.




Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5247
› Nombre de RP : 171

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 23:10

Je ris quand elle refuse ma suggestion de prénom parce que je m'y attendais. Je ne sais pas ce qu'est devenu le chat mais je ne pose pas la question. Je n'ai pas envie d'aviver une blessure par une maladresse. Et puis son aveu me coupe dans mes élans taquins, j'ai une bouffée de tendresse pour elle et je l'embrasse avec toute la douceur nouvelle dont je suis capable. "Moi aussi moj andjeo, je veux un bébé de toi." J'ai eu 44 ans, et même si j'ai une excellente condition physique, il est temps pour moi si je ne veux pas qu'il soit trop tard et être un vieux papa.

"Je ne vais pas te quitter Nina, ni t'abandonner une nouvelle fois. Et tu sauras où je suis à chaque fois que je change de lieu, srce, je te le promets. " Je réponds à ses baisers, ses inquiétudes et la rassure du mieux que je peux, lui répétant que ça va bien se passer et que non, je ne la laisserais plus. Plus jamais. Qu'on va faire un bébé, et qu'on sera heureux.

Je souris du contenu de sa valise. Evidemment, la destination joue. Moi je n'ai rien d'aussi approprié dans ma valise. "Ta valise est aussi parfaite pour Sarajevo, il fait chaud là bas, 35° cette semaine. Et moi qui me trimbale avec mon uniforme dans mon sac mais je n'ai pas de maillot de bain. J'en demande un à la réception et c'est bon, on va faire un plongeon. Avec un peu de chance tout le monde sera au restaurant et on aura la piscine pour nous tout seuls. " e me décroche de ses bras pour ramper sur le lit en direction du téléphone de room service, avant de décrocher, je me tourne vers elle.

"Tu sais zlato, ne regrette pas, je t'emmènerais à Paris et dans le Sud de la France si tu veux, à Madrid et en Andalousie, en Italie, à Venise. Au caraïbes même si tu as envie. D'ailleurs puisqu'on va se remarier, j'y tiens, il faudrait choisir un voyage de noces. "

Je veux tout faire avec elle, mettre les bouchées doubles, rattraper le temps, en faire un concentré. Je m'en fous de paraître excessif. Je suis sur un nuage de bonheur depuis qu'elle a accepté de tout laisser tomber pour revenir dans mes bras. Je demande un maillot de bain dans ma taille et je me lève pour aller enfiler un peignoir en attendant afin de pouvoir ouvrir décemment la chambre. Je prépare une serviette et mes lunettes de soleil, remets mes cheveux en place. "Je trouve que tu t'y accroches encore assez bien, Là je les ai plutôt longs tu sais, j'ai eu le crâne quasiment rasé à une époque. Et quand il fait chaud comme ça, je ne regrette pas mes cheveux plus longs, sinon j'aimais bien. Toi tu n'as pas changé tu sais, tu es toujours aussi belle srce. Je suis content que tu n'ais pas coupé tes cheveux" Le maillot de bain arrive et je peux vite aller l'enfiler. "On y va ?"

Je soupire de la voir si sexy dans son maillot de bain. Je suis un peu épuisé de sexe mais franchement, elle me fait quand même un certain effet. Je m'approche comme le papillon attiré par la lumière et viens chercher un baiser avant de nouer mes doigts aux siens pour l’entraîner en dehors de la suite.



"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Jeu 2 Mar - 23:22

Il me coupe le souffle une nouvelle fois, mon coeur loupe un battement lorsqu'il prononce ces mots que je ne pensais jamais entendre de sa bouche. Ces mots que j'ai entendus de celle d'Arthur et qui ne m'ont fait absolument aucun effet, qui m'ont laissée de marbre parce que mon coeur n'a jamais battu que pour Lui. Je refuse de lâcher ses lèvres, revient les chercher pour l'embrasser avec plus de langueur, sans arrière-pensée sexuelle ou presque. Je cherche son souffle, y mêle le mien en soupirant contre sa bouche. Il nous offre une nouvelle chance mais même dans mes fantasmes les plus fous, je n'avais pas imaginé que ce serait si bon.

Je hoche la tête, acquiesce, la plupart des gens me trouveront stupide de le croire sur parole après ce qu'il a fait mais je n'ai jamais su faire autrement que de lui faire confiance. De toute façon si je refuse de le croire autant annuler le départ et ne pas le suivre. Les doutes reviendront mais j'apprendrais à les étouffer, à les apprivoiser. Et avec le temps, peut-être même que je les oublierais. J'espère que tu sais que je vais me coller à toi, même par 35°. J'appréhende un peu de rencontrer sa famille, je sais qu'il ne leur a pas parlé de moi. Il a du enfermer nos souvenirs bien loin et n'en parler à personne, faire comme si je n'avais jamais existé. Je crains que sa mère ne me prenne pour une fille sortie de nulle part et qu'elle ne comprenne pas pourquoi il veut brusquement m'épouser. Mais ça ne fait rien, je lutterais contre ça aussi. Je pense que tu rêves, ça m'étonnerait que la piscine soit vide. Mais le Destin semble nous vouloir tellement de bien aujourd'hui que tout est possible.

Il s'interrompt dans son geste pour prendre le téléphone et je le regarde, surprise par ses promesses. Je regrette rien, Slavenko. Je peux renoncer à tout sauf à lui. On ira où tu veux, et si tu ne veux aller nulle part ça m'est égal. Je veux juste être avec toi. J'ajoute malgré tout pour détendre l'atmosphère et calmer mon coeur qui s'affole encore. Mais j'aimerais bien visiter l'Italie aussi, puisque tu en parles. J'esquisse un sourire et le laisse commander. J'en profite pour sortir mon maillot de bain, noir, de ma valise et l'enfiler. Je secoue la tête. Plus court que ça je pourrais pas m'y accrocher du tout. Alors pas plus court, ok ?

Je souris contre sa bouche, grignote ses lèvres avant de l'entraîner en dehors de la suite. On prend l'ascenseur et ça me fait sourire, parce que comme à chaque fois depuis que je le connais, ça me rappelle Las Vegas.




Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5247
› Nombre de RP : 171

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Ven 3 Mar - 10:37

Tu peux te coller à moi tant que tu veux, zlato moje. Ma voix vibre de bonheur à cette simple idée. Je suis enivré de joie pure. J'ai hâte de la présenter à tous, ma famille, mes amis, de la revendiquer comme mienne aux yeux du monde. Je suis tellement heureux que j'ai l'impression d'être dans un rêve. Peut-être que je suis dans le coma et tout ceci n'est qu'un fantasme mais si c'est le cas, ne me réveillez pas s'il vous plait! Je souris contre elle, énamouré et tendre. "Je ne les couperais pas plus courts et si tu veux, quand on sera à Madrid, je les relaisserais même pousser comme avant pour que tu puisses t'y agripper ma petite furie."

L'ascenseur ravive de plaisants souvenirs et je vois à son regard brillant qu'elle aussi. Nous arrivons main dans la main à la piscine et là j'affiche un air dépité. Il y a du monde. La chaleur de la journée a attiré nombre de personnes surtout qu'ils ont installé un bar à cocktail. Je déniche quand même deux transats, y dépose mon peignoir, la serviette avant de me tourner vers Nina. Je me redresse, l'enlace discrètement en posant ma main dans son dos d'un geste possessif et caressant. Je suis fier du couple qu'on forme, certainement le plus beau de l'assemblée sans exagération bien sur !
"Est-ce que tu boire quelque chose?" Je souris et souffle à voix basse pour nous deux "Je ne te propose pas un Sex in the Pool mais autre chose ? Une vodka ? Tu en bois toujours ? " Qu'a-t-elle fait ces années durant ? S'est-elle évertuée à effacer tous ce qu'on faisait ensemble ou à l'inverse les a-t-elle cultivés comme autant de souvenirs ? Je prend sa main pour la porter à ma bouche et y appuyer un baiser passionné. Je ne la regarde que dans un halo d'émerveillement, amour mâtiné d'étonnement face au revirement du Destin qui nous a réuni.




"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Ven 3 Mar - 10:54


En réalité, je ne sais pas si j'oserais me coller à lui devant sa famille. Je n'ai jamais rencontré la famille de personne, j'allais le faire avec Arthur mais ça vient d'être annulé. Je finis par demander en fronçant les sourcils : Tu crois qu'ils vont réagir comment chez toi... Pour nous ? Après je suppose qu'à l'âge qu'il a, il est aussi possible qu'ils soient juste soulagés de le voir enfin se poser. Je me demande comment il va me présenter, s'il va dire la vérité, qu'on ne s'est pas vus durant cinq ans mais qu'on se connaît d'avant, que c'est pas juste un coup de tête, qu'on ne vient pas juste de se rencontrer. Moi j'ai l'impression de l'avoir connu toute ma vie. Ils parlent anglais ? Je crois que ça m'arrangerait que la réponse soit négative. Comme ça j'aurais une excuse pour me contenter de sourire poliment pendant deux mois. Le pied.

La piscine est blindée de monde mais ça m'est complètement égal. Je m'habitue peu à peu à l'idée que ce n'est pas notre dernière nuit ensemble, qu'il sera encore là demain et tous les jours d'après. Et s'il est sincère, s'il tient ses promesses, notre vie ne ressemblera en rien à celle qu'on menait avant. Je n'aurais pas à me contenter de quelques heures avec lui entre deux missions. On pourra voyager, se voir réellement, profiter l'un de l'autre pour rattraper le temps perdu. J'esquisse un sourire et je hoche la tête. Ca fait longtemps que j'en ai pas bu, mais j'en veux bien une. Il en buvait tellement que le goût de la vodka me rappelait invariablement celui de ses lèvres, je ne pouvais plus en boire.

Je reste près de lui, mes doigts dans les siens le temps qu'il commande, incapable de le lâcher. On récupère nos vodkas et on retourne vers les transats. Je m'assois sur le même que lui, vient me lover sous son bras, me nicher contre sa peau comme si nous étions seuls au monde. Tu veux te baigner maintenant...? Je me fais ronronnante contre lui, je me fiche de la piscine au fond. J'ai juste besoin de ses bras autour de moi.





Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


avatar

« Balkanski tigar »
› Âge : 39
› Appart : #402 / #002
› Occupation : Trafiquant d'armes, mercenaire et gérant d'une salle de Boxe et Muscu
› DC : Samuel Black
› Messages : 5247
› Nombre de RP : 171

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Ven 3 Mar - 11:54

"Ils seront forcément heureux pour moi." Vu comme je rayonne en présence de Nina, je crois que ça ne fera aucun doute que je l'aime et qu'elle est la flamme de ma vie. Ça change avec mon air habituellement austère et sérieux. Je crois que personne ne va me reconnaitre. Je la rassure sur le fait qu'elle pourra communiquer. J'imagine que passer des semaines à ne rien comprendre n'est pas une perspective plaisante. "Le Général oui évidemment; et ma sœur parle très bien anglais, elle travaille aussi pour le gouvernement, quant à ma mère vraiment pas beaucoup, quelques mots glanés deci-delà. Est-ce que tu parles allemand ?" Je ris à sa mine "Ce n'est pas grave, le langage des mains est universel. Ne t'inquiète pas Nina, je serais là et tout le monde va t'adorer comme je t'adore. Je t'apprendrais un peu de serbe, de quoi survivre, pas seulement des mots pour ... hum... nous !" Elle ne connait que des mots d'amour de ma langue et quelques autres plus douloureux comme ne pleure pas. J'effacerais toutes les larmes que j'ai causées, une à une, en créant de nouveaux souvenirs radieux, j'en suis convaincu.

Vodka en main, que je mets sur la note de la chambre, nous nous installons sur un transat. Je ne bois plus comme du temps où elle m'a connu mais il m'arrive de m'octroyer un verre comme ce soir. La vodka est de l'Absolut, et on the rock, mais j'ai appris à être moins exigeant, avec moi, avec les autres, avec la vie en général. Je souris amoureusement en appuyant mes lèvres contre son épaule tandis qu'elle se love contre moi, appuyée contre mon torse, enfermée dans le refuge de mes bras.

"Dans cinq minutes, pour refroidir mes ardeurs dans l'eau quand ce sera trop gênant. Tu me fais toujours trop d'effet, moj andjeo." Je soupire, faussement ennuyé alors que mon regard la couve tendrement et avec fierté. Je me souviens de nos weekend passionnés dans des hôtels comme celui-ci et je souris à ce qui fait parti des souvenirs heureux, ceux où ne nous déchirions pas face aux évènements qui ne nous ont jamais épargnés. Je n'ai jamais été aussi tactile ni câlin avec personne d'autre, mais Nina, j'aime sa façon de se coller à moi et je suis tellement fou de la douceur de sa peau que je rechigne à ne pas être contre elle si j'en ai l'occasion "Tu es déjà allée à Washington, srce ?"




"J'en étais réduit au rôle de passager dans la voiture d'observation située derrière mes yeux."

Richard K. Morgan
Carbone Modifié


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #002 (rdc) avec Slavenko
› Occupation : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
› DC : Eden & Lieven
› Messages : 3947
› Nombre de RP : 151

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina] Ven 3 Mar - 12:13


Non, je ne parle pas allemand. J'angoisse grave à l'idée de rencontrer sa mère et sa soeur, ses nouveaux amis, tout ce monde qu'il a rencontré quand il était loin de moi, ceux qui sont devenus son entourage quand moi je laisse encore le mien derrière moi. Je songe qu'il ne les rencontrera jamais, puisqu'on sera partis demain. J'ai l'impression d'être redevenue adolescente et de ne pas savoir comment gérer ma belle-famille. J'essaie de me dire que ça va bien se passer, que je vais m'entendre avec tout le monde, qu'ils vont m'apprécier. S'ils m'apprécient il ne pourra plus m'abandonner, partir sans se retourner. J'en ai rêvé cent fois quand on était ensemble, de rencontrer sa famille, d'en faire partie, et j'étais persuadée que ça n'arrivera pas. Et maintenant que c'est tout proche, je frôle la crise de panique. Mais ça va, je gère. Il me couve du regard alors je gère. Je le rassure, ou je me rassure, j'en sais trop rien. Ça va bien se passer. Je ne suis plus camée, je suis devenu quelqu'un de bien ou du moins j'essaie... Il n'y a pas de raison que ça se passe mal.

Je souris à son aveu. J'aurais été trop déçue que ce ne soit plus le cas. Le sexe, c'est ce qui nous a toujours liés, soudés même quand tout allait si mal. Cette attraction entre nous, c'est sans aucun doute ce qui m'a empêchée de tourner la page. Je glisse mes lèvres contre son oreille et je ronronne : Toi aussi, tu me fais trop d'effet... J'ai encore envie de lui, ou plutôt j'ai toujours envie de lui. La chaleur qui se diffuse dans le bas de mon ventre est douce mais toujours présente, jamais endormie. Je secoue la tête. Non, je suis jamais allée à Washington. On a visité la Floride et le Mexique. Je sais qu'il comprendra que je parle d'Arthur. Que des endroits chauds, toujours. Mais c'est tout, j'ai rien fait d'autre. En fait je l'ai attendu toute ma vie, et quand je n'ai plus eu la force de m'autodétruire, je me suis laissée portée par le courant jusqu'à ce qu'il me revienne.





Poison


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: UA - Look Back on Your Life [Nina]

Revenir en haut Aller en bas

UA - Look Back on Your Life [Nina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Sujets similaires

-
» La nina el nino
» Le phénomène "second life"
» La NINA actuel est l'un des plus puissants depuis un siecle....
» Nina la chienne de Brigitte Bardot perdue
» Apocalyptica/Nina Hagen - Seemann.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Annexes :: RP Alternatifs :: Univers Alternatifs-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)